Mai
3

Pourquoi les hommes politiques se critiquent-ils autant… et comment leurs critiques VOUS manipulent



Si vous avez regardé le débat Hollande/Sarkozy hier soir, alors vous avez vu avec quelle férocité ils se critiquaient l’un l’autre.

Mais saviez-vous que ces critiques sont en réalité une technique de manipulation qu’ils utilisent contre VOUS ?

Et que, vous aussi, vous pouvez l’utiliser dans vos pages de vente ?

Cette technique de manipulation s’appelle l’effet de négativité.

Je vais vous expliquer comment cette technique peut tripler la puissance de vos pages de vente…

Mais avant cela, je dois vous parler d’une expérience réalisée par deux psychologues : Georges Bizer et Richard Petty.

La voici :

technique de manipulation, Richard Petty, Georges Bizer, effet de négativité

L’expérience de Bizer et Petty

Bizer et Petty ont réuni des volontaires et les ont répartis en deux groupes.

L’expérience s’est déroulée en deux phases.

Phase 1 :

Ils ont montré à chaque groupe une campagne électorale différente. Toutes deux en faveur d’un candidat fictif nommé Smith.

La campagne visionnée par le premier groupe insistait principalement sur les qualités de Smith et de son programme. Bref, une campagne « Pro-Smith ».

La campagne visionnée par le second groupe s’attachait, quant à elle, à critiquer l’adversaire de Smith. Un certain Bredesen. C’était donc une campagne « Anti-Bredesen ».

À la fin de cette première phase, la plupart des participants disaient vouloir voter pour Smith… Logique !

Phase 2 :

C’est là que l’expérience devient intéressante.

Georges Bizer et Richard Petty ont voulu mettre à l’épreuve l’engagement de chaque groupe pour Smith.

Pour cela, ils ont simplement montré à chaque groupe un message « Anti-Smith »… Histoire de voir s’ils seraient toujours favorables à Smith après les critiques.

Résultat ?

Ceux qui avaient reçu le message « Pro-Smith » (le groupe 1) changèrent d’avis. Ils voulaient maintenant voter pour Bredesen.

Ceux qui avaient reçu le message « Anti-Bredesen » (le groupe 2) restèrent sur leur position. Ils voulaient toujours voter pour Smith.

Cela s’appelle…

L’effet de négativité

Des études sur la mémoire ont démontré que nous mémorisons mieux les arguments négatifs que les arguments positifs. Le négatif pèse plus lourd dans la balance.

L’opinion que nous avons sur un candidat est principalement forgée par les arguments négatifs que nous avons entendus sur lui. Et moins par les arguments positifs.

Ceux qui avait un avis positif sur Smith ont changé d’avis dès qu’ils ont entendu du négatif à son sujet. Par contre, ceux qui avaient DÉJÀ un avis négatif sur Bredesen sont restés sur leur position. Leur opinion était déjà faite.

Bref, vous avez compris… Le négatif et le positif ne se battent pas dans la même catégorie. L’un est un point lourd, l’autre un poids plume.

Un candidat gagnera bien plus de points en dénigrant son adversaire, plutôt qu’en vantant son propre programme. Nous l’avons bien vu hier.

En utilisant l’effet de négativité, il vous influencera plus facilement. Il aura plus de chance d’obtenir votre vote en dénigrant son adversaire, plutôt qu’en expliquant les qualités de son programme.

Et le webmarketing dans tout ça ?

Écoutez ceci :

Vous pouvez utiliser l’effet de négativité au début de vos pages de vente, afin de détruire vos concurrents. Mine de rien.

Bien sûr, le but n’est pas de le faire à la façon des hommes politiques. Ni de dénigrer des gens ou des produits en les nommant.

Mais vous pouvez parfaitement faire des généralités. Et vous attaquer à des « concepts »…

Vous pouvez par exemple dire que vous avez essayé tel ou tel concept, et parler de vos résultats. Dire pourquoi cela n’a pas marché. Combien d’argent et de temps vous avez perdus, etc.

Pourquoi ?

La réponse est évidente… La voici :

Vous ne voulez pas que vos prospects quittent votre page de vente et aillent voir les offres concurrentes.

