Nov
5

5 techniques de marketing appliquées à votre recherche d’emploi

Author Cédric Vimeux    Category Webmarketing     Tags

Article invité rédigé par Jérémie du blog Trouveur d’Emploi.

La semaine dernière, j’étais en train de faire mon CV et je me faisais cette réflexion : un CV n’est rien d’autre qu’une page de vente dans lequel le produit, c’est vous !

Quand on y réfléchit, il y a quelques similarités entre les deux…

En partant de ce constat, je me suis demandé quelles techniques marketing il était possible de transférer d’une page de vente dans un CV. Afin d’augmenter les chances que le recruteur veuille nous rencontrer.

En voici quelques unes :

techniques marketing

5 techniques marketing pour trouver un emploi

1. Utilisez des tournures spécifiques

Dans une page de vente, il y a un vocabulaire destiné à convaincre.

Vous n’allez pas écrire :

  • « une méthode pour arrêter de fumer »
  • « créez un blog »

mais plutôt :

  • « Voici comment arrêter de fumer en 4 étapes simples »
  • « Créez votre blog en 27 jours seulement »

L’idée est d’être systématiquement spécifique pour que le client visualise le plus concrètement possible le bénéfice qu’il va obtenir en donnant son e-mail ou en achetant le produit.

Dans un CV, vous pouvez appliquer la même règle :

  • « Management d’équipe » devient « gestion d’une équipe de 15 personnes dédiées pendant 6 mois »
  • « Missions à l’étranger » devient « 6 mois cumulés à l’étranger en 2012, sur 4 missions dans 3 pays (Espagne, Chine, Brésil) »

Ces descriptions permettent au recruteur de visualiser : les 15 personnes autour d’une table de réunion, les trois pays.

Évitez absolument les compétences qui ne sont pas quantifiables : travail en équipe / motivation, … je vous dis pourquoi ci-dessous…

2. Ajoutez des témoignages

Quand les internautes achètent en ligne, ils ne peuvent pas toucher ni essayer le produit. Certains peuvent être freinés par ça et ne pas acheter.

Pour y remédier, la plupart des sites de e-commerce ont mis en place des rubriques « témoignages client ». Chaque personne qui a acheté peut donner son avis, et cela rassure les autres acheteurs.

C’est pareil dans un CV, le recruteur doit se faire une idée sans vous voir.

Pour l’aider, vous pouvez utiliser des extraits de lettres de recommandations de votre ancien patron ou de personnes ayant travaillé avec vous. Citez ces extraits entre guillemets, avec le nom et la fonction de la personne. (Evidemment, demandez à la personne concernée son avis avant, car il est possible que le recruteur souhaite l’appeler s’il voit ça sur un CV, donc autant qu’elle soit au courant).

Cela vous permet notamment de mettre en avant les compétences difficilement quantifiables de manière spécifique.

En effet, si c’est vous écrivez sure votre CV que vous êtes rigoureux / apte à travailler en équipe / capable de tenir les délais, vous n’avez rien de spécifique pour le prouver et vous n’êtes pas crédible. Alors que si c’est quelqu’un d’autre qui le dit, cela passe beaucoup mieux et rassure le recruteur.

3. Affichez des preuves d’autorité

Sur toute page de vente qui se respecte, vous trouvez souvent des logos. Cela peut être :

  • des logos de médias (chaine de TV / journaux) qui ont parlé de la société ou du produit,
  • des logos de sociétés connues qui utilisent le produit vendu,
  • des logos de site ou paiement sécurisés.

Ces logos ont un but, c’est de rassurer le client potentiel. En affichant les logos de sociétés qui font autorité sur le marché, cela influe sur la perception de la qualité du produit et du sérieux de l’entreprise qui le vend.

C’est pareil avec votre CV. Vous pouvez utilisez des preuves d’autorité :

  • des noms d’entreprises connues pour lesquels vous avez travaillé (directement ou indirectement),
  • des noms d’universités ou d’écoles reconnues,
  • des normes professionnelles (ISO 12734 …).

