Oct
3

Comment créer un blog à succès en copiant les articles des meilleurs blogueurs… légalement



Et si je vous disais que vous pouvez copier de A à Z les articles des meilleures blogueurs du monde, et cela légalement, seriez-vous intéressé ?

Oui ? Alors voici comment :

uncopyrighted, copyleft, sans copyright, des livres pour changer de vie, olivier roland, zen habits, habitudes zen

Copiez les blogueurs à succès

Les secrets du copyleft

Savez-vous ce qu’est le copyleft ?

Voici la définition que j’ai trouvée sur Internet :

« Le copyleft désigne un type de copyright ouvert qui autorise chacun à utiliser ou transformer un élément à condition que les transformations soient libres également. »

Voyez-vous où je veux en venir ? Je vous explique :

De nombreux blogueurs américains ont passé leur blog en copyleft. Cela signifie que vous êtes autorisé à reprendre leurs articles, en les traduisant en français par exemple, sur votre propre blog.

Mieux encore, vous pouvez traduire intégralement les blogs des meilleurs blogueurs du monde. Un peu comme si vous étiez leur représentant français. Et vous profitez ainsi de leur succès :)

Est-ce que ça se fait vraiment ?

Bien sûr ! Regardez :

L’exemple de Leo Babauta/Olivier Roland

Vous connaissez mon confrère Olivier Roland, du blog Des Livres pour Changer de Vie, n’est-ce pas ?

Mais saviez-vous qu’il possédait également un autre blog sur lequel il publie des traductions d’articles à succès ? Je vous explique :

Olivier a créé il y a quelques années le blog Habitudes Zen.

Il y traduit en français les meilleurs articles d’un des 50 blogs les plus lus au monde : le blog Zen Habits, de Leo Babauta, l’auteur du livre L’Art d’aller à l’essentiel. Et cela, en toute légalité.

Pourquoi ? Parce que Leo Babauta autorise la traduction et l’utilisation de ses articles, comme il l’explique sur cette page.

Je trouve cette idée géniale, et cela pour plusieurs raisons :

1. Olivier crée de l’excellent contenu en traduisant les meilleurs articles de Leo.

2. Il perfectionne son anglais en même temps.

3. Il permet à ceux qui ne parlent pas anglais de suivre Zen Habits.

Comment profiter du succès des plus grands blogueurs du monde pour vous faire connaitre ? (et vous enrichir)

L’astuce consiste à identifier les blogs à succès dont les auteurs ont abandonné le copyright.

Vous pouvez ainsi traduire les articles de ces blogs pour les publier sur le vôtre – ou même carrément créer une version française d’un blog à succès.

L’avantage, c’est que vous profitez ainsi du succès du blogueur en question. Et vous attirerez tous ceux qui aiment cet auteur, mais ne parle pas sa langue ;-)

Alors, la question que vous vous posez certainement, c’est : « Comment trouver les blogs en copyleft ? ».

C’est simple :

L’astuce facile et efficace pour trouver les blogs en copyleft

Pour trouver les blog américain sans copyright, faites les recherches suivantes dans Google.com :

  • « this blog is copyleft »
  • « this blog is uncopyrighted »
  • « this blog is copyright free »

Faites ces recherches en expression exacte, c’est à dire entre guillemets.

Vous pouvez insérer dans votre recherche des mots clés supplémentaires afin de trouver les blogs copyleft sur des sujets précis.

Le web américain regorge de blog en copyleft. N’hésitez pas à en profiter.

Et si vous ne parlez pas encore l’anglais ? Alors commencez ICI.

PS: Et si un blog à succès n’est pas en copyleft ? Voici la réponse de Olivier de Euklide : « Et pour les articles qui ont un copyright, il suffit d’envoyer un mel au responsable et de lui dire que l’on va adapter son contenu en français ! leur dire qu’ils sont un lien sur le blog leur fait plaisir et ils acceptent avec plaisir de « preter » le contenu ! »

Photo © ferkelraggae – Fotolia.com

40 Comments to “Comment créer un blog à succès en copiant les articles des meilleurs blogueurs… légalement”

  • Olivier@coaching d'entreprise 3 octobre 2011 à 17 h 01 min

    Et pour les articles qui ont un copyright, il suffit d’envoyer un mel au responsable et de lui dire que l’on va adapter son contenu en français ! leur dire qu’ils sont un lien sur le blog leur fait plaisir et ils acceptent avec plaisir de « preter » le contenu !

    • Cédric Vimeux 3 octobre 2011 à 18 h 20 min

      Exact !

