Août
6

Ce que vous ne devez jamais oublier lorsque vous travaillez…

Author Cédric Vimeux    Category Webmarketing     Tags

Aujourd’hui, j’avais prévu la suite de mon article d’hier.

Je voulais retravailler un peu l’article et le synthétiser davantage, avant de le publier.

Toutefois, un problème serveur a rendu VM indisponible de nombreuses heures. Et je n’ai donc pas pu y travailler.

Du coup, je préfère vous sortir un article sympa que je n’avais pas encore publié. Le voici :

Travailler sur Internet est passionnant.

À tel point qu’on finit par bosser encore et toujours plus.

Et on passe alors à côté de choses importantes.

Quelles choses ? Voici une petite histoire pour vous en parler…

travailler trop, histoire inspirante

La valeur d’une heure

Un jour, un homme revenant du travail très tard, fatigué et contrarié trouva son fils de 5 ans, à l’entrée de la porte.

« Papa, je peux te poser une question ?

– Qu’est-ce que c’est ? répondit l’homme.

– Papa, combien tu gagnes par heure ? »

– Ce n’est pas ton problème… Pourquoi une question pareille ? répondit l’homme, quelque peu agacé.

– Je veux juste savoir. S’il te plaît combien tu gagnes pour une heure de travail ?

Un peu déstabilisé, impatient, le père répondit : « Je gagne 12 € de l’heure… »

« Ah ! … » répondit le garçon, dont la déception était visible. « Papa, tu peux me prêter seulement 6 €, s’il te plait ? »

Le père était furieux : « C ’est pour cette raison que tu demandais cela ? Penses-tu que c’est comme ça que tu peux obtenir de l’argent pour acheter des jouets ? »

Il pointe du doigt vers l’étage et enchaîne : « Allez, vite au lit, dans ta chambre. Je travaille durement chaque jour, je n’ai pas envie de tels enfantillages ! »

Le garçon restant silencieux, entre dans sa chambre et ferme la porte.

L’homme assis devient de plus en plus nerveux sur les questions de l’enfant.

« Comment ose-t-il poser ce genre de questions juste pour gagner de l’argent ? pensa-t-il.

Une heure plus tard, il se ressaisit et se dit : « Peut-être qu’il avait vraiment besoin d’acheter quelque chose avec ces 6 € et après tout ce n’est pas dans ses habitudes. »

Il monta dans chambre du gamin et ouvrit la porte.

« Tu dors, mon fils ? chuchota-t-il.

– Non papa, je suis réveillé, répondit le gamin.

– Je pense que j’ai été trop dur avec toi mon fils. J’ai eu une journée très dure, et je me suis déchargé sur toi. Voici les 6 € que tu as demandé. »

Le petit, tout souriant, s’écria « Oh, merci papa ! »

C’est alors que le père vu que le gamin avait déjà de l’argent, et commença à se fâcher de nouveau.

Le garçonet comptait son argent doucement, puis regarda son père.

« Pourquoi voulais-tu plus d’argent si tu en avais déjà ? »

« Papa, c’est parce que je n’en avais pas assez, répondit le petit garçon. Papa, maintenant j’ai 12 €. Puis-je acheter une heure de ton temps ? S’il te plaît, arrive demain une heure avant à la maison. J’aimerais dîner avec toi. »

Le père, brisé, mit ses bras autour de l’enfant et demanda pardon.

(c) Michel Poulaert

Moralité

On fait souvent l’erreur de croire qu’il faut avoir le plus d’argent possible pour rendre heureux sa famille.

On travaille, encore et toujours plus, tout en pensant que c’est ce que notre conjoint ou nos enfants attendent de nous. Alors que le plus souvent, ils n’attendent de nous que notre présence.

Si vous avez l’impression de travailler beaucoup en ce moment, levez un peu le pied, et passez du temps avec ceux que vous aimez. Peut-être en ont-ils besoin, et n’osent pas demander.

23 Comments to “Ce que vous ne devez jamais oublier lorsque vous travaillez…”

  • Maurel Archange 7 août à 0 h 55 min

    Merci pour le rappel Cédric,

    La plupart des gens y compris moi oublient souvent le plus important. Selon moi, le plus important c’est de vivre heureux, mais il ne faut pas être trop égoïste non plus.

    Il faut qu’on s’arrange pour que notre bien être ne soit pas une contrainte pour les autres membres de notre famille.

    Le plus important c’est de trouver un moyen de rendre tout le monde heureux. Ce n’est pas facile, mais c’est atteignable.

    Maurel Archange

    • ezelead@lemlmenquestion 9 août à 17 h 40 min

      tout à fait d’accord et le travail sur internet devrait en être un outil…

    • Bertrand 18 décembre à 18 h 21 min

      Hello, moi je ne suis pas tout à fait d’accord, pourquoi on fait toujours une corrélation entre le bonheur et la famille ????

  • Xavier@ club du succès Internet 7 août à 1 h 50 min

    Salut Cédric,

    Nous nous préoccupons tellement de choses inutiles que nous oublions vraiment ce qui donne du sens à la vie. Le bonheur. Rien à mon avis, vraiment rien ne devrait remplacer ou pousser à omettre ces instants Magiques qui rendent la vie plus agréable.

