Juil
31

Écrivez vos articles de blogs 2 fois plus vite, en utilisant une petite ruse… contre vous-même !


Vous bloguez?

Vous écrivez régulièrement des articles?

Alors soyez attentif :

Je vais vous expliquer une petite ruse – diablement efficace, mais à utiliser contre vous-même – et qui vous aidera à écrire vos articles de blogs 2 fois plus vite. Ou plus.

Mais avant cela, il faut que vous parle d’une dame que vous avez très bien connue. Elle s’appelait Jeanine

écrire plus vite, article de blog, technique d'écriture
Génial, 10h30 et j’ai déjà écrit 3 articles !!!

Rappelez-vous Jeanine…

Vous vous souvenez de Jeanine? … Mais si, souvenez-vous ! Vous ne connaissiez peut-être pas son prénom mais elle était votre professeur de français au collège, ou au lycée. Rappelez-vous. La blonde. Souriante, mais sévère.

Oui, voilà !

Maintenant, imaginez un peu la scène…

Vous vous installez confortablement devant votre ordinateur. Vous vous connectez à votre blog. Vous commencez à taper sur le clavier, et écrivez la toute première phrase de votre nouvel article. Et là…

Ouch !!! Jeanine arrive. Elle examine votre première phrase par-dessus votre épaule. Puis, elle vous dit : « Ta tournure n’est pas superbe, tu pourrais faire mieux ! »

Du coup, vous réfléchissez à une meilleure tournure, et réécrivez la phrase. Vous écrivez ensuite une seconde phrase, et là… Bing ! « Tu as fait 2 fautes d’orthographe, et une erreur de syntaxe ».

Vous analysez votre phrase, corrigez les fautes, etc.

Le problème, c’est que Jeanine vous fait le coup à chaque phrase que vous écrivez: « Trouve une meilleure métaphore », « Tes lecteurs vont se moquer de toi en lisant ce paragraphe », « Ton écriture est molle », « Ce passage n’a aucun sens »…

Conséquences? Vous écrivez une phrase, et immédiatement après, vous la relisez, la réécrivez, l’améliorez, etc. Puis vous écrivez une seconde phrase et, immédiatement après, vous la relisez, la réécrivez, l’améliorez. Parfois même, vous effacez un paragraphe entier pour le recommencer.

Pourquoi? Parce que Jeanine vous dit de le faire !

Qui est Jeanine en réalité?

Jeanine n’est pas votre professeur de Français.

Jeanine, c’est cette petite voix dans votre tête. C’est cette petite voix qui critique chacune des phrases que vous écrivez, à l’instant même où vous les écrivez.

Le souci avec Jeanine, c’est qu’elle remet en question chacun de vos mots. Chacune de vos phrases. Chacune de vos idées.

Et vous l’avez remarqué par vous-même. Voici ce que beaucoup de blogueurs font – et vous aussi, peut-être:

Ils écrivent une phrase. Ils la relisent immédiatement. Puis ils la rééditent afin de l’améliorer. Encore et encore. Parfois, Ils passent tellement le temps sur une seule phrase que vous auriez le temps de boire un café. Et ensuite?

Et bien ensuite, ils écrivent une nouvelle phrase. Et encore une fois, ils la relisent immédiatement. Puis la rééditent… etc.

Le problème, c’est qu’ils prennent parfois un temps considérable pour écrire un seul article. Tout simplement parce que leur critique intérieure, Jeanine, les force à relire et éditer chacun des mots qu’ils écrivent, à peine écrits. Encore et encore.

La petite ruse pour écrire vos articles bien plus vite

Voici la petite ruse que je vous ai promise. Elle est à utiliser contre vous. Et je vous promets que si vous l’utilisez, vous écrirez vos articles de blogs au moins 2 fois plus vite. Si ce n’est plus…

Quelle est cette astuce? Elle est facile et se déroule en 4 étapes simples et efficaces, que voici :

1. Écrivez votre article d’une seule traite. Intégralement. Sans jamais retourner en arrière pour relire, ni corriger. Le but est d’écrire du premier au dernier mot, sans vous arrêter.

2. Une fois votre article terminé, faites ce que j’appelle une « Relecture de Cohérence ». C’est-à-dire que vous relisez votre article pour voir s’il est cohérent. S’il a un sens. Vous corrigez les phrases qui n’en ont pas. Ne focalisez votre attention que sur la cohérence de vos mots. Seulement sur cela. Rien d’autre.

