Avr
30

3 histoires inspirantes concernant les prix de vos produits ou services



Voici 3 histoires inspirantes qui vont certainement bouleverser vos croyances au sujet des prix de vos produits.

Gardez-les toujours en tête. Elles vous inspireront…

histoires inspirantes

La leçon de Picasso

Je ne sais pas si cette histoire est vraie, mais elle donne un excellent conseil…

Une femme riche se baladait dans les rues de Paris lorsqu’elle aperçut Picasso, en train de peindre, assis à la terrasse d’un café.

Elle adorait son travail, avait déjà acheté plusieurs de ses toiles et fut donc très émue de le rencontrer « en vrai ».

Le coeur battant, elle l’accosta et lui demanda s’il pouvait dessiner son portrait. Bien entendu, elle le rémunèrerait en conséquence.

Picasso accepta.

Fort de son illustre talent, il dessina le portait de cette femme, en 2 minutes à peine, dans ce style qui lui était si propre.

« Magnifique, s’exclama-t-elle. Combien vous dois-je pour ce magnifique dessin?

– 5000 francs, répondit-il !

– Quoi? 5000 francs? J’apprécie votre art et votre talent, M. Picasso, mais cela ne vous a pris que 2 minutes pour le dessiner… »

Et Picasso rétorqua : « Non, Madame, cela ne m’a pas pris 2 minutes… Cela m’a pris une vie. »

Ne fixez pas vos prix par rapport au temps que vous prenez pour faire votre travail, mais par rapport au temps qu’il vous a fallu pour l’apprendre.

100 euros pour planter un clou

Voici une histoire similaire…

Un homme ne pouvait plus supporter le grincement de son plancher.

Il fit venir des nombreux experts, mais aucun ne réussit à résoudre ce problème.

Un jour, alors qui avait perdu tout espoir et que le grincement de son plancher le rendait de plus en plus fou, il entendit parler d’un menuisier qui, selon les dires, était le plus grand expert de tous les temps.

Le menuisier vint. Fit quelques pas. Écouta le bruit. Posa sa boite à outils. Sorti un clou et un marteau. Et planta le clou en 3 coups seulement.

Le plancher ne grinçait plus !

« Incroyable, lui dit l’homme. Je vous remercie. Combien vous dois-je?

– 100 euros s’il vous plait, lui dit le menuisier.

– Quoi??? 100 euros. Mais vous n’avez fait que planter un clou !

– Planter le clou, c’est 2 euros… répondit le menuisier. Et savoir OU le planter, c’est 98 euros. » :)

Ne fixez pas vos prix par rapport à ce que vous faites, mais par rapport à ce que vous savez.

Il a multiplié son salaire par 3 juste en demandant

Celle-ci est une histoire véridique, vécue par un de mes Maîtres à penser, Jack Canfield.

Il la raconte lors du Séminaire des Enseignants du Secret (regardez cette bombe en 5 DVD !)

Jack Canfield était conférencier. Il facturait chacune de ses prestations 300 dollars.

Pourtant, quelque chose l’intriguait… L’un de ses amis, conférencier lui aussi, facturait ses prestations 800 dollars. Jack se trouvait pourtant aussi bon que lui.

Un jour, Jack lui demanda :

« Comment fais-tu pour qu’on te paie 800 dollars par prestation.

– Et bien… Je le demande, lui répondit-il, tout simplement !

– Comment ça tu le demandes?

– Et oui. Quand on me demande mon prix, je dis 800 dollars ! »

Jack n’en croyait pas ses oreilles.

Quelques jours plus tard, on lui téléphona pour lui demander s’il pouvait tenir une conférence dans une Université.

« Bien sûr, répondit Jack.

– Quels sont vos tarifs?

Jack voulait demander 800 dollars… Il le voulait… Il s’apprêtait à le faire… Mais, au dernier moment, il dit :

– Euh… euh… euh… 500 dollars? Ça vous va?

– 500 dollars? Ça ne pose aucun problème Mr. Canfield !

– Aucun problème? Super !… Mais dites-moi, à partir de combien cela aurait-il posé un problème?

– Oh, nous avions un budget de 1200 dollars pour le conférencier ! » :)

Quelques semaines plus tard, Jack Canfield fût appelé pour faire une conférence dans une autre Université.

« Quel est votre tarif? lui demanda-t-on.

– Mon tarif? 1200 dollars, répondit-il sans hésitation.

– Ah… 1200 dollars… c’est que… pour le conférencier, nous n’avions qu’un budget de 800 dollars seulement…

– Et bien OK pour 800 dollars alors ! », répondit Jack avec un grand sourire.

C’est ainsi que Jack a presque triplé ses honoraires, simplement en le demandant.

Ne sous-estimez pas la valeur de ce que vous fournissez. Il est bien possible que vos produits et services valent beaucoup plus que vous ne le pensez.

