Jan
7

La cruelle vérité sur vos bonnes résolutions du nouvel an (et pourquoi vous allez échouer)



Il y a quelques jours, vous avez certainement pris vos bonnes résolutions pour l’année 2013.

Vous avez peut-être décidé d’arrêter de fumer, de maigrir, ou de reprendre le sport (ce sont les plus communes).

Ou bien, concernant votre business, vous avez peut-être décidé de rédiger plus d’articles, d’apprendre le copywriting, ou de vous former à la lecture rapide.

La vérité, c’est que vous n’arriverez pas à tenir vos bonnes résolutions.

Voici pourquoi (et comment changer la donne) :

bonnes résolutions, atteindre ses objectifs

Allez-vous tenir vos bonnes résolutions ?

Le problème avec vos bonnes résolutions

Les bonnes résolutions que vous avez prises pour cette année sont probablement les mêmes que l’année dernière. Et que toutes celles d’avant.

Pourtant, malgré vos bonnes intentions, vous les aviez abandonnées. Et c’est ce que vous risquez de faire cette année encore…

Je suis bien placé pour le savoir, parce que je l’ai fait pendant des années…

Par exemple, pendant longtemps, mes quatre principales bonnes résolutions étaient :

  • Arrêter l’alcool
  • Arrêter la clope
  • Me remettre au sport
  • Me lever le matin (je me levais souvent entre midi et 15h)

Et chaque année, c’était pareil :

Je n’achetais plus de cigarettes, ni d’alcool. Ainsi, comme je l’en avais plus, je n’en consommais plus. Et je me forçais à me  lever tous les matins pour aller courir.

Résultat ? Je tenais deux semaines. Maximum un mois. À un moment ou un autre, je finissais toujours par péter un câble… Et du coup, que se passait-il ? Et bien…

Je m’achetais une cartouche de clopes, une bouteille de whisky, je me déchirais la tronche jusqu’à pas d’heure, puis je dormais jusqu’à midi le lendemain (voir plus).

Pourquoi ? Parce que cela me réclamait trop d’efforts. Trop de changements d’un coup. Et je finissais toujours par abandonner, et par reprendre mes mauvaises habitudes.

C’est peut-être ce qui vous arrive chaque année.

Vous vous lançais avec les meilleures intentions du monde, mais vous n’arrivez pas à tenir le rythme. Et vous finissez, tôt ou tard, par abandonner.

Pourtant, il existe une façon simple pour apporter de réels changements dans votre vie. Il suffit de…

Se focaliser sur une seule bonne résolution à la fois

Pourquoi ? Pour deux raisons :

1. Pour minimiser l’effort

Chaque bonne résolution, chaque nouvelle habitude que vous voulez adopter, réclame un effort. Elle nous oblige à changer. Et c’est justement cela le problème.

Parce que notre cerveau déteste le changement. Il fait tout pour y résister, sans que nous en ayons conscience.

Et plus nous essayons de changer de choses dans vos vies, plus notre cerveau y résiste.

D’où la raison pour laquelle il est préférable de ne changer qu’une chose à la fois. Afin d’avoir le moins de résistance possible.

2. Pour garder le focus

Nous sommes incapables de nous concentrer sur plusieurs choses en même temps.

Dans son livre, L’Art d’aller à l’essentiel, Leo Babauta explique :

« Ce n’est ni l’autodiscipline, ni la récompense, ni la force de la volonté, ni même la motivation (bien que celle-ci reste malgré tout un élément essentiel) qui garantissent le succès, mais bien votre pouvoir de concentration. »

Voici donc pourquoi plus de 80 p. cent des bonnes résolutions ne sont tenues. Parce qu’à vouloir attraper plusieurs oiseaux en même temps, on finit par n’en attraper aucun…

Votre plan de réussite pour 2013

Voici votre plan d’action pour l’année 2013.

1. Faites ou refaites la liste de vos bonnes résolutions (personnelles et professionnelles).

2. Pour chacune de ces résolutions, indiquez une note de 1 à 10 (10 étant celles qui auront le plus grand impact positif dans votre vie).

3. Sélectionnez celle qui a le plus d’importance et notez-la sur une feuille. Gardez cette feuille sur vous, et lisez-la plusieurs fois par jour. Pour aller plus loin, vous pouvez même afficher cette bonne résolution un peu partout chez vous (au-dessus de votre écran d’ordinateur, au-dessus de votre télévision, sur la porte du frigo, sur celle des toilettes…).

