Août
18

L’économie des mots, ou le secret d’un texte efficace et respectueux


Vous l’avez remarqué, pas vrai? Les articles sur Virtuose Marketing sont courts.

Est-ce une volonté de ma part? Absolument !

Pour dire vrai, mon intention est de les raccourcir davantage. D’économiser les mots. Sans perte de qualité. Au contraire d’ailleurs…

J’ai encore beaucoup de progrès à faire, mais j’y travaille.

Pourquoi faire court? Je vous l’explique maintenant :

Communication efficace
Le secret d’un texte efficace et respectueux

Aller à l’essentiel

S’obliger à faire court, c’est s’obliger à aller droit à but. À l’essentiel.

Je vous l’ai déjà dit, mais je le redis quand même : « Aller droit au but est l’une des règles de base d’une communication efficace. »

D’ailleurs, je suis convaincu que sur un blog, un texte court sera toujours plus efficace qu’un texte long. Je suis aussi convaincu qu’on peut exprimer plus de choses, et mieux, en écrivant moins.

Vous en doutez?

Dans ce cas, penchons-nous sur quelques-uns des textes et discours les plus influents de l’Humanité. Et voyons combien de mots les composent :

  • Les Dix Commandements : 130 mots
  • Le Sermon sur la Montagne : 300 mots
  • La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen : 793 mots
  • L’extraordinaire discours de Gettysburg par Abraham Lincoln : 277 mots
  • La Déclaration d’Indépendence Américaine : 485 mots

Ces textes font moins de 800 mots, et sont pourtant d’une incroyable efficacité.

Mais il y a une autre raison pour laquelle vous devez faire des textes courts…

Une question de respect

Aimez-vous qu’on vous fasse perdre du temps? Bien sûr que non… Et bien, vos lecteurs non plus !

« Mais je ne leur fais pas perdre de temps! », me direz-vous.

En êtes-vous sûr? Oui? Et pourtant…

Vous leur faites perdre du temps chaque fois que vous utilisez 4 mots là ou un seul – mieux choisi – aurait suffit.

Vous leur faites perdre du temps chaque fois que vous écrivez un mot qui n’est pas indispensable à la compréhension de votre texte, et que vous auriez pu effacer sans gène.

Vous leur faites perdre du temps chaque fois que vous construisez une longue phrase, là où une courte métaphore aurait été plus efficace.

Vous leur faites perdre du temps chaque fois que vous utilisez des pléonasmes inutiles (ex: absolument certain, s’unir ensemble, complètement vide, …etc.)

Vous leur faites perdre du temps quand vous utilisez des négations – elles allongent inutilement les phrases, et les rendent difficiles à comprendre.

Vous leur faites perdre du temps chaque fois que vous exprimez en 1300 mots ce que vous auriez pu dire en 400.

Écrire court est plus difficile que de faire long. Car on est obligé de réfléchir à chacun des mots qu’on emploie. Et plus seulement à coucher nos pensées par écrit, comme elles viennent.

Et puis, écrire court, c’est aussi faire preuve de respect envers ses lecteurs.

C’est leur montrer qu’on a prit le temps d’épurer son texte afin d’en extraire l’essence, et d’éliminer l’inutile. Et ainsi leur livrer un texte concis, clair, et qu’ils pourront comprendre en une seule lecture. Rapidement. Facilement. Sans perdre de temps.

Prenez le temps d’écrire court. Épurez vos textes. Rendez-les simples, et concis.

Vos lecteurs vous remercieront.

C’est en tout cas l’objectif que je me suis fixé. Comme vous voyez, j’ai encore des progrès à faire. Et tant mieux :)

Photo © Maxim_Kazmin – Fotolia.com

25 Comments to “L’économie des mots, ou le secret d’un texte efficace et respectueux”

  • kategriss@blogging 18 août à 9 h 51 min

    Ecrire des articles plus courts : 700 mots max (j’essaie) au lieu de 1000-1200 et surtout faire des phrases plus courtes étaient dans mes objectifs du Speed Kate. Objectifs que je continue à tenir.
    Etant du genre à m’étaler et à adorer les phrases bien longues avec plein de virgules, maintenant je coupe.
    J’ai encore beaucoup de chemin à faire. Notamment dans les adjectifs et autre compléments circonstanciels souvent inutiles.

    Merci pour cet article ;)

  • Alexis 18 août à 9 h 54 min

    Hello Cédric,

    C’est vraiment ce le point qui m’a le plus marqué quand j’ai découverts tes blog. C’est concis et précis.

    Tu as un truc précis, une méthode pour raccourcit, ou il suffit de reprendre son texte sans relâche pour faire plus court?

    Alexis

    • Cédric Vimeux 18 août à 12 h 57 min

      Salut Alexis,

      > Tu as un truc précis

      Une question d’entrainement.

      Cédric

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 18 août à 10 h 04 min

    J’adore quand c’est court et direct. PLus on va à l’essentiel, mieux c’est pour moi ;-)
    Au contraire, je hais ceux qui délayent sans arrêt, même dans la vie courante, au téléphone, pour acheter, pour vendre, pour expliquer, etc.

