Nov
25

Comment détourner vos faiblesses pour en faire une force ? (et une vidéo hallucinante)


Ce week-end, vous repenserez à ce que vous aurez vu dans cet article.

Surtout à la vidéo. Vous la montrerez certainement à votre entourage.

Vous allez comprendre pourquoi, mais avant cela, j’ai une petite question :

Avez-vous déjà lu ou entendu qu’il faut miser sur nos forces et laisser nos faiblesses de côté ?

C’est un conseil qu’on trouve souvent dans les livres de développement personnel. C’est aussi l’idée maîtresse du livre Strenghts Finder 2.0 de Tom Rath, avec laquelle je suis d’accord.

Pourtant, certaines personnes ont l’incroyable faculté de transformer leur faiblesse en une force considérable.

Regardez :

transformer une faiblesse en force
Rien n’est tout blanc ni tout noir…

« Je ne perds pas vraiment mes cheveux, j’en fais don ! »

Cette phrase pleine d’humour est de Jeffrey Gitomer.

Voici un passage tiré de son livre Le Petit Livre Rouge de la Vente :

« Je me suis efforcé d’utiliser mon malheur (en ne retenant que l’aspect anecdotique) comme une occasion de me moquer de moi-même et de divertir les autres.

Si j’interviens dans un séminaire, je dis par exemple « Je ne perds pas vraiment mes cheveux, j’en fais don. Je les donne à ceux qui ont moins de chance que moi », et je désigne quelqu’un doté d’une chevelure abondante. […]

Autre variante sur le même sujet : « Je porte de magnifiques cravates, sachant que personne ne viendra me dire « Jeffrey, tu as des cheveux magnifiques ! »

Source Le Petit Livre Rouge de la Vente – page 125

Jeffrey Gitomer est l’un des meilleurs vendeurs au monde. Il utilise ce qu’il appelle « son malheur » – avoir perdu ses cheveux – pour faire rire ses prospects. Dans quel but ? Détendre l’atmosphère, et instaurer un climat propice à la vente. Bien trouvé, pas vrai ?

Un autre exemple :

L’histoire du karatéka manchot

Voici une histoire incroyable.

Un jeune garçon nait avec un bras en moins. Son bras droit.

Quelques années plus tard, il décide de s’inscrire au karaté. Et comme vous le savez, avoir un bras en moins est un sacré handicap dans ce sport. Enfin, j’imagine…

Un jour, il demande à son Maître de l’inscrire à la prochaine compétition. Le Maître accepte, mais commence à se comporter bizarrement avec lui.

Que fait-il ? Il ne lui apprend qu’un seul mouvement de karaté, alors qu’il en enseigne des dizaines aux autres élèves du dojo.

Le garçon manchot insiste auprès de son Maître pour recevoir le même enseignement que ses camarades. Mais le Maître refuse, et continue à l’entrainer à cet unique mouvement de karaté…

Arrive le jour de la compétition.

Bien qu’il pensait se faire éliminer au premier tour, le manchot gagne un premier combat, puis un second, et encore un autre. Il bat des karatékas aguerris et valides. Un par un. Aussi facilement qu’on souffle une bougie.

Comment ? En utilisant simplement l’unique mouvement que son Maître lui a appris !

Au final, il remporte la compétition, sans que ses adversaires n’aient rien pu faire contre lui.

N’en croyant pas ses yeux, le jeune manchot demande à son Maître :

« Maître, c’est incroyable. Comment ai-je réussi à gagner alors que je ne connais qu’un seul mouvement et que mes adversaires étaient bien plus entrainés que moi ? »

Et la Maître répond :

« Tes adversaires n’avaient aucune chance de te vaincre. Car pour contrer le seul mouvement que tu connais, ils devaient t’attraper par le bras droit. Sans cela, c’était impossible de te contrer. »

Dans cette histoire, le Maître a trouvé le moyen d’utiliser le handicap du garçon pour en faire sa principale force.

D’ailleurs, en parlant de handicap, regardez cette vidéo…

« J’adore ma vie ! »

Je remercie Yvon Cavelier de m’avoir montré cette vidéo. Je vous la montre à mon tour.

