Oct
18

Comment on vous vole VOS commissions d’affiliation grâce à un simple nom de domaine ?


Dans mon article de dimanche, je vous parlais du livre Comment écrire une lettre qui vend, de Christian Godefroy.

En écrivant cet article, j’ai découvert comment certains webmarketeurs à succès vous volent quelques-unes de vos commissions d’affiliation, grâce à une idée vraiment ingénieuse, et un simple nom de domaine.

Si vous aussi, vous voulez voler les commissions d’affiliation de vos concurrents – ou tout au moins récupérer celles qu’on vous vole – alors suivez le guide :

Commission d'affiliation, Sylvie Laflamme
Volez les commissions d’affiliation

Une découverte qui peut rapporter gros

Voici les résultats de recherche de google pour la requête : comment écrire une lettre qui vend.

comment écrire une lettre qui vend, sylvie laflamme, commission d'affiliation

Regardez le premier résultat de recherche…

Comme vous voyez, le premier résultat est www.comment-ecrire-une-lettre-qui-vend.com.

Ce site appartient à une webmarketeuse que j’admire et respecte beaucoup : la très ingénieuse Sylvie Laflamme.

(Si vous ne connaissez pas Sylvie, sachez qu’elle est l’une des webmarketeuse les plus influentes en francophonie. Elle est aussi l’auteure de plusieurs DIZAINES de livres. Cliquez ICI pour visiter son site.)

L’idée est intelligente. Regardez :

Elle récupère des ventes automatiques

Voici ce qui se passe :

1/ Sylvie a acheté le nom de domaine comment-ecrire-une-lettre-qui-vend.com. C’est-à-dire un nom de domaine composé du nom du produit dont elle veut faire la promotion.

2/ Elle n’a donc aucun souci pour positionner son site sur l’expression : comment écrire une lettre qui vend.

3/ Que trouve-t-on sur ce site ? Une page de vente qui redirige vers le bon de commande de Comment écrire une lettre qui vend… avec son propre lien affilié :)

4/ Elle gagne de l’argent dès qu’un internaute achète ce livre en passant par son lien.

Géniale, pas vrai ?

Parce que certains de ceux qui s’intéressent à ce livre chercheront des informations supplémentaires sur Google. Ou alors, ils attendront un peu avant d’acheter. Et que va-t-il se passer ?

C’est simple. Dès qu’ils vont chercher le lien ou de l’information, ils taperont : « Comment écrire une lettre qui vend » sur google. Et quel sera le premier résultat ? La page de vente de Sylvie, avec SON lien d’affiliation.

Ainsi, c’est elle qui récupère la vente, et les commissions qui vont avec.

Ingénieux. Intelligent. Efficace. Du 100 % Sylvie Laflamme.

Cela rejoint ce que je dis tout le temps : On n’a pas besoin de travailler comme un fou. Il suffit d’avoir des idées ingénieuses.

Je vous recommande d’ailleurs de suivre de très près le travail de Sylvie Laflamme. Et de lire ses livres. Elle semble avoir une idée géniale à la minute.

Comment copier ce modèle pour votre business

Vous pouvez copier la technique ingénieuse de Sylvie. Voici comment :

1/ Dressez une liste des bons produits vendus en affiliation. Cherchez sur 1tpe, clickbank, le Club Positif, et toutes les plateformes d’affilation que vous connaissez.

2/ Vérifiez la disponibilité des noms de domaine correspondant aux noms exacts des produits. Pour cela, utilisez l’onglet Bulk Search sur Godaddy. Vous pourrez ainsi vérifier la disponibilité de 500 noms de domaines en un seul clic !

3/ Écrivez une page de vente pour un premier produit. Exactement comme Sylvie l’a fait avec Comment écrire une lettre qui vend. D’ailleurs, vous pouvez justement utiliser Comment écrire une lettre qui vend pour cela ;-)

4/ Optimisez votre page de vente pour la positionner en première place de Google sur son expression titre. Faites quelques backlinks si besoin, en publiant par exemple des articles invités. Vous pouvez sous-traiter la rédaction des articles via MegaRedacteur.

5/ Une fois votre page hissée en première place de Google, recommencez l’opération avec un second produit. Et ainsi de suite.

C’est une façon vraiment facile de « récupérer » quelques ventes à droite à gauche.

Commencez MAINTENANT !

