Fév
15

Comment j’en suis venu à faire du webmarketing ? Ma réponse dans cette interview


Voici une interview réalisée par Kategriss du blog Aventure Personnelle :

cédric vimeux interview

Interview de Cédric Vimeux par Kategriss

Kategriss : Pourrais-tu te présenter brièvement et surtout définir comment tu gagnes ta vie ?

Cédric Vimeux : Oui, bien sûr :)

Je m’appelle Cédric VIMEUX. J’ai 34 ans et je vis dans le Nord de la France.

Je gagne entièrement ma vie sur Internet depuis 2008.

J’ai essayé pas mal de techniques ces 4 dernières années, et j’ai souvent changé mon fusil d’épaule. Afin de m’adapter aux courants changeants du webmarketing..

Actuellement, l’essentiel de mes revenus provient de mes blogs, de l’affiliation, et de mon Club Affiliation Pro que j’ai lancé il y a un peu plus d’un an et demi, avec Ludovic Gautier.

Kategriss : Comment un beau jour tu en es venu au marketing internet alors que tu n’avais aucune connaissance et compétence ? Était-ce un déclic ?

Cédric Vimeux : J’aimerais bien me vanter et te répondre des phrases telles que « À cette époque, j’avais compris l’incroyable potentiel d’Internet, blablabla, blablabla… », mais tout ça, c’est de la connerie.

Pour dire vrai, j’en suis venu à travailler sur Internet parce que je suis un fainéant fini :)

Je t’explique :

Début 2007, je me suis retrouvé au chômage. J’ai passé ensuite mes journées – et mes nuits – à jouer à World of Warcraft (un jeu en ligne multijoueurs). Parfois, 20 heures par jour. J’étais un vrai « no life », comme on dit. Ce jeu, c’était plus qu’une passion. C’était devenu ma vie.

Je picolais pas mal aussi :)

Et puis, en Octobre 2007, mon fils est né.

Début 2008, ma situation financière était catastrophique, mais je n’avais pas envie de retourner au « salariat ». Ma personnalité est incompatible avec ce mode de travail…

Et puis, j’ai vu une vidéo de Christian Godefroy dans laquelle il parlait d’avoir « une machine automatique à faire de l’argent ».

L’idée me plaisait bien.

Je me disais que cela me permettrait de gagner ma vie tout en continuant à jouer à World of Warcraft toute la journée. Voire même de travailler en jouant en même temps (en jonglant entre les fenêtres « travail » et « jeu » – ce que j’ai fait pendant longtemps, d’ailleurs.)

Et puis, je me suis découvert une véritable passion pour le webmarketing. Plus je lisais sur ce sujet, plus j’apprenais, et plus je me passionnais.

Il ne m’a fallu que 3 mois, à peu près, pour gagner ma vie sur Internet.

Kategriss : Était-ce difficile ?

Cédric Vimeux : Tout dépend de la définition que tu donnes au mot « difficile ».

Personnellement, je trouve que faire du webmarketing est bien plus simple que de se lever tous les matins pour aller faire un boulot qu’on déteste, de courber l’échine devant un patron qu’on vomit, et de sourire hypocritement à des collègues qu’on aurait plutôt envie de tabasser à gros coups de batte, au fond d’une ruelle.

Je ne suis pas quelqu’un de très sociable, et j’ai horreur de recevoir des ordres.

Donc, même si j’ai du faire beaucoup de concessions et que je n’ai pas assez de doigts pour compter le nombre d’heures que je travaillais chaque jour (même en comptant ceux de mes pieds), c’était quand même bien plus facile que de retourner au salariat.

Kategriss : Ton blog, Virtuose Marketing, est devenu un incontournable dans la sphère webmarketing francophone, comment as-tu fait ?

Cédric Vimeux : Pour obtenir un résultat, il faut avant tout le désirer vraiment. Être habité, possédé, par cette envie.

Ne pas dire « j’aimerais bien », mais dire « je veux », et agir en conséquence. Quels qu’en soient le prix à payer, et les concessions à faire.

Pour te dire la vérité, je n’ai pas créé Virtuose Marketing pour « partager » mon savoir, ou pour devenir une référence. Ou quoi que ce soit d’autre.

Ma motivation première est bien plus égoïste. Je l’ai créé pour m’obliger à apprendre davantage, et à progresser. Chaque jour.

