Août
7

Comment raconter VOTRE histoire et toucher vos lecteurs



Avant hier, je vous expliquais pourquoi votre histoire mérite d’être racontée.

Aujourd’hui, je vous donne quelques conseils pour la raconter, et toucher vos lecteurs.

Parce qu’en fin de compte, le plus important n’est pas vraiment ce que vous racontez, mais plutôt la façon dont vous le racontez. Un peu comme avec les blagues. Ce n’est pas vraiment les blagues en elles-mêmes qui font rire, mais la façon dont on les raconte.

Voici donc trois conseils, non pas pour raconter des blagues, mais pour raconter votre histoire et toucher vos lecteurs.

Allons-y…

histoire

Soyez visuel

Écrivez votre histoire comme si vous rédigiez le scénario d’un film. C’est-à-dire en étant le plus visuel possible.

Vos lecteurs doivent vraiment avoir l’impression de « voir » votre histoire se dérouler devant leurs yeux. Comme s’ils avaient été témoins de la scène.

Et la meilleure façon, c’est de donner un maximum de détails visuels. De décrire les couleurs, les formes, les mouvements…

Exemple :

Au lieu d’écrire : « Je suis monté dans ma voiture et je suis parti le plus vite possible »…

Ecrivez : « Je suis monté dans ma vielle Ford Escort noire. J’ai mis la clé de contact, je l’ai tournée, et j’ai pressé le pied de toutes mes forces sur l’accélérateur. En quelques secondes, j’étais déjà au bout de la rue. »

Pourquoi ? Parce qu’utiliser des images est la meilleure façon d’incruster vos textes dans la tête de vos lecteurs.

Injectez de l’émotion

En plus d’être le plus visuel possible, vous devez injecter de l’émotion dans vos écrits.

Vos récits doivent transmettre à vos lecteurs toutes les émotions que vous avez vous-mêmes ressenties. Des émotions comme le chagrin, l’amour, la joie, la force de se surpasser, ou la peur.

On ne peut plus vraiment parler de storytelling, mais plutôt d’Emotional Writing. C’est-à-dire l’art d’utiliser les mots pour atteindre directement le coeur de vos lecteurs.

Comment s’y prendre ? En suivant ces deux règles :

1. Ne pas citer directement l’émotion
2. Être le plus visuel possible afin que vos lecteurs ressentent d’eux-mêmes cette émotion

Je vous donne un exemple :

N’écrivez pas : « J’étais si triste et j’avais si honte ».

Écrivez plutôt : « Je m’enfermais dans la salle de bain et je pleurais en silence, poings et dents serrés. Je n’osais même pas affronter mon reflet dans le miroir ».

Vous voyez la différence ?

Inspirez vos lecteurs

Je ne sais plus quel auteur disait qu’une bonne histoire relie les gens entre eux. Et il avait raison.

Votre histoire doit être inspirante. Elle doit inspirer vos lecteurs et les aider à se surpasser.

Pourquoi ? Parce que certains de vos lecteurs vivent justement des problèmes similaires ou proches des vôtres. Et ils seront enchantés de savoir comment vous les avez résolus, et comment ils pourront en faire autant.

En réalité, une bonne histoire doit apporter quelque chose à ceux qui la lisent : la force de se surpasser, l’envie de renouer avec ses rêves, comprendre que tout est possible, etc.

Vous devez emmener vos lecteurs au delà de votre histoire, et les aider à créer la leur.

Parce qu’en fin de compte, comme Martin Luther King le disait : « Ce n’est pas nous qui faisons l’histoire. C’est l’histoire qui nous fait. »

31 Comments to “Comment raconter VOTRE histoire et toucher vos lecteurs”

  • Nadège 7 août 2013 à 17 h 53 min

     » Parce que certains de vos lecteurs vivent justement des problèmes similaires ou proches des vôtres. Et ils seront enchantés de savoir comment vous les avez résolus, et comment ils pourront en faire autant. »
    Il me semble bien avoir dit quelque chose de similaire dans mon commentaire à la première partie de cet article ;-)

    • Xavier@ club du succès Internet 14 août 2013 à 2 h 08 min

      Salut Cédric,

      Tu as tout à fait raison, la façon de raconter une histoire peut la rendre captivante ou pas.

