Sep
25

La Force du Focus : Comment atteindre vos objectifs personnels avec une absolue certitude



Je vous parle souvent de Jack Canfield, et de ton livre Le Succès selon Jack.

Mais ce n’est pas le seul…

Jack Canfield est également le coauteur d’un autre livre que je vous recommande vivement. Axé, cette fois-ci, uniquement sur l’atteinte des objectifs.

Il se nomme La Force du Focus, et regroupe 10 stratégies pour garder le focus sur vos objectifs, et les réaliser à coup sûr.

Voici un aperçu de ces 10 stratégies :

La force du focus, Jack Canfield, le succès selon Jack, les principes du succès

STRATÉGIE 1 : Vos habitudes définiront votre futur

Les gens prospères ont des habitudes gagnantes

1. La véritable fonction des habitudes
2. Comment identifier les mauvaises habitudes
3. Comment changer les mauvaises habitudes
4. La formule des habitudes gagnantes

Et le plan d’action !

STRATÉGIE 2 : Pas de magie, une question de Focus

Construisez sur vos forces, et non sur vos faiblesses.

1. Focalisez votre attention sur vos talents naturels
2. Êtes-vous un initiateur ou un finisseur ?
3. Si vous vous sentez débordé, demandez de l’aide
4. La solution des 4-D
5. Les frontières du génie
6. La puissance du NON !
7. Établir de nouvelles Frontières

Et le plan d’action !

STRATÉGIE 3 : Avez-vous une vision globale ?

Dessinez clairement votre futur.

1. Développez une clarté inhabituelle
2. Pourquoi des buts ?
3. La liste de contrôle des 10 buts principaux
4. Votre stratégie globale

Et le plan d’action !

STRATÉGIE 4 : Créer l’équilibre optimal

Plus d’argent, plus de temps libre.

La méthode VIGILANCE

Et le plan d’action !

STRATÉGIE 5 : Développer d’excellentes relations

Votre entrée dans les ligues majeures.

1. La double spirale
2. Évitez les gens toxiques
3. Les trois grandes questions
4. Clients privilégiés et le gagnant gagnant
5. … Aller plus loin
6. Comment trouver de grands mentors
7. Les groupes MasterMind

Et le plan d’action !

STRATÉGIE 6 : Le Facteur Confiance

Éliminer la peur et l’inquiétude.

1. Régler les affaires pendantes
2. Le paradigme de la route vers la liberté
3. Le défi à 25 cents
4. Pardonner et oublier
5. Une attitude gagnante
6. Six stratégies pour augmenter la confiance
7. Vérifier votre facteur foi
8. Ce qu’il faut faire si vous vivez une période creuse

Et le plan d’action !

STRATÉGIE 7 : Demandez ce que vous voulez

Un système en 7 points pour vous aider à prospérer.

1. Demandez et recevez
2. 7 façons de stimuler vos affaires
3. Comment demander ?

Et le plan d’action !

STRATÉGIE 8 : Persévérance tenace

Le succès est souvent à proximité.

1. Les bénéfices de la constance
2. Épousez votre plus grande force
3. Le cercle de la ténacité
4. La formule E – R
5. Le facteur intégrité

Et le plan d’action !

STRATÉGIE 9 : Prendre des mesures décisives

Des systèmes éprouvés pour créer la richesse.

1. Six bonnes raisons
2. Prendre des décisions de façon résolue
3. La formule RDDA
4. Le solutionneur de problème
5. Parlons d’argent.

Et le plan d’action !

STRATÉGIE 10 : Avoir une raison de vivre

Simplifiez votre vie.

1. Trouver votre raison de vivre
2. Le marathon de l’espoir
3. Trois éléments-clés
4. Découvrez votre raison de vivre
5. Déclaration de raison de vivre
6. Comment développer votre raison de vivre
7. Croissance personnelle et niveau d’être
8. Faites une liste d’arrêt

Et le plan d’action !

Comme vous voyez, chaque stratégie est accompagnée d’un PLAN D’ACTION précis, avec exercices, etc. Plus qu’un livre, La Force du Focus est un véritable guide qui vous accompagnera toute votre vie.

