Nov
5

Comment gagner de l’argent sans travailler ? (Partie 2/2)



Cet article est la suite de Comment gagner de l’argent sans travailler (Partie 1/2).

Hier, je vous expliquais comment vous pouvez gagner de l’argent sans travailler, grâce à la sous-traitance.

Vous vous dites certainement que cela doit couter très cher. Que l’investissement doit être énorme.

En réalité… pas du tout !

L’investissement est bien plus bas que tout ce que vous pouvez imaginer. Et mieux encore… Je vais vous expliquer comment vous pouvez gagner de l’argent sans travailler ET sans investir le moindre centime.

C’est parti !

Gagner de l'argent sans travailler, sans investir, sous-traitance, christian godefroy, gene schwartz, la méthode schwartz

Comment gagner de l’argent sans travailler ?

Ça ne coute pas grand-chose…

Et pour preuve :

Vous pouvez sous-traiter à des personnes qui vivent dans d’autres pays, et dont le salaire mensuel est très bas. Comme 200 euros par mois, par exemple.

Un programmeur malgache, philippin, cambodgien ou tunisien sera tout aussi bon qu’un programmeur français. Alors qu’il vous demandera 5 ou 10 fois moins.

Exemple : pour 200 euros, vous pouvez parfaitement sous-traiter la création d’un logiciel utile et d’excellente qualité. Puis le revendre 10, 20, 50 ou même 100 euros.

C’est-à-dire que pour un investissement de 200 euros, vous obtenez un logiciel dont tous les droits vous appartiennent, et que vous pouvez revendre à l’infini. Vous pouvez même vendre les droits de revente et les droits de revente maitre.

Mais ce n’est pas tout…

Si je vous disais que vous n’avez même pas besoin d’investir le moindre centime pour faire cela…

Comment gagner de l’argent sans travailler ET sans investir le moindre centime ?

L’astuce consiste à vendre le produit avant de le créer. Et investir l’argent des ventes pour sous-traiter sa création.

Christian Godefroy est un maitre en la matière.

Prenons par exemple le livre La Méthode Schwartz et ses lettres de vente. Christian la faite traduire, et revend la version française 497 euros.

Combien cela lui a-t-il couté ? Pas un centime !

Il a tout simplement trouvé des investisseurs prêts à payer d’avance pour avoir ce livre en version française à un prix réduit. Et participer au « projet ».

Puis il a réinvesti cet argent pour sous-traiter la traduction de ce livre et des lettres de vente de Gene Schwartz.

Ainsi, il a obtenu un nouveau produit à vendre (497 euros) sans investir un seul centime de sa poche.

Comment pouvez-vous faire pareil ?

Voici le plan d’action :

1. Réalisez un sondage sur votre blog et/ou sur les forums pour identifier un besoin. Et avoir ainsi une idée de ce que les gens veulent comme produit.

2. Demandez-leur de participer à la création de ce produit. En investissant. Dites-leur par exemple que le produit sera prêt dans 3 mois. Et que si ce n’est pas le cas, ils seront intégralement remboursés. Cela vous permet de prendre la température.

3. Une fois que vous avez encaissé suffisamment d’argent, lancez la création du produit. Si vous ne trouvez pas assez d’investisseurs pour au moins régler la création du produit, abandonnez le projet, remboursez, et recommencez avec un autre produit.

4. Dès que le produit est prêt, livrez-le à ceux qui ont investi. Et continuez à le vendre à votre compte.

Vous voyez ? Il est vraiment possible de gagner de l’argent sans travailler (ou presque) et sans investir le moindre centime.

Photo Photo © Kokhanchikov – Fotolia.com

37 Comments to “Comment gagner de l’argent sans travailler ? (Partie 2/2)”

  • Daouda@Travailleur indépendant 5 novembre 2011 à 12 h 25 min

    Salut Cédric.

    Excellente astuce, vraiment !

    Tu as bien fait de mettre entre parenthèse les mots « ou presque » juste après les mots « gagner de l’argent sans travailler » car il faut quand même faire un petit effort pour rechercher des prestataires ! ;)

    Daouda

    • Cédric Vimeux 7 novembre 2011 à 11 h 54 min

      Tu le demandes à un assistant virtuel.

      Il te faut juste le « Quoi ? ». Ensuite, pour le « comment ? », c’est ton assistant qui s’en occupe.

