Sep
14

Copywriters : les sarcasmes de vos prospects méprisants vous sont utiles. Voici pourquoi :


Vous en avez des prospects comme lui, n’est-ce pas ?

Vous savez, ce genre de personne qui répond sur un ton moqueur et ironique à vos relances par email. Celui qui vous nargue, et essaie de vous ridiculiser. Vous en avez un de temps en temps, pas vrai ?

Les pros du webmarketing conseillent de les ignorer. De mettre leurs messages à la corbeille. Et de passer à autre chose.

Or, vous pouvez tirer bien des bénéfices de ce genre d’emails moqueurs.

Voici comment :

Se qu’ils cachent réellement…

Que cachent les emails moqueurs de vos prospects méprisants ? Des objections.

Si on devait comparer une vente à un glaçon, alors les objections seraient la chaleur. Et vous ne pouvez pas obtenir de glaçon s’il fait trop chaud.

Suis-je en train de dire que pour vendre, il suffit de vaincre les objections des clients ? Absolument.

Car réfléchissez un instant :

Si un prospect s’est inscrit sur votre site sur le manque de confiance en soi, c’est qu’il souffre certainement d’un manque de confiance.

Et si vous lui proposez un produit pour régler ce problème, il sera alors forcément intéressé.

Alors pourquoi n’achète-t-il pas à tous les coups ? À cause de ses objections.

Écoutez cela : le temps que votre prospect aura des objections, vous ne pourrez JAMAIS JAMAIS JAMAIS JAMAIS lui vendre votre produit. Il ne l’achètera pas. Quoi que vous fassiez.

Une part du travail d’un copywriter est d’identifier les objections, et de les vaincre…

… avec un peu de provoc :)

Et vous voulez savoir où ça devient intéressant ? Soyez attentif :

Les emails des prospects moqueurs sont remplis de provoc. Et vous pouvez réutiliser cette provoc à votre avantage, dans des emails de relance.

Voici le plan à suivre, lorsque vous recevez un email méprisant ou provoquant.

1. Identifier la provocation

2. Identifier l’objection

3. Vous en inspirer pour écrire un nouvel email de relance qui contient la provoc dans le titre, et la réponse à  l’objection dans le corps.

Voici quelques exemples :

Je tabasse mon chien

Bien avant d’introduire un produit « Dresser votre chien en 15 minutes par jour » dans le Club Affiliation Pro, j’avais fait la promotion d’un produit similaire. Avec squeeze page, emails de relance, etc.

Voici ce qu’un prospect m’a répondu un jour : « Je n’ai pas besoin de votre livre pour dresser mon chien. Je le TABASSE. Ça marche et ça ne coute rien » (ou un truc dans le genre).

Ici, nous avons :

La provoc : je TABASSE mon chien.

L’objection : je peux le dresser sans dépenser d’argent, en le frappant.

J’ai réutilisé cela pour l’un des emails que j’ai écrits pour les membres du Club Affiliation Pro. Le voici :

TITRE: « Je TABASSE mon chien »

Bonjour PRÉNOM,

L’un de mes correspondants m’a écrit récemment
qu’il n’avait pas besoin d’un guide pour dresser
son chien…

Il dit avoir une solution beaucoup plus rapide et
plus économique…

=> Il le « TABASSE » (pour réutiliser son expression).

J’espère que ce n’était là qu’une moquerie de sa
part.

Sinon, je plains ce pauvre chien :'(

Toujours est-il que cela soulève un point très
important :

Peut-on frapper un chien pour se faire obéir?

Frapper un chien ne sert à rien, car dans la
majorité des cas, il ne comprendra pas pourquoi,
et cela deviendra un « jeu » sans fin.

Surtout que le frapper aura le don de l’exciter
davantage. Il fera alors encore plus de bêtise.

Tout comme vous, je considère que frapper un
chien, c’est montrer son impuissance à se faire
obéir.

Il y a d’autres méthodes beaucoup plus faciles et
agréables pour bien se faire obéir.

Caroline Lange les explique dans son livre:

http://go.autonomief.neoaid.3.1tpe.net

Il y a aussi le cas du Journal.