4. Concentrez-vous uniquement sur cette bonne résolution, et oubliez les autres (pour le moment).

5. Une fois votre objectif atteint, choisissez en un autre dans votre liste, et recommencez le processus.

Alors , par quelle bonne résolution allez-vous commencer ? Et pourquoi ?

Photo Photo © laurent hamels – Fotolia.com

54 Comments to “La cruelle vérité sur vos bonnes résolutions du nouvel an (et pourquoi vous allez échouer)”

  • Xavier@formedicale.com 7 janvier 2013 à 16 h 36 min

    Eh bien je suis totalement d’accord avec ce que tu annonces car j’ai constaté moi-même que je fonctionne comme ça :)

    Autant j’arrive a gérer plusieurs projets business en parallèle autant pour ma vie perso j’ai bien plus de mal alors quand je suis « focus » travail je constate que je suis moins dispo pour gérer des choses de la maison (faire la cuisine, jouer avec les enfants, …).

    Dans le même genre quand je suis concentré sur une évolution personnelle (se remettre au sport par exemple) alors je sais que je vais avoir du mal à combiner cela avec autre chose …

    J’ai fini par accepter que mon « temps de cerveau » disponible est limité et depuis je fais avec (et j’atteins mes objectifs :) ). Après quant à la pertinence des bonnes résolutions … c’est un autre débat ^^

    • Cédric Vimeux 15 janvier 2013 à 17 h 45 min

      Salut Xavier,

      Pareil pour moi. J’arrive facilement à gérer plusieurs projets pro en même temps, mais c’est beaucoup plus dur pour les perso.

      Cédric

  • Mikael@savoir bloguer de a à z 7 janvier 2013 à 16 h 50 min

    Voici un article qui m’aidera à tenir mes bonnes résolutions. D’ailleurs je comprends ton idée de focus mais comment fais tu pour des résolutions qui demande plusieurs changement.
    Perdre du poids par exemple est pkus facile si on se remet au sport en même temps, et puis vaux t’il mieux arrêter de fumer ou perdre du poids en premier lieu ?
    En gros il y a aussi une histoire d’ordre des priorités.

    • Fabien 7 janvier 2013 à 17 h 18 min

      Bonjour Mickaël,

      Ceci reste mon avis personnel, mais je pense que même pour un e résolution qui demande plusieurs changements, il faut effectivement prioriser.
      Quand tu veux perdre du poids, quoi de plus contraignant que de se mettre à faire 1h de sport tous les jours alors que l’on en a jamais fait, se mettre à avoir une alimentation stricte alors que l’on est un bon vivant, …
      En général, on y va par étape : On apprend à manger moins, en quantité raisonnable. Puis on diminue ce qui est gras, puis on trouve certains plats que l’on aiment bien et adaptés à une alimentation équilibrée, … (je suis pas nutritionniste, c’est juste pour l’exemple).
      Idem pour le sport, on commence par courir 1 fois par semaine 10, 20, 30 minutes, puis on augmente la cadence. Si le sport ne convient pas, on en trouve un autre plus approprié.
      L’important c’est de prendre PLAISIR dans ces nouvelles étapes que l’on ajoute :-)

    • Emélie 7 janvier 2013 à 18 h 11 min

      C’est là tout l’intérêt de la liste avec la notation de 1 à 10.
      Et puis qui a dit qu’on ne pouvait pas changer ses priorités à un moment ou à un autre.
      Souvent le fait changer une chose dans notre vie entraine d’autres changements sans qu’on ai eu besoin de faire un effort particulier.

      • Cédric Vimeux 15 janvier 2013 à 17 h 48 min

        Bonjour Mikael,

        comment fais tu pour des résolutions qui demande plusieurs changement.

        La règle reste la même : un changement à la fois.

        Par exemple, si tu veux rééquilibrer ton alimentation, il ne faut pas tout faire d’un coup.

        Tu peux par exemple commencer pendant une semaine à ne plus mettre de sauce trop grasse (mayo, etc). Puis, pendant une semaine, tu supprimes la moitié de tes frites et tu les remplaces par un légume. etc, etc.

        Bref, un petit changement à la fois.

        Cédric

  • Fabien 7 janvier 2013 à 17 h 15 min

    Comme le montre Jean-Philippe Touzeau, c’est un comportement typique de scanneur : http://www.revolutionpersonnelle.com/2010/04/etes-vous-un-scanneur/
    En ce sens, nous le sommes tous plus ou moins :-)
    Autre chose important pour réussir à atteindre ses objectifs, selon moi, c’est de ne pas se flageller à chaque fois que l’on fait un écart ! Nous sommes des humains après tout… Il faut les accepter et trouver un moyen de les voir disparaître au fur et à mesure.

