Août
13

Êtes-vous prêt à devenir un leader hérétique, et à mener vos adeptes?


Des gens ont besoin de vous !

Qui sont-ils?

Des fanas d’informatique. Des joueurs de poker. Des éleveurs de sauterelles. Des anticonformistes. Des fumeurs qui aimeraient arrêter. Des employés timides. Des étudiants stressés…

Peu importe !

Ce qui importe, par contre,  c’est qu’aux 4 coins du globe, ces gens – qui partagent les mêmes convictions, les mêmes idéaux, et les mêmes passions que vous – n’attendent qu’une seule chose : « que vous les connectiez les uns aux autres, et les meniez là où ils veulent aller. » (S. Godin)

Le monde manque cruellement de leader. Et vous pouvez en profiter.

Voici pourquoi :

être un leader, leadership
Devenez un leader

Vous avez plus de pouvoir et d’influence que jamais

Vous pouvez réinventer le marketing, la politique, la technologie, la science ou tout ce que vous voulez.

Vous pouvez aider des gens qui habitent à 5.000 kilomètres de chez vous à sortir de leurs problèmes.

Vous pouvez créer des produits remarquables et utiles, en regroupant simplement les connaissances que vous avez déjà.

Vous pouvez changer le monde. Dès aujourd’hui. Et sans bouger de chez vous.

Est-ce vraiment possible? Oui, et vous le savez !

C’est possible parce qu’Internet a éliminé toutes les contraintes géographiques.

C’est possible parce qu’aujourd’hui – et pour la toute première fois dans l’histoire de l’Humanité – chacun d’entre nous peut facilement rassembler un groupe de gens autour d’une idée, d’une passion, d’un concept.

Chacun d’entre nous peut rassembler des adeptes. Devenir leur leader. Et les mener.

Vous êtes un leader hérétique

Pourquoi un leader? Parce que vous possédez déjà toutes les compétences nécessaires pour rassembler et guider vos adeptes.

Et pourquoi hérétique? Parce que nous voulez que les choses changent. Parce que nous sommes de plus en plus nombreux à comprendre que la stabilité n’est plus synonyme de sécurité, et que le statu quo est aujourd’hui un danger.

Et parce que seuls les hérétiques ont le pouvoir de créer du changement.

Voilà l’opportunité que vous pouvez saisir, si vous le voulez.

Quelle opportunité? Celle de rassembler et de connecter entre eux ceux qui partagent les mêmes idées, les mêmes passions, et les mêmes idéaux que vous. L’opportunité de devenir leur leader.

Et de changer le monde.

Où sont vos adeptes?

Ils sont partout. Autour de vous. Et là-bas.

Et ils n’ont qu’un seul rêve : appartenir à un groupe qui partage le même point de vue, les mêmes objectifs, et les mêmes ambitions qu’eux.

Car chaque être humain, quel qu’il soit, cherche à appartenir à un groupe, à une communauté, à une tribu. Vous aussi. Et moi aussi.

Le besoin d’appartenance est d’ailleurs l’un de nos besoins fondamentaux, l’un de nos besoins les plus primaires. À tous.

Et que devrez-vous faire pour rassembler et guider vos adeptes? Une seule chose. Simplement exposer votre vision du monde, votre message, et de montrer le chemin que vous voulez arpenter. C’est tout. Et que va-t-il se passer alors?

Ceux qui partagent la même vision, qui sont en accord avec votre message, et qui veulent arpenter le même chemin se mettront à vous suivre. Tout naturellement.

Ils ont simplement besoin d’un leader, et…

Ce leader, c’est VOUS !

Pourquoi?

Parce que quels que soient votre passion, votre vision du monde, votre idéal, vous trouverez des centaines ou même des milliers de personnes qui les partagent. Et qui n’attendent que vous pour les rassembler, et les mener.

Parce que quoi que vous ayez pu réussir dans votre vie, vous trouverez des centaines ou même des milliers de personnes qui essaient d’y parvenir sans résultat. Et qui n’attendent que vous pour leur montrer comment faire.