PS: Bien sûr, il ne s’agit pas vraiment « voler » les ventes des autres. Car si on y réfléchit, ils ont déjà « perdu » leurs ventes. Vous ne faites donc que les récupérer. Vous avez bien compris que l’utilisation du mot « voler » dans mon article n’est que pure provoc’ pour vous pousser à lire :)

PPS: Un petit coucou spécial à Sylvie Laflamme. Et petit coup de pub pour son site et ses livres. Je vous les recommande vivement. Cliquez ICI pour découvrir l’excellent travail de Sylvie.

Photo © Noam – Fotolia.com

46 Comments to “Comment on vous vole VOS commissions d’affiliation grâce à un simple nom de domaine ?”

  • Alexis 18 octobre à 11 h 22 min

    Ahaha, cela me fait toujours rire de voir, qu’il y a des techniques fabuleuses auxquelles on n’a jamais pensée et qui sont pourtant tellement simples…

    Maintenant que je vois la solution je me dis : « mais oui!!! c’est tellement évident…. »

    Bravo Sylvie !

    Et merci Cédric pour l’info =)

    Ceci dit, je me demande juste si d’un point de vue légale, on a le droit de faire cela. Car si le nom du produit est déposé, cela peut créer des soucis non?

    • Des Trucs Pour Changer De Vie 18 octobre à 12 h 05 min

      Je me faisais la même réflexion que toi Alexis…

      C’est tellement simple et génial que ça rend… Joyeux ! C’est vraiment l’art de ne pas se compliquer l’existence. Génial, vraiment. J’ai un autre truc à associer à ce qui est dit. Et en plus gratuitement… Ah ouais, décidément, c’est génial.

      Merci Cédric car tu viens d’éclairer ma journée ;-)

      Sam

    • sylvie@formation d'auteur 18 octobre à 21 h 53 min

      Excellente remarque !

      Avant d’utiliser cette technique vous devez vous assurer que l’autre, l’affilieur, soit aussi gagnant dans l’affaire.

      Dans ce cas précis, Monsieur Godefroy est gagnant autant que moi car il reçoit sa portion des ventes.

      Par contre, si un affilié avait acheté le domaine suivant:

      ecrire-une-lettre-qui-vend-selon-chrstian-godefroy.com

      et qu’il offrait un rapport gratuit à chacun de ses visiteurs, rapport nommé disons….

      Christian Godefroy, un génie du copywriting

      et que je venais prendre :

      christiangodefroyungeniedumarketing.com

      LÀ je ne serais pas légale car je ne fais pas profiter le propriétaire des droits du rapport ET je ne fais pas profiter Monsieur Godefroy pour l’usage de son nom sans son autorisation.

      Bien sur, avant d’agir ainsi vous aurez compris qu’il ne FAUT PAS utiliser de nom dans un domaine à moins que ce soit VOTRE nom.

      Ici il s’agissait du nom d’un produit pour identifier une lettre promotionnelle pour faire la vente du produit le plus formidable que j’ai acheté depuis près de 30 ans déjà. C’est pourquoi je SAIS que Monsieur Godefroy y gagnera autant que moi en me laissant utiliser le nom de son produit dans le nom de domaine de ma page de promotion. Je ne perdrais pas mon argent pour un produit de courte durée de vie sauf si le coût en vaut vraiment la peine.

      Par exemple, pour des produits à gros volume de vente ou à gros revenus de commission, la dépense en vaudra vraiment la peine.

      Mais alors il faudra songer à un forfait multi-domaines ou à un mini forfait d’hébergement web pour ne pas exploser vos frais d’hébergement web. À ce sujet, j’offre tout ce qu’il vous faut.

      Cet article aurait dû paraître il y a un moment déjà car cette technique m’a déjà rapporté pas mal et je suis certaine qu’il me rapportera encore BEAUCOUP car c’est pour un produit de qualité qui défie le temps avec beaucoup de majesté.

      Sylvie

  • Richard 18 octobre à 11 h 28 min

    Bonjour Cédric,

    Cet article démontre que le succès réside dans le choix du nom de domaine.

    Ceci dit l’article est bien construit et tu sais comment inciter le lecteur à venir le lire.

    Ca c’est du bon travail de copywriter.

    Cordialement.
    Richard

  • Olivier@coaching d'entreprise 18 octobre à 11 h 29 min

    hihihihih faut pas tout dire Cédric !!
    prenez de nombreux sites en .com, et regardez ce que donne le .fr …
    et vous verrez que vous arrivez parfois à la même page mais qui est en fait un lien affilié ! Magie…

  • Laurent Dijoux 18 octobre à 12 h 22 min

    aie aie aie

    Cédric donne les bonnes ficelles, profitez-en !