3. Faites ensuite une « Relecture de Puissance ». Elle consiste à relire chacune de vos phrases, et les rééditer si besoin afin d’en augmenter leur puissance, leur impact, leur force. Cherchez à utiliser des mots images. À inclure des métaphores plus fortes. Focalisez-vous uniquement sur la « puissance » des mots que vous utilisez. Profitez-en pour améliorer la mise en page (mettre des mots en gras, en italique, etc.)

4. Arrive ensuite votre « Relecture de Correction ». C’est ici que vous allez corriger les fautes d’orthographe, et de grammaire. Si vous n’êtes pas très bon dans ce domaine, vous pouvez vous aider du logiciel Antidote HD. Il n’est pas infaillible, mais très utile (et pas seulement pour la correction d’ailleurs).

Ne relisez pas plus. Ce serait une perte de temps inutile, et aussi une bonne occasion pour Jeanine de revenir à la charge.

Trois relectures, c’est amplement suffisant !

En utilisant cette petite méthode en 4 étapes, vous vous obligez à porter votre attention sur une seule chose à la fois – soit l’écriture, soit la cohérence, soit la puissance des mots, soit la correction. Et vous le ferez ainsi plus rapidement. Et mieux

En rusant avec vous-même pour ne focaliser votre attention que sur un seul versant de votre écriture à la fois, vous doublerez facilement la vitesse avec laquelle vous écrivez vos articles. Et vous leur donnerez beaucoup plus d’impact.

C’est promis !

Pour aller plus loin…

Si ce genre de techniques vous intéresse, et si vous avez envie d’améliorer votre écriture, et d’écrire des articles plus puissants et bien plus vite…

… alors rejoignez la nouvelle formation « 2 heures pour améliorer son écriture« . 

CLIQUEZ ICI pour rejoindre la formation >

 

Photo © pollux – Fotolia.com

51 Comments to “Écrivez vos articles de blogs 2 fois plus vite, en utilisant une petite ruse… contre vous-même !”

  • julien gosselin@hypnotiseur arreter de fumer 31 juillet à 11 h 30 min

    vraiment super comme technique

    en tous cas c’est un gain de temps considérable

    merci cedric

    • Bernard@Le Blog OVNI 1 août à 10 h 06 min

      Pour ma part, j’ai tué Jeanine ! ;-)
      En fait, comme le dit Cédric, j’écris d’une traite et je relis et corrige 2 ou 3 fois. Sinon, on n’en fini pas…
      Et l’homicide de Jeanine fait gagner un temps fou…
      C’est vrai qu’à l’école, on apprend surtout à faire LA bonne phrase tout de suite. Si c’est bien quand on apprend au tout début à écrire, c’est une grosse erreur ensuite.
      Bernard

      • Bernard@Le Blog OVNI 1 août à 10 h 07 min

        On n’en finit pas, ça prend un t à la fin du verbe. Là, je ne me suis carrément pas relu ;-)

      • Xavier@leclub du succès internet 25 janvier à 12 h 00 min

        Hello Cedric,
        Ça fait toujours un plaisir fou de relire cet’article même des années plus tard.
        Pour ma part, j’ai tué Jeanine depuis et suis devenu une véritable pondeuse de contenu. Ce n’est mon blog sur la loi de l’attraction ou bien celui sur le marketing ( qui a le vend en poupe) qui me démentira.

        Merci pour le partage, ça fait plaisir de relire.

        Amicalement,
        Xavier

  • Sorin 31 juillet à 11 h 42 min

    Bonjour,

    Je n’aurais pas pensé à cette méthode.
    Je vais l’appliquer immédiatement.

    Amicalement,

    Sorin

    • Cédric Vimeux 2 août à 12 h 42 min

      Salut Sorin,

      N’hésite pas à faire un feedback.

      C’est une méthode que j’ai inventé pour moi, et elle fonctionne très bien pour moi, mais j’aimerais savoir comment elle fonctionne pour les autres.

      Donc tiens moi au courant d’ici quelques jours/semaines stp.

      Cédric

  • Nicolas Sterlest@revenu-internet.com 31 juillet à 12 h 04 min

    Salut Cédric

    Tu sais quoi ?
    Et bien Jeanine je la connaît très bien et c’est vrai qu’elle ramène toujours son grain de sel, elle peut pas s’en empêcher. Il va vraiment falloir que je m’en débarrasse au fond du jardin (de mon cerveau pardon).