Il existe de multiples moyens pour obtenir rapidement des preuves d’autorité si vous n’en avez pas encore. Le plus rapide est de passer une certification. J’ai écrit un article dédié sur ce sujet.

4. Mettez un appel à l’action en bas de votre CV

Dans une page de vente, le bouton qui permet de passer à l’étape suivante n’est jamais en haut à gauche de la page.

Il est situé en bas de la page, et n’est jamais agressif. Sur une bonne page de vente vous ne trouverez jamais « Achetez le produit ».

Sur un CV, la plupart des gens écrive leurs coordonnées en haut à gauche. Sous leur nom.

Au final, quand le recruteur a parcouru votre CV, il termine sa lecture en bas.

Pourquoi ne pas en profiter pour l’inciter à vous contacter ?

Vous pouvez mettre en bas du CV une petite phrase du style « Vous venez d’avoir un aperçu de mon profil. Rencontrons-nous pour échanger sur vos besoins actuels ! », avec vos coordonnées en bas à droite.

5. Limitez votre disponibilité

Une des techniques qui marchent le mieux pour augmenter les ventes consiste à pousser les gens à l’action en proposant une offre limitée dans le temps.

Le client se dit : « ah, je n’ai que 3 jours », donc j’achète, au lieu de remettre à plus tard en se disant qu’il a le temps.

En recrutement, c’est pareil.

Un processus d’embauche classique dure 6 à 8 semaines. Or, si vous dites que vous avez une contrainte, par exemple un départ en mission à l’étranger dans 4 semaines, une autre offre à laquelle vous devez donner une réponse, … cela force le recruteur à agir.

Contrairement aux précédentes, cette technique n’est pas à mettre sur votre CV, mais à utiliser en entretien.

En posant une contrainte, vous allez forcer le recruteur à agir.

Si le recruteur n’est pas intéressé, il va laisser trainer le processus et vous savez donc que vous n’êtes pas le candidat numéro 1. S’il est intéressé, il va vous relancer et accélérer le processus car il ne veut pas vous perdre.

Je l’ai utilisé lors d’un entretien avec un gros cabinet de stratégie, en leur disant que je devais partir à l’étranger deux semaines plus tard.

Je suis sorti de l’entretien et je n’ai pas eu le temps de faire les 150 mètres entre la porte de l’immeuble et la station de métro que le cabinet rappelait déjà.

Vous trouvez que c’est trop violent comme approche ? Que ca fait trop pour un CV ? Je me disais ça aussi au début. Du coup, j’ai essayé : je viens de terminer mon CV en utilisant ces techniques. Les premiers retours de proches et collègues sont très positifs.

Je vous raconte la suite dans quelques semaines sur mon blog (si vous le voulez bien…)

Article invité rédigé par Jérémie du blog Trouveur d’Emploi.

Photo © rubysoho – Fotolia.com

39 Comments to “5 techniques de marketing appliquées à votre recherche d’emploi”

  • Elmokhtar@Blog entreprenarea.com 5 novembre à 18 h 33 min

    Salut Jérémie et Cédric;

    Un très bon article et aussi une très bonne idée d’extrapoler des technique de marketing sur la conception d’un CV pour faire booster le Branding et le marketing du soi.

    Mais j’ai juste une petite question, peut on avoir de l’espace pour utiliser les 5 techniques dans un même CV sachant que plus un CV est court mieux c’est efficace?

    ELmokhtar

    • Cédric Vimeux 5 novembre à 19 h 10 min

      Salut,

      On peut les utiliser dans la lettre de motivation. D’ailleurs, les meilleures lettres de motivation utilisent justement des techniques de copywriting.

      Cédric

    • Jeremie@Trouveur d'Emploi 6 novembre à 0 h 47 min

      Salut Elmokhtar !

      Tu peux tout à fait les utiliser dans ton CV. Je l’ai fait pour le mien. Il faut qu’un CV réponde au besoin de l’entreprise où tu postules. La plupart des gens laissent des informations sur leur CV, alors que celles-ci n’apportent pas grand-chose au recruteur.

