Juin
24

À quoi pourrait bien vous servir un coach professionnel ?


Article invité rédigé par Jean-Marc TERREL du blog Planète Coaching, dans le cadre de l’événement La Valse des Invités.

« Si vous pouvez le rêver, vous aussi pouvez l’accomplir » – Walt Disney

On estime que plus de 90% de nos comportements sont des habitudes.

Cela signifie que plus de 90% de ce que vous faites n’est que la répétition mécanique de ce que vous savez déjà faire, souvent de façon totalement inconsciente.

Cela pourrait ne pas être un problème jusqu’à ce que vous preniez conscience du pourcentage de vos comportements habituels qui sabotent votre réussite personnelle et professionnelle.

Bien que vous puissiez déjà être conscient de certaines de vos mauvaises habitudes, cela peut être avantageux de faire appel à un coach professionnel pour identifier spécifiquement et devenir conscient de toutes les habitudes qui vous maintiennent dans votre perception actuelle de la réalité.

coach, jean marc terrel, planete coaching

Votre futur coach ?

Quel rapport entre un coach professionnel et mes habitudes?

« Nous façonnons nos habitudes, puis nos habitudes nous façonnent » – John Dryden

La plupart d’entre nous avons une liste de mauvaises habitudes dont nous pensons que nous devrions nous débarrasser, mais nous n’agissons jamais vraiment pour que les choses changent.

Pensez à tous les vœux du jour de l’an qui ne se sont jamais réalisés. Et il est très facile de ne rien faire lorsqu’on a personne à qui être redevable pour les choses que vous avez dit vouloir changer.

Seriez-vous plus apte à maintenir votre désir de changer vos mauvaises habitudes si quelqu’un facilitait votre engagement à changer ?

Serait-il plus facile et plus rapide d’atteindre ce que vous désirez changer dans votre vie personnelle et professionnelle si vous étiez redevable à quelqu’un?

Il est beaucoup moins aisé de se trouver des excuses lorsqu’on est redevable. Et il est beaucoup plus simple d’accomplir ce que vous avez dit que vous feriez lorsque vous êtes responsabilisé pour les actions que vous menez et pour celles que vous manquez.

C’est toute la force qui se trouve derrière le processus de coaching :

Le client décide de ce qu’il va changer et de la façon dont il va s’y prendre, puis il s’engage à faire des bilans réguliers avec son coach pour évaluer ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas fonctionné.

Ne serait-ce pas fantastique si nos bonnes intentions fonctionnaient de la manière dont nous pensons qu’elles devraient marcher?

Même l’enthousiasme et l’optimisme ne garantissent pas des résultats positifs. Il y a le plus souvent un profond fossé entre nos intentions et nos actions.

Un faible niveau d’engagement dans le changement est un fait pour beaucoup d’entre nous.

Cela ne met pas en danger que notre santé. Cela nous éloigne aussi de la satisfaction personnelle d’avoir accompli ce qui compte vraiment, de la réussite professionnelle et de la liberté financière qui sont pourtant toutes à notre portée.

Avez-vous remarqué que les bonnes intentions ne conduisent pas magiquement à de bons résultats?

C’est un commencement, mais vous devez surtout maintenir le niveau de motivation nécessaire pour passer à l’action et atteindre vos objectifs de changement. Le fait de désirer ou de vouloir quelque chose n’est pas suffisant! C’est juste la vérité.

Le plus souvent, nous échouons à mettre en œuvre les actions nécessaires qui nous rendraient cohérents avec nos bonnes intentions. Et bien que nous soyons plus ou moins consciemment frustrés, nous ne changeons jamais nos mauvaises habitudes à moins d’y être contraints et forcés par les évènements.

Nous stagnons dans notre recherche du mieux-être. Répétant inlassablement et automatiquement les mauvaises habitudes qui sont à l’origine de nos frustrations.

Un coach professionnel créera avec vous le cadre responsabilisant et bienveillant qui vous maintiendra redevable vis-à-vis de vous-même et de vos bonnes intentions.

L’un des rôles du coach

L’un des rôles du coach consistera à vous rappeler vos bonnes intentions lorsque vous vous chercherez des excuses.

Si cela vous arrive, vous ne vous sentirez pas à l’aise et votre coach vous aidera simplement à apprendre à faire ce que vous devriez faire pour que ce sentiment désagréable d’incohérence avec vous-même ne se reproduise plus.