      Je le rajoute dans le PS :)

      • Des Trucs Pour Changer De Vie 4 octobre 2011 à 10 h 20 min

        C’est génial comme info. Et là, tu m’apprends qu’Olivier Roland pratique également cette technique… Chapeau bas encore une fois…

        Et à l’inverse, y a-t-il des blogueurs étrangers qui t’ont contacté pour te « traduire » dans leur pays ? Je sais bien que le sens Anglais-Français est plus répandu que l’inverse, mais existe-t-il d’autres copy left en sens inverse ?

        • Cédric Vimeux 4 octobre 2011 à 11 h 53 min

          Je t’avoues que je ne sais pas…

    • Nicolas Sterlest@lesentrepreneursduweb.com/blog/ 4 octobre 2011 à 5 h 32 min

      C’est vrai qu’en général un simple mail suffit pour obtenir l’autorisation de l’auteur. Une citation du nom de celui-ci et un lien seront parfois demandés.

      Pour aller plus loin que le contenu de blog, vous pouvez également le faire pour certains produits numériques gratuit (ou payant). Après il faut y aller au culot. Et comme on dit « qui tente rien n’a rien ».

      Nicolas

    • Ludovic 4 octobre 2011 à 12 h 43 min

      Tu pratiques personnellement cette technique Olivier ?

  • Christophe@reactionweb 3 octobre 2011 à 17 h 41 min

    Je ne connaissais pas du tout ce genre de pratique!
    Merci pour l’info…ça peut-être effectivement utile et interessant.

  • Martin Turcotte@Gagner de l'argent sur internet 3 octobre 2011 à 18 h 00 min

    Je ne connaissais pas ce genre de pratique intéressante qui est le Copyleft, merci Cédric pour ce partage !

    Moi personnellement, depuis quelques années, j’achète des articles en anglais avec droits de label privé et je les traduits ou fais traduire par quelqu’un.

    Bref dans les deux cas, cela apporte du contenu rapidement et facilement… fini le syndrome de la page blanche :)

  • jean@affiliation 3 octobre 2011 à 18 h 03 min

    salut Cédric ,merci pour cette astuce la .je trouve ça super.a+FeelGood

  • Adrien@leboncommercial.com 3 octobre 2011 à 18 h 05 min

    Bonjour Cédric,

    Cette pratique m’était réellement inconnue. Généralement, on m’a dit d’acheter des articles en PLR (droit de label privé) sur des sites de ventes spécifiques puis de les adapter en français.
    En tout cas, très bonne pratique.

    Tu sais s’il existe des blogs en français qui agisse également de la sorte ?
    Bonne soirée,

    Adrien

  • Christophe@BlogEfficartes 3 octobre 2011 à 18 h 15 min

    Merci pour cet article ! C’est une technique que j’ai utilisée en m’inspirant / traduisant le billet d’un blog américain, le Harvard Business Review http://blogs.hbr.org/ (allez-y, il en reste plein d’intéressants !). Et comme c’est mon travail, je l’ai transcrit en carte heuristique… filmée.
    En effet, fini le syndrome de la page blanche : il y a des millions d’articles passionnants dans le monde anglophone !

    Christophe

  • Davy@WebMarketing 3 octobre 2011 à 18 h 19 min

    Je confirme, de nombreux blogueurs sont très heureux de partager leur contenu sous forme de traduction, et parfois, ils le revendiquent, au travers d’un copyleft, ou encore l’une licence en Créative Commons.

    Je trouve l’idée intéressante, pour celui qui veut copier, par contre je me pose la question de la pertinence au sujet du « copié », si ce n’est la satisfaction de voir ses idées partagées au travers des blogs et au travers des pays.

    Car il me semble que pour les licences publiques, citer l’auteur n’est pas obligatoire ? Je sais que beaucoup doivent le faire pour profiter de la « célébrité » du créateur. Mais pas la majorité ? Comme le dit ton article, l’opportunité est réelle pour ceux qui copient. Il doit certainement y avoir un bénéfice « caché » à ce genre de licence, pour ceux qui la mettent à disposition !

  • Geoffroy 3 octobre 2011 à 18 h 24 min

    Bonjour Cédric,

    Merci d’avoir expliqué cette technique que je ne connaissais pas.

    C’est très intéressant même si cela manque de personnalité. Mais question référencement et contenu, c’est une bonne solution.

    Geoffroy

  • sylvain@astuce 3 octobre 2011 à 18 h 42 min

    Bonjour Cédric,
    très bon contenu,
    je voulais savoir en as tu sélectionné quelques un?
    si oui pourrais tu faire une petite liste?
    s’il te plait,
    Cordialement

  • Numeribook 3 octobre 2011 à 18 h 44 min

    Encore une fois, un article très instructif et très utile à celui qui le mettra vraiment en pratique.

    Je connaissais déjà l’autre blog de Olivier Rolland. Il en parle parfois sur Les Livres pour changer de vie.