Il fait parti des livres que tout entrepreneur doit absolument posséder, lire et appliquer dans sa vie.

37 Comments to “La Force du Focus : Comment atteindre vos objectifs personnels avec une absolue certitude”

  • kategriss@blogging 25 septembre 2011 à 14 h 24 min

    Encore une fois, ça a l’air d’être un livre passionnant. Amazon va faire fortune si tu continues de présenter tous ces bouquins alléchants :P huhu

    Au fait, tu n’aurais pas quelque part une liste de tous les livres que tu as présentés jusque là ? Ou bien une liste d’une dizaine de livres indispensables dans la même veine que « Tribus », « La Vache Pourpre », « L’art d’aller à l’Essentiel » ou encore « La semaine de 4 » ?

  • Alexis 25 septembre 2011 à 14 h 39 min

    Salut Cédric,

    Quel hasard! J’allais justement en commencer la lecture. Je viens de finir le livre de Bob Proctor et j’allais embrayer sur la force du focus !

    Je suis toujours sidéré de voir que ces livres super utiles ne sont jamais proposé à l’école dans les lectures obligatoires… C’est un truc que je ne comprendrai jamais, c’est tellement fondamental…

    Alexis

    • Cédric Vimeux 25 septembre 2011 à 14 h 48 min

      Je suis toujours sidéré de voir que ces livres super utiles ne sont jamais proposé à l’école dans les lectures obligatoires…

      Idem !

      J’aurais préféré livre La Force du Focus à l’école, plutôt que Phèdre ou Britanicus (même si je n’ai rien contre Racine).

      C’est pareil pour la gestion de l’argent. On nous apprend à en gagner (en devenant employé) mais pas à le gérer.

      De ce fait, la plupart des jeunes qui se retrouve sur le marché du travail n’ont aucune idée de la façon dont ils doivent gérer leur argent (ou l’investir). Et c’est ainsi qu’ils se retrouvent avec des crédits dans tous les sens…

      Parce que la seule chose qu’on nous apprend à l’école, c’est : trouve un travail, obéit, et dépense ton argent.

      • Alexis 26 septembre 2011 à 12 h 02 min

        Ah ben tiens hier soir j’ai terminé le premier chapitre de la force du focus, et ce matin fait les exercices de fin de chapitre. Maintenant je comprends mieux ce que tu me disais Ludovic il y a quelques temps.

        C’est revitalisant des livres comme ça!

        Ah les habitudes…

      • Des Trucs Pour Changer De Vie 26 septembre 2011 à 12 h 31 min

        Le pire, c’est que ce non-sens dont on nous boure le crâne à l’école, il continue dans l’enseignement supérieur. J’ai pourtant fait une fac qui devrait enseigner ce qui est dit dans les bouquins que tu proposes, puisque c’était une fac d’économie.

        Et bien, même en allant jusqu’à la maîtrise, pas un mot de ces personnes qui réussissent, qui enseignent leur savoir faire et savoir-être à travers l’écriture de ces livres…

        En prenant un peu de recul, je me dis que ces 4 années de Fac sont vraiment à côté de la plaque… Mais on ne va pas refaire le monde ! Par contre, se rendre compte qu’on ne nous enseigne pas ce qui est important, c’est déjà un grand pas. Le deuxième est de rattraper cet immense gachis par des lectures comme celles qui sont indiquées.

        C’est un peu l’esprit de mon blog: montrer des manières de gagner de l’argent qui sortent des sentiers battus et de ce p… de « travailler dur pour s’en sortir » qui bouzille tant d’existences.

        Amicalement,
        Sam

      • kategriss@blogging 26 septembre 2011 à 14 h 29 min

        Pareil c’est terrible, j’ai encore deux trois bouquins qu’on était obligé de lire en classe : Le mystère de la chambre jaune, du Barbey d’Aurevilly, du Gautier… pfff chiant au possible, je n’en ai rien retenu. Et à choisi entre culture générale poussiéreuse et bouquins sur le développement personnel et les finances, j’aurais vite choisi.