Vous allez voir, elle est incroyable et vous aurez envie de la partager. Croyez-moi :)

http://www.dailymotion.com/video/xm8k1n

Encore un excellent exemple de la façon dont on peut transformer une faiblesse en force, pas vrai ?

Et vous ? Quelles sont vos faiblesses, et comment pouvez-vous les transformer en force ?

Votre faiblesse, ce n’est peut-être pas d’avoir un bras en moins, ou un handicap quelconque.

Mais c’est peut-être d’être au chômage. Ou de ne pas avoir d’argent à investir. Ou de manquer d’expérience, ou de temps…

Quelle que soit votre faiblesse, comment pourriez-vous la détourner pour en faire un atout ?

Voici un plan d’action :

1. Identifiez votre principale faiblesse, celle qui vous bloque le plus (dans votre business ou votre vie).

2. Dédramatisez. Votre faiblesse restera un obstacle le temps que vous la considérerez comme telle.

3. Listez tous les avantages que vous apporte votre faiblesse. Il y a en a toujours. Rien n’est jamais tout noir ou tout blanc. Pensez à la figure du Yin et du Yang.

Des exemples ?

Vous êtes timide ? Tant mieux !

Saviez-vous que les gens timides ont plus tendance à écouter qu’à parler ? Votre faculté à être à l’écoute des autres peut devenir votre principal atout.

Vous êtes au chômage ? Vous avez de la CHANCE !

Je l’étais aussi quand je me suis lancé sur Internet en 2008. Certains considèrent le chômage comme un obstacle. J’ai décidé d’en faire une chance : celle d’avoir du temps de disponible en grande quantité, et de pouvoir me former au webmarketing. Avoir du temps est un atout considérable.

Vous êtes vieux ? Je vous envie !

Pourquoi ? Parce qu’être vieux, c’est avoir une grande expérience de la vie. C’est, souvent, avoir atteint le sommet de la Pyramide de Maslow. Vous pouvez transmettre votre expérience et votre savoir. Être un mentor.

Vous avez du mal à réfléchir ? Bravo !

Je me prends en exemple. Depuis tout petit, on m’a toujours reproché mon manque de réflexion. Pour beaucoup, c’était mon principal défaut. J’agissais sans réfléchir, ou alors vraiment très peu.

Aujourd’hui, j’ai fait de cette tare mon principal atout. Je ne réfléchis pas, ou peu, mais j’agis. Je fonce.

Je fais beaucoup d’erreurs. Vraiment beaucoup. Et c’est cela qui me permet d’apprendre, et de progresser rapidement.

Parfois, quand on réfléchit, on a tendance à s’inventer des obstacles qui n’existent pas.

Inutile de donner d’autres exemples, vous avez compris le principe.

Alors ?

Quelles sont vos faiblesses ? Et comment pouvez-vous les transformer en atout ? Ou mieux encore :  avez-vous déjà réussi à faire d’une de vos faiblesses une force ? Oui ? Expliquez-nous…

Photo © veroji – Fotolia.com

31 Comments to “Comment détourner vos faiblesses pour en faire une force ? (et une vidéo hallucinante)”

  • Pierre 25 novembre à 14 h 02 min

    Bonjour Cédric,

    J’ai bien aimé cet article et je l’ai partagé sur facebook.

  • Daouda@Travailleur indépendant 25 novembre à 14 h 08 min

    Salut Cédric.

    J’ai vraiment bien aimé ton article et la vidéo. Je les fais immédiatement partager ! ;)

    Moi aussi je suis un petit timide et je vais essayer d’en faire une force dans mon business en ligne et dans ma vie personnelle ! ;)

    Merci,

    Daouda

  • kategriss@blogging 25 novembre à 14 h 10 min

    Moi ma faiblesse c’est le marketing, le fait de ne pas avoir de compétences en vente. Du coup pour vendre c’est compliqué. Par contre j’ai des compétences techniques qui doivent dépasser 90% des blogueurs que je croise et des compétences en rédaction et relecture sympas également.
    Pour l’instant je me concentre donc sur mes forces mais ma grosse faiblesse m’empêche des les monétiser… Trouver un partenaire doué serait une bonne chose, mais je ne sais pas vers qui me tourner et engager quelqu’un sans le connaître et savoir ce qu’il a réussi, c’est risqué…
    Donc du coup je suis un peu coincée :P Je me lance dans d’autres projets en attendant…

    • Mokhtar 25 novembre à 17 h 02 min

      « mais je ne sais pas vers qui me tourner et engager quelqu’un sans le connaître et savoir ce qu’il a réussi, c’est risqué… »
      En attendant tu n’agis pas et comme le dit Cédric d’ailleurs il faut agir et si on fait des erreurs on apprendra encore plus vite..

