Jan
13

L’école tue-t-elle la créativité ? La réponse (par Ken Robinson lors d’une conférence TED)


Le système éducatif actuel a tendance à délaisser la créativité, au lieu de la favoriser.

C’est ce que nous explique Ken Robinson dans cette conférence TED, pleine d’humour et d’intelligence.

école tue la créativité, conférence ted, ken robinson, développer sa créativité
L’école tue la créativité

Si vous avez 20 petites minutes devant vous, regardez-la… Elle vaut le coup d’oeil.

Mon passage favori : « Si vous n’êtes pas prêt à vous tromper, vous ne sortirez jamais rien d’original. »

Regardez :

Image de prévisualisation YouTube

Et vous ? Quel est votre point de vue sur ce sujet ?

37 Comments to “L’école tue-t-elle la créativité ? La réponse (par Ken Robinson lors d’une conférence TED)”

  • Adam@maigrir 13 janvier à 14 h 48 min

    Je reste convaincu que l’école tue la créativité en nous formatant pour nous faire rentrer dans des cases. Ce n’était pas le cas avant mais le model américain a tué toute individualité.

    • france@vouloiuretreussir 13 janvier à 20 h 36 min

      merci Cedric, ici je tiena dire a Adam que je ne suis pas d’accord avec lui a propos des americains..je parle de l’ecole. je trouve qu’ils laissent beaucoup de liberte aux enfants y compris a l;ecole, cela se retrouve avec les americains adultes qui sont beaucoup plus creatifs et moins pontifiants que nous…en plus le melting pot americain et cette rencontre de differentes cultures qui peuvent s’exprimer librement renforce encore cette creativie ;=)).

  • Fort Trafic 13 janvier à 15 h 59 min

    C’est un bon discours plein de blagues.
    Sinon pour l’éducation c’est sûr que ce n’est pas personnalisé, c’est de l’éducation de masse c’est normal. Sinon si les parents ont les moyens il y a toujours l’option de prendre des tuteurs à la maison ou des écoles privées. Bien sûr il y a toujours le programme national à suivre c’est la loi c’est comme ça, mais le reste du temps c’est libre, le sport, les activiés culturelles, artistiques, bref tout est possible, mais demander ça de l’éducation nationale, il ne faut pas trop rêver, si on attend après ça on attendra en vain. :-)
    Il ne faut pas compter sur l’éducation nationale, elle n’apporte que les bases dans des matières bien précises.

    • Emelie 13 janvier à 17 h 53 min

      Personnellement je n’ai pas envoyé mes enfants à l’école . Ils ont intégré le système au niveau de la première (je ne vis pas en France). J’ai envoyé promené les institutions scolaires en apprenant parfaitement leurs lois et les petits articles qui pouvaient me servir. J’ai passé 2 ans en France et j’ai utilisé le même processus. Résultat des courses : formation universitaire sans aucune difficulté dans des domaines créatif (design).
      Mes fils ont beaucoup joué quand ils étaient petits, pratiqué beaucoup d’activités. Quand ils sont arrivés à l’Université, leur réaction a été de satisfaire leur soif d’apprendre encore plus.
      Je n’ai jamais regretté ma décision et eux n’en n’ont pas souffert au niveau académique (même en travaillant peu) ni « social » et comme par « hasard » ils se sont dirigés dans des branches créatives

  • Johann@Méthode CREAT 13 janvier à 16 h 33 min

    L’école forme des executants pas des créatifs. On nous apprend à appliquer des méthodes, recopier des schémas, suivre des chemins déjà tracés. SI on formait des enfants à être créatifs ce serait horrible pour le monopole des « élites » car tout serait remis constamment en question par la nouvelle génération. C’est plus facile de dompter une société formée de « moutons », c’est triste mais c’est la réalité.

    On n’est plus dans le « je pense donc je suis » mais dans le « je consomme donc je suis ». Il suffit de voir les vidéos des gens qui courent dans les magasins au début des soldes pour se rendre compte de la manipulation de masse… qui a déjà commencé dès le plus jeune âge c’est à dire à l’école.