    Je hais ceux qui aiment s’écouter, les réunions qui ne débouchent sur rien (j’en ai une le 13 septembre prochain, Grrrr) rien, les phrases pour ne rien dire, les mots vides de sens, etc
    Bref, encore une fois j’adhère à 200% à ce que tu prône Cédric.

    Pour en revenir à la longueur, les lettres de ventes qui font 3 km de long, ça me saoule grave. En plus, souvent, ça répète 36 fois la même chose.

    Mais chacun est différent et c’est ça qui est génial. Sinon, on s’emmerderait.
    Sam

    Lisez mon dernier article:
    http://des-trucs-pour-changer-de-vie.blogspot.com/2011/08/apres-avoir-realise-20-je-mattaque-60.html

    • Cédric Vimeux 18 août à 12 h 58 min

      Salut Sam,

      Oui, mais une lettre de vente et un article de blog, ce n’est pas la même chose.

      Sur une lettre de vente, on a généralement beaucoup de choses à dire, donc il est normal qu’elle soit longue.

      Regarde celle du Club Affiliation Pro par exemple : http://www.club-affiliation-pro.com

      Cédric

      • Des Trucs Pour Changer De Vie 18 août à 18 h 03 min

        Je savais que tu allais dire ça Cédric. Parce que je sais bien que c’est différent. Mais quand même, répéter 15 fois la même chose (je ne parle pas de la lettre de vente du club), c’est pfffff…

        Je ne veux pas donner de références précises, ça n’est ni le lieu ni l’objectif…

        Simplement, parfois le « délayage » et la répétition sont excessifs. D’autant que c’est plutôt dans ma nature d’être direct.

        Sam

    • Andy@Pronostiqueur PMU 23 août à 14 h 49 min

      Bonjour Cédric,

      Ce commentaire arrive un peu tard mais je le fais quand même.

      Je suis d’avis avec Sam. Tu vois Cédric la lettre de vente trop longue (Ex. celle du club Affiliation Pro) ça fatigue les méninges. On a envie d’abandonner tout de suite. Même si le sujet nous intéresse.

      Savoir rapidement à quoi elle nous mène (la lettre), voilà on y est. Et trop de mots ça fait fuir le prospect. Et moi aussi. En fait trop de bla-bla ça rime avec mensonge, un peu du genre le produit (service) n’est pas bon on cherche à « m’endormir » et cela m’endors pour de vrai.

      RAPIDEMENT DIT ET BIEN DIT, RAPIDEMENT LU, VOICI QUI EST PLUS EFFICACE!

      Pour moi il faut autant respecter le prospect que le lecteur de Blog. Il faut dire ce qu’on veut faire comprendre. De la manière la plus intelligente et la plus courte C’EST TOUT. Ne pas faire comme ces lettres de vente américaines kilométriques… ça épuise le prospect-lecteur.

      Alors merci pour cet article!

      Andy
      PS: tu peux afficher mon mail.

  • Olivier@coaching d'entreprise 18 août à 10 h 08 min

    « Le poids des mots, le choc des photo »
    décrit bien celà …

    « Et puis, écrire court, c’est aussi faire preuve de respect envers ses lecteurs »
    euh pas toujours car parfois cest trop épuré et l’essentiel n’apparait pas …
    certains n’ont pas la « technique »…
    faire court comme faire long s’apprend et ne s’improvise pas !

  • business-conception 18 août à 10 h 17 min

    Salut cédric,

    si je voulais être chiant et pointilleux, je dirais que la déclaration des droits de l’homme et du citoyen fais 802 mots et non 793 :p hihi.

    Tu as tout à fait raison, plus les articles sont courts, en restant précis, complets et pertinants, mieux c’est. J’ai eu la désagréable surprise de lire un blog où l’auteur faisait effectivement très court, avec de très belles images pour agrémenter ses articles, malheureusement je restais sur ma faim car à force de vouloir faire court, la personne en oubliait d’argumenter ses articles, ne structurait plus ses publications, du coup c’était court, mais mauvais…

    Donc oui faire court, mais tout en étant efficace comme tu le précise avec tes exemples..
    Merci pour cet article :)

    ps : j’ai ça maintenant pour mon dernier article :s, ça viendrait de mon blog ??
    Error. Parsing JSON Request failed. Fatal error: Out of memory (allocated 30932992) (tried to allocate 35 bytes) in /homepages/15/d329118455/htdocs/virtuose-marketing/wp-includes/class-simplepie.php on line 9166

  • Thierry Valker 18 août à 13 h 39 min

    Salut Cédric

    Les blagues les plus courtes sont souvent les meilleures.
    La ligne droite est le chemin le plus court entre un point A et un point B.
    Les réunions de travail, on les préfèrent les plus courtes possibles.
    La routes des vacances, on espère la faire le plus vite possible.

    Inconsciemment ou consciemment, on cherche tous la rapidité. Et moins on perd de temps sur une chose, plus il nous reste de temps pour d’autre tâches.