Cela m’oblige à me surpasser. À toujours trouver de nouvelles idées. À réfléchir. À me remettre en question.

Je pense que tout cela, on le ressent dans mes articles. Et c’est peut-être ce qui explique pourquoi Virtuose Marketing plait à autant de lecteurs.

Kategriss : Est-ce que le fait de poster un article par jour est un élément clé de ton succès ? Pourquoi ?

Cédric Vimeux : Evidemment. Et cela, pour deux raisons :

La première découle de ce que je viens de t’expliquer. Pour pouvoir écrire un article par jour – sans se répéter, et en essayant que cet article soit bon -, je suis obligé d’apprendre constamment de nouvelles choses. De me renouveller. De réfléchir. De sortir de ma zone de confort.

Et la seconde, c’est que j’aime écrire.

En écrivant tous les jours, j’affirme mon style. Je progresse. Ma plume s’améliore, et mes articles deviennent alors de plus en plus intéressants.

Je pense que le style d’écriture que j’ai développé (et que je continue à travailler) m’a beaucoup aidé pour me faire connaitre.

Kategriss : Si un jour tu voulais travailler pour une grosse boîte ou dans une agence marketing, penses-tu que ton parcours atypique te le permettrait ? Comment ferais-tu pour décrocher un poste avec « juste » tes connaissances et compétences d’autodidacte ?

Cédric Vimeux : Tout dépend du « type » d’employeur.

Certains cherchent des moutons qui obéissent aux ordres sans réfléchir. On leur dit quoi faire, comment le faire, et il s’exécute. Point !

Pour ce type d’employeur, non, mon parcours ne serait certainement pas un atout. Et ma personnalité encore moins.

D’autres, par contre, cherchent justement des gens qui savent se débrouiller par eux-mêmes. Des gens qui savent prendre des décisions, des initiatives, et agir en conséquence. Sans attendre qu’on leur dise quoi faire.

Pour ce type d’employeur, oui, mon parcours m’aiderait certainement à obtenir le job.

Mais bon… je ne retournai jamais au salariat ;)

Kategriss : Quelle est ta vision du webmarketing dans l’avenir, dans 5 ou 10 ans ?

Cédric Vimeux : Je ne sais pas, Kate.

Le webmarketing change très vite. Ce qui fonctionnait hier ne fonctionne plus aujourd’hui, et ce qui fonctionne aujourd’hui ne fonctionnera peut-être plus demain.

Rien n’est figé, ni éternel. Surtout à une époque comme la nôtre.

Difficile dans ces conditions d’avoir une vision de l’avenir du webmarketing.

Mais il y a toutefois une chose dont je suis certain, c’est que les webmarketeurs qui perdureront seront ceux qui sauront s’adapter aux changements à venir.

Je te donne un exemple : j’ai gagné ma vie pendant un an sur Internet en utilisant une méthode qui ne fonctionne plus aujourd’hui.

Je n’étais pas le seul à utiliser cette méthode. Et lorsqu’elle a « couler », beaucoup de mes confrères n’ont pas réussi à s’adapter aux « nouveaux courants webmarketing », et ont décroché. Ils ont disparu du jour au lendemain.

L’adaptation est une clé de la longévité sur Internet.

Kategriss : Pour parler un peu blogging, comment faire pour monétiser un blog ? Il y a-t-il une voie royale ou peut-on utiliser plusieurs méthodes pour plusieurs blogs différents ? Peux-tu donner quelques exemples ?

Cédric Vimeux : Oui, il y a de nombreuses façons de monétiser un blog.

Virtuose Marketing n’est pas mon seul blog. J’en ai (pas mal) d’autres, sur des niches qui n’ont rien à voir avec le webmarketing. Je les monétise de façons très différentes.

Sur certains, je vends mes propres produits (ou des produits dont j’ai acquis les droits). Sur d’autres, je fais de l’affiliation.

Sur Virtuose Marketing, je crée une relation avec mes lecteurs. J’écris moi-même mes articles, etc.

Sur d’autres blogs, je fais l’inverse : commentaires désactivés, pas de newsletter, je délègue la rédaction des articles (et la publication). Et j’y fais un marketing beaucoup plus agressif.

Je pense qu’il est nécessaire de tester plusieurs méthodes de monétisation, afin de trouver celle qui nous correspond le plus.