    Amicalement,
    Xavier

  • marketing de reseau solution 7 août à 4 h 41 min

    C’est une histoire tres touchante.
    Quand on se lance a travailler trop et qu’on passe les meilleurs heures de la journee, le nez dans l’ordinateur, tout ce qui passe autour de nous n’a plus aucune importance.
    Notre esprit est continuellement envahi par le boulot, les resultats, les problemes a gerer…
    A tel point qu’on en oublie nos proches, ce qu’on aime faire d’habitude.
    Il y a des gens qui ne font rien, mais il y a aussi ceux qui travaillent trop.
    Et j’en faisais parti recemment, a ne pas reussir a equilibrer travail et vie personnel.
    C’est un grand danger pour la vie privee mais aussi pour l’avancer de notre projet.

    Donc une belle histoire que j’ai recemment vecue.

    Bertrand

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 7 août à 7 h 10 min

    Cela me fait penser qu’avec ma compagne, nous allons tous les jours passer au minimum 1 heure à l’extérieur, nous balader, parler, etc.

    Alors que j’ai plein de choses « sur le feu ».

    Mais je trouve que cela fait un bien fou et que… ça n’a pas de prix !

    Hier par exemple, après avoir eu une journée de m… (genre où tout s’emboite de travers), cette balade a eu pour effet de m’apaiser, de me recentrer. Bref, j’y tiens vraiment beaucoup.

    Sam

  • GiGO Webmarketing 7 août à 8 h 24 min

    Bonjour tout le monde,

    Merci Cédric. L’histoire est très touchante, en effet.

    Ce que j’admire le plus, c’est l’astuce du petit garçon à amener son papa à diner avec lui. :)

    Très futé le ptit :)

    Giresse

  • Sébastien@marketing affiliation 7 août à 8 h 50 min

    Bonjour à tous,

    merci pour cet article qui a le mérite de mettre en relief la notion de priorité.

    En effet, bien souvent on prend le temps de regarder quelles sont les actions prioritaires pour son business et on peut omettre de penser aux autres aspects de sa vie.

    C’est en tout cas ce que j’ai fait à mes débuts et c’est lorsque j’ai pris conscience de ce travers que j’ai décidé d’arrêter quelques temps de bloguer.

    En effet, m’épanouir dans mon couple et avec mes amis et mes proches était plus important pour moi que de réussir sur Internet. C’est pourquoi j’ai tout mis de côté pendant presque 3 ans.

    Aujourd’hui, je repars avec l’idée que je peux concilier les 2, et c’est vrai que ça me fais du bien de pouvoir concilier plus harmonieusement « activité Internet » et « Vie personnel ».

    Ton article me rappelle le sujet du livre gratuit de Nabil Chaouch : « Quelle est votre plus précieuse ressource ? »

    Que j’avais dévoré d’ailleurs. Je le conseille vivement à ceux qui ne l’ont pas déjà lu…

  • Victor@Technique de Vente 7 août à 8 h 55 min

    Un beau rappel du principe 80/20 !

    Il faut parfois savoir ralentir pour se concentrer sur l’essentiel…

  • Séduction par CCA 7 août à 9 h 30 min

    Salut Cédric,

    Je me disais bien qu’il y avait un truc qui clochait hier quand je n’ai pas vu l’article du jour que tu publies habituellement à 16H.

    Enfin bref, pour en revenir à l’article :

    Une histoire vraiment très touchante ! C’est vrai que certains parents ne sont pas assez présent. Toutefois, personnellement, je n’ai pas encore de femme ni d’enfants, mais c’est tout de même un article vraiment inspirant !

    Merci à toi pour l’avoir partagé (mais j’attends toujours la suite de celui de hier avec impatience ;) ).

    A bientôt,
    Hugo.

    • ezelead@lemlmenquestion 9 août à 17 h 39 min

      Bonjour Cédric, bonjour Hugo, si tu n’as pas encore de famille, peut-être ne t’es-tu pas encore posé la question, mais si tu n’applique pas ce que vient de nous enseigner Cédric, tu n’auras jamais de famille ;-)
      Je plaisante à peine: je vis avec quelqu’un qui a quitté sa famille (femme et enfants) parce qu’il trouvait qu’eux ne le prenaient pas assez en compte…Il vit avec moi et je me rends compte qu’il ne s’occupe lui QUE de son travail. On se perd de vue de la même manière qu’il a perdu de vue sa famille que je comprends maintenant.
      Il finira peut-être ses jours riche, mais d’argent, pas d’amour. Il connaitra beaucoup de monde, mais dès qu’il sera à la retraite…non, il ne prendra sa retraite que contraint et forcé, mais ça arrivera et ce jour là, il sera SEUL.
      La vraie richesse n’est pas l’argent.
      Il est temps d’inverser la machine et de dire non, surtout quand on travaille pour soi, c’est pour gagner la LIBERTÉ non ? la liberté de choisir son mode de vie.
      Ensuite, chacun fait ce qu’il veut de SA vie

  • Phil@Plume-active 7 août à 9 h 35 min

    Bonjour Cédric

    très parlante cette histoire. La vie passe très vite, nos enfants, nos proches sont là et nous pas forcément présents.
    C’est pourtant l’essentiel, le travail quel qu’il soit , ne remplace pas l’amour de quelqu’un

    merci pour ce rappel

    Phil

  • Caroline 7 août à 9 h 56 min

    Salut,
    en effet, on a souvent tendance à se plonger dans le travail et à passer à côté des choses les plus importantes.