    Je suis tout à fait d’accord avec tes propos. Des articles simples et précis.

    • Karim 18 août à 14 h 17 min

      « Et moins on perd de temps sur une chose, plus il nous reste de temps pour d’autre tâches. »

      D’autres tâches qu’on voudra faire tout autant rapidement. C’est un peu le serpent qui se mord la queue tout ça…

      Bien amicalement,
      Karim

      • Andy@Pronostiqueur PMU 23 août à 16 h 39 min

        Attention Daouda!

        Il faut éviter de faire un amalgame. Ne pas mettre les petits plats dans les grands.

        « Faire court » ce n’est pas ce que tu dis là. C’est Cédric qui a raison: la répétition ici signifie que cela est très important. On insiste donc sur ce qui est très important.

        Le dire comme tu proposes a moins d’effet, c’est certain!

        Alors attention « court » ne veut pas dire ignorer certaines règles de l’écriture.

        Bien à toi!

        Andy

  • Daouda@Travail indépendant 18 août à 13 h 49 min

    Salut Cédric.

    Je suis d’accord avec toi, mais ne serait-ce pas mieux d’éviter de répéter des mots comme tu l’as fait sur ton billet avec la phrase « Vous leur faites perdre du temps » afin de raccourcir son article ?

    Je pense que l’écrire une seule fois suffit, par exemple :

    Vous leur faites perdre du temps :

    – quand vous…

    – si vous…

    – à chaque fois que…

    – etc…

    Tu en penses quoi ?

    Daouda

    • Cédric Vimeux 19 août à 18 h 25 min

      Salut Daouda,

      > ne serait-ce pas mieux d’éviter de répéter des mots comme tu l’as fait sur ton billet avec la phrase « Vous leur faites perdre du temps » afin de raccourcir son article ?
      Ici, je cherche avant tout à INSISTER sur le fait qu’on fait perdre du temps à nos lecteurs. D’où la répétition ;)

      D’ailleurs, je voulais le répéter 7 fois, et je viens de m’apercevoir qu’il n’y en a que 6. Enfin bref…

      Cédric

  • Marie-Do 18 août à 14 h 08 min

    Bonjour à tous,

    Moi j’aime bien cette phrase de Philippe Geluck :
    Le mot « long » est plus court que le mot « court », c’est dingue non ?

    Voilà, j’ai fait court
    Marie-Do

    • Cédric Vimeux 19 août à 18 h 25 min

      J’adore :)

      Merci Mario-Do pour cette citation que je ne connaissais pas.

      Cédric

  • chems@polyval 18 août à 17 h 58 min

    De toute façon avec les tweets et tout ce monde de réseaux sociaux, on est entré dans une ère de langage flash…

  • jérôme@blog marketing 18 août à 20 h 13 min

    Alors la je te suis complètement, je ne supporte pas non plus les écrits trop longs juste pour en rajouter afin de remplir le blanc.
    Très souvent je retrouve cela dans les bouquins, des chapitres entiers répétés avec des phrases d’autant plus longues….Rarement je finis ce genre de livre.

    Je suis mal placé pour parler car quand je commence une phrase j’ai du mal à la terminer j’ai du boulot aussi !

  • sylvie 18 août à 20 h 38 min

    bonjour,
    Bon ben voilà ! j’ai du boulot, moi qui aime écrire et bien il faut que je sois brève, ok j’ai compris, je plaisante. J’aime cet article parce que c’est vrai de voir un article qui fait 10 pages de long et bien c’est ennuyeux, enfin c’est ce que je pense surtout qu’avec quelques phrases bien ciblées, le tour est joué.
    Mais n’empêche j’ai du boulot sur la planche
    J’apprends tout le temps

    Sylvie T.

  • Laurent@blog-gagnant 18 août à 21 h 18 min

    C’est la différence entre un blogeur et un bonimenteur ;-)
    Le blogeur doit aller à l’essenciel.

    Laurent

  • Gina 19 août à 0 h 56 min

    Entièrement d’accord,

    D’ailleurs quand je tombe sur article long, je zappe !

    Gina.

  • Davy@Webmarketing 19 août à 3 h 24 min

    Je suis en train de me poser la même question … Je pense que des fois, un article peut être long, et la longueur est justifiée. Mais je pensais justement, à séparer ces articles en plusieurs étapes. Je te rejoins à 100% surle fait, d’utiliser un mot plutôt que 4, j’ai vraiment du mal pour ça. (Je suis comme Yvon ;) ). Et je pense que c’est important d’y travailler …

  • etienne 24 août à 13 h 00 min

    Ecrire concis, c’est une des caractéristiques de l’écriture professionnelle.
    Je suis donc d’accord avec ce que dit Cedric.
    Pour ma part, je développe un site à ce propos. http://www.boileau.be

    Ce site apporte des éléments de réflexion pour parfaire son écriture pro.

    Bon, vous avez compris : bienvenue.

Post comment

real money casinos new zealand