    Voici le thème repris en version illustrée (en anglais): http://youtu.be/zDZFcDGpL4U

    • Des Trucs Pour Changer De Vie 14 janvier à 10 h 52 min

      Je suis complètement d’accord avec toi Johann.

      On formate tout le monde (enfin disons l’immense majorité) en tant qu’exécutant.
      C’est ensuite beaucoup plus facile de maitriser une population.

      Pour avoir été jusqu’au bac+4, je peux affirmer qu’on ne nous apprend absolument pas à être réactif et débrouillard. Je ne peux parler que pour ma filière d’économie-gestion. Mais cela ressort dans beaucoup beaucoup de filières.

      On m’a fait ingurgiter des schémas et encore des schémas de fonctionnement. Mais en fin de compte, rien d’innovant. Au contraire.

      Sam

  • Manuel 13 janvier à 16 h 55 min

    L’école et un système qui a été créé pour que nous ayons les bases de la compréhension entre nous et de former des soit disant spécialistes, pas pour être créatif.

    C’est tout le contraire.

    Je pose simplement ma compréhension du sujet sans critiquer quoi que ce soit.

    J’ai mis des années avant de comprendre que l’enseignement était un formatage et allait contre la liberté et la créativité de l’individu.

    Il n’y a rien de mauvais ni bon il y a seulement ce que nous décidons nous-mêmes; j’ai trois enfants élevés de la même manière et pourtant bien différents.

    J’ai deux sœurs et nous n’avons pas du tout le même caractère et approche de la vie. Elles ont plus d’instruction et de diplôme que moi, mais une approche basée sur la peur du lendemain alors que je suis beaucoup plus confiant qu’elles.

    Le système dans lequel nous vivons est un formatage, je suis surpris du peu de gens qui s’en rendent comptent, cela tient au fait que la plupart recherchent la facilité apparente qui se révèle par la suite un très gros problème.

    La vie est magnifique quand nous la créons par nos pensées!

    • Olivier@U.M.E & Friends 20 janvier à 5 h 06 min

      « Le système dans lequel nous vivons est un formatage, je suis surpris du peu de gens qui s’en rendent comptent » : tout simplement parce que le formatage a bien fonctionné, donc ils ne s’en rendent pas compte.

  • Michel@Changer-Gagner 13 janvier à 16 h 56 min

    Le problème n’est pas la créativité. Le vrai problème de l’école, en France, en tout cas, c’est qu’il n’y a plus de discipline. Point.

    La créativité c’est une invention des marketeurs. Un chaudronnier ou un fraiseur n’a pas besoin de créativité. Et il faut de ces métiers.

    Par contre, s’il est analphabète, n’a pas un assez bon niveau de lecture, il ne pourra pas évoluer dans la vie s’il veut.

    Sans la discipline, pas de travail. Et sans travail, pas de progrès.

    C’est pour cela que les parents un tant soit peu aisés mettent leurs enfants dans les écoles privés où la discipline est plus stricte.

    • Samuel@motivation-au-travail.com 14 janvier à 2 h 00 min

      « Un chaudronnier ou un fraiseur n’a pas besoin de créativité »

      Vous en avez rencontré beaucoup ?

      Ceux que j’ai rencontré m’ont parlé de leur métier avec passion et m’ont justement épaté par leur créativité et leur capacité à évoluer. Ils étaient probablement indisciplinés…

  • augustin 13 janvier à 17 h 05 min

    Et si le système éducatif était visité par un martien… et si ma tante en avait, ce serait mon oncle.
    Paroles, paroles, paroles… toujours des paroles, des transformations. Et cette année, on étudie ça, en cours d’année, on change. Le ministre de l’éducation est remplacé, on transforme tous pour rejeter certaines matières en apprendre d’autres. Comment voulez-vous que ça marche, quand les bases diffèrent continuellement… et un peu de discipline, s’il vous plaît…