      En fait, je me suis inspiré de ton article pour écrire le récit de la naissance de mon fils survenu le 5 Août dernier.

      Vous vous demandez certainement où je suis passé depuis quelques jours. En fait, j’ai eu une naissance dans ma famille. je suis depuis lundi dernier père d’un petit garçon.
      je suis désormais l’homme le plus heureux du monde.

      je suis tellement enthousiasmé par cette nouvelle que j’ai publié le récit de cette formidable aventure sur mon blog. c’est fantastique, c’est tout simplement magique.

      La naissance de mon fils, un jour pas comme les autres.

  • Therese@narratrice 7 août 2013 à 17 h 59 min

    merci pour tous ces conseils ,car en ce moment -mème , j’écris une histoire, et cela va beaucoup m’aider . L’écriture n’est pas donné à tout le monde , sic votre blog

  • Helene@Objectif-Reussite 7 août 2013 à 19 h 09 min

    Bonjour Cédric,

    C’est en forgeant que l’on devient forgeron. C’est à force d’écrire que l’on devient plus expérimenté.
    Pas toujours facile, j’essaie d’écrire en écoutant ce que j’ai au fond de moi, aller chercher au plus profond les émotions, le vécu pour les traduire par des mots comme si on y était. comme au cinéma ou au théâtre.

    Exercice :

    je suis en train d’écrire ce commentaire en tapant sur le clavier de mon ordinateur devant la fenêtre ouverte et le sourire aux lèvres. Me parvient du dehors des conversations de voisins se souhaitant bonne soirée sur un ton enjoué, le bruit des moteurs de voitures pressées de rentrer chez elles passant dans ma rue me rappelle que c’est la fin de la journée. Le vent me caresse le visage, c’est rafraichissant et booste mon imagination me propulsant en bordure de mer. Car du deuxième étage je peux voir le ciel bleu avec quelques nuages. Un air bus vrombissant passe à toute vitesse détournant mon attention m’incitant à finir cette bafouille.

    Merci pour ces conseils.

    Hélène

  • Victor@Technique de Vente 7 août 2013 à 19 h 17 min

    => Inspirez vos lecteurs !

    Cela me rappelle une citation de Zig Siglar:

     » Plus vous aidez les gens à obtenir ce qu’ils désirent et plus vous avez de
    succès. »

  • ezelead@lemlmenquestion 7 août 2013 à 19 h 33 min

    bonjour Cedric,
    « Je suis monté dans ma vielle Ford Escort noire. J’ai mis la clé de contact, je l’ai tournée, et j’ai pressé le pied de toutes mes forces sur l’accélérateur. En quelques secondes, j’étais déjà au bout de la rue. »
    je suis montée dans ma vieille Ford en priant pour qu’elle ait la force de me transporter loin de ce lieu maudit. Je me suis précipitée sur la clé de contact, l’ai tournée fiévreusement et au premier vrombissement, j’ai appuyé de toutes mes forces sur l’accélérateur. Ouf. en quelques secondes j’étais au bout de la rue.

    Je pense que j’ai compris. J’écris un conte de fées en ce moment, je vais faire une relecture avec tes conseils, ça rajoutera sans doute quelques pages, mais aussi beaucoup d’intérêt au récit ;-)
    Mais où vas-tu donc chercher tes idées d’articles ?
    je tache de ne jamais en manquer un…

  • Séduction par CCA 7 août 2013 à 19 h 35 min

    Salut Cédric,

    Un article vraiment très intéressant et c’est vrai que si on y réfléchit bien, les conseils que tu donnent paraissent logiques, mais il faut tout de même y penser.

    Merci d’avoir mis cette réflexion sur le papier.

    A bientôt,
    Hugo.

    • Maurel Archange 7 août 2013 à 21 h 47 min

      Oui comme le dit Hugo, ce sont des conseils assez logique. Après c’est une question de pratique.

