Nov
7

iPhone 5C et stratégie marketing : ce qu’Apple peut encore vous apprendre en 2013



Article invité rédigé par Nicolas Pène. Formateur et coach reconnu dans l’univers du développement personnel !

Que vous soyez un Apple fanboy (comme moi) ou pas, vous auriez bien tort de ne pas vous intéresser aux stratégies marketing d’Apple.

En effet, si Apple est en 2013 la 7ème entreprise la plus rentable au monde et également la 1ère en terme de capitalisation boursière, ce n’est pas hasard… Loin s’en faut !

Fin 96, Apple était au bord de la faillite et ce n’est qu’avec le retour de Steve Jobs qu’elle put renaître de ses cendres tel un phénix. La suite on la connait tous : iMac, iPod, iPhone, iPad et… un iMarketing de ouf guedin (comme j’aime si bien le dire).

Sachant que le succès d’Apple et la personnalité de Steve Jobs sont étroitement liés, on pourrait se demander si la disparition de ce dernier n’engendrerait pas une baisse de l’innovation et (ce qui nous intéresse aujourd’hui) de leur stratégie marketing.

Me concernant, ce doute a plané jusqu’à la date fatidique du mardi 10 septembre 2013… jour de l’annonce de la sortie de l’iPhone 5S et de son petit frère l’iPhone 5C.

Contre toutes attentes, c’est cet iPhone 5C qui, l’air de rien, cache une brillante technique marketing. Celle-ci contribuant aujourd’hui à augmenter la valeur perçue d’Apple tout comme ses bénéfices.

Or, il pourrait en être de même pour vous, en appliquant à votre propre business cette intelligente stratégie marketing…

Comment, pourquoi ?

C’est ce que nous allons découvrir tout de suite dans cet article. ;-)

iPhone 5C - stratégie marketing
Ce que Apple peut vous apprendre

iPhone 5C : un téléphone low cost pour un marketing low cost ?

Tout semblait présager du pire…

Bien avant la keynote du mardi 10 septembre, de nombreuses rumeurs courraient concernant ces nouveaux iPhone… Pire encore… des fuites !

Pour une firme cultivant obsessionnellement le secret, une telle chose était impensable du temps de Steve Jobs (sauf si l’on oublie son prototype d’iPhone 4 dans un bar). Or, bien avant la sortie du nouvel iPhone, nous en savions déjà beaucoup de trop ! Dont notamment une information annonçant que 2 nouvelles branches de l’iPhone seront créées : celle des iPhone 5S (classique) et celle d’un iPhone que l’on prévoit déjà orienté low cost : l’iPhone 5C…

« Wait a minute!!!

Un iPhone low cost ???

WTF ! Comme s’exclamait bien souvent mon grand-père ! »

Certes, la rumeur persistait déjà depuis plus d’un an, mais j’espérais secrètement qu’elle soit fausse. Or là, tout concorde et Apple semble bien déterminé à casser son image de « marque de luxe » au profit d’une plus grande part de marché.

Il faut dire qu’avec le potentiel du marché chinois et la perte considérable de leur part de marché au profit des Android et du montant Windows phone, cette stratégie commerciale semble justifiée… à court terme !

En effet, un tel acte n’est pas sans conséquence pour l’image de marque d’Apple et surtout pour sa stratégie à long terme. Certes, cela permet de toucher plus de monde, attaquer le marché des smartphones low cost, mais en contrepartie cela casserait le mythe Apple (ce qui pourrait impacter tous les produits de la marque).

Ce qu’il est important de comprendre d’un point de vue marketing, c’est que l’on n’achète pas un iPhone chez Apple pour les mêmes raisons que l’on achète un Smartphone bas de gamme. Apple est une marque qui vend du « luxe ».

Vous n’achetez pas seulement un téléphone, vous achetez un statut social !

Tout comme l’on peut éprouver de la fierté à exhiber sa nouvelle Audi, son sac Dolce Gabbana ou sa montre Panerai, on ressent vite le même sentiment à l’idée de montrer son tout dernier iPhone ou en sortant de son étui son MacBook Retina 15 pouces à plus de 2000 €.

