Avr
11

Les 5 obstacles imaginaires qui vous empêchent d’agir et de gagner votre vie sur Internet


La plupart de ceux qui n’arrivent pas à faire décoller leur business sont dans cette situation car ils s’inventent des excuses pour ne pas agir. Des obstacles imaginaires qui les clouent sur place.

Ils érigent eux-mêmes les propres murs qui les empêchent d’avancer.

En voici 5 dont on me parle souvent, et qui vous bloquent peut-être…

obstacle, gagner sa vie sur Internet

Ce mur vous  bloque-t-il ?

Excuse 1 : « J’attends le bon moment »

Beaucoup attendent le « bon moment » pour agir. Le « bon moment » pour lancer leur blog. Le « bon moment » pour envoyer un email à leur liste. Le bon moment pour se former, etc.

Je parle en connaissance de cause, car j’étais comme ça il y a encore quelques années…

À l’époque, je voulais arrêter de fumer et de boire. Mais j’utilisais l’excuse du « bon moment » pour repousser l’instant où je passerai à l’acte. Regardez :

« J’arrêterai de fumer et de boire après les fêtes de fins d’années. »

Mais au 1e  janvier, je disais : « Dans 10 jours, c’est l’anniversaire de mon beau-frère et on va faire la fête. Tout le monde va boire et fumer. Ce ne sera pas le bon moment pour arrêter. J’arrêterai après son anniv’. »

Et après ? Je trouvais toujours une nouvelle excuse pour attendre le bon moment : « Je suis stressé en ce moment, j’arrête dès que j’ai repris du poil de la bête », « C’est mon anniversaire dans 3 semaines, j’arrête après », « Il me reste un demi-paquet de clopes, je le termine et après j’arrête », etc.

En webmarketing, c’est pareil. Certaines personnes attendent « le bon moment » pour se lancer.

Le problème, c’est qu’à force de repousser le moment où on passera à l’action, on finit par prendre l’habitude de repousser sans cesse ce moment. Encore et encore.

On prend l’habitude de s’inventer des excuses pour ne pas agir maintenant.

Parce que le seul « bon moment » pour agir, c’est MAINTENANT. Et pas un autre !

Excuse 2 : « Je n’ai pas de liste, je ne peux RIEN faire ! »

Il ne se passe pas une semaine sans que je lise cette excuse dans un email ou un commentaire de blog…

« T’es marrant, Cédric ! Moi, je n’ai pas de liste. Donc, je ne peux RIEN faire !!!! »

Dire « Je n’ai pas de liste, je ne peux rien faire », c’est s’imaginer que je suis né avec une liste d’adresse email agrafée à mon cordon ombilical.

Dire « Je n’ai pas de liste, je ne peux rien faire », c’est s’imaginer que Yvon Cavelier a gagné la sienne en jouant au Turf.

Dire « Je n’ai pas de liste, je ne peux rien faire », c’est s’imaginer qu’une petite souris a déposé celle de Christian Godefroy sous son oreiller, parce qu’il venait de perdre une dent.

Et dire « Je n’ai pas de liste, je ne peux rien faire », c’est surtout s’empêcher de se poser LA véritable question : « Que dois-je commencer à faire pour me constituer une liste dès maintenant ? »

Tous les webmarketeurs ont commencé avec une liste qui affichait « 0 inscrit ». Tous. Sans exception. Moi aussi.

Excuse 3 : « Le marché est saturé »

Elle aussi, je la lis au moins une fois par semaine.

Mettons les choses au clair : la saturation du marché est un MYTHE !

Pourquoi un mythe ? Simplement parce que le marché se renouvelle chaque jour.

Chaque jour, de nouvelles personnes prennent conscience d’un problème et deviennent vos clients potentiels.

Chaque jour, de nouvelles personnes arrivent sur Internet pour la première fois et deviennent vos clients potentiels.

Chaque jour, de nouvelles personnes vous découvrent et deviennent des clients potentiels.

Chaque jour, de nouvelles personnes atteignent l’âge de la majorité et deviennent alors des clients potentiels.

Chaque jour, des milliers de nouvelles personnes deviennent vos clients potentiels.

J’explique cela plus en détail dans cet article : Êtes-vous du genre à vous faire pipi dessus quand vous regardez la concurrence ?

Excuse 4 : « Je manque de connaissance »

Cette excuse se décline à l’infini.

Quelques exemples :

  • « Je ne peux pas utiliser Aweber, car je ne parle pas anglais. »
  • « Je ne peux pas écrire de page de vente, car je n’y connais rien en copywriting. »
  • « Je ne sais pas comment créer un blog wordpress, donc je ne peux rien faire ! »

Bref, vous avez compris…

Ces excuses étaient peut-être valables il y a 50 ans, à l’époque où acquérir de l’information était difficile et réservé à une certaine classe.

Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Nous vivons à l’ère de l’information. Il existe des livres, des blogs, des forums, des formations sur tous les sujets possibles et imaginables.

La connaissance n’est qu’à un clic. Vous pouvez l’acquérir.

Excuse 5 : « Je manque de temps »

Le manque de temps n’est jamais, jamais, JAMAIS un problème. Le manque de temps, c’est un RÉSULTAT !

C’est le résultat d’un mauvais focus et d’un manque d’efficacité.

Deux choses à faire pour ne plus manquer de temps :

1. Éliminez le superflu

Votre emploi du temps est rempli de choses superflues. Des choses que vous vous imposez à vous-même (ou que d’autres vous imposent).

Tirez simplement un trait sur tout ce qui n’est pas VRAIMENT important pour vous. Ne gardez que l’essentiel, et focalisez-vous dessus.

2. Soyez plus efficace

Vous pouvez vous libérez du temps en gagnant en efficacité.

Si vous prenez deux heures pour rédiger un article de blog, alors essayez de le faire en 1h30. Dès que vous y parvenez, essayez de le rédiger en une heure. Et ainsi de suite.

Pour tout ce que vous faites, essayez de « battre votre propre temps ».

Vous en prendrez vite l’habitude.

62 Comments to “Les 5 obstacles imaginaires qui vous empêchent d’agir et de gagner votre vie sur Internet”

  • Gaétan@Randonneur du web 11 avril à 16 h 53 min

    Hello Cédric, bonjour à tous,

    Parfois, j’ai l’impression d’ « entendre » Jean Rivière quand tu écris. Et vous avez tous les 2 tellement raison !

    Pour ceux qui veulent encore plus de conseil pour l’optimisation et la concentration : lisez cet article de Jean : http://www.webmarketingjunkie.com/gagner-du-temps-10-regles-pour-travailler-plus-vite-que-son-ombre.php

    Ca décoiffe, ça donne envie, et c’est un peu flippant aussi.
    Mais il suffit de commencer.

    Merci pour le bon rappel Cédric.

    A bientôt,
    Gaétan

    • Cédric Vimeux 12 avril à 13 h 21 min

      Salut Gaetan,

      Oui, l’article de Jean est excellent.

      Cédric

      • Xavier@ club du succès Internet 6 avril à 17 h 03 min

        Salut Cédric,

        Je suis du même avis que toi. Il n’existe plus de nos jours aucune excuse pour ne pas se lancer, surtout sur internet.
        Moi aussi je suis un champions des excuses. mais j’ai pris conscience de se problème et mis les mesures sur pied pour y mettre un terme.

        Aujourd’hui j’arrive à m’organise de façon à être plus efficace et productif. je ne gagne pas encore des milliers d’euros grâce à mes activités web, mais petit à petit je gagne quelque centaine d’euros par moi sur Internet.

        Tout cela, parce que j’ai pris le taureau par les cornes en agissant à un moment donné.

        Amicalement,
        Xavier

  • LOIC 11 avril à 17 h 25 min

    Bonjour Cédric .

    J’ai lu avec attention ton article .

    Moi je dois dire cela fait trois mois que j’ai vraiment lancer mon blog .

    Ma question est comment fais tu pour avoir des idées efficaces pour tes articles.

    • Thierry@blog marketing 11 avril à 17 h 44 min

      Salut Loïc

      Et la question suivante:
      Comment fais-tu pour avoir une idée de repas différente chaque jour ? Et pourtant, tu la trouves tout les jours. Il suffit d’y réfléchir un peu.

      • Cédric Vimeux 12 avril à 13 h 22 min

        Il suffit de le vouloir et d’entretenir sa créativité.

        Donne toi un objectif. Par exemple : 5 nouvelles idées d’articles chaque jour.

        Cédric

  • Marie-Noel@des e-ditionsLABELVIE 11 avril à 17 h 30 min

    Ah une nouvelle bouffée d’air frais!

    Nos croyances limitantes sont les plus gros obstacles à nos réalisations dans tous les domaines même nos relations.

    Et le pire c’est que la plupart du temps, nous n’en avons même pas conscience!

    faites des listes je ne sais pas me lancer sur internet parce que….. et complétez la phrase. Faites ça jusqu’à ce que vos doigts saignent.

    Ensuite posez vous cette question devant chaque phrase: Mais où ai-je appris ça? Qui m’a dit ça? Comment je suis arrivé à une telle conclusion?

    Là, vous allez avoir quelques pistes. Devenez plus conscient.
    La conscience n’est pas le changement, mais c’est quand même le premier pas.

    Bon boulot!

    • Cédric Vimeux 12 avril à 13 h 23 min

      Merci Marie-Noel

      Cédric

  • Thierry [Club Stratégie] 11 avril à 17 h 31 min

    Bonjour Cédric,

    Très bons rappels.
    Ce n’est pas en se donnant des excuses que l’on arrive à avancer…

    Il y a aussi toutes les personnes qui ont agit en succombant aux
    fausses promesses…
    Le résultat n’étant pas au RDV, ils ont perdu toute motivation pour agir à nouveau.
    Et malheureusement, beaucoup de personnes sont aussi dans ce cas…

    Bonne fin de journée

    Thierry

    • Cédric Vimeux 12 avril à 13 h 26 min

      Le cas d’être confronté à des fausses promesses n’est qu’un cas comme un autre d’échec.

      Le tout, c’est d’en tirer un apprentissage et de continuer à avancer.

      D’ailleurs, beaucoup accusent systématiquement de « fausses promesses » ou « d’arnaques » des trucs qui fonctionnent vraiment, mais qu’ils n’ont simplement pas réussi à appliquer (par manque de travail, de concentration, ou à cause d’une mauvaise mentalité).

      • Des Trucs Pour Changer De Vie 12 avril à 20 h 40 min

        On en connait tous des « c’est pas ma faute ».

        C’est tellement plus simple de rejeter la faute sur l’autre. Et ça s’appelle ne pas assumer. ;-)

        Dans les 5 raisons exposées, j’en ai utilisé plein. Et j’en utilise encore…

        Sam

  • Johann@CREAT Method 11 avril à 17 h 32 min

    Bien dans l’esprit de l’interview sur la créativité !

    Si les gens utilisaient plus leur créativité à trouver des solutions plutot qu’à trouver des excuses, ils avanceraient dans leur vie ;)

    • Cédric Vimeux 12 avril à 13 h 28 min

      Oui, c’est vrai que si les gens dépensaient moins d’énergie à trouver des excuses pour expliquer leurs échecs, ils en auraient davantage pour réussir.

      Cédric

  • Aricia@Mon Internet Marketing Master 11 avril à 17 h 34 min

    Bonjour Cédric,

    Merci pour cet article.
    En effet il n’est pas toujours facile de se lancer mais j’ai remarqué qu’une fois on se lance, ça devient une addiction d’agir !!

  • Thierry@le blog marketing 11 avril à 17 h 51 min

    Salut Cédric

    C’est le manque d’action qui bloque une grande partie des personnes.

    Pourquoi j’irais demander une augmentation à mon patron puisqu’il ne va pas me la donner. Résultat, la même paye pendant des années.

    On peut en trouver des milliers des exemples comme ça. La majorité des personnes se contentent de ce qu’elles ont, et n’essaye pas, ou pas assez d’obtenir plus. Dommage.

    • Cédric Vimeux 12 avril à 13 h 29 min

      En fait, ce n’est pas vraiment qu’elles ne désirent pas en obtenir plus. C’est surtout qu’elles ont peur de perdre le peu qu’elles possèdent.

      La peur de perdre est bien plus puissante que l’appât du gain.

      Cédric

  • Jacques (secret-beaute-interieure) 11 avril à 18 h 09 min

    Merci Cédric de nous rappeler tous nos freins. je me sens très visé par le point 4 : « je manque de connaissances » et la « difficulté d’apprendre à mon âge » !!!!!
    Une question : dans quel chapitre classes-tu la procrastination ?
    A bientôt
    Jacques Bruxelles

    • Cédric Vimeux 12 avril à 13 h 31 min

      Pour moi, la procrastination arrive quand on prend trop l’habitude de ne pas agir.

  • Raphael@duel-marketing 11 avril à 18 h 29 min

    Bonjour Cédric
    Cet article est très touchant et je suis quelques fois dans cette situation désespérée,J’ai des tas de ressources inexploitées à ma trousse mias…………..

  • Redouan@Apprendre à webentreprendre 11 avril à 18 h 48 min

    Bonjour Cédric,

    Merci de relever cet aspect très important dans l’état d’esprit du web-entrepreneur à succès. Je te rejoins sur la même idée dans ma formation 5-7-5, dont les 5 premières sont les 5 croyances qui tuent le web-entreprenariat.

    Si tu me permets d’ajouter 2 autres obstacles :

    1- « Je n’ai pas droit au succès » le fait de croire que le succès est un privilège dont seuls quelques personnes sont nées avec, de continuer à dire : mais ma famille est pauvre, il ne nous apprennent rien à l’école, la vie est dure…
    Ce qu’il faut faire est d’arrêter de mettre son échec sur le compte des circonstances et des autres et d’être responsable de sa vie et de son destin.

    2- « Je ne peux pas écrire ou produire » c’est faux de croire ça, écrire un article de blog ne demande pas d’être Molière ou Victor Hugo, il faut tout simplement faire le premier pas et commencer à rédiger, à s’exprimer, à être soi même et à développer une relation humaine avec ses lecteurs.

    Voila, et le plus important comme vous avez dit et de dépasser ce mur qui nous bloque.

    Amicalement

    Redouan

    • Cédric Vimeux 12 avril à 13 h 33 min

      Merci Rédouane pour ce supplément.

  • marie-claude@pasdeblogpourlemoment 11 avril à 20 h 28 min

    Bonsoir Cédric,
    Bien que je sois entièrement d’accord avec toi sur le fait qu’il faut arrêter de se voilé la face, il y a des situations qui quoi que tu fasses te tire vers le bas, bien que remplie de bonne volonté et de motivation le temps est compté et les finances ne suivent plus!!! alors je pense que la mesure s’impose non????

    Marie

    • Cédric Vimeux 12 avril à 13 h 37 min

      Le temps et les finances ne sont pas des problèmes. Ce ne sont que des résultats.

      Le manque de temps, j’en parle dans mon article. Il est le résultat d’un mauvais focus et d’un manque d’efficacité.

      Le manque d’argent est aussi un résultat.

      L’un de mes amis « aimeraient bien » se lancer dans le webmarketing. Mais il n’a pas l’argent pour acheter un hébergeur, un ndd, un autorépondeur, etc… Pourtant, il dépense tous les mois près de 200 euros en cigarettes…

      Le tout, c’est de savoir faire des choix. Je me suis lancé sur Internet alors que j’avais 0 revenu et que j’étais à découvert…

      Pour moi, le manque d’argent n’est une excuse comme une autre pour ne pas agir.

  • Jean-Luc de Moralotop 11 avril à 20 h 39 min

    Qui veut voyager loin voyage léger… et ne s’encombre ni de doutes ni de limites.
    Bonne route.

    • Cédric Vimeux 12 avril à 13 h 38 min

      Excellent !

  • Olivier@première page de google 11 avril à 20 h 42 min

    J’ai commencé mon blog il y a 5 mois maintenant bientôt 6, peut-être qu’en se fixant des objectifs clairs et précis ça oblige à passer à l’action quand il faut et même quand il faut pas. :)

  • FlorianL@Minceur Efficace 11 avril à 20 h 56 min

    Bon rappel.
    Dans tout les cas, il faut passer à l’Action.

    Juste une note pour l’excuse 4: je n’ai pas assez de connaissances.

    Il faut pas aller à l’extrême non plus quand tu dis:
    « Nous vivons à l’ère de l’information. Il existe des livres, des blogs, des forums, des formations sur tous les sujets possibles et imaginables. »

    Perso, je n’ai pas de connaissance poussé en copywriting mais si j’en ai besoin un jour, je ferais appel à quelqu’un.
    Il faut accepter ses points faibles et booster ses points forts, rien ne sert de se former sur tout, il faut seulement se former sur les domaines qui nous intéressent.
    Après, je suis d’accord, ce n’Est pas une excuse.

    • Cédric Vimeux 12 avril à 13 h 39 min

      > Perso, je n’ai pas de connaissance poussé en copywriting mais si j’en ai besoin un jour, je ferais appel à quelqu’un.

      Oui, je te rejoins parfaitement. On n’est pas obligé de tout apprendre par soi-même.

      Sous-traiter est une forme d’action comme une autre.

      Cédric

  • Sylvie@aubonheurdelapierreblanche 11 avril à 21 h 57 min

    Bonsoir Cédric,

    Effectivement, tu as raison de dire qu’on trouve souvent (toujours ?) de bonnes raisons pour ne pas faire, plutôt qu’oser entreprendre.
    Mais il arrive que parfois, il soit nécessaire de mûrir une décision pour mieux la réaliser et la réussir.
    Et puis, chacun agit selon son propre rythme, nous ne sommes pas égaux en la matière. Certains prennent une décision en 15 secondes chrono, alors que d’autres ont besoin de plus de temps.
    Enfin, globalement, tu as raison, et ça fait du bien de prendre un bon coup de pied au fesses en te lisant ;-)

  • Webbax 11 avril à 21 h 58 min

    Bonjour,

    En fait le fond du problème est aussi qu’il faut fournir un effort et actuellement beaucoup ne désirent pas ou n’ont pas la vrai motivation de le faire.

    Actuellement avec Internet pour réussir, on est bien loin du simple clic sur un bouton. Il faudra en faire bien plus que dans la réalité pour se faire une place et cela beaucoup tendent à l’oublier.

    Merci pour tous ces rappels.

  • Yanie@Ibiza-Formentera 11 avril à 22 h 34 min

    Après 3 mois de blog je suis heureuse de voir ma liste s’augmenter de jour en jour..

    Mais tu as tout à fait raison à tout point de vue… Car lorsque je regarde mon parcours… J’ai perdu un an avant d’agir…

    Je lisais beaucoup mais je ne passais pas à l’action..

    Maintenant chaque semaine amène une nouvelle étape… Il faut construire chaque marche…

    Un proverbe dit Rome ne sait pas construit en un jour…

    Et le jour est aujourd’hui… Pour passer à l’action

    Merci Cedric

    • Cédric Vimeux 12 avril à 13 h 44 min

      Je crois que la citation est : « Paris ne s’est pas construite en un jour. D’ailleurs, elle n’est toujours pas terminée. »

      Mais je peux me tromper, hein ;)

  • Robin@pub sur internet 11 avril à 23 h 00 min

    C’est vrai que ces excuses reviennent souvent mais comme Olivier le dit un peu plus haut dans les commentaires, je pense que se donner des objectifs est un bon moyen de réussir à se lancer et de surpasser ces obstacles.

  • pierre@référencement 11 avril à 23 h 10 min

    Bonsoir,

    Et bien on peut dire que je me suis retrouvé dans certains de ces points ! C’est plutôt sympa de te lire et de voir que rien n’est insurmontable ! Avec persévérance et courage on peut lever des montagnes …. en papier !

    En tout cas merci pour cet article. Toujours autant de plaisir à te lire.

    • Cédric Vimeux 12 avril à 14 h 08 min

      Pas seulement des montagnes en papier ;)

  • Madeleine 11 avril à 23 h 26 min

    Ça fait tellement plaisir de lire un jeune intelligent et fin.
    Pardon pour le ton condescendant.
    C’est bizarre que je vous décrive comme « jeune », je vais m’interroger sur ce point.
    Merci en tous cas je suis si contente de vous avoir trouvé. Et l’on dit qu’il n’y a pas de hasard…

  • Noé@astuces 11 avril à 23 h 26 min

    Ces obstacles servent bien souvent de protection à ce qui nous
    fait tous peur mais que certains d’entre nous arrive à dépasser:

    LA PEUR DE L’ECHEC.

    En mettant à distances ces mauvaises raisons une à une,
    nous parviendrons à oser réussir.

    Noé

  • Alexandre@Se muscler le Corps et l'Esprit 12 avril à 2 h 58 min

    Salut Cédric,

    Ma préféré c’est la 1ére. D’ailleurs, j’en ai marre de l’entendre :)
    C’est jamais le bon moment, alors on se fixe une date, mais à ce moment, il y a quelque chose qui survient et c’est reporté. Personnellement je le dis, mais c’est réfléchi et j’exécute au moment venu.

    Très bon article, j’aime,

    A bientôt,

    Al

  • Pierre@Horizon du Vietnam 12 avril à 4 h 38 min

    Merci pour cet article. En fait c’est de la psychologie que tu es en train de faire. J’ai trouvé récemment un article sur le bonheur qui se rapproche de ce que tu dis et qui explique que souvent on se dresse tout seul des barrières mentales qui nous empêchent de trouver le bonheur ou comme tu le dis de se lancer et finalement de s’épanouir. on se dit « J’ai peur », « Ce n’est pas assez bien pour moi », « Je n’y arriverai pas », « Les autres ne m’aiment pas », « Je n’ai pas de chance », « Je ne vaux rien », « Je ne m’en sortirai jamais », « Je ne suis pas comme les autres », « Je ne mérite pas ça », « La société est pourrie », « Je ne serai vraiment heureux que si… »…pour finalement se retrouver pas mieux qu’avant si ce n’est pire (article ici : http://siaway.blogspot.com/2010/07/construire-son-bonheur-influence.html). Bon c’est pas tout…maintenant à l’action. merci et à bientôt. Pierre

  • Fabien@argent-pour-la-vie.com 12 avril à 9 h 01 min

    Comme beaucoup d’entre nous, je me suis aussi trouvé dans ce type de situation. J’avais de nouvelles idées de business tous les jours. Parfois je zappais, parfois je regardais un peu. Quand une idée m’accrochait bien alors je commençais à faire une étude de marché…et je ne faisais que cela sans passer à l’action : du marketing de chambre en soit. Je pense pour ma part que cela était dû à ma formation école de commerce où l’on nous a enseigné comment étudier un marché, comment l’approcher etc etc mais sans véritablement nous apprendre comment passer à l’action.
    Depuis, je suis beaucoup plus pro actif. C’est aussi ce que j’ai fait pour mon blog : je l’ai décidé et créé le jour même. Depuis j’apprends tous les jours et je dois dire que ça progresse assez fort même si je ne peux pas encore parler de business en ce qui le concerne.

  • Eric Hebting 12 avril à 10 h 42 min

    Salut Cédric :)

    C’est vrai que c’est « tellement humain de se trouver des excuses » d’ailleurs « tout le monde le fait ». Et celle-ci c’en est une belle d’excuse :) !

    Je suis d’accord aussi avec le fait qu’il faut se convaincre ne bonne fois pour toute qu’avoir soi-même du succès n’en enlèvera à personne d’autre, car aucun succès durable ne se construit au détriment d’autrui.

    Et avec ton excellent article, ce proverbe Arabe prend alors tout son sens : « Qui veut faire quelque chose trouve un moyen, Qui ne veut rien faire trouve une excuse ».

    Merci à toi :)

  • 4 vidéos GRATUITES@trafic ciblé et de qualité 12 avril à 11 h 12 min

    L’ excuse n°1 me rappelle une discussion que j’ai eu juste avant-hier.

  • Laurent@Blog-Gagnant.com 12 avril à 12 h 02 min

    Hello Cédric,

    J’adore l’excuse numéro 2 et la façon dont tu la dévelopée.

    Laurent

    • Cédric Vimeux 14 avril à 14 h 48 min

      Merci Laurent ;)

  • Jonathan Delhoux 12 avril à 12 h 16 min

    Salut Cédric,

    C’est fou comme l’homme (ou la femme hein) est capable de se dresser ses propres murs qui l’empêche d’avancer.

    Je suis d’ailleurs pas mal dans ce genre mais j’essaie de le combattre au quotidien. Chose pas facile à faire d’ailleurs.

    Mais c’est tellement plus facile de se plaindre qu’on ne peut pas avancer que d’avancer. Ca demande beaucoup moins d’effort. Reste a choisir dans quelle catégorie on a envie d’être.

    A bientôt

    ;)

    • Cédric Vimeux 14 avril à 14 h 46 min

      Sûr !

      Se plaindre est plus facile.

      Jouer la victime est bien plus simple que d’assumer la responsabilité de tout ce qui nous arrive.

      Cédric

  • Jean-Luc de Moralotop 12 avril à 14 h 08 min

    Si vous êtes fou amoureux (se) de telle personne, que vous en rêvez nuit et jour, et que vous êtes très (mais alors très) motivé(e) pour la rejoindre, vous pourriez aller en Chine à pied.

    Votre motivation est donc la base de toutes vos entreprises, quelles qu’elles soient.
    Sans elle, rien de possible, adieu le frisson de se lever quand il serait si facile – et tentant – de rester sous la couette.

    Les autres dorment ?
    Tant mieux pour eux.
    Pendant ce temps, vous avancez vers ce que vous croyez juste, vers ce blog qui vous transcende, vous visualisez vos milliers de lecteurs et vos millions d’€uros de chiffre d’affaires (pour commencer bien sûr…).

    Cette motivation maximum est-elle une garantie de succès ?

    Désolé, la réponse est non parce que la réussite est une alchimie complexe faite de bon nombre d’autres ingrédients.

    En revanche, l’absence de motivation est la garantie, avant même de commencer, que le résultat final risque de se faire attendre un peu, beaucoup, voire énormément..

    Sauf si l’enjeu est insignifiant, regardez donc a deux fois avant de vous lancer sans motivation suffisante.

    Et si celle-ci est bien au rendez-vous, alors les freins, si justement décrits dans l’article de Cédric, ne vous concerneront pas !

    • Cédric Vimeux 14 avril à 14 h 44 min

      Bonjour Jean-Luc,

      Excellent commentaire !

      Très pertinent.

      J’adore l’exemple d’aller en chine à pied.