  • Grégory @ PNL 7 janvier 2013 à 17 h 21 min

    Salut Cédric,

    Je me reconnais bien dans ton article, car j’avais (et j’ai encore) souvent tendance à vouloir tout changer d’un coup.

    On commence un truc, puis un autre, puis on passe à un autre, et on change un peu tout sans vraiment changer.

    Le coup du un à la fois marche très bien pour moi. Ca m’oblige à rester focalisé sur un seul domaine, et à maitriser ma « frustration » de ne pas toucher aux autres domaines en attendant. Leur tour viendra.

    C’est d’autant plus gratifiant que, quand on a réellement changé dans un domaine de vie, ça nous booste pour faire de même dans les autres.

    Du coup, par quelle résolution je vais commencer ?

    Celle de travailler tous les jours (même un petit mais chaque jour et non plus par acoup) à la création de nouveaux produits, pour muscler mon business en ligne ;-) )

    • Gaétan@analytics facile 7 janvier 2013 à 21 h 49 min

      Hello Grégory,
      En voilà une excellente résolution :-)
      Hâte de voir ça…
      A bientôt,
      Gaétan

      • Cédric Vimeux 15 janvier 2013 à 17 h 49 min

        Salut Grégory,

        Oui, tu dis le mot juste : se focaliser.

        Toute réussite n’est qu’une question de focus.

        Cédric

  • Alexandre 7 janvier 2013 à 17 h 21 min

    Salut Cédric,

    -> « Se focaliser sur une seule bonne résolution à la fois » :

    Je crois qu’il s’agit là d’un conseil très précieux. Moi-même j’essaye de relever chaque année de nouveaux défis mais par manque de discipline ou d’organisation, je n’atteint jamais mes objectifs. Je vais essayer de lister les résolutions les plus importantes pour moi cette année et je vais commencer par la première et uniquement une à la fois. Après quoi je pourrai passer à la suivante.

    J’avais déjà testé les mémos un peu partout dans la maison mais à force de les voir (et de continuer à ne pas agir), on ne s’en retourne plus et ils ne servent pratiquement plus à rien (à prendre la poussière inutilement à la rigueur).

    Une solution serait d’acheter des tablettes tactiles, les installer un peu partout dans la maison et les programmer pour qu’elles affichent chaque jour la résolution à suivre mais de manière différente et avec des couleurs différentes. Bon je rigole hein, ça coûterait un bras tout ça!!!

    Allez, je vais m’y mettre et changer le monde. On va commencer par ma petite vie métro-boulot-dodo avant, c’est préférable ;-)

    • Cédric Vimeux 15 janvier 2013 à 17 h 51 min

      Salut Alexandre,

      > Moi-même j’essaye de relever chaque année de nouveaux défis mais par manque de discipline ou d’organisation, je n’atteint jamais mes objectifs.

      Oui, c’est souvent la cas lorsqu’on essaie d’en faire trop.

      Jack Canfield conseille d’adopter une nouvelle habitude tous les 3 mois.

      On se concentre pendant 3 mois sur une habitude. Puis une autre les trois mois suivants. Et ainsi de suite…

      Au total, on adopte 4 nouvelles habitudes gagnantes chaque années.

      Cédric

  • Thierry@blog marketing 7 janvier 2013 à 17 h 21 min

    Salut Cédric

    Je n’ai pas encore pris de bonnes résolutions pour cette année. Il va falloir que j’y réfléchisse …. pour l’année prochaine.

    Pourtant certaines des résolutions de ton article, je devrais y songer de près.

  • Richard SIMONET 7 janvier 2013 à 17 h 22 min

    Bonjour Cédric,

    Oui à trop vouloir en faire on finit par ne rien faire, c’est bien connu !

    Bonne analyse.