        Bref de mon côté, il n’y a que l’école primaire qui m’a réellement apprise des choses et ce sont ces apprentissages que j’ai le mieux appris. A partir du collège ce n’était que du par coeur, du rabâchage et des professeurs qui ne semblaient avoir aucun sens des réalités…
        Et pourtant j’étais plutôt bonne élève…

      • Charles@procrastiner 26 septembre 2011 à 16 h 26 min

        On nous apprends à consommer très bien, mais pas à gérer notre argent en effet.

        Beaucoup de mes amis d’ailleurs pensent que c’est la seule façon de vivre.

    • Davy@WebMarketing 26 septembre 2011 à 13 h 30 min

      Moi je ne le suis pas. L’école ça te fait sortir en bon employé, prêt à commencer ta carrière. Ils te donnent le minimum de culture (Les misérables, les fleurs du mal), mais qui ne t’influencent pas du tout à te développer pour toi, que te développer pour une entreprise.
      L’année dernière j’ai lu un livre, « La conspiration des riches », qui partage en partie mes pensées. C’est une vision très intéressante :)

  • ludovic 25 septembre 2011 à 14 h 43 min

    Hello,

    En voilà un que j’ai lu et dévoré il n’y a pas si longtemps que
    ça. Comme je l’ai dit parfois ici et là, le FOCUS est la chose
    la plus importante pour avancer dans vos projets et les
    concrétiser (c’est ce que je pense)

    La distraction, les projets en tout genre au même moment,
    les objectifs sans intérêt… vous font perdre votre focus,
    votre concentration sur l’essentiel et donc votre efficacité.

    C’est pour cette raison qu’il faut que vous définissiez ce qui
    est important/essentiel pour VOUS et que vous vous focalisiez
    dessus. Et uniquement là dessus avant de passer à autre chose.

    Personnellement, j’ai arrêté les jeux en ligne, l’entrainement
    sportif dans la journée (je le fais à 6h du matin ou après 20h30
    dorénavant chaque jour). J’ai décidé que ces activités (au
    demeurant sympathiques) étaient non essentielles et me
    faisaient perdre du temps en me dispersant.

    Cordialement,
    Ludovic

  • Marie-Noël@Les e-ditionsLABELVIE 25 septembre 2011 à 14 h 50 min

    Susciter la créativité
    Fixer et atteindre des objectifs
    Apprendre à gérer le temps

    L’apprentissage est un véritable moteur ou un vrai piège! Parce que de livres en livres, d’eBooks en eBooks, de sites en sites et de blogs en blogs… le risque est grand de ne plus faire que ça.

    Alors je vous suggère de terminer CHAQUE nouvel apprentissage par un seul mot: ACTION!

    Ainsi, d’actions en actions les leçons vont s’intégrer et non se perdre sur la liste de la masse impressionnante de bonnes idées récoltées! Tiens, rien qu’en se limitant au blog de Cédric, on peut déjà y passer dix vies! Et si on met ACTION après chaque post, on peut au moins en réaliser une: la nôtre!

    Bonne fin de dimanche à tous!

  • martin 25 septembre 2011 à 18 h 29 min

    Bonjour Cédric,
    En lisant ton article on a envie d’acheter surtout que ce livre me paraît très intéressant. Malheureusement je ne peux acheter tous les livres qui me paraissent intéressants.
    J’ai découvert la liste de livres que tu conseilles.
    Ça va m’aider.
    Je vais bien arriver à trouver mon bonheur.
    Je suis un peu comme Marie-Noël, je préconise l’action et la construction de ses propres expériences.
    Je pense qu’il y a un temps pour lire, se documenter et affiner ses choix et un temps pour avancer dans son projet.
    L’ACTION est à privilégier.
    Bien cordialement!
    martin

    Au fait, tu n’aurais pas quelque part une liste de tous les livres que tu as présentés jusque là ? Ou bien une liste d’une dizaine de livres indispensables dans la même veine que « Tribus », « La Vache Pourpre », « L’art d’aller à l’Essentiel » ou encore « La semaine de 4″ ?