Afin d’obtenir ce que vous n’avez pas encore, vous devrez apprendre à briser les habitudes qui vous ont mené là où vous en êtes aujourd’hui.

Un coach professionnel vous aidera à trouver des solutions créatives et à essayer de nouvelles stratégies pour atteindre votre prochain niveau de réussite.

Grâce à l’expertise, à la neutralité, à la créativité et à la perspicacité d’un coach professionnel, vous accomplirez réellement ce que vous n’aviez que l’habitude d’espérer comme dans ce très beau texte de Sinclair « La bonne attitude ».

Comment un coach professionnel peut-il m’aider?

« Il faut prendre très tôt de bonnes habitudes, surtout celle de savoir changer souvent et facilement d’habitudes » – Pierre Reverdy

Un coach professionnel vous aidera, d’une part, à identifier les habitudes et les modes de penser qui sabotent votre réussite et, d’autre part, à les remplacer par de nouvelles habitudes et façon de penser qui augmenteront votre niveau de réussite personnelle et professionnelle.

Aucun d’entre nous n’est parfait et chacun de nous a de mauvaises habitudes et attitudes qui limitent notre réussite.

Le plus longtemps nous attendons pour changer ces mauvaises habitudes et attitudes, le plus longtemps nous continuerons à produire la réalité désagréable que nous connaissons déjà.

Si vous voulez changer quelque chose dans votre environnement personnel, familial, social ou professionnel, vous devez commencer par vous changer vous-même.

Cela commence toujours par votre façon de penser et vos habitudes

Bien que n’importe qui puisse agir comme un pseudo-coach avec vous, y compris un membre de votre famille, un ami ou un collègue, seul un véritable coach professionnel pourra vous aider à mettre en place des stratégies éprouvées qui peuvent nettement améliorer votre niveau de réussite.

La famille, les amis ou les collègues peuvent offrir un point de vue très valable sur ce qu’ils observent, mais ils ne sont pas équipés ni formés pour offrir un accompagnement professionnel.

Par conséquent, il est souvent difficile de réellement tenir compte des avis de la famille, des amis ou des collègues.

Parfois, les personnes qui nous sont les plus proches sont aussi celles auxquelles nous sommes les plus imperméables.

Comment obtenir des résultats

Pour obtenir les bons résultats auxquels vous aspirez, trouvez un coach professionnel qui puisse vous accompagner à partir de là où vous êtes, jusqu’à là où vous désirez vous rendre.

Avant de commencer vos entretiens de coaching, votre coach professionnel vous aidera à définir votre but et à créer une liste d’objectifs intermédiaires que vous voulez atteindre.

Ce travail préparatoire aidera votre coach à identifier les comportements utiles pour accomplir vos objectifs et à rendre les entretiens de coaching plus efficaces et pertinents pour vous.

Parfois, le coach pourra vous proposer un programme de coaching qui vous aidera à apporter des améliorations, par exemple, dans les domaines suivants:

  • L’engagement dans l’action.
  • Évaluation et suivi.
  • Augmentation de l’efficacité dans le travail.
  • Développement de l’estime de soi, de la confiance en soi et de l’affirmation de soi.
  • Développement d’un mode de penser et d’habitudes plus utiles.

Alors…

Concrètement, que se passe-t-il pendant un coaching professionnel ?

Vous et votre coach professionnel établirez un calendrier de vos rencontres.

A chaque nouvel entretien, vous accepterez de discuter des résultats obtenus depuis la rencontre précédente.

Au cours de la conversation, votre coach vous demandera sans doute de reprendre le but et les objectifs intermédiaires prévus au départ, et il vous demandera un bilan pour chacun d’eux.

Ce processus – qui est un des éléments qu’un coach professionnel met en place dans sa relation avec son client – est incroyablement puissant et produit de grands résultats.

Lorsque vous êtes tenu responsable d’expliquer pourquoi vous n’avez pas accompli une tâche, sans aucun jugement, cela peut devenir extrêmement motivant pour passer à l’action.

Personne ne sent bien en donnant de fausses excuses, encore moins à un coach qui nous accompagne dans notre réussite. Et bien qu’il puisse y avoir des raisons tout à fait valables pour lesquelles une tâche n’a pas été accomplie, c’est assez rare.

J’aime dire à mes clients que les excuses ne comptent pas à moins que vous soyez mort

Cela peut sembler un peu raide, mais mon objectif consiste toujours à aider mon client à briser le cercle vicieux des mauvaises excuses.

