Août
23

Petit conte Cherokee à l’attention de ceux qui s’énervent…


Aujourd’hui, j’avais déjà programmé un conte et une morale que tout entrepreneur devrait connaitre, mais je l’ai décalé à demain

Il y a eu quelques prises de bec dans les commentaires d’un article récent. De la colère, de la critique gratuite, et des mots qui blessent.

Ce n’est pas allé bien loin, fort heureusement, mais c’est triste quand même. Parce que ça partait clairement d’un mauvais sentiment, et d’un désir de nuire.

Voici un petit conte Cherokee à l’attention de ceux qui s’énervent…

conte cherokee, histoire inspirante, raconter des hitoires

« è&@hjqi&é !!!!!!!!!!!! »

Les deux loups à l’intérieur

Le jeune Plume-de-Tonnerre rendit visite à son grand-père pour lui demander conseil.

Il était très en colère, car son ami s’était montré injuste envers lui.

Son grand-père lui dit alors…

« Il m’arrive aussi de ressentir de la colère contre ceux qui se conduisent mal avec moi. Mais la colère t’épuise, et ne blesse pas ton ennemi.

C’est comme avaler du poison en espérant que ton ennemi en meurt.

Il y a deux loups à l’intérieur de nous.

Le premier est bon et calme. Il vit en harmonie avec tout ce qui l’entoure et n’attaque jamais personne. Il combat uniquement lorsque c’est juste de le faire, ou seulement pour se défendre. S’il ne peut pas faire autrement.

Le second est plein de colère et impulsif. Au moindre prétexte, il rentre dans un excès de rage et n’hésite pas à mordre. À attaquer. À faire mal. Sans se soucier des conséquences.

Il est parfois difficile de vivre avec ces deux loups à l’intérieur de soi. Parce que chacun veut dominer notre esprit. Et notre comportement. »

Le petit garçon écarquilla les yeux et demanda: « Lequel des deux loups l’emporte, Grand-Père ? »

Et le vieux sage répondit: « Celui que tu nourris. »

Photo © NinaMalyna – Fotolia.com

42 Comments to “Petit conte Cherokee à l’attention de ceux qui s’énervent…”

  • Fab 23 août à 15 h 53 min

    Un petit conte simple et qui fait du bien en cette fin de journée.
    Merci à toi pour cette apaisante moralité.

  • Patrick 23 août à 15 h 59 min

    c’est si vrai :)

  • Patrice 23 août à 16 h 03 min

    Bonjour Cédric,

    Ceci me semble très juste ! Mais quel type de nourriture donner au loup bon et calme ? C’est surtout cela qui est important je pense ! du sport? de la méditation? un autre type de nourriture peut-être ??

    merci d’avance !

    • Cédric Vimeux 24 août à 10 h 46 min

      On nourrit le loup calme avec du calme et de la sérénité. Et on nourrit de la colère avec de la colère et de la rage.

  • Gino de Vers la Réussite 23 août à 16 h 35 min

    Ça se passe de commentaires après la journée d’hier :-)

    Ça va diminuer la pression!

  • Christiane 23 août à 17 h 00 min

    Le mal est très puissant !
    mais le BIEN est Tout puissant.

    Quand on choisi le bien on est toujours gagnant.

    Et si en plus,… on envoie des pensées d’amour… au loup colérique
    il deviendra pacifique…

    Pas évident à croire, mais ne croyez pas,… faites l’expérience
    et vous n’en reviendrai pas…

    Namasté à toi Cédric

    Christiane

  • FlorianL@Business internet 23 août à 17 h 16 min

    Voila un beau petit conte

    Cédric, toujours le bon mot, la bonne histoire au bon moment :)

    • Cédric Vimeux 24 août à 10 h 47 min

      J’essaie…

  • didier 23 août à 17 h 35 min

    Qu’ est -ce ça peut avaler, un loup !

  • Marie-Noel@écrire un eBook 23 août à 17 h 38 min

    « Il n’y a que deux manières d’agir dans la vie : par peur et par amour. » Neale Donald Walsch

    Donc, de quoi notre loup qui mord a-t-il peur?

    Belle soirée à tout le monde!

  • Gaelle - akuit @portage-salarial 23 août à 17 h 59 min

    très joli conte….

  • Jéôme 23 août à 18 h 00 min

    Il est vrai que cette dualité est une lutte permanente de faire du bien ou du mal.
    La fin de l’histoire nous montre que la réponse se trouve au fond de nous.

  • Ludivine 23 août à 18 h 20 min

    Magnifique conte.

    Merci Cédric.

    Et bravo pour ta façon intelligente de rebondir sur quelques propos choquants d’hier…

    Ludivine

  • Docteur Greg@Virtuose de la Vie 23 août à 18 h 47 min

    Superbe conte, merci.