    • Cédric Vimeux 25 septembre 2011 à 19 h 38 min

      Malheureusement je ne peux acheter tous les livres qui me paraissent intéressants.

      Je le fais :)

      Je dépense entre 200 et 800 euros par mois pour acheter des livres (papier, ebook, formation en ligne).

      J’en survole certains. Pour d’autres, je les lis avec beaucoup d’attention. Et je les relis. Et je les met en pratique.

      Mais au final, je considère qu’un livre, c’est comme un seau de colle. Si on y met les doigts, il y reste toujours quelque chose de collé. Et on en tire du profit.

      Cédric

      • Des Trucs Pour Changer De Vie 26 septembre 2011 à 12 h 33 min

        Ah ah ! L’image du seau de colle, elle est bien bonne ! Décidément, tu as l’art de donner des images percutantes !

        Sam

    • Cédric Vimeux 25 septembre 2011 à 19 h 40 min

      Au fait, tu n’aurais pas quelque part une liste de tous les livres que tu as présentés jusque là ? Ou bien une liste d’une dizaine de livres indispensables dans la même veine que « Tribus », « La Vache Pourpre », « L’art d’aller à l’Essentiel » ou encore « La semaine de 4″ ?

      Liste des livres :

      http://www.virtuose-marketing.com/la-liste-des-livres-que-je-vous-recommande/

      et

      http://www.virtuose-marketing.com/la-liste-des-livres-en-anglais-que-je-vous-recommande/

      Cédric

  • Olivier@coaching d'entreprise 25 septembre 2011 à 20 h 38 min

    Je plussoie Cédric, super livre comme tous les livres du même auteur !
    A voir aussi: 7 ingrédients essentiels pour maîtriser la loi de l’attraction et Petites douceurs pour l’ame !

  • Jérôme@blog marketing 26 septembre 2011 à 7 h 10 min

    Merci pour cette info je ne connaissais pas l’auteur j’ai mis ce bouquin dans ma liste amazon je vais passer à la caisse le week end prochain avec tous ceux que je dois acheter….

  • reactionweb 26 septembre 2011 à 10 h 01 min

    Merci Cédric pour ce résumé, ce livre a l’air vraiment passionnant!

  • C3M 26 septembre 2011 à 11 h 03 min

    Yep, encore un livre à courir acheter ! Faut que je fasse de la place sur l’étagère, mais hâte de le lire !!

  • Davy@WebMarketing 26 septembre 2011 à 13 h 46 min

    Je l’ai en liste celui la! Malgré qu’il ne se situe pas en premier, je n’avais jamais eu l’occasion d’en voir les gros titres, et c’est plutôt alléchant!
    C’est intéressant de voir que c’est applicable dans n’importe quel domaine, dirigé en priorité vers l’entrepreneuriat, avec quelques tournures philosophiques!

  • Yvon 26 septembre 2011 à 15 h 25 min

    Bonjour Cédric

    J’aurais préféré livre La Force du Focus à l’école, plutôt que Phèdre ou Britanicus (même si je n’ai rien contre Racine).

    Je vois au moins 2 raisons qui font que tu as tout faux avec cette phrase.

    La première c’est que lorsqu’on est à l’école, on se contrefout de la force du focus. Tout comme on se fout de Phèdre, mais au moins Phèdre, c’est une histoire.

    La force du focus t’intéresse parce que tu es dans le métier. Donc tu vois ça avec tes yeux de 33 ans, et ça t’interpelle. Un gamin de 15 ans, il s’en balance comme de sa première canette de coca.

    Ensuite, dans l’ordre des choses, on n’apprend pas à lire des ouvrages techniques si on n’a pas avant lu quelques classiques. Car ce qui fait comprendre et maitriser la langue française, ce sont justement les livres barbants qu’on nous a fait lire à ‘l’école, et qui emploient un vocabulaire riche et varié.