Soit vous l’avez fait, soit vous ne l’avez pas fait. Pourquoi perdre du temps avec de mauvaises excuses?

Croyez-moi, même si vous avez l’habitude de remettre vos tâches au lendemain jusqu’au dernier jour, je vous parie que votre jeudi sera votre journée la plus productive de la semaine si votre entretien de coaching a lieu vendredi!

Même si votre coach professionnel vous encouragera à agir au jour le jour afin d’éviter la procrastination, un seul jour hyper-productif est toujours mieux qu’aucune journée productive dans votre semaine.

Votre coach professionnel pourrait aussi vous suggérer des exercices quotidiens de visualisation afin de vous aider à rester focalisé sur l’accomplissement de vos objectifs.

Vos entretiens pourraient commencer par un bilan de la semaine passée, puis se poursuivre par une conversation autour de vos objectifs de la semaine à venir.

Votre coach pourrait aussi utiliser la visualisation en entretien pour vous aider à…

… vous projeter en situation de réussite

Ce type d’exercice, très efficace, focalise l’esprit sur les actions à entreprendre pour que la visualisation s’accomplisse.

Quelle que soit son approche, si vous faites appel à un coach professionnel, vous améliorerez nettement votre niveau d’engagement dans le changement, votre concentration, l’évaluation objective de vos actions et, au final, votre efficacité personnelle et professionnelle.

En plus, embaucher un professionnel du coaching augmentera très sensiblement votre confiance en vous, tout en facilitant l’installation de modes de penser et d’habitudes plus utiles pour vous aider à réaliser vos projets.

Vous constaterez aussi que vous remettrez beaucoup moins au lendemain parce que vous aurez des dates-limite soit pour accomplir vos tâches, soit pour être redevable de leur non-réalisation.

« Le secret, c’est de vivre au jour le jour, ici et maintenant et de bien hiérarchiser ses objectifs. Il y a la montagne à gravir et les étapes pour arriver au sommet. Ces étapes sont votre quotidien » – Yannick Noah.

Et vous, quel est votre secret pour gravir les sommets dont vous rêvez?

PS: Jean-Luc vous invite à écouter ce morceau de SINCLAIR :

Image de prévisualisation YouTube

Article invité rédigé par Jean-Luc TERREL. Visitez son blog Planète Coaching.

27 Comments to “À quoi pourrait bien vous servir un coach professionnel ?”

  • YVES 24 juin à 18 h 02 min

    bonjour ci c’est pour tomber sur des pages sans accès pourquoi entrer sont adresse mail

  • Thierry@chocolat 24 juin à 18 h 02 min

    Bonjour Jean-Luc

    Je ne m’adresse pas directement à toi en répondant à cet article. Mais l’abondance de coaching en tout genre m’exaspère un peu.
    Maintenant, on peut trouver:
    – des coachs pour s’habiller
    – des coachs pour se relooker
    – des coachs pour vaincre sa timidité
    – des coachs pour séduire
    – des coachs pour bien gérer son budget
    – des coachs pour faire ses corses sainement
    – des coachs sportifs
    – des coachs pour une vie de couple parfaite
    – des coachs pour apprendre à s’occuper de ses enfants

    – Et sans compter tout ce qui existe au niveau entreprise. La liste est encore longue.

    Et je ne peux m’empêcher de penser que les personnes ne sont plus capables de rien d’elles même.
    10 ou 20 ans en arrière, les personnes se débrouillaient seules et il n’y avais aucun problème.
    De nos jours, les gens sont pris pour des débiles , et on dirait que cela leur plait.

    Mais je trouve quand même navrant qu’on doit pouponner la moitié des habitants qui ne savent pas se prendre en main eux même.

    Je ne sais pas ou ça va finir, mais je m’inquiète d’avance.

    Enfin bon, tant que la demande est là, tu as raison d’en profiter.

    Mais je trouve quand même ça bien triste.

    • Cédric Vimeux 25 juin à 11 h 00 min

      Salut Thierry,

      > je ne peux m’empêcher de penser que les personnes ne sont plus capables de rien d’elles même.

      On ne peut pas exceller dans tous les domaines.

      Le fait qu’il y ait des coachs dans tous les domaines possibles et imaginables est pour moi une bonne chose.

      Il y a des livres sur tous les domaines. Un coach, c’est un livre vivant qui t’accompagne au quotidien, et qui d’aide a avancer bien plus vite.