J’ai, donc je suis !

J’ai un téléphone cher et cool donc je suis moi-même cool et j’ai de la valeur !

Cela peut sembler superficiel, mais c’est humain (et pour beaucoup inconscient). À ce stade, comme j’aime le dire dans mes conseils en développement personnel : il n’est nullement l’heure de (se) juger ou de (se) condamner, mais plutôt de comprendre.

Bref, je m’éloigne un peu du sujet, mais je pense que grâce à cela vous comprendrez mieux pourquoi l’idée de sortir un iPhone low cost est une mauvaise chose pour l’image de marque d’Apple.

Heureusement, ce mardi 10 septembre les choses se sont passées différemment et, bien qu’il n’y eut que peu de surprises sur la sortie de l’iPhone 5S et du petit iPhone 5C, une bonne nouvelle a pu taire toutes les rumeurs angoissantes que je pouvais entendre :

l’iPhone 5C est cher !!!

Oui, l’iPHone 5C est cher, il vaut 599 € et c’est une excellente nouvelle qui confirme l’intelligence marketing de la firme à la pomme.

WTF ? comme dirait une fois de plus mon grand-père.

Pas de panique, je vous explique en quoi c’est une bonne nouvelle et surtout comment cela peut aussi vous aider dans votre marketing ! ;-)

Stratégie marketing : ces chroniqueurs n’y comprennent vraiment rien !

C’est en regardant rapidement la chronique de quelques commentateurs spécialistes d’Apple que je me suis dit qu’il était important d’écrire cet article.

Et pour causes, ces chroniqueurs m’ont fait dresser les cheveux sur la tête en disant d’un air suffisant qu’ils ne comprenaient pas les raisons d’un tel prix sur l’iPhone 5C et que c’était selon eux une grosse erreur stratégique.

Mais non les gars, vous n’y comprenez rien ! Vous êtes peut-être de grands experts concernant les news Apple, mais concernant le marketing, ce n’est pas encore ça ! Laissez-moi donc vous expliquer un concept marketing qu’Apple a très bien compris.

Car oui, les gars d’Apple ne sont surement pas des gros nuls en marketing, bien au contraire ! Pour exemple, si l’on retrouve des similitudes entre les super-lancements de Jeff Walker et ceux d’Apple, ce n’est pas un hasard !

Pour en revenir au sujet polémique, si la direction stratégique d’Apple a fait un tel choix : celui de sortir un second iPhone moins cher (mais quand même à 599 €) ce n’est pas un hasard.

iPhone 5C vs iPhone 5S, un principe de comparaison :

Selon les études du grand Robert Cialdini (psychologue spécialiste en techniques d’influence), l’une des meilleures façons de vous faire oublier le prix est d’utiliser le principe de comparaison.

Sans rentrer dans les détails, un manteau à 100 € vous paraîtra cher. Par contre, en comparaison d’un manteau d’une qualité légèrement meilleure à 300 €, votre manteau initial vous semblera abordable.

Le principe de comparaison détourne ainsi l’attention sur le prix pour se focaliser sur le choix.

Ici, dans le cas de nos 2 iPhone, la question ne sera plus :

« Est-ce que j’achète un iPhone 5 à 679 € ou pas ? »

Mais plutôt :

« Est-ce que j’achète un iPhone 5C ou plutôt un 5S ? »

Notez que dans la seconde phrase j’ai déjà « dépassé » la question du prix pour me focaliser sur le choix. Je suis donc déjà plus « engagé » dans l’achat (l’engagement est d’ailler un autre principe important d’influence identifié une fois encore par notre ami Robert Cialdini).

Pour aller plus loin, voici où va amener le raisonnement dans la plupart des cas :

« Finalement, pour un peu plus cher, il vaut mieux vaut que je prenne un iPhone 5S. J’aurai plus à y gagner ! »

C’est ici que se trouve le second effet Kiss-Cool : pour un peu plus je prends le modèle au-dessus. Je ne sais pas si vous avez noté, mais avec la sortie de l’iPhone 5C, le prix de l’iPhone 5S (l’iPhone standard) a également augmenté !

