Août
18

L’erreur qui vous empêche d’être un leader, et deux vidéos pour la corriger


Vous ne deviendrez pas un leader dans votre domaine en copiant les autres leaders.

Pourquoi ? Parce que marcher sur les traces d’un géant, c’est rester dans son ombre. On ne se démarque pas en faisant la même chose que les autres. Aussi grands soient-ils.

Alors comment se démarquer ? Comment sortir du lot ? C’est simple. Faites les choses différemment. Innovez. Soyez créatif.

Vous me direz que c’est plus facile à dire qu’à faire ? Je vous l’accorde.

Voici toutefois deux petites vidéos – et un exercice révélateur – qui vont vous mettre sur la voie.

(Préparez-vous à recevoir une GRANDE leçon…)

Dominique Sciamma, libérer sa créativité, leader, leadership

Soyez un leader

La créativité au coeur de l’entreprise

Dans cette première vidéo, Dominique Sciamma, directeur de développement et de recherche de Strate Collège, vous explique comment penser différemment, et libérer votre créativité.

Vous allez voir. Dominique est un personnage fascinant. Un touche à tout au parcours atypique. La preuve :

Image de prévisualisation YouTube

Et voici le petit exercice qu’il vous a promis…

Un petit exercice de créativité, par Dominique Sciamma

Dans cet exercice, Dominique Sciamma vous montre pourquoi votre imagination est victime de votre savoir, et comment vous en libérer.

Vous allez halluciner, et rire ;)

Regardez :

Image de prévisualisation YouTube

Alors ? Qu’avez-vous compris de cet exercice ?

Pour vous, quel est LE véritable secret de la créativité ?

Photo © mostafa fawzy – Fotolia.com

29 Comments to “L’erreur qui vous empêche d’être un leader, et deux vidéos pour la corriger”

  • Laurent@générer des revenus 18 août à 17 h 09 min

    Tout à fait d’accord avec toi Cédric….. La créativité est vraiment importante quelque soit le business visé.

    Sincères Salutations.

    Laurent.

  • Laurent@générer des revenus 18 août à 17 h 23 min

    Heu…. c’est encore moi, je vais le dire devant tout le monde, je ne veux pas que tes chevilles enflent mais…. respect pour ton travail, ça se voit que tu te donne à fond et que tu aime ce que tu fais, tu aurais beaucoup de choses à m’apprendre, mon domaine à toujours été l’informatique ,maintenance montage et réseaux et conception de sites web, et j’avoue quand affiliations et marketing je suis encore loin d’être au top, est c’est pour cette raison que je vaudrais te remercier pour certain tuyaux……

    • Cédric Vimeux 20 août à 10 h 56 min

      Merci Laurent ;)

  • Pierre de Pensées Positives 18 août à 18 h 03 min

    Merci Cédric !

    La vidéo est effectivement très instructive.

    Ainsi, pour exploiter au mieux sa créativité il faut faire comme si on découvrait le monde qui nous entoure pour la première fois. Redevenir un enfant en somme.

    Il n’y a pas plus créatif qu’un enfant. En plus celui-ci se fiche éperdument du jugement que l’on porte sur ses créations. Si c’était le cas beaucoup de colliers de nouilles n’auraient jamais vu le jour ;)

    • Cédric Vimeux 20 août à 10 h 57 min

      Bien dit !

      IL faut redevenir l’enfant créatif que nous étions.

      Cédric

  • Florence 18 août à 18 h 06 min

    Mettre les images dans tous les sens et donner un nom bizarre à ce qu’il y a dessus, tous les jeunes enfants en sont capables… Finalement, être créatif, c’est partir à la recherche de l’enfant qu’on a été et le laisser parler :-)

  • Tim l'entrepreneur 18 août à 18 h 14 min

    Merci pour ces conseils,
    maintenant je sais qu’on a tous du créatif en nous :)
    Il me reste à le faire travailler d’avantage pour trouver des idées créatives…
    Non, mettre mes vidéos à l’envers ne suffira pas à les rendre créative. :)
    Il faut que je cherche d’avantage.

    Tim

  • Michel@Changer-Gagner 18 août à 18 h 21 min

    Bonjour

    Pour répondre à la question…

    Prenons le brainstorming. Il y a d’abord une phase de divergence où l’on cherche un maximum d’idées.

    Contrairement à cela, notre cerveau filtre constamment les stimuli qui lui parviennent à chaque instant (il y en a des milliers). Ces filtres sont mis en place par l’éducation, la télé, le monde environnant, l’expérience, etc.

    Pour être vraiment créatif il faut voir autrement, il faut essayer autrement.