    • Cédric Vimeux 29 novembre à 8 h 29 min

      Moi ma faiblesse c’est le marketing, le fait de ne pas avoir de compétences en vente.

      Tu peux parfaitement t’y former et partager tes expériences avec tes lecteurs. Le fait que tu sois novice est une force, parce que tu es au même niveau que la plupart de tes lecteurs.

      Beaucoup n’agissent pas, et attendent qu’on leur disent quoi faire. Tu peux être celle qui leur montre la route.

      Exemple : « Je débute en technique de vente. C’est peut-être votre cas. J’ai décidé de m’y former et je vais partager avec vous mes découverte et mes erreurs ».

      Les experts ont tendance à devenir trop compliqué dans leur propos. Parce que sans s’en rendre compte, ils disent des choses que les novices ne comprennent pas.

      En étant novice, et au même niveau que tes lecteurs, tu as un avantages sur l’expert. Celui de la simplicité. Et c’est ce que cherchent les gens.

      Cédric

      • kategriss@blogging 30 novembre à 9 h 52 min

        Salut et merci Cédric de tes encouragements. Comme d’habitude je trouve chez toi les clés pour me motiver. Je pense que je vais donc faire ce que tu préconises : expliquer les techniques que j’utilise, quand je réussis et quand j’échoue ainsi que mes résultats :)
        Merci !

  • Olivier@coaching d'entreprise 25 novembre à 14 h 10 min

    ENORME:! je connaissais pas, et je partage évidemment !

  • Marianne | Formatrice 25 novembre à 14 h 11 min

    Bonjour Cédric,
    Excellent article, plein d’espoir et de perspectives… Merci !

    Dans la même veine :
    Milton Erickson, l’inventeur de l’hypnose était très handicapé, atteint par une polio qui limitait considérablement l’usage de ses membres. Devenu psychiatre, il répondit à l’un de ses patients qui le plaignait de ne pas avoir de capacités physiques suffisantes :
    « C’est vrai qu’avec votre bras, vous pouvez faire des millions de de choses, mais, avec mon bras, je peux déjà faire un million de choses. »

    Enjoy your life!

    Marianne

  • Chafik@Ebooks-Gagnants 25 novembre à 14 h 28 min

    Trop fort la vidéo !!! :D
    Je partage, merci.

  • Gaelle 25 novembre à 14 h 29 min

    C’est vrai que j’ai hésité à cliquer ….et qu’on se marre bien !

  • Severine 25 novembre à 14 h 31 min

    Salut Cédric,

    Génial ton article, tout ainsi que la vidéo !!

    Mes faiblesses… dit donc, j’en ai beaucoup !!! et oui, je suis comme tout le monde !

    Je ne connais pas le marketing, la vente, le blogingg…. mais ouf ma mère m’a fait un cerveau !!
    Je suis au chômage… parfait, je vais apprendre tout ça !!
    Je ne sais pas entreprendre et timide…. mais ouf je suis super persévérante
    J’ai un coeur malformé… mais ouf, je suis différente des autres et j’en suis fière ;-))

