Juin
12

Comment devenir un Maître Jedi de Twitter, et attirer de nouveaux clients


Cet article a été rédigé par Davy du blog TonWebMarketing. Davy est un passionné des réseaux sociaux et possède une grande expérience dans ce domaine.

Twitter peut-il booster votre blog ou votre site web ? Twitter va-t-il vous faire perdre du temps ? Est-il RENTABLE d’utiliser Twitter pour votre business ?

Il y a deux écoles sur internet. Ceux qui disent que Twitter est complètement inutile, et ceux qui disent que c’est indispensable. Il n’y a qu’un seul moyen de le savoir, c’est de TESTER !

Comme tout outil de promotion, il faut savoir que Twitter peut, ou peut ne pas vous être utile. Et comme tout outil de promotion, vous devez savoir vous en servir, sinon, vous pouvez passer à côté d’un potentiel tout simplement incroyable ! Mais alors comment se servir de Twitter ?

Je vais vous expliquer en détails, si oui ou non vous devez utiliser Twitter pour votre business, comment obtenir des milliers de followers qui feront votre promotion gratuitement (des followers oui, mais des followers ciblés !), et comment transformer ces followers en prospects, puis analyser votre taux de conversion en clients.

twitter, tweet adder, gagner argent
Tous les secrets de Twitter

Twitter, c’est la mode !?

Vous avez un site ou un blog ? Alors vous devriez envisager sérieusement d’ouvrir un compte sur Twitter, non pas parce que tout le monde le fait ou parce que c’est la mode, mais tout simplement car après avoir ouvert un compte, des milliers de clients potentiels seront désormais à un clic de découvrir votre activité.

Certains vous diront, que Twitter ne sert pas à gagner de l’argent. A mon humble avis, il y a plusieurs approches, quant à l’utilisation de Twitter pour son business. Par exemple Jeremy Shoemaker, blogueur américain, annonçait il y a un an sur son blog qu’il avait généré plus de 500 dollars avec un simple Tweet sponsorisé et 70 000 followers.

Il y a également John Chow, qui fait payer à ses annonceurs 117,65 dollars le tweet, avec ses 53700 followers.

Imaginez-vous à la place de cet homme, une dizaine de tweets sponsorisés par mois, et ça fait déjà un petit salaire, et c’est juste avec Twitter !

Et il y a bien sûr l’approche plus classique : Faire connaître sa marque ou son site, et attirer du trafic ciblé, des clients potentiels. Commencez-vous à voir le potentiel que peut avoir Twitter sur votre business?

Comment augmenter sa popularité avec Twitter ?

Quel que soit votre objectif, augmenter votre popularité, vos followers, va être une pièce maîtresse de votre stratégie. Maintenant, le nombre de followers ne signifie STRICTEMENT RIEN. Ce qui est intéressant, c’est d’avoir des followers ciblés, des fans qui participent à votre communauté, qui font votre promotion, et qui deviennent des prospects. Donc l’élément clé afin de calculer et d’améliorer l’impact de Twitter sur votre business, est d’analyser votre taux de conversion.

Vous allez trouver des milliers d’articles sur internet au sujet « d’augmenter ses followers sur twitter ». Mais beaucoup moins, sur « augmenter ses ventes avec twitter ». Alors je vais aller droit au but, et vais vous expliquer comment faire en sorte que la force soit avec vous sur Twitter :

Tout d’abord, il y a quelques bases à respecter :

Une photo, des couleurs, et si possible un fond personnalisés. Votre site internet, est votre marque. Vous devrez donc recréer votre identité sur votre profil Twitter, et transmettre vos valeurs, par l’intermédiaire de votre compte Twitter. Les couleurs de votre site, votre logo, vos qualités intrinsèques.

Une description percutante. Lorsque vous allez ajouter des gens, la première chose qu’ils vont lire sera votre description. Donc faites appel à vos meilleurs compétences de copyrighter, présentez vos bénéfices clients, suscitez la curiosité, et bien sur un lien vers votre site.

Des tweets intéressants : Des liens vers vos articles, « retweetez » les articles d’autres blogs que vous suivez… C’est là que l’on se rend compte, de l’utilité d’écrire des titres d’articles percutants. Je vous recommande d’utiliser le plugin Twitter Tools pour WordPress, qui va publier automatiquement vos nouveaux articles, sur votre compte Twitter. Ajoutez cet automatisme qui vous fera gagner un temps fou, à quelques retweets et réponses manuelles, et vous aurez réussi à créer de la valeur sur votre compte.

Vous connaissez les bases. Si vous respectez bien ces 3 points, vous devriez avoir plus de facilité à acquérir de nouveaux followers.