    Cette histoire me donne envie de vous parler d’une technique PNL sympa pour cela.

    Mais ça serait trop long ici.

    Disons juste que ceux qui s’énervent peuvent essayer de se demander ce que cette colère vient leur dire sur eux : qu’est-ce que la situation a touché en eux pour qu’ils s’énervent ? Qu’est-ce qu’elle vient leur dire cette partie d’eux-même?

    Derrière la colère, il y a un trésor : un trésor pour avancer.

    Pourquoi ?

    Car c’est notre cerveau inconscient (le limbique précisément dans ce cas) qui nous parle directement. Qui vient nous délivrer un message. Sur quelque chose qu’on a pas satisfait pour nous-même.

    Après, à vous de savoir si vous souhaitez découvrir ce message. Et avancer avec plus de pouvoir personnel dans votre vie.

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 23 août à 19 h 00 min

    Cette histoire est apaisante et je pense que c’est exactement ce qu’il fallait.

    Prendre du recul et ne pas foncer tête baissée et monter dans les tours est sage.

    J’aime bien « la colère t’épuise, et ne blesse pas ton ennemi ». Je m’en suis rendu compte avec les années. C’est en effet une débauche d’énergie inutile.

    Un « collègue » avait écrit des saloperies sur moi (dans mon travail salarié) en les affichant.
    Je lui ai répondu mais de manière très calme en précisant « qu’il y avait des individus que je laissais dans leur fosse à purin. Apparemment ils s’y complaisent ». Je n’ai pas cherché à me défendre en réponse directe aux accusations qui étaient formulées.

    C’est un peu comme si je ne me sentais pas touché par les fausses allégations qui étaient mentionnées. Plus jeune, j’aurais eu la réaction inverse.

    Car se défendre sur des propos mensongers ne donnent que plus de poids à ces propos…

    Sam

  • Audrey 23 août à 19 h 38 min

    Tres beau conte , la colère peut devenir un ami cependant il y a la colère saine qui permet de s’exprimer et la colère égotique qui montre comme disait un des commentaires qqchoses en nous . Bref on a le droit d être en colère !

    • Cédric Vimeux 24 août à 10 h 53 min

      Bonjour Audrey,

      Oui, c’est vrai, mais ce conte parle surtout de la colère « mauvaise ».

      Cédric

  • Elmokhtar@Blog entreprenarea.com 23 août à 20 h 10 min

    « Deux sages en colère ne rompent pas même un cheveux ;
    Tandis que deux insensés briseraient une chaîne de fer. »
    Le jardin des roses – XIIIe siècle.

    • Cédric Vimeux 27 août à 18 h 25 min

      Jolie citation, Elmokhtar.

      Merci :)

  • Michel@Changer-Gagner 23 août à 20 h 51 min

    Les loups c’est un peu le côté positif et le côté négatif de la situation.
    Il faut s’attacher à considérer le côté positif et pas le négatif.

    C’est un peu l’histoire de la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine.

  • patorico 23 août à 21 h 42 min

    dingue ! c’est mon vécu d’aujourd’hui !….un couac sur un projet au boulot et deux big chiefs lancent des jugements définitifs sur le boulot de mes équipes..à la cantonade par mail ( le bouton « répondre à tous », très efficace pour foutre la merde ) !!! mon sang ne fait qu’un tour…pas difficile de montrer que les autres ne sont pas très clean non plus : n’ont pas fait leur part de boulot et aujourd’hui disent qu’on ne les avait pas prévenus…sauf que je retrouve les preuves….réponses cinglantes…

    quand même, quelque part, moi je m’abstiens de balancer des jugements publics sans prendre le temps d’instruire…c’est la base du savoir vivre et évite de braquer les gens dans une posture défensive et créer des rancunes…

    et quand même, papy cherokee est plus sage que moi …merci Cédric !

  • Mikael@wikoaching 23 août à 22 h 59 min

    Très joli parabole. Il est parfois étonnant de voir ce qu’un petit conte peut exprimer de façon concise et efficace. Un conte imagé vaut bien mieux qu’un long débat et un long discours.

    • Cédric Vimeux 27 août à 18 h 24 min

      Salut Mikael,

      Exact !

      C’est d’ailleurs pour ces raisons que j’aime autant utiliser des contes et histoires dans mes articles.

      Cédric

  • MarkLeNet@vivre a fond 23 août à 23 h 17 min

    On a la même culture visiblement, Cédric ;)
    Cela dit c’est toujours bon de le relire et se le redire, car à chaud quelquefois on …prend chaud.

    Note: « en meure » serait mieux qu' »en meurt », si je m’en tiens à Bescherelle ;)

    Une colère qui ne construit pas de solution ne mènera qu’à la désolation.