    A+ tout le monde

  • Michele 25 novembre à 15 h 07 min

    Bonjour Cédric,

    J’aime ce genre d’article qui nous « réveille » et nous tire vers le haut. C’est vrai, nos faiblesses sont des atouts et sont aussi un moyen de nous rendre plus « humain » et ainsi de créer le lien avec les autres. Les accepter et les partager sans jouer les « victimes », permet non seulement de développer la confiance en soi, mais c’est aussi permettre à d’autres d’en faire autant ! La vidéo en est une preuve !
    En ce qui me concerne j’étais très timide, hyper sensible et prendre la parole en public était pour moi impensable…J’ai surmonté ces « faiblesses » qui sont devenues la base de mon activité. Je suis maintenant, depuis 20 ans, formatrice en relations humaines et coach en développement personnel et évolution professionnelle. De plus je m’exprime sur mon blog et un deuxième est en construction…Sympa comme évolution pour une ex-hyper-timide, non ?
    Merci de permettre à chacun de s’exprimer sur ce que nombre de personnes estiment être des « défauts » et qui ne sont bien souvent que l’expression d’un mal être. C’est le meilleur moyen d’en sortir ;-)
    Bien amicalement,
    Michèle

    • Cédric Vimeux 29 novembre à 8 h 32 min

      Merci Michèle, pour ce partage d’expérience :)

  • Mokhtar 25 novembre à 18 h 27 min

    Le sketch est hilarant. Savoir se moquer de soi-meme c’est passer outre tout les complexe reliées a une maladie et ça j’en connais un rayon..

  • Charles@milles astuces pour Changer de vie 25 novembre à 19 h 22 min

    montrer ses faiblesses et ses handicaps au monde entier est un pas en avant vers le bonheur. quand je vois tous ces handicapés participer aux jeux et se transcender pour se hisser au premier rang, vraiment ça fait plaisir.
    Alors pour faire nos faiblesses et/ou handicap que ce soit physique, mental, social ou économique une force invincible il faut en prendre conscience.
    N’oublions pas l’exemple du clochard à la vois qui vaut de l’or.
    Merci Cédric pour cet article qui nous révèle le meilleure de nous même

  • Stéphane Munnier 25 novembre à 19 h 42 min

    Bonjour Cédric

    Quelle belle leçon de vie.

    Il faut aussi savoir tirer profit de ses erreurs, un truc à ne pas négliger.
    La vidéo enseigne que l’autodérision de soi peut aussi vous propulser sur le devant de la scène.

    Savoir rester humble et ne pas snober les autres par sa réussite est un exercice difficile mais qu’on devrait enseigner à l’école ou tout commence déjà par la tenu vestimentaire qui est souvent un moyen de se moquer de son camarade.

    Il faut toujours positiver dans n’importe quel situation et en tirer profit, que ce soi spirituellement, intellectuellement ou financièrement

    Amicalement
    Stéphane Munnier – Elecinfo

  • Jean-Louis@réussir en mlm 25 novembre à 21 h 40 min

    J’avais vu la vidéo il y a quelques jours et j’ai pris du plaisir à la re-regarder. Nous avons tous tous des talents et un énorme potentiel qui sommeille en nous.. L’idée de transformer une faiblesse ou une circonstance fâcheuse comme le chômage en une force est très séduisante.
    merci donc pour ce très bon article

  • Rachel@Reine de l'Organisation 26 novembre à 2 h 23 min

    Excellent, moi aussi j’ai partagé.
    Mais il n’empêche que, si ça fonctionne avec la plupart des faiblesses, je ne vois pas trop comment tes conseils peuvent s’appliquer au manque d’argent. Enfin je vais me pencher sur le problème, on verra, peut-être que quelque chose fera « Tilt » ! Bonne continuation, ton blog est une mine d’or (je suis à fond dans les cartes heuristiques ! mdr)

    • Cédric Vimeux 29 novembre à 8 h 57 min

      Mais si, le manque d’argent peut être un atout incroyable. Et je suis bien placé pour le savoir…

      Pourquoi ? Parce que ceux qui manquent d’argent développent l’extraordinaire faculté de savoir se priver, et de s’adapter.

      En 2008, je n’avais pas un rond. J’ai vendu tout ce que j’avais chez moi pour pouvoir investir dans ma formation webmarketing. Et je me suis privé de tout. Est-ce que ça m’a chamboulé ? Non, parce que j’étais déjà habitué à vivre sans rien (j’ai été SDF pendant 2 ans).

      Quelqu’un qui est habitué à se serré la ceinture arrivera souvent à se la serrer un peu plus. Mais celui qui a toujours été habitué à avoir de l’argent et qui ne s’est jamais privé en sera, bien souvent, incapable.