Testez différents types d’images, de descriptions, pour choisir les plus percutants. Je vais maintenant vous expliquer comment acquérir une audience ciblée de manière simple et rapide :

Sur Twitter, beaucoup d’utilisateurs appliquent l’adage « You follow me, I follow you ». Donc pour obtenir vos premiers followers, une solution est d’ajouter des utilisateurs ciblés.

Pour cela, j’utilise l’excellentTweet Adder (note de Cédric: Je l’utilise aussi ^^). Ce logiciel vous permet de chercher des gens à suivre par mot-clé, par ville, par langue, ou encore d’ajouter les gens qui suivent une personne en particulier. Et la cerise sur le gâteau, d’automatiser tout le processus !

Pour bien utiliser Tweet Adder, veillez à ne pas suivre, les personnes qui ne vous suivent pas. A moins, que vous ayez ajouté celles-ci manuellement.

Tout ça vous pouvez aussi le faire manuellement, mais au lieu de prendre 20 minutes, ça vous prendra 2 heures.
Le mass following, est une technique bien trop connue sur internet, mais pour moi, indispensable, si votre business n’est pas une marque reconnue. D’ailleurs, en pratiquant le mass following, vous allez apparaître sur la page des personnes que vous suivez, en tant que recommandation. Et donc attirer des fans de manière virale.

Les techniques avancées et virales, pour acquérir des followers.

Par contre, vos meilleurs followers, seront ceux qui vous suivront de manière naturelle. Pour cela, voici quelques techniques avancées, les techniques des maîtres Jedi, encore trop peu connues :

Les concours : En effet, vous pouvez organiser un petit concours, un petit jeu, et profiter de la viralité de twitter. Par exemple « Je vous offre un iphone. Pour participer, vous devez me suivre sur twitter, Retweeter l’article du concours, et me laisser un commentaire, le vainqueur sera alors tiré au sort parmi les commentaires. Vous attirerez de nouveaux followers, et vous faites le buzz grâce à tout les retweets des participants.

Le téléchargement viral : Monsieur Cédric peut vous en parler, proposer un petit ebook ou autre en téléchargement, en échange d’un retweet. Vous profiterez également de la viralité de twitter, pour attirer des visiteurs vers votre site, et de potentiels followers. Faites en sorte que le lien retweetez, possède un appel à l’action pour devenir fan sur Twitter.

– Proposez à vos lecteurs de vous abonner sur Twitter, en proposant un « call to action » dans votre newsletter, ou bien sur la page de remerciement de votre newsletter.

Proposez des retweets en message privé, ou sur votre TimeLine : Envoyez des messages privés à vos followers, en leur proposant de retweeter tel article, en échange d’un retweet de votre part. Et cet article soigneusement préparé, sera bien évidemment également un call to action, pour devenir followers de votre compte Twitter.

Les partenariats : Un des outils les plus puissants du marketing, faites des échanges de tweets, de visibilité, afin d’attirer de nouveaux followers vers vous.

Vous avez toutes les techniques entre vos mains, pour devenir un maitre Jedi sur Twitter. Maintenant, attaquons nous, au taux de conversion.

Comment analyser son taux de conversion, et l’augmenter ?

En effet, avoir des followers c’est bien beau, mais le but d’un business, c’est de satisfaire vos clients, et également de générer de l’argent.

  • Soit votre business est la publicité, dans ce cas, vous pourrez publier des tweets sponsorisés sur votre compte. Et plus vous aurez de followers ciblés, plus celui-ci aura de la valeur.
  • Soit votre business c’est l’affiliation, et donc vous pourrez publier vos liens vers vos pages de capture, sur votre compte Twitter.
  • Soit votre business est la vente de produits ou services, dans ce cas, vous devez tout faire pour transformer vos followers en prospects. D’abords ils doivent visiter votre site, ensuite ils doivent s’inscrire à votre liste.

Comment augmenter votre taux de conversion followers -> prospects ?

Afin que vos followers visitent votre site, c’est pas bien compliqué, vous devez être visible, et convaincre. Pour cela, quelques astuces :

Attirez des comptes, qui ne suivent pas beaucoup de personnes. En effet, entre une personne qui suit 10 personnes, et une autre qui en suite 1000, il y a fort à parier que la personne qui suit 10 comptes, va voir tout vos messages (Vous pouvez facilement le régler avec Tweet Adder)

Plus vos followers sont actifs, plus ils vont vous voir. Pareil, en ajoutant seulement des personnes qui ont un certain nombre de tweets à leur actif, sont des personnes plus ciblées, car cela signifie qu’elles sont actives sur Twitter.

– Vous devez accroître votre visibilité : Si vous ne postez pas d’articles tous les jours, et que vous ne voulez pas passer votre vie sur Twitter, utilisez le plugin Tweet Old Posts pour WordPress, pour publier régulièrement vos anciens articles (A n’utiliser qu’à partir d’un certain nombre d’articles). Si vous ne twittez pas, vous n’apparaissez pas dans les mises à jour. Chaque tweets, ce sont des milliers de visiteurs potentiels, et de prospects potentiels. Une autre astuce, consiste à publier 2 ou 3 actualités en même temps, pour augmenter sa visibilité.