    C’est un petit entraînement à avoir.

    Comme on dit en PNL, il faut changer sa carte du monde.

  • Marie-Noel@écrire un eBook 18 août à 18 h 58 min

    Et bien cette histoire d’images, ça me replonge dans mon enfance où avec mes frères on déconnait à fond en permanence. et où on transformait notre réalité d’enfants sages en un monde ahurissant où tout était possible.

    Je sens que je vais y refaire un tour…

    Merci Cédric de me rappeler que j’y ai encore accès malgré mes 53 balais!

    MN

    PS: t’ai envoyé un mail urgent.

  • Bernadette 18 août à 19 h 26 min

    J’aime beaucoup cet article, et je partage à 100% ce point de vue.
    Ca me rappelle une histoire qui m ‘est arrivée il y a quelques années au sujet d’un logo très original que j’avais créé pour un forum.
    Le responsable avait demandé aux membres y compris designers de préparer un nouveau logo pour le site. Lui et son staff devaient ensuite choisir celui qui leur semblait le plus original et le mieux adapté. Beaucoup de gens se sont mis au travail et ont présenté leurs créations dont certaines plus ou moins réussies.
    Les professionnels du design très offusqués qu’on ait pu proposer à l’ensemble des membres de faire ce travail ont refusé de présenter le leur et sont allés bon train de critiques semant un tollé général, on avait osé demander à des amateurs de faire un travail qu’eux-même avaient mis 3ou4ans à appendre dans des écoles spécialisées!
    . Les responsables ont dit ok, mais proposez aussi votre travail. Ainsi fut créé le nouveau logo du forum , classique , sans recherche ni créativité mais fait par un professionnel.
    Cela mit fin à mon ambition de designer, me permettant de garder ma propre créativiité, car qui perd sa créativité perd aussi un peu son âme et son identité.

    • jacky@vendeur de rêves 18 août à 19 h 36 min

      « Qui perd sa créativité perd aussi un peu son âme et son identité. »
      Tout à fait chère amie. C’est j’en ai peur la première chose que l’on fait pour détruire la personnalité des individus et en faire des robots (ou de bons consommateurs).

    • Cédric Vimeux 20 août à 10 h 58 min

      Bonjour Bernadette,

      Merci pour l’histoire.

      Cédric

  • jacky@vendeur de rêves 18 août à 19 h 32 min

    Think different ! J’ai déja vu çà quelque part dans un passé pas si lointain.
    J’aime bien ton personnage un peu décalé qui diffuse des idées auxquelles j’adhère parfaitement. Comme: Etre créatif, c’est ne pas avoir de morale, être impudique… Il n’y a pas de bien, ni de mal , juste des idées, qu’il faut remettre sans cesse en cause, les faire s’enrechoquer ! Soyez iconoclastes !!
    C’est tout à fait moi,çà un iconoclaste. Bien que j’ai beaucoup de mal avec çà dans mon nouveau pays musulman où traditions et religion sont lois(divine of course).Mais bon on ne peut tout avoir. S’pas…

  • mimoune 18 août à 20 h 11 min

    vidéo très intéressante.
    en effet,quand on est enfant,on est très créatif mais arrivé à l’école,on nous demande de cesser de l’être mais arrivé sur le marché du travail on nous demande d’être créatif…

  • Yvon 19 août à 0 h 51 min

    SAlut Cédric

    Et toi ? Qu’as-tu compris de cet exercice ? J’aimerais bien le lire ;)

    Moi j’ai compris que les étudiants de l’ami Domi ne font que faire ce qu’on leur apprend à faire… Ils sont notés pour ça… Donc on ne peut pas leur en vouloir. Car lorsqu’on est étudiant, on est à fond dans l’apprentissage. Dans la grosse bouffe de savoir. Et il est très très difficile pour un étudiant de sortir de ce moule puisque justement, c’est pile poil là où ses profs s’obstinent à les mettre.

    Donc en réalité, mon avis est que cet exercice ne sert à rien d’autre qu’à poser les bases d’une nouvelle façon de penser. Façon de penser que les étudiants, de toutes façons, apprendront à l’école de la vie (comme tout le monde).

    Parce que si on regarde la différence entre ce qu’on nous a appris à l’école et ce dont on se sert effectivement dans la vie, alors on est bien loin d’y voir un quelconque rapport.

    En résumé, il ne faut pas croire que cet exercice donne une solution. Il n’en donne aucune, il fait juste état d’une grosse lacune.