    • france@vouloiuretreussir 13 janvier à 20 h 43 min

      perso, a l’ecole, je passais mon temps a secher les cours,,cela ne m’a pas empeche de « reussir » plus tard mes examens en medecine..;-))
      la discipline je n’aimais pas et je pouvais ecrire ma dissertation pendant le temps ou je ramassais les copies pour remettre la mienne aux profs,, ( je me portais volontaire pour gagner du temps..et pomper quelques idees par ci ,,par la,,) et oui..je oonfesse….;-((

  • greg@trucs2papas.fr 13 janvier à 17 h 39 min

    Je suis complètement d’accord avec son discours.
    J’apprécie particulièrement la partie sur la valeur des diplôme.
    Il y a 30 ans, t’avais un diplôme, t’avais un boulot.
    Aujourd’hui t’as un diplôme, il vaut rien, fait plus d’études… en espérant trouver un boulot.

    Greg, bac+2…
    trucs2papas.fr

  • Albin 13 janvier à 18 h 55 min

    Bonjour Cédric,

    je te remercie de nous avoir fait découvrir cette excellente vidéo, remplie de bon sens et d’humour !

    Ken Robinson nous ouvre les yeux sur un système éducatif qui devrait attirer toute notre attention. D’ailleurs, combien de personnes qui ont réussi et à qui enfant on n’attribuait aucun crédit, parce qu’ils ne rentraient pas dans la définition de la réussite à l’école. Les exemples sont nombreux !

    Le système scolaire n’existe pas encore, mais souhaitons que des contributions telles que celle de Ken, contribuent à y parvenir.

    Je te souhaite une excellente fin de journée,

    Albin

  • Xavier@ club du succès Internet 13 janvier à 20 h 28 min

    Salut Cédric,

    il est vrai que l’école dans un sens large tue la créativité. Mais dans un sens plus pointu peut favoriser cette créativité.

    je m’explique:
    Si on prend le temps de suivre normalement l’évolution et les passions d’un enfant, je suis certain qu’on va le guider dans un cadre éducatif qui colle avec sa passion qui est l’essence de toute créativité.
    Mais si par contre on se borne à vouloir décider à la place de celui-ci en voulais à tout prix qui fasse gestion pour devenir expert comptable ou directeur de société, alors là on peut dire que l’école tue la créativité.

    Nous devons orienter et non décider à la place d’un enfant et même des grande personnes.
    (sauf bien sur si ceux-ci ont perdu la raison. qui est elle aussi un état qui permet une très grande créativité)

    Amicalement,
    Xavier

  • france@vouloiuretreussir 13 janvier à 20 h 45 min

    je tiens a te remercier Cedric de nous avoir offert cette super video!! J’ai eu beaucoup de plaisir en l’ecoutant……

  • Pascal 13 janvier à 23 h 57 min

    Il y a plus de 40 ans, Alain Beaudot publiait « La créativité à l’école » (PUF, 1969), un ouvrage dans lequel il prônait le développement de la créativité des enfants au sein du système scolaire et notamment de la « pensée divergente ».
    Il faudrait ressortir ce livre des bibliothèques, il a pris la poussière mais pas une seule ride !
    On y retrouve d’ailleurs le discours notre sémillant conférencier.
    Pascal

  • Stéphane SOLOMON 14 janvier à 1 h 15 min

    Bonjour à tous,

    Ce que je retiens surtout de cette vidéo, c’est le fait que trop de diplômes tue le diplôme. Si nous avions tous un doctorat en médecine, à quoi servirait le diplôme de docteur en médecine ? Or c’est un peu ce que disaient la majorité des parents de la génération précédente, à ceux qui envisageait de se distinguer :

    PASSE AU MOINS TON BAC !

    Aujourd’hui, le bac seul n’a plus aucune valeur. C’est juste un passe-droit.

    J’ai eu la chance d’échapper à ce paradigme, car mon père m’a dit, au moment où je ne pouvais plus rester assis en classe :

    « Il y a différentes façons d’apprendre dans la vie, l’école en est une, ce n’est plus la tienne… Trouve la tienne ! »

    Pas étonnant de la part d’un homme qui fut chassé des l’école à l’âge de 10 ans parce qu’il était juif. Il était premier de la classe, et un jour, le système a décidé de le rétrograder dernier… Son père l’a alors pris sous son aile, lui disant :«Je vais t’apprendre tout ce que je sais». Ce fut bien plus que ce que les professeurs pouvaient lui enseigner. Pas tant au niveau des matières ou de la quantité, mais c’était la première fois que quelqu’un disait à mon père « je vais t’apprendre TOUT ce que je sais».