    Plus sérieusement, excellent article qui reprend bien le problème d’une très grosse majorité de blogueurs dont moi même. C’est vrai que la perte de temps est énorme et peut même vite décourager à écrire.

    A bientôt,
    Nicolas Sterlest

  • Bernard 31 juillet à 12 h 57 min

    Bonjour,

    Très bonne méthode, en effet.

    Mais avez-vous noté que chacune de ces phases correspond spécifiquement au travail d’un hémisphère cérébral ?

    1/ Ecrire d’une seule traite = inspiration = hémisphère droit
    2/ Relecture de cohérence = logique = hémisphère gauche
    3/ Relecture de puissance = images = hémisphère droit
    4/ Relecture de correction = analyse = hémisphère gauche

    Or, il faut savoir que la dominance de l’un des deux hémisphères sur l’autre alterne toutes les 90 minutes. Donc, en travaillant par tranches de 90 minutes, non seulement vous allez plus vite mais vous allez être meilleur tout en vous fatiguant moins.

    Comment reconnaître la prédominance d’un hémisphère sur l’autre ? Grâce au truc de la narine débouchée ! Une narine est toujours plus débouchée que l’autre. Lorsque c’est la narine droite qui est la plus débouchée c’est l’hémisphère gauche qui prédomine… et inversement.

    Il ne vous reste plus qu’à avoir suffisamment d’articles à écrire pour tenir 90 minutes par phase.

    • Nicolas Sterlest@revenu-internet.com 31 juillet à 13 h 11 min

      Bonjour Bernard et merci pour cette analyse cérébrale.
      Là franchement tu viens de m’apprendre quelque chose et le coup de la narine, c’est tout simplement énorme.

      • Bernard 31 juillet à 13 h 42 min

        Bonjour Nicolas,

        Oui, au fait tu sais qui est Jeanine ? C’est l’hémisphère gauche en phase de dominance qui essaie de reprendre le contrôle quand lui est imposé un travail qui normalement revient à la phase de dominance de l’hémisphère droit.

        En d’autres termes, quand c’est l’HG qui mène la danse et qu’on lui demande d’avoir de l’inspiration ou de mettre de l’émotion dans un texte, il réagit en critiquant, en censurant et en bloquant le processus créatif.

        Jeanine c’est la conséquence de l’irrespect de nos rythmes bio-neurologiques.

        Ouh la vilaine !

        • Nicolas Sterlest@revenu-internet.com 31 juillet à 13 h 48 min

          Ok en fait l’idéal serait de travailler pendant la phase où l’hémisphère droit domine afin d’être plus créatif et persuasif et passer à la correction et la mise en forme lorsque c’est l’hémisphère gauche

          C’est quand même un peu fou cette histoire de cerveau mais ça pourrait bien expliquer pourquoi des fois ça va tout seul alors qu’à d’autre moment ça bloque littéralement

          • Bernard 31 juillet à 13 h 58 min

            Eh oui, le cerveau est fou !

    • Albin 31 juillet à 14 h 08 min

      Bonjour Bernard,

      alors le coup de la narine (bouchée-débouchée) excellent.
      Je ne connaissais pas non plus!

      Mais sinon pour quelqu’un qui comme moi à un nez un peu amoché,
      par la pratique dans le passé d’un sport de combat (cartilage intérieur déformé),
      puis-je également prendre en considération cette méthode?

      Toujours est-il que c’est bon à savoir, merci pour l’info!

      Albin

      • Bernard 31 juillet à 14 h 14 min

        Salut Albin,

        Ben non, bien sûr, ça ne marche qu’à la condition d’avoir le nez en bonne santé. Ni cartilage déformé, di rhube des voins…

        Mais il nous reste toujours la possibilité de rester à l’écoute de nous-mêmes. En observant ce que notre esprit est en train de fabriquer, s’il est plutôt en train de planifier ou de rêvasser, on obtient le même résultat qu’avec le nez.