Kategriss : Pour finir, si tu devais définir le marketing grâce aux blogs en une seule phrase, quelle serait-elle ?

Cédric Vimeux : En une seule phrase ?

Je dirais : « Créez du contenu ! » :)

Interview réalisé par Kategriss du blog Aventure Personnelle.

PS: Vous avez aimé cette interview, vous allez aime celles-ci :

Inutile de vous le dire, vous avez compris que je suis ouvert aux interviews. Il suffit de m’envoyer vos questions par email.

Vous pouvez aussi lire cet article très personnel dans lequel je dévoile TOUT.

Photo © Luminis – Fotolia.com

44 Comments to “Comment j’en suis venu à faire du webmarketing ? Ma réponse dans cette interview”

  • simon 15 février à 12 h 47 min

    Bonjour Cédric, bonjour KateGriss,

    C’est important de lire de temps en temps
    ce genre de success story.

    Cela augmente la motivation et
    donne l’envie de progresser.

    Merci

    • Des Trucs Pour Changer De Vie 15 février à 16 h 00 min

      Et cela prouve que c’est possible en relativement peu de temps.

      Une volonté d’enfer, du travail et de la persévérance…

      Ce sont des qualités qui reviennent sans cesse.

      Sam

      • Marie-Noel@des e-ditionsLABELVIE 15 février à 16 h 44 min

        J’aime ton expression: une volonté d’enfer!
        Une volonté de fer n’est pas suffisante pour exploser sur internet comme Cédric l’a fait.

        • Cédric Vimeux 17 février à 13 h 12 min

          Moi aussi j’aime cette expression : une volonté d’enfer.

          Direct dans mon evernote :)

          Cédric

  • Geoffroy@Devenir entrepreneur à succes 15 février à 12 h 55 min

    Bonjour Cédric,

    A la lecture de ton interview, je remarque que c’est la volonté qui t’a permis d’arriver où tu es.

    Parti de rien ou presque, te voilà parmi les blogueurs les plus connus dans le monde francophone.

    Et en plus, gagner sa vie en 3 mois sur internet, c’est un beau résultat.

    Quand je pense à tous ces demandeurs d’emploi qui ne trouvent pas de travail, je ne pourrais que les conseiller de venir s’inspirer de ta réussite.

    En tout cas, c’est toujours un plaisir de te lire.

    Geoffroy

  • Zenie@developpement personnel 15 février à 13 h 24 min

    Bonjour, c’est toujours intéressant de connaître un peu la vie des autres. Chacun est unique et possède des qualités qui l’aideront à évoluer.

    Merci à vous deux pour cet article !

    zenie

  • KAYS DAKKRIS 15 février à 13 h 34 min

    Salut à tous et merci pour cet article.
    Le blogging à l’heure actuelle permet si on connait bien sa technique de gagner de l’argent mais c’est une chose possible mais très difficile et il ne faut pas se voiler la face.
    Le web change et offre sans arrêt de nouvelles possibilités.

    A bientôt
    kays dakkris
    http://www.trentyoneclub.com
    Le club des nouveaux dirigeants

    • Cédric Vimeux 17 février à 13 h 13 min

      C’est moins compliqué de gagner sa vie en ligne, que de se lever tous les matins pour aller faire un travail qu’on déteste…

      Cédric

  • Ashley@Jeux de pirate 15 février à 13 h 47 min

    En trois mois seulement ! C’est rapide, en sachant que les autres ont mis plus d’un an.
    J’imagine qu’à l’époque, vous utilisiez Adwords pour vendre ?

    • Cédric Vimeux 17 février à 13 h 14 min

      Non, Adwords est arrivé après, mais a boosté mes revenus :)

  • Marie-Micheline Dufour 15 février à 13 h 48 min

    Bonjour

    J’ai aimé cet article. Vous vous dites que vous tiez fainéant..pourtant vous êtes si productif…des articles chaque jour.

    Vous avez raison de citer cette phrase: « Ne pas dire « j’aimerais bien », mais dire « je veux », et agir en conséquence ». Ceci est une vérité absolu, en ce qui me concerne. J’ai d’ailleurs intitulé un de mes blogs AGIR-POUR-RÉUSSIR. Ke crois en cette maxime.