    La quête du diplôme, de ce «minimum vital» est une façon de copier-coller les individus. Rares sont les écoles qui prônent la distinction de chaque Etre.

    On pourrait me répondre que c’est le rôle des parents… Que l’école n’est pas faite pour ça.

    C’est bien le fond de la question…

    POURQUOI PAS ?

    A+

    Et un grand MERCI à Cédric pour cette sélection.

    Stéphane SOLOMON

  • Samuel@motivation-au-travail.com 14 janvier à 1 h 51 min

    Bonjour Cédric,

    Whaou ! Il est très pertinent et bourré d’humour ce Ken Robinson.
    Merci pour cette belle vidéo que j’ai regardé avec beaucoup d’attention.

    La phrase que tu as noté a également attiré mon attention.
    J’en ai relevé une autre qui fait réfléchir également :

     » Si tous les insectes disparaissent de la planète,
    c’est la fin de la terre dans les 50 années qui suivent.
    Si tous les humains disparaissent,
    toutes les formes de vie floriraient dans les 50 ans suivants… » (Jonas Salk)

    Qu’allons-nous créer pour qu’il en soit autrement ?

    @ Xavier
    Je rejoint Xavier sur son témoignage, ne jetons pas la pierre uniquement sur l’école et le système éducatif. En tant que parent, tonton, grand-frère, nous pouvons aider un enfant à développer sa créativité (et la notre par la même occasion).

  • kategriss@annuaire voyage 14 janvier à 10 h 20 min

    Ah l’école… c’est un sujet qui fâche pour moi. J’ai essayé de convaincre mon mari de faire l’instruction à la maison (l’école n’est pas obligatoire, c’est l’instruction qui l’est) mais il est réfractaire à cette idée.
    Par contre on a déjà longuement discuté des autres options et on s’est mis d’accord pour une école différente. Au mieux j’aimerais que ça soit du Montessori.

    Mais clairement l’école ne fait que former des « citoyens » (et encore) donc qui ne remettront pas en cause le système, qui seront toujours bien gentils et qui feront de parfaits votants pour le pouvoir en place… Bref tout le contraire d’une personne épanoui, qui fait ses propres choix, qui a un sens critique aiguisé et qui a des idées parfois bonnes, parfois mauvaises, mais qui en a.

    • harmonie 14 janvier à 17 h 59 min

      Je rêve d’une école où les enfants iraient parce qu’elle est passionnante, et non parce qu’elle est obligatoire

      • Alexandre 16 janvier à 7 h 53 min

        Vous avez raison à 200%…

    • Adrien 28 février à 12 h 05 min

      Clairement l’école s’impose car elle est nécessaire malgré ses limites.
      Tout le monde n’a pas le temps, ni les moyens (livres, exercices, tableau ) pour enseigner à ses enfants.

      La créativité et l’originalité devraient avoir leur place à l’école, mais ce n’est pas le cas car elle est bâtit sur le modèle convenant au plus grand nombre.

      Une évolution s’opèrera peut être avec les moyens modernes de communication.

      Je pense cependant d’avantage qu’il incombe aux parents de relever chez ses enfants leurs passions et leur originalité pour les aider à s’épanouir plus sans forcement jouer le rôle de professeur. L’école, elle, ne traitera jamais ou rarement du cas par cas mais possède (en théorie) des enseignants qualifiés.

      Que ce soit à la maison et en cours il y aura des limites. Autant cumuler l’avantages des deux possibilités plutôt que de s’en priver.

  • Danièle de Forme et bien-être 14 janvier à 10 h 55 min

    Bonjour Cédric,
    Belle conférence qui sous l’aspect humoristique fait ressortir les faille du système.
    Mais on oublie que les parents sont aussi responsables de l’éducation de leurs enfants.
    C’est à eux de compléter par ce qui peut améliorer la créativité. La facilité de mettre les enfants devant la télévision à regarder des trucs débiles est aussi responsable.
    Ne me dites pas que vous n’avez pas le temps, je ne vous croirai pas.
    J’ai été parent et j’ai toujours fait en sorte que mes enfants lisent chaque jour au lieu de rester devant la télé qui n’était allumée qu’à certaines heures précises.
    Jouer avec les enfants, les emmener au concert, à des expositions, au musée ou les inscrire à des activités culturelles n’est pas une question d’argent car dans bine des communes on peut trouver à moindre coût toutes sortes d’activités qui développent la créativité des enfants bien plus que la télé ou les jeux vidéos.
    Je ne prône pas l’interdiction seulement une modération pour l’utilisation des ces médias.
    Nous sommes responsable de ce que nous sommes et de ce que seront nos enfants.
    A tout bientôt.
    Danièle

    • Julien@Vivre Paléo 8 février à 12 h 05 min

      Je suis tout à fait d’accord avec Danielle

      Je ne compte pas sur l’école pour l’éducation de ma fille.
      Le seul intérêt que je trouve à l’école est le côté social : elle va être au contact de dizaines d’enfants (je compte bien lui apprendre les bases des interactions sociales.)

      Je pense également qu’en plus de la créativité et le droit (devoir) à l’erreur, il y a des comportements essentiels à inculquer comme la confiance en soi, l’ouverture d’esprit, la ténacité, l’empathie, la curiosité.

      Il y a quelques temps, ma fille (3 ans) s’intéressait à ce que nous écrivions sur le papier (c’est quoi ça? écrit papa, maman, fait le L de lapin…..)
      Au bout d’un moment, je lui ai proposé de les faire elle même. (sur feuille blanche), puis je lui ai fait une sorte de canevas à lettres (des points numérotés à relier, qui forment des lettres)
      Du coup, elle apprend à écrire les lettres, elle reconnait les chiffres.
      On ne la force pas, c’est elle qui veut « faire des lettres ». Elle est motivée par son activité « de grande » et par les sujets émotionnels (son entourage, ses jouets)

      Bientôt le mind mapping ;-)

  • Cathy de Poulettesurlenet 14 janvier à 20 h 18 min

    Bonsoir Cédric, j’ai évidemment pris le temps de regarder cette vidéo parce qu’il s’agit de l’école, des enfants…En plus j’ai eu de beaux éclats de rire…il communique vraiment efficacement cet homme…avec l’émotion! Du coup ça marque.

    Je suis pour les écoles alternatives qui laissent plus de place à la créativité, mais s’il n’y en a pas à proximité…c’est l’école classique…monotone même si les enseignants font vraiment du mieux qu’ils peuvent.

    Je crois que Jacques Salomé rajouterait ici d’introduire dans les écoles également des cours de communication, et plus je m’intéresse au sujet plus je le pense aussi!

    Je diffuse le message…comme d’hab!

    A bientôt

    Cathy

  • Amine@ location voiture Tunisie 15 janvier à 11 h 40 min

    Je dirais même que l’école au sens large tue les rêves. A vouloir faire des gens excellents et brillants en dépit des talent de chacun et des dons. Une école de plus en plus formaté au critères d’une société ou l’argent et la seule finalité. Etudier pour gagner le plus d’argent possible. Pas étonnant de se retrouver avec des jeunes travailleurs mornes, tristes dont le seul but est de gagner de l’argent et tant pis si on fait pas ce qu’on aime.

  • karim@travail a domicile 16 janvier à 2 h 38 min

    belle conférence, c’est vrai que le système éducative tue le pouvoir de la créativité chez les élèves car il impose son programme non pas les inciter à créer et produire

  • Mickaël 16 janvier à 23 h 32 min

    Pour moi l’école a tué toute la créativité et l’envie d’entreprendre que j’aurais pu avoir..

  • Louis 26 janvier à 11 h 25 min

    Bonjour,

    La créativité dans notre vie est un élément essentiel pour progresser.