    • Christiane 31 juillet à 16 h 23 min

      Bonjour Bernard,

      je trouve très intéressant les connaissances que tu nous partages sur le corps humain. Est-ce que tu as un site ou blog dans lequel tu publies des articles sur des connaissances à apprendre à propos du corps humain ?…. si oui… j’aimerais connaître l’adresse web pour le suivre…

      En passant,… une chose intéressante à savoir, sur les utilités des narines gauche et droite, que j’utilise et qui fonctionne très bien:

      1) Lorsque vous avez super chaud, vous bouchez votre narine droite et respirer quelques minutes uniquement avec la narine gauche (souvent une minute suffit) et vous allez voir comment le thermostat de votre corps se met à vous rafraîchir juste la bonne dose.

      2) Et lorsque vous avez froid, vous faites la même chose mais à l’inverse. Vous bouchez légèrement la narine gauche et inspirer et expirer uniquement avec la narine droite pour que votre corps commence à se réchauffer et le résultat est vraiment surprenant.

      Faites l’expérience, vous allez être surpris !

      Ciao
      Christiane

      • Marie-Noël 31 juillet à 17 h 49 min

        J’imagine tous les lecteurs avec une ou l’autre narine bouchée!!!
        Bon, il m’a fallu trois minutes mais j’avais vraiment froid!
        Ca marche…..

      • Bernard 1 août à 1 h 31 min

        Christiane, bonjour,

        Ces techniques de pranayama sont effectivement très puissantes. En respirant par la narine droite (narine gauche bouchée) on augmente de plus d’un tiers la consommation d’oxygène et d’un quart le rythme cardiaque. Inutile de dire que ça réchauffe !

        Mais les exercices de pranayama servent aussi à développer la maîtrise de l’esprit. En utilisant non seulement « l’alternance des narines » mais aussi certains rythmes respiratoires on peut augmenter considérablement notre concentration et notre puissance mentale. Encore un bon truc pour écrire plus vite et mieux !

        Pour répondre à ta question de savoir si j’ai un site ou blog : non, pour l’instant je rédige des ebooks pour les éditeurs web. Mais je prépare tout de même des sites/blogs pour la rentrée. Seulement, ce ne sera pas sur le corps mais sur l’esprit. Bah, ce n’est pas grave, ils sont voisins !

        • Marie-Noël 1 août à 8 h 51 min

          Bonjour Bernard,

          peux-tu m’envoyer tes coordonnées? via mon blog c’est possible. J’ai un projet de maison d’éditions d’ebook dans notamment le domaine de la thérapie et beaucoup de « mes » thérapeutes n’ont pas le temps d’écrire. Peut-être que ce serait bien de pouvoir leur proposer ce service…

        • Marie-Noël 1 août à 8 h 53 min

          Bon, j’espère que cette fois l’adresse du blog va apparaître…

    • Cédric Vimeux 2 août à 12 h 44 min

      Super cette analyse Bernard,

      Merci pour ce commentaire très utile. Et surtout pour le coup de la narine bouchée que je ne connaissais pas non plus.

      Bien Amicalement,
      Cédric

  • Clément@temps-action 31 juillet à 13 h 11 min

    Bonjour Cédric,

    Ta méthode pour écrire tes articles plus rapidement est bien sympa ;)

    Pas mal l’idée de se focaliser sur 1 seule et unique chose à chaque relecture.

    On aurait bien envie d’écrire l’article parfait du premier coup, à moins que ce soit la petite voix qui parle !

    L’écriture fait appel à la créativité. Et le meilleur moyen de l’exprimer, c’est d’écrire comme ça vient, ne pas s’interrompre, ne pas revenir en arrière, ne pas la bloquer.

    Dire à Jeanine qu’elle aura tout loisir de s’exprimer, une fois qu’on aura posé le premier jet !

  • Ludovic 31 juillet à 13 h 51 min

    Perso, la « Jeanine », je l’ai mise au placard ! :-)
    Elle me laisse tranquille maintenant.

    Cordialement

    Lud@vic

    • Bernard@Le Blog OVNI 1 août à 10 h 10 min

      Tu es moins radical que moi. Je l’ai éliminé !
      Pas de pitié pour les « Jeanine »
      Bernard

  • Marie-Noël 31 juillet à 13 h 57 min

    Voilà un article et des commentaires qui sont vraiment bien écrits.

    Mon problème c’est toujours de me dire: voilà, il l’a écrit avant moi. Je voulais l’écrire (en plus c’est vrai) et voilà que Cédric l’a fait. A part lui piquer, je ne vois pas comment je pourrais faire mieux.