    Marie-Micheline

  • Raphael Ricardo @duel-marketing.com 15 février à 14 h 05 min

    C’est très motivant cet interview,je suis persuadé qu’un jour j’arriverai à ce point car mon rève le plus fou est de vivre de mes activités sur internet et voyager partout dans le monde,
    Bravo Cédric et Merci Kategriss

    • Cédric Vimeux 17 février à 13 h 16 min

      mon rève le plus fou est de vivre de mes activités sur internet et voyager partout dans le monde,

      Qu’est-ce que tu attends ? Pourquoi ne le fais-tu pas maintenant ?

  • brigitteN@self-coaching 15 février à 14 h 10 min

    Encore une fois , un article plein de vérité.
    Pour te suivre dans l’emploi des mots comme « j’aimerai », j’ai choisi de banir les mots : j’espère et essayer , je les remplace par agir et je vais
    plus de positif et se bouger , c’est ma vision des choses et je vais de mieux en mieux dans tous les domaines de ma vie
    Merci à tous les 2 pour ce partage

  • Michel Anctil 15 février à 14 h 31 min

    Effectivement, la persévérance est la clé lorsque l’on est propriétaire d’un blog ou d’une page web.

  • Thierry@Travailler-a-la-Maison 15 février à 15 h 02 min

    Bonjour Cédric,
    Bonjour Kategriss,

    Sympa l’interview !
    Cédric tu résumes à merveille le monde des entreprises françaises d’aujourd’hui.

    Malheureusement, je crois qu’il y à une majorité d’entreprise qui emploient des petits moutons dociles qui courbent bien l’échine.

    Thierry

  • Nathalie@Vos Besoins Informatiques 15 février à 15 h 17 min

    Aaaah, ça fait du bien au moral, cette interview. Merci Kate, et merci Cédric..
    Très important de jeter un coup d’oeil par-dessus son épaule pour mesurer le chemin parcouru.
    Super parcours, Cédric.
    Je crois qu’une des clés de ton succès, c’est que tu as su apprendre à bien te connaître et à t’accepter tel que tu es ! Et que tu as fini par transformer tes faiblesses en atouts !
    Ne pas se raconter d’histoires à propos de soi-même est un énorme gain de temps et d’énergie.
    Je ne te connais pas,personnellement, mais c’est en tout cas ce que j’ai cru percevoir dans tes articles et dans cette interview.
    Un jour, moi aussi, je donnerai une interview pour raconter mon parcours ! RV à ce moment-là.
    D’ici là: travailler, travailler, travailler :-)

  • Xavier@Market Samurai 15 février à 15 h 47 min

    Bonjour à vous,

    Content de voir que Kategriss est toujours quelque part dans le coin :)

    Sinon pour cette interview je n’ai pas appris grand chose (faut dire que je le suis tous les jours le Cédric :) ) mais c’est toujours bon d’avoir de tels exemples de réussite.

    De mon coté aussi j’ai un peu de mal à avoir de la « visibilité » sur notre activité dans 3 / 5 / 10 ans ?? Je n’en ai aucune idée mais bon nous verrons bien le moment venu …

  • CedricZenShopping@rowenta silence force 15 février à 16 h 14 min

    Merci pour cette interview ! Quel est la méthode qui t’a permis de gagner ta vie pendant un an sur Internet et qui ne fonctionne plus aujourd’hui ?

    • Cédric Vimeux 17 février à 13 h 18 min

      Adwords + squeeze page :)

  • Léa 15 février à 16 h 31 min

    Ah ça fait plaisir de voir que Kategriss n’a pas disparu, vu que ça va faire bientôt un mois qu’elle ne publie plus sur son blog…

    La connaissant un peu, elle doit être en train de chapeauter pas mal de choses, même offline!

    Cédric,

    Même si j’avais déjà vu ton interview chez Daouda, c’est toujours bien d’en lire des différentes (car les questions sont tournées différemment) et ce n’est pas souvent qu’on voit un blogueur interviewé, publier sa propre interview.

    Ton entretien résume que rien n’est impossible même si on ne part de (presque) rien.

    Si tu continues comme ça, d’autres vont finir par te prendre pour un « modèle » à suivre!