    Non seulement, il est important de consacrer du temps à sa famille et ses amis, mais il ne faut pas non plus s’oublier soi-même !

    Pour être sûre, je marque mes « rendez-vous » famille (ballade, jeu, geocaching…), amis (sortie, appel tel…) et avec moi-même (méditation) dans mon agenda, ainsi je suis certaine de n’oublier personne :)

    Caroline

  • sarah@Communiqué de presse en ligne 7 août à 12 h 49 min

    très touchante comme histoire et malheureusement beaucoup d’enfant souffre du manque de présence de leurs parents à cause du travail. La vie passe très vite sans qu’on se rendre compte et on se consacre trop au travail en oubliant les gens qui nous aime hélas.
    merci pour l’histoire.

  • Christian 7 août à 13 h 16 min

    En travaillant sur internet mais surtout lorsqu’on est passionné par son travail. On a bien du mal à lever le pied. Merci pour ce rappel Cédric.

  • Eric 7 août à 15 h 45 min

    Une belle histoire, même si l’enfant à l’air très mature du haut de ses 5 ans. ;) Mais or mis ce petit détail, elle révèle le problème de bien des parents. La société nous a mis en tête que seule la réussite sociale et financière suffirait à rendre heureux notre entourage. Ce n’est pas notre salaire qui donne les valeurs familiales, ni les souvenirs d’après-midi en famille. Merci de nous le rappeler par cet article.

  • Therese@narratrice 7 août à 16 h 47 min

    cette histoire est très touchante et prouve que les enfants ont besoin que nous soyons attentifs à eux . Ils sont particulièrement contents quand nous écoutons leur histoire, que nous partageons des moments privilégiés . Ce qu’il demande surtout, c’est beaucoup d’amour !!!

  • Julien-Médard 7 août à 19 h 50 min

    Touchant? Non, pas seulement! Plutôt dramatique! Criant de vérité! Car je connais un homme qui a tout sacrifié à son art. Et tout le monde autour de lui en est malheureux, y compris lui-même! Merci Cédric.Message reçu 5 sur 5.

  • chems@polyval 8 août à 3 h 53 min

    Sans commentaires…sublime!

  • Geoffroy@Devenir entrepreneur à succes 8 août à 12 h 36 min

    Personnellement, je m’efforce depuis quelques temps à stopper mon travail à une heure bien précise.

    Pas toujours évident quand il faut rendre des dossiers.

    Mais au final, pour vraiment savoir si cela est important ou pas, je me projette 2 mois plus tard.

    Et je me pose la question : est-ce que si je ne fais pas ce travail aujourd’hui, cela aura-t-il une conséquence dans 2 mois ?

    Bien souvent la réponse est non.

    Cela me permet de me déculpabiliser et de me retirer de mon travail pour me consacrer aux gens qui vivent autour de moi.

    On peut faire la même chose avec pas mal d’autres « obligations »

    Et au final, on se rend compte que pas grand chose est important et urgent à réaliser tout de suite.

    Cela permet de prendre du recul.

  • samuel@entrepreneur d'internet 13 août à 20 h 09 min

    Salut Cédric,

    article très inspirant.

    Il me rappelle d’ailleurs un article récemment publié sur mon blog qui traite de la valeur de l’argent.

    Mais je pense qu’il faut aussi avoir de l’argent pour donner à notre famille ce qu’ils ont besoin.

  • Patrx de BloguerUtile 21 août à 10 h 50 min

    Bonjour Cédric,

    C’est cela même le sens de bloguer utile.
    Travailler utile et non travail uniquement.
    Cette histoire fait partie de celles qui m’ont inspiré à choisir mon nom de domaine.
    Travailler utile – Offrir ce qui est utile – Manger utile – Lire utile – voyager utile, dans le but de toujours apporter chaleur et satisfaction.
    Alors bloguons utile.

    Merci Cédric

  • Hugo 1 novembre à 16 h 51 min

    Une histoire vraiment très touchante ! C’est vrai que souvent, lorsqu’on devient entrepreneur et qu’on lance son entreprise, on ne pense qu’à la développer et à gagner toujours plus d’argent.

    En tout cas, personnellement, tant que je suis célibataire et que je n’ai pas d’enfants, ma priorité sera tout de même mon propre développement (études, développement de mon projet sur Internet, ainsi que de mes autres projets, pour effectivement gagner toujours plus d’argent).

Post comment

real money casinos new zealand