jan
18

Où s’arrête l’inspiration et où commence le plagiat ?



Depuis que j’ai lancé le Club Affiliation Pro, je dois (trop ?) souvent intervenir, parce que des webmarketeurs débutants pillent mon travail.

Ils plagient mes textes et mes emails, en les recopiant quasiment mot pour mot. Simplement en y ajoutant des fautes, et sans ne rien comprendre à la stratégie marketing qui se cache derrière.

Inspirationplagiat… Quelle est la différence ? Et quelles sont les erreurs à ne pas commettre avec votre blog ?

différence inspiration plagiat, ou s'arrête l'inspiration et où commence le plagiat

Différence entre plagiat et inspiration ?

S’inspirer, c’est normal

Il est tout à fait normal de s’inspirer. Nous le faisons tous, et tout le temps. Parfois sans nous en rendre compte.

Les plus grandes oeuvres littéraires, musicales et cinématographiques s’inspirent souvent d’autres succès.

Paulo Coelho s’est inspiré du Candide de Voltaire pour écrire son chef d’oeuvre L’Alchimiste.

Christopher Paolini a écrit Eragon en s’inspirant du Seigneur des Anneaux et – surtout – de l’histoire de Star Wars. D’ailleurs, Georges Lucas a lui-même puisé dans les oeuvres d’Akira Kurosawa pour créer l’univers de Star Wars.

La majorité des oeuvres d’Heroic Fantasy s’inspirent clairement de l’oeuvre de Tolkien. On y retrouve les elfes dans les bois qui se battent avec des arcs, les nains dans les mines et leurs haches sanglantes, les orcs et leur férocité, les trolls, les gobelins, etc.

Serge Gainsbourg s’est inspiré des mélodies des grands classiques (Bach, Mozart, Chopin…) pour composer les siennes.

Bref, des grandes oeuvres ont été créées en s’inspirant des autres succès.

Mais où commence le plagiat ?

Diderot qualifiait le plagiat comme étant le « délit le plus grave qui puisse se trouver dans la République des Lettres ».

Mais c’est quoi, exactement, le plagiat ?

Voici la définition qu’en donne Wikipédia :

« Le plagiat est une faute morale et/ou commerciale consistant à copier un auteur ou créateur sans le dire, ou à fortement s’inspirer d’un modèle que l’on omet délibérément ou par négligence de désigner. Il est souvent assimilé à un vol immatériel. »

J’ai souligné les mots que je pense être les plus importants dans cette définition.

Donc, la première chose à faire pour éviter le plagiat est de CITER VOS SOURCES. À partir du moment où vous reprenez le travail d’un autre, en partie ou entièrement, citez-le !

Vous comprenez maintenant pourquoi je fais autant de références littéraires dans mes articles. Ce n’est pas pour étaler ma culture, ni pour coller mes liens d’affiliation dans tous les sens, mais simplement pour citer mes sources.

Quelques exemples de plagiats

Voici ce que vous ne devez pas faire :

  • recopier le passage d’un livre ou d’un article de blog, sans le mettre en guillemets et sans citer la source.
  • réécrire avec vos propres mots le passage d’un livre ou d’un article sans citer la source.
  • traduire un texte entièrement ou en partie sans citer la source.
  • utiliser le travail d’un autre et le présenter comme le vôtre.

Par contre, la reprise d’une idée est autorisée, car les idées ne sont pas protégées par les droits d’auteur. On dit qu’elles sont de « libre parcours ».

L’inspiration, c’est quoi alors ?

Pour faire simple, disons que l’inspiration, c’est lorsque vous créez quelque chose de NOUVEAU. Soit à partir de rien, soit à partir de plusieurs sources.

Mais quoi qu’il en soit, le résultat final de votre travail doit impérativement être très différent de vos sources. Sinon, citez-les.