  • france@vouloiretreussir 7 août 2013 à 19 h 49 min

    merci cedric. ca va etre un monde épatant, avec plein d’histoires a écouter et…a dire..aussi

  • france@vouloiretreussir 7 août 2013 à 19 h 52 min

    histoire triste. je suis en général toujours accompagnee de ma chihuahua E. T. Mais voici quelques temps..elle a disparu..ou bien refuses t elle de venir chez cedric??? Je vais le lui demander mais il faut d’abord que je la retrouve…..l’avez vous vue? l’avez vous aperçue?

  • Alexandre@ReferencerSonSite 7 août 2013 à 20 h 10 min

    Salut Cédric,

    C’est un très bon article très visuel.
    on arrive vraiment à se projeter dans ce que tu raconte.

    C’est vrai que plus on donne aux autres, plus on va recevoir.
    Le problème que la majorité des gens ignorent, c’est que s’ils donnent beaucoup de tout cœur, ils ne recevront rien ou presque rien.
    C’est totalement faux.

    Amitiés,
    Alexandre

  • Florence 7 août 2013 à 21 h 18 min

    Bonjour Cédric,

    Vision, émotion, inspiration : c’est en effet un trio gagnant. Mais qui demande, comme le souligne Hélène, un peu d’entraînement pour devenir efficace :-)

    Florence

  • Maurel Archange 7 août 2013 à 21 h 44 min

    Salut Cédric,

    Superbe article, merci pour ces conseils très faciles à appliquer et utiles. Il ne reste plus qu’à devenir aussi efficace pour bien peindre les émotions.

    Après il faut les bonnes compétences. Comme on le dit souvent, « Practice make perfect ».

    En tout cas merci bien

    Maurel Archange

  • David 7 août 2013 à 23 h 03 min

    C’est exactement ça.

    En PNL on appelle ça le VAKOG associé.
    Visuel Auditif Kinésthésique Olfactif Gustatif. Mot savant pour dire utilisez les 5 sens

  • mlm 8 août 2013 à 4 h 46 min

    En voila 3 points essentiels sur lesquels travailler.
    C’est vrai que ce qui importe n’est pas ce qu’on dit, mais la facon dont on le dit.
    Il serait bon de lire quelques livres de fiction tels Harry Poter ou des livres de Stephen king pour s’inspirer de ce style d’ecriture.
    Si on veut degager de l’emotion, des couleurs et de l’inspiration; ca requiert quand meme 3 competences a developper.
    Mais je pense surtout que ces competences se developpent avec le temps et l’ecriture.

    Tu es etais aussi bon a l’ecriture quand tu as commence a bloguer ou c’etait parfois la catastrophe?

    Bertrand

  • Geoffroy@Devenir entrepreneur à succes 8 août 2013 à 7 h 58 min

    Cet article serait parfait pour ceux qui veulent se lancer dans la création de roman ou d’histoire et s’auto-publier sur Kindle.

    Cela m’a fait aussi penser à un de tes articles qui parlait du test de la brouette.

    http://www.virtuose-marketing.com/le-test-de-la-brouette-imaginaire-ou-comment-donner-plus-de-sens-a-vos-ecrits/

    encore un article à garder sous le coude pour écrire ses articles ou ses histoires.

    Je trouve que tu devrais te lancer dans la publication d’un livre sur toutes les techniques que tu écris sur ton blog.

    Beaucoup le font, pourquoi pas toi ?

    Geoffroy

  • Ubaldi 8 août 2013 à 16 h 36 min

    Ce post est priceless à mon humble avis.
    Je pense que sans même rentrer dans les arcanes du copywriting, appliquer ces 3 premiers principes est déjà l’un des premiers éléments de succès.

    J’ai bien aimé les exemples, cela aurait été sympa d’en avoir d’autres pour mieux illustrer.
    C’est possible ?

  • Pierre@business-vie-developpement 8 août 2013 à 17 h 41 min

    Les romans policiers sont une assez bonne école d’application de ces conseils, du moins les deux premiers, histoire d’avoir l’impression d’y être.
    Pour le troisième, ce serait plutôt une projection/identification sur la personnalité du détective héros qui pourrait marcher, avec un sentiment rassurant de sécurité : « Je suis bien calé dans mon fauteuil, heureusement que je ne suis pas dans cette mouise ! »

  • Charlotte forme jeunesse 9 août 2013 à 5 h 57 min

    assise derrière mon petit bureau, face à la mer, j’écris, non je mesure le trou, non le gouffre où s’est enfuie et enfouie ma mémoire. Quand reviendras tu dis? quand? …….

    bonne journée

  • Michel@Changer-Gagner 12 août 2013 à 10 h 52 min

    Bonjour et merci pour ces précieux trucs.