    Cordialement.
    Richard

  • Kevin Hanot@blog e-commerce 7 janvier 2013 à 17 h 23 min

    Dure vie que de se lever entre 12h et 15h ! Mais tout dépend du reste de la journée xD

  • mebarek 7 janvier 2013 à 17 h 29 min

    bonjour cedric
    Encore un tres bon article,je m’y rertrouve completement car comme beaucoup de gens tous les ans je prenais des bonnes resolutions et a la finale je ne m’y tenais pas .Jusqu’à l’année derniere ou par hasard je n’ai pris qu’une seule resolution et j’ai focalisé a fond dessus.Resultat un an apres j’ai completement arreter de fumer cela fait un an aujourd’hui.
    Donc cette annee je n’ai pris qu’une seule et unique resolution perdre les dix kilos pris a la suite de l’arret du tabac et j’espere la meme reussite que l’annee derniere.
    Encore merci pour vos super articles tres interessant.
    Mebarek

    • Cédric Vimeux 15 janvier 2013 à 17 h 54 min

      Salut Mebarek,

      Oui, mieux vaut prendre une seule résolution et s’y tenir, plutôt que plusieurs et n’en tenir aucune.

      Bravo pour ta arrêt du tabac.

      Cédric

  • Adam@maigrir 7 janvier 2013 à 17 h 50 min

    Effectivement, difficile d’y arriver et très souvent on le fait juste pour la forme. Cependant, une astuce est de prendre des résolutions complémentaires : par exemple si je veux maigrir (une résolution) je dois me mettre au sport (2e résolution) et arrêter le kebab (par exemple, 3 e résolution).

    • Cédric Vimeux 15 janvier 2013 à 17 h 57 min

      Salut Adam,

      On en revient à vouloir faire trop de chose en même temps. Et c’est dans ces conditions qu’on finit par tout laisser tomber.

      Mieux vaut faire une chose à la fois.

      Par exemple : tu arrêtes le kébab. Et dès que tu t’y es habitué et que le kebab ne te manque plus, tu te mets au sport. Etc.

      Le principe, c’est vraiment de ne faire qu’un seul changement à la fois.

      Cédric

  • Benoit@ coaching de vie 7 janvier 2013 à 17 h 52 min

    Salut Cédric,

    J’ai écris un petit guide sur la mise en place d’une habitude (dispo sur mon blog). :)
    Et ça colle justement parfaitement bien à la mise en place d’une nouvelle résolution.

    Et effectivement, il faut, le plus souvent, se limiter à mettre en place une seule nouvelle habitude à la fois, et ne pas hésiter à la couper en étapes plus petites si cette habitude est difficile ou va à l’opposer de ce qu’on déjà a l’habitude de faire.

    Une nouvelle résolution contraignante coupée en 2 ou 3 étapes demandera alors 2 ou 3 mois pour être bien en place. Ca peut paraître long, mais on augmente considérablement ses chances de réussites (une petite résolution demande bien sûr moins de temps).

    Comme dans la mise en place d’une habitude classique, il est aussi important de préparer la mise en place de la résolution, et notamment de bien savoir pourquoi on veut la mettre en place.
    Est-ce que c’est parce qu’on a vu quelque part que ça pourrait nous être utile (mauvaise raison) ou est-ce parce qu’on en a vraiment besoin pour atteindre nos objectifs ?

    Et aussi bien réfléchir aux bénéfices à moyens et à long terme, puis les garder en têtes et se les remémorer le plus souvent possible pour garder sa motivation au top, ou la rebooster dans les moments difficiles (car il y en a pratiquement toujours, quelque soit l’habitude que l’on veut mettre en place – en tout cas, si c’est une habitude qui demande de la proactivité).

    Créer une liste d’habitudes à mettre en place est aussi très important. Pour déterminer la plus importante, on peut effectivement utiliser une notation. Mais il faut aussi réfléchir en terme de « quelle habitude aura le plus d’impact positif sur les autres habitudes que je veux mettre en place ? » : cela augmente la motivation (par l’impact) tout en mettant l’accent sur l’efficacité à moyen terme / long terme.

    A bientôt !
    Benoît

    • Cédric Vimeux 15 janvier 2013 à 18 h 01 min

      Salut Benoit,

      > Une nouvelle résolution contraignante coupée en 2 ou 3 étapes demandera alors 2 ou 3 mois pour être bien en place. Ca peut paraître long, mais on augmente considérablement ses chances de réussites (une petite résolution demande bien sûr moins de temps).

      Comme je dis souvent : mieux vaut en faire moins et bien le faire qu’essayer d’en faire beaucoup et de tout échouer.

      Cédric

  • Hafid @ bon plan internet 7 janvier 2013 à 18 h 00 min

    Bonsoir,

    Franchement c’est difficile de faire des changements et il faut beaucoup de temps de voir des résultats. Personnellement j’en fais jamais parce que je trouve que ça ne sert à rien. Et en plus on a toute l’année pour en faire si l’on a envie.