    Maintenant certains affiliés (dont moi) ne vont plus pouvoir se « la couler douce ».

    Heureusement qu’il y a aussi les noms de domaine anglophones :)

  • Ali@Peoplestring 18 octobre à 12 h 26 min

    Bonjour Cedric,

    J’avais déjà constaté cette astuce ingénieuse mais sans la tester. D’avoir la confirmation me motive à mettre en pratique cette technique.

    Merci pour ces conseils qui peuvent apporter un plus !

    Amicalement,

    Ali Kurt.

  • C3M 18 octobre à 12 h 27 min

    Très malin ! vraiment pas mal, idées simple, réalisation simple !

  • Stéphane Colle 18 octobre à 13 h 10 min

    Hello Cédric ! C’est effectivement une très bonne technique. Se référencer sur un mot clé comme le nom du produit ou de la marque est excellent et assez souvent personne n’y pense vraiment…

    Il y a quelques années je l’avais utilisée pour un MLM (Herbalife), tout le monde se battait sur les mots clés « maigrir », « perdre du poids »… Comme Herbalife est connu par les clients qui l’utilisent j’ai tout simplement tout mis sur le mot « Herbalife » et ce fut le jackpot, les personnes qui tapent ce mot cherchent à commander et ont bien souvent perdu trace de leur distributeur…

    Bref, il faut bien souvent chercher avant de se lancer dans le référencement et voir quels sont les mots les plus efficaces, ce ne sont pas toujours ceux qui nous viennent en 1er et qui sont bien souvent trop concurrencés…

    Merci pour l’article :-)

    Stéphane Colle

  • Benjamin 18 octobre à 13 h 12 min

    Bonjour Cédric.

    Bel article que tu nous proposes, comme la plupart d’ailleurs.

    La démarche est très logique et s’inscrit bien dans ce que doit être l’affiliation.
    Elle recommande un produit quelle aime et utilise
    Sylvie étaye ses propos en argumentant de façon précise en soulignant les bénéfices. …………………………………….Elle ne vend pas.
    Très intelligent et malin au regard du produit proposé.

    Le couplé NDD produit / recommandation produit est une adéquation ingénieuse.

    Je profite,Cédric pour te demander quels outils conseillerais tu pour le cloaking de lien; Si possible en ligne,efficace et pérenne.

    Merci pour tes écrits et ton dévouement

    Benjamin

  • business-conception 18 octobre à 13 h 47 min

    C’est quand même bien malin comme système.
    Je pose quand même la question du dépôt de nom comme Alexis.. Si tu peux nous en dire un peu plus à ce sujet :)

    Merci d’avance.

  • Yvon@copywriting 18 octobre à 14 h 20 min

    Salut Cédric

    Tiens oui, elle est bonne celle-là ! Bien joué.

    Et celle-là, tu la connais ?
    Clique ici pour voir : Clickbank ;)

    Bonne journée

    Yvon

  • Davy@WebMarketing 18 octobre à 14 h 39 min

    Bravo pour ta générosité dans l’information ;) Afin d’en rajouter une couche, cela est également très facile et très rapide à mettre en place, avec tout un tas d’autres choses, comme des liens Amazon par exemple!

    Tout en prenant en compte, que GG référence des pages, et que ce sont les liens qui ont le plus de poids, l’achat du nom de domaine exact n’est pas forcément « indispensable ». On peut faire la même chose, avec un nom de domaine court, puis le nom du produit dans la suite du NDD, et une page bien référencée :)

    Le réel plus de cette tactique, c’est vis à vis des internautes, qui pourront penser qu’il s’agit du site officiel!

  • Jérôme 18 octobre à 16 h 15 min

    Bonjour!

    ATTENTION! Cette technique a ses avantages mais faites attention: il n’est pas permis d’utiliser le nom d’un produit ou d’une marque dans le nom de domaine!!! C’est illégal. Si la compagnie en question s’en rend compte et qu’elle y tient, elle peut vous dénoncer et vous perderez à coup sûr.

    Cependant, ce qui est plus probable d’arriver avant une dénonciation, est que la compagnie vous contacte et vous demande des explications et de bien vouloir supprimer votre site avec le nom de domaine.