      En te demandant pour chaque ligne du CV si elle apporte quelque chose, tu pourras vite faire le tri et libérer de l’espace pour utiliser ces techniques.

      A bientôt,
      Jérémie

      • Rodrigue@Blog qui rapporte 7 novembre à 0 h 58 min

        Je suis d’accord, il faut zappeur le superflu, Cédric en parle dans un de ces articles, quand tu te relis, tu trouve facilement 2/3 trucs à virer et te concentrer sur ce que le lecteur -recruteur- attend.

    • Nicolas Sterlest@lesentrepreneursduweb.com/ 6 novembre à 1 h 12 min

      Salut,

      Tout en restant dans le sujet de l’article, tu peux jouer sur la comparaison.

      – Ton CV peut être assimilé à un squeeze page dans lequel tu résumes ce que tu vas trouver dans le produit (en l’occurrence toi). Il va donner envie au recruteur dans savoir un peu plus sur toi.

      – Ta lettre de motivation est (comme dit dans l’article) une page de vente. Tu dois y mettre tout ce que tu n’as pas pu dire dans ton CV.

      Pour reprendre ce que dit Cédric, tu utilises des techniques de copywriting comme par exemple le storytelling.

      Ton CV sert à te présenter et ta lettre de motivation à te vendre.

      • Jeremie@Trouveur d'Emploi 6 novembre à 22 h 44 min

        Salut !

        Autant je te rejoins sur le terme CV = squeeze page, autant concernant la lettre de motivation, je ne suis pas d’accord avec toi pour dire que c’est une page de vente.

        Pourquoi ?

        Ton but avec ton CV + lettre de motivation est d’accrocher un entretien, pas d’obtenir un job. Un recruteur ne va te proposer un job simplement à cause de ta lettre de motivation.

        La « vente » proprement dite a lieu pendant l’entretien.

        Bonne soirée,
        Jérémie

        • Nicolas Sterlest@lesentrepreneursduweb.com/ 6 novembre à 23 h 59 min

          Salut Jérémie

          Effectivement, vu comme ça, je ne peux qu’approuver ;)
          C’est vrai que la véritable vente de soi ne se fait que lors de l’entretien.

          En tout cas, encore merci pour cet excellent article

  • Geoffrey@perdre du ventre 5 novembre à 18 h 37 min

    Article très intéressant et qui donne de bons conseils.

    Depuis que je fais du copywriting je ne cesse d’aider mes amis à réaliser leur cv et ils sont toujours satisfaits :-)

  • Patrx de Bloguer Utile 5 novembre à 19 h 22 min

    Alors là, techniques de pro. Fallait y penser.
    Je mets toute suite mon cv à jour.

    Bonne journée à vous, Jérémie et Cédric, et merci pour cet article de valeur.

  • jacky@vendeurs de rêves 5 novembre à 19 h 27 min

    C’est très bien vu Jérémie.
    Surtout en ce qui concerne ton idée d’utiliser des tournures libérant des images plutôt que des mots passe partout vides de sens.

    Pour les témoignges je serais plus réticent car personnellement je reste persuadé que 90 % sont écrits spar l’auteur et ses amis proches. Spontanément il est rare que les gens témoignent sauf bien sûr en les relancant et en leur offrant des cadeaux . Ce qui les incitera à laisser un avis plus positif .

    J’aime bien également la phrase de conclusion « rencontrons nous pour échanger sur vos besoins actuels » assez empathique même si je ne l’aurais pas formulée ainsi, mais l’idée est intéressante.

    Quand à « mettre la pression » à l’employeur, pourquoi pas. Il faut oser et faire comprendre que l’on est une opportunité à la disponibilité limitée et donc à ne pas rater.

    Je pense que dans le contexte actuel ton blog « Trouveur d’emploi » aura beaucoup de succés.