    Merci pour l’article,

    • Alexandre 8 janvier 2013 à 0 h 57 min

      Salut Hafid,

      -> « Personnellement j’en fais jamais parce que je trouve que ça ne sert à rien. »

      Si tu parles pour toi-même, effectivement il est fort probable que tu ne puisses pas arriver à pouvoir le faire si tu vois la chose comme étant impossible avant même d’avoir commencé. Si tu parles au nom de tout le monde, sache que tu te trompes parce que des personnes ont déjà réellement changé leur mode de vie par ce genre de technique.

      -> « Et en plus on a toute l’année pour en faire si l’on a envie. »

      Je te donne raison à 200%. Il ne faut pas attendre un début de nouvelle année pour choisir quelles résolutions on va suivre cette fois-ci. On doit être capable de prendre une décision objective et importante pour le changement de notre avenir, peu importe la date à laquelle nous serons le jour où l’on choisit d’y penser…

      Cordialement,
      Alexandre

  • Thierry de ImagEcriPub 7 janvier 2013 à 18 h 15 min

    C’est tellement vrai que l’année passée, j’ai pris la résolution de ne plus prendre aucune résolution… Et cette fois-là, je m’y suis tenu ! ;-)

    • Alexandre 8 janvier 2013 à 1 h 01 min

      Toutes mes félicitations Thierry lol ;-)

      Je suis quand même certain que tu as changé des choses dans le cours de l’année 2012 et qui t’ont permis de pouvoir améliorer ton quotidien, même inconsciemment…

      Si si, cherche bien…

      • Thierry de ImagEcriPub 8 janvier 2013 à 11 h 03 min

        Évidemment ! Bien vu ! :-)
        Sans grandes résolutions en début d’année, j’en ai prises de bien réelles tout au long de l’année, avec l’envie des résultats ET l’envie de le faire.
        Par exemple la décision de redémarrer mon blog laissé depuis des mois suite à un accident… Et depuis, je m’y tiens, et ça grimpe sans cesse (visites, liens, etc.)

  • Hélène@Réussir 7 janvier 2013 à 19 h 29 min

    Bonjour Cédric,

    Se focaliser sur un objectif à la fois est une bonne idée. ça peut paraître modeste mais c’est une des façons de réussir à tenir une bonne résolution.
    Il est également important de choisir la résolution de l’année selon ses motivations.
    Se demander : qu’est-ce qui est le plus important à mes yeux cette année?
    Qu’elle est ma priorité suprême?
    Une seule résolution tenue avec motivation et concentration dans l’année vaut mieux que plusieurs résolutions prises dans l’effervescence, sans réfléchir et abandonnées 2 semaines après.

    Merci pour ce rappel,

    Hélène

    • Cédric Vimeux 15 janvier 2013 à 17 h 58 min

      Bonjour Hélène,

      Bien vu pour les deux questions à se poser ;)

      Cédric

  • Jérôme@changer de vie par l'action 7 janvier 2013 à 19 h 31 min

    Bonjour
    Il y a une question d’envie et de détermination.
    Ce que la plupart des gens appellent ‘bonnes résolutions’ sont en fait des choses pour lesquelles ils n’investissent ni volonté, ni temps. Résultat, ils les oublient souvent même avant d’avoir échoué.
    Bref, ce ne sont que des voeux pieux destinés à se donner bonne conscience le temps de les oublier…

    • Hélène@Réussir 7 janvier 2013 à 19 h 42 min

      Bonjour Jérôme,

      Je vous rejoins totalement dans l’idée de votre commentaire.
      Effectivement il y a confusion entre » les voeux pieux » et la détermination à la mise en place de petits ou grands objectifs.
      C’est pourquoi je parle de motivation et de priorité, cela demande une réflexion sur soi.

      Hélène

      • Thierry de ImagEcriPub 8 janvier 2013 à 10 h 50 min

        La différence, à mon avis, tient plus à l’écart qu’il peut y avoir entre « l’envie de le FAIRE » et « l’envie d’en AVOIR LES RÉSULTATS ». Ce sont deux choses bien différentes.
        C’est l’envie des résultats qui nous pousse vers ces engagements, mais le manque d’envie de faire, qui nous décourage.

        • Cédric Vimeux 15 janvier 2013 à 17 h 59 min

          Salut Thierry,

          > La différence, à mon avis, tient plus à l’écart qu’il peut y avoir entre « l’envie de le FAIRE » et « l’envie d’en AVOIR LES RÉSULTATS ». Ce sont deux choses bien différentes.

