Juin
25

Comment incruster vos textes de vente dans la tête de vos lecteurs en modifiant juste quelques mots


Imaginez la scène…

Un internaute lit un de vos textes de vente. Votre texte est très bien réalisé. Pourtant, 6 minutes après avoir quitté votre page de vente, cet internaute se gratte la tête et dit tout haut : « De quoi il parlait déjà ce texte? »…

Pourquoi? Parce que les mots que vous avez utilisés ne se sont pas ancrés dans sa tête. Ils n’étaient pas « facilement mémorisables ».

Comment éviter ce problème? En modifiant tout simplement vos phrases pour en faire des images. Voici pourquoi et comment:

une image vaut mille mots, techniques d'écriture, technique de copywriting
Des mots dans la tête…

Comment transformer des mots en image?

Il est coutume de dire qu’une image vaut mille mots. Et c’est vrai. Pourquoi? Parce qu’une image à l’incroyable faculté de s’inscrire directement dans l’esprit de ceux qui la regardent.

Et c’est là que ça devient intéressant : il est possible de métamorphoser la plupart de vos phrases pour en faire des images. Elles s’incrusteront directement dans la tête de ceux qui les liront. Exemples?

Comparez ces 2 phrases :

1/ Vous allez gagner de l’argent.

2/ Votre compte en banque affichera deux zéro de plus.

Et celles-ci :

1/ Vous ne vous en sortez plus?

2/ Vous avez l’impression qu’on vous tient la tête sous l’eau?

Et ces 2 dernières :

1/ Une bombe a explosé ce midi.

2/ Une bombe a explosé à l’heure où vos enfants sortaient en riant de l’école.

Avez-vous remarqué que les phrases en 2/ deviennent des images précises dans votre esprit? Avez-vous vu les deux zéros supplémentaires sur votre compte en banque? Vous êtes-vous vu la tête sous l’eau? Avez-vous vu vos enfants sortir de l’école en riant?

Voyez-vous où je veux en venir?

Petite liste d’exemples non-exhaustive

Voici quelques exemples pour illustrer cette technique…

Au lieu d’écrire Gratuit, écrivez Tendez les mains, je vous le donne.

Au lieu d’écrire Allez plus vite, écrivez Appuyez sur l’accélérateur.

Au lieu d’écrire Vous deviendrez riche, écrivez Des billets déborderont de vos poches.

Au lieu d’écrire Aveugle, écrivez Dans le noir.

Au lieu d’écrire Je regrette, écrivez J’en pleure.

Au lieu d’écrire Je ne peux plus avancer, écrivez Je suis face à un mur de 10 mètres de haut.

Au lieu d’écrire Vous avez de la chance, écrivez Vous venez de trouver un trèfle à 4 feuilles.

Au lieu d’écrire Lent, écrivez Comme un escargot.

Au lieu d’écrire Au soir, écrivez À l’heure où le soleil se couche.

Au lieu d’écrire Vous voulez en finir?, écrivez Vous voulez sauter par la fenêtre?

Au  lieu d’écrire Je pense à toi, écrivez J’ai ton image dans les yeux.

Au lieu d’écrire Une solution, écrivez Un vaccin.

Au lieu d’écrire Je suis heureux, écrivez Je saute de joie.

Au lieu d’écrire Je vous félicite, écrivez Je vous applaudis des deux mains.

Bref, vous saisissez le principe.

Relisez chacune des phrases de vos argumentaires de vente, et voyez si vous pouvez les transformer en « images », et les injecter dans la tête de vos lecteurs.

Je suis encore un novice en écriture, quoi qu’on puisse raconter à mon sujet. Et il me reste une montagne de connaissances et de techniques à m’approprier . La technique dont je vous parle aujourd’hui est une technique que je ne maitrise pas encore assez bien. Je suis un enfant qui joue avec un arc en jouet, tout en rêvant d’être Robin des Bois…

Si j’ai écrit cet article, c’est pour poser une première pierre à l’édifice de mes connaissances en écriture. Et me pousser à en poser d’autres, en me perfectionnant. Encore et encore. Vous dévoiler cette technique m’engage donc auprès de vous, et à partir d’aujourd’hui, à toujours l’utiliser au mieux de mes possibilités. Et donc, à pratiquer et me perfectionner.