Je ne sais plus quel auteur disait « S’inspirer d’une seule source, c’est du plagiat. S’inspirer de plusieurs sources, c’est de la recherche. »

Je suis d’accord.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Photo © ferkelraggae – Fotolia.com

Pour aller plus loin, voici d'autres articles :

55 Commentaires pour “Où s’arrête l’inspiration et où commence le plagiat ?”

  • Zenie@developpement personnel 18 janvier 2012 à 12 h 26 min

    Bonjour, lorsqu’on est mal intentionné, le plagiat est la méthode facile.
    J’aime la création dans son sens le plus pur.
    Réchauffer les idées des autres ne m’intéresse pas.

    zenie

  • Johann 18 janvier 2012 à 12 h 28 min

    Il est important en effet de mettre les choses au clair. D’ailleurs c’est bien connu que les productions exclusives ou basées sur des recherches diversifiées sont de meilleures qualités que le plagiat pur et simple.
    De toute façon on reconnait très vite si quelque chose est plagié ou copié en parti.

    En plus citer les sources peut avoir 2 avantages meme si on s’en inspire:
    On met en valeur le travail de l’autre qui fera certainement la meme chose un jour (principe de réciprocité).
    Si c’est un livre c’est l’occasion de mettre un petit lien d’affiliation qui pourra intéresser les lecteurs.

  • Richard SIMONET 18 janvier 2012 à 12 h 46 min

    Bonjour Cédric,

    Ecrire c’est se renouveler et se renouveler c’est faire preuve d’imagination et d’originalité.

    Le plagiat consiste en un manque d’originalité et d’imagination.

    Il doit être condamné en tant qu’atteinte à la morale individuelle.

    Excellent article.

    Cordialement.
    Richard

  • Sylvie 18 janvier 2012 à 12 h 47 min

    Bonjour,
    Il est sans doute plus valorisant de s’inspirer de lectures diverses pour ensuite créer un article personnel, que de faire du plagiat.
    De toute façon, le lecteur avisé ne s’y trompe pas et il abandonnera très vite un blogueur malhonnête.

  • sylviane 18 janvier 2012 à 12 h 47 min

    Tout à fait d’accord avec toi. Une instructrice de PNL m’avait dit un jour que lorsque quelqu’un commençait à vous imiter c’était que nous étions « imitables et sur le bon chemin.

    Donc imiter est une choses que nous faisons dès tout petit et ensuite nous imitons nos mentors c’est dans l’ordre des choses. Mais plagier est vraiment un vol, c’était comme les barbares qui arrivaient autrefois et prenaient les récoltes des paysans qui avaient trimé et qui se retrouvaient sans rien.

    Quelle différence ? Aucune, les plagieurs sont les modernes barbares et tu fais très bien de t’élever contre ça, il faut s’élever contre ça.

    De toute façon on connaît ta « patte » alors ne t’en fais pas les barbares se reconnaissent aussi et bravo pour ton travail et ta générosité

    • Cédric Vimeux 21 janvier 2012 à 12 h 09 min

      Bonjour Sylviane,

      Bravo pour cette magnifique comparaison avec les barbares ;)

      Cédric

  • Dominique 18 janvier 2012 à 12 h 57 min

    C’est vrai… il m’arrive parfois de lire un texte et de me dire que j’aurais aimé écrire la même chose. Mais, au même titre qu’à dix femmes sur un site de rencontre je dirais 10 choses différentes, quand j’écris un article, une lettre, ou autre chose, j’aime créer. D’ailleurs même si j’essaye de « m’inspirer très clairement » d’un autre texte en fin de compte mon imagination part dans d’autres directions et cela devient un texte… original….
    Après on peut aussi trouver, si l’on est un peu positif, que si quelqu’un a copié un texte c’est que celui ci était vraiment très bon…. c’est un hommage d’une certaine manière…
    lol

    J’ai mis un peu de colère ce matin…

  • Damien@Tutoriaux Wordpress 18 janvier 2012 à 13 h 32 min

    Je ne suis pas certain que ce soit toujours un hommage. Je verrais cela le plus souvent comme une sorte de paresse … (et de bêtise).
    Si le plagiat peut être détecté grâce à certains outils (Positeo, Copy Tracker), la gestion de la relation avec le copieur est un point difficile.
    Quelqu’un a-t’il déjà vécu cette situation ? (Et surtout comment cela s’est-il déroulé ?).