    Num

  • ludovic 3 octobre 2011 à 18 h 51 min

    Intéressant, merci pour l’info.

  • judicael@astuces-economies 3 octobre 2011 à 19 h 18 min

    salut,

    C’est une bonne idée de partenariat en effet. Par contre j’imagine que ça doit prendre quelques heures de traduction, à moins d’être parfaitement bilingue ;)

    • Cédric Vimeux 4 octobre 2011 à 11 h 47 min

      Pas nécessaire d’être bilingue.

      Regarde, Olivier Roland n’était pas « parfaitement » bilingue. Et il s’est améliorer en faisant ces traductions. C’est faire d’une pierre deux coups.

      Cédric

  • Tartine@iphone 4s 3 octobre 2011 à 20 h 32 min

    Effectivmeent mieux vaut etre bilingue. C’est Olivier Rolland il me semble qui parle de ça dans son livre qu’il met à disposition sur son site. Bon concept en tout cas !

  • Biba de NetworkingetReseauxSociaux.com 3 octobre 2011 à 20 h 46 min

    Information tres interessante – Je ne connaissais pas le concept du Copyleft.

    J’ecris moi meme mes articles et sur certains de mes blogs, je les fais ecrire via Odesk, mais cela permet d’avoir de l’inspiration si besoin. Et surtout cela peut etre tres utile pour les personne qui ont peur d la page blanche.

    C’est une excellent idee pour des personnes qui voudraient demarrer un blog sans savoir par ou commencer – Il suffit de trouver un blog dans un domaine ou l’on a une passion et voila…
    Pas besoin d’aller plus loin pour tourver du contenu –

    BIba

    • Adana 3 octobre 2011 à 21 h 55 min

      Bonjour,

      Biba- Êtes-vous contente de Odesk? Vous n’avez pas peur que les articles que vous achetez soient copiés mot à mot d’un autre site (ou tout simplement traduits d’une autre langue)?
      Merci
      Cordialement
      Adana

    • freddy 3 octobre 2011 à 22 h 02 min

      En effet tres interessant le copyleft et pour la traduc avec google cela devient un jeu d’enfant meme si votre anglais n’est pas au top !

  • Jorge 3 octobre 2011 à 23 h 01 min

    Bonjour Cédric
    Merci pour cette idée géniale , j’avoue que je suis parfois à cours d’inspiration et c’est un bon moyen de créer du contenu de qualité sur son blog.

  • jerome@blog marketing 4 octobre 2011 à 7 h 18 min

    Tu dis qu’olivier créé du contenu.
    Je pense qu’il traduit du contenu, mais pour moi quand ton parle de création on parle de créer de la valeur. Dans ce cas je ne pense pas que l’on créé de la valeur. Le but étant de travailler le plus rapidement possible pour faire du contenu.

  • Laurent@blog-gagnant.com 4 octobre 2011 à 10 h 38 min

    Merci pour cette info, il est vrai que de temps en temps une petite traduction ne fera pas de mal.
    On est sur de la qualité et cela nous fait une petite pause écriture/inspiration (pour travailer encore moin, lol)

    Laurent

  • Olivier Roland 4 octobre 2011 à 11 h 23 min

    Merci Cédric de me « donner en exemple » ;) .

    Habitudes Zen a été le 2ème blog que j’ai créé. Il a assez vite bien fonctionné en terme de trafic (bien mieux que mon 1er blog), mais il me manquait quelque chose : ma propre voix. C’est ce constat qui m’a amené à lancer « Des Livres Pour Changer de Vie » quelques mois après.

    J’ai tout de même continué à traduire de nombreux articles au début de Des Livres, car comme tu l’as très bien expliqué, cela améliore mon anglais et j’adore les articles de Léo. De plus je dois dire que cela a amélioré mon style de manière générale, car je trouve que Léo est un très bon écrivain, et le traduire permet d’aller beaucoup plus loin dans l’analyse et la connaissance de son écriture que la plupart des gens. Proust a ainsi traduit les écrits de John Ruskin (c’était l’un de ses premiers travaux littéraires) et cela l’a beaucoup aidé à façonner son style dans les années qui ont suivies.

    A partir de début 2009 j’ai progressivement réduit la cadence à un ou deux articles par mois, jusqu’à complètement arrêter en février 2010.

    Mais depuis le début de 2011, j’ai repris car j’aime les écrits de Léo et les traduire m’apaise :) . C’est donc pour moi un moment de relaxation et pas du tout du travail !

    • Cédric Vimeux 4 octobre 2011 à 11 h 54 min

      Salut Olivier,

      Merci pour ton complément d’information.