    Bien amicalement
    Jacky

    • Jeremie@Trouveur d'Emploi 6 novembre à 0 h 54 min

      Bonjour Jacky,

      Merci pour ta réponse détaillée et tes encouragements. Je réponds à deux de tes points :

      1) « Spontanément il est rare que les gens témoignent sauf bien sûr en les relancant et en leur offrant des cadeaux . »

      Effectivement, il faut demander à tes contacts de témoigner pour toi, et il faut surtout que ce soit des personnes avec qui tu as travaillé, voire si possible tes précédents boss, qui t’ont encadré dans ton job auparavant. L’important est de mettre un nom ET une fonction pour que le gars qui lit ton CV sache qui est la personne par rapport à toi.

      Ensuite, il est évident que ce sont des collègues bienveillants qui auront écrits pour toi. Le recruteur n’est pas dupe, mais il se dit qu’au moins quelqu’un a pris le temps d’écrire un témoignage sur toi, donc qu’il peut être intéressant

      Je ferai la semaine prochaine un article sur mon blog, où j’explique comment obtenir des témoignages rapidement.

      2) « J’aime bien également la phrase de conclusion « rencontrons nous pour échanger sur vos besoins actuels » assez empathique même si je ne l’aurais pas formulée ainsi, mais l’idée est intéressante. »

      Comment l’aurais-tu formulé ? Je suis en train de faire des tests, donc si tu souhaites me proposer une nouvelle formulation, je suis tout à fait preneur. N’hésite pas à m’envoyer un mail ou à répondre ci-dessous en commentaires.

      A bientôt,
      Jérémie

  • GiGO Webmarketing 5 novembre à 19 h 39 min

    Bonjour Jérôme,

    J’ai déjà appliqué les 4 premières techniques sur mon CV sans le savoir.

    La cinquième qui consiste à limiter sa disponibilité est très intéressante et je crois que je vais l’appliquer aussi,

    Mais ce sera sur mes prochaines lettres de motivation.

    Amicalement

    • Jeremie@Trouveur d'Emploi 6 novembre à 1 h 03 min

      Bonjour,

      Merci pour tes encouragements !
      Attention, je vois que tu veux utiliser la technique numéro 5 dans une lettre de motivation. Je pense que c’est prématuré au stade de la lettre de motivation, car tu n’as pas réussi à générer suffisamment d’intérêt de la part de ton « prospect ». Tu risque plutôt de le faire fuir.

      Mais peut-être que je me trompe. Si certains ont déjà utilisé cette technique dans une lettre, n’hésitez pas à commenter ci-dessous !

      • GiGO Webmarketing 7 novembre à 13 h 16 min

        Bonjour Jérémie,

        Tu as surement raison.

        Si j’emploie la 5ème technique dans ma lettre de motivation, cela pourrait me causer du tort.

        Le mieux serait de l’utiliser lors de mon entretien comme tu le conseilles d’ailleurs dans l’article.

        Merci à toi !

        Giresse

  • Hafid de bons plans internet 5 novembre à 21 h 06 min

    C’est bon à savoir des techniques qui marchent pour se démarquer des autres. Il faut convaincre en quelques secondes car les recruteurs regardent en qq secondes les cv.

    Merci pour l’article

  • sebastien 5 novembre à 21 h 34 min

    En tant qu’employeur je reçois des dizaines de CV lorsque je cherche des salariés.

    Ce qui fait la différence c’est sans aucun doute la présentation du CV mais aussi son originalité.

    Il faut savoir sortir du troupeau pour être vu.

    C’est une technique qui ne peut être utilisée que pour certains postes mais c’est une excellente approche. Très bon article !

  • Michel@Changer-Gagner 5 novembre à 23 h 13 min

    Oui, bel exercice de style.

    Mais on ne peut pas faire passer des vessies pour des lanternes. Les professionnels savent reconnaître un CV de branquignolle d’un CV sérieux.

    Donc, en premier lieu, il faut soigner ses expériences et faire ressortir les éléments qui peuvent intéresser le recruteur (en particulier le point 1 de l’article).