    Par contre, c’est tout à fait légal d’utiliser cette technique pour les sous domaines, du genre: http://www.monsite.com/nomdeproduitoudemarque. Mais là biensûr, ça n’a plus les mêmes avantages en termes de référencement…

    Bonne journée!

    Jérôme

    • Cédric Vimeux 18 octobre à 16 h 23 min

      Bonjour Jérome,

      > il n’est pas permis d’utiliser le nom d’un produit ou d’une marque dans le nom de domaine!!! C’est illégal.

      Non, c’est faux :)

      Tu as parfaitement le droit d’utiliser un nom de marque dans ton nom de domaine À CONDITION que tu ne nuis pas à cette marque, et que tu ne lui fais pas de concurrence.

      Or, dans mon exemple, c’est tout le contraire. Tu AIDES cette marque à se faire connaitre. Tu lui fais de la pub. C’est tout bénef.

      Si tu vends un produit et que quelqu’un utilisent cette technique pour en faire la promotion, vas-tu déposer une plainte contre lui ???

      De même, une plainte pour quoi ? Une plainte parce qu’il te fait de la pub, et te rapporte de l’argent :)

  • Thierry Valker 18 octobre à 16 h 16 min

    Salut Cédric

    C’est tellement simple comme idée, qu’on préfère se compliquer la vie.
    Merci pour ce petit tuyau.

  • BK 18 octobre à 17 h 09 min

    Bonsoir,

    Il y a, dans cette histoire, quelque chose que je ne comprends pas. Quand on dévoile une astuce de ce genre, que se passe-t-il ? On va avoir des centaines, voire des milliers de gens qui vont se ruer chez Godaddy pour réserver les noms de domaine correspondant aux titres des meilleurs succès de clickbank. Alors, même en utilisant tous les suffixes existants, ça va faire un peu short pour satisfaire tout le monde. Et très vite l’astuce ne vaudra plus rien.

    Me trompe-je ?

    Bernard

    • Cédric Vimeux 18 octobre à 18 h 10 min

      Bonjour Bernard,

      Tu oublies deux choses :

      1/ Le nombre de produits sur Interne et pour lesquels tu peux utiliser cette technique est gigantesque. Sans compter que de nouveaux arrivent chaque jour.

      2/ 99 p. cent de ceux qui liront cet article et le trouveront génial ne le mettront malheureusement jamais en pratique. Ils ne feront rien;

      Cédric

      • BK 18 octobre à 19 h 02 min

        C’est une bonne réponse !

  • Alexis 18 octobre à 19 h 23 min

    @ Cédric, Pour le côté illégal, je ne sais pas, tu as de bons arguments, cependant, on a un ami en commun dans le Webmarketing qui avait pris un nom de domaine avec Aweber.

    Bien que c’était pour lui faire de la pub afin d’obtenir plus d’affiliés, Aweber l’a contacté illico…

    • sylvie@formation d'auteur 18 octobre à 22 h 06 min

      Les propriétaires des marques de commerce et de nom de compagnie peuvent réclamer que personne ne puisse utiliser leur nom, mais ici il s’agit du nom d’un PRODUIT et surtout pas d’une marque de commerce.

      Il faut faire la nuance !

      De plus, connaissant Monsieur Godefroy depuis des lustres et ayant la possibilité de communiquer avec lui et lui avec moi aussi souvent que nécessaire, si ma démarche l’avait un tant soit peu dérangée, c’est certain qu’il m’en aurait fait part.

      Comme les ventes de ce site sont quand même excellentes et, il ne faut pas l’oublier, le témoignage étant percutant et très véridique, tous les autres affiliés qui ont déjà leur cookie dans l’ordinateur des gens qui visiteront ma page, en profiteront.

      Je ne me souviens plus du mécanisme des cookies pour ce produit, mais la majorité des affilieurs ont programmé leur logiciel de gestion des affiliés pour que le cookie soit associé à l’affilié ayant amené le visiteur LA PREMIÈRE FOIS sur le site de l’affilieur.

      Donc, si le client potentiel est passé sur le site de Monsieur Godefroy et n’a pas effectué l’achat, il a le cookie de l’affilié dans son ordinateur (sauf si ses logiciels de sécurité effacent les cookies à tous les jours). Donc même s’il passe ensuite sur ma page, il demeurera associé à l’affilié l’ayant invité en PREMIER sur le site de Monsieur Godefroy. Je ne peux le juger mais je pense avoir raison en affirmant que cette page, ce témoignage, a et va encore longtemps aider tous les affiliés qui auraient perdu une vente si leur client n’avait pas eu la bonne idée de revenir chercher avec le nom du produit pour se faire une meilleure idée. :-) Que tous en profitent !