  • hacene 12 avril à 14 h 50 min

    Bonjour Cédric,

    il est vrai que ce qui nous empêche d’avancer ce sont les fausses excuses.
    Il faut avoir le courage de regarder les choses en face. Et comme le disait
    un vieux sage : « L’auto-critique sincère appelle le respect. ».

    A bientôt

    • Cédric Vimeux 14 avril à 14 h 42 min

      L’autocritique est essentielle, mais parfois difficile.

      Il faut avoir une certaine maturité pour réussir à porter un jugement correct sur soi-même.

      J’ai encore du mal…

  • Cédric@techniques de méditation 12 avril à 17 h 11 min

    Bonjour Cédric et merci pour cette excellent article qui remet les pendules à l’heure !

    Je m’en vais me focaliser à nouveau ;-)

  • Rodrigue@Theme Wordpress Gratuit 12 avril à 18 h 11 min

    Tout à fait d’accord, mais admet que les choses qui nous « bloquent » nous font au moins perdre du temps. Je suis assez entrepreneur et donc fonceur, mais j’avoue que dès fois je bloque quand même au vue de certains points noir… Mais j’ai découvert eaux jeunes, heu virtuose marketing, qui redonne de l’espoir et de l’ambition ;)

  • Vincent@Comment se ruiner 13 avril à 16 h 35 min

    Sympa cet article, par contre ce n’est pas encore le bon moment pour arrêter de fumer :)

  • Ilyasse 13 avril à 17 h 59 min

    Très bon sujet d’article et traité avec maestria. Encore bravo et merci pour ces quelques conseils sur l’efficacité!

    • Cédric Vimeux 14 avril à 14 h 40 min

      Merci Ilyasse ;)

  • MO 14 avril à 1 h 23 min

    bonjour cédric,

    on peut ajouter à cette liste , la recherche de la perfection: tant que je n’ai pas le truc parfait je ne bouge pas et je ne fais rien!. cette attitude est expliquée par un proverbe arabe qui dit:
    qui veut qq chose trouve un moyen,
    qui ne veut rien faire trouve une excuse!
    bonne continuation

    • Cédric Vimeux 14 avril à 14 h 40 min

      Exact !

      La recherche de la perfection est aussi un frein à la réussite.

      Cédric

  • jean 15 avril à 10 h 06 min

    ok; l’aiquelques visites mais je n’ai pas de liste
    j’ai passé les 50 articles
    alors, comment faire pour constituer une liste, même si je n’ai encore rien à vendre?

    • Eric Hebting 16 avril à 10 h 34 min

      Par exemple utiliser un autorépondeur qui va capturer, via un formulaire de contact à insérer sur votre blog, les coordonnées de vos visiteurs.

      Bien entendu pour les encourager à laisser leur coordonnées, il faudra leur offrir un cadeau (ebook gratuit, ou autre en rapport avec la thématique de votre blog).

      Enfin il faudra assurer un suivi régulier (par exemple en leur proposant de découvrir vos nouveaux articles en leur envoyant des e-mails, comme le fait brillamment Cédric).

      Rien de bien compliqué en somme :)

  • elmokhtar 15 avril à 20 h 21 min

    merci Cedric

    je suis tout a fait raison avec toi, moi aussi j’ai passer par la , mais a la fin j’ai pu surpasser et j’ai enfin creer mon blog oser et reussir oseretreussir.blogspot.com/

  • dominique 6 avril à 15 h 13 min

    bonjour cédric
    je viens de lire article et tu as tout a fait raison dessus il faut jamais remettre a demain ce qu on promis de faire aujourd’hui c’est la proscrasination et oui jamais dire je n’arrive pas c’est pas bien ça marcheras pas non pas ça .Il faut dire ça va marché et je vais arriver oui
    bonne journée
    salutation
    Dominique conseil

  • olivier chicha 7 août à 6 h 31 min

    merci pour ce guide très intérressant

Post comment

real money casinos new zealand