Et la meilleure façon pour qu’ils restent sur votre page, c’est de leur démontrer à quel point les produits concurrents sont mauvais. Pourquoi ils ne fonctionnent pas. Pourquoi ils sont trop chers, trop compliqués, trop « has been », etc.

Allez-vous perdre du temps à lire la page de vente d’un produit concurrent si on vous a démontré que ce produit est mauvais, ne marche pas, trop cher, pas fait pour vous, etc ?

La prochaine fois que vous lirez une page de vente, vous trouverez certainement un passage qui utilise l’effet de négativité pour démolir la concurrence. Mine de rien.

Inspirez-vous-en !

Faites-le de façon éthique, bien évidemment, mais faites-le ;)

L’effet de négativité est l’une des techniques de manipulation les plus efficaces pour motiver vos prospects à ne pas aller voir ailleurs.

Pensez-y ;)

PS: L’expérience au début de cet article est tirée du livre 150 petites expériences de psychologie des médias, de Sébastien Bohler. Une lecture que je vous recommande vivement ;)

46 Comments to “Pourquoi les hommes politiques se critiquent-ils autant… et comment leurs critiques VOUS manipulent”

  • Martha 3 mai 2012 à 17 h 35 min

    Bravo Cédric, super article :-); je n’ai malheureusement pas vu le débat, mais je l’ai écouté de mon téléphone portable; et j’étais en train de faire cette constatation.
    Un vrai maître dans l’art de manipuler

    • aladin@aldevie 3 mai 2012 à 18 h 04 min

      salut cédric
      fantastique pour la méthode je très appréciable pour une page de vente.

    • Cédric Vimeux 3 mai 2012 à 18 h 59 min

      Bonjour Martha,

      > Un vrai maître dans l’art de manipuler

      Ils étaient deux, au débat ;)

      Cédric

      • martha 3 mai 2012 à 19 h 20 min

        En effet Cedric, mais je m’entends quand je parle au singulier ….. (ce n’est que mon avis) mais il est indéniable que le Président sortant utilise volontairement cette méthode pour mener à bien sa campagne; c’est un homme qui passe bien à la télé, il travaille énormément son image, etc…., c’est vraiment calculé.

        • Davy@WebMarketing 4 mai 2012 à 9 h 01 min

          Hello Cédric,

          Excellent article, j’ai beaucoup analysé les techniques de manipulation durant cette campagne, et j’avais fait la même constatation, en voyant les commentaires des gens sur tel ou tel article, critiquant tel ou tel candidat.

          D’ailleurs Martha, tu nous donnes un exemple flagrant que cette technique fonctionne !

          J’ai aussi remarqué que cet « effet de négativité » dépend de plusieurs facteurs. Si pour telle ou telle raison, on a été convaincu par une des deux personne, alors on va complètement ignorer l’effet de négativité de l’autre, et amplifier celui du candidat préféré. Cela rejoint un peu l’expérience dont tu parles.

          Ces bonnes grâces s’attirent en disant aux gens, ce qu’ils ont envie d’entendre, ou ce qu’ils ont besoin d’entendre ! On retrouve encore une fois les bases du marketing :)

          A bientôt !

  • Arnaud 3 mai 2012 à 17 h 44 min

    Une fois plus un post très judicieux !

    D’ailleurs si vous revoyez les 2 spots des 2 candidats, Sarko a TOUT misé là dessus puisqu’il ne fait que dénigrer son adversaire.
    Ceci dit… entre la peste et le choléra :-)

    De mon côté je m’y suis risqué aussi pour comparer mon logiciel de gestion avec les autres logiciels du marché qui sont effectivement plus compliqués, plus fermés et plus chers.. entre autres !
    ça donne ça http://www.logicielsollo.com/avantages/

    @+
    Capitaine sollo

    • Cédric Vimeux 3 mai 2012 à 19 h 01 min

      Bonjour Arnaud,

      > Sarko a TOUT misé là dessus puisqu’il ne fait que dénigrer son adversaire.

      Les deux se dénigraient l’un l’autre, non ?

      Cédric

    • Carmelo 3 mai 2012 à 19 h 22 min

      @ Capitaine Sollo : j’ai surtout l’impression que c’était hollande qui attaquait sans cesse sarko…

      • Arnaud 3 mai 2012 à 23 h 34 min

        Je parlais d’un clip pour le second tour que j’ai vu hier, et qui m’a semblé plus en attaque des idées de son adversaire !
        Quand au débat, moi perso tout seul …. j’ai trouvé Sarko plus crédible…

        • Des Trucs Pour Changer De Vie 4 mai 2012 à 9 h 44 min

          Sauf que quand on vérifie ses affirmations, on s’aperçoit qu’il a proféré de nombreux mensonges. Par exemple le fait qu’il ne soit pas allé dans un endroit célèbre pour remercier ses généreux donateurs. Pas de bol: je viens de voir la photo ce matin. Il y était bien…

          Autre exemple sur ses affirmations quant à l’augmentation du chomage: il prend les chiffres du BIT et non ceux de Pole Emploi (ce qui est pour le moins curieux). Et il y a d’autres exemples.

          Sur Hollande, il a été déstabilisé sur l’histoire des centres de rétention. Il a écrit qu’ils devaient rester l’exception et s’est rendu compte qu’il avait dit une connerie…

          Sam

  • Thierry@blog marketing 3 mai 2012 à 17 h 51 min

    Salut Cédric

    L’effet de négativité d’hier soir m’a profondément assoupi. :)
    Ceci dit, je ne doute pas que cette méthode soit efficace sur une page de vente.

  • Rodrigue@theme wordpress Gratuit 3 mai 2012 à 17 h 53 min

    Oui mais comment nous ne pouvons pas dénigrer le produit, l’aspect du prix ensuite, si c’est un affilié lui aussi, il sera au même prix !!!

    Dans ce cas miser sur la qualité du service derrière (je prend l’exemple d’un plugin pour un site) en disant que nous assurons le suivi (voir même l’installation).

    Ca ne vas pas être très évident à mettre en Place, nous ne sommes pas en politique ;-)

    • Cédric Vimeux 3 mai 2012 à 19 h 06 min

      Bonjour Rodrigue,

      La réponse est facile…

      Imagine que tu fais la promotion de « Affiliation Commando ».

      Si un prospect se trouve déjà sur la page de vente de Affiliation Commando, après avoir cliqué sur TON lien d’affiliation, pourquoi irait-il cliquer sur un autre lien qui amènerait à la même page, et donc au même produit ?

      Cédric

  • jacky@vendeur de rêves 3 mai 2012 à 18 h 01 min

    Très mauvais article , les miens sont bien meilleurs !
    Heu… Non là je manque un peu d’arguments et d’éthique non ?
    Sinon personnellement je prèfère de beaucoup les débats politques au matchs de foot et j’ai passé un bon moment hier soir. Dans ce monde de brute un candidat fleur bleue nous louant les vertus d’un bon programme fait pour aider l’humanité à se porter mieux n’aurait eu aucune chance de toute façon, n’est il pas ? ;- (

  • Johann@Pro-Influence 3 mai 2012 à 18 h 11 min

    C’est bien connu que les médias et les politiques sont les rois de la manipulation. Quant à l’application en marketing une technique très importante est de toujours se trouver un (ou plusieurs) enemie(s).
    Comme le fait Apple avec Microsoft ou encore Coco Cola avec Pepsi. Aussi les gens aiment les confrontations, c’est d’ailleurs ce qui a rendu le débat d’hier très interessant :)
    Tous les moyens sont bons pour manipuler l’opinion publique !

  • Patrick 3 mai 2012 à 18 h 19 min

    Intéressant!
    Jusqu’à maintenant j’avais toujours trouver ce jeux infantile.
    Je trouvais aussi que ça n’apportait rien de constructif.
    Si la nature humaine est ainsi, alors elle mérite ce qu’elle obtient.

    • Cédric Vimeux 3 mai 2012 à 19 h 08 min

      Salut Patrick,

      > Si la nature humaine est ainsi, alors elle mérite ce qu’elle obtient.

      Cela dépend… Qu’obtient-elle, selon toi ?