Parce que qui que vous soyez, quoi que vous fassiez, vous trouverez des centaines ou des milliers de personnes qui auront fait le choix de ne pas être des leaders, mais des suiveurs, et qu’ils auront décidés de vous suivre.

La question à vous poser n’est donc pas de savoir si vous êtes CAPABLE de devenir un leader. Non, ce n’est pas elle la véritable question.

La véritable question, la voici : « Allez-vous CHOISIR de le faire? »

Le monde manque de leader.

Vous êtes un leader.

Le monde a besoin de VOUS !

PS: Cet article est clairement inspiré des idées que Seth Godin exposent dans ses livres Êtes-vous indispensable? et Tribes, que je vous recommande vivement.

Photo © kabliczech – Fotolia.com

20 Comments to “Êtes-vous prêt à devenir un leader hérétique, et à mener vos adeptes?”

  • kategriss@blogging 13 août à 12 h 41 min

    Je suis justement en train de lire « Tribus / Nous avons besoin de vous pour nous mener ». Je n’ai pas encore terminé ce livre mais il est clairement inspirant et rafraîchissant. C’est vraiment un boost au moral qui donne envie de se lancer et de prendre soin de notre « tribu ».

    J’en profite pour citer ce qu’un bon leader de tribu est censé faire :
    – transformer l’intérêt commun en un objectif guidé par la passion
    – fournir les outils permettant aux membres de consolider leur communication
    – influencer la tribu pour lui permettre de se développer et d’attirer de nouveau membres.

    Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire…

    • Cédric Vimeux 13 août à 13 h 46 min

      Salut Kate,

      Oui, Tribes est un EXCELLENT livre. Comme tous les livres de Seth Godin d’ailleurs :)

      Merci à toi pour ce complément d’information très utile.

      Cédric

  • elenapoint 13 août à 14 h 08 min

    Bonjour Cédric,

    Quelle, fougue, quelle flamme, mais aussi que d’illusions sur la nature humaine !

    Bien sûr, tu en connais déjà beaucoup, à propos de cette nature humaine, bien plus que moi, malgré ton âge et le mien.

    Mais je pense, contrairement à ce que tu dis ici et à ce que veulent nous faire croire tous ces marketeurs célèbres pour nous vendre leurs cours hors de prix (attention, ce n’est qu’un rapprochement fortuit, je ne te mets pas du tout dans le même sac qu’eux ! D’ailleurs, te laisserais-tu sans combattre, enfermer dans un sac ?), je ne crois pas du tout que n’importe qui a une passion, des connaissances, des compétences qu’il peut transmettre.

    Alors, devenir un leader, oui, pour ceux qui s’en sentent capables, mais très peu le sont, alors que les suiveurs se comptent pas millions.

    Ce n’est pas parce que je sais à peu près lire et écrire que je saurai m’imposer en leader auprès de milliers d’analphabètes avides d’aspirer mon immense savoir.

    Comme tu le disais je crois, sur un autre billet, de même qu’Alexandra, la plupart des internautes ne sont pas prêts à s’investir -et investir même un peu- dans l’acquisition de connaissances nouvelles qu’ils croient, par ailleurs, trouver gratuitement sur Internet.

    Alors je profite de ta tribune pour lancer un appel : analphabètes de tous les pays, rangez-vous par un derrière moi et adorez-moi comme votre gourou préféré !

    Zut, une chose m’a échappé : comment peuvent-ils prendre connaissance de mon appel, alors qu’ils ne savent pas lire ?

    Je ne serai peut-être jamais leader, alors ?

    Bien amicalement,

    Elena.

    • Davy@Webmarketing 13 août à 20 h 53 min

      Tu serais surprise de voir, combien de personnes ont réussi à générer une entreprise autour de leur passion, et à fédérer une communauté. Des gens passionnés de couture, de tennis, de rangement, de math, d’informatique, de voiture, etc. etc.

      Et ce sont des gens, comme toi et moi. Ce sont des gens qui sont parfois pros, et parfois seulement avancés, et donc fédèrent une communauté de débutants.