      Cédric

  • Françoise 5 novembre 2011 à 12 h 26 min

    Bonjour Cédric,

    Tes deux articles sont super intéressants.
    Ils dégagent un peu mon horizon en m’apportant des pistes.

    Un grand merci pour ces articles ainsi que pour ceux que je n’ai pas pris le temps de commander.

    Françoise de http://www.secret-beaute-intérieure.com

  • Karim 5 novembre 2011 à 12 h 27 min

    Salut Cédric,

    Tu connais des sites où on peut trouver ces freelances étrangers ? Ou un en particulier à nous recommander ? J’en cherche pour un projet, en ce moment.

    Bien amicalement,
    Karim

    • Ludovic 5 novembre 2011 à 12 h 55 min

      Hello Karim,

      Faut souvent faire l’écrémage. La plate forme Vworker
      est vraiment bien. Quelque soit le domaine qui
      t’intéresse.

      A+
      Ludo

    • jerome@emarketing 5 novembre 2011 à 13 h 51 min

      tu as également odesk…

      • Karim 5 novembre 2011 à 13 h 55 min

        Merci Jérôme. Intéressant ce site aussi. Y a plus qu’à…

  • Karim 5 novembre 2011 à 12 h 57 min

    OK, merci Ludo :)

    Bien amicalement,
    Karim

  • Johann 5 novembre 2011 à 13 h 18 min

    Bonjour Cédric,

    Il ne faut pas oublier pour gagner de l’argent sans travailler, il faut d’abord beaucoup travailler. Car il faut pouvoir donner toutes les recommandations pour les prestataires, leur macher le travail, préparer des tutos, des cahiers des charges etc. pour que tout soit fait dans les règles et surtout assurer un suivi.

    La sous-traitance demande donc un gros travail préliminaire, surtout si on travaille avec des étrangers. La communication peut être très dure avec les étrangers et j’ai déjà eu des mauvaises surprises difficiles à rattraper.

    Sinon une bonne astuce est de trouver des partenaires, et de se partager les revenus mais là c’est une autre histoire :)

    Sinon l’idée de trouver des investisseurs est pas mal du tout, sur la base du crowdfunding qui se développe de plus en plus.

    Johann

  • madi 5 novembre 2011 à 13 h 31 min

    Merci cédric pour cet article, ça c’est pour ceux qui ont déja un site. Dans mon cas précis, comment devrai-je m’y prendre pour créer mon site en ayant pas les moyens? je compte sur ton ingéniosité. Au plaisir.

    • Thierry Valker 5 novembre 2011 à 14 h 24 min

      Il ne faut aucun moyen pour créer un site. 30 euros par an et c’est parti.

  • chems 5 novembre 2011 à 14 h 15 min

    En fait comme l’a si bien souligné Daouda, la sous traitance est un travail à part entière; il faut chercher la clientèle, sous traiter avec le fournisseur ou le producteur, et veillez au déroulement de l’opération d’échanges avec le client et avec le FRS ou Producteur en bonne et dûe forme…
    Bref…C’est juste pour conseiller ceux qui veulent s’y mettre qu’il faut bien rehausser leurs manches…

    • Cédric Vimeux 7 novembre 2011 à 11 h 51 min

      On peut sous-traiter tout cela aussi. Ne serait-ce qu’à un assistant virtuel.

      Exemple :

      « Bonjour Assistant. Je veux que :

      1/ le blog machin truc soit mis en ligne
      2/ Tu trouves une personne qui s’occupe de trouver 15 mots-clés sans concurrence tous les mois, pour le blog
      3/ Tu cherches des rédacteurs de bon niveau (les moins cher possible – moins de 1 euro les 100 mots)
      4/ Dès que tu as les 15 mots-clés, tu commandes 15 articles sur ces sujets à tes rédacteurs pas cher
      5/ Je veux un article publié tous les 2 jours sur le blog (soit total : 30 jours)

      Bon travail.

      PS: je ne serais pas joignable ces 10 prochains jours. Je pars aux Maldives… »

      Tu vois, c’est facile. Le comment, on s’en fout. Faut juste savoir le quoi.

  • Laurent@blog-gagnant.com 5 novembre 2011 à 14 h 34 min

    En effet, la technique est bien connue de C. Godefroy.

    Faire participer les gens à la création et à l’investissement d’un produit est une technique sans risque et qui peu rapporter gros.