Convaincre : Une bonne description, une bonne communication, un contenu intéressant, et vous arriverez à faire en sorte, que vos followers, deviennent des visiteurs, et donc des prospects. Et plus vos followers sont ciblés d’entrée, plus ils auront de chances de devenir fans de votre site !

Voila les derniers ingrédients des techniques des maîtres Jedi, pour bien utiliser Twitter pour votre business. Pour ensuite transformer ces prospects en client, là, c’est le boulot de votre site.

Vous pourrez analyser le chemin : Followers -> Visiteurs -> Prospect -> Client, en créant de nouveaux « Objectifs » sur Google Analytics. Et ainsi, vous saurez exactement quel est votre taux de conversion, en provenance de Twitter.

Comme tout outil de promotion, comme Adwords par exemple, vendre directement est bien trop difficile. Il est plus judicieux de créer une relation avec vos followers, pour en faire des prospects, des fans, des lecteurs réguliers…

Vos followers, seront votre communauté. Vous devez être particulièrement actif. Faire des retweets, réagir aux tweets des autres, bref, animer votre communauté.

N’oubliez pas que vous êtes face à des êtres humains de l’autre côté, et qu’ils ne vous suivent pas pour vous acheter, mais pour apprendre de vous. Si utilisez le mass following, vous allez me dire qu’il n’est plus possible de le faire, de suivre tout le monde !

Mais en utilisant un outil comme Tweet Deck, vous pourrez vous tenir au courant, de l’actualité de vos utilisateurs préférés, et des mots clés qui vous intéressent, parmi vos followers, ou de tout twitter. Aussi bien collègues, que clients, etc.

Testez Twitter pendant quelques mois, en utilisant toutes les informations que vous avez désormais à votre disposition, et surtout en analysant votre taux de conversion sur Analytics.

Si les résultats sont satisfaisants par rapport au temps, et aux moyens que vous avez investit, alors continuez à développer cette stratégie. Si ce n’est pas le cas, alors stoppez tout, et concentrez vous, sur une stratégie plus rentable.

Attention également, à ne pas passer trop de temps sur Twitter, car cela pourrait au contraire vous porter préjudice.

35 Comments to “Comment devenir un Maître Jedi de Twitter, et attirer de nouveaux clients”

  • Yvon@copywriting 12 juin à 9 h 01 min

    Bonjour Davy

    Hé bien ça c’est de l’article détaillé ! Bravo.

    Je suis à 100% (et même à 200%) d’accord avec les 3 astuces de copyWRiter que tu as mis pour optimiser la description, l’arrière plan, et le contenu de tes tweets. C’est basique, mais c’est vrai qu’on y pense pas.

    Par contre, quelque chose me chiffonne un peu dans ton article…

    Je reprends une petite citation, qui fait toute la différence pour moi :

    « Par contre, vos meilleurs followers, seront ceux qui vous suivront de manière naturelle »

    Quand on offre un livre à quelqu’un pour qu’il te suive, c’est pas naturel.
    Quand on fait un concours pour gagner un truc pour être suivi c’est toujours pas naturel
    Idem quand on propose un partenariat…

    Je ne vois rien de naturel là dedans ;)

    Qu’on suive d’autres comptes en rapport avec le sien, que la personne voit notre description, et qu’elle décide de nous suivre, ça c’est naturel.

    Le faire avec un logiciel, c’est assez malin, quoique peu naturel aussi. Mais si ça fonctionne.

    On doit limiter le nb de suiveurs par jour je crois, non ?

    En tout cas je vais essayer.

    Merci pour les détails en tout cas

    Yvon

    • Davy@TonWebMarketing.fr 12 juin à 10 h 33 min

      Salut Yvon,

      Merci, et je suis touché par ton commentaire!

      En effet je me suis surement mal exprimé, je voulais dire par « naturel », quelqu’un qui ne te suit pas uniquement car tu le suis.
      A l’image des backlinks en référencement, si quelqu’un te fais un backlink, celui ci a plus de valeur que si toi aussi tu offre un lien en retour. Même si tu as peut être « forcé » ce lien.

      Car une personne que tu obtiens après un cadeau, un concours, comme sur ta liste ou autre, peut très bien participer à ton truc, et une fois que c’est fini, il te dit bye bye. Si il reste, c’est qu’il est « naturellement » intéressé par ton contenu (Ou qu’il a complètement oublié qu’il t’a suivi :) ).