Nous y voilà, c’est ici que se trouve la clef de cette stratégie : je sors un nouveau produit un peu moins cher pour augmenter la valeur perçue de mon produit phare ainsi que son prix !

Tout est là, et l’objectif principal de l’iPhone 5C est aussi simple que subtil : vendre plus d’iPhone 5S et, cerise sur le gâteau, à un prix plus élevé !

Certes, l’iPhone 5C se vendra et bien (surtout auprès des jeunes, qui est selon moi le public visé), mais il permettra surtout de gonfler les bénéfices faits sur l’iPhone 5S tout en préservant la valeur luxe de la marque.

D’ailleurs, sachez que cette théorie est confirmée par les chiffres vu que l’iPhone 5S se vend 3 fois plus que le 5C (principe de comparaison vous dis-je).

Voilà donc une brillante stratégie marketing qui est largement validée par le dernier record de ventes obtenu par Apple sur ce nouveau lancement.

Et vous, quel est votre iPhone 5C ?

Passons maintenant aux travaux pratiques (et oui, le professeur Pène aime bien vous faire travailler) !

Première question : comment pourriez-vous appliquer la stratégie marketing d’Apple et de l’iPhone 5C à votre business ?

Simple : vous avez un produit ?

Alors créez un dérivé de ce produit !

Ici, deux solutions s’offrent à vous :

  • soit vous créez une version light de votre produit
  • soit au contraire une version enrichie

L’idée est d’avoir 2 produits (vos iPhone 5C et iPhone 5S) issus d’une même base (votre iPhone 5) et ensuite créer un différentiel de prix très bas entre ces 2 produits (environ 15-20% de différence entre les 2 prix).

Cette technique vous permettra ainsi d’augmenter le prix de votre produit phare, votre iPhone 5S, tout en augmentant la valeur perçue sur celui-ci.

Qui plus est, si vous optez pour la technique destinée à enrichir votre produit de base (comme j’ai pu le faire il y a quelque temps sur ma méthode pour vaincre la timidité), profitez-en également pour rajouter un contenu qui vous a été demandé par vos anciens clients (et offrez-leur gratuitement).

Ainsi, vos anciens clients seront heureux de recevoir un nouveau contenu gratuitement et les nouveaux apprécieront un produit vraiment enrichi qui sera vraiment ciblé sur leurs attentes.

L’important (mais est-il nécessaire de le rappeler) est d’apporter de la qualité à vos clients et faire en sorte qu’ils soient heureux de leur investissement.

Avec une telle stratégie, tout le monde y gagnera : vos clients et bien sûr, vous-même en augmentant vos prix ainsi que vos taux de conversions.

Bref, je vous laisse tester par vous-même cette technique (que l’on pourrait qualifier de technique de l’iPhone 5C) et me donner en commentaire vos retours d’expérience.

Échangeons, partageons… c’est comme cela que l’on avance !

Je rends maintenant la plume à Cédric en le remerciant pour m’accepter une fois de plus sur Virtuose et j’attends maintenant vos retours en commentaires. ;-)

Nicolas Pène est un putain de formateur et coach en développement personnel. Son job : vous aider à exploiter votre potentiel caché et obtenir des résultats exceptionnels. Retrouvez ses meilleurs conseils sur son site : NicolasPene.fr

PS : N’oubliez pas de télécharger son ebook gratuit « les 99 citations de la réussite », ainsi vous découvrirez ces conseils privés uniquement accessibles par ce biais. ;-)

35 Comments to “iPhone 5C et stratégie marketing : ce qu’Apple peut encore vous apprendre en 2013”

  • GREG LIFE STYLERS 7 novembre 2013 à 16 h 55 min

    Good stuff again Nico ! ;-)

    Toujours un plaisir de te lire.

    Bien aimé le final « Nicolas Pène est un putain de formateur » ;-)

    En attendant ta formation « Vivez comme le Dude »…

    Cédric, tu te fends d’un petit article à l’occase, juste pour le plaisir ?