      Si les marketeurs te vendent leurs produits hors de prix (là je te rejoins), c’est qu’ils ont, naturellement, compris ce concept avant tout le monde. On s’intéresse aux tendances d’autres cultures, au marché francophone, on sait ce qu’il est possible de faire, d’enseigner…

      Je vais te donner un exemple plus concret, tu savais qu’aux Etats Unis, il y a un magasine sur l’eau? Tous les mois, un magasine avec 100 pages, sur comment boire, quelle marque boire, etc. etc. Impensable il y a quelques années, et pourtant, ce magasine est bel et bien réel.
      Et ça ça veut dire, que n’importe qui peut devenir leader, grâce à ses connaissances. D’absolument, n’importe quoi. De mode, de manières, d’orthographe…

      Ce que tu dis, que les internautes ne sont pas prêts à investir sur de nouvelles connaissances, ce n’est pas vrai, la tendance est en train de changer radicalement. Ce qu’ils achètent ce n’est pas de la connaissance à proprement dit, c’est de la qualité, de l’organisation, et surtout du temps. Moi je suis prêt à débourser mes économies, si un mec me vends un cour en vidéo, pour créer une musique par exemple. Pourquoi? Car je suis passionné de musique, et apprendre gratuitement, ça me prendrait 1 an voir 2 ans. Sans parler des efforts, et des trucs que je pourrais manquer. Donc c’est une aubaine!

      L’exemple que tu donne, de savoir un peu lire et écrire, c’est un peu poussé. Mais par exemple, si tu sais BIEN lire et écrire, tu peux enseigner l’orthographe à des webmasters qui perdent de nombreux clients à cause de ça … et donc pour eux, c’est une aubaine! Lire et Écrire, dans des pays où les gens consommes, tous le monde sais le faire … mais un savoir un peu plus intrinsèque, du type l’orthographe et la grammaire, ou encore le copywriting, ça, tu peux l’enseigner! (Tiens, certains le font-il déjà?)

      Devenir leader ça s’apprend, et ça se travaille … et tant que tu as une connaissance intrinsèque, que tu en sais plus que 99% de la population sur tel ou tel sujet, alors tu peux l’enseigner! La consommation est en train de changer, car le temps, deviens de plus en plus précieux. Beaucoup plus, que l’argent. Donc absolument tout le monde, peut devenir leader de quelque chose.

      • jérôme@blog marketing 14 août à 9 h 09 min

        Je suis d’accord, le plus important avant d’être un leader c’est d’être passionné. Une fois que l’on est passionné tout le reste va venir. Je ne pense pas que nous manquons de leaders mais de gens passionnés. Comme tu le dis être leader ca s’apprend, d’ailleurs un leader n’est pas forcément qqun de charismatique comme le pense souvent les gens. Il suffit de regarder Steve Jobs qui est un grand leader.

    • Cédric Vimeux 14 août à 12 h 59 min

      Bonjour Elena,

      « Alors, devenir un leader, oui, pour ceux qui s’en sentent capables, mais très peu le sont, alors que les suiveurs se comptent pas millions. »

      Comme j’ai écrit dans l’article :

      La question à vous poser n’est donc pas de savoir si vous êtes CAPABLE de devenir un leader. Non, ce n’est pas elle la véritable question. La véritable question, la voici : « Allez-vous CHOISIR de le faire? »

      Tout est une question de choix. Il suffit simplement de choisir de devenir un leader, puis de se « former » et apprendre les compétences dont on a besoin (confiance en soi, leadership, etc.).

      Tout s’apprend.

      « Ce n’est pas parce que je sais à peu près lire et écrire que je saurai m’imposer en leader auprès de milliers d’analphabètes avides d’aspirer mon immense savoir. »

      Je le répète : tout est une question de choix. Tu peux choisir « Je ne saurais pas m’imposer en leader auprès de milliers d’analphabètes » ou tu peux choisir « Je suis capable d’aider des millions de gens à améliorer leur orthographe ».

