Juil
11

Les 17 différences entre les blogueurs qui réussissent et ceux qui ne réussissent pas (partie 2/3)


Cet article fait suite à : Les 17 différences entre les blogueurs qui réussissent et ceux qui ne réussissent pas (partie 1/3)

J’y expliquais les cinq premières différences entre les blogueurs qui réussissent et ceux qui ne réussissent pas.

Voici les six suivantes.

Elles sont tirées du livre Les Secrets d’un esprit millionnaire, de T. Harv Eker (et adaptées au blogging).

blog à succès, blogueur à succès, t harv eker, les secrets d'un esprit millionnaire
En route vers le succès ?

6. Les blogueurs qui réussissent ADMIRENT les autres blogueurs qui réussissent. Ceux qui ne réussissent pas LEUR EN VEULENT.

Les blogueurs qui réussissent vous inspirent-ils de l’admiration ou du dégout ?

Les considérez-vous comme des modèles ou préférez-vous leur cracher à la figure ?

Essayez-vous de copier leur réussite ou tentez-vous de démolir leur business et leur réputation ?

Il y a une chose à savoir : si vous en voulez aux blogueurs qui réussissent, alors vous ne réussirez jamais dans avec votre blog. Jamais, jamais, JAMAIS !

Pourquoi ? Simplement parce que vous ne voulez pas être comme eux. Et du coup, inconsciemment, vous ferez TOUT pour ne jamais réussir.

De la même manière qu’on ne peut pas devenir riche si les riches nous dégoutent, on ne peut pas devenir un blogueur à succès si on les déteste.

7. Les blogueurs qui réussissent s’associent à d’autres blogueurs qui réussissent. Ceux qui ne réussissent pas s’associent à d’autres blogueurs qui ne réussissent pas.

C’est la conséquence directe du point précédent.

Si vous voulez réussir avec votre blog, vous devez vous associer à ceux qui ont du succès. Non à ceux qui ne réussissent pas.

Pourquoi ? Parce que nous apprenons par imitation.

On ne s’en rend pas vraiment compte, mais on finit toujours par faire comme ceux que l’on fréquente le plus. Et à devenir comme eux.

C’est l’idée qu’exprimait Jim Rohn lorsqu’il disait : « Vous représentez la moyenne des cinq personnes que vous fréquentez le plus souvent. »

Et c’est aussi ce que voulait dire votre mère quand elle hurlait : « Je ne veux PAS que tu traînes avec des gens comme eux !!! ».

8. Les blogueurs qui réussissent sont prêts à se promouvoir, eux et leurs valeurs. Ceux qui ne réussissent pas voient la vente et la promotion d’un mauvais oeil.

Mettons les choses au clair :

Si vous n’aimez pas la vente, oubliez l’idée de faire du webmarketing.

Si pour vous, « se promouvoir », c’est flatter son ego, alors laissez tomber votre blog.

Si pour vous, faire du copywriting, c’est mentir, alors retournez travailler à l’usine. Ou devenez ramasseur de crottes d’âne à Rhodes. Mais surtout, arrêtez d’écrire.

Je ne plaisante pas.

Si vous voulez avoir du succès avec votre blog, vous ne devez pas avoir peur de vendre, de promouvoir vos produits, et vos valeurs. Vous ne devez pas avoir peur de vous vendre VOUS (et cela ne signifie PAS « vendre son âme au diable » ;)

9. Les blogueurs qui réussissent sont PLUS GRANDS que leurs problèmes. Ceux qui ne réussissent pas sont PLUS PETITS que leurs problèmes.

Bloguer n’est pas facile.

Pourquoi ? Parce qu’on est constamment confronté à de nombreux problèmes.

Des problèmes de trafic. Des problèmes de motivation. Des problèmes de fatigue. Des problèmes de page blanche. Des problèmes avec son hébergeur. Des problèmes avec des haters. Des problèmes avec le php…

Et même, des problèmes avec des choses dont on ignorait totalement l’existence. Jusqu’à ce qu’elles nous tombent sur le coin de l’oeil. Aie, c’est quoi ce truc ??? Ca fait mal !

Tous ceux que j’ai vu abandonner l’ont fait parce qu’un jour, ils ont été confrontés à un problème qui leur paraissait bien trop grand. Tout au moins, plus grand qu’eux.

Ils sont arrivés devant un mur qui leur paraissait trop haut. Ou sont tombés dans un trou qui leur paraissait trop profond. Et ils ont baissé les bras. Souvent par manque de courage.

Félix Leclerc en disait d’ailleurs : « Il y a plus de courage que de talent dans la plupart des réussites ».

Ainsi, si vous voulez réussir avec votre blog, vous devez vous montrer courageux. Et être PLUS GRAND que vos problèmes.

Parce que quelle que soit la hauteur du mur, il y a toujours un moyen de le franchir. Ou de le contourner.