    Bien à vous deux

  • Laurent 7 novembre 2013 à 17 h 19 min

    Excellent

    • J.C.@avis free mobile 10 novembre 2013 à 14 h 15 min

      C’est tout à fait logique la déclinaison du produit phare, j’ai bien compris le concept mais au delà de tout ça, est ce que vous avez des chiffres sur les ventes et les parts de marché de l’iphone 5 C / S par rapport aux versions précédentes?
      L’augmentation du prix de ce smartphone le rend de plus en plus élitiste et la tendance a l’air d’être au changement vers d’autres marques…

  • patorico @smartphone pas cher 7 novembre 2013 à 17 h 41 min

    belle analyse ; j’ai aussi adoré Cialdini et le lien est bien établi avec ce principe de comparaison.
    A la sortie le gagnant est Apple.
    Beaucoup de commentateurs avaient avancé comme explication qu’Apple voulait à présent percer fort en Asie et que le but était de se positionner sur les deux tendances lourdes : le bling-bling pas du tout décrié là-bas ( d’où entre autres la version or du 5S ) et le jeunisme kawaï-flashy .
    Les deux explications ne s’excluent pas l’une l’autre.

  • Ben 7 novembre 2013 à 18 h 05 min

    Très bon article ,bien argumenté et utile.Merci
    Ben

  • Thierry 7 novembre 2013 à 18 h 25 min

    L’analyse est vraiment très bien perçue et chapeau à Apple, quel talent… !! Cà donne encore des idées… Merci Nicolas.

  • Nico 7 novembre 2013 à 19 h 22 min

    Merci Cédric pour m’avoir permis de développer cet article :-)

    @Greg : Content que ma putain de bio t’ait plu. Ne t’inquiète pas pour la Dude attitude, je pense qu’il y aura un jour quelque chose sur le sujet ;-)

  • Victor@Technique de Vente 7 novembre 2013 à 21 h 11 min

    Merci pour cet article !

    Apple n’a pas son pareil pour les lancements marketing…
    On se demande même s’il n’y a pas une petite touche de Jeff walker dans tout ça ;)

    Bonne soirée

    • Matt@Mentorat 25 novembre 2013 à 12 h 41 min

      Les grands lancements existent depuis des décennies, la nouvelle version d’Apple version « Steve is back » depuis 1996, et Jeff Walker a créé ses « superlancements » en 2005. Il ne faudrait peut-être pas confondre le innovateurs et les suiveurs… Ça me fait penser à ces gens qui pensent que Tony Robbins a créé l’ensemble des citations de Confucius et de Sénèque.

      Sinon, très bon article, Nico, bien entendu. Un petit détail : la « fuite orchestrée » fait couramment partie de la stratégie de lancement chez Apple, avec pour but un test de l’avis des futurs consommateurs. ;)

  • Pascal 7 novembre 2013 à 22 h 44 min

    Je vois que beaucoup félicite Apple, mais je crois que le vrai WINNER est bien notre ami Nicolas Pene qui a BIEN VU le coté marketing employé par Apple et surtout de nous l’avoir partagé.

    Bravo Cédric de publier de tel article et merci de m’avoir fait connaître Nicolas (Je viens de m’inscrire aussi sur son site).

  • Patrick[CAP]Comment Apprendre la Photo 7 novembre 2013 à 23 h 27 min

    Excellente analyse, et c’est vrai qu’il m’arrive souvent de me poser la question… pour quelques euros de plus…
    Malgré tout, il faut une réelle différence pour me décider à prendre le plus cher.

  • Sebastien de SG Autorépondeur 7 novembre 2013 à 23 h 46 min

    Merci pour cet article riche et intéressant, moi qui vient de finir de lire « les secrets de présentation de Steve Jobs » j’attaque un livre parlant du secret de réussite d’Apple.

  • Xavier@ loi de lattraction 8 novembre 2013 à 0 h 33 min

    Salut Nicolas,

    Cette Stratégie d’Apple est très astucieuse et donne de très bon résultat. Feu Christian Godefroy l’appliquait d’ailleurs sur certains de ses produits pour la valoriser et maximiser les ventes.