Photo © V. Yakobchuk – Fotolia.com

36 Comments to “Comment incruster vos textes de vente dans la tête de vos lecteurs en modifiant juste quelques mots”

  • Alex@theme Wordpress 25 juin à 8 h 38 min

    Voilà une bonne raison de revoir ma page de vente. Il faut l’améliorer constamment pour faire lui faire gravir l’échelle du taux de conversion ^^

    • Cédric Vimeux 25 juin à 13 h 33 min

      Oui, effectivement. Il faut tester tous les éléments d’une page de vente.

      Cédric

      • Xavier@ club du succès Internet 14 août à 2 h 15 min

        Salut Cédric,

        Tu as tout à fait raison. Christian Godefroy parlait déjà de cette technique. seuls les mots imagés crées des émotions des gens.

        j’ai utilisé cette technique pour relater la naissance de mon fils sur mon blog.

        En fait, je suis père d’un petit garçon depuis lundi dernier.
        c’est fantastique, c’est tout simplement magique.

        La naissance de mon fils, un jour pas comme les autres.

        Amicalement,
        Xavier

  • dom59@securitécynophile 25 juin à 9 h 36 min

    Bonjour,
    Je savais qu’une image vaut mieux que des mots, mais la je reconnais bien en toi Cédric que tu connais sur le bout des doigts les astuces irrésistibles pour réussir sur internet bravo
    Je suis ravi d’être sur le blog !

  • Alexis 25 juin à 10 h 32 min

    Ahhh merci Cédric !!

    C’est vraiment LA chose que me donne le plus de mal dans une page de vente ! Trouver des images…

    C’est fou car quand tu le montres cela paraît tout simple :)

    Alexis

    • Cédric Vimeux 25 juin à 13 h 35 min

      Salut Alexis,

      Effectivement, ce n’est pas toujours évident. En fait, je pense qu’il faut surtout s’entrainer à écrire en « mots/images » afin que cela devienne naturel. Une habitude.

      J’ai d’ailleurs inventé une petite méthode facile pour m’entrainer. J’en parlerai très certainement bientôt sur le blog.

      Cédric

  • Numeribook 25 juin à 10 h 45 min

    Cédric…

    Si toi tu es un « novice » en écriture, alors le reste de la planète l’est également…

    Num

  • Daouda@Travail indépendant 25 juin à 12 h 15 min

    Salut Cédric.

    Merci pour cette technique que tu viens de me faire découvrir !

    C’est vrai qu’elle à l’air redoutable. Je vais l’appliquer sur une des mes page de vente. ;)

    Daouda

  • kategriss@blogging 25 juin à 12 h 27 min

    Vraiment excellent comme technique. Il faudrait que je regarde ma page de prestation pour savoir si c’est bien des images précises et concrètes que je fais « voir » aux futurs clients.
    Surtout que moi-même je réagis beaucoup mieux aux idées imagées qu’aux simples mots.

    • Cédric Vimeux 25 juin à 13 h 37 min

      Salut Kategriss,

      En fait, la majorité des gens réagissent mieux aux images, car la majorité des gens sont « visuels » (les autres sont auditifs et kinesthésiques).

      Je pense que ça vient de là.

      Cédric

      • Bernard 25 juin à 19 h 30 min

        Bonjour,

        Pour aller plus loin…

        Je me souviens d’un vieux film (de René Clair, je crois) où Maurice Chevalier expliquait à un jeune chanteur comment « plaire à tout le monde ». Pour cela, lui disait-il, il te suffit de commencer ta chanson de manière très romantique, pour plaire aux jeunes filles, puis de poursuivre façon « voyou », pour faire croire aux gens du milieu que tu es l’un des leurs, ensuite d’être très maniéré, pour séduire les jeunes gens un peu « précieux », etc.