      Cédric

  • chems 4 octobre 2011 à 12 h 26 min

    nouvelle technologie, nouvelles pratiques…en fait ça ressemble un peu au reader digest et permet l echange des sujets entre les differentes langues…

  • Thierry Valker 4 octobre 2011 à 12 h 34 min

    Salut Cédric

    Voilà qui devrait en aider plus d’un.
    Mais je me pose la même question que Davy. Ou est l’intérêt pour ceux qui proposent leur contenu sans aucune contrepartie ? Cela ne les fait pas connaitre plus étant donné qu’ils ne demandent pas de liens vers leur site. Alors que leur apporte ce système ?

  • business-conception 4 octobre 2011 à 12 h 42 min

    Salut Cédric,
    Excellent article que tu nous propose là. Je dois dire que j’étais toujours dans l’optique de ne jamais reprendre et retravailler des articles déjà existants par crainte de « représailles » copyright. Je m’efforce de toujours écrire sur des sujets issus de ma cervelle.. (sauf pour les actus économiques).

    Du coup le copyleft est vraiment intéressant.
    Pour celles et ceux qui ne sont pas bilingue (je ne le suis pas moi même), il existe des logiciels de traduction assez performants qui vous permettrons de comprendre le sens de la phrase et de la retravailler. Le but n’est pas de faire du mot pour mot pour le copyleft si?
    Systran traduction fait ça à merveille sinon.

    Merci encore à toi Cédric, c’est agréable d’en apprendre toujours plus.

  • Jean Nicolas@projet de vie de l’élève 4 octobre 2011 à 13 h 10 min

    L’idée est en effet originale. Mais ce qui me convient c’est le plus : perfectionner sa connaissance de l’anglais, apporter une autre mentalité aux lecteurs.
    Merci pour ce partage.

  • Roland 4 octobre 2011 à 21 h 29 min

    Cédric avec vous la paresse n’est pas autorisée et vous méritez d’être décoré champion de la motivation. Bravo!

  • Noé Facq 5 octobre 2011 à 0 h 55 min

    Bonjour,
    n’y a-t- il pas un risque d’être taxé par google de contenu dupliqué? Surtout avec ce qu’on entend actuellement avec le google panda?
    Merci pour votre avis et ce bon article.
    Noé Facq

  • kategriss@formation AWeber 5 octobre 2011 à 15 h 48 min

    J’aime beaucoup l’idée du Copyleft et j’avais bien lu depuis un moment que Leo Babauta avait renoncé à ses droits sur ses écrits.
    Maintenant il ne reste plus qu’à trouver des blogs dans mon domaine car j’ai essayé avec tes exemples de recherches Google et… pas beaucoup de bol :/

  • Gonzague 5 octobre 2011 à 18 h 09 min

    Bonjour à tous
    Il y a également une autre solution que je vous suggère.Les Américains qui ont toujours quelques longueurs d’avance sur nous ont mis au point un logiciel bien pratique et totalement GRATUIT. Vous introduisez un texte en Anglais ( eh oui il vous faudra le traduire après) et le logiciel vous écrit un nouvel article modifié à 65%).L’avantage est que si vous récupérez un article sur un blog en passant par ce logiciel comme le texte est réécrit il n’y a plus de copywriting. Pour récupérer le logiciel qui je le rappelle est totalement gratuit il vous suffit simplement de vous inscrire sur la liste mail de son créateur.
    Voici l’adresse mail : http://dupliterminator.com/

    A vous de tester et de vous faire une idée

    • Thierry Valker 5 octobre 2011 à 22 h 41 min

      Salut Gonzague

      C’est du content spinning. Si tu prends un de TES articles ou des articles libres de droits pour les spinner et les poster sur des répertoires d’articles, là d’accord.

      Mais si tu prends des articles sous copyright pour les spinner, là, c’est du vol de contenu.

  • badis 6 octobre 2011 à 10 h 58 min

    RAVIE D’ETRE PARMI VOUS;
    COPIER LES BLOG SA MINTERESSE .LES <>

    MERCI

  • Gonzague 6 octobre 2011 à 14 h 43 min

    Merci Thierry pour cette précision.J’ignorais cela.
    Avec les articles libres de droit il y a déjà de quoi faire de toute façon
    merci pour ce partage ,on en apprend tous les jours !!

  • HabitudesZen 14 décembre 2011 à 21 h 41 min

    Bonjour à tous, je traduis aussi depuis peu les articles de Zen Habits et tout comme Olivier, cela me détend.

    Il y a plein d’autres blogs à traduire avec du contenu tout aussi bon. Il suffit juste de chercher !

  • franck 1 juillet 2012 à 10 h 35 min

    bonjour,

    J’ai voulu traduire des articles, mais je n’ai pas eu de réponses de la part des auteurs. Avez vous des suggestions de formules afin que les auteurs soient interéssé par le fait que leurs articles puissent être traduit en français ?

    Merci

Post comment


Nouvelle Formation Virtuose Marketing