    Reste à trouver le sujet; Là encore cela ne coute rien grâce à un sondage !

    La vie d’un web-entrepreneur n’est elle pas magnifique ! ;)

  • olivier@coaching d'entreprise 5 novembre 2011 à 15 h 43 min

    ya un nouveau français pr lecriture et la traduction: textmaster, pas cher et rapide

  • olivier@coaching d'entreprise 5 novembre 2011 à 15 h 48 min

    ah jai oublié : un des actionnaires de texmaster nest autre que le créateur de fotolia… dont Cédric utiise les services…

  • Xavier 5 novembre 2011 à 15 h 59 min

    Effectivement il y a vraiment des potentiels enormes dans la sous-traitance. Pour la rédaction de mes textes je passe par TextBroker et il et ainsi très facile (et sans trop d’investissement) de lancer ou faire vivre un site/blog sur lequel on n’a pas de compétences/connaissances particulières.

  • fred 5 novembre 2011 à 19 h 15 min

    Perso, je trouve intéressant de sous-traiter du contenu à un prestataire qui en plus s’occupe de trouver des liens sur ce contenu.Par contre, c’est pas gratuit mais si je paie une prestation qui me prend une heure de mon temps et qu’elle me rapport, ce n’est plus une dépense, c’est un investissement.
    Je pratique surtout cette technique, pour rapidement référencer mon site, puis en suite, je prends la main.

  • Jean@tatouage 5 novembre 2011 à 22 h 26 min

    Mouais, sous-traiter c’est bien mais de la à intégrer ses visiteurs dans le projet c’est risqué je trouve et ca peut ne pas etre vu positivement. Après tout dépend du rapport qui a été établi avec ses lecteurs.

    • Cédric Vimeux 7 novembre 2011 à 11 h 38 min

      Je ne vois pourquoi les gens pourraient mal le prendre.

      Au contraire d’ailleurs. Ils seront très heureux d’être investis dans ce projet. De participer à la réalisation d’un produit utile, et de le recevoir pour moins cher.

      Tu le prendrais mal, toi, si je te proposais de participer à un projet ?

  • Mokhtar 5 novembre 2011 à 23 h 08 min

    Oui la sous-traitance ca permet de se passer de beaucoup de travail que nous ne voulons pas faire. Etant Tunisien je trouve un peu normal qu’un programmeur tunisien demande un prix inférieur a votre marché puisque chez nous par exemple, 1euro c’est 2 dinar !

  • webroy@comment changer de vie 5 novembre 2011 à 23 h 12 min

    Bonjour Cédric,
    Excellent astuce vraiment pour gagner de l’argent sans presque rien faire. Mais difficile à mettre en pratique pour nous les jeunes blogueurs qui n’avons pas encore de notoriété.
    Je garde cette technique pour un avenir proche.

    • Cédric Vimeux 7 novembre 2011 à 11 h 36 min

      Faut arrêter avec cette question de renommé. Ca n’a rien à voir.

      Si l’idée est bonne, on trouve toujours des gens.

      Exemple : qu’est-ce qui t’empêche d’associer des gens qui ont de la renommée dans ton projet. Tu contactes Aurélien Amacker, Seb Night, Christian Godefroy, Olivier Roland, etc. Et tu trouves une idée pour qu’ils aient envie de t’aider sur ce projet. Ou d’en parler à leurs listes ;-)

      Bref, il suffit d’agir, et ne pas avoir peur de demander.

      Cédric

  • judicael d'astuces-economies 6 novembre 2011 à 18 h 04 min

    Bonjour à tous,

    De très bonnes astuces. Sous traiter dans un pays francophone ou les salaires sont moins élevés, ça c’est une très bonne idée.

    Pour la deuxième astuce, je pense qu’il faut une certaine notoriété non ? Tout le monde ne peut pas faire ce que Christian Godefroy, n’est ce pas ?

    A bientot

    • Cédric Vimeux 7 novembre 2011 à 11 h 30 min

      > Tout le monde ne peut pas faire ce que fait Christian Godefroy, n’est ce pas ?

      Mais si, tout le monde le peut. Si l’idée est bonnne, tu trouveras toujours du monde pour te suivre.