  • Sylvain@TranchesdeMarketing 6 novembre à 0 h 13 min

    Pour compléter cette belle analyse, laissez moi vous parler de la seule chose qui m’intéresse : moi.

    L’autre jour j’envoie un CV sur lequel je décide de tester la célèbre technique de la négation, bien connue de tout bon copywriteur qui se respecte.

    Je sais ce procédé souvent utilisé pour ses résultats.
    Histoire de renforcer l’intérêt du lecteur, j’écris en bas de ma présentation :

    « Il y a fort à parier que votre proposition salariale soit bien inférieure à mes attentes : N’essayez donc pas de me joindre »

    Et bien croyez le ou non mais j’ai pas encore reçu un seul appel à l’heure qu’il est.
    Si ça c’est pas du copywriting efficace, je sais pas ce que c’est!

    Sylvain

    • Jeremie@Trouveur d'Emploi 6 novembre à 0 h 56 min

      Salut Sylvain,

      Très bonne idée, je n’y avais pas pensé.
      Tu as testé ça dans quel secteur ?

      A bientôt,
      Jérémie

  • Benjamin Challoy@Comment-Faire-Blog 6 novembre à 0 h 45 min

    C’est de mieux en mieux ces jours-ci sur VM ! Encore quelque chose d’extrêmement capital que je met de côté pour mes études. Comme j’ai pu le dire dans un commentaire sur un article récent, pour mes entretiens et mes demandes d’alternance tout ceci va m’être très précieux.

    Merci à Jérémie pour cet article, et d’ailleurs je met en favori ton blog, car je risque d’avoir besoin d’y jeter un coup d’œil dans les semaines à venir !

    Cette partie est ce que je pense, le petit truc qui fera la différence :
    « Vous pouvez mettre en bas du CV une petite phrase du style « Vous venez d’avoir un aperçu de mon profil. Rencontrons-nous pour échanger sur vos besoins actuels ! », avec vos coordonnées en bas à droite. »‘

    Car si le recruteur a des petites choses qui l’ont intéressé dans votre CV alors il se dit que pourquoi pas vous rencontrer. Et c’est là bien sur, qu’il faut mettre le paquet à l’entretien pour espérer décrocher le ticket gagnant ! En utilisant par la même occasion la technique de l’indisponibilité ^^.

    Tout ceci combiné est très astucieux, vraiment, j’avais pensé à des trucs dans le même style, et m’étais déjà renseigné auprès de mon professeur de communication l’an dernier, qui gérait la DRH d’une entreprise ou encore aidait les gens à l’ANPE. Enfin bref, c’est une petite astuce à garder :)

    A bientôt,
    Benjamin

    PS: est-ce que Cédric répond à vos mails ou non? Car je n’ai toujours pas eu de réponse de sa part pour le choix de mon livre.

    • Jeremie@Trouveur d'Emploi 6 novembre à 1 h 00 min

      Bonjour Benjamin,

      Merci beaucoup pour tes encouragements ! Si tu souhaites des conseils pour ta recherche d’emploi, je t’encourage à m’envoyer un petit mail. Je suis encore assez disponible pour le moment, il n’y a pas trop de demandes !

      Concernant ton PS, j’imagine que tu parles d’un article invité, donc je te renvoie vers le guide de Cédric. Je l’ai suivi à la lettre, et j’ai eu une réponse :
      http://www.virtuose-marketing.com/mettez-vous-les-gens-mal-a-laise-lorsque-vous-leur-proposez-vos-articles-invites-verifions/

    • Numéribook 6 novembre à 11 h 13 min

      Bonjour Benjamin,

      Il me semble avoir vu qu’il t’avait répondu dans un commentaire (hier ou avant hier) et qu’il t’enverrai le livre cette semaine.