      Ta question est très importante! Avec tweet adder, c’est 1000 personnes à suivre par jour, et 1000 personnes à « désabonner » par jour également, maximum. (Après Twitter me bloque la fonction, le mieux c’est de rester un peu en dessous). Manuellement, c’est environs une centaine par heure maximum. Personnellement, je programme automatiquement 200 nouveaux suiveurs par jour en règle générale, puis idem pour les désabonnements, au bout de 7 jours. Ça laisse le temps aux personnes intéressées, de me suivre en retour, et le processus est totalement automatisé (Sous réserve de laisser le logiciel ouvert).

      Twitter t’empêche d’avoir un ratio following/followers trop grand. Donc j’ai pu faire cette « programmation », après avoir obtenu de nombreux followers « naturels », et j’ai donc de l’espace pour ajouter de nouvelles personnes.
      L’idée, c’est de faire en sorte d’automatiser tout ce qui peut l’être, pour que le ratio temps/rentabilité soit positif!

      A+!

  • Emilie 12 juin à 9 h 13 min

    Article très complet et instructif ! Merci beaucoup à vous, Davy et Cédric.

  • dom59@la technique du pansage 12 juin à 9 h 35 min

    Cédric bravo pour l’article,
    Twitter est un excellent outil à la condition de respecter à la lettre ce que tu as si bien décries.
    Je suis attentivement mon site web avec Google Analytics et je constate que twitter me ramène de la visite pas beaucoup mais, par mois cela n’est pas vilain, pour un site web qui ne cherche pas à faire du profit.
    Bien que je prépare un ébook sur une spécialisation canine.

  • laurent 12 juin à 9 h 39 min

    Bonjour et merci pour ce bon article. Twitter est sûrement le réseau social le plus indispensable indispensable lorsque l’on fait du business sur internet.

    • Davy@TonWebMarketing.fr 12 juin à 10 h 48 min

      @Emilie Merci pour ton commentaire!

      @Laurent C’est vrai, surtout si ton réseaux est du genre « pro ». Cependant je placerait Facebook en premier, pour deux raisons : 1 – Facebook est très viral, quelqu’un qui « aime » ta page, va apparaître dans les recommandations de ses amis, les amis de ses amis, etc. 2 – Le flux apparaît dans le fil d’actualité, tu fais ton apparition dans « la vie intime » des gens. Donc une visibilité nettement meilleure!
      Mais je te rejoins concernant Twitter, la facilité d’acquérir de nouveaux followers, en fait un outil très puissant, avec un fort potentiel. En plus, ça aide au référencement :)

    • Karim 12 juin à 14 h 04 min

      Cela dépend du marché dans lequel tu te trouves :) Il n’y a pas de règle absolue.

      En tout cas, c’est vrai que l’article est très complet. J’ai mis du temps pour commencer à apprécier Twitter en 2009 car je le voyais plus comme un gadget à la mode, que comme une véritable opportunité. Mais évidemment, c’est quelque chose a exploiter sérieusement. Tout comme Facebook.

      Seulement, pour que ces 2 sites soient rentables, il faut une bonne stratégie derrière. Sinon, ce n’est qu’une perte de temps.

      Bien amicalement,
      Karim

  • Laurent@Voyages Booster 12 juin à 9 h 56 min

    Bonjour Davy,

    C’est un très bon article de fond, les étapes sont claires et facile à suivre.

    Maintenant, j’ai relevé quelques points qui semblent être en délicatesse avec le marché francophone ou encore la stratégie globale :

    – le sponsoring de tweets : personne à ma connaissance le pratique, même les gros comptes comme @jeanlucr, @jfruiz, @pressecitron, @korben etc. De plus quand on analyse les comptes qui ont beaucoup de followers, en général ceux qui pratiquent le massfollowing, on se rend compte que la proportion de suiveurs anglophone est très importante. C’est certainement pour cela que les annonceurs ne se risquent pas à payer les tweets en francophonie.

    Par contre, si vous recevez un #FF, une citation, une recommandation des influenceurs, cela boostera immédiatement votre nombre de followers et un peu votre crédibilité (transfert d’image). Tiens il manque cet aspect dans ta stratégie : réussir à se faire remarquer et recommander par les influenceurs.

    – le point sur la valeur ajoutée est à mon sens trop survolé. Je m’explique, c’est lui qui va faire que l’on va porter intérêt à votre personne. Comment générer du contenu intéressant ? Impossible uniquement à partir de son blog même si on écrit un article par jour et qu’on utilise TweetOld Post. Cela fait trop centré sur sa personne.

    La solution !

    Il faut mettre en avant du contenu externe. L’exemple le plus bénéfique et de faire une veille sur un sujet particulier (spécifique), en utilisant et en mettant en place un flux d’informations qui va le retranscrire sur son fil Twitter. J’utilise Twitterfeed, bien qu’il soit relativement connu maintenant. Ce qui implique que les suiveurs savent que c’est des tweets automatiques. Tiens il va falloir que j’en essaye un autre pour être plus « discret ».

    Ce qui serait bien aussi, ce serait d’utiliser des services comme scoop.it ou encore paper.li. Ces services permettent d’agréger du contenu soit sur une thématique donnée ou encore sur les meilleures informations de vos suiveurs. Il faut les avoir dans sa boite à outils.

    – en ce qui concerne la partie analyse, un outil comme Google Analytics ne permet pas de savoir réellement si une campagne de réseau social est rentable ou non. Ceci quelque soit la provenance : Twitter, Facebook, Viadéo, etc. On peut juste connaître la proportion de trafic qui arrive de ces médias mais pas vraiment plus. A moins d’avoir un tunnel de vente ou d’action spécifique par média. Par exemple une page dédiée pour Twitter, ceci doit se faire pour chaque Tweet ou produit. (Idem pour les autres réseaux sociaux.). Dans ce cas on peut définir et savoir si un tweet s’est transformé en inscription à une newsletter ou encore en achat.

    Vous imaginez le travail titanesque ?

    Perso, j’utilise des solutions comme Coremetrics qui sont beaucoup plus pointues que Google Analytics. Elles permettent de segmenter chaque source de trafic et de savoir précisément quelles campagnes a rapporter des euros. On a le chemin entier du visiteur par canal d’entrée (pré visite, navigation interne, actions, post visites, etc.). Ce qui n’est pas le cas avec Google Analytics.

    Bref, ce type d’outils on un coût relativement élevé mais c’est la clef pour de meilleures conversions. Cela permet aussi de savoir exactement quels sont les campagnes qui rapportent réellement et donc de choisir avec précision les postes de dépense et d’actions.

    – le site doit aussi être étudié pour convertir et on doit se poser la question pour chaque page et/ou point d’entrée : qu’est ce que j’attends de mon visiteur ?

    Une inscription à ma newsletter, un achat, etc. et ensuite on doit tout mettre en oeuvre pour le conduire vers cet objectif tout en le guidant et en lui facilitant la tâche.

    – le dernier point et non des moindres, il faut savoir se créer une image d’expert, de personne crédible qui est là pour apporter de la valeur. En d’autres termes, il faut devenir une autorité dans son domaine pour que votre communauté grandisse naturellement autour de vous.

    J’ai eu la langue bien pendue sur cette article mais Twitter et les réseaux sociaux sont aussi un domaine qui me fascine. J’ai même écris un livre sur le sujet : « Boostez votre business avec Twitter ». Il date un peu mais il y a de bonnes stratégies de marketing furtif qui sont employés par de nombreuses entreprises et de gros comptes Twitter.

    Bref, et vous que pensez-vous des différents points énoncés ci-dessus ?

    • Davy@TonWebMarketing.fr 12 juin à 11 h 23 min

      Laurent, merci pour ton commentaire, qui complète parfaitement cet article, et les doutes que j’ai pu laisser dans l’air :)

      En effet, le mass following attire généralement, de nombreux followers anglophone. C’est dû à deux choses : Le marché anglophone est plus grand que le francophone, et le marché anglophone, est BEAUCOUP plus présent sur Twitter que le francophone. En vérité, Twitter reste encore un peu « marginal », et il reste encore plusieurs mois / années avant que twitter ne rentre complètement dans les mœurs pour notre marché francophone :)

      Pour cette même raison, le tweet sponsorisé n’est pas du tout pratiqué en France, comme tu l’as si bien dit :). A mon humble avis, ce n’est qu’une question de temps.

      En ce qui concerne ta remarque sur les #FF et les recommandations des autres, et ta solution de pratiquer une « veille » via un flux automatique, je l’ai volontairement pas inclus!

      En effet, ta technique est excellente pour acquérir de nouveaux followers. Mais une veille automatique, ça risque de prendre le dessus sur tes propres tweets, surtout si on parle de tweets réguliers. Et en fait, mon but en écrivant cet article, était de présenter les meilleurs moyens d’acquérir de nouveaux prospects via twitter. En général, un follower ne visite votre profil, qu’une fois qu’il vous à suivi. (Et d’après mon expérience, ils ne visitent pas souvent le site en description).

      Après, il va lire les tweets sur son flux. Si vos tweets sont des liens externes, ça va rediriger ces personnes partout sauf sur votre site.

      Pour tout te dire, jeanlucr son flux est très intéréssant, mais honnêtement, je n’ai jamais eu la curiosité d’aller voir quel était son site! Je ne suis donc pas un prospect pour lui, mais un simple follower.

      Par contre ta remarque est très pertinente, et je pense par exemple à une automatisation, en incluant le lien de ton site. Pour le tweet old post, en effet à utiliser avec modération, seulement si vous avez plusieurs centaines d’articles :). Ou mieux, pratiquer une stratégie d’acquisitions de followers, puis abandonner les flux, à un moment donné :). Chacun à son avis sur la veille.