    Biba Pedron et bien d’autres marketeurs avisés le font déjà et ça donne de bon résultats.

    Il faut maintenant que je m’y mette aussi.

    Amicalement,
    Xavier

    http://www.loidelattraction-bonheur.com

  • GiGO Webmarketing 8 novembre 2013 à 7 h 08 min

    Bonjour Nicolas,

    Ce serait vraiment intéressant d’appliquer cette stratégie marketing a notre business et d’obtenir un bon résultat. Je pense aussi que celui qui l’applique le plus et le mieux, c’est feu Christian Godefroy.

    Maintenant, la question que je me pose est ceci : Peut-on l’appliquer à n’importe quel type de produit ?

    Giresse

  • Christian@Destresse Marketing 8 novembre 2013 à 9 h 52 min

    Salut Nicolas,

    Après une lecture attentive, moi, j’en conclus un truc particulièrement personnel, ou alors, c’est parce que les autres n’avouent pas.

    En fait, le problème est le suivant, comme mon blog ne me rapporte (encore ;)) rien, j’ai pas les moyens de mener une politique Apple IPhone 5 en ajoutant subtilement le petit truc à la con, style changer de lettre en ajoutant on ne sait même pas trop quoi (ah si en ajoutant des euros au prix), pour faire cracher plus au client et donc, je n’ai pas les moyens non plus d’acheter un iphone (même pas un 2 si ça existe).

    Donc, une petite faille dans le système, même si je vendais quelque chose, je suis Nokia ou Apple?

    Moi, j’ai un Nokia, et je suis pas les seul!

    Et si Nokia fait un produit moins cher qu’un autre pour pouvoir jouer sur le prix du produit phare,…je vais acheter le produit le moins cher quand même en me félicitant de cette initiative de Nokia.

    Donc on pourrait inverser la technique.

    Produire un GSM, heu un Iphone à 150 euros (je rêve) pour pousser les ventes de celui qu’on tape à 130 euros alors qu’il en vaut 100.

    Les gens vont se dire qu’ils font une économie de 20 euros, youpeee, alors que la société se frotte les mains en vendant à 130, hé, hé.

    Parce que je veux bien que le principe de Apple est pas mal, mais ça touche quand même moins de monde et surtout pas ceux qui n’ont pas de tunes et qui vont au moins cher sans se demander si ils vont ranger leurs courses dans un sac Vuiton (j’en ai pas, je sais pas comment ça s’écrit) ou un sac plastique recyclable de chez Carrefour.

    Donc, à mon sens, tout dépendra du produit et dans le blogging je crois qu’on vend plus de Nokia que de Apple.

    Faut pas se monter la tête, ça fait gonfler les chevilles.

    @+
    Christian.

    • Matt@Mentorat 25 novembre 2013 à 12 h 49 min

      Cette technique existe aussi, on appelle ça un produit épouvantail. C’est pour ça que les petits jeux mobiles à la con, pseudo gratuits qui poussent à l’achat de packs de crédits pour avancer, fonctionnent avec des offres du genre 10 crédits pour 3€, 50 pour 10€, 200 pour 25€ et 1000 pour 75€ (j’invente, bien entendu). La dernière offre, la plus « intéressante » au niveau coût par crédit, n’est pas là pour être vendue (peu de gens vont acheter pour 75€ de crédits d’un jeu à la base gratuit pour que ses schtroumpfs produisent plus de salsepareille ou je ne sais quoi) mais pour faire paraître, par effet contraste, les packs à 10 et 25 € bon marchés.

  • Brit Hotel Nancy 8 novembre 2013 à 11 h 23 min

    Ah oui ! moi qui était une des premières à critiquer cet I phone « low cost ».
    Votre analyse m’a convaincu !! Les idées fusent chez Apple !!

  • Julie@constructeur montélimar 8 novembre 2013 à 12 h 07 min

    Bonjour Nicolas,

    Excellent article qui explique en détail l’une des stratégie marketing d’apple. pour tous les produit de la marque à la pomme je suis parfaitement d’accord avec cette phrase :

    « Vous n’achetez pas seulement un téléphone, vous achetez un statut social ! »

    Mais par contre je ne suis pas sur que pour leur image de marque ce soit vraiment le mieux vu leur précédent positionnement.