    Mais n’oublions pas ceux qui analysent le monde avec l’auditif et le kinesthésique. Dans ton chapitre « Soyez visuel », il faut ajouter un peu d’auditif et de toucher. D’ailleurs, dans l’exemple que tu donnes il y en a : « pressé le pied de toutes mes forces… ».

    Certes, la plupart des gens sont visuels, mais les autres canaux fonctionnent aussi. Ce n’est pas possible de les utiliser via le texte, mais les odeurs, par exemple, passent directement au cerveau.

  • karine@location voiture tunisie 12 août 2013 à 14 h 48 min

    Salut
    Je vous remercie pour le partage de cet intéressent article. A mon à vue il est nécessaire d’expliquer les détails de nos histoires puisque le lecteur peut vivre la même situation, mais sans effet. L’injection de l’émotion est l’étape la plus importante pour laisser une influence sur le lecteur.

  • samuel@entrepreneur d'internet 13 août 2013 à 20 h 15 min

    Salut Cédric,

    je pense que cet article est une aubaine pour ceux qui se lancent dans la rédaction de romans policiers.

    Toutefois, on peut s’en inspirer pour sa page de vente ou pour sa page d’à-propos sur son blog.

    Amicalement,
    Samuel

  • Découvrir et vivre Berlin 13 août 2013 à 22 h 19 min

    Faut quand même y aller molo avec le visuel. Parce que ça devient vite rasoir, surtout sur un blog où l’attention du lecteur est très limitée.

  • juniver@accessoire scooter 16 août 2013 à 12 h 18 min

    Salut
    Merci bien pour le partage de cet excellent article. Je pense que plus que notre histoire raconté est bien expliqué, plus qu’il est touchant aux lecteurs. L’injection de l’émotion est une étape plus importante pour laisser une influence sur le lecteur.

  • sarah@astuces facebook 27 septembre 2013 à 15 h 59 min

    Je suis tombé sur votre article et j’ai adoré.Merci pour le partage de cet article.
    Inspirez vos lecteurs !!! voilà un conseil bien efficace. On doit accrocher certes le lecteur mais ça serait bien de lui faire penser, l’émouvoir et devenir une source d’inspiration pour lui.

  • Justine@Playlist soirée 30 novembre 2013 à 2 h 10 min

    autre qualité : écrire avant tout pour le plaisir et être honnête dans ses témoignages :)

  • Stéphane 28 mai 2014 à 9 h 17 min

    Merci Cédric,

    Je dois justement développer ma page à propos, et j’ai une histoire pleine d’émotions et inspirante à raconter.

    Ces conseils sont logique, mais pas toujours évident à suivre.

    Bien à vous

    Stéphane

  • hervé d'Argentinvestir.com 28 juillet 2014 à 3 h 44 min

    Effectivement, moi qui hésitait je pense que je vais me lancer ;)

  • Mehdi 5 août 2014 à 10 h 46 min

    Merci pour cet article très informatif. Il est vrai que lorsque l’on peut s’identifier à la personne qui écrit l’article, nous sommes 1000 fois plus réceptif à ce qu’il a dire. Et par conséquent une relation de confiance se créera plus facilement entre le lecteur et le blogguer. Relation qui est à mon sens le plus important quand il s’agit de business.

  • Taimi@rencontre 25 juin 2015 à 14 h 32 min

    Bonjour,

    Je plussoie le commentaire d’au dessus. effectivement l’identification est importante. Créer des émotions c’est aussi le plus important.

    Je vais prendre un autre exemple. De quel film vous vouvenez-vous? Si vous y refléchissez, vous verrez que les films dont vous vous souvenez sont ceux qui vous ont transmis le plus d’émotions ! Ca marche pareil pour les livres, la musiques, et les blogs :D

    Merci pour l’astuce concernant les images!

Post comment


Nouvelle Formation Virtuose Marketing