Certains pensent qu’ils peuvent frapper leur
chien à l’aide d’un papier journal.

C’était le cas d’un de mes amis. Il avait un
chiot qui mordillait toujours les pieds de table
et il le frappait alors avec un papier journal.

Le problème, c’est que le chiot ne comprend pas
pourquoi un papier journal le tape alors qu’il
est en train de s’attaquer à un pied de table.

Il ne fait pas le rapport entre les 2.

Un chien n’a pas l’intelligence d’un être humain.
Il a l’intelligence d’un chien. Point !

Apprenez toutes les bonnes techniques pour bien
éduquer votre chien – et comment le punir sans
frapper, si besoin – en vous procurant le livre
de Caroline Lange :

http://go.autonomief.neoaid.3.1tpe.net

Bien Amicalement,

[VOTRE PRÉNOM]

PS: Agissez maintenant, le temps que vous y
pensez. Sinon, vous risquez de repousser à plus
tard et nous savons tous que « plus tard » signifie
bien trop souvent « jamais ».

Votre chien aboiera de bonheur pour vous
remercier.

http://go.autonomief.neoaid.3.1tpe.net

Le titre « Je TABASSE mon chien » est provocateur. Et son taux d’ouverture est énorme.

Arriveriez-vous à ne pas ouvrir cet email si vous aimez les chiens?

Allez, un autre exemple…

Vous êtes un arnaqueur

Un client de Les Secrets de l’attraction me dit qu’il a acheté le produit, et – comme il s’y attendait – ça ne marche pas. Donc, il dit que je l’ai arnaqué…

Ici, nous avons :

La provoc : je suis un arnaqueur

L’objection : ça ne va pas marcher, je n’y crois pas.

Voici l’email que cela m’a inspiré :

TITRE: « Vous êtes un ARNAQUEUR »

Bonjour PRENOM,

L’un de ceux qui ont commandé les « Secrets de
l’attraction » m’écrit ceci :

« Vous êtes un ARNAQUEUR. J’ai acheté et essayé
votre programme et comme je m’y attendais, ça ne
marche pas !!! »

www.loisdelattraction.com

Ce qui est intéressant, c’est sa phrase « Comme je
m’y attendais ».

En fait, il s’attendait à ce que ça ne marche
pas… et c’est donc le résultat qu’il a attiré à
lui !

VOS pensées sont VOTRE réalité.

Si vous êtes convaincu de ne pas pouvoir faire
telle ou telle chose, alors VOUS AVEZ RAISON,
vous ne parviendrez pas à les faire.

À l’inverse, si vous êtes convaincu de réussir,
alors vous avez ENCORE raison : vous réussirez !

Émile Coué, un pharmacien français, a donné le
parfait exemple pour expliquer cela :

Imaginez une planche de 10 mètres de long et de
25 cm de large, posée à même le sol.

Vous êtes capable de marcher sur celle-ci d’un
bout à l’autre sans aucune difficulté.

Mais imaginez maintenant cette même planche
placée entre les deux tours d’une cathédrale.

Seriez-vous capable de la traverser?

Il y a de fortes chances que vous ne parveniez
même pas à faire le premier pas !

Alors pourquoi arrivez-vous à marcher sur la
planche lorsqu’elle est au sol et pas lorsqu’elle
est placée entre deux tours ?

Tout simplement parce que dans le premier cas,
vous vous dites que c’est facile, alors que dans
le second, vous imaginez la chute et la mort, et
n’y arrivez donc pas !

Vous voyez, tout se passe dans votre tête.

Ce sont vos pensées qui créent votre réalité.

Ce sont vos croyances qui dictent ce que vous
êtes capable d’accomplir ou pas.

Personnellement, je pense que ce client
insatisfait n’a pas suivi correctement le
programme et n’a surtout pas fait les exercices.

Car, l’un des exercices justement, vous permet de
« modifier » vos croyances afin de dépasser vos
propres limites mentales.

www.loisdelattraction.com

Bien Amicalement,

[VOTRE PRÉNOM]

PS: Lorsque ce client dit « ça ne marche pas », en
fait, il se trompe : ça a marché !