        C’est votre remarque « la majorité des gens sont « visuels » (les autres sont auditifs et kinesthésiques) » qui m’a fait penser à ça. En effet, tout le monde ne réagit pas aux images de la même façon. Et pour « plaire à tout le monde », sans doute faut-il aussi ménager quelques phrases « sonores » et « tactiles », en évoquant par exemple des sonneries de téléphone ou des caresses.

        Milton Erickson (qui inspira directement l’école de Palo Alto, elle-même inspiratrice de la publicité moderne) précisait : « Visuel, auditif et tactile sont des modes de perception ». Il ne faut donc pas les confondre avec les processus mentaux et les modes relationnels (qui sont d’autres moyens très puissants de manipuler le lecteur).

        Un mode de perception comme visuel, auditif ou tactile concerne, comme on l’a vu, le contenu, la substance, de votre texte. Mais le processus mental est aussi très important puisqu’il concerne, quant à lui, l’ordonnancement de ce contenu, l’ordre dans lequel vous allez servir votre phrases imagées (ou sonores ou tactiles).

        Toujours dans l’idée de plaire à tout le monde, cet ordonnancement pourra, par exemple, être tour à tour linéaire et mosaïque, rationnel et irrationnel… Certaines personnes ordonnent en effet les idées (ou les images) de manière très logique. Mais d’autres ne sont pas logiques. Il faut donc penser à ces deux modes de fonctionnement si l’on veut avoir un impact sur tout le monde.

        Certaines orientent aussi leurs désirs vers le futur, et d’autres vers le présent. Les images utilisées dans le texte doivent donc satisfaire ces deux types d’individus, en promettant des résultats immédiats… mais aussi futurs.

        Enfin, dernier paramètre ericksonnien : le mode relationnel. Celui-là concerne le type d’approche que vous utiliserez pour « hypnotiser » votre lecteur. Erickson en indiquait deux, qu’il nommait « One up » et « One down », c’est à dire « en dessus » et « en dessous ». Une personnalité One down a besoin d’être encadrée ; une One up de rester libre. Il faut donc que le rédacteur sache être directif au bon moment, mais pas tout le temps.

        La mise en pratique de tout cela n’est pas facile, je vous l’accorde. Mais ça peut ouvrir des pistes.

  • ludovic 25 juin à 12 h 38 min

    Merci Cédric,

    C’est bien intéressant tout ça !
    J’ai pris note :)

    Ludovic

  • Agnès 25 juin à 12 h 48 min

    Bonjour Cédric, bonjour à tous,

    Ce n’est pas un exercice facile de trouver des phrases qui reflètent des images !
    Pour paraphraser Alexis (est-ce bien le mot?), c’est vrai que quand vous nous faites vos démonstrations, ça paraît plus simple…

    Superbe démonstration, et merci pour ces exemples.

    Agnès

    • Olivier@coaching d'entreprise 25 juin à 13 h 35 min

      çà devient moins dur ( plus facile donc , lol ) avec le temps !
      et avec de l’entrainement !
      Le meilleur allié étant le dictionnaire des synonymes…

      • Cédric Vimeux 25 juin à 13 h 39 min

        Oui, le dictionnaire des synonyme est un coffre rempli de pièce d’or pour les copywriters qui savent l’utiliser intelligemment.

        Cédric

  • Thierry 25 juin à 13 h 15 min

    Salut Cédric,

    J’aimerais juste ajouter qu’au delà de tous ces conseils, vous devez transmettre votre crédibilité à vos clients potentiels. Les gens ne vont seulement acheter parce que vous utilisez de bonnes phrases, mais aussi parce que vous leur apportez la preuve que:

    – ça a marché pour vous

    – ça a marché pour d’autres

    – ça va marcher pour eux aussi

    Je dis bien d’apporter la preuve car il ne suffit pas seulement de le dire.