    En tout cas très bon article avec une pointe d’humour.

    A plus
    Julie

  • Fatiha@dependanceaffective 8 novembre 2013 à 22 h 54 min

    Bonjour Nicolas, merci pour cet article et l’idée qu’il véhicule.
    Je le garde en tête et je pense que je pourrais orienter ma stratégie de lancement de produits avec cette stratégie.

    Fatiha

  • lorrenzo 10 novembre 2013 à 20 h 11 min

    Sauf que depuis le début l’Iphone 5 C ne se vend pas!

  • Laurent - Affiliation Zen 12 novembre 2013 à 10 h 14 min

    Formidable article. C’est toujours intéressant de voir des concepts marketing décortiqués sous par des d’experts.

    Une fois de plus, on voit qu’Apple n’est pas là par hasard.

  • julien@infodentiste 12 novembre 2013 à 20 h 36 min

    Je rejoins Christian sur un point, contrairement à ce que l’on admet couramment, Apple n’est pas une marque de luxe mais une marque Premium. Elle n’a stratégiquement rien à voir avec Ferrari ou Vuitton, beaucoup plus avec BMW ou The Kooples. En ce sens, son prix ne peut se justifier qu’à l’image que donne un iphone. C’est l’apport qualitatif / technologique qui dessert le prix, et c’est la que je trouve que leur stratégie pèche depuis quelques années (les parts de marché tendent à appuyer ce constat). Leur annonce de « low cost » est assez déroutante à vrai dire, et les clients l’ont assez mal vécu poussant apple à ralentir significativement ses rythmes de production ). Je pense en réalité que le positionnement produit du 5C est une erreur de marketing plus qu’une réussite !

  • Nasser@love-coaching 14 novembre 2013 à 21 h 03 min

    Merci pour cet article hyper fourni. J’ai appris quelque chose que je vais pratiquer et tester lors de mon prochain lancement. Merci Cédric et merci Nicolas.

    J’ai visité le site de Nicolas, par ailleurs et j’ai téléchargé un pdf gratuit, je vais le lire.
    Prenez soin de vous
    A bientôt
    Nasser

  • comparateur de banque 18 novembre 2013 à 9 h 41 min

    Une telle intelligente stratégie est prévue d’une grande marque comme Apple. Toute marque ne doit pas rater cette leçon.

  • MarieEve 19 novembre 2013 à 11 h 05 min

    Coucou,

    Chapeau pour l’analyse qui arrive à trouver du positif dans cette grosse daube d’Apple.

    Je ne m’étends pas sur le sujet car je hais tellement cette marque (j’ai un iDaube je sais de quoi je parle) parce que je vais m’énerver inutilement.

    Même le fait de les détester m’énerve car je sais que ça fait partie de leur stratégie (c’est comme coca cola, on adore ou on déteste), et ça me donne l’impression que je joue leur jeu.

    Je me retiens, et je reste focalisée sur le positif de cet article…à savoir le marketing comparatif.

    Bravo quand même pour l’article, bien écrit et bien pensé !

  • samuel@entrepreneur d'internet 21 novembre 2013 à 6 h 25 min

    Salut Nicolas,

    Je dois avouer qu’avant d’arriver à ta partie pratique, j’avais déjà une idée de la leçon à tirer.

    C’est une technique qui est appliquée même dans nos marchés et fonctionne à merveille.

    On vous présente deux packs. En quittant de la maison vous vous dites que c’est le produit moins cher que vous allez acheter.

    Mais une fois sur place, vous voyez qu’il est possible de se procurer le deuxième produit avec plus de fonctionnalité et que la différence de prix n »est que de 30€.

    Dans la plupart des cas, on opte pour le deuxième produit.

    Amicalement,

  • jack@capsulite 22 novembre 2013 à 17 h 23 min

    Elle n’a stratégiquement rien à voir avec Ferrari ou Vuitton, beaucoup plus avec BMW ou The Kooples. En ce sens, son prix ne peut se justifier qu’à l’image que donne un iphone.