Il a obtenu le résultat auquel il s’attendait :
celui que « ça ne marche pas » ;-)

PPS: Bien évidemment, ce client a été
intégralement remboursé.

Et vous aussi, vous serez remboursé si vous
n’êtes pas entièrement satisfait.

www.loisdelattraction.com

Encore une fois, le titre « Vous êtes un arnaqueur » est très fort. Il force littéralement le prospect à ouvrir l’email.

Comme vous voyez, ce type d’email est très efficace. Car non seulement il a des taux d’ouverture très élevés, grâce au titre provocateur. Mais il répond surtout aux objections des clients.

Bien évidemment, il ne faut pas en abuser. Mais un ou deux de temps en temps boostera vos ventes.

PS: Si vous êtes membres du Club Affiliation Pro, allez jeter un oeil aux emails qui vous sont fournis. Vous reconnaitrez rapidement ceux qui ont été écrits avec cette technique :)

Photo © laurent hamels – Fotolia.com

15 Comments to “Copywriters : les sarcasmes de vos prospects méprisants vous sont utiles. Voici pourquoi :”

  • ludovic 14 septembre à 18 h 50 min

    Salut Cédric, Hello tout le monde,

    Le prospect peut aussi, tout simplement soumettre ces objections sans sarcasme !

    Et encore heureux d’ailleurs. C’est quand même le plus gros des objections que je reçois en tout cas. Mais peut être que toi, tu ne reçois que des objections méprisantes ? :)

    Souvent, ces objections cachent de la peur, des inquiétudes : peur d’être vraiment livré, peur de passer commande en ligne, peur que le produit ne répondent pas à leur préoccupation, peur de se « faire arnaquer » comme tu dis…

    D’une façon générale, plus le produit et l’offre est sujette aux objections et plus votre système de vente (lettre, vidéos…) doit être longue pour répondre à chacune d’entre elles.

    Ainsi va la vie du marketeur ! :)

    Bien amicalement

    Lud@vic

    • Cédric Vimeux 15 septembre à 15 h 45 min

      Salut Ludo,

      > Le prospect peut aussi, tout simplement soumettre ces objections sans sarcasme !

      Oui, je suis d’accord. Mais mon article parle des sarcasmes… :)

      Cédric

  • Gonzague 14 septembre à 19 h 47 min

    Bonjour à tous
    C’est le principe le l’aïkido, ou comment utiliser la force de l’adversaire à son avantage de façon non violente.De toute façon résister à l’attaque ne sert à rien car elle ne sert qu’à la renforcer ,autant utiliser cette énergie à son propre profit en la recyclant en quelque sorte en lui donnant une autre forme

  • mathieu 14 septembre à 20 h 00 min

    Bonjour,

    Je trouve cet article très intéressant. Il est vrais qu’avec un peut de réflexion, il est facile de s’apercevoir que cette technique ne peut que fonctionner.

    Je sait que personnellement, je me demande toujours « Le produit vaut il le temps que je mettrais pour me l’offrir. » Et bien souvent, quand je voit la réponse à mon blocage sur un produit dans la lettre de vente, ou dans un email de relance, j’achète le produit. – Si au départ le produit m’intéresser un minimum-.

    Je me retrouve donc pleinement dans ce que tu écrit. Même si je n’aurais pas forcément penser à utilisée cet technique.

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 14 septembre à 20 h 08 min

    J’ai déjà eu ce genre de réactions: « ça ne marche pas, si ça marchait, ça se saurait ».

    Que du conditionnel, et surtout… Pas d’essai ! Un comble de dire que ça ne marche pas sans essayer. Parfois, je n’ai pas envie de perdre de l’énergie à répondre. Parfois j’ai envie.

    Mais c’est très Français de critiquer sans bouger le petit doigt pour essayer.

    Dans les hauts rendements que je propose qui ont été vérifiés, je me dis qu’en fin de compte, c’est celui qui critique gratuitement qui se punit. Et tant pis pour lui.

    Je pense qu’à certaines personnes, rien ne servirait de leur tendre un billet de 500 euros. Elles trouveraient le moyen de dire que ce n’est pas vrai, que c’est une arnaque, etc.

    Tant pis, les laisser de côté et ne pas se prendre la tête ou alors se servir de leurs arguments bidons comme arme, comme le préconise Cédric.

