Oct
13

La seule chose dont vous avez vraiment besoin pour devenir indépendant


Beaucoup de gens aimeraient devenir indépendants, mais s’y prennent de la mauvaise façon.

Je vais vous expliquer laquelle, mais pour cela, je dois vous raconter une petite histoire tirée du livre Métaphores, Apprenez à créer des histoires qui guérissent, de Olivier Lockert.

Cette histoire est aussi un magnifique jeu de mots.

Voyez par vous-même :

passer à l'action

Magnifique jeu de mots

C’est l’histoire de quatre mecs.

Ils se nomment : Chacun, Quelqu’un, Quiconque, et Personne.

Un travail important devait être fait et on avait demandé à Chacun de s’en occuper.

Chacun était assuré que Quelqu’un allait le faire. Quiconque aurait pu s’en occuper, mais Personne ne l’a fait.

Quelqu’un s’est fâché, parce qu’il estimait que ce travail était la responsabilité de Chacun.

Chacun, lui, pensait que Quiconque pouvait le faire, mais Personne ne s’était rendu compte que Chacun ne le ferait pas…

À la fin, Chacun blâmait Quelqu’un, parce que Personne n’avait fait ce que Quiconque aurait pu faire.

(Tiré du livre Métaphores, Apprenez à créer des histoires qui guérissent, de Olivier Lockert).

Moralité

On attend souvent que les autres agissent à notre place. Surtout lorsqu’il s’agit de choses importantes. On se dit que comme c’est important, quelqu’un le fera bien…

Le problème, c’est que les autres se font peut-être la même réflexion. Ils se disent que comme c’est si important, quelqu’un est certainement déjà en train de le faire… Au final, personne ne le fait.

Pour devenir vraiment indépendant, il faut avant tout devenir indépendant des autres. Ne plus avoir à compter sur eux. Savoir se débrouiller seul.

Il faut faire ce qui doit être fait. Sans attendre qu’un autre le fasse à notre place. Sans entendre qu’un autre nous explique comment le faire. Et même, sans attendre qu’un autre nous dise de le faire.

Si vous étiez seul au monde, échoué sur une île déserte, vous seriez obligé de vous débrouiller seul. Vous ne pourriez compter sur personne. Que sur vous-même.

Imaginez-vous constamment sur une île déserte… et faites ce qui doit être fait.

Quand on n’a plus besoin de compter sur les autres, on est libre de faire ce que l’on veut. On devient indépendant.

28 Comments to “La seule chose dont vous avez vraiment besoin pour devenir indépendant”

  • Abdellatif@eco-ecolo 13 octobre à 17 h 08 min

    Bonjour,

    Très bon article.
    C’est vrai il ne faut pas dépendre des autres pour avancer.
    Autre chose, faut jamais laisser à demain ce qu’on peut faire aujourd’hui.

  • Elisabeth 13 octobre à 17 h 12 min

    Bonjour

    Il fallait le trouver ce jeu de mots ! Superbe !

    Mais il est bien au service de cette excellente histoire.

    Comme on dit aussi :
    « Aide-toi et le ciel t’aidera » !

    • Des Trucs Pour Changer De Vie 13 octobre à 20 h 36 min

      Cette histoire-jeu-de-mots est assez connue.
      Je l’avais déjà entendu et c’est vrai qu’elle est bien foutue. ;)

      Il y a en a d’autres comme celle du trou du c… Je ne m’en souviens
      plus dans le détail mais la moralité, c’est qu’on a besoin du trou du c…

      Car quand il ne « fonctionne » pas, les autres (organes) sont bien… emm…

      Sam

  • Lissage 13 octobre à 17 h 59 min

    C’est tres instructif ce jeu de mot.reellement, on ne peux se developper si on attend qu’un autre agisse a votre place. merci beaucouppour ces conseils constructifs.

  • Fabien@Astuces Photo 13 octobre à 18 h 30 min

    C’est plein de bon sens mais tellement utile à rappeler.
    Pour être indépendant il faut aussi croire en ce que l’on fait et parfois bousculer quelques idées reçues…

  • jacky@vendeurs de rêves 13 octobre à 18 h 51 min

    Oui mais Personne ne pourra jamais faire ce que Chacun fait de mieux car c’est sa spécialité.
    De même Quiconque ne pourra jamais remplacer Quelqu’un de motivé pour faire ce travail.
    Je préfère donc laisser Autrui le faire ;-)

  • Francis 13 octobre à 19 h 04 min

    Bonjour

    Une métaphore motivante.
    Mais je ne suis pas d’accord avec l’entièreté de l’article. Dans une équipe on peut se répartir les tâches et ainsi partager le labeur.
    Alors pourquoi s’imaginer que l’on est seul.

    Francis

  • sasa@beaudessin 13 octobre à 19 h 31 min

    ou comme dit le proverbe: rien ne gratte mieux ta peau que tes propres ongles..

  • france 13 octobre à 19 h 37 min

    l’Independance va donc avec la responsabilite

    Elle vaut bien cet effort!!

    rien de pire que la dependance!!!

  • Charlotte forme jeunesse 13 octobre à 20 h 24 min

    J’aime bien ce jeux de mots. qui illustre, parfaitement, le fait que chacun ne veut prendre de

    responsabilité.

    Mais il y aura toujours quelqu’un pour commander si personne ne manifeste de velléité

    d’indépendance. Si chacun est satisfait de sa condition sociale,

    personne, ou quiconque n’y pourront rien.

  • Fred du blog "Ecrire... et s'enrichir !" 13 octobre à 21 h 16 min

    Excellent la petite histoire !
    En effet, indépendant ou pas, il faut savoir prendre ses responsabilités dans la vie, et ne pas attendre que les autres fassent ou décident à votre place. Car sinon, soit il ne se passera rien, soit ça va mal se passer !
    Toujours est-il que comme l’a remarqué Jacky, nous ne sommes pas capable de tout faire. Mais je ne dirais pas qu’il faut laisser faire, cela en revient au sujet de l’article, à savoir ne rien faire. L’important est de ne pas travailler seul dans son coin, mais de se constituer un réseau où chacun des membres sont est en parti complémentaire, et de continuer à se former régulièrement pour acquérir des compétences supplémentaires.
    A bientôt, Fred

  • Blog qui rapporte 13 octobre à 22 h 33 min

    Et comme cité dans la réussite selon jack ^^ l’avis des gens n’est que le reflet de leur propre peur, conclusion, ne pas attendre quoi que se soit des gens, si on a un projet, il faut le mener, point.

  • Olivier@Écouter radio techno 13 octobre à 23 h 11 min

    « Si vous étiez seul au monde, échoué sur une île déserte, vous seriez obligé de vous débrouiller seul. » : malheureusement, j’en connais un paquet qui se laisseraient crever, faute d’avoir attendu que quelqu’un fasse quelquechose.

  • Albin 14 octobre à 1 h 03 min

    Salut Cédric,

    très joli jeu de mots en effet.
    Mais la morale de cette histoire me plaît encore plus.

    Compter que sur soi-même, tiens cela me fait penser à un film, que tu as sans doute déjà vu; Seul au monde. Nous devrions alors, s’immergé dans un tel univers, pour être sûr d’accomplir ce qui doit être fait !

    Excellente journée,

    Albin

  • Bruno@Création de Sites Web 14 octobre à 10 h 01 min

    Bonjour,

    Très belle illustration.

    La définition même d’indépendant, c’est quelqu’un qui ne dépend de personne ou du moins qui n’est pas dépendant d’autrui, or si on ne veut pas dépendre des autres, il ne faut surtout pas compter sur eux pour qu’ils fassent le boulot à notre place.

    Je pense que trop de personnes veulent être indépendantes sans réellement savoir ce que c’est et surtout ce que cela implique.

  • patrice Guillory 14 octobre à 14 h 16 min

    ça me fais penser à ces pays qui sont indépendant depuis plus de 50 ans et qui accusent encore la colonisation d’ être responsable de leur manque de réussite., Alors que le Japon à connu Hiroshima et Nagasaki et n’ a pas mis quarante ans pour dominer le monde industriellement. C’ est surtout que pour être indépendant il faut être mature et savoir tirer les leçons du passé mais vivre dans le présent et viser l’ avenir. Or ressasser la colonisation c’ est vivre dans le passé. L’ autre conclusion de ton histoire, c’ est accuser les autres de n’ avoir pas agis à notre place.
    Mais ne pas agir c’ est aussi laisser le champ libre à d’ autres qui eux ne comptent que sur eux même et font sans se poser de question. donc ne pas croire jésus lorsqu’ il dit les derniers seront les premiers., à moins que ce ne soit à crever.