  • formidables@incroyable 26 novembre 2013 à 16 h 53 min

    Apple essaie de maintenir son image de marque en tant que produit haut de gamme exclusif, tandis qu’elle se bat avec Samsung pour la domination du marché mondial des smartphones. Néanmoins, un produit comme le 5c présente des facteurs marketing psychologiques subtils qu’Apple doit atteindre si elle veut que les consommateurs réclament le nouveau téléphone.
    Le 5c, quant à lui, « n’est ni vraiment bon marché ni vraiment très attractif »

  • impressionnant@impressionnant 5 décembre 2013 à 22 h 27 min

    C’est tout à fait logique la déclinaison du produit phare, j’ai bien compris le concept mais au delà de tout ça, est ce que vous avez des chiffres sur les ventes et les parts de marché de l’iphone 5 C / S par rapport aux versions précédentes?
    L’augmentation du prix de ce smartphone le rend de plus en plus élitiste et la tendance a l’air d’être au changement vers d’autres marques…

  • marco@santé 29 décembre 2013 à 11 h 33 min

    Franchement, depuis l’iphone 3, appel nous replace un produit légèrement modifié mais en retard technologiquement sur la concurence, la ou JOBS avait de l’avance à la sortie de l’iphone 1.

    Apple a raté la transitions PC/ Tablette en sortant l’ipad un peu vite là ou windows a réussi un appareil hybrid à un prix correct.

    Apple sans jobs en gros est en perte de vitesse

  • Séduction by Hugo 31 décembre 2013 à 12 h 30 min

    Salut,

    Effectivement, Apple est vraiment doué niveau marketing. Et je pense d’ailleurs qu’il doive y investir énormément d’argent ! Parce que tout ne se résume pas uniquement à une stratégie.

    Il suffit également de regarder une publicité d’Apple, et de réfléchir un peu, pour voir que toutes leurs pubs sont très recherchées et ont donc certainement nécessité beaucoup de travail et de recherches.

    Enfin voilà. Et puis, ce qui a toujours marché, même en temps de crise, c’est les produits de luxe. En conséquent, comme tu le dis très bien, une très bonne initiative de garder leur image de marque.

    Au plaisir,
    Hugo.

  • Laurent 2 janvier 2014 à 19 h 42 min

    Merci pour cette analyse Nicolas. Effectivement il est toujours intéressant de déchiffrer les stratégies des grands groupes.
    Et pour 2014, que pensez-vous qu’Apple va nous apprendre encore ?
    Avez-vous fait un peu de prospective sur la stratégie que pourrait adopter la marque à la pomme pour l’année à venir ?

  • Mrpoons@bloguez 13 juin 2014 à 9 h 57 min

    Apple est Le smartphone, samsung ne sera toujours que 2ème avec un temps de retard.
    Que dire de plus a part vite le Iphone6

  • Hugo 1 novembre 2014 à 16 h 42 min

    Apple a toujours été très doué niveau Marketing ! D’ailleurs, c’est notamment une des clés qui les a conduit vers le succès.

    Et surtout l’adhésion de leurs fans à leurs projets et à leur vision de l’avenir. Je dis cela, parce que personnellement, j’adore réellement Apple (d’ailleurs, je suis en train d’écrire ce commentaire sur mon MacBook Pro, tout en suivant les résultats foot de la journée sur mon IPad !).

    Un très bon article ! J’ai eu beaucoup de plaisir à le lire.

  • blog islande 15 décembre 2015 à 1 h 25 min

    Merci pour cet article, je m etais toujours demandée pourquoi ils avaient lancé un iphone low cost car steve Jobs y a toujours été farouchement opposé.

    Maintenant je comprends mieux.

    Meme si l iphone C n est pas si low cost que ca quand on voit le prix.

    Perdo je n aime pas quand on dit que les gens achete un iphone pour paraitre. Perso j en ai un uniquement parce que c est vraiment un tres bon produit qui te change la vie!! Usefull!

Post comment


Nouvelle Formation Virtuose Marketing
real money casinos new zealand