  • Charles@mille astuces pour changer de vie 18 janvier 2012 à 14 h 04 min

    s’inspirer du travail d’un autre est aussi une source d’inspiration, car il n’est pas aisé de partir du travail d’un autre et en faire un de tout nouveau donc c’est de l’inspiration aussi.
    Mais l’honnêteté intellectuelle veut bien que tu mentionne la source comme dans un devoir de dissertation dans les années lycées ou la présentation d’une recherche scientifique où on fait souvent des comparaisons avec les autre chercheurs.

  • Mathieu@perdre du poids 18 janvier 2012 à 14 h 46 min

    c’est dommage que d’autres volent ton travail…je trouve ca nulle de ne pas être capable de produire soi même son travail…de plus ils finiront pas se faire démasquer un jour et perdront toute crédibilité…
    D’un côté tu peux être fier de toi, ça veut dire que tu fais du bon boulot !

  • Raphael Ricardo @duel-marketing.com 18 janvier 2012 à 14 h 47 min

    C’est vraiment un acte de paresse et je peux confirmer que Bloguer n’est pas fait pour les PARESSEUSX.Il existe beaucoup d’autres moyens d’alimenter son blog.Des blogs Open source en anglais,on peut les traduit et les reécrire.DEs sites ou l’on rencontre des freelances pour écrire des articles originales et uniques.

  • Claude@reussir sur internet 18 janvier 2012 à 15 h 01 min

    Bonjour Cédric

    Je suis tout à fait d’accord avec tes propos. Cependant il faut tout de même comprendre que plus un domaine est exploité plus il y a une limite à la nouveauté dans les textes.

    Je prends comme exemple les « Droits de label privé », oui je sais bien que l’on doit se servir de ceux-ci comme base et le transformer , se l’approprier comme on dit.

    Mais quand il y en a cent cinquante que le transforme, se l’approprie, il y a de fortes chances qu’il y ait redondance, non? Est-ce du plagiat?

    J’ai utilisé un thème des droits de label privé « Comment écrire un ebook », juste avant la sortie de « ma version » , Stéphane Cole a publié deux magnifiques volumes sur le sujet provenant des droits de label privé tout comme moi. Je n’ai pas osé publier le mien, l’expérience de Stéphane en ce domaine y parait beaucoup, il a vraiment fait un beau travail.

    Je dois vous avouer que l’ordre des chapitres, la table des matières, les titres et plusieurs textes m’ont permis de reconnaître sans difficulté la provenance de l’inspiration! Est-ce du plagiat? Je ne le crois pas.

    Par contre, si j’avais publié mon livre on aurait pu penser que j’aurais plagié Stéphane, il a la notoriété dont je n’ai pas.

    En conclusion de ce commentaire, je me demande où commence et s’arrête le plagiat…

    Claude

    • Damien@Tutoriaux Wordpress 18 janvier 2012 à 15 h 15 min

      Bonjour Claude,

      je pense qu’il faut différencier deux choses :
      1- le plagiat, au sens de la loi, qui consiste à reproduire sans autorisation, sans citer ses sources et éventuellement en violation des termes de la licence,
      2- les PLR, qui concèdent le droit d’utiliser le contenu à sa guise.

      • Claude@reussir sur internet 18 janvier 2012 à 16 h 29 min

        @Damien

        Bonjour Damien

        Je sais très bien que les PLR sont permis, le problème se situe au moment où plusieurs proposent des produits semblables provenant de la même source d’inspiration.