  • Marie-Noel@des e-ditionsLABELVIE 15 février à 16 h 42 min

    C’est chouette de te rencontrer Cédric!
    C’est fou comme ta manière d’écrire reflète ta personnalité: on n’apprend pas tellement de nouveautés à part des faits matériels si on sait lire ton style!
    Ta manière de fonctionner illustre bien la différence entre « sortir de sa zone de confort » et « élargir sa zone de confort »: tu me fais peur parfois!

    Merci à Kategriss pour cette interview

  • claudia 15 février à 16 h 48 min

    je pense que si vous voulez vous former a une discipline et avoir des nerfs d’acier le dessin comme le karaté sont des disciplines d’enfer qui forment un mental d’acier aussi surprenant que ca puisse paraitre et les coups durs de la vie vous atteignent beaucoup moins. Vous apprenez ce qui est essentiel et ce qui ne l’est pas.
    Un grand bravo à Cyrille pour son courage de grand combattant
    Merci de jeter un oeil sur

    http://revolution-rh.com/coaching-dessin-cours-dessin-paris-ou-relaxation-par-le-therapeutique-dessin/

    • Cédric Vimeux 17 février à 13 h 22 min

      C’est qui Cyrille ? :)

  • Stéphane 15 février à 17 h 10 min

    Aujourd’hui les gens qui se lancent dans le blogging dans le but d’en vivre oublient parfois que le blogging n’est ni la panacée, si la solution miracle et que si/quand cela marche, aucune garantie que cela dure.

    Ce que je retiendrai de l’interview (très bien au passage, merci :-)
    – Cédric Vimeux n’est pas un fénéant. Il fallait qu’il trouve ce qui le motive et l’heureux homme l’a fait.
    – S’il est devenu une référence, c’est parce que c’était le but dès le départ. Ce n’est pas le genre de choses qui arrive par hasard. Quitte à rêver, autant rêver grand non?
    – Il faut avoir les moyens de ses ambitions : le succès ça se « paie » : il faut y mettre les efforts nécessaires.
    – Mais surtout, Cédric Vimeux ne gagne pas sa vie avec Virtuose Marketing : ce n’est que l’une des briques de son succès. J’ai parfois l’impression que certains l’oublie mais la règle d’or reste pour moi : ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Jamais!

    A bientôt :-)

    • Cédric Vimeux 17 février à 13 h 25 min

      > Mais surtout, Cédric Vimeux ne gagne pas sa vie avec Virtuose Marketing

      Virtuose Marketing est un carrefour qui mène à mes différentes offres. Donc, dans un sens, SI, je gagne ma vie avec VM.

      Il est mon principal support publicitaire, et m’amène plus de la moitié de mes revenus :)

      • Stéphane 17 février à 14 h 09 min

        Un carrefour.

        Dans le fond, t’es comme Apple : tu as tout un écosystème en place. Et l’un des points privilégié d’entrée est VM. Bien vu. Faudra que je m’en souvienne pour l’évolution mes revenus en ligne!

        Bel exemple de quelqu’un qui a une vue fine, complète et claire de l’image d’ensemble. La big picture. Celle qui permet de savoir où l’on va sans se perdre dans les détails ou faire fausse route sans même s’en rendre compte.

        A+

  • Stéphane Munnier 15 février à 17 h 41 min

    Bonjour Cédric

    Belle interview de Kate.

    Cédric est hanté par le démon de la publication, proposer du contenu en permanence est pas une tache facile et il faut être très motivé.

    Donc vous êtes prévenu, pour réussir il faut le feu sacré, être un autodidacte et apprendre en permanence et éviter de remettre au lendemain.

    Voila donc une bonne recette qui consiste en un blog pour se former, partager et livrer son style aux lecteurs et de l’autre développer des blogs de contenu principalement axé sur l’affiliation et produits.

    Amicalement

    Stéphane Munnier

  • jonathan@comment j'ai crée ma boîte 15 février à 17 h 44 min

    Salut Cédric,

    Encore un peu plus sur toi-même !

    Effectivement, la persévérance et l’acharnement font partie de toi.
    Et devrait faire partie de tout à chacun qui souhaite réussir, sur la toile ou pas.

    Je pense que c’est une des clés de la réussite.

    J’aime bien l’idée de t’être imposé, avec tous les sacrifices que cela implique, d’écrire un article par jour sur VM.

    Petit à petit, je me force à me faire du mal (;)) et me fixer des obligations, comme me lever tout les jours avant 8h du mat pour pouvoir bosser toute la journée.