Svp, si ces histoires vous ont plu, partagez-les !

photo © imaginando – Fotolia.com

19 Comments to “3 histoires inspirantes concernant les prix de vos produits ou services”

  • Daouda de Travail-independant.biz 30 avril 2011 à 11 h 18 min

    Merci Cédric pour ces 3 histoires vraiment inspirantes. Je les partages tout de suite sur Facebook et Twitter ! ;)

    Daouda

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 30 avril 2011 à 11 h 26 min

    Ce sont de merveilleuses histoires. Pas facile en effet de se « désintoxiquer » de la notion de paiement à l’heure… Surtout quand on a été baigné dans un milieu ou c’est la règle.
    Et entiérement d’accord sur le fait que l’on sous-estime souvent son travail et ses capacités.
    Les histoires ci-dessus montrent également la simplicité. Planter un clou, ce n’est en effet pas sorcier. Et savoir où le planter c’est le plus compliqué. L’expérience est certainement ce qui est le plus précieux…
    Sam

  • Numeribook 30 avril 2011 à 11 h 42 min

    Superbes histoires, Cédric.

    Dis moi, il est si bien que ça le séminaire des enseignants du secret? Ce n’est pas la première fois que j’en entends parler mais je le trouve un peu cher.

    Num

    • Des Trucs Pour Changer De Vie 30 avril 2011 à 19 h 39 min

      « le séminaire des enseignants du secret », c’est quoi ?
      On dirait un peu le nom d’une secte… ;-)
      En tout cas, le nom est super mystérieux…

  • Gwenael de formeetminceur.net 30 avril 2011 à 12 h 10 min

    Merci Cédric pour ces 3 histoires. Elles font bien réfléchir.

  • dom59 30 avril 2011 à 12 h 41 min

    Bonjour,
    J’aime bien celui du menuisier.
    Le savoir dans une spécialité rien de tel
    +1

  • hafid 30 avril 2011 à 14 h 30 min

    Oui vous avez toute à fait raison, il suffit juste de le demander , et le gens ne vous donneront jamais plus que vous avez fixé à votre produit.Par contre si vous auriez augmenté le prix au préalable, vous aurez toute la liberté de choisir le montant qui vous conviendra.

  • Yvon@copywriting 30 avril 2011 à 14 h 35 min

    Trois super histoires Cédric !

    Rien de rien à redire ici : Je suis 100% d’accord avec les 3 morales !
    Je connaissais les deux premières mais pas la dernière.

    Merci !

  • Marion La Dukanette ... ne fumera plus 30 avril 2011 à 16 h 52 min

    Et c’est comme ca que Ch. G a commencé à se prendre pour Dieu …

  • Johann 30 avril 2011 à 18 h 33 min

    Vraiment très inspirantes ces histoires. La dernière est la base même de la négociation, vaut mieux partir plus haut et baisser (en plus l’autre aura l’impression de faire une affaire) que commencer trop bas.

    • Davy - TonWebMarketing.fr 30 avril 2011 à 19 h 10 min

      Tout à fait d’accord. D’ailleurs la majorité des vendeurs en B2B, vont démarcher les clients, avec en général un prix 10% ou plus au dessus du prix auquel ils aimeraient vendre, car à l’accoutumé, chaque client demande en général une petite ristourne. Donc le prix avec la réduction, est en fait le prix « réel » ou presque :)

  • Davy - TonWebMarketing.fr 30 avril 2011 à 18 h 57 min

    Très inspirante tes 3 histoires, et tellement vraies! Je pense sincèrement qu’une compétence unique, (que quelqu’un d’autre n’est pas capable de fournir), vaut de l’or

  • Emilie 1 mai 2011 à 11 h 02 min

    Ces 3 histoires sont éloquentes et démonstratives! Lorsque j’aurai à déterminer un prix, j’y penserai. Merci beaucoup, Cédric!

    Bon Dimanche,
    Emilie.

  • Sandrine 2 mai 2011 à 17 h 15 min

    J’aime beaucoup ces 3 métaphores d’ailleurs, merci à toi j’en ai découvert une supplémentaire sur ce vaste sujet qui représente pour moi la différence entre le prix et la valeur.

  • Stéphane - Sophrologie-exercice.com 3 mai 2011 à 15 h 32 min

    Très souvent on sous-estime le prix à demander pour notre travail… question d’éducation ?
    d’estime de soi ?

    En tout cas, il est intéressant de se rendre compte que les autres sont la plupart du temps plus prêt que nous à accorder plus de valeur à notre travail… que nous n’en accordons nous-mêmes… un truc de fou :-D

  • guillaume de komment devenir riche 3 mai 2011 à 22 h 58 min

    Excellent merci pour ces histoires inspirantes!!!

  • soufiane 4 mai 2011 à 17 h 45 min

    Bonjour,
    vraiment des histoires très importantes !!!!
    MERCI !!!! ça peut changer ma vie à 180 degrés !

  • Mokhtar@conseils en blogging 24 septembre 2011 à 1 h 16 min

    Pour ma part ,je crois qu’on abaisse les prix car on se met a la place de l’acheteur et on pense que ce prix va lui paraître exessif quitte a sous estimè la qualitè du travail .

  • jean-luc 4 mars 2012 à 4 h 42 min

    Bonjour,
    j’aime bien l »histoire du conférencier. C’est la vie : de la communication

Post comment


Nouvelle Formation Virtuose Marketing
real money casinos new zealand