        Malheureusement le résultat final est presque le même partout, ce qui peut porter à croire qu’il y a plagiat.

        Claude

        • Mik@Business internet 18 janvier 2012 à 21 h 09 min

          Hello Claude,

          Pour se damrquer aves les PLR, tu peux très simplement en prendre 4 ou 5 différents, faire un mixte de tous ça, l’arranger à ta sauce et modifier les chapitres et en fin de compte cela
          ne ressemblera plus du tout à n’importe quelle autre ebook. Il sera propre à toi et pourtant tu sauras partis sur des bases de PLR ou DLP.

          La plupart des marketeurs prennent seulement 2 ebooks j’ai remarqué, donc il serait facile de se différencier en prenant 4 – 5 différent. Très peu le feront car le travail est plus long…

          @++

          Mik

          • Claude@reussir sur internet 19 janvier 2012 à 2 h 27 min

            Bonjour Mik

            Merci pour ton commentaire, en effet en plus des DLP il y a les recherches et visuels que l’on peut ajouter.

            En fin de compte du travail qui sera récompensé.

            Bien sûr qu’il y aura des bouts de texte qui se ressembleront beaucoup, mais il faut appeler un chat, un chat.

            Cordialement
            Claude

    • Cédric Vimeux 21 janvier 2012 à 12 h 17 min

      Dans la logique, il ne faut pas se baser sur un seul label privé. Sinon, si une autre personne a la même idée que toi, alors c’est clair qu’il y aura « d’étranges ressemblances » entre vos deux documents.

      Je recommande d’en utiliser au moins 3, de les déstructurer complètement et de construire quelque chose d’unique à partir de tous ces fragments.

  • Aurelie @UWATEC 18 janvier 2012 à 16 h 28 min

    Le plus énervant , c’est de se rendre compte que l’on est plagié. Cela m’est arrivé deux fois. J’ai tout de suite saisi un avocat.

  • Olivier@actu 18 janvier 2012 à 16 h 54 min

    « les bons artistes copient, les grands artistes volent » comme disaient Picasso .. et comme le rappelait Steve Jobs…

    Le plagiat est la plaie du web:
    ainsi, au commencement du web, les professeurs aimaient voir leurs élèves rechercher sur le web des info pour faire un exposé mais très vite le côté obscure a pris le dessus, les élèves ont vite compris que plutôt que de créer, il suffit de recopier !

    Bel hommage que d’être plagié .. même si c’est un acte totalement délictuel !

    Par contre parfois on plagie sans le savoir … petite anecdote, dans mon adolescence j’ai écrit un poème … je le fais lire à un ami et il me dit  » çà ressemble fortement aux paroles de… » … Une chanson célèbre parlait du même thème avec 90% des mêmes mots, je ne l’avais pour ma part jamais entendu … comment ai-je plagié alors ?

    • Olivier 18 janvier 2012 à 19 h 20 min

      Olivier, serais-tu un artiste qui s’ignore ?

    • Yvon@copywriting 19 janvier 2012 à 10 h 57 min

      Salut Olivier

      D’un point de vue probabilité, ce dont tu parles est impossible.

      Démonstration (je simplifie un max) :

      La langue française compte environ 130.000 mots (en gros).
      Un français « moyen » connait 5000 mots.

      Bien. Si tu écris un poeme, on peut imaginer que celui-ci aura au minimum 10 vers d’environ 10 mots. Soit 100 mots.

      Ecrire un poeme qui « sort de son imagination » de 100 mots identique à 90 % à un autre poeme que tu n’as soit-disant jamais entendu suppose donc que 90 mots soient identiques.

      Tu as donc choisis 90 mots parmi les 5.000 que tu connais qu’une autre personne avait déjà choisi. La probabilité d’un tel évènement est une combinaison de 90 mots dans 5000 autres mots selon une distribution précise (les mêmes que l’autre personne).