      Pour le analytics, oui tu peux définir un « objectif », et ainsi analyser facilement le taux de conversion :) Ce n’est pas une fonction naturelle du programme, il faut le définir manuellement (Il faut cliquer sur le compte, et avant de faire « afficher le rapport », cliquer sur « modifier », puis « ajouter un objectif » dans la partie objectif. Ensuite, il faut ajouter un entonnoir de conversion. (Je le précise, pour des personnes non initiées qui liraient ce commentaire) (Par contre, j’ai fais la manip auparavant, pour ajouter les visites de twitter, directement dans les stats. Je ne sais pas si il est indispensable de le faire ou pas, je n’ai pas testé sans, mais je suis presque sur que analytics l’a inclus depuis longtemps). Le travail n’est pas si titanesque, mais tu as raison, il faut le faire manuellement pour chaque source d’entrée externe :). J’ai cité analytics car c’est le plus utilisé, par contre je suis d’accord, il y a surement des outils bien plus performants!

      Pour l’image d’expert, c’est indiscutable, ça c’est un travail de longue haleine!

      Je te remercie d’avoir pris le temps de compléter et débattre mon article, surtout venant d’un pro de Twitter, ça lui a apporté beaucoup de valeur!

      A bientôt!

      • Laurent De Voyages Booster 12 juin à 12 h 33 min

        Davy, c’est un vrai plaisir de débattre sur un sujet qui me passionne. J’ai eu l’occasion de visiter ton site et à mon avis, nous aurons l’occasion d’échanger à nouveau :) car j’aime beaucoup ce que tu fais.

        Maintenant, en ce qui concerne Google Analytics, je reste certain qu’il n’est pas capable de définir avec précision la rentabilité d’une campagne marketing x ou y si elle est « noyée » parmi d’autres. Ceci même en utilisant la fonction « entonnoir de conversion ».

        Prenons l’exemple d’un tweet promotionnel qui fait partie d’une campagne de promotion globale. Tu envois le tweet ainsi qu’un message sur facebook, divers autres réseaux, une campagne de presse, la radio, la télé, etc. donc on est sur une campagne multicanal. Tout le trafic arrive sur une page de vente ou une landing page peu importe.

        Est ce qu’avec Google Analytics tu peux me dire quel canal à générer x ventes, plus de ventes ou pas de ventes du tout ? Est ce que tu peux me dire combien de ventes ont étaient spécifiquement générées par Twitter (entre autres) ?

        (çà fait longtemps que je n’utilise plus Google Analytics, il faut donc que je me remette au parfum le cas échéant)

        • Karim 12 juin à 14 h 07 min

          D’ailleurs, Laurent, je n’ai pas eu l’occasion de le dire avant mais ton livre sur Twitter est vraiment excellent. C’est lui qui m’a ouvert les yeux sur le potentiel de ce réseau pour un business :)

          Bien amicalement,
          Karim

          • Laurent De Voyages Booster 12 juin à 21 h 09 min

            Merci beaucoup Karim, je suis content de t’avoir aider par l’intermédiaire de mon livre.

            C’est toujours gratifiant de voir que le travail accompli porte ses fruits. Encore une fois merci pour ce « petit mot » qui me réchauffe le cœur.

        • Davy@TonWebMarketing.fr 12 juin à 19 h 57 min

          Ça me fait plaisir! Et je n’en doute pas ;)

          Pour Analytics, si le canal d’entrée est un site internet, il suffit de sélectionner le nom du canal (en l’occurrence Twitter), puis sur l’onglet « objectifs ». Par exemple pour mon objectif « Inscription Newsletter », pour ce mois ci (avant que je mette le popup), Twitter m’a généré 11,29% des visites totales, et sur ces 11,29%, une conversion totale de 10,31%, soit une conversion globale de 2,56%. Mon taux de conversion total a été de 4,03%, donc ma présence sur Twitter participe à un peu plus de la moitié de mon taux de conversion!

          Par exemple pour cette deuxième semaine de juin, le taux s’élève à 15%, et 5,75% global :
          http://dl.dropbox.com/u/26738904/Sans%20titre.png
          (D’ailleurs, quand tu vas voir les sources de trafic, et que tu clique sur l’onglet « objectifs » tu as le taux de conversion pour toutes les sources de trafic, tu peux donc comparer laquelle est plus performante)

          Plus le site gagnera en référencement, plus ce taux risque de diminuer, seul l’avenir et les chiffres le diront, mais avoir ces chiffres c’est avoir une vision plus large.

          Donc tu peux effectivement mesurer l’impacte d’une campagne marketing multicanal SAUF, si tu as annoncé à la radio, télé, ou presse par exemple, là ça va être de la visite directe, et il n’y a rien à faire sur Analytics.
          Également, à ma connaissance, il n’y a aucun moyen de savoir « sur quel tweet » tes visiteurs ont cliqués, pour arriver sur ton site, si ces tweets ont le même lien, celui de ta home par exemple. Sauf si il s’agit d’articles, avec des liens différents.

          En fait tout est une question de combinaison :)

  • Davy@TonWebMarketing.fr 12 juin à 10 h 19 min

    Merci bien Cédric, c’est un honneur et un plaisir pour moi, d’avoir participé à la rédaction de Virtuose-Marketing!

    Et si il y a des questions, c’est avec plaisir que j’y réponds!

  • Alexandra 12 juin à 10 h 25 min

    Le commentaire de Laurent est encore plus pertinent que l’article lui même .
    Chapeau bas messieurs…

    • Laurent De Voyages Booster 12 juin à 12 h 18 min

      Merci Alexandra, c’est très sympa. C’est aussi çà la force d’un influenceur (je parle de Cédic), il sait fédérer autour de lui une communauté de passionnés et d’experts qui enrichissent le débat et nous donnent différents points de vue pour ouvrir notre esprit.

      Je suis donc heureux de faire partie de cette communauté et d’apporter ma petite pierre à l’édifice ;).

  • sylvie 12 juin à 10 h 46 min

    Bonjour,
    un bel article, bon je vais quand même le relire une deuxième fois parce que twitter je l’avais un peu laisser tomber parce que je ne comprenais pas l’intérêt maintenant grâce à l’article je vois un peu mieux, mais bon, je vais le relire.
    Je trouve qu’il y a des réseaux sociaux qui sont plus simple, Twitter un peu plus compliqué dommage parce que j’aime bien le design depuis qu’ils l’ont changé.
    En tout cas, merci j’aime lire les articles de Cédric et voir les commentaires cela me donne une idée sur l’ensemble.
    Sylvie T.

    • Davy@TonWebMarketing.fr 12 juin à 11 h 26 min

      Salut Sylvie,

      En y passant un peu de temps, on s’habitue vite à sa façon de fonctionner! Bon courage dans ta démarche. L’intérêt principal, avoir un nouveau canal d’entrée pour ton business, et également renforcer ton image de marque! (Entre autre)

  • Olivier@coaching d'entreprise 12 juin à 10 h 53 min

    Bel article de Davy ( et bons commentaires..)

    Un pont important aussi , attention à votre serveur si vous twittez automatiquement vos articles, si celui-ci est retwitté par un « gros » compte, votre serveur va souffrir !

    Outil que je recommande aussi: Socialomate, qui permet d’avoir un vrai « dialogue » avec ses suiveurs et de mettre en place une vraie stratégie commerciale…

    • Davy@TonWebMarketing.fr 12 juin à 11 h 30 min

      Merci Olivier!

      Socialomate j’en ai déjà entendu parlé, sans chercher à m’y intéresser de plus près, étant sur tweet adder et tweet deck. Par contre il me semble que pour engager la conversation, c’est nettement meilleur… je me tâte …

    • Laurent De Voyages Booster 12 juin à 12 h 13 min

      Effectivement, pour l’engagement Socialomate est l’outil qu’il faut pour à tout bon marketeur qui se respecte.

      J’ai lu quelque part qu’un jour ou l’autre on était obligé d’adopter Aweber. L’outil qui permet d’entretenir la conversation, la proximité et la confiance avec les visiteurs de son site. Et bien Socialomate c’est l’Aweber de Twitter.

      C’est un auto-répondeur qui permet d’engager des conversations, de nouer des partenariats, de transformer des prospects en client et donc de vendre ses produits et services, etc.

      Plutôt que mes belles paroles, je vous invite à le tester par vous même et à nous faire un retour. Voici le lien pour accéder au service http://socialomate.com/. Il me semble que pour l’instant cela ne fonctionne que sur invitation privée. Alors, si on vous demande un code d’activation ou d’invitation, mettez « laurentdijoux » sans les guillemets.

      Mise en garde : il y a un slogan qui dit l’essayer c’est l’adopter, alors faites attention vous risquez de devenir accroc.

  • Gwenael de formeetminceur.net 12 juin à 11 h 35 min

    Merci pour cet article. Je comprend mieux maintenant l’utilisation de twitter dans le business. Parcontre une question : comment fait-on pour trouver les gens à cibler en rapport avec son business ?

  • nabil@abidi.les-pusiness-books 12 juin à 13 h 00 min

    merci tres bon article

  • Yvon@copywriting 12 juin à 13 h 43 min

    Oui je confirme que le niveau de cette discussion est excellent !

    On a deux spécialistes de Twitter, et c’est cool, parce que justement, j’ai prévu la semaine prochaine de me concentrer sur ce media pour mettre en place une stratégie de trafic via ce media.