      Sylvie

    • kategriss@blogging 19 octobre à 9 h 38 min

      Pour AWeber, c’est normal, je me suis renseignée (car je voulais acheter un ndd avec AWeber dedans également) et c’est interdit.
      C’est écrit ici : https://labs.aweber.com/docs/tos dans la partie Brand Marks :
      Don’t: • Use the AWeber name in your app name, product name, or domain name.

  • Chemseddine 19 octobre à 0 h 19 min

    Très ingénieuse idée, la vie et plaine de chances il faut savoir en tirer profit, dans le marketing Internet il faut avoir des idées originaux pour bien arrivé a booster et pourvoir faire un revenue appétissant

  • Martin Turcotte@Gagner de l'argent sur internet 19 octobre à 7 h 37 min

    Cet article, profitera à plusieurs qui n’ont jamais pensé a cette méthode, bravo Cédric !

    Je connais cette méthode depuis 3 ans environs et depuis que j’utilise cette méthode, je me suis fais avertir qu’une seule fois car je faisais la promotion d’un ebook qui donnais des petit truc pour le jeu Farmville de Zynga.

    Dans le NDD que j’avais acheté, il y avait le mot Farmville qui je crois est une marque déposé et comme Sylvie en a parlé ici un peu plus haut, dans ma démarche rien n’étais à l’avantage de Zynga donc j’ai du canceller ce nom de domaine.

    Amicalement,
    Martin Turcotte

  • kategriss@blogging 19 octobre à 9 h 35 min

    En effet c’est une super technique. Mais laquelle marcherait le mieux ?
    Celle qui fait une simple redirection vers la page de vente du vendeur avec juste notre lien affilié dedans ? Ou bien celle qui est une « page de pré-vente » qui mène ensuite vers la page de vente du vendeur du produit quand on clique sur acheter ?

    • Xavier 19 octobre à 10 h 39 min

      L’avantage de la redirection avec ton lien affilié est que tu positionne dès le départ ton cookie sur le PC du visiteur et donc s’il doit y avoir vente plus tard alors c’est toi qui récupère la commission (a condition que les cookies ne soient pas effacés bien sur). Avec la page de « pré-vente » tu n’as pas la certitudes que le visiteur ira bien sur la page de vente en question.

      • Martin Turcotte@Gagner de l'argent sur internet 19 octobre à 18 h 53 min

        Salut Xavier,

        Pour l’option de redirection avec ton lien d’affilié, effectivement il y aura automatiquement un cookie d’installé sur le PC du visiteur.

        Cependant il existe aussi une petite astuce pour les petits rusé afin d’installé aussi un cookie sur le pc du visiteur aussitôt qu’il arrive sur une page de pré-vente sans même qu’il est besoin de cliquer sur le lien pour se rendre sur la page de vente :)

        Amicalement,
        Martin Turcotte

  • Laurent@blog-gagnant.com 19 octobre à 14 h 28 min

    Merci pour tous ces tuyaux messieurs !

    A mettre en pratique en effet !

    Pour créer de liens de redirections et ne plus me faire voler mes commissions j’utilise « Esay Cloaker » http://www.videos2marketing.com/raccourcisseur.php

    Laurent

  • judicael@astuces-economies 19 octobre à 17 h 10 min

    Salut tout le monde,

    Merci à Cédric pour cette info très très intéressante qui donne pas mal d’idée et qui va peut être me faire basculer dans les 1% qui vont tenter leur chance ;)

    Bravo à Sylvie pour ses sites et son talent d’écrivain.

  • Ingrid@Interdit bancaire 19 octobre à 22 h 42 min

    Bonjour Cédric,

    Une petite question question, sur le web il y a plusieurs écoles, certains disent qu’il faut mettre des tirets dans le NdD comme « www.comment-ecrire-une-lettre-qui-vend.com » , d’autre disent qu’au contraire il ne faut pas de tirets dans le NdD ex: « www.commentecrireunelettrequivend.com » et d’autres disent de mettre juste nom commun et verbe dans le NdD ex : comme ceci : « www.comment-ecrire-lettre-vend.com » ou comme cela : « www.commentecrirelettrevend.com ».

    Quel est ton opinion ?

    Est-ce que les tirets jouent sur le référencement ?