      Num

      • Benjamin Challoy@Comment-Faire-Blog 6 novembre à 19 h 49 min

        1)Merci Jeremie de ta demande, mais moi ca sera surtout pour l’alternance, il me reste encore 3an et demi d’étude là ^^

        Et non ce n’est pas pour les articles invités, mais juste pour recevoir le livre que j’ai gagné ce mois-ci.

        2) Ah bon numéribook? Pourtant je n’ai rien dans ma boite de mail, ni la boite spam .. bizarre, je vais voir si je trouve ce commentaire ;)

  • Gino de Vers la Réussite 6 novembre à 10 h 10 min

    Wow! Félicitations pour ton article, Jérémy.

    J’utilise la technique du copywriting aussi pour les CV, le mien a un beau taux de conversion même si je n’avais pas appliqué autant de techniques que toi.

    Tu pousses plus loin que je l’ai fais et j’aime bien ta méthode superbement présentée dans cet article.

    J’ai aussi aidé un ami comme Geoffrey le fait pour les siens et il n’en revenait pas des résultats.

    Merci encore.

    Gino

  • Fred du blog "Ecrire... et s'enrichir !" 6 novembre à 10 h 15 min

    Très très intéressant comme article !
    Personnellement, ce n’est pas demain que je vais appliquer ces conseils très pertinents et innovateurs, car mon objectif est justement de quitter mon emploi pour me mettre à mon compte.
    Mais pour une personne en recherche d’emploi, ces conseils peuvent valoir de l’or. Dans l’absolu, je suis d’accord avec tout. Mais plus concrètement, je me demande si ce n’est pas trop innovateur et « vendeur ». Car on ne s’adresse pas au même public. Les services RH ne sont pas des « clients » du même genre que nos prospects. Je me demande si un tel CV, assez révolutionnaire par rapport à tout ce qui se voit de manière générale, ne soit pas perçu comme la marque d’un candidat « pas comme les autres », et donc potentiellement agitateur ou perturbateur. Dans un entreprises, les responsables aiment qu’on dise oui sans rechigner même si c’est aberrant. Dès qu’on sort du moule, même si c’est pour faire avancer les choses positivement, on est mal vus.
    Donc être différent, c’est bien, cela permet de se mettre en valeur et de se démarquer des autres. Mais cela peut aussi faire « peur ». Donc je dirais que oui, ces conseils sont à appliquer. Mais avec modération. Les témoignages sont peut-être un peu too much.
    A bientôt, Fred

    • Jeremie@Trouveur d'Emploi 6 novembre à 22 h 40 min

      Salut Fred !

      Si tu veux te mettre à ton compte, une phase de transition peut être de trouver une boite dans laquelle tu peux travailler à temps partiel, et du coup, le CV fait du sens.

      Concernant ta question sur le fait que ce soit trop novateur, tu as tout à fait raison, et c’est le but. La question à se poser est : « avec qui ai-je envie de travailler ? » Un tel CV peut faire peur à certains RH et opérationnels vieille école qui préfère des moutons. Par contre, il y en a d’autres qui vont apprécier ce CV, car ils recherchent des personnes innovantes et qui aiment changer les choses.

      A bientôt
      Jérémie

  • Amin @ Developpement personnel 6 novembre à 14 h 03 min

    Ce conseils sont très bons.
    c’est vrai qu’on a souvent tendance à présenter un CV à la manière d’une notice.. sans émotions!

    Avec une touche de personnalisation et de marketing, les résultats ne peuvent être que meilleurs !

  • Marc@Réunion de consommateur 6 novembre à 17 h 45 min

    Les témoignages apportent réellement un plus dans un CV ? Ca me semble un peu bizarre personnellement… C’est sûrement du à un a priori que j’ai, mais quand j’arrive sur un site proposant ce type de témoignage généralement le premier sentiment que j’ai c’est « bonjour le vent »… Je trouve que ça décrédibilise plus qu’autre chose. Mais ce n’est que mon avis !

    Par contre effectivement les autres conseils sont très bons et il est préférable de personnaliser son CV pour chaque poste auquel on postule.