    Ah, si ! je peux peut-être lui demander si je suis autorisée à le publier dans un e-book… (en citant les réferences, bien sûr)

    Merci pour tous tes trucs, Cédric

  • Benoît@Coaching Vie Futée 31 juillet à 14 h 32 min

    Salut Cédric,

    C’est en effet comme ça qu’on est le plus efficace.
    J’écris un peu comme ça mais les étapes de relecture, je les fais rarement le même jour.
    Ca permet de prendre du recul sur ce qu’on a écrit d’un coup et on peut ainsi enrichir l’article.
    Benoît

  • Albin 31 juillet à 14 h 35 min

    Bonjour Cédric,

    il s’agit d’une excellente technique! Sans aucun doute à adopté.
    Il en va de notre création, que diable!

    D’ailleurs, à ce sujet concernant la lecture, j’avais lu quelque chose de semblable.
    Souvent au fil des pages, notre lecture s’arrête net car un mot est surmonté d’un chiffre qui nous ramène sur le bas de la page, et souvent l’on s’empresse d’aller voir la note de l’auteur.. Mais ceci nous coupe dans notre lecture et notre cerveau perd le fil souvent captivant du récit.
    Semble-t-il qu’il est mieux de faire cela, une fois la lecture terminée.

    J’ai essayé, et il est vrai que n’étant plus absorbé par ce genre de détails, notre lecture reste plus… passionnante.

    Maintenant imaginons d’aller voir un film, qui serait coupé à intervalle réguliers, pour nous expliquer le sens de tel mot, ou telle autre phrase par une explication théorique!
    Avouez, la plupart d’entre nous, quitterions la salle.

    Alors oui Cédric complètement d’accord avec cette technique… d’écriture. Merci et

    Bon dimanche.

    Albin

  • Xavier@Market Samurai 31 juillet à 14 h 42 min

    Bon et bien si c’est promis alors il va falloir que je m’y mettre parce que j’avoue m’être bien reconnu dans la description de celui qui corrige chacune de ses phrases au cours de la rédaction …

    Xavier

  • Davy@Blog WebMarketing 31 juillet à 17 h 51 min

    Tiens, j’utilisais la méthode anti Jeanine sans le savoir :). Sauf que je ne fais que deux relecture, celle de cohérence, et celle d’orthographe. Et la puissance, je l’ajoute à la cohérence. J’ai conscience que celle ci doit avoir sa propre place, mais déjà relire 2 fois un article, qui des fois fait plus de 2000 / 3000 mots … c’est long!

  • Thierry Valker | business-marketing-internet 31 juillet à 20 h 27 min

    Salut Cédric

    Moi, apparemment, je suis le seul à avoir laissé Jeannine à l’école. Quand j’écris, c’est toujours le premier jet qui est le meilleur. Déjà à l’école, Jeannine me disait de ne pas corriger, parce que c’est à ce moment là que je rajoutai les fautes.

    Jusqu’à maintenant, ça m’a toujours réussi. Pourvu que ça dure…

  • Soufiane 1 août à 3 h 49 min

    Bonjour,
    Vraiment un article très intéressant !!
    Je dirai que j’avais 10 de cette Jeanne :D
    Pour un article de 2000 mots, je passe une journée :s
    Maintenant, avec cette méthode, je vais booster la publication de mes articles !!!
    MERCI CÉDRIC !!

  • jérôme@marketing internet 1 août à 8 h 20 min

    Je suis d’accord pour écrire les articles d’une seule traite. J’ai tendance à écrire tout d’un coup et revenir dessus quelques jours après, ca me permet d’avoir du recul et les idées beaucoup plus claires.

  • Fabrice@formation-marketing-sur-internet 1 août à 10 h 09 min

    Salut Cédric,

    Merci pour cet article très intéressant. je ne m’en était jamais rendu compte, mais maintenant que j’ai lu ton article, je me rends compte que la « Jeanine » était là.

    Alors promis, dès mes prochains articles je la mets à la porte.

    En général, je fais une partie du travail paragraphes par paragraphes. Mais pas à la fin du travail.
    Je vais donc tester la technique.

    Encore merci

    Fabrice

    • Cédric Vimeux 2 août à 12 h 49 min

      Salut Fabrice,

      N’hésite pas à me faire un feedback toi aussi.

      Comme je le disais plus haut, cette méthode fonctionne bien sur moi mais j’aimerais savoir comment elle fonctionne sur d’autres.