    Paix sur vous !

  • Jean-Marie 23 août à 23 h 58 min

    Bonjour Cédric

    Une bonne dose d’énergie pour bien commencer sa journée.

    Bonne journée à tous

  • Yolaine@Wellness-Bien-Etre 24 août à 2 h 14 min

    Il y a toujours un cadeau derrière chaque situation..

    Pas toujours facile à ouvrir et découvrir, mais lorsqu’on le comprend c’est une grande découverte.

    Merci pour ce beau conte. De Belles effluves après la tempête…

    Yolaine

  • Sébastien 24 août à 10 h 28 min

    Ah le coté obscur ou le coté lumineux… Toute une saga ;-)

  • Eric Hebting 24 août à 12 h 08 min

    Ce conte est plein de sagesse :)

    Il arrive aussi à point nommé pour moi car hier j’ai moi-même piqué une bonne colère (entendre là : « pour me défendre »), par deux fois dans la journée. Les bonnes colères ne durent jamais longtemps : quelques secondes et après retour au calme.

    Patrice parlait du sport : il est vrai que cela aide beaucoup pour faire passer le stress qui est lui aussi générateur de colère. Il y a aussi le lâcher-prise ;).

    Merci Cédric.

  • Yokoro 24 août à 14 h 20 min

    Bonjour,

    C’est vrai qu’il est sympa ce conte, et une très belle morale.

    Mais dire que « le loup de la colère » se nourri seulement de nos actes impulsif et de nos excès je ne pense pas il se nourrit de nos rancœur et ressentiments.

    Tout comme le bon se nourri de notre sérénité et notre pardon.

    Marie.

    • Cédric Vimeux 27 août à 18 h 29 min

      Bonjour Marie,

      > il se nourrit de nos rancœur et ressentiments.

      Oui, c’est vrai ;)

      Cédric

  • Géraldo 24 août à 16 h 39 min

    Bonjour;
    Très jolie conte, je pense qu’il est donc très important de savoir gérer ces sentiments. Merci pour ce conte. Mais comment faire si l’on est de nature Coléreuse?

    • Cédric Vimeux 27 août à 18 h 33 min

      Salut Géraldo,

      comment faire si l’on est de nature Coléreuse?

      Ah, ah. Je le suis ;)

      Je suis sanguin et taureau. La pire combinaison qui soit…

      Une bonne méthode pour ne pas s’énerver (tout au moins repousser la colère pendant un petit moment), c’est la respiration.

      Respirer lentement et profondément est la meilleure façon de rester calme.

      Cédric

  • Bellitasty@livraison à domicile 25 août à 16 h 25 min

    Que cela est difficile de nourrir uniquement le bon loup… D’où l’intérêt de la réflexion en équipe qui permet bien souvent de gérer les problèmes dans leurs globalité et ne pas s’user sur les détails.

    • Cédric Vimeux 27 août à 18 h 35 min

      Bonjour,

      Je ne vois pas trop le rapport entre la colère et la « gestion en équipe »…

      Cédric

  • Baptiste 25 août à 16 h 30 min

    La colère peut impressionner sur le moment mais au final elle ne fait que que révéler les faiblesses de celui qui s’emporte.
    Un grand nombre de personnes intelligentes utilisaient la colère de leurs adversaires pour arriver à leur fin : Talleyrand, Al Capone et un certain joueur d’échecs.

    Merci de nous avoir raconté ce conte Cédric.

  • jacky@vendeurs de rêves 25 août à 19 h 41 min

    Comme on dit la colère est mauvais conseillère.
    Et j’aime également beaucoup cette maxime d’Isaac Assimov (super écrivain de SF):
    « La violence est le dernier refuge de l’incompétence. »
    Ceci dit parfois, çà fait du bien de gueuler un bon coup. Même s’il est certes préférable de détourner son agressivité par le sport ou l’art.

    • Cédric Vimeux 27 août à 18 h 36 min

      Jolie citation ;)

      Merci Jacky.

  • Valentina 25 août à 23 h 31 min

    Ca dépend que de nous de faire primer Dr.Jekyll ou Mr.Hyde! On est quand meme number one parmi les espèces n’est-ce pas?

  • Bonne-humeur 26 août à 12 h 10 min

    Bonjour Cédric!

    Bien dit! C’est une belle histoire. J’ai surtout aimé l’allusion au poison qu’on ingère soi-même, espérant faire du tord à l’autre. c’est plein de sens cette allusion!

  • Adrien 4 mars à 11 h 14 min

    Une histoire avec laquelle j’adhère totalement. Seule l’expérience et donc le temps favoriseront le choix du meilleur loup :)

Post comment

real money casinos new zealand