Juil
19

La gastro-entérite et les secrets du marketing viral selon Seth Godin


Vous souvenez-vous votre dernière gastro-entérite?

Vous aviez mal au ventre. Vous n’arrêtiez pas de vomir. Et vous passiez les 3/4 de votre temps aux toilettes.

Pourquoi je vous parle de ce mauvais souvenir? Je vous en parle car, à peine revenu dans le Nord de la France après 15 jours de vacances dans l’Ouest puis l’Est, devinez ce que j’attrape?

Pas la peine de vous faire un dessin :(

Je viens de passer une nuit et une matinée horribles. Je me sens complètement lessivé. Vidé de mes forces.

Et vous savez à quoi cela m’a fait penser? Au livre Les Secrets du Marketing Viral de Seth Godin.

Voici pourquoi, et ce que vous allez en tirer :

marketing viral
Propagez le virus !

Qui sont les contaminateurs?

Si vous êtes comme moi alors, lorsque vous attrapez une gastro-entérite, vous ne pouvez pas vous empêcher de vous poser cette question : mais qui a bien pu me la refiler? Qui m’a contaminé?

La gastro-entérite, comme toute maladie virale, se transmet facilement et rapidement. Un simple contact et s’est parti.

Et vous savez quoi? C’est pareil avec les liens vers vos pages de vente. Ils peuvent se propager partout sur la toile, aussi rapidement que la gastro-entérite au sein de votre famille.

Voici comment procéder pour transformer vos pages de vente en virus:

1. Mettez votre produit sur une plateforme d’affiliation (1tpe) ou utilisez le script 7 euros

2. Offrez une commission d’au moins 50%. Plus si vous le pouvez.

3. Trouvez des contaminateurs, c’est-à-dire des gens qui vont faire connaitre votre produit. Qui vont « propager » votre page de vente tel un virus.

Toujours dans son livre Les Secrets du Marketing Viral, Seth Godin explique qu’on peut distinguer 2 grandes catégories de contaminateurs :

  • Le contaminateur efficace
  • Le contaminateur erratique

Voici l’explication…

Le Contaminateur Efficace

Il s’agit généralement d’un professionnel qui agit sur le même marché que vous. Il a une certaine autorité. Ou une autorité certaine.

C’est souvent un leader d’opinion. Il possède des listes de plusieurs milliers de prospects. Et une simple recommandation de sa part peut vous rapporter des dizaines et des dizaines de ventes. Des centaines peut-être.

Il y a pourtant un problème : le contaminateur efficace est une personne très difficile à atteindre. À votre avis, pourquoi?

La réponse, vous la connaissez déjà : il a réputation à tenir. Pour lui, recommandez votre produit, c’est s’associer à lui. Et donc, prendre un risque.

S’il recommande votre produit et que ses prospects ne sont pas satisfaits, c’est SA RÉPUTATION À LUI qui en prendra un coup. Et ça, il ne le risquera en aucun cas.

En d’autres mots, il est impossible d’acheter un contaminateur efficace.

Seth Godin l’explique ainsi :

« En réalité, chaque fois qu’un contaminateur efficace s’associe à une nouvelle idée, il prend un risque. Si ces fidèles rejettent le virus pour quelques raisons que ce soit, sa capacité à en diffuser d’autres à l’avenir diminue. D’où la difficulté de manipuler les contaminateurs de cette espèce… »

Et c’est tout à fait logique, pas vrai?

C’est également pour cette raison que je ne fais la promotion de produits dont je suis certain de la qualité. C’est par exemple le cas pour le logiciel Long Tail Express dont j’ai fais la promo dans cet article.

Mais il y a également une autre catégorie de contaminateurs, bien plus facile à amadouer…

Le contaminateur erratique

Il s’agit de Moktar, le marchand à Marrakech, qui essaie de vous vendre chacun des bibelots de sa boutique. Simplement parce que vous êtes touriste. Et que vous avez de l’argent à dépenser.

Il s’agit de Boris, l’assureur, qui vous refourgue des assurances qui ne correspondent pas vraiment à vos besoins. Simplement parce qu’elles lui rapportent plus d’argent.

Il s’agit de Kevin, l’apprenti infopreneur, qui envoie des spams à tout le monde et copie/colle ses pubs sur tous les forums et tous les blogs qu’il trouve. Il vise large et essaie de vendre à n’importe qui. Et par tous les moyens.

Le contaminateur erratique cherche avant tout à gagner de l’argent. C’est son unique priorité.

Il a beaucoup moins d’influence que le contaminateur efficace. Et bien souvent, il n’a pas d’influence du tout. Ce n’est pas un leader.

Toutefois, les contaminateurs erratiques peuvent s’avérer d »une efficacité redoutable s’ils se répandent suffisamment.

Attirer et conserver des contaminateurs erratiques est facile. Voici les conseils de Seth Godin :

1. Promettez-leur la lune, que leur vie va changer.

2. Montrez-leur que ça peut leur rapporter gros. Donnez des chiffres (2 ventes par jour seulement et vous gagnez 2000 euros par mois).

3. Donnez-leur quelques conseils

4. Dès que l’un d’eux réussit, informez-en les autres pour les motiver. Et leur montrer que ça marche.

5. Donnez les moyens à ceux qui réussissent de montrer comment faire aux autres – et de trouver de nouveaux contaminateurs erratiques

Les contaminateurs erratiques peuvent vous rapporter énormément s’ils sont assez nombreux, et se répandent assez vite. Pensez-y :)

Photo © paris pao – Fotolia.com

12 Comments to “La gastro-entérite et les secrets du marketing viral selon Seth Godin”

  • Numeribook 19 juillet à 16 h 52 min

    Bon rétablissement, Cédric.