      Parce qu’ils sont vraiment des millions, et le public est vraiment vaste. De l’étudiant qui risque de louper ses études à cause de son orthographe, au demandeur d’emploi qui aimerait écrire une lettre de motivation sans faute, au chef d’entreprise qui n’est pas pris au sérieux à cause de ses fautes…

      Jette un oeil sur le marché américain. Tu verras que beaucoup ont fait fortune en aider les gens à améliorer leur orthographe ;-)

      Cédric

  • gilles 13 août à 14 h 50 min

    Bravo pour ton article,

    Lorsque vous exposez votre vision du monde, vous indiquez le chemin que vous voulez arpenter. Certes, mais il faut aussi le faire avec beaucoup d’humilité en annonçant clairement que sur ce chemin il y a beaucoup d’experts qui s’ignorent et qui ne cherchent pas à nous aider. Moi en revanche avec mes connaissances j’ai décidé d’aller vers vous dans le cadre d’une démarche participative pour affirmer notre position d’expert.

    gilles

    • BK 13 août à 15 h 04 min

      @ Gilles

      Si le leader peut être humble, alors je veux bien être leader. J’ai même pensé devenir leader d’un mouvement d’autonomistes anti-leaders. C’est ça qui serait nouveau, dans le monde ! Mais, bien sûr, en toute humilité !

      Bernard

  • Thierry Valker 13 août à 15 h 06 min

    Salut Cédric

    Mieux vaut être dans le camps des leaders plutôt que chez les suiveurs.

    Le leader génère un revenu alors que le suiveur dépense ses économies.

    J’ai choisi mon camp. Mais ce chemin est semé d’embuches et il faut du temps pour y parvenir.

    • Davy@Webmarketing 13 août à 20 h 58 min

      Tu es forcément suiveur de quelqu’un, un jour ou l’autre dans ta vie.
      Et tu peux être suiveur de quelqu’un et leader de quelqu’un d’autre. Exemple Bill Clinton, suiveur de Tony Robbins (coach en développement personnel), et président des États Unis!

      C’est comme employé et patron, l’un n’est pas meilleur que l’autre, sauf que la première situation (employé / suiveur), peut te préparer à atteindre la suivante (patron / leader)

      Dire que leader est mieux car ça génère des revenus, ça reviens à dire « moi je génère, et mes suiveurs ne génèrent pas! ». Les suiveurs apprennent, atteignent des objectifs, et ça c’est déjà un bon revenu :)

      • Thierry Valker 13 août à 23 h 02 min

        Salut Davy

        Je suis tout à fait d’accord avec toi quand tu dis qu’on est suiveur un jour ou l’autre.
        Mais la position la plus confortable, reste quand même celle du leader.

        Le suiveur qui deviens leader à son tour, ok.

        Mais il y a malheureusement des suiveurs qui restent suiveurs toute leur vie.

        Voilà ou je voulais en venir, mais je me suis peut-être mal exprimé.

        • Davy@Webmarketing 14 août à 6 h 25 min

          Oui je suis d’accord, et plus on reste confortablement dans une position de suiveur, plus il est difficile de se démarquer ensuite. Par peur du changement, peur de la perte de notre pseudo sécurité … Et notre éducation est en partie responsable :). Ceci dit, je pense que même en tant que leader, on a toujours quelqu’un que l’on écoute pour quelque chose. Et c’est comme ça que l’on continue d’apprendre continuellement :)

  • chems@polyval 13 août à 18 h 27 min

    Comme on peut le voir sur l pyrmide de mslo,sur les cin niveux, le besoin d pprtennce vient u troisieme niveu; soit juste u milieu; voir:

    http://semioscope.free.fr/article.php3?id_article=8

    excusez les lettres disprues prob clvier, je vis le chnger slut………

  • Davy@Webmarketing 13 août à 21 h 03 min

    Article très intéréssant et très inspirant. J’ai lu les réactions de cet article, et les comprends. Je suis de très près le web anglophone en général, et c’est impressionnant de voir à quel point ce concept à été appliqué par beaucoup de gens. Une ancienne femme de chambre, qui s’est mise à vendre des formation sur le rangement et le nettoyage .. (je ne me souviens plus du blog). Mais ça, ça fait un changement important dans la vie d’une personne, et c’est surtout un changement important du marché, à ne surtout pas négliger. Rendu possible, grâce à la connexion sur le web.
    Et je pense que nous allons assister à ce changement, d’ici peu de temps :)

  • gwenael de formeetminceur.net 13 août à 22 h 41 min

    Ecxellent cette article.