          Excellente réflexion ;)

          Cédric

  • Benjamin Challoy@Comment-Faire-Blog 7 janvier 2013 à 23 h 53 min

    Faire une de liste de résolutions à prendre. C’est vrai que c’est bien la première année que je ne fais pas ça, d’habitude c’est la première chose que je fais avec la famille, mais cette année j’ai passé ça à la trappe.
    Mauvaise chose? Sans doute. Je vais en faire une si j’ai le temps, car il faut des objectifs pour avancer. Sinon on se perd et on a l’impression de stagné , on se démoralise, on n’a plus de motivation , et des fois on régresse …

    Alors faut se bouger !
    Je commencerai par dire ici ma première résolution alors :
    – Ne pas baisser les bras, continuer à me battre dans mes études, pour ma vie future et ne pas lâcher !

    A bientôt ;)

  • Stéphane de Qui Recherche 8 janvier 2013 à 0 h 05 min

    je suis parfaitement d’accord avec toi; d’ailleurs je viens également de publier un post titrer « Vous avez connu des échecs? Félicitations! » qui va dans le même sens que ce post. le plus important n’étant pas de se focaliser sur l’échec. pour s’en tenir à une bonne résolution, je pense comme beaucoup qu’il faut y aller progressivement et se donner la chance d’échouer, mais pas tout le temps ni pour les mêmes motifs.
    comme le dis Thierry, peut faut il ne plus prendre de résolution …loll

  • Fort Trafic 8 janvier 2013 à 0 h 28 min

    Ma résolution pour 2013 est de réussir en affiliation et pour cela j’ai défini un objectif chiffré très précis ($500 par semaine sur clickbank) le plus vite possible, dans les 6 mois maximum. Je traîne cet objectif depuis septembre dernier et ma date limite était le 31 décembre 2012, j’en suis encore loin, donc je le remet pour 2013 et cette fois-çi je me donnerai les moyens!
    Déjà j’ai commencé par mon inscription au club affiliation pro.

    • Cédric Vimeux 15 janvier 2013 à 18 h 05 min

      Si tu as du fort trafic, tu ne devrais pas avoir de problème pour les atteindre ;)

  • Elisabeth 8 janvier 2013 à 2 h 34 min

    Bonjour,
    J’ai effectivement pu constater qu’une seule résolution à la fois cela fonctionnait plutôt bien . Je ne fais pas encore de généralisation car cela m’est arrivé une seule fois l’année dernière où j’ai décidé d’arrêter l’alcool et où cela a fonctionné : plus une goutte depuis le 1/1/2012 ! Cette année je vais donc faire la même chose et ma résolution est de faire du sport 5 jour sur 7… challenge ! A priori j’ai lu dans plusieurs sources qu’une bonne nouvelle habitude était acquise au bout d’environ 1 mois. Dans un mois donc, une deuxième bonne résolution : arrêter complétement de fumer !
    Par ailleurs, je sens que cela a un effet d’entraînement non négligeable : savoir que l’on a réussi à tenir la première, facilite la réalisation de la seconde, et de la troisième…tandis que faire front sur plusieurs tableaux en même temps est très décourageant !
    Bon courage à tous !

    • Cédric Vimeux 15 janvier 2013 à 18 h 07 min

      Bonjour Elisabeth,

      En effet, changer ses habitudes devient de plus en plus facile avec l’expérience.

      En fait, on prend l’habitude de changer ses habitudes ;)

      Cédric

  • Martine@campagne adwords 8 janvier 2013 à 15 h 27 min

    C’est clair que se concentrer sur une seule résolution permet de plus s’y tenir qu’en avoir une dizaine alors qu’on sait à l’avance qu’il sera très difficile de toutes les tenir !
    Je suis d’accord, lorsqu’on a réussi la première, on est plus enclin à se dire tient je vais en faire une autre et ainsi de suite, un bon moyen pour, au final réussir à tenir quelques bonnes résolutions, petit à petit :p

  • Sylvie Laflamme 8 janvier 2013 à 15 h 51 min

    Même si nous le savons tous, il est toujours bon de le répéter. Que ce soit pour des résolutions, des défis, des rêves, comme partout ailleurs, trop empêche de réussir.