      Cédric

    • Jean-Marc Coach Professionnel 25 juin à 11 h 02 min

      Bonjour Thierry,

      Merci pour ton commentaire. C’est intéressant que la variété des approches puissent constituer un point d’agacement concernant le coaching. Sans doute est-ce du au fait que le métier s’étoffe et que les spécialités se développent.

      Il y a 30 ans on ne trouvait que quelques recettes de chocolat. Il y avait le noir, le lait et le lait aux noisettes. Et puis la chocolaterie s’est développée et, aujourd’hui, on trouve toutes sortes de chocolats proposant des origines, des teneurs en cacao et des spécialités qui peuvent laisser le consommateur lambda un peu perdu dans le rayon chocolat des supermarchés.

      Je pourrai employer la même analogie pour la médecine: il y a 20 ans, on allait voir un médecin généraliste et aujourd’hui il existe tellement de spécialisations médicales qu’on peut prendre un peu peur en consultant les spécialités affichées sur les plaques des médecins lorsqu’on entre dans un hôpital. En quoi est-ce problème? N’est-ce pas préférable d’aller consulter un spécialiste lorsque c’est nécessaire?

      Pour ce qui concerne le coaching, c’est la même chose. Et il me semble que le monde d’il y a 20 ans n’est plus celui d’aujourd’hui. Se débrouiller aujourd’hui ne signifie plus la même chose que se débrouiller il y a 20 ans. Alors les coachs se spécialisent sur des sujets « pointus » afin d’aider leurs clients à gérer la complexité. Cela ne signifie pas que les gens sont moins capables mais simplement qu’une aide spécialisée peut être plus utile. Tout évolue et le coaching professionnel ne fait pas exception en matière de spécialisation.

      Bien amicalement,
      Jean-Marc

    • Thierry@le chocolat 25 juin à 19 h 13 min

      Salut Cédric, salut Jean-Marc

      Merci Jean-Marc d’avoir détaillé ta réponse. Je suis tout à fait d’accord avec les points que tu évoques dans ton commentaire. Je suis d’accord avec l’argument de Cédric aussi.

      A une exception près. Et ce que je vais dire n’engage que moi. Et je le répète également que cela n’a rien à voir avec ton activité (Jean-Marc).

      Comme le dit également Sam, le coaching est un « accompagnement ». On pourrait éventuellement assimiler cela à un prof. Une personne qui est là pour que vous arriviez à ce que vous voulez.
      Donc sous-entendue, une chose que vous n’êtes pas censé savoir faire.
      Comme séduire par exemple.

      Hors certains sujet sont largement hors de ce contexte.
      Comme par exemple des coach pour bien s’habiller. Il suffit de chercher un peu pour en trouver plusieurs.

      Je trouve simplement que ce mot est galvaudé et utiliser un peu pour tout et n’importe quoi.

  • Dorian@Plateforme Bien-être 24 juin à 18 h 27 min

    Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant.
    Faire appel à un coach est une chose mais je pense qu’il faut avoir une réelle motivation dans ce que l’on fait. Le coach va amener plus d’organisation et de structuration dans notre avancée et va nous permettre d’atteindre nos résultats plus rapidement. Mais coach ou pas, si l’objectif sur lequel on planche ne nous motive pas, ce sera peine perdue…

    Dorian

    • Jean-Marc Coach Professionnel 24 juin à 19 h 00 min

      Bonjour Dorian,

      Merci pour ton commentaire. Même s’il est important, la motivation n’est qu’un des aspects de la réussite. D’ailleurs, les sportifs de haut-niveau – des personnes généralement pleines de motivation pour réussir – font appel à des coachs sportifs. C’est une preuve évidente que la motivation ne suffit pas même si elle est un excellent point de départ. Comme tu le dis, le coach va offrir une structure et de l’organisation pour atteindre les objectifs, c’est juste.

      En même temps, il y a des choses que nous aimerions sincèrement changer dans nos vies mais nous ne trouvons pas la motivation suffisante pour agir: changer de carrière, perdre du poids, demander une promotion, réaliser un tour du monde, etc.