  • Nassim de E-Methodologie 13 août à 23 h 44 min

    Bonjour Cedric,

    L’article est bien rédigé, et je le trouve très motivant.

    Néanmoins, dans la pratique est ce que chaque personne peut devenir un leader ? J’ai des doutes.

    Si prends comme point de comparaison le monde de l’entreprise, beaucoup de personnes « aimeraient » devenir un leader. Dans les faits il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus. La raison est simple : il est nécessaire pour être un leader d’avoir une expertise dans un domaine plus des qualités souvent innées de meneur. Ce dernier point n’est vraiment pas donné à tous le monde.

    Amicalement,

    Nassim

    • Cédric Vimeux 14 août à 13 h 08 min

      Bonjour Nassim,

      « beaucoup de personnes « aimeraient » devenir un leader. »

      Et que font-ils pour le devenir?

      Je le répète : tout est une question de choix.

      Certaines personnes choisissent de « ne pas être capables », « de ne pas avoir le temps », « de ne pas avoir les compétences », « de ne pas être prêt », « de ne pas vouloir apprendre », etc.

      « il est nécessaire pour être un leader d’avoir une expertise dans un domaine plus des qualités souvent innées de meneur. »

      Avoir de l’expertise, ça s’apprend. Mais en plus, ce n’est même pas obligé. Un américain (dont j’ai oublié le nom) voulait apprendre la guitare. Il a créé un blog pour montrer comment il apprenait. En commençant du début.

      Des gens ont commencé à le suivre pour apprendre en même temps que lui.

      Aujourd’hui, il vend des formations de guitare.

      Et pour ce qui est des « qualités », c’est pareil : ça s’apprend.

      Si on manque de confiance en soi, on peut suivre une formation sur ce sujet. Et travailler tous les jours, pour résoudre ce problème.

      Si on manque de leadership, on peut acheter des livres sur ce sujet, et se former. Petit à petit.

      Bref, les possibilités sont illimités à partir du moment où on décide d’agir.

      Je reste convaincu que TOUT LE MONDE peut devenir un leader, s’il le décide.

      Cédric

  • Nasro@roadofriches 14 août à 1 h 24 min

    Bonjour Cédric

    article très motivant qui pousse à donner toujours plus d’efforts pour être un leader dans son domaine.

    @Nassim : Il y a quelques années je partageais le même point de vue. J’étais aussi persuadé que pour être un leader dans un domaine il faut avoir des compétence particulières. Mais j’avais tord. Tu l’as dis toi même « beaucoup de personnes « aimeraient » devenir un leader » mais est ce que ce désir est suffisant !!

    Pour arriver à un objectif dans la vie il faut d’abord le désir absolue qui nous donne tous les outils et qui nous permet d’établir un plan d’action idéal afin de réaliser nos buts.

    Et pour les qualités souvent innées de meneur. C’est quelque chose qui s’acquit par inexpérience et par la volonté.

  • Le Blog OVNI 14 août à 9 h 27 min

    L’article est enthousiasmant, c’est certain. Il donne la patate. Ma réaction est de dire « ouais, il a raison, moi aussi je peux être un leader ». Et rien que pour ça, merci Cédric.
    Un fait également indiscutable, c’est qu’internet a brisé bien des barrières. Plus besoin en effet de savoir s’exprimer en public, d’être un bon orateur, de ne pas être timide, etc.
    Ce que certains déplorent (se cacher derrière un écran) est également un fantastique atout pour celles et ceux qui ont la trouille… ;-)
    Je pense qu’il faut remercier internet de nous donner un fantastique outil à casser les barrières…
    Bernard

  • yokitap@creation site internet 23 août à 10 h 07 min

    le leadership est encore trop peu intégré dans les business plans. Probablement car très peu de blogueurs ont réellement compris qu’ils devaient réfléchir en chef d’entreprises et non en simple blogueurs.

    Les sociétés « normales » ont très bien mis en place ce raisonnement, notamment dans les pubs classiques (TV, presse, etc …)

Post comment

real money casinos new zealand