    • Jeremie@Trouveur d'Emploi 6 novembre à 22 h 47 min

      L’idée des témoignages, que ce soit sur le CV ou sur une page de vente en ligne d’un produit, est d’apporter le regard d’un tiers sur le produit vendu. Plus ce tiers a une autorité perçue forte, plus sa parole a de la valeur.

      Si tu as l’impression que c’est du vent, c’est parce que c’est mal fait et que les personnes qui témoignent n’ont pas de légitimité pour le faire. Imagine si c’était ton héros, la personne que tu admires le plus ? Est-ce que tu ne serais pas enclin à acheter le produit ?? La réponse est oui : c’est d’ailleurs pour ça que les marques de sport utilisent tant les sportifs pour promouvoir leur marque, et que les marques de luxe utilisent des mannequins / acteurs pour faire de même.

      Dans ton CV : c’est pareil, il faut que la personne qui apporte ton témoignage ait une portée suffisante pour que son témoignage soit crédible.

      Bonne journée,
      Jérémie

      • Marc 14 novembre à 17 h 54 min

        Merci pour ton explication, mais le problème doit venir de là « La réponse est oui »… pour moi la réponse est non. Mais je dois faire parti d’une minorité…

  • Jacques 7 novembre à 10 h 41 min

    Bonjour, Jérémie.

    Et merci pour ton article.

    Après une séance « terrible » que j’ai subie hier, mon
    coordinateur, missionné par pôle-emploi, m’a chargé
    de lui remettre une nouvelle mouture de mon CV,
    qu’elle a jugé inopérant, car sans attrait.

    Je cherchais donc des pistes d’orientation pour cette
    ré-écriture imposée. Ainsi, pour moi, ton texte, dense
    et charpenté « tombe à pic » !

    Du coup, je m’engage à t’adresser une retour d’information
    dès la fin de ma prochaine entrevue, arrêtée la semaine
    prochaine.

    Cordialeent,
    Jacques.

  • Jeremie@Trouveur d'Emploi 7 novembre à 13 h 19 min

    Merci pour ta réponse Jacques.
    N’hésite pas à nous faire part de ton retour, je serais ravi d’avoir la réaction d’un pro sur ces techniques, même si je crains qu’elles soient trop en décalage avec ce qu’il connait, et donc qu’il ne les juge pas acceptables.

  • Nadege@Miami 18 novembre à 21 h 24 min

    Très bon article, c’est ca qu’ils devraient nous apprendre à l’école ! J’en connais une qui va revoir son CV !

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 1 janvier à 19 h 32 min

    C’est sympa comme article. Comme il est dit plus haut, cela ne peut pas marcher pour tous les postes, mais pour un certain nombre, « ça peut l’faire ».

    Se vendre pour la plupart d’entre nous n’est pas évident. Mais alors pas du tout !

    Sam

  • Annonce site de rencontre 6 juin à 11 h 54 min

    Article intéressant sur comment détourner les techniques de marketing et copywriting pour la vie de tous les jours ! A ce sujet, pour élargir la discussion, le marketing trouve également un grand champ d’application sur les sites de rencontres…Ecrire une annonce n’est rien d’autre qu’écrire une page de vente dans un contexte ultra-concurrentiel de surcroit ;) Accroche, storrytelling, call-to-action, etc. tout y passe pour rédiger une annonce qui cartonne !

  • emploi cannes 9 août à 22 h 02 min

    je trouve que l’idée à inciter de contacter le demandeur d’emploi sur son CV est plutôt pas mal, je dois dire quand me mettant à la place d’un employeur cela pourrais me séduire et me dire que le candidat est motivé et n’attend plus qu’une chose bosser pour ma boite !

  • Romain@emploi web 9 octobre à 11 h 11 min

    Comme on dit c’est du selfbranding, il faut savoir se vendre comme une marque propre ou comme étant un produit.

    Après on peut aussi penser à tout ce qui est cv vidéo ou site internet cv etc

    Mais un cv suivant ces recommandations a déjà ses chances.

Post comment

real money casinos new zealand