Mar
28

Laquelle de ces 6 erreurs de copywriting faites-vous dans vos titres et vos accroches? (partie 2/2)


Voici la suite de l’article Laquelle de ces 6 erreurs de copywriting faites-vous dans vos titres et vos accroches? (partie 1/2)

Erreur de copywriting, techniques de copywriting

Erreur 4 : Mettre une accroche trop vague

En accroche vague, nous avons tout d’abord les clichés dont nous avons parlé dans la première partie de cet article.

Ensuite, il y a les accroches qui intriguent et informent… mais pas suffisamment. Elles restent encore trop vagues pour vraiment susciter de l’intérêt et forcer vos visiteurs à lire la suite.

Une façon de pallier à ce problème est d’apporter un maximum de précision dans votre titre.

Voici un exemple d’accroche qui informe et intrigue, mais qui reste toutefois trop vague :

« Je gagne de l’argent sur Internet. Voici comment vous pouvez en faire autant »

Cette même accroche plus précise :

« Je gagne en moyenne 5,811 euros par mois sur Internet. Voici comme vous pouvez en faire autant en moins de 6 mois ! »

Voyez-vous la différence?

Cette seconde accroche est bien plus précise et aura de meilleurs rendements que la première.

Erreur 5 : L’accroche déroutante

Dans ce cas, votre accroche prête à confusion et n’est pas ou mal comprise.

Cela arrive souvent lorsqu’on essaie de mettre trop d’informations dans une accroche ou un titre.

Exemple d’accroche déroutante :

« Découvrez comment j’ai gagné 25.000 euros en seulement 6 mois en travaillant seulement 1 heure par jour, comment j’ai déjà aidé 50 personnes à en faire autant et comment vous allez vous aussi avoir les mêmes résultats ou je vous rembourse intégralement sans vous poser de question et vous pourrez garder les cadeaux ».

Bon, j’abuse un peu sur cet exemple (quoique…), mais c’est pour vous montrer le principe. Lorsqu’il y a trop d’informations, le cerveau s’embrouille et ne comprend plus l’accroche.

Erreur 6 : L’accroche peu pertinente

Le but de votre accroche est de retenir l’attention de vos visiteurs afin de les pousser à lire la suite… mais que se passe-t-il lorsque la suite n’est pas cohérente avec l’accroche? Votre prospect arrête de lire, tout simplement, car le texte n’est plus cohérent avec l’accroche et, donc, les attentes de votre lecteur.

Cela arrive bien plus souvent qu’on ne le pense. Surtout chez les copywriters qui utilisent des générateurs d’accroches.

Ils « génèrent » une très bonne accroche, mais celle-ci ne correspond pas au reste de la lettre, dans le sens où le lecteur ne trouve pas ce que l’accroche lui avait promis. Et il arrête donc de lire :(

12 Comments to “Laquelle de ces 6 erreurs de copywriting faites-vous dans vos titres et vos accroches? (partie 2/2)”

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 28 mars à 12 h 24 min

    Tu parles de générateur d’accroche (fait par C.G. ?). Est-ce que tu en utilises un ? Est-ce un bon moyen de trouver de bonnes accroches ?
    En ce qui concerne la précision, c’est vrai que c’est beaucoup plus percutant avec des chiffres précis qu’avec « gagner plus » ou « générer un revenu ». Perso, j’ai tendance à zapper quand je vois ce genre de chose… :-(
    Merci pour la suite d’article.
    Amicalement,
    Sam

    • Cédric 29 mars à 2 h 20 min

      Oui, les générateurs sont très utiles car ils aident à trouver des idées ou des structures de phrases. Toutefois, ils ne doivent pas rester une finalité en soit.

  • Marie-Eve (Redactio) 30 mars à 15 h 48 min

    Ces deux articles étaient très intéressants ! :)

    Je trouve important de soulever le dernier point en effet : l’accroche est déterminante, mais le reste du contenu aussi, finalement. Chaque mot doit être pesé.

    • Cédric 30 mars à 19 h 02 min

      Oui, chaque mot a son importance… à condition qu’il soit lu :)

      D’où le rôle extrêmement important de l’accroche.

      Cédric

  • Marion La Dukanette 15 avril à 3 h 04 min

    Les générateurs d’accroches sont donc a bannir ?

    Si tel est le cas, ca rejoint ce que je disais sur la première partie de l’article : Ch. G est un charlatant !

    lol

    Concernant l’accroche déroutante, c’est le nombre impressionnant de mots de liaisons (et, donc …) qu’il faut éviter à tout prix.

    • Cédric Vimeux 15 avril à 6 h 57 min

      Non, les générateurs d’accroches ne sont pas à bannir. Loin de là.

      Mais il faut simplement les tester et ne pas se contenter d’en prendre une et basta.

      J’ai tout simplement que certaines accroches « à succès » ne marchaient autant qu’avant car certaines ont été tellement utilisées qu’elles sont devenues un peu clichés.

      Il faut donc toujours tester :)

      Cédric

  • thierry@guideswordpressgratuit 25 juillet à 16 h 48 min

    l’accroche c’est le vestibule de la maison que l’on visite lors d’un achat immobilier .
    si la première impression n’est pas bonne , l’acheteur potentiel ne visitera pas le reste de la maison .

  • Mokhtar de mokopro.com 4 septembre à 22 h 46 min

    Je ne connaissais pas les générateurs d’accroches avant , je vais pouvoir les tester et voir si ca peut etre efficace pour mon blog .Merci

  • mokhtar 7 septembre à 19 h 39 min

    c’est pas mal

    • Mokhtar 7 septembre à 20 h 49 min

      (*)elle est pas mal la difference entre les nombres et les lettres . En effet 1400 euros attire plus que mille quatre cents euros .

  • marc 22 novembre à 12 h 27 min

    Voici une appli que j’utilise régulièrement pour vérifier mes argumentaires et augmenter mes conversions : http://www.copywritor.com (dispo pour Appstore et Google Play)

Post comment

real money casinos new zealand