      De même, elle peut certainement encore être optimisée/simplifiée, etc.

      Cédric

  • business-conception 1 août à 13 h 40 min

    Bonjour Cédric,
    pour une fois je dois avouer que j’appliquais tes conseils avant de lire ton article. Pour une fois :)

    Si je peux donner un petit conseil, c’est également de faire relire par une ou deux personnes externes à votre projet ou votre article. C’est encore la meilleure solution pour avoir un article en béton.

    Dans tous les cas c’est bien de rappeler aux gens que l’on ne s’improvise pas rédacteur du jour au lendemain. Il faut aussi savoir être indulgent, c’est très rare de ne pas faire une seule coquille, tant dans la tournure de phrase que en orthographe ou en grammaire.
    Langue française quand tu nous tiens :)

    Merci beaucoup pour ton article en tout cas, ça rappel qu’il faut être vigilant à tout instant .

    • Cédric Vimeux 2 août à 12 h 53 min

      Bonjour,

      Oui, faire relire est également une excellente idée.

      Stephen King a pour habitude d’imprimer 10 exemplaires de ses manuscrits et de les faire lire à 10 personnes de son entourage.

      Chaque relecteur à le droit de modifier les phrases, ajouter un peu de contenu, etc.

      Ensuite, il récupère les 10 exemplaires, et regarde les modifs qui ont été faites. Puis, il ne garde que ce qu’il veut.

      Souvent, les modifs et les ajouts lui apportent de nouvelles idées, etc.

      C’est une excellent méthode.

      Cédric

  • Olivier@coaching d'entreprise 1 août à 17 h 24 min

    Si je peux comprendre les différentes relectures, n’est-ce pas une perte de temps ?
    Quand on écrit un texte par jour, ok, on peut opérer ces lectures de façon autonome
    mais quand on écrit 5 articles par jour, c’est impossible !

  • Neo@immigré entrepreneur 1 août à 18 h 11 min

    Intéréssant post encore une fois.

    En ce qui me concerne, j’applique déjà ces techniques mais à ma manière.

    1. j’écris tout l’article d’une traite, puis je fais une relecture rapide pour vérifier la cohérence et je sauveagrde en brouillon.

    2. Je passe à autre chose, à d’autres occupations.

    3. Je reviens à l’article plusieurs heures/ jours après, et je le relis avec un regard neuf. ce qui me permet de comprendre beaucoup mieux la cohérence de mon texte.

    4. je publie ou planifie la publication.

    • Cédric Vimeux 2 août à 12 h 54 min

      Bonjour Néo,

      Oui, laisser reposer au moins 24 heures est une très bonne chose.

      Il faut essayer de le faire le plus souvent possible.

      Cédric

  • Roland 2 août à 20 h 46 min

    Salut Cédric!
    C’est clair à présent. Avec vous on ne peut que devenir écrivain ou copywriter forcé. Merci pour ces trucs, certes petits apparemment, mais essentiels.

  • chems@polyval 3 août à 14 h 58 min

    ça me rappelle également les techniques de lecture rapide, sans trop de coupures et de retours en arrières à tout bout de champs…d ailleurs lire et écrire…!..ça va de pair pour un blogueur….bonne continuation et espérons des narines équilibrées pour écrire plus à l aise…

  • Benjamin 5 août à 11 h 13 min

    En fait, c’est toujours une question d’adéquation entre la finalité d’un texte et la qualité d’écriture. J’écris des articles pour mes blogs depuis des années, d’une traite, sans relire, pour une qualité que je juge correcte (exemple : ce post est écrit ainsi).

    À côté, je suis écrivain, publié, et je peux passer jusqu’à 5 heures sur un simple paragraphe pour atteindre ce que je juge « mon niveau optimal d’écriture ».

    Tout est question de temps et but. Un peu comme à l’école, vous pouvez passer quatre heures sur un devoir, sachant que ça vous donnera un 12. Ensuite, l’heure marginale de travail sur le devoir ne garantira pas forcément un gain d’efficacité (des points en plus). Il y a donc un seuil d’improductivité à ne pas atteindre. Déterminez-le pour vous.

  • Sandy 10 août à 16 h 00 min

    Je suis bien du genre à trop écouter Jeanine,
    Merci pour les conseils !