    Sinon je trouve ton article super intéressant

    • Cédric Vimeux 25 juin à 13 h 40 min

      Bonjour Thierry,

      Oui, je suis d’accord avec toi. Mais ce n’est pas le sujet de l’article d’aujourd’hui ;-)

      Cédric

  • Jean-Hugues 25 juin à 13 h 50 min

    J’apprécie les exemples que tu as cité.
    Toutefois, as tu remarqué que dans
    la plupart des cas, les phrases
    étaient plus longue….

    Phrases courte contre phrases
    imagées, comment concilier les
    deux en copywriting ?

    Par contre, juste une question
    qui n’a rien a voir avec le sujet
    de ton article.

    J’ai remarqué que beaucoup
    de blog mettent la source de
    leur photo…

    A quoi cela sert t’il ?

    • Cédric Vimeux 25 juin à 14 h 00 min

      Bonjour Jean-Hugues,

      1/ On peut faire court et imagé :)

      Les exemples que je donne sont des phrases courtes.

      Relis mon article : http://www.virtuose-marketing.com/une-technique-decrivain-pour-raccourcir-vos-phrases-trop-longues-et-en-simplifier-la-lecture/

      2/ Pour les photos, je met la source car je les achète sur fotolia. Je crois que c’est obligatoire. Je n’en suis pas certains mais je préfère le faire. Ca ne coute rien.

      Cédric

    • Michel@Changer-Gagner 6 juillet à 23 h 52 min

      @Jean-Hugues :
      la source de la photo est nécessaire quand on l’a prise sur un site gratuit (selon les directives du site).

      Il y a aussi un droit en matière d’image : on ne peut pas diffuser n’importe qu’elle image. Il faut avoir les droits, surtout si elle représente une personne ou un monument parisien (par exemple).

  • Karim 25 juin à 14 h 16 min

    Salut

    Oui et puis pensez bien que ce ne sont que des exemples que Cédric donne. Il y a des phrases qui seraient peu crédibles aujourd’hui

    Amicalement
    Karim

  • Jean-Hugues 25 juin à 14 h 16 min

    Ah, oui c’est vrai c’est j’ai oublié
    de dire bonjour…

    Oui, bonjour Cédric,

    Merci pour ta réponse.
    En effet, depuis un certain temps cela m’intriguait.
    Si bien, que je me demandait si c’était une technique
    de monétisation intéressant….

    Afin de savoir si je pouvais également l’utiliser

    • Cédric Vimeux 25 juin à 14 h 59 min

      Quoi que vous écriviez, cette technique est utile.

      Cédric

  • laurent 25 juin à 14 h 36 min

    Bonjour et merci pour vottre article très intéressant, c’est vrai que les bonnes phrases font toute la différence. Félicitation pour le nombre de messages que vous rédigé, c’est impressionnant.
    A bientôt

  • Dom@Film 25 juin à 15 h 06 min

    C’est de la psychologie, mais attention pour le coup des deux zéros en plus sur le compte bancaire : ça risque de déplaire à ceux qui sont dans le négatif !

    • Cédric Vimeux 25 juin à 15 h 13 min

      Ah ah, oui effectivement.

      Mais bon, je pars quand même du principe que s’ils sont dans le rouge, ils n’achèteront pas mes produits :)

      Cédric

  • Bebert 25 juin à 15 h 17 min

    Excellent article Cédric.

    Tout comme Laurent, je suis très impressionné par ton nombre d’article, ta régularité et SURTOUT SURTOUT la qualité des informations que tu nous donnes.

    Franchement, bravo.

    Y a peu de gens qui arriveraient à tenir le rythme. Moi j’en serais incapable.

    Bebert

  • Numeribook 25 juin à 15 h 30 min

    Oh oui, 100% d’accord. J’en serais incapable également.

    Num

  • Davy@Blog WebMarketing 26 juin à 1 h 07 min

    Pour moi qui ai soif de copywriting, milles merci pour ces quelques phrases et cette astuce!
    Bien entendu, ces phrases peuvent et doivent être modifiés, pour bien coller avec le profil du produit.

    Et puis ça sert aussi, pour des textes de ventes, mais aussi des articles!