      Comme je l’explique dans l’article, l’une des fonctions du coach consiste précisément à susciter chez son client le niveau de motivation nécessaire pour plancher sur ses objectifs et réaliser les changements auxquels il aspire.
      Lorsque nous souhaitons réellement changer ou améliorer certaines choses mais que nous butons sur la force de nos propres habitudes faire appel à un coach peut être très utile pour trouver la motivation, la structure et l’organisations nécessaires pour accomplir ce qui nous tient à coeur.
      Par ailleurs, il arrive que dans un contexte professionnel on soit parfois obligé de poursuivre des objectifs imposés par une hiérarchie. Là encore, un coach professionnel peut être une ressource pour trouver la motivation d’accomplir les missions qui nous sont confiées.

      Tout dépend donc des enjeux et ça n’est jamais peine perdue que de se donner les moyens d’atteindre nos objectifs ou ceux qui nous sont imposés avec l’aide d’un coach professionnel.

      Bien amicalement,
      Jean-Marc

  • Stéphanie Malavié 24 juin à 18 h 41 min

    Très bel article d’un coach professionnel reconnu !

    Je rajouterai qu’un coach travaille sur les croyances de chaque personne qu’il accompagne. Les croyances sont ce que nous prenons pour la vérité … qui n’est pas forcément celle de votre voisin, collègue, ami… Une personne qui croit qu’elle a toujours de la chance et une autre qui croit qu’elle doit travailler dur pour réussir n’auront pas la même vie, pas les mêmes expériences. C’est une des premières actions d’un client et de son coach que de découvrir les croyances qui expliquent les difficultés, les expériences.

    • Jean-Marc Coach Professionnel 24 juin à 19 h 04 min

      Bonjour Stéphanie,

      En effet, en coaching comme dans d’autres approches, on parle de l’importance de nos « modèles du monde », c’est-à-dire de l’ensemble des croyances conscientes et inconscientes qui constituent notre façon de nous représenter la réalité. Certaines de ces croyances sont utiles par rapport à nos objectifs tandis que d’autres nous limitent. Le rôle du coach professionnel consiste à aider son client à prendre conscience de ses croyances utiles et limitantes afin de faciliter le chemin de la réussite pour son client.

      Bien amicalement,
      Jean-Marc

  • Rodrigue@Agence web Calais 24 juin à 19 h 11 min

    En effet le coaching est nécessaire dès fois, ça me rappel l’article de Cédric avec le café sans sucres, un travail sur soi même, mais certains sont difficile à réaliser seul. D’où l’intérêt de ton intervention.

    • Jean-Marc Coach Professionnel 25 juin à 10 h 27 min

      Bonjour Rodrigue,

      Merci pour ton commentaire. En effet le coaching professionnel peut être nécessaire pour progresser mais, évidemment, ça n’est pas la solution universelle. Il m’arrive régulièrement de réorienter mes prospects vers d’autres approches ou d’autres professionnels qui les aideront plus efficacement qu’un coaching.

      Bien amicalement,
      Jean-Marc

  • David@blog qui aide les commerçants 24 juin à 22 h 11 min

    Très bel article, un peu long mais c’est justifié.
    J’ai lu qu’une habitude prenait 21 jours à s’ancrer dans notre cerveau, je ne sais plus mais je crois que c’est sur ce blog.

    Merci pour le partage de connaissance. QUels sont les tarifs en général d’un Coach professionnel ??

    Amicalement

    • Jean-Marc Coach Professionnel 25 juin à 11 h 13 min

      Bonjour David,

      En effet, certains experts des comportements estiment à 21 jours la durée nécessaire pour prendre ou perdre une habitude. C’est évidemment un indicateur parmi d’autres et les choses sont en fait plus complexes. Ce qu’il faut retenir, c’est que la répétition est un facteur de changement utile ou limitant en fonction des habitudes acquises.

      Il est difficile de donner un tarif moyen pour les coachs professionnels car tout dépend de la spécialisation, de l’expérience du coach et de son modèle économique. Disons en gros que pour un coaching individuel en développement personnel les tarifs s’étalent de 50 à 120€/heure. Pour un coaching individuel commercial ou en entreprise de 75 à 300€/heure. Dans certains cas, les tarifs peuvent être beaucoup plus élevés. Il existe également des solutions de coaching de groupe dont les tarifs vont de 25 à 150€ par séance.

      Bien amicalement,
      Jean-Marc

  • claudia 25 juin à 7 h 33 min

    Meme chose en dessin. Des résultats des le premier cours si la personne est motivee et y croit… Surmonter ses peurs. Si on rate le dessin, quelle est l’importance ??????aucune ; la page blanche n’existe pas, un peu de méthode, un peu de temps et surtout surtout apprécier ce que l’on fait
    Bonne journee a toushttp://www.cours-dessin-paris.com/

    • Jean-Marc Coach Professionnel 25 juin à 10 h 32 min

      Bonjour Claudia,

      En effet, il faut de la méthode et du temps pour acquérir de nouvelles compétences ou libérer sa créativité. En coaching c’est la même chose: de la motivation, de la méthode et du temps permettent d’atteindre de nouveaux objectifs et, si ceux-ci ne sont pas atteint (page blanche) ,ce qui compte avant tout c’est ce qu’on a appris en ne les atteignant pas.

      Bien amicalement,
      Jean-Marc

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 25 juin à 7 h 39 min

    Je ne suis pas fan de coaching. J’ai l’impression d’être à l’école avec quelqu’un qui me dit ce qui est bien ou pas…

    Mais chacun son truc. En ce qui me concerne, j’ai horreur d’avoir quelqu’un sur le dos. :(

    Sam

    • Jean-Marc Coach Professionnel 25 juin à 10 h 19 min

      Bonjour Sam,

      Merci pour ton commentaire. Je suis toujours curieux de savoir d’où vient cette conception « scolaire » du coaching? Mais si les profs étaient des coachs, avec tout le respect que j’ai pour le travail, ça ce saurait non? ;-)

      Un coach professionnel n’est certainement pas quelqu’un qui dit ce qui est bien ou pas à son client. Cette fausse vision du coaching reste très présente dans l’esprit de beaucoup de francophones mais rien n’est plus éloigné du coaching professionnel.

      Un coach n’est ni un papa ou une maman qui corrige, ni un maitre ou une maitresse qui éduque, ni un curé ou un pasteur qui moralise, ni un contrôleur ou un conseiller qui surveille… Bref, un coach n’est certainement pas quelqu’un qu’on a sur le dos et qui sape notre liberté.

      Un coach c’est plutôt quelqu’un sur le dos de qui le client monte pour aller plus loin. Un coach c’est plutôt la marche ou le tremplin sur lequel on peut s’appuyer pour grimper au niveau d’après. Un coach c’est plutôt un supporter ou un fan des projets de son client qu’un type qui manie le bâton et la carotte. Un coach, en bref, c’est quelqu’un qui écoute, qui questionne et qui encourage à progresser et à atteindre un nouveau niveau de réussite personnelle et/ou professionnelle.

      Quoiqu’il en soit, on peut tout à fait ne pas aimer ce type d’approche ou ne pas souhaiter être aidé. Après tout, chacun reste libre de choisir les moyens de sa réussite.

      Bien amicalement,
      Jean-Marc

  • Cédric Vimeux 25 juin à 11 h 01 min

    Salut Jean-Marc,

    Je suis content de t’accueillir ici.

    Très bon article. Très long, mais très utile. Surtout que le coaching est un domaine que j’aborde très peu ici.

    Cédric

    • Jean-Marc Coach Professionnel 25 juin à 11 h 16 min

      Bonjour Cédric,

      C’est un honneur pour moi d’être invité sur ton blog. Merci. J’espère que cet article et nos échanges permettront à ton audience de se faire une idée plus précise et claire de ce que cette discipline peut apporter en terme de réussite.

      Bien amicalement,
      Jean-Marc

  • Jean-Luc de Moralotop 25 juin à 16 h 06 min

    Ces échanges montrent une nette fracture entre les pro et les anti coach.

    Regardons les choses sous un autre angle.

    La diversité des situations, des expériences et des motivations est infinie.

    Il y aura donc toujours :
    – des gens qui veulent faire des choses sans savoir comment.
    – d’autres qui les font sans les faire tout en les faisant.
    – d’autres qui n’ont besoin de rien ni de personne.
    – et ainsi de suite.

    Par ailleurs :

    Aujourd’hui, l’information est si abondante que, s’il le souhaite vraiment, chacun peut progresser.
    Par lui-même ou en se faisant accompagner.

    Dans le second cas, le coaching est une des possibilités offertes.
    Bien mené, il produit des résultats.

    Réjouissons-nous de l’étendue de son offre : c’est un plus que de pouvoir choisir parmi plusieurs spécialités.

    En revanche, il est indispensable de savoir où vous mettez les pieds.
    Et à quel coach vous confiez la mission de vous accompagner.