  • Grégory @Deviendra grand 19 août à 14 h 22 min

    J’ai beaucoup, beaucoup, beaucoup de mal à séparer écriture, cohérence et correction. S’il n’y a pas de cohérence, ça bippe de trop dans ma tête ! Et les fautes de grammaire/orthographe me chatouiilent trop les yeux (ben oui, je suis chatouilleux !) …

    Je retravaille toujours un peu, en dernière étape. Mais peut-on parler de travail sur la puissance des mots ?…

  • JulieC 20 août à 22 h 43 min

    Je me suis vraiment reconnue dans cet article… :/
    C’est dingue cette difficulté que j’ai à écrire plusieurs phrases sans m’arrêter systématiquement pour les réécrire au fur et à mesure (même actuellement pour écrire ce commentaire, suis-je un cas désespéré ?)…
    j’imagine qu’à force d’écrire des articles et des commentaires, on arrive à être plus clair dès le premier jet, et à devenir aussi à l’aise à l’écrit que l’on l’est à l’oral… en tous cas je compte bien essayer d’appliquer cette technique très intéressante dès que possible, merci !

  • Binh@Etre Acteur 5 septembre à 15 h 43 min

    Bonjour,
    et merci pour cet article et les commentaires que je trouve super intéressants sur le pranayama et le nez !

    Pour ma part, je met souvent longtemps pour rédiger des articles, je fait un brouillon, je reviens dessus le lendemain, avant de recommencer dans l’interface de wordpress. Ce qui m’aide c’est de commencer la rédaction directement dans WordPress plutôt que dans un logiciel extérieur. Ça me permet de ne pas le reprendre à zéro et de l’imaginer sur mon blog. Sinon j’ai du mal à imaginer qu’il sera publié…

    Je vais essayer les 3 relectures focalisées sur différents aspects, je pense que ça m’aidera à rester concentré.

  • claire 14 octobre à 10 h 45 min

    Les hémisphères gauche et droit … en ce qui me concerne je préfère remettre au lendemain la dernière relecture.
    En corrigeant définitivement le jour même, j’ai encore trop le texte en tête : je le connais par coeur sans le lire, et en ne le lisant pas je ne vois pas les « phaute ».
    Pourtant dieu-sait si cela me rend dingue de lire des articles criblés de fautes d’orthographe.

    claire honnay

  • Jeremy@Infos Bâtiment Energie 30 juillet à 11 h 28 min

    Je pense que tout le monde se voit dans cet article, c’est ce qui le rend très concret.

    Personnellement, j’essaie d’appliquer les méthodes que tu donnes dans cet article, mais ce n’est pas toujours évident.

    Je pense qu’avec le temps ça deviendra une habitude. Cela devrait me permettre de diviser mon temps d’écriture par deux ou 3 je pense.

    Merci encore,

    Bonne continuation !

  • Innsa Madi@ 23 novembre à 12 h 09 min

    Eckhart Tolle en parle avec son livre le pouvoir du moment présent. Il dit qu’il existe en nous l’être et l’inconscient (le mental), et pour mieux vivre, il faut être dans l’instant présent en accordant moins d’importance au mental et privilégier plus l’être… Jeanine, il faut l’écouter et se rendre compte à quel point elle est ridicule, redondante !

  • Innsa Madi@Les buzz 23 novembre à 12 h 30 min

    Évidemment le mental c’est Jeanine !

  • M-Christine 27 mai à 19 h 07 min

    Merci Cedric, bons conseils.
    Perso, je suis bonne en français, donc j’écris d’un trait, et j’ai un correcteur de fautes aussi
    je relis pour voir la cohérence et aussi l’orthographe, des fois que…
    j’aime que l’article soit aéré donc je mets des paragraphes
    Je mets en gras et / ou en couleur forte (hou! les couleurs pâles illisibles…) ce que je veux que les gens retiennent
    J’ajoute une ou des photos pour accrocher, de l’audio ou une vidéo selon l’article
    Je ne fais pas de roman-fleuve qui rase les gens….(tout le monde est pressé paraît-il)

    Mais je viens de commencer, donc je lis tous les conseils et astuces!

  • Alex 4 février à 15 h 46 min

    Je ne connaissais pas Antidote, ça à l’air pas mal !

    C’est vrai que se relire est important. J’ai également ce réflexe de relire ma phrase plusieurs fois, c’est une grosse perte de temps. Merci pour l’astuce.

Post comment

real money casinos new zealand