    Et merci pour cet article, encore une fois excellent, et très bien documenter.

    Num

    • Sam@Des Trucs Pour Changer De Vie 20 juillet à 6 h 04 min

      Désolé pour la gastro. Un bien mauvais virus auquel il faut essayer de tordre le cou… Merci de continuer à écrire. Ce virus là, il ne faut pas l’éradiquer par contre :-)
      Nous sommes tous des contaminateurs erratiques au début. Rares sont ceux qui peuvent en effet dès leur arrivée sur le net « choisir ». Cela me fait penser aux acteurs. Au début (et même ensuite pour certains) ils acceptent tout et n’importe quoi. Ensuite ils choisissent et sélectionnent leurs rôles…
      Là je viens de tester un concept afin de le faire partager sur mon blog. Comme je le dis dans l’article, je me suis appliqué à le tester moi-même avant de dire qu’il est valable.
      J’aurais très bien pu dire allez-y (de manière erratique) sans l’essayer. Là, je peux dire « ça fonctionne. Allez-y ». J’en présenterai d’autres. Mais je vais m’appliquer à les tester. Je ne veux pas proposer du vent. Car c’est destructeur et suicidaire de vouloir « vendre » n’importe quoi.
      Amicalement.
      Sam

  • Daouda@Travail indépendant 19 juillet à 17 h 14 min

    Salut Cédric.

    Même malade, tu as eu le courage de nous écrire un article de qualité, merci et bon rétablissement ! :)

    Daouda

  • Agnès 19 juillet à 17 h 43 min

    Bonjour Cédric,

    Ben franchement, le contaminateur erratique qui fait du spam, ne m’intéresse pas du tout… je n’ai pas envie qu’il me bousille mes produits en me mettant tricarde des boites de réception !

    J’ai l’impression qu’il manque quelques autres configurations de contaminateurs dans cette description, je trouve que 2 types d’affiliés ça fait un peu « pas assez »

    Moi-même je suis affiliée et c’est vrai qu’au début j’avais tendance à promouvoir un peu n’importe quoi, sans faire de spam, toutefois. Avec le temps on s’assagit et on comprend mieux l’intérêt de promouvoir des produits de qualité.

    Bonne journée, Agnès

  • Guy@vendre-ma-maison-rapidement.com 19 juillet à 17 h 52 min

    Je suis donc entré dans la catégorie des erratiques car j’ai mis quelques liens dans mon book, histoire de faire un peu de cash flow.

    Cash flow que je désespère de faire tant je galère dans mes derniers 5 % de travail restant. Mais j’y arriverai !

    Car j’ai une grande ambition pour quand je serai grand : c’est de devenir moi même un contaminateur efficace.

  • Nicolas Sterlest@ revenu-internet.com 19 juillet à 18 h 26 min

    Salut Cédric

    Encore un excellent article et ce malgré la gastro. Félicitation !
    Pour ce qui est des affiliés, la seconde catégorie peut s’avérer très efficace mais peut en même temps être très dangereuse. Je prend l’exemple du spammeur, il est très probable que les gens qui reçoivent ces spams fassent une mauvaise réputation car vous n’êtes peut-être pas spammeur mais il s’agit de votre produit…

    Il me vient en tête les MLM, combien se sont fait ternir à cause de ça ?

    Amicalement,
    Nicolas

    • Cédric Vimeux 19 juillet à 18 h 29 min

      Bonjour Nicolas,

      Oui, je suis d’accord. Mais on court ce risque dès lors que l’on met son produit en affiliation tout public (1tpe, paykoo, clickbank…etc).

      Ensuite, tous les affiliés erratiques ne spamment pas non plus. Mais ils agissent en recherchant l’argent, et rien d’autre.

      Cédric

      • Nicolas Sterlest@ revenu-internet.com 19 juillet à 18 h 38 min

        Je suis tout à fait d’accord avec toi et je sais que beaucoup de personnes qui débutent et ne savent pas comment s’y prendre font ces erreurs. C’est pour ça que je le dis et ne le répèterais jamais assez, il faut se former…

        Travailler sur internet est un vrai métier et comme tout métier, il faut apprendre pour être efficace et pourquoi pas un jour devenir le contaminateur efficace

        • Sam@Des Trucs Pour Changer De Vie 20 juillet à 6 h 10 min

          C’est effectivement un véritable métier. Même ceux qui ne veulent pas l’admettre sont obligés de le reconnaître à un moment ou à un autre… On apprend tous les jours. Particulièrement ici d’ailleurs ;-)

  • Davy@Blog WebMarketing 19 juillet à 20 h 43 min

    Très intéressante cette comparaison, et en effet la viralité, est un outils de marketing que beaucoup cherchent à maîtriser. C’est ce qui a fait le succès de Facebook, aussi rapidement! Et comme tu l’as si bien dit, il suffit de quelqu’un pour refiler le virus, et celui ci saura se propager!

  • Stéphane Rambaud 19 juillet à 21 h 45 min

    Lol je viens de manger… Mais très bonne image…

  • Albin 21 juillet à 0 h 11 min

    Bonjour Cédric,

    je suis passé par là, alors je compatit et te souhaite de te rétablir au plus vite.
    En général en deux ou trois jours c’est chose oubliée!

    Je retiens aussi l’ouvrage de Seth Godin…

    Merci pour cet article et nous faire part de la distinction entre le ‘Contaminateur Efficace’ et l’Erratique’.
    Dans tous les cas, je m’aperçois d’une chose, c’est le bon sens qui l’emportera,
    et comme tout professionnel qui se respecte, la voie dans laquelle je souhaite m’engager
    nécessite du travail certes, mais aussi de se former c’est fichtrement vrai!

Post comment

real money casinos new zealand