    Par contre, on peut essayer d’en tirer des enseignements…

    Par exemple, pourquoi ne pas déchirer les images ? Il dit que c’est les règles ? Mais 3 minutes plus tôt il dit qu’un créatif ne doit pas suivre de règles (et qu’il doit être iconoclaste)…. Moi j’aurais coupé les images en petits morceaux et j’aurais construit une mosaique avec, qui raconterait une histoire, comme la Joconde.

    Ou alors j’aurais découpé tous les personnages, et j’en aurait fait des cartes à jouer… Mieux… je me serais servi des images pour les rassembler les unes sur les autres afin de les plier en 8 et j’en aurait fait un abat jour…

    Ou alors j’aurais pris les 6 images je les aurais imprimées, et je m’en serais servi pour tenter d’étouffer mon voisin, histoire de voir en combien de temps le voisin d’à côté serait venu le secourir. Une vraie histoire grandeur réelle à partir d’images papier… Ca c’est créatif ;)

    J’arrête…

    Tout ça pour montrer que la créativité n’a pas de limite. On ne peut pas vraiment l’arrêter ni la cloisonner. Et on ne peut pas non plus la diriger car sinon, on se bride…

    Donc,si tu veux UN secret de la créativité (et pas LE secret, car il y en a bien plus qu’un seul) je dirais que c’est de ne jamais se brider, et surtout de ne jamais diriger ses pensées vers où que ce soit. Le vrai créatif a des pensées qui partent dans tous les sens… C’est ce qui permet d’aller explorer des contrées inconnues…

    Bonne soirée

    Yvon

    • Cédric Vimeux 20 août à 11 h 02 min

      Salut Yvon,

      > cet exercice ne sert à rien d’autre qu’à poser les bases d’une nouvelle façon de penser.

      N’est-ce pas déjà beaucoup ?

      > Façon de penser que les étudiants, de toutes façons, apprendront à l’école de la vie (comme tout le monde).

      Ah… Je n’avais pas conscience que l’école de la vie avait appris à tout le monde d’être de grands créatifs. J’avais surtout l’impression du contraire, et aussi l’impression que l’école de la vie nous apprend surtout à ne plus réfléchir par nous même. Et à laisser les autres réfléchir à notre place.

      Mais je peux me tromper.

      Parfois, j’ai du mal à bien voir le monde, car j’ai les cheveux devant les yeux :P

      Cédric

  • Elmokhtar@Blog entreprenarea.com 19 août à 4 h 11 min

    Salut Cédric,

    Je crois qu’il faut avant tout faire la différence entre la créativité et l’innovation que j’entends parfois comme des synonymes alors ce n’est pas du tout la même chose, et je crois qu’on est en train d’en parler ici et l’innovation, parce-que je vois qu’on parle plutôt de l’innovation ici et non pas de la créativité. Pourquoi?Je vous donne d’abord la différence entre la créativité et l’innovation:

    Innover c’est changer les choses, être créatif c’est changer la maniéré de voir les choses. L’innovation c’est quand un restaurateur change sa carte ou une librairie vend des livres en Format audio, ici le restaurant reste un restaurant et la librairie reste une librairie. La créativité c’est quand tout à coup on change carrément de perception des choses. Dans la créativité on est dans la rupture où on ne respecte pas les règle comme le dit Yvon, alors que dans l’innovation on respecte les règles.

  • Elmokhtar@Blog entreprenarea.com 19 août à 4 h 14 min

    OOPS……………..Désolé pour les petites fautes dans le premier paragraphe.

  • Jérôme@changer de vie par l'action 19 août à 9 h 30 min

    Bonjour Cédric

    Les vidéos ont marqué les esprit, c’est indéniable.
    Moi, c’est la maxime de l’ombre du géant qui m’a plu. Pour devenir il leader, il fait être le meilleur. On ne peut pas ‘suivre’ et être un ‘leader’.

  • Christian 19 août à 10 h 07 min

    Salut Cédric,

    La créativité, n’est-ce pas tout simplement être ce que l’on est sans rentrer dans les cadres que l’on nous propose, suggère ou impose.

    L’ami Dominique ne fait rien d’autre que ce que font d’autres professeurs dans d’autres écoles.

    D’abord il fixe des règles qui doivent être respectées (ça commence mal point de vue créatif?) pour que des étudiants fasse un exercice qui fera l’objet d’une correction avec présentation d’une solution qui ne sera qu’elle même un nouveau cadre à suivre.

    Les histoires des étudiants devaient sans doute être très différentes les unes des autres et Dominique lui, en a tout simplement d’autres que je ne trouve pas nécessairement sortir de « l’extraordinaire » et qui n’a en fait comme objectif, c’est de dire à ses étudiants qu’ils sont coinçés.