      Cédric

  • Manuel @affiliation emarketing 3 mai 2012 à 18 h 19 min

    Bonjour Cédric,

    Ton article est très intéressant, quelque part il m’a servi a mieux décoder le débat d’hier soir.
    Je ne connaissait pas le test que tu cites, c’est vrai qu’on a tendance a se faire une opinion d’après les défauts.

    Manuel

  • FlorianL@Minceur Efficace 3 mai 2012 à 18 h 38 min

    J’en avais déjà entendu parler vaguement mais là tu m’éclaire pas mal sur la question.

    Et oui, le petit défaut mis en avant se remarque toujours beaucoup plus que toutes les autres qualités même meilleures.

  • Alexis@Ma-Traque 3 mai 2012 à 18 h 50 min

    Bonjour Cédric,

    C’est exactement comme ça que ça marche, très bien vu :)

    On peut même délocaliser ce « problème » dans une approche plus « développement personnel » : commettre une action négative peut ruiner votre réputation et il faudra une masse monumentale d’actions positives pour effacer la négative.
    C’est même parfois impossible.

    Comme tu le dis, le négatif a toujours un impact plus important sur les gens. C’est peut-être aussi dû au fait que les français soient la population la plus râleuse et pessimiste au monde.. ça peut jouer.

    En tout cas, comme je le dis souvent sans pour autant être croyant : « Un Satan vaut mille Jésus ».

    Merci du partage
    Amicalement

    • Cédric Vimeux 3 mai 2012 à 19 h 09 min

      Salut Alexis,

      > « Un Satan vaut mille Jésus ».

      J’adore ;)

      Cédric

  • nassim 3 mai 2012 à 19 h 09 min

    Franchement j’avais jamais analysé les choses de cette manière.

    Donc pour promouvoir mon blog par exemple, je dois dire du mal des autres ? :)

    Intéressant …

    Nassim

    • Raphael@duel-marketing 3 mai 2012 à 20 h 45 min

      Non Nassim ! fais attention, vous pouvez déclencher une polémique comme Olivier et Sébastien l’ont fait mais n’utilise pas cette stratégie à outrance.Cela risque de détuire ta personnalité.
      Tu comprends

    • nassim 4 mai 2012 à 0 h 43 min

      Bonsoir Raphael,

      Merci pour le commentaire. Je vous rassure, je ne compte pas me lancer de ce type de critiques ;)

      Amicalement,

      Nassim

  • Raphael@duel-marketing 3 mai 2012 à 20 h 41 min

    C’est vrai Cédric,j’ai vu ces genres de manipulations surtout sur les pages de vente anglophones.
     » nearly all the Grus who boast about how much money they make don’t want to share their real secrets with you »
    Ceux qui utilisent cette stratégie vous font rever que vous venez de tomber sur la solution à votre problème.
    J’adore l’effet de négativité.
    Un débutant qui ne controle pas ses émotions va vite vider sa carte de crédit parce que les offres sont trop belles pour etre vraies

  • florent@blog2blog-pro.com 3 mai 2012 à 21 h 08 min

    Merci pour l’article mais en même temps je me demande si les hommes politiques que l’on a sont bien versés dans l’art de la manipulation. M’est avis qu’ils sont davantage le reflet de notre société agressive qui voit le défaut dans les autres plutôt que chez eux. Mais ceci est un autre débat. ;-)

  • Raphael@duel-marketing 4 mai 2012 à 0 h 23 min

    Certaines personnes considèrent la politique comme quelque chose de sales pourtant c’est une science pure car elle permet d’obtenir ceux que l’on veut des autres.

  • Yvon@copywriting 4 mai 2012 à 3 h 13 min

    Salut Cédric

    Beaucoup à dire sur cet article.

    Pour commencer, chapeau. Je me demandais quand tu allais enfin te décider à tirer un article du match auquel les gens assustent depuis quelques mois. C’est fait. Bravo.

    Maintenant, j’émettrais quelques doutes sur cette technique (suis-je le seul ? Sûrement, mais je ne suis pas trop surpris).

    Déjà, si on en juge sur ma poussée de boutons quasi instantanée quand on me parle de politique et plus particulièrement de cette p… de campagne présidentielle qui me prend – au bas mot – 50% du temps déjà énorme que je consacre aux infos chaque jour à la radio (soit environ 45 secondes), alors je me dis que dénigrer son voisin, même en politique, c’est complètement débile. Et vivement que ce soit fini.

    Je me demande même comment on peut oser faire chier le monde comme ça pendant 4 mois en bafouant ouvertement les plus élémentaires notions de respect, d’éthique et de bienséance au nom d’un soit-disant évènement censé élire le mec (ou la nana) le plus à même de diriger 60 millions de personnes.

    Au final, on va élire un marchand de chameaux qui insulte ses concurrents à tours de bras, en public, et qui en éprouve en plus de la fierté. C’est parfaitement abject. Et complètement débile.

    Ce qui fait que même si à la fin, la critique de la concurrence apportera la victoire (comme si quelques insultes durant 4 mois allaient pouvoir effacer le résultat de 4 ou 5 ans d’activité politique concrète), il n’en reste pas moins que la perception qu’ont les gens de la personne qui a gagné reste négative. Et négative dans les grandes largeurs.

    Par conséquent, utiliser cet effet de négativité dans une lettre de vente me semble carrément suicidaire si on veut durer.

    Car on va pouvoir vendre un produit très bien (encore que je demande à voir avec et sans cet effet), mais les conséquences derrières auront-elles été réellement mesurées ?

    D’ailleurs, quoi de mieux qu’un exemple pour servir mon propos ? :D

    Il y a un sacré paquet de bourrins dans ce métier (notez l’effet de négativité et l’effet que cela produit sur vous si vous êtes concerné par ce « métier »). Qui n’hésitent pas à suivre à la lettre tous les conseils qu’on leur donne ici ou là.

    Et quand on leur dit « Il faut dénigrer son voisin », ils y vont. Sans réfléchir, et sans voir plus loin que le bout de leur nez. Et au final, plutôt que de démarrer dans le business de manière sympa et cool, il tapent tout de suite dans la fourmilière. Et ils sont loin d’être chaussés pour l’occasion, car les clients – satisfaits – des concurrents dénigrés voient ce jeunot qui arrive comme un bel arrogant dont on ne connait rien d’autre que cette première impression qui va les suivre pendant des années.

    Bref. Même si cet effet est efficace de temps en temps et au cas par cas, je recommande à tous les novices ou à tous ceux qui peinent à faire quelques revenus décents sur Internet à le mettre de côté pour un test futur, quand leurs reins seront assez solides pour résister à un effet tout aussi efficace dans ce domaine qui s’appelle l’effet du retour de bâton.

    J’ai eu l’occasion d’assister il y a peu à quelques évènements inter-marketeurs vachement sympas, qui se sont soldés par des pertes des deux côtés et des disparitions pures et simples en moins de 15 jours… Et les clients qui assistent en direct au combat en se tenant les côtes de rire devant ces bouffonneries infantiles…

    Un peu long, comme commentaire (j’aurais largement pu en faire un article).

    Bonne soirée/journée

    Yvon

    • Dominique@les relations humaines positives 4 mai 2012 à 11 h 30 min

      Et non tu n’es pas seul… j’ai donné le même avis… à lire plus bas je ne vais pas me répéter hé hé !! ;-)

    • Cédric Vimeux 8 mai 2012 à 18 h 44 min

      Salut Yvon,

      Je ne dis pas qu’il faut « dénigrer son voisin ». Mais je dis que si on veut mettre en avant les qualités de notre produit, il faut utiliser le contraste et mettre en avant les défauts des autres.

      Ton produit est moins cher ? Montre à quel point les autres produits le sont trop.

      Ton produit prend moins de place ? Montre à quel point les autres en prennent trop.

      Ton produit dure plus longtemps ? Montre à quel point les autres s’abîment trop vite.

      Mais bon, ton commentaire me fait au moins réaliser à quel point mon article manquait cruellement d’exemples.