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 26 juin à 10 h 24 min

    Je pense qu’il y a peu de paersonnes qui sont capables de tenir le rythme d’écriture de Cédric.
    Il est… Unique ! :)
    Au sujet des images, c’est très impactant. Le coup de « défoncer les portes à coup de tête », ça parle. Et on s’imagine également avoir un mal de crâne d’enfer ensuite ;-)
    Sam

  • elenapoint 15 août à 14 h 44 min

    Bonjour Cédric et à vous,

    Je suis d’accord avec vous, tenir un tel rythme d’écriture avec des articles à chaque fois pleins de vrai contenu sans bla-bla, c’est exceptionnel et, pour le moment, j’en suis, également incapable.

    Mais, sans aucunement diminuer le mérite de Cédric qui est très doué, intéressant et compétent malgré le texte plein d’humilité qui termine son article, je crois que c’est une question d’état d’esprit et, plus que ça, de mise en en condition et d’entraînement intensif.

    Je n’ai encore jamais pris le temps de le faire, mais je vais m’y mettre, un jour ou l’autre (vœu pieux ?) : je suis persuadée qu’il faut orienter son esprit, l’exercer sans relâche à changer une question en réponse, à trouver, à propos du moindre fait des sujets d’articles, de livres ou de blogs.

    J’en reviens au sujet de ce billet : ce que nous enseigne Cédric, ici, ne sert pas qu’à graver des images dans l’esprit de nos lecteurs, mais aussi à améliorer notre style, à remplacer une phrase plate par une expression dynamique, un texte rythmé, qui, comme le dit Cédric, impressionne vraiment l’esprit de celui qui le lit et, par conséquent, pour reprendre le titre de cet article, incruste nos textes dans son esprit.

    Bien amicalement,

    Elena.

  • Fabrice 15 septembre à 3 h 04 min

    Bonjour Cédric,

    Là je t’applaudis des deux mains !!!
    J’étudie le copywriting (pas facile) et c’est exactement cela. Mais il faut de l’entraînement car ce n’ai pas instinctif. On a souvent l’habitude d’écrire comme on parle, or on ne donne pas d’image à chaque fois qu’on parle, à part quelques expressions toutes faites qu’on connaît bien et qui ressortent de temps en temps.

    Je te remercie d’avoir ouvert notre cerveau et d’y incruster quelques images à manier habilement.

    Fabrice

  • Michel@Changer-Gagner 6 juillet à 23 h 55 min

    Cédric :

    je vous applaudis des 2 mains pour cet article.

    Je n’avais pas pensé à ça. C’est vrai que c’est plus marquant.

    Je suis à la recherche d’une formation ou d’un bouquin (ce sera moins cher :-) ) sur le copywriting qui contiendrait des astuces comme celles-ci. Je ne veux pas écrire des pages de vente de 3 km, mais juste des articles qui marquent les esprits.

    Avez-vous quelque chose à nous conseiller ?

  • Amélie 18 septembre à 14 h 00 min

    Bonjour,

    Tes articles sont très intéressants. Seulement, je pense que tu devrais ajouter un bouton télécharger en PDF, en effet ils sont plein de VA et pour les personnes comme moi qui aiment les garder pour en tirer profit plus tard ce serait intéressant.

    Amicalement Amélie

    • Cédric Vimeux 18 septembre à 14 h 31 min

      Bonjour Amélie,

      Il y a encore quelques semaines, tu pouvais télécharger les articles en PDF. Mais j’ai retiré l’option, puisque peu de lecteurs l’utilisaient, et celle-ci surchargeait inutilement mon blog.

      Cédric

  • Séduction par CCA 11 juillet à 22 h 45 min

    Cette idée est juste géniale ! Je vais m’empresser de relire certains de mes articles en essayant de remplacer le maximum de phrases par des images. D’ailleurs, en ayant lu ton dernier article, donc celui d’aujourd’hui, je peut t’assurer que maintenant, tu maîtrises assez bien l’utilisation d’images. Tu as donc bien tenu ton engagement !

    Au plaisir de te lire,
    Hugo.

Post comment

real money casinos new zealand