Et quelle que soit la profondeur du trou, il y a toujours un moyen d’en sortir. Même si ça réclame beaucoup d’efforts.

10. Les blogueurs qui réussissent SAVENT TRES BIEN RECEVOIR. Ceux qui ne réussissent pas NE SAVENT PAS recevoir.

Recevoir quoi ? Le succès qu’on mérite !

C’est triste à dire, mais nombreux sont ceux qui ne sont pas prêts à recevoir ce qu’ils méritent. Le bonheur qu’ils méritent. L’amour qu’ils méritent. L’argent qu’ils méritent. La notoriété qu’ils méritent. La gratitude qu’ils méritent.

Et comme ils ne sont pas prêts à recevoir, ils ne reçoivent rien. Tout simplement.

Les blogueurs qui ne réussissent pas sont souvent ceux qui ne savent pas recevoir.

Ils pourraient réussir, mais ils estiment, souvent inconsciemment, qu’ils ne le méritent pas. Ils se dévalorisent eux-mêmes. Ils ont peur de recevoir, parce qu’ils s’en sentiraient gênés.

À l’inverse, les blogueurs qui réussissent savent TRES BIEN recevoir. Ils le font en débordant de joie et d’enthousiasme. Parce qu’ils savent qu’ils le méritent. Et que c’est normal.

11. Les blogueurs qui réussissent choisissent de se faire rémunérer en fonction de leurs RÉSULTATS. Ceux qui ne réussissent pas choisissent de se faire rémunérer en fonction de leur TEMPS.

Voici une question qu’on m’a souvent posée : « Cédric, combien d’heures par jour dois-je travailler sur mon blog pour me faire au moins un SMIC tous les mois ? »

Mauvaise question !

Si vous voulez avoir du succès avec votre blog, vous devez ABSOLUMENT oublier les concepts de « taux horaires », de « salaire fixe »… et même celui de « sécurité ».

La vérité, c’est que vous devez accepter d’être rémunéré en fonction de vos résultats. Et UNIQUEMENT en fonction d’eux.

Si vous faites partie de ceux pour qui « chaque heure travaillée doit être payée », alors retournez au salariat.

Suis-je en train de dire qu’il pourrait vous arriver de travailler 500 heures durant un mois complet et ne pas encaisser le moindre centime ? OUI, parfaitement !

Et c’est d’ailleurs l’étape par laquelle TOUS les blogueurs qui ont réussi sont passés. J’en parle par expérience…

Demain, je vous donne les 6 dernières différences entre les blogueurs qui réussissent et ceux qui ne réussissent pas.

En attendant…

1. Si ce n’est déjà fait, procurez-vous le livre Les Secrets d’un esprit millionnaire de T. Harv Eker. C’est le livre qui m’inspire cette série d’articles.

2. Débattons de ces six différences dans les commentaires ci-dessous.

19 Comments to “Les 17 différences entre les blogueurs qui réussissent et ceux qui ne réussissent pas (partie 2/3)”

  • Séduction par CCA 11 juillet à 16 h 09 min

    Salut Cédric,

    J’attends avec impatience la suite de cette série d’articles vraiment très intéressante !

    De plus, j’adore les comparaisons que tu fais avec la réalité ou les métaphores que tu emploies par moment. En voyant la bonne impression que cela fait, il faudrait peut-être que je pense à utiliser davantage cette technique sur mon site.

    Au plaisir de te lire,
    Hugo.

    • Cédric Vimeux 11 juillet à 19 h 17 min

      Salut Hugo,

      > J’attends avec impatience la suite de cette série d’articles vraiment très intéressante !

      Demain :)

      > il faudrait peut-être que je pense à utiliser davantage cette technique sur mon site

      Je t’invite à lire ces trois articles :

      http://www.virtuose-marketing.com/comment-intriguer-vos-lecteurs-et-les-forcer-a-lire-vos-articles-en-vous-amusant/

      http://www.virtuose-marketing.com/comment-incruster-vos-textes-de-vente-dans-la-tete-de-vos-lecteurs-en-modifiant-quelques-mots/

      http://www.virtuose-marketing.com/comment-trouver-dexcellentes-comparaisons-pour-donner-plus-dimpacts-a-vos-ecrits/

      Cédric

      • Séduction par CCA 11 juillet à 22 h 33 min

        Merci pour m’avoir partagé ces quelques liens. Je vais tout de suite les lire. J’ai encore du temps devant moi ce soir !

        Au plaisir,
        Hugo.

      • Xavier@ club du succès Internet 11 juillet à 22 h 58 min

        Salut Cédric,

        Tes articles comme je les aimes.
        j’aime surtout la vérité que tu nous craches aux yeux sans fausse modestie.