    Je vais d’ailleurs programmer un ou deux articles pour la rédaction d’un background Twitter et d’une présentation, et je citerai cet article en référence. Merci pour les idées :)

    Davy, une nouvelle citation que je te demande de me préciser, steplait : « Twitter t’empêche d’avoir un ratio following/followers trop grand ».

    Qu’est-ce que tu veux dire par là ? Ca m’intrigue.

    Bon dimanche

    • Karim 12 juin à 14 h 13 min

      Hello Yvon,

      Je pense que ce qu’il veut dire est que tu ne dois pas avoir un ratio trop grand entre les deux. Par exemple, 5000 followings (personnes que tu suis) et 30 followers (personnes qui te suivent)…

      J’exagère avec les chiffres :)

      D’ailleurs, je crois que tu ne peux pas suivre plus de XX personnes par jour. (je n’ai pas le chiffre exact en tête.)

      Bien amicalement,
      Karim

    • Davy@TonWebMarketing.fr 12 juin à 20 h 11 min

      Affirmatif Karim.

      @Yvon : Le ratio maximum est de 1,1, à partir de 2000 following. En français, ça veut dire que si 2000 personnes te suivent, tu ne peux pas suivre plus de 2200 personnes, c’est bloqué! Twitter a fait ça pour éviter le spam, l’ajout en masse et la surcharge du réseaux (La petite baleine qui apparaissait souvent!)
      De 0 à 2000 following, tu peux faire ce que tu veux. Et plus ce ratio est bas, plus tu as de l’espace pour ajouter des personnes, et plus tu as de crédit au yeux de ceux qui te visitent également.

      Pour les personnes par jour, je suis limité à 1000, si je dis pas de conneries.

      Yvon, si tu as besoin d’aide dans ta démarche, je suis à ta disposition.

      A bientôt merci à tous pour vos réactions et pour avoir engagé la discussion!

  • Lea 12 juin à 22 h 43 min

    Voilà une bonne présentation qui permet de bien démarrer et pratiquer sur Twitter !
    Je suis entièrement d’accord sur ce que Laurent a ajouté surtout sur le fait de tweeter en mettant en avant du contenu externe à son blog/site, qui soit centré sur la même thématique ou d’autres en rapport à partir d’une veille mise en place.

    Tweet Adder, c’est bien mais faut l’utiliser à bon escient et pas constamment.

  • Rémy Bigot 13 juin à 8 h 14 min

    Excellent article en effet, même si je reste farouchement contre les systèmes d’automatisation comme Tweet adder.
    Un réseau social, à fortiori Twitter, reste pour moi quelque chose qui s’entretient manuellement et de manière extrêmement qualitative.
    L’objectif est de nouer de vraie relations durables, qui pourront déboucher sur une rencontre IRL.
    Je comprends ceci dit tout à fait qu’on est pas de temps à y consacrer et qu’on souhaite automatiser un maximum.
    Le problème, c’est que ces outils, mal utilisés, sont plus dangereux qu’intéressants.
    A utiliser donc avec parcimonie.

    Sinon, pour expliquer Twitter à quelqu’un, c’est assez difficile, tellement c’est un OVNI ^^
    Il y a une phrase que j’aime bien utiliser ce ci dit :
    « Twitter permet de rentrer en contact avec des personnes qui vous auraient snobé avec d’autres moyens de communication » !

  • Marie-Micheline 13 juin à 11 h 00 min

    Bonjour

    J’ai bien lu votre excellent article, mais je vais me soumettre à une relecture vu la llongueur .

    Toutefois, je n’aime pas envoyer des tweets de façon automatisé.

    • Davy@Webmarketing 20 août à 21 h 56 min

      Lorsque vous publiez vos articles, soit vous le faites à la main, soit un robot le fait, dans un cas ou dans l’autre, le résultat est le même. Par contre, la discussion avec vos abonnés ne doit en aucun cas être automatisée, je vous l’accorde :)

  • Marion La Dukanette 13 juin à 13 h 42 min

    Twitter c’est pas ce qui m’apporte le plus de traffic, perso.
    Y’a des tonnes de comptes Twitter qui traitent du Régime Dukan ….. en anglais

    Parcontre si quelqun connait un outil comme « Tweet Old Posts » pour Facebook, ca m’interresse !

  • thierry@guideswordpressgratuit 29 juillet à 18 h 44 min

    je confirme que tweetadder est un excellent logiciel permettant d’automatiser twitter .
    quand aux retours avec Twitter , malgré la lecture d’excellents articles et guides , ça n’est pas brillant , je suis pas certain que twitter soit adapté au web marketing

  • Thiery 20 août à 17 h 40 min

    Bonjour

    Je confirme les différents avis sur ce post : Excellent article et discussion riche
    C’est très bien documenté et expliqué
    Je pense qu’on n’utilise pas toutes les fonctionnalités/possibilités de Twitter et là j’ai appris plein de choses

    Merci
    Thierry

Post comment

real money casinos new zealand