      Tu as donc une chance sur :

      24300000000000000000000000000000000000000000
      00000000000000000000000000000000000000000000
      00000000000000000000000000000000000000000000
      00000000000000000000000000000000000000000000
      000000000000000000000

      (il y a 194 zéros)

      Quant au fait de les mettre dans le même ordre que la chanson en question, on passe à 327 zéros.

      Bref comme tu le vois c’est impossible.

      Ce qui s’est passé, c’est que tu as entendu cette chanson (quand tu étais mome, sûrement), et ton inconscient en a mémorisé les paroles. Lors d’une séance de créativité, ces paroles te sont revenues. Et voilà.

      Bonne journée

      Yvon

      • Docteur Greg@Virtuose 25 janvier 2012 à 15 h 48 min

        Hahahaha, je suis mort de rire pour la démonstration d’Yvon.
        C’est surtout la chute qui est prodigieuse.

    • Cédric Vimeux 21 janvier 2012 à 12 h 21 min

      Un jour, l’un de mes amis qui composait avec Tom Snare a écrit une nouvelle chanson… jusqu’à qu’on remarque que la musique était très proche de celle de… Albator.

      Mais là, il s’agit de musique…

      Pour ce qui est des mots, je crois qu’il faut quand même le vouloir pour « écrire la même chose mot pour mot » ;)

  • Astuces pratiques 18 janvier 2012 à 18 h 20 min

    Bonjour Cédric;

    « L’imitation est la plus sincère des flatteries. « Lacon . La plupart des blogueurs qui plagient sont des blogueurs qui ont du mal à créer leur contenu. Je l’ai fait à une époque mais je ne voyait pas à mal.

    Maintenant que je deviens plus sérieuse il m’arrive de récupérer des articles libre droit que j’ai trouvé intéressant en y indiquant la source.

    Mais je te comprend c’est lourd de se faire copier son article quand on a travaillé si dur pour le créer.

    Bonne soirée

    Clara

    • Cédric Vimeux 21 janvier 2012 à 12 h 23 min

      Surtout que souvent, ce n’est pas un article qu’on me plagie, mais mon travail pour le club
      (vidéo, email, etc.). C’est à dire plusieurs centaines d’heures de travail (en comptant mes lectures et ma recherche d’information).

  • ghislain 18 janvier 2012 à 19 h 00 min

    Bonjour , toutes ces remarques sont bonnes et c est vrai que faire du plagiat à mon sens discrédite celui qui le fait soit par délit ou par manque de connaissance juridique.

    d ailleurs je blogue depuis peu mais on ne connais pas forcément tous les blogs qui existent sur notre sujet de blog.

    Comment ne pas plagier dans ce contexte !
    Le blogging connais un essort considérable depuis quelques années alors comment peut on protéger ses articles de blog ou même ces pages de blog ?

    Si quelqu’un a la solution , ca serait bien de nous en faire part ….. dans ce même blog.

    c est un bon article et merci encore pour toutes ces notions et explication sur e plagiat.
    c ‘est un article à recommander …

    @ghislaiin

  • Olivier 18 janvier 2012 à 19 h 26 min

    Dans la longue liste des plagiats, je citerais le passionnant épisode entre Apple et Microsoft sur le système d’exploitation …
    Cédric, je comprends ton agacement et je note aussi le ton très courtois avec lequel tu fais remarquer à ces nouveaux blogueurs ou pas d’ailleurs leur indélicatesse.
    Avoir la bonne attitude même si ce n’est pas dans les habitudes ça peut s’apprendre et/ou se corriger.

  • Mik@Business internet 18 janvier 2012 à 21 h 00 min

    Salut Cédric,

    Pour moi l’inspiration c’est de savoir rechercher et lire plusieurs textes pour en faire un résumé. Faire un mixte de tout et le mettre à sa sauce, avec ses propres expériences et
    anecdotes c’est plus tôt pas mal.