    Est-ce que si le site « www.comment-ecrire-une-lettre-qui-vend.com » aurait été « www.commentecrireunelettrequivend.com », il serait tout aussi bien référencé ?

    Amicalement

  • Patrick@création site internet 20 octobre à 11 h 34 min

    Bonjour,

    Cela ne marche pas à tous les coups, j’ai réservé le domaine artisteer.be en faisant une redirection vers le site avec mon lien d’affilié et je ne suis pas visible dans google avec ‘artisteer’

    Patrick

    • Cédric Vimeux 20 octobre à 11 h 39 min

      Bonjour Patrick,

      Non, les redirections ne marchent pas. Il faut faire une page optimisée sur votre mot-clé. Et si besoin, obtenir quelques backlinks.

      Ensuite, il y a déjà le artisteer.com, donc chaud chaud à le détrôner.

      Le but, c’est d’être en première place de google, parce que 80% des internautes cliquent sur le premier lien.

      Ici, ça risque de ne pas être possible car il y a déjà artisteer.com.

      Cédric

  • jerome@blog marketing 20 octobre à 14 h 30 min

    sympa l’astuce mais je pense qu’au niveau ref cela fonctionne qu’avec des sites de micro niches….sinon il faut travailler son seo…

  • arnaud@agrumeprod 20 octobre à 20 h 58 min

    Woooow, ça c’est de l’info.

    Tu nous diras combien de visiteurs tu auras gagné sur ce coup là ?

    Bon je note ça dans un coin, ça me chatouille déjà d’essayer :)

  • Ingrid@Interdit bancaire 20 octobre à 22 h 53 min

    @ Marc,

    Sympa le lien, en résumé le débat est toujours ouvert lol

    Leur conseil : « C’est toujours plus sage de réserver les deux. »

    Exemple de blogs à succès :

    sans tiret :
    readmeimfamous (d’Aurélien Amacker)
    webmarketingjunkie (de Jean Riviere)

    avec tiret :
    des-livres-pour-changer-de-vie (d’Olivier Roland)
    virtuose-marketing (de Cédric Vimeux)

    (Aurélien et Olivier préconisent des ndd courts et avec mots clés et pourtant eux ont des ndd longs et sans mots clés, et leurs blogs ont du succès, donc le débat reste ouvert lol)

    Perso, j’ai un de mes blogs avec ndd sans tiret, le ndd est bien référencé mais par contre les articles ne sont pas référencés ;(

    C’est pour ça que j’avais posé la question, car pas facile quand on débute de savoir si on fait des bons choix ou pas.

    Amicalement

  • Yolaine 12 novembre à 4 h 12 min

    Je peux confirmer que privilégier des mots clés dans son nom de domaine aide beaucoup..

    Il y a quelques semaines j’ai un client qui voulait vendre son terrain sur le motu de Bora-Bora

    J’ai acheté le nom de domaine Bora-bora-sale.com et en créant une seule page je suis déjà après trois semaines en deuxième page de Google..

    J’ai fait la même chose pour restaurante-venta.com et je suis en première page de Google

    Je vous conseille fortement de faire plusieurs recherches sur les mots-clés avant d’acheter vos noms de domaine..

    Cela fait gagner beaucoup de temps.

    Et si vous désirez vivre la Vie de vos Rêves avec votre blog, au coeur du Pacifique… Alors ce terrain de rêve est pour vous…

    J’y suis allée est c’est Magique… Une partie du terrain pied dans l’eau dans les Eaux Turquoises du Lagon et l’autre côté du terrain dans le Pacifique..

    Bon c’est pour vous faire rêver…. Et atteindre vos objectifs…

    Bonne journée à tous..

    Et merci pour tous ces conseils pertinents qui nous sont révélés…

  • Rodrigue@Theme Wordpress Gratuit 9 avril à 22 h 47 min

    Ça multiplié avec le plugin wordpress explosion, et le carton assuré.

  • Rodrigue@Theme Wordpress Gratuit 4 mai à 16 h 59 min

    Je viens de créer : http://www.probleme-ejaculation-precoce.com

    Je reviendrai annoncer le résultat sur ce terme concurrentiel.

    Merci

    D’ailleurs mon article : http://www.business-wordpress.com/choisir-nom-domaine-referencement/

    Explique comment y arriver lui aussi, j’ai eu le même résultat pour le site de toilettage canin de ma femme.

Post comment

real money casinos new zealand