      Cédric

  • Madeleine 4 mai 2012 à 9 h 09 min

    Merci Cédric, vous m’avez aidée à faire une de mes relances.
    Et surtout vous m’avez fait réfléchir sur mes propres réactions émotives.
    Merci,
    Madeleine

  • valérie 4 mai 2012 à 10 h 29 min

    Je suis d’accord avec le fait que la manipulation des Français a bien été effectuée ,et surtout par Hollande , sans vouloir faire de politique !!! depuis le debut il n’a fait que critiquer et renvoyer la reflexion des français sur les 5 dernieres années de pouvoir de Sarko ! et sans jamais emettre à ce propos une reflexion positive sur ce qu’il s’est passé , alors que malgré tout , on reste le 2 eme pays d’Europe , on n’a rien perdu de notre prestige mondial , et avec encore un peu de temps , on allait pouvoir remonter la pente !!! c’est pas si mal , meme si ce n’est pas le paradis !!! on a eviter bcp de choses et je ne pense pas qu’avec les socialistes nous en serions au meme stade !!!
    bon, ok , pas de politique !!!
    cependant il va peut etre reussir a gagner; parce qu’il n’a dit que 2 choses reellement le long de sa campagne : « a été mauvais ,nul ,etc… alors , votez pour le changement !!!
    et je crois que c’est plutot ce coté là que les gens ont retenus , le CHANGEMENT , !! tout le monde VEUT du changement et c’est souvent perçu comme POSITIF le changement !!! alors OUI , on vote pour le changement ,,, sauf que le changement peut etre vraiment PIRE !!!je ne pense pas que critiquer d’autre personnes , ou projets sur un blog soit positif , ça laisse forcement une image plutot negative et improductive ,, a moins que ce ne soit pour une excellente raison qui permette de « sauver » qq’un d’une importante erreur ! voilà ce que je pense de la critique negative .et Hollande a proposé de LA POSITIVITE avec 1 seul MOT ,tout en critiquant ce qui était le plus facile ! et malheureusement ça va peut etre fonctionner !!!

    • Cédric Vimeux 8 mai 2012 à 18 h 50 min

      Hollande a été élu.

      Je pense que les gens n’ont pas voté pour lui, mais contre Sarkozy.

      Hollande le savait, c’est pour cela qu’il a insisté sur tous les aspects négatifs de l’ancien président, et de son bilan. Au lieu de parler de son programme (qui, entre nous, est irréaliste).

      A chaque fois que j’ai demandé à quelqu’un « pourquoi as-tu voté Hollande ? », on me répondait toujours en me parlant de Sarko.

      Cédric

  • valérie 4 mai 2012 à 10 h 33 min

    PS: comment faire pour mettre une photo en face de mon nom? ce sera moins anonyme , et je ne crains pas mes idées !! merci !!!

  • Dominique@les relations humaines positives 4 mai 2012 à 11 h 25 min

    J’avoue que je n’ai pas regardé le débat tellement la politique m’insupporte et de toute façon je sais déjà pour qui je vais voter ! ;-)
    Ceci dit, je ne dois pas être comme la majorité des gens car si il y a un truc dans tous les domaines (et la politique en particulier) qui m’insupporte c’est justement la critique des autres.
    Je préfère cent fois quelqu’un qui a un discourt constructif, qui donne des solutions que quelqu’un qui critique le bilan de l’autre ou le programme de l’autre. Pour moi ça n’apporte rien au débat.
    Et j’avoue que chaque fois que j’ai pu regarder un débat ou une émission avec l’un ou l’autre des candidats qui utilisait ce moyen j’étais tenté par voter pour un autre. Et malheureusement celui pour qui je vais voter utilise ce moyen…
    Je comprends mieux d’ailleurs à la lecture de cette article qu’aux états Unis ils utilisent des spots télé pour critiquer leurs adversaires…
    D’ailleurs dans d’autres domaines je préfère souvent celui qui perd (comme dans le sport quand d’aventure je regarde ce qui est plutôt rare…) Je vais préférer encourager celui qui a moins de points que celui qui gagne…
    J’aime l’attitude positive et critiquer un produit ou une personne pour moi est plutôt contre productif. D’ailleurs pour avoir lu des mails de vente qui utilisaient ce procédé je ne suis même pas allé jusqu’au bout… la critique n’est profitable pour personne…
    C’est mon avis et je le partage… hé hé !!