  • Gaya 26 novembre à 5 h 44 min

    Encore un autre excellent article;
    Moi même j’ai mes petites faiblesses, donc je vais tenté de les mètrent à ma faveur!

    Encore merci

    Cordialement
    Gaya Belkessam

  • Francis 26 novembre à 9 h 50 min

    C vraiment genial. Une aide supreme pour moi. La motivation infallible.

  • Jonathan 26 novembre à 12 h 05 min

    Bonjour Cédric,

    Vraiment bien cette petite vidéo. Il a de l’avenir celui-là! ;)

    Je suis un grand adepte de l’auto dérision aussi ! Ca me permet de prendre du recul !

    Ceci dit, lorsque notre principale problème est le manque d’argent, il est difficile de le mettre en avant en gardant sa crédibilité je pense.

    A moins que saches comment t’en moquer?

    Cordialement,

    • Cédric Vimeux 29 novembre à 9 h 00 min

      Ceci dit, lorsque notre principale problème est le manque d’argent, il est difficile de le mettre en avant en gardant sa crédibilité je pense.

      Lis ma réponse Rachel ;)

  • Jacques (secret beauté intérieure) 26 novembre à 12 h 26 min

    Bravo pour cet article et pour la vidéo pleine d’espoirs !!!
    Je suis personnellement arrivé à un âge où, comme tu l’as écrit, on peut transmettre son savoir !
    La vie est belle !
    Jacques
    http://secret-beaute-interieure.com/

  • jerome@Videobuzzy 26 novembre à 15 h 53 min

    Bravo pour cette article, la video est genial, merci ;)

  • olivier@société-sci 26 novembre à 18 h 36 min

    Se souvenir que la pulpe dans Orangina était un défaut de fabrication.

  • Albin 27 novembre à 16 h 04 min

    Bonjour Cédric,

    voilà qui est fort intéressant; utiliser notre ou nos faiblesses pour en faire quelque chose de constructif !
    Merci de nous faire partager ce point de vue dans ton article.

    L’exemple que nous propose au travers de cette vidéo de Guillaume en est une preuve magnifique! Ce gars est vraiment touchant.

    Excellente journée à tous.

    Albin

  • Astuces pratiques 27 novembre à 18 h 24 min

    Bonjour,

    J’ai adoré votre article.

    C’est vrai pourquoi s’apitoyer sur ses faiblesses quand nous pouvons l’améliorer en force.
    La vidéo était très intéressante on voit que grâce au rire il arrive à dédramatiser.

    Moi j’arrive pas à m’imposer dans la vie .

    Je vais essayer de trouver des solutions à cette faiblesse car elle m’empêche souvent d’avancer et en faire une force en partageant ma recherche avec des personnes qui ont ce même problème.

    Encore Merci.

    Bonne journée.

  • Thierry 28 novembre à 10 h 44 min

    Salut Cédric !

    Bravo pour cet article assez bien illustré. J’adore ta vidéo :) !

    J’ajouterai juste que pour réussir, nous devons identifier nos forces et organiser notre travail de façon à ce que celles-ci puissent s’exprimer.

    Amicalement,
    Thierry

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 29 novembre à 16 h 33 min

    Très très juste comme d’habitude.

    J’étais et suis d’ailleurs toujours un peu, timide.

    Je me « suis fais violence ». Cela me demandait une énergie considérable: je suis devenu journaliste radio. Plusieurs dizaines de milliers de personnes m’écoutaient…

    J’étais pas « terible » en rédaction. Alors j’ai travaillé cette faiblesse. Aujourd’hui, tout ce qui est diffusé dans mon job passe entre mes mains…

    Etc, etc. Cherchez et vous trouverez vous aussi des points faibles devenus des forces…

    Sam

  • Maremkah 14 décembre à 23 h 37 min

    Waou… Je trouve cet article fabuleux et ce qui m’a le plus marqué, c’est la vidéo!!! Voir la manière dont cet homme c’est accepté comme il est, est tout simplement prodigieux! Cela prouve que chacun d’entre nous possède en soi un potentiel extraordinaire… Nous devons tout simplement conscience… Merci Cédric cette vidéo est entrain de changer ma vie!!!

Post comment

real money casinos new zealand