    Si aujourd’hui tu écris comme tu écris, c’est justement parce que tu as dû te taper Phèdre et tout le reste, qui t’a donné les bases d’un champ lexical qui te permet aujourd’hui de jouer avec les mots comme tu sais si bien le faire.

    Donc plutôt que de critiquer l’apprentissage du français à l’école, je suggère plutôt d’aller (tenter de) lire les quelques centaines (de milliers) de blogs de la toile qui tentent tant bien que mal d’écrire des articles avec des phrases sorties tout droit d’on ne sait quels ouvrages, mais certainement pas de classiques…

    Parce qu’entre les fautes d’accord, d’orthographe, et la construction des phrases d’un gout plus que douteux, moi je pense que la plupart aurait peut-être mieux fait de se forcer à lire quelques livres bien chiants quand ils étaient gamins. Ca leur aurait donné un peu plus de bagage culturel, ce qui leur permettrait aujourd’hui d’écrire d’une bien meilleure manière.

    A part ça, je suis à 100% d’accord sur le fait qu’il a manqué beaucoup de livres sur le développement perso à l’école. Mais les uns ne remplacent pas les autres.

    Yvon

    • Xavier@lecture rapide 26 septembre 2011 à 17 h 36 min

      Entre les classiques poussiéreux lus à l’école, et les livres de développement personnels qu’on aurait dû lire à la place, je propose une voie médiane: lire à l’école de vieux livres de développement personnel poussiéreux :)

      Il y en a tout un tas, depuis « Comment se faire des amis » de Dale Carnegie à « Penser et devenir riche » de Dale Carnegie.

      Bon sous ce trait d’humour, ne vous méprenez pas sur mon opinion: d’une part ces vieux classique de dev perso je les ai lus et je les adore, et d’autre part les vieux auteurs classiques sont indispensables à la culture générale comme le souligne Yvon, il ne serait pas sage de faire l’impasse dessus.

      Xavier

      • Charles@procrastiner 27 septembre 2011 à 15 h 26 min

        Je n’ai pas lu ces vieux classiques et je m’en porte pas plus mal. J’aurais carrément préféré avoir des livres de developpement personnel à la place ou des livres de fantasy ^^.

        Par contre, peu de jeunes sont ouverts (surtout au collège/lycée) à lire des livres comme ça. Donc je sais que même si moi ça m’aurait plut, ça n’aurait pas forcément plus à la plupart.

    • Cédric Vimeux 3 octobre 2011 à 16 h 40 min

      La première c’est que lorsqu’on est à l’école, on se contrefout de la force du focus. Tout comme on se fout de Phèdre, mais au moins Phèdre, c’est une histoire.

      Pas d’accord Yvon.

      Quand tu lis un livre, c’est un peu comme quand tu mets tes doigts dans un peu de colle. Il t’en reste toujours quelque chose.

      Même si je m’en étais foutu de lire La Force du focus à l’école – autant que je m’en suis foutu de Phèdre – il m’en aurait toujours resté quelque chose.

      Aujourd’hui, je me rappelle encore de l’histoire de Phèdre. Et même de quelques phrases. Mais ça ne me sert à rien dans la vie.

      Par contre, si j’avais lu et m’était souvenu de quelques principes de La Force du focus, cela m’aurait certainement été utile.

      Cédric

      • Yvon@copywriting 3 octobre 2011 à 16 h 55 min

        Aujourd’hui, je me rappelle encore de l’histoire de Phèdre. Et même de quelques phrases. Mais ça ne me sert à rien dans la vie.

        Oui, c’est comme lorsqu’on met du thym dans la ratatouille. Une fois qu’on la mange, on pense que ça ne sert à rien.

        Ce qu’il y a, c’est que s’il n’y avait pas eu de thym ça aurait été moins bon…

        Dans le même ordre d’idées, tu penses qu’apprendre à lire en lisant des classiques ne te sert à rien. Mais ce qu’il y a, c’est que si tu ne les avais pas lu, tu serais – beaucoup – moins bon en écriture aujourd’hui…

        C’est facile de cracher dans la soupe une fois qu’on a mangé les 3/4 de la marmite :D

        Moi aussi, ça m’a saoulé Phèdre. D’autant que j’ai redoublé ma 4ème ce qui fait que je l’ai étudié pendant 2 ans. De là à dire que ça ne sert à rien, je trouve que ça serait manquer un peu d’humilité. Ne serait-ce que pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’arriver jusque là…

        Yvon

  • Gonzague 27 septembre 2011 à 10 h 31 min

    Bonjour
    Encore un bon bouquin à étudier
    Le seul problème va être de trouver le temps pour pouvoir tous les lire,car les journées passent trop vite !!!!

  • Ecole du bien etre 27 septembre 2011 à 13 h 05 min

    Juste pour confirmer que son livre  »le succès de jack Canfield » est vraiment super car il vous réveille !
    Je pense que celui là est sur la même longueur d’onde d’après la description des chapitres

    Karine

  • Marion La Dukanette 30 septembre 2011 à 21 h 54 min

    Je l’ai, je l’ai , je l’ai !!!

    Par contre pour les plans d’action à la fin de chaque partie, je les trouve assez « vagues » par rapport au contenu dévellopé dans les chapitres.

    Disons que ces exercices m’ont moins aidé que de lire les conseils donnés avant, parceque je n’arrive pas à les boucler de facon claire et précise.

    (ou alors, je suis une girouette finie)
    ;-)

  • Alexis 3 octobre 2011 à 17 h 10 min

    « La première c’est que lorsqu’on est à l’école, on se contrefout de la force du focus. Tout comme on se fout de Phèdre, mais au moins Phèdre, c’est une histoire. »

    Alors là Yvon, je suis pas du tout d’accord avec toi…. Quand on est à l’école, on veut et on aime rêver…

    Si on nous avait dit au début de l’année : « bon cette année au programme on va voir ensemble comme atteindre et réaliser vos rêves dans la vie… »

    Je suis sûr que cela aurait motivé plus d’un élève… Il n’y à qu’a voir, lorsqu’il y avait des exposés à faire sur les sujets de son choix… Chacun venait raconter ses passions avec enthousiasme…

    Au contraire, quand il fallait faire un exposer sur un sujet imposer, cela faisait c… tout le monde et personne n’était motivé pour passer devant la classe et blablater le texte qu’on s’était fait c…. à compiler tout le week end…

    Ensuite effectivement, la force du focus, ou le succès selon jack, ne va pas plaire à tout le monde j’en convient.

    Mais pour ce qui est de Phèdre, c’est intéressant d’en connaître l’histoire… mais pas de se taper l’étude de texte qui va avec… Et c’est un ancien étudiant d’art dramatique qui parle LOL

    Ensuite livre racine, molière et toute la clique, c’est bien mais c’est un langage bien dépassé, qui n’est plus utilisé de nos jours, donc franchement je vois pas en quoi cela va aider certains à mieux écrire…

    Ce qui va les aider à mieux écrire, c’est plutôt des livres avec un langage « commun » et non un langage parlé il y a 2 siècles et demi donc les 90% des mots de vocabulaires ne sont plus utilisés aujourd’hui…

    Après je pense qu’au lieu de bourré le crâne des élèves avec des tonnes de livres sur molière et tout le tralalal il aurait fallu vivre avec son temps et surtout proposer des livres pratiques.

    Par exemple, je me souviens qu’en 5ème, 4ème, et 3ème on m’a rabâcher les oreilles avec la 1ère et 2nd guerre mondiale.

    Y a un moment ou c’est bon… il faut tourner la page. Je pense qu’on peut passer une partie de ce temps là à autre chose au lieu d’apprendre par coeur des dates historiques.

    Et pour terminer, je dirais que lire les des ouvrages comme phèdres, etc.. met l’accent sur les trahisons, l’avidité, le pouvoir, les meurtres, l’amour impossible et déchirtant etc…

    Alors que les livres comme la force du focus et autres de dev perso, sont bien plus positifs et axé sur l’amélioration de soi.