  • Eric Hebting 4 mai 2012 à 13 h 35 min

    Salut Cédric :)

    Personnellement je partage l’avis de Dominique et d’Yvon lorsque la critique est destructive et ne sert vraiment qu’à enfoncer « pour se faire soi-même mieux voire », même s’il m’est arrivé par le passé de le faire : ce qui ne m’a rien rapporté.

    Ego quand tu nous tiens … Enfin, cela me permet d’apprendre de mes erreurs :).

    Par contre lorsque la critique est constructive et vise à améliorer une situation ou résoudre un problème que rencontre de nombreuses personnes, là ça vaut le coup.

    Il faut « juste » savoir faire la différence entre les 2.

    • Cédric Vimeux 8 mai 2012 à 18 h 52 min

      Bonjour Eric,

      Comme je l’ai dit, le but n’est pas d’enfoncer, mais de montrer du doigts des défauts que ton produit n’a pas.

      Cédric

  • Marc@Envie_de_Bébé 4 mai 2012 à 13 h 37 min

    Pour ma part je trouve juste très regrettable que la négativité l’emporte sur la positivité…

    Mais est ce la cause ou la conséquence de la production médiatique? Je crois malheureusement que les gens ne retiennent que la noirceur et ne s’intéresse qu’à elle…

    Pourtant on aurait tous tellement à y gagner si cette tendance s’inverser!

    Qu’il en aille ainsi, faisons en sorte malgré tout de tirer notre épingle du jeu, de rester lucide et optimiste…

    Bref tant de choses à dire!

    Cordialement

    • Cédric Vimeux 8 mai 2012 à 19 h 00 min

      Bonjour Marc,

      Si notre cerveau donne plus d’importance aux choses négatives que positives, c’est tout simplement pour notre sauvegarde.

      Parce que les choses négatives sont potentiellement dangereuses. Donc, notre cerveau attire davantage notre attention sur elles.

      C’est tout simplement notre instinct de survie qui parle.

      Cédric

  • Vincent@Cadeaux geek originaux 4 mai 2012 à 13 h 45 min

    Efficace certes, mais utilisé à outrance en politique !

  • Fabenalsace 6 mai 2012 à 18 h 02 min

    J’ai regardé le débat et les 2 protagonistes ont passé plus de temps à critiquer l’autre plutot que de parler de leur programme.
    Ca fait des décennies que ça se passe comme ça. J’ai l’impression que ça répond au besoin des Français qui préfèrent les voir se critiquer avec quelques mots vilains !
    Si Hollande est élu, ce sera parce que les électeurs ne veulent plus de Sarkozy. Je ne suis pas sûr qu’ils adhèrent à son programme. Ils risquent d’être déçus car je ne suis pas certain qu’ils aient bien tout lu… (sans faire de politique !).
    La situation est tellement difficile (crise, immobilisme, grèves…) que je ne comprends pas pourquoi ils s’acharnent à vouloir devenir président !!!

    Pourquoi la pub comparative (très rôdée aux Etats-Unis) n’arrive pas à s’implanter en France. On a l’impression que personne ne veut tirer le premier boulet ! Il faut dire que celui qui commence a intérêt à être certain qu’il est vraiment meilleur que celui qui est attaqué et gare au retour. Le résultat risque d’être plus dévastateur que prévu.

    Article donc très formateur. Bravo et merci

  • Lucca@soin des mains colmar 11 mai 2012 à 12 h 15 min

    Je me demandais justement, de manière naïve, pourquoi ils avaient l’air de trouver plus « amusant » d’essayer de détruire l’adversaire en le dénigrant plutôt que de démontrer sa supériorité par ses réelles idées.
    L’expérience de Bizer et Petty me permet maintenant d’y voir plus clair.
    Effectivement, à tester sur son site perso.

  • Antironflement 18 mai 2012 à 0 h 40 min

    Excellent article sur le plan de la stratégie.
    Je pense néanmoins qu’il faut être irréprochable avant de se lancer dans ce genre d’attitude.
    Les critiqueurs sont généralement mal perçus et finissent souvent par voir revenir leur critiques tel un boomerang.

Post comment

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.


Nouvelle Formation Virtuose Marketing