        Sur ce, je fais mienne les extraits suivants:

        si vous voulez réussir avec votre blog, vous devez vous montrer courageux. Et être PLUS GRAND que vos problèmes.

        Parce que quelle que soit la hauteur du mur, il y a toujours un moyen de le franchir. Ou de le contourner.

        Et quelle que soit la profondeur du trou, il y a toujours un moyen d’en sortir. Même si ça réclame beaucoup d’efforts.

        Et encore

        s.Si vous voulez avoir du succès avec votre blog, vous devez ABSOLUMENT oublier les concepts de « taux horaires », de « salaire fixe »… et même celui de « sécurité ».

        La vérité, c’est que vous devez accepter d’être rémunéré en fonction de vos résultats. Et UNIQUEMENT en fonction d’eux.

        Si vous faites partie de ceux pour qui « chaque heure travaillée doit être payée », alors retournez au salariat.

        Suis-je en train de dire qu’il pourrait vous arriver de travailler 500 heures durant un mois complet et ne pas encaisser le moindre centime ? OUI, parfaitement !

        Et c’est d’ailleurs l’étape par laquelle TOUS les blogueurs qui ont réussi sont passés. J’en parle par expérience…

        Ceux qui croient que le blogging est facile ou que ceux qui réussissent dans ce domaine sont tous des malhonnêtes sont invité à passer leur chemin.

        Le succès ne se mesure pas en temps passé sur le blog, mais en fonction de l’objectif qu’on s’est fixé et du temps qu’on est prêt à consacrer pour atteindre cet objectif.

        Il m’arrive parfois de dormir devant mon ordinateur « qui est sans doute devenu ma seconde femmes »

        A méditer.

        Amicalement,
        Xavier

  • nicolas 11 juillet à 16 h 47 min

    merci de cet article, cela me remotive!! affilié depuis avril chez Affiliation Pro, j’ai mis en ligne mon premier blog, mais il me reste à traduire des articles, installer un popup, et optimiser!! j’ai effectivement traversé ces étapes, et je vais y arriver!!! d’autant que chaque mois une nouvelle livraison arrive!

  • Nadège 11 juillet à 17 h 07 min

    Je rajouterais au point 11 que le temps est une émotion. Quand on est passionnée par une activité ne voit pas le temps passé, quand on est anxieux, il ne passe pas vite. Alors, faites les choses avec passion et vous ne compterez plus en heures ! ;-)
    Nadège

  • Maurel Archange@Marketing Viral 11 juillet à 18 h 31 min

    Salut Cédric,

    La suite est aussi bonne que le début. 6 nouveau conseils à mettre en application. À travers la lecture des ta série d’article, je suis arrivé à la conclusion que je suis destiné et programmé pour réussir. Tout ce qu’il me reste à faire est de persévérer et trouver le bon véhicule qui va m’y conduire. Le reste est une question d’envie et de discipline.

    Je me suis confronté à la règle 7 dans la vie en générale. J’ai l’impression que mes anciens amis sont inconscients, je ne sais pas quand est-ce que ça a changé, mais je ne vois plus l’intérêt d’aller en boîte de nuit tous les soirs, etc. Je pense que je dois commencer à traîner avec plus d’entrepreneurs. La moyenne de mes 5 amis ne me convient pas encore.

    Bonne soirée à tous.
    Maurel Archange

  • NathalieGosselin@gosselincom.com 11 juillet à 19 h 26 min

    Merci Cédric pour ces conseils.

    Ça nous permet d’appliquer cette balance dans plusieurs occasions.

    En attente de la suite.

    Bonne journée!

    Nathalie

  • chems 11 juillet à 20 h 07 min

    on dirait que tu as reuni dans cette deuxième partie le cote psychique relationnel du blogueur …

    de toute façon merci encore pour ce resume.

  • Lynne@accompagnementdeuilsrésilience 11 juillet à 20 h 29 min

    Wow, ça fait du bien de lire vos articles. Merci aussi pour les suggestions!
    J’ai bien hâte de lire la dernière section. En attendant je continue à mettre en pratique les 2 premières!
    Amicalement,

    Lynne

  • Alexandre@ReferencerSonSite 11 juillet à 21 h 41 min

    Quel super article comme d’habitude Cédric. J’ai hâte de découvrir la suite.

    Merci beaucoup.