    Va falloir continuer dans ce sens et m’obliger encore un peu plus.

    Ceci dit, bravo pour ton parcours. A force de courage et d’abnégations, on peut arriver loin, très loin, même en partant de rien (ou presque).

    A bientôt,

    ;)

  • Sylvie@aubonheurdelapierreblanche 15 février à 21 h 00 min

    Bonsoir Cédric,

    Bel exemple de volonté, de pugnacité et de générosité !
    A chacune de tes réponses, on ressent ta détermination alliée à ton humilité. Tu te remets régulièrement en question et tu ne cesses d’apprendre.
    Ton enthousiasme est contagieux. Quand on a finit de lire l’article, on se retrouve gonflé à bloc !
    Alors hop, un commentaire sur ton blog, et je me remets à écrire mes articles.

    Merci à toi et à Kate aussi, bien sûr.

  • Julien @ guide de voyage 15 février à 21 h 35 min

    Bonne idée cette interview, ça permet d’en apprendre un peu plus sur toi.

    C’est vrai qu’honnêtement, fin 2007, j’aurais dit que ton cas était « désespéré » mais tu as su largement rebondir.

    Comme tu le dis, adaptation et volonté sont les 2 maîtres mots pour réussir dans cet univers impitoyable.

    Sinon j’ai une question, tu écris chaque article au jour le jour ou par exemple là tu as 10 articles d’avance ? Car ça ne doit pas être évident à gérer au quotidien, imaginons par exemple que tu n’ais vraiment pas bcp de temps pendant qques jours…

    • Cédric Vimeux 17 février à 13 h 27 min

      tu écris chaque article au jour le jour ou par exemple là tu as 10 articles d’avance ?

      Un mélange des deux. Tout dépend des périodes.

  • Helène@Ville de Montréal 15 février à 23 h 28 min

    C’est une belle histoire, parce que ça montre bien l’évolution qu’on peut avoir, mais les trolls risquent de dire que WOW pousse à picoler ;-)

    • Ashley@Jeux de pirate 16 février à 22 h 20 min

      A l’époque, je jouais souvent à WoW, et … je ne buvais pas une seule goutte d’alcool ! Si si, c’est vrai.

      • Cédric Vimeux 17 février à 13 h 28 min

        Je picolais déjà bien avant de jouer à wow… :)

  • Thierry@blog marketing 16 février à 2 h 48 min

    Salut Cédric, salut Kate

    Très beau parcours, et très bonne interview.

    On en apprend plus sur ta façon de faire. Cela est très instructif. :)

  • franck | Papa Blogueur 16 février à 11 h 37 min

    Merci pour cette nouvelle interview, on en apprend encore quelque truc depuis la dernière diffusée sur mon blog (merci pour le lien en passant), bonne continuation à toi

  • lionel 16 février à 15 h 52 min

    Bonjour,

    Très instructive cette interview ! J’ai beaucoup aimé ce passage « En écrivant tous les jours, j’affirme mon style. Je progresse. Ma plume s’améliore, et mes articles deviennent alors de plus en plus intéressants. »

    Effectivement, apporter du contenu et de la valeur ajoutée est une des solutions pour réussir ses objectifs sur internet.

    amicalement

  • samuel 16 février à 17 h 11 min

    C’est vrai que face à l’adversité, on se découvre des talents qu’on n’imaginait pas.

    La naissance de ton fils a été le déclencheur du succès que tu connais aujourd’hui.
    Du courage à toi pour tes entreprises futures.

    • Cédric Vimeux 17 février à 13 h 30 min

      Oui, la naissance de mon fils a changé ma vie, c’est indéniable.

  • Judicaël@blog rémunérateur 16 février à 17 h 14 min

    Bonjour,

    C’est intéressant tous ces détails que l’on ne connaissait pas. En tout cas, ça donne envie de te suivre et de t’imiter ;)

    Salutations

  • Julien@objet publicitaire 17 février à 16 h 07 min

    Bravo pour cette rapide réussite ! Quand à l’arrivée d’un enfant c’est magique et ça sur-motive c’est évident !!! ;)

  • Najat@Offres d'emploi au Maroc 19 février à 15 h 51 min

    Le web marketing est comme une drogue. Une fois essayée, on ne peut plus y renoncer « facilement ».

Post comment

real money casinos new zealand