    Sam

  • Davy@WebMarketing 14 septembre à 20 h 41 min

    J’avais remarqué que tu faisais ça sur certaines de tes listes! D’ailleurs le « vous » êtes un arnaqueur, je l’ai déjà vu sur plusieurs listes, et comme tout vendeur sur internet, c’est une phrase que tu dois entendre souvent.

    Je trouve cette technique extrêmement pertinente, il s’agit là de reprendre les mêmes mots que le prospect, et certainement d’autres. Tu peux faire, bien évidemment, la même chose avec les objectifs, les frustrations …

    En plus de répondre à l’objection, tu cible le prospect, avec ses propres mots. C’est finement bien joué, ça se voit que c’est un copywriter qui nous parle!

    • Marion La Dukanette 18 septembre à 20 h 43 min

      D’accord et pas d’accord …

      Faut noter que la réponse sera pour les autres prospects, pas pour celui qui à envoyé l’amorce.

  • ben de comment se muscler 14 septembre à 21 h 01 min

    Bonjour,

    je trouve très subtile cette astuce,comme le dit Gonzague « C’est le principe le l’aïkido, ou comment utiliser la force de l’adversaire à son avantage de façon non violente »

  • Laurent 15 septembre à 10 h 08 min

    Merci Cédric pour cette technique de copywriting.
    Je suis nul dans ce domaine et chaque conseil que tu donne vaut de l’or !

  • Cedric 15 septembre à 13 h 19 min

    Salut ,

    Oui, j’avoue que faire dans la polémique et la provocation a toujours été une technique qui marche bien en France : c’est un sport national, on adore ça…il n’y a qu’à voir les débats politiques dans les medias et à la TV pour s’apercevoir que ça finit toujours en pujilat…les fameuses « petites phrases » très amènes, ou les lourds sous-entendus…

    Alors effectivement, pourquoi ne pas réultiliser cette technique à son avantage dans son marketing? Dès que j’aurai une liste de contacts constituée, je vais très probablement utiliser cette technique…mais pour l’instant, mes visiteurs se font un peu tirer l’oreille pour s’inscrire à ma newsletter !

  • gagner argent rapidement 16 septembre à 12 h 04 min

    le temps est de l’argent

  • Emilie 17 septembre à 17 h 15 min

    Bonjour Cédric,

    Très intéressant et instructif, cet article ! Je l’ai mis dans « excellents articles à consulter » pour au cas où je recevrais plus tard ce genre de mail, je saurai comment y répondre et en tirer profit.
    Merci beaucoup, Cédric!

    Bon weekend,
    Emilie.

  • elenapoint 22 septembre à 10 h 23 min

    Bonjour Cédric et toutes, tous,

    C’est exactement la technique que j’utilise.

    Lorsque je reçois un mail critique ou même, parfois, très violent, je prends tout mon temps pour lui répondre, personnellement, en détail.

    Et, de temps en temps lorsque je trouve cela pertinent, je m’en sers pour écrire à mes listes, comme tu le fais.

    Et même, j’ai repris, dans mon dernier livre, un très long mail très critique (à propos du régime de l’auto-entrepreneur, il ne me critiquait pas moi personnellement) auquel j’ai répondu point par point.

    Je trouve que c’est un exercice très jouissif, que de pouvoir mettre les points sur les i et remettre à sa place un correspondant agressif et désagréable.

    J’ai récemment d’ailleurs, suite à ma réponse à une très violente attaque personnelle cette fois, reçu des excuses de mon agresseur verbal (si je puis dire, puisque c’était par écrit !).
    :-)

    Le bonheur ! :-)

    Mais, surtout, comme tu le fais toi-même, cela nous donne un point d’appui pour développer et préciser des arguments et pour relancer, sans en avoir l’air, nos abonnés.

    Bien amicalement,

    Elena.

  • Michel@Changer-Gagner 3 septembre à 21 h 32 min

    Merci pour cette leçon de judo copywritesque.

    Cela tombe bien j’ai eu des messages bizarres aujourd’hui.

    Je vais tenir compte de cette leçon.

Post comment

real money casinos new zealand