    Amitiés,

    Alexandre

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 12 juillet à 11 h 27 min

    le point 11 me fait penser aux fonctionnaires que je cotoie. :(
    Ils sont à la minute de temps près. C’est affligeant. Ils sont complètement conditionnés par le système débile dans lequel ils sont rentrés.
    Je m’efforce de les croiser le moins possible. Pas par snobisme, mais parce que je ne veux absolument pas de ce système « gagne petit ». Et ce selon le principe du livre dont il est question.
    Cela fait un bien incroyable de côtoyer au contraire des gens pour qui le temps n’est pas la référence.
    Quant aux principes de la persévérance et de se montrer plus « grand » que les problèmes se présentant, ils sont valables dans tous les compartiments de la vie.
    J’ai un « faible » pour la Bourse. Je n’ai jamais laché. J’ai considéré les problèmes comme des opportunités pour le futur. Les actions baissaient ? Alors, il faut renforcer et abaisser son prix de revient quand c’est possible.
    En outre, cela permet de changer de tactique. En clair, il faut basé la moitié de ses actions sur les dividendes et l’autre sur les plus-values…

    Bref, toujours « surfer » sur les problèmes apparents et ne jamais les affronter de face. Ne pas aller contre le courant.

    Les Secrets d’un esprit millionnaire, de T. Harv Eker est vraiment à lire. Faites comme moi et profitez de vos vacances pour le faire. Vous verrez, cela vous fera certainement un choc salutaire.

    Amicalement,
    Sam

  • EricHebting@marketing-relationnel 12 juillet à 12 h 36 min

    Salut Cédric :)

    Toujours aussi valorisante cette seconde partie. Et en effet, n’importe qui voulant réussir devra mettre la main à la pâte et, si besoin est, troquer la jalousie, l’envie malsaine, contre l’apprentissage et la mise en pratique de compétences vitale pour Réussir à atteindre tout objectif fixé.

    Et l’une d’entre-elles est la Modélisation (au sens auquel Anthony Robbins y fait référence dans son livre « Pouvoir Illimité »).

  • comparatif banque 12 juillet à 12 h 42 min

    En attendant la suite, j’essaye de profiter ce qui j’ai appris de deux premières leçons.

  • samuel@entrepreneur d'internet 13 juillet à 10 h 35 min

    Salut Cédric,

    je pense que cette série d’articles tombe justement à pic.

    Pour le premier point où tu parle des blogueurs qui détestent les autres, j’ai malheureusement une mauvaise nouvelle à annoncer: Stéphane Bride-Bonnot en est victime aujourd’hui.

    je ne sais pas si certains lecteurs le connaissent, mais je pense que ce dernier est en train de ce faire démolir justement par des gens qui sont jaloux de son succès.

    Il explique tout ici: http://www.stephane-bride-bonnot.com/jette-eponge/

    Amicalement,
    Samuel

  • Bruno 14 juillet à 23 h 26 min

    je ne lis pas les articles dans le bon ordre, mais chaque point est réellement interessant à assimiler

  • Stéphanie Escabeau 17 juillet à 21 h 54 min

    Pas tout à fait d’accord avec le point 6 (que je trouve maladroit au possible), carrément le blogueur qui réussit doit admirer un autre blogueur qui réussit. Admirer… est un bien grand mot tout de même ! Si quelqu’un réussit déjà, pourquoi ressentirait-il le besoin d’idolâtrer quelqu’un ? Puisque lui même a « réussi » ? « Respecter » son « collègue » ne suffit-il pas ?

    Je suis entièrement d’accord avec le point sur la rémunération au résultat. La rémunération au temps n’a absolument aucun sens en blogging

  • Nana fafo 20 juillet à 17 h 40 min

    ahhhh le point 8, c’est un travail infini pour moi ! plus que vendre, c’est surtout comment déterminer le bon tarif ? les bons produits ? comment faire en sorte pour que les lectrices qui viennent chez moi par plaisir n’aient pas l’impression que mon blog ressemble à un message publicitaire. ? C’est un challenge hyper intéressant que je paufine au fil des mois et des articles. Merci pour ces partages d’informations.

  • Claude, de "J'aime l'EFT" 16 décembre à 15 h 15 min

    « Etre plus Grand que ses problèmes » : super phrase, qu’elle s’applique au blogging ou à tout le reste. Nous sommes des Êtres d’énergie, donc des Êtres Infinis; et les problèmes, quels qu’ils soient, sont de nature « finie » (au sens mathématique), autrement dit : « non-infinie ». ça aide, de se rappeler ça : chaque fois qu’on se noie dans nos problèmes, c’est que nous oublions Qui Nous sommes.

    Comme le disait Mandela, « Nous sommes puissants au-delà de toute limite »; mais à chaque moment où « notre lumière nous effraie », parce que nous sommes tellement conditionnés à « nous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres », eh bien, rien ne marche : ni le blogging, ni autre chose.

    Encore une « variation » sur cette idée : nous sommes Lumière, les problèmes sont des ombres, et la lumière enlève les ombres.

    Pourquoi trois autres façons de dire la même chose, « nous sommes plus Grands que nos problèmes » ? Parce que nous avons beau le savoir rationnellement, la difficulté est de s’en imprégner de plus en plus.
    Voilà. Merci pour tes articles, toujours intéressants.

Post comment

real money casinos new zealand