    Car, dans ce domaine, comme à la Samaritaine, on trouve de tout…

    Une fois cette condition satisfaite, alors… « ça devrait le faire » :)
    Bon vent.

    • Jean-Marc Coach Professionnel 26 juin à 11 h 02 min

      Bonjour Jean-Luc,

      Merci pour ton commentaire très équilibré. C’est en effet un sujet de joie que de pouvoir choisir, je suis d’accord.

      Quant à savoir « où l’on met les pieds », en matière de coaching comme dans TOUTES les autres professions, il faut en effet prendre le temps de… choisir avec soin. Là encore le coaching ne fait pas exception.

      Voici 7 conseils pour bien choisir son coach:

      Il est important:

      1. « que le courant passe »,
      2. de connaitre la nature de son parcours professionnel,
      3. de vous renseigner sur la nature et la durée de sa formation de coach,
      4. de l’interroger sur sa méthode et ses outils de travail en tant que coach,
      5. de vous renseigner sur le type de relation mise en place (durée, fonctionnement, responsabilité des parties…)
      6. de vous renseigner sur ce qui pourrait se passer en cas de conflit entre vous,
      7. de l’interroger sur ses références, ses publications, son appartenance à d’éventuelles organisations professionnelles et sur le code de déontologie auquel il adhère.

      Il ne faut pas hésiter à poser ces questions à un coach que vous voulez embaucher. S’il y répond clairement, c’est déjà un très bon point.

      Muni des réponses à ces questions, chacun devrait être en mesure de faire le meilleur choix possible.

      Bien amicalement,
      Jean-Marc

  • Jean-Marc Coach Professionnel 26 juin à 10 h 47 min

    Bonjour à tous,

    Je tiens à vous remercier pour vos partages de points de vue et, pour ma part, je ne vois pas de fracture entre nous ;-), simplement des avis complémentaires.
    Bien que coach professionnel, je ne suis pas PRO-coaching au sens le plus borné du terme. Le coaching est un des moyens d’accompagnement que j’utilise, ça n’est pas le seul.

    Et comme je l’ai dit plus haut, chacun reste libre de choisir les moyens de sa réussite.

    Au fond, c’est peut-être la seule chose qui importe…

    Bien amicalement,
    Jean-Marc

  • Marie@www caf 26 juin à 13 h 37 min

    Bonjour Cédric,

    Excellent article, il est clair qu’un coach bien choisi est bénéfique pour avancer professionnellement !

    Pour ma part, je ne supporte pas d’avoir quelqu’un sur le dos ! Je trouve ça trop paternel, et du coup, je bloque et je n’avance plus vraiment comme je le souhaite!

    Merci pour le guide :p

    Marie

    • Jean-Marc Coach Professionnel 28 juin à 18 h 48 min

      Bonjour Marie,

      Merci pour ton commentaire. Comme je l’ai expliqué plus haut dans les commentaires, un coach n’est pas sur le dos de ses clients. Si un coach est « paternel », ça n’est pas un coach mais un mentor ou un conseiller, ce qui n’est pas la même chose. Et dans ce cas, je comprends qu’un accompagnement paternaliste puisse être un peu « étouffant » pour certaines personnes.

      Lorsque cela se produit dans le cadre d’un coaching professionnel, il ne faut pas hésiter à en parler avec le coach de manière à ajuster les éléments de la relation qui pourraient devenir pesants.

      Bien amicalement,
      Jean-Marc

  • Matthieu@Tenzing Coach Nantes 14 août à 17 h 10 min

    Bonjour Jean-Marc, je suis tout à fait d’accord avec ton dernier commentaire. Il est vrai que, pour reprendre le terme de Thierry, le coach n’est pas là pour pouponner. Ce serait même contre-productif voire dommageable ! Au fond, la demande de chaque client-coaché est peut-être bien de trouver ses propres clés pour enfin oser devenir l’adulte dont bien des ressorts intérieurs l’en éloignent. Donc un coach « paternaliste pouponnant » son client reviendrait à renforcer le scenario de base du client dans sa zone de confort « enfant ». Non, le coach est là pour modéliser cette posture adulte, en pensée, en coeur et en actes, capable de décision et d’ouverture. C’est bien pour ça qu’un coach n’est pas un livre vivant, ni un consultant. C’est autre chose. C’est un coach, présent pour l’épanouissement en autonomie de son client. Merci pour cet article et cette richesse de commentaires.

Post comment

real money casinos new zealand