    J’aime ton article et il me fait sourire car cette année, ma principale résolution est de m’occuper principalement de mon « ici et maintenant » car j’ai réalisé que de vouloir investir pour demain me fait négliger mon « ici et maintenant ». Ce qui fait que tout naturellement je reporte à plus tard ce travail qui devrait être fait immédiatement.

    Déduction? À négliger le ici et maintenant pour préparer notre demain, on reporte à demain ce qui aurait dû être fait ici et maintenant… alors on se retrouve avec de plus en plus de travail à faire « demain »…. En m’occupant du problème à sa racine, « ici et maintenant », j’allège mon demain.

    En vieillissant je réalise qu’il est préférable de faire le vide afin de se garder du temps pour vivre. Prendre des résolutions c’est se mettre des contrats sur les épaules et ça alourdit le quotidien. Au lieu de se faire des plans pour les mois et années à venir, faire le ménage et régler chaque petite chose qui se présente « ici et maintenant » fait en sorte que jamais demain ne sera lourd à porter.

    Bonne semaine à tous !

    Sylvie

    • Alexandre 8 janvier 2013 à 17 h 08 min

      Bonjour Sylvie,

      -> »En m’occupant du problème à sa racine, « ici et maintenant », j’allège mon demain. »

      C’est diablement bien dit tout ça ;-)

      C’est je pense la clé qui nous permettra d’ouvrir la porte de la liberté d’esprit (d’avoir avancé), celle qui nous donnera l’envie de continuer sur notre lancée et poursuivre assidûment notre route vers la réussite…

      • Cédric Vimeux 15 janvier 2013 à 18 h 09 min

        Bonjour Sylvie,

        > En m’occupant du problème à sa racine, « ici et maintenant », j’allège mon demain.

        Comme l’a dit Alexandre, c’est « diablement bien dit » !

        Cédric

  • Gérard@blog tapis 8 janvier 2013 à 21 h 59 min

    Je suis d’accord avec le fait de mettre le focus sur un seul objectif à la fois; voir même de le fragmenter s’il il reste trop indigeste.
    Maintenant, cette technique montre ses limites pour quelqu’un qui voudrait monter très haut. Je pense que si l’on souhaite progresser continuellement, il faut aussi passer par l’apprentissage du « multi-projet ». La méthode de la fragmentation peut accompagner cette évolution.
    Mais il faudra être capable d’intégrer des « morceaux » de plus en plus gros sans quoi on connaîtra forcément une limite à un moment donné.

    • Cédric Vimeux 15 janvier 2013 à 18 h 10 min

      Bonjour Gérard,

      Je ne vois pas où il pourrait y avoir une limite… Pourrais-tu donner un exemple ?

      Cédric

  • Mathieu@enterrement de vie de célibataire 8 janvier 2013 à 23 h 44 min

    Je sais pas si je suis un extraterrestre ou pas mais je ne prends jamais de bonne résolutions en début d’année… je suis sûr de ne pas les tenir.
    Par contre j’établis une liste des priorités, puis j’essaie de m’y tenir. J’attends pas le 01 janvier de chaque année pour me lancer dans les différentes choses, pas besoin de date pour me dire « allez j’y vais ».
    Par contre je les listes comme toi par ordre de priorité, et j’essaie de finir chaque tache avant d’en recommencer une. Mais ça, ça ne marche pas toujours.

  • Gaëtan Klein@Hypnose-Anti-Tabac.com 9 janvier 2013 à 12 h 41 min

    Le problème avec les résolutions de nouvel an, c’est que pour beaucoup de gens, il ne s’agit que d’une tradition qu’ils ne s’approprient pas réellement. Ils pensent à des choses « positives » ou « qu’il serait bien de faire » mais sans engagement.
    Or, c’est l’engagement qui va leur permettre de vraiment réaliser les actions qui mènent au but. Une résolution ne reste qu’une résolution tant qu’elle n’est pas transformée en objectif.
    UN objectif, ca se réfléchit, ca se planifie (méthode SMART) et cela s’atteint par l’engagement et l’action.
    Il faut aussi voir les efforts qu’il y a à faire. Il y a souvent des résistances à dépasser, et même des peurs. Comme pour l’arrêt de la cigarette : cela demande une vraie réflexion et un vrai engagement.

    • Cédric Vimeux 15 janvier 2013 à 18 h 13 min

      Salut Gaetan,

      > Une résolution ne reste qu’une résolution tant qu’elle n’est pas transformée en objectif.

      Exactement !

      Et c’est pareil pour les rêves.