    Dans un cas on vous montre le pire (un peu comme les news de 20h) et dans l’autre comment vous améliorer.

    • Cédric Vimeux 3 octobre 2011 à 17 h 56 min

      Par exemple, je me souviens qu’en 5ème, 4ème, et 3ème on m’a rabâcher les oreilles avec la 1ère et 2nd guerre mondiale.

      Idem !

      C’est pour cela que je me suis mis à détester l’histoire.

      Pourtant, aujourd’hui, je suis passionné par les histoires antiques (la grèce, achille, leonidas, genghis khan, alexandre le grand, etc). Mais la WW2, je ne peux pas. On nous l’a trop rabachée à l’école.

  • Yvon@copywriting 3 octobre 2011 à 18 h 08 min

    C’est une discussion de fin de soirée au bistrot. Et elle est sans fin.

    Mon côté actuel dit que tu as (vous avez) raison. Je n’ai jamais aimé l’histoire, et encore moins la guerre. D’ailleurs, je n’en ai jamais étudié une seule page (personne n’a jamais pu m’y forcer). Les classiques, pareil. Mais c’était plus marrant. Et ça ne m’a pas dérangé de les lire. Et on pourrait discuter de ça pendant des heures autour d’un verre.

    De là à dire que ça ne sert à rien… C’est n’importe quoi. De la philosophie de comptoir.

    C’est d’ailleurs pour cela que l’on met nos enfants à l’école, plutôt que d’aller les confier à quelques illuminés qui discutent au bistrot. Et heureusement…

    Bref, passons à autre chose :)

  • Alexis 3 octobre 2011 à 19 h 11 min

    Je me suis peut-être mal exprimé, mais je ne voulais pas dire que cela ne sert à rien….

    Juste que à trop en faire, ça soule plus qu’autre chose, d’où mon exemple avec la seconde guerre mondiale.

    Bien sûr qu’il est important de voir un peu de tout, ce qui permet aussi d’éveiller certains à de nouvelles disciplines, je pense aux arts plastiques, à la « techno » à la musique etc…

    C’est juste que je pense qu’il faut de bonnes proportions. Par exemple, un truc qui m’a toujours sidéré, c’est qu’en france on travaille comme des dingues. Cours à 8h, on finit à 17 voir 19h (c’était mon cas) et j’avais même cours le samedi matin de 8h à 12….

    Quand je venais dans le sud de la France en vacances, je passais mon temps chez des amis… Allemand dont le père était professeur au lycée à Cologne (Allemagne).

    Il me disait que chez eux, les élèves bossent de 8 à 13, ensuite ils avaient l’après midi de libre pour faire du sport et des activité extra scolaires…

    Et à ce que je sache l’Allemagne se débrouille très bien.

    Tout cela pour dire qu’en France on nous la joue « bourrage de crâne » est c’est pas forcément le plus utile. D’où ma réflexion sur Phèdre.

    Si on avait plus nous placer quelques autres disciplines à la place des 25 bouquins dit « classiques » ça aurait été cool.

  • CedricZenShopping@forerunner 405 HRM 1 mars 2012 à 13 h 08 min

    Il a l’air génial ce livre, je vais l’acquérir de ce pas !

  • Montres automatique 14 août 2013 à 22 h 59 min

    Je valide Cédric, c est un super livre ! Et très bon auteur !

    Merci pour cette sélection, ma bibliothèque n’a qu’a bien se tenir :D

  • Patrx de BloguerUtile 15 janvier 2014 à 12 h 40 min

    Tu as bien raison quand tu dis que tout entrepreneur doit absolument posséder ce livre, le lire et appliquer dans sa vie.

    Merci Cédric de m’avoir offert ce livre, très grosse ressource et source d’orientation et d’inspiration.
    J’adore surtout les plans d’actions à la fin de chaque chapitre, un bilan qui nous fait prendre conscience de ce qui nous reste à faire, pour notre succès.

    Amicalement

Post comment


Nouvelle Formation Virtuose Marketing
real money casinos new zealand