    La preuve par Yvon qui trouve des idées complètement déjantées qu’il n’a sûrement pas mis une heure à trouver (j’adore le gars qui étouffe son voisin).

    En ne respectant pas les règles imposées, d’accord, mais n’est-ce pas ça faire de preuve de cette « icconoclastéité » dont Dominique parle?

    Quoi que même en les respectant il y a sans doute moyen de trouver des trucs aussi débiles qu’un mognogneux avec du fil de fer barbelé.

    Surtout en sachant quel est le but de l’exercice et connaissant le coco qui demande de le faire (et en plus, en ayant une heure).

    Et qui ne dit pas qu’un déjanté dans le tas des students qu’il voit ne va pas un jour lui pondre un truc débile?

    Salvador Dally était un créateur fantasque comme bien d’autres dans l’histoire de l’art sous toutes ses formes (j’aime bien Alfred Jarry et son père Ubu, Franquin et les inventions de Gaston Lagaffe…).

    Les étudiants de Dominique ne le deviendront sans doute jamais, pas tant parce qu’ils n’ont pas osé sortir des cadres mais parce que cela ne leur est pas venu à l’esprit spontanément.

    Dominique a du leur dire « d’oser être » créatif.

    Mais on ne le devient pas…on l’est.

    Il ne feront jamais que reproduire la façon de penser qui leur est « professorée ».

    Déjà avoir un « professeur en créativité », ça coince

    Et si un jour ils voient dans une table à quatre pieds un banc de réunion pour homosexuels, dans l’instant, sans même y réfléchir une seconde (bête image qui m’est venue comme ça en tapant) et bien c’est qu’ils avaient sans doute un « petit truc » dans la tête.

    On n’apprend pas à voir les choses…on les voit.

    On n’apprend pas à avoir un grain…on l’a.

    Maintenant, quant à apprendre à l’extérioriser, à se laisser aller, là c’est une autre chose.

    Et ne pas oublier aussi de choisir l’endroit et le moment pour laisser libre court à sa créativité.

    Certains « cadres » sont quand même là pour nous assurer un minimum de cohésion sociale dans notre vie de tous les jours.

    Les respecter n’est pas toujours signe de manque de créativité.

    Je voudrais bien voir si le chef du personnel d’une des sociétés de Dominique fait preuve de créativité quand il vire quelqu’un (se sépare d’un collaborateur).

    « Salut mon pote, on a remarqué qu’en fait tu étais un vénusien débarqué chez nous avec ta Lada interstellaire et que ton jeu de claquettes ne correspond plus à celui que nous attendons de nos collaborateurs. . Nous sommes contraint de t’exiler en quarantaine sur la planète Chômedu non sans te donner une poignée de shctrumpulf pour survivre le temps de trouver un nouveau moyen créatif rémunérateur.
    Crois bien que nous regrettons, gnagnagni, gnagnana… »et le tout en B.D.

    Le gars doit être ravi de tant de créativité.

    En résumé et ce n’est sans doute qu’une façon toute personnelle de voir les choses, je crois que nous avons surement tous en nous une part de créativité, bien que quantitativement et qualitativement très différente d’une personne à l’autre, et ce qui importe c’est d’apprendre (si besoin est) de l’extérioriser.

    Voilà un petit avis sans prétention sur la question.

    @+
    Christian.

  • Christian 19 août à 10 h 12 min

    Bourf, je me suis emmêlé dans un paragraphe…c’est purement créatif :-)

  • Thierry@marketing en ligne 19 août à 16 h 58 min

    Salut Cédric

    +1 avec la réponse d’Yvon.

    Pas étonnant qu’il y a si peu de créatifs puisqu’on nous enferme systématiquement dans des moules dès le plus jeune âge.

    Merci à l’éducation à la française ou on ne demande que que très rarement de réfléchir, mais plutôt de faire comme ça..

    L’exemple typique du prof de math qui te demande de faire un exercice. Mais si tu trouves la bonne méthode différemment de celle enseignée, c’est faux. Un bien bel exemple. :(
    On t’apprend une chose, et on te demande bêtement de le refaire.

    L’éducation étriquée qu’on subit ne favorise pas la créativité. Ce n’est pas pour rien que le pourcentage d’entrepreneurs est si faible, vu qu’on nous apprend à dupliquer sans arrêt les même processus.

    Va chercher du travail. Habille toi bien. Ne sois pas en retard. Apprend tes leçons.

    Personnellement, je ne suis pas mécontent de n’avoir jamais écouté personne d’autre que … moi. Cela m’ a coûté quelques renvois, blâmes ou réflexions. Mais j’ai toujours décidé moi-même de ma direction.