      Un rêve ne reste qu’un rêve tant qu’il n’est pas transformé en objectif.

      Cédric

  • christian@reussite 9 janvier 2013 à 15 h 22 min

    Suis plutôt d’accord avec plusieurs commentaires, Quoique beaucoup de personnes ont chaque année des résolutions, celles qui le disent ouvertement ne vont pas jusqu’au bout quelque soit le projet. Paradoxalement les personnes qui ne disent rien, montrent un changement dans les mois qui suivent. Ceci un peu comme les personnes qui mettent fin à leur jour, celles qui le disent ne le font pas, et malheureusement celles qui ne disent rien se suppriment à la surprise des tous.
    A noter aussi lorsque vous annoncez une résolution à quelqu-un souvent la réponse est  » Ha! oui comme tous les ans », ceci veut dire que se sont des paroles en l’air, il y a toujours quelqu’un pour vous décourager. A mon avis, votre résolution n’en parlez pas et concentrez-vous sur celle-ci.
    allez bon courage à tous que la lumière éclaire votre projet.
    christian

    • Cédric Vimeux 15 janvier 2013 à 18 h 15 min

      Salut Christian,

      Exact !

      Le fait d’en parler est une forme d’action. On a parle et on l’impression d’avoir agi. Or, on n’a rien fait.

      C’est pour cela qu’il ne faut pas parler de nos bonnes résolutions.

      Cédric

  • Elisabeth@MaSepmadit 10 janvier 2013 à 3 h 39 min

    Le commentaire de Chistian me fait penser aux paroles de Confucius relatées dans le livre Confucius from the heart de YU DAN dans le chapitre The Way of Ambition : « A junzi does not talk about the things they want to do or the goals they want to achieve; a junzi always waits until they have done what they set out to do before casually dropping it into the conversation. » Le mot « junzi », selon Confucius décrit la personne idéale que tout un chacun a le pouvoir de devenir.
    Raison de plus pour ne pas parler de ses bonnes résolutions avant qu’elle ne soit réalisée ! je vais tâcher de m’en souvenir…

    • Cédric Vimeux 15 janvier 2013 à 18 h 16 min

      Merci pour cette belle citation Elisabeth ;)

  • Olivier@Press releases 11 janvier 2013 à 1 h 39 min

    Je suis le seul à ne jamais prendre de « bonnes résolutions » à chaque nouvel an ? Parce que comme indiqué dans l’article et dans bon nombre de commentaires, ces résolutions ne sont jamais tenues. christian et Elisabeth résument bien ma pensée : agir et se donner des objectifs personnels au lieu de perdre du temps à annoncer à tous le monde des résolutions fantaisistes.

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 14 janvier 2013 à 11 h 06 min

    Bonjour à tous,

    En ce qui concerne les résolutions 2013, allez-y, c’est gratuit… :)

    http://www.archive-host.com/files/1882042/012728db418880ed5a0a79cc2cd8f94a974dd367/Mes_resolutions_2013_RN.pdf

    En souhaitant que ça vous aide à tenir vos résolutions.

    Sam

  • Océane@tablette tactile 10 pouces 14 janvier 2013 à 13 h 15 min

    L’article m’a beaucoup plu et cela me touche que d’autres personnes vivent le même problème. A peine la précédente année terminée, je réfléchis à plusieurs résolutions que je vais adopter pour l’année suivante surtout quand la précédente m’a laissé plus d’impacts négatifs que positifs.

    « Murir » c’était la devise que je me suis posée dès le début de chaque nouvelle année est là. Et pour murir, il me fallait changer. Il ne s’agissait pas tout simplement de murir au sens propre. Il me fallait, en premier lieu adopter une nouvelle façon de s’habiller, c’était une réussite. L’étape suivante consistait à savoir prendre ma propre décision, mais c’était celle qui m’était le plus difficile. Je prends une décision et pas de mise en œuvre. C’était toujours comme çà depuis des années.

    La troisième résolution que je me suis posée est de pouvoir tenir tête à quelques personnes, y compris ma famille, en voilà une autre encore plus dure à exécuter. Au final, je me suis dit que poser des résolutions dès le début de l’année n’est pas une bonne chose pour moi. Je pense que pour murir, il faut vivre ses propres expériences, faire face à ses problèmes, trouver la bonne solution et en tirer des leçons. Il faut aussi laisser à son esprit le temps de s’adapter aux nouvelles choses, pas le faire brusquement.

Post comment

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.


Nouvelle Formation Virtuose Marketing