  • Frank 14 octobre à 14 h 25 min

    Salut Cedric !

    Je connaissais déjà cette petite histoire mais cela m’a fais penser a un film qui va surement te plaire et qui rejoins un peu cette idée mine de rien, le titre: « Castaway on the moon »

    Tu me dira ce que tu en pense quand tu aura le temps ;)

  • Benjamin Challoy@Comment-Faire-Blog 14 octobre à 21 h 07 min

    Bonsoir Cédric,
    très bon résumé de ce qu’est l’indépendance. Mais je pense qu’il est impossible d’atteindre la vrai indépendance. Sauf si on va sur une île déserte comme tu dis.

    Mais sinon:
    – Grâce à qui on mange? Aux cultivateurs.
    – Grâce à qui on a de l’essence ? Aux pétroliers, et toutes les chaines de raffineries.
    – Grâce à qui on a des appartements ? Aux massons etc …

    On peut en faire une grande de liste comme ça ^^. Je dirai que nous pouvons avoir une pseudo-indépendance. Mais pas la vraie , celle de Robinson Crusoé est impossible à atteindre.

    Bon après, je suis parti un peu loin dans le fond de ce mot, mais bon j’étais inspiré :)

    Bonne soirée !

  • Cédric@méditation 15 octobre à 9 h 21 min

    Merci Cédric pour cette belle histoire pleine de jeux de mots… et d’enseignements !

  • Mo de meseconomie 16 octobre à 0 h 40 min

    bonjour Cédric,

    une très bonne leçon pour l’indépendance et la responsabilité.
    Certes nous vivons en société , mais il ne faut s’attendre à ce que les autres fassent les choses à notre place ( on ne peut compter que sur soi même!)
    Comme on dit :On n’est jamais mieux servi que par soi même.

    il faut dire aussi que depuis l’avènement de la crise socio-économique( chômage,
    misère, exclusion..) les gens s’habituent de plus en plus à l’assistanat .
    certains n’y ont recours qu’en dernier ressort, alors que les plus fragiles et les plus vulnérables en font un mode pour avoir de quoi vivre!

    cordialement

  • Thibault@Monétisation site internet 17 octobre à 0 h 09 min

    Très belle histoire et très bon jeu de mot.

    Une belle métaphore qui caractérise bien le besoin de s’affranchir personnellement pour être plus efficace et parvenir à ses objectifs !

  • Grégory @ Virtuose de la Vie 17 octobre à 17 h 57 min

    Salut Cédric,

    Content de voir que tu cites du Lockert ! :-)

  • Maxime@MerciDuConseil.Fr ! 13 novembre à 14 h 32 min

    Hmmm …

    Cela signifierait donc qu’on ne peut pas être indépendant et irresponsable à la fois ?

  • Julien@bagel-chef 13 novembre à 20 h 43 min

    Très vrai. On attend souvent que les choses viennent des autres plutot que d’agir. Selon moi, la véritable difficulté de celui qui entreprend n’est pas d’agir (c’est déjà une évidence pour lui). Sa véritable difficulté, c’est de prendre des décisions, vite, et de la bonne manière !

  • Maël@Paris sportifs football 1 décembre à 11 h 54 min

    Bonjour,

    L’avantage, quand tu fais un travail seul, c’est que tu sais que tu vas devoir te débrouiller par toi-même et que personne ne fera le boulot à ta place.

    Donc tu fais ce qui doit être fait :)

    à+

  • cynthia@coiffeuse 28 mai à 14 h 29 min

    Effectivement, une très bonne remarque, il faut être indépendant des autres, à placarder dans toutes les entreprises, la mienne en tête ;-)

  • Laurent@jeu de mots 10 juin à 13 h 20 min

    Il est clair que si l’on veut atteindre ces objectifs, on ne doit compter que sur soi-même et pas attendre les autres. Il est vrai que l’on aura besoin d’un coup de main mais faut tout de même aller au charbon

Post comment

real money casinos new zealand