    Comme le disaient les célèbres philosophes « Svinkles » :) , pour être créatif, il faut commencer par « libérer le punk qui est en soi ».

    Thierry

    • Cédric Vimeux 21 août à 10 h 39 min

      Salut Thierry,

      > L’exemple typique du prof de math qui te demande de faire un exercice. Mais si tu trouves la bonne méthode différemment de celle enseignée, c’est faux. Un bien bel exemple. :(

      J’ai vécu exactement cette histoire. Pas en maths, mais en physique.

      J’ai utilisé une méthode que je devais seulement apprendre l’année suivante. Ma prof m’a mis 0 à l’exercice… et 2 heures de colle parce que je me suis énervé sur elle… :)

      Que de souvenirs.

      Cédric

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 19 août à 17 h 13 min

    Loin de moi le débat « philosophique », mais ne pas faire les choses comme les autres « bêtement », ça a toujours apporté à celui qui réfléchit.

    Cela fait longtemps que je me suis aperçu que le formatage des masses arrangeait bien une petite partie qui tire les ficelles: faites de longues études, devenez salarié, achetez votre maison avec un bon gros crédit, faites des momes et achetez un chien.

    C’est fait ? Super… Comme ça vous êtes bien ficelé.

    Il n’est jamais trop tard pour s’apercevoir qu’on a été berné par « la pensée unique ».

    Je l’ai été avec ces longues études, ce salariat, ce boulot chiant, les enfants à assumer jusqu’à 25 ans. Ouf, je me suis réveillé juste avant l’achat de la maison à crédit…

    Donc maintenant, je vois les choses à quasiment 180 ° et ça va beaucoup beaucoup mieux. Non, je n’attends pas sagement la retraite. Le salariat, je ne veux plus en entendre parler.

    J’aime répéter quon est trop occuper à avoir le nez dans le guidon pour pouvoir véritablement faire ce qu’on veut. Alors… relevez la tête du guidon. Déjà, si vous entreprenez sur le net, vous êtes sur la bonne voie… ;)

    Sam

  • Adeline 20 août à 11 h 51 min

    Bonjour !
    J’ai beaucoup aimé cet article et ses vidéos !
    La vie est tellement plus amusante et intéressante quand on sort du « formatage » !
    Vivre sa vie sans avoir peur de « sortir du lot. »
    Etre curieux de tout ce qui nous entoure, ça aide à libérer notre créativité et notre leadership !
    Bonne journée à tous !

  • caf.fr 20 août à 12 h 40 min

    Salut,

    Merci pour les vidéos elles furent très instructive.

    Mais sans vouloir établir des castes je pensent que tout le monde ne peux être leader, en effet certain sont des suiveur et de très bon suiveur et ils sont indispensable à la réussite, donc développer son leadership et affirmer ses objectifs et une nécessiter pour tous.

    Mais de la a dire que tous peut être leader il y là pour moi un fossé.

    Marie

  • Bruno@Sport Mécanique Extrême 20 août à 12 h 41 min

    Voici 1 article qui tendrait à déchaîner les passions!

    Personnellement, je rejoins les avis d’Yvon, Christian et Elmokhtar!

    Je dois dire que la démonstration du prof m’a quelque peu rappelé l’école et l’égocentrisme des profs justement qui ont 1 vision très étroite de l’enseignement et qui prétendent presque être les seuls à détenir la vérité!

    Même si je suis d’accord avec sa conclusion et/ou son objectif, sa démonstration me fait doucement sourire!

    En effet, donner des règles et des limites à ses élèves pour ensuite leur reprocher de ne voir pas voir au-delà, c’est franchement du foutage de gueule comme les profs savent bien le faire!

    Ne parlons même pas du moignon! Là franchement, il est proche de l’asile, non? Sur le moment, quand il a sorti ça, je n’ai eu qu’1 envie, me barrer!

    Si je suis resté, c’est que tu (Cédric) nous as habitué à du contenu de qualité, alors je me suis dit qu’au delà de la démonstration farfelue tu devais y avoir trouvé 1 enseignement!

    Conclusion: oui, il faut savoir détourner les choses de leur utilisation première, mais il ne faut pas non plus dire ou faire n’importe quoi et nous prendre pour des imbéciles!

  • Jean-Marie 20 août à 23 h 15 min

    Bonjour Cédric

    Pour moi être créatif c’est tout simplement lasser parlé on imagination.

    Jean-Marie

  • Rodrigue@creer un site 26 août à 22 h 07 min

    Tres bel article, je viens justement de regarder « super kids » avec mon fils, et la créativité des enfants est mise en avant. Arrêtons le formatage ^^

Post comment

real money casinos new zealand