  • noam 6 novembre 2011 à 18 h 33 min

    Bonjour,

    Excellent article

    La seule remarque que je voudrais faire, c’est que mr Godefroy est suffisamment et
    réputé pour pouvoir avoir la crédibilité de faire ça et gagner la confiance de prospects
    et clients qu’il a déjà

    Comment voulez-vous qu’une telle astuce puisse marcher pour quelqu’un
    de totalement méconnu, qui n’a pas de clients, et qui démarre tout juste
    son affaire ?

    • Cédric Vimeux 7 novembre 2011 à 11 h 28 min

      > Comment voulez-vous qu’une telle astuce puisse marcher pour quelqu’un
      > de totalement méconnu, qui n’a pas de clients, et qui démarre tout juste
      > son affaire ?

      Il suffit de le vouloir, et de chercher un peu. Ca prend 5 minutes à trouver un forum et y poster une demande.

      Bref, en une après-midi, tu peux mettre en place pas mal de message qui explique ton projet, ainsi qu’une page pour y participer. Il suffit de le faire.

      De même, on a toujours des contacts. Rien que les concurrents. Tu peux les contacter et leur parler du projet. Ils ont des listes eux-aussi :)

  • Catherine 6 novembre 2011 à 19 h 06 min

    Exacte Judicaël
    mais aussi une liste ENOOOORME
    Celle de Christian doit être en million je pense
    Nous avons du pain sur la planche,
    et pourquoi pas s’en faire son prochain objectif ?

  • kuroneko 7 novembre 2011 à 0 h 16 min

    les idées sont toutes plus excellentes mais je trouve que ca date de longtemps ces concepts de manipuler des ressources mal ou sous exploites pour en faire son gagne-pain; quoique le sujet dit tout.
    je dirais rien de negatif sur cet article mais il faut deja un peu travailler (sondage, jugeote, art de negocier) par soi pour y arriver…

    • Cédric Vimeux 7 novembre 2011 à 11 h 24 min

      > sondage, jugeote, art de negocier
      Tu peux aussi sous-traiter tout cela :)

  • kategriss@blogging 13 novembre 2011 à 22 h 36 min

    J’ai déjà vu ce genre de financement dans les jeux de rôles. En gros un auteur (un minimum connu pour d’autres jeux) dit qu’il a une idée de jeu, il lance une ébauche, demande si les gens seraient intéressés et fixe un montant à payer pour participer et recevoir ensuite le jeu chez soi. Si le montant est atteint, le jeu est créé, sinon, les gens sont remboursés.
    Ça permet de se consacrer pleinement à la création sans avoir peur de ne rien vendre :)

    • Mokhtar 13 novembre 2011 à 23 h 51 min

      Mais parfois le plus difficile c’est de passer a l’action

      • Cédric Vimeux 16 novembre 2011 à 17 h 19 min

        Oui, agir est le problème numéro 1 chez pas mal de monde.

    • Cédric Vimeux 16 novembre 2011 à 17 h 18 min

      Oui, certaines maisons de disque « en ligne » le font aussi.

      Les chanteurs inconnu postent leur vidéo. Si tu aimes, tu peux envoyer de l’argent pour sponsoriser cet auteur. Dès qu’une certaine somme est atteinte, il passe en studio et enregistre son album.

  • JeanAlain 12 mars 2012 à 10 h 19 min

    cool! Merci pour les conseils! J´ai deja aussi essayé le truc, mais faut trouver les bons investisseurs et là je pêche un peu… J´ai de la chance d´avoir trouvé un partenaire de choix pour ma redac. En fait je passe par un site du nom de independent-publishing, ils me grattent tous les textes, rapido… vriament nice =) Mais avant ça, il faut le projet du tonnerre! =)

  • SABRINA 4 mars 2014 à 9 h 04 min

    Bonjour,

    Je recherche un blogueur pour m’aider a créer mon blog, comme par exemple installer un squeeze page , insérer produit pour monétiser le blog etc…

    Moyennant une petite rémunération.

    Cela fait longtemps que je voulais me lancer mais mon manque de connaissance en informatique était un frein, mais par contre comme j’aime écrire des articles ce serait une aubaine pour moi d’avoir un blog.

    Merci.

  • Pascal 25 décembre 2014 à 13 h 24 min

    Bonjour Cédric,

    la prévente d’un produit non finalisé est une belle technique.
    Si en plus, Christian Godefroy (un millionnaire de l’Internet) l’a également employée. Y a plus qu’à!

    amitiés

    Pascal

Post comment


Nouvelle Formation Virtuose Marketing
real money casinos new zealand