    La vie nous l’apprend et nous y prenons goût.

    Merci pour cet article.

    Bonne journée,
    Louis

  • sandra 29 janvier à 22 h 49 min

    Très bon choix …. une confirmation de ce que je pense depuis longtemps! Oui on nous formate, nous manipule… ceci pour facilité les métiers qui rapporte une demande de budget!
    Beaucoup sont encore aveuglés, mais les esprits se réveillent par frustration.
    Il en va de soi que maintenant en suisse si nous ne faisons pas partie de la forme d’intelligence pronée pour l’économie, les 6 autres sont plus couteuse.
    Sachez qu’il existe 7 formes d’intelligence, il y a un bouquin qui a été écrit en anglais…Je le cherche toujours, mais oublie aussi, cela ne me pose pas trop de soucis à vrai dire.
    Mon fils a commencé l’école enfantine cet été et il en ai enchanté. C’est vrai que ces 2 premières années sont particulièrement ludique et riches en activités multiculturelles. Un délice puis il y a la sociabilitation les premiers copains. Une jolie période de vie autant pour les parents que les enfants. La créativité à ce moment là tient une place prépondérante qui ce perdra avec les années supérieures je pense… Les choses peuvent changer, mais ça prendra un peu de temps.
    Pour conclure nous sommes créer à l’image Dieu, pas du chimpanzé ou de la girafe… donc nous avons en nous la créativité…. elle nous est propre… mais toujours signée d’un modèle…Il y’en a toujours un même si on ne se rend pas compte.
    Bon le débat est long…. mais sachons que nous nous perdons par manque de connaissance. la connaissance que l’on aborde est minime par ce qu’on ne vise pas la vérité…

  • kty 2 février à 9 h 09 min

    Bonjour première fois sur ce blog TRES INSPIRANT je suis artiste sculpteur et peintre, Après une formation en PNL j’ai crée un atelier mixte qui melange l’art et la créativité
    http://www.coachingartistique.wordpress.com l’idee est de replacée la créativité au centre de notre vie ….
    cette vidéo me parle beaucoup ..MERCI pour ce blog et ses partages j’adhère :) !

  • Julien@Vivre Paléo 8 février à 12 h 18 min

    Très drôle!! A quand le One man show?

    Je confirme son analyse sur le fait que l’école forme des enseignants.
    Je suis issu d’un cursus universitaire scientifique (bac+5) est bien qu’intéressante, la formation ne fait aboutir que sur le métier d’enseignant-chercheur : quasiment impossible de trouver un travail en entreprise. J’ai dû changer de métier (que j’adore d’ailleurs)

    La formation universitaire consiste vraiment à assimiler des connaissances, aucune technique de travail, d’organisation, de concentration, de networking ….

    pour le salut des universités, vivement qu’elles soient autonomes et tournées vers la réalité.

  • Jean-Frédéric@lexi-web 13 février à 13 h 51 min

    Excellente vidéo dont je partage fondamentalement le contenu. Il suffit de travailler avec des enfants hors du contexte scolaire pour se rendre compte de tout ça.
    Urgent de prendre conscience que l’avenir doit s’inventer et que seule la créativité favorise l’épanouissement de l’individu.

  • Playbac 1 octobre à 17 h 13 min

    Bonjour,

    Ayant remarqué votre intérêt pour Ken Robinson, nous tenions à vous informer de la sortie de la traduction en français de son ouvrage majeur, L’Élément, aux éditions Play Bac.

    En voici la bande-annonce : http://www.youtube.com/watch?v=VlPaU8_ykQM

    Nous espérons ainsi que cela contribuera à diffuser les idées novatrices de Ken Robinson !

    N’hésitez pas à nous contacter si vous désirez plus d’informations,

    Bien cordialement,

    L’équipe des éditions Play Bac

  • Myriam 5 septembre à 0 h 50 min

    C’est un bon discours plein de blagues,et Je pense que nous pouvons transformer ce système éducatif pour révéler les talents des élèves et leur niveau dans différentes d’intelligence.

Post comment

real money casinos new zealand