    Il y a aussi une autre, même plusieurs sources pour trouver des idées pour écrire son propre texte :

    Les DLP ou PLR ( en anglais ) sont une véritable aubaine à l’heure actuelle si on manque d’inspiration sans avoir besoin d’aller copier/coller mot pour mot chaque ligne d’un livre ou d’un texte sur un blog.

    Wikipédia est aussi une autre source à prendre en compte si on manque d’inspiration.

    En fait, je suis entièrement de ton avis lorsque tu dis que plagier n’est pas TOP par contre
    s’inspirer et faire des recherches à partir de plusieurs oeuvres (internet compris ) et l’arranger à sa sauce ( avec sa propre expérience… ) est à mon sens devenir un auteur.

    J’aime bien cette citation ;)

    Bien amicalement,
    Mikaël

  • Docteur Greg@Virtuose 18 janvier 2012 à 23 h 05 min

    Un célèbre ancien présentateur du 20H sur la 1ère chaîne a plusieurs fois été accusé de plagiat.

    Ecrire en plagiant doit être tellement terne puisqu’on ne fait passer aucune émotion personnelle. C’est un peu comme acheter un gâteau dans une bonne patisserie, le mettre dans son four et le sortir de là devant ses invités.

    Cela dit, il est curieux qu’en droit, les idées ne soient pas protégées. Car elles sont aussi puissantes (sinon plus) que les mots eux-mêmes.

    • Marie-Noel@des e-ditionsLABELVIE 19 janvier 2012 à 12 h 50 min

      Hééééééééééééééé!
      Ne donne pas de mauvaises idées aux gens!

      Déjà qu’il y en a qui achètent le droit sur les produits de la nature (qui est à tout le monde!)

      Marie-Noël

  • Chemseddine 19 janvier 2012 à 1 h 37 min

    Le plus grand plaisir est la création de son propre produits mais imité quelque chose ou faire un copier coller ne peut pas te différencier des autres et la question et la pour qu’une invention ou une idée soi pertinente il faut que ça apporte du nouveau du jamais vue une nouvelle solution pour un problème commun est dans le domaine de la vente sur Internet en trouve toujours les même astuces les même articles expliquant un concept il faut toujours apporté de la valeur ajouté pour que votre contenue soi d’une grande valeur il ne faut pas répété ce que les autre en dit mille fois

  • Claudine 19 janvier 2012 à 3 h 22 min

    Tu écris : « Je ne sais plus quel auteur disait « S’inspirer d’une seule source, c’est du plagiat. S’inspirer de plusieurs sources, c’est de la recherche. » »

    Est-ce que l’on doit comprendre dans cette citation que « s’inspirer de plusieurs sources, c’est seulement de la recherche et non pas du plagiat »??

    Que l’on s’inspire d’une seule source ou de plusieurs, ça reste du plagiat. Non??
    La différence se situe au niveau du nombre de sources… Mais ça reste du plagiat.
    Je suis donc étonnée que tu reproduises cette citation qui ne respire pas la véracité, me semble t-il. Ou alors, j’ai loupé quelque chose…

    • Cédric Vimeux 21 janvier 2012 à 12 h 29 min

      Est-ce que l’on doit comprendre dans cette citation que « s’inspirer de plusieurs sources, c’est seulement de la recherche et non pas du plagiat »??

      La plupart des best sellers ne sont pas écrits par des auteurs, mais par des journalistes.

      Ils lisent et étudient les 5-6 meilleurs bouquins sur un sujet. Et en écrivent un autre qui regroupe le meilleurs de ces lectures.

      Ce n’est pas du plagiat, c’est un travail de synthèse (à condition, bien sûr, de ne pas recopier mot pour mot ce qui écrit dans un autre livre)

  • Marie-Noel@des e-ditionsLABELVIE 19 janvier 2012 à 6 h 39 min

    Bonjour tout le monde,

    ca me fait penser à Christian Godefroy:
    il a examiné sur quoi on le plagiait et ce qu’on lui piquait, pourquoi on le faisait et il réfléchit ensuite à comment récupérer cette demande pour lui-même en proposant un nouveau service.
    J’ai vu aussi que certains blogs étaient protégés par « copyscape », qui scanne les articles et repère les trops grandes similitudes avec d’autres contenus.

    Bonne journée

  • Charlotte 19 janvier 2012 à 9 h 09 min

    Bonjour Cédric,

    Toujours passionnant ! Inspiration, 1 source ou plusieurs. Plagier est un délit.

    Mais quand je lis ou découvre un beau texte, ben non je n’ai pas envie de le plagier,
    modestement j’aimerai faire mieux……pour rire un peu.

    Mais je remarque que dans le monde d’internet, de nombreux blogs abordent les mêmes sujets, ont-ils copié, non. C’est dans l’air du temps .

    Cédric, tu es victime de ton succès. Tu as l’art et la manière, avec tes sujets, de provoquer un maximum de commentaires intéressants.(puissance du marketing)

    Merci

    Amicalement

    Charlotte

  • agnes 19 janvier 2012 à 9 h 36 min

    bonjour Cédric,
    certes vous êtes une source d’inspiration pour bien des lecteurs qui vous lisent. Depuis que je me suis inscrite sur votre site, je n’ai pas osée vous copiez donc il y a quand même des gens qui ont un grand sens moral quoi qu’on en dise. Et c’est bien dans cette optique que je n’ai toujours ni blog ni site.
    merci pour vos série d’articles qui sont toujours intéressant.
    a bientôt

  • Simon 19 janvier 2012 à 9 h 43 min

    Il y a maintenant des blogueurs high-tech dont le style est si plat qu’ils font du plagiat sans le vouloir ! :)

  • BK 19 janvier 2012 à 11 h 49 min

    Bonjour,

    Je ne crois pas que le sujet de cet article soit le vrai plagiat, qui est aussi stupide qu’illégal, mais bien plutôt le degré de « copiage ».

    A partir de quel seuil de transformation d’un texte en un autre peut-on parler d’un travail personnel, original, voire génial ?

    A mon avis, pour qu’une copie devienne « originale », il faut pouvoir se dire, du modèle, « ça j’aurais pu l’écrire », ou « ça j’aurais aimé l’écrire ». Bref, on ne peut vraiment phagocyter que ce qui est déjà un peu soi-même.

    A partir de là, ce n’est plus qu’un problème de digestion. Si les sucs digestifs de votre imagination sont en pleine forme, ça risque de donner quelque chose d’assez génial. Sinon, ça sera mou et flasque. Il y a tellement de copies moins bonnes que l’original.

    Mais il arrive que ce soit l’inverse.

    Bernard

  • samuel 19 janvier 2012 à 17 h 13 min

    merci pour ce rappel,

    c’est bien de citer ces sources, cela permet de montrer qu’un est le nouveau Molière ou Einstein du 21ème siècle. :)

    La définition du plagiat est claire, donc il faut citer nos sources!!!!!!!!!!!

    • Mik@Business internet 20 janvier 2012 à 22 h 16 min

      Salut Samuel ;)

      En effet, il est très important voire essentielle de citer ces sources
      lorsque l’on met un court paragraphe d’un auteur. En plus, cela
      aide l’auteur à se faire connaître car le boulot d’écrivain n’est pas
      toujours valorisé à sa juste valeure.

      Amicalement,
      Mik

  • Jacques (secret beauté intérieure) 19 janvier 2012 à 17 h 46 min

    Bonsoir
    Yvon de Copywriting a écrit : (je cite mes sources, mais, lui, il n’a pas cité les siennes !! lol lol lol) (désolé, il n’y a pas de petit soleil souriant !)

    « La langue française compte environ 130.000 mots (en gros).
    Un français « moyen » connait 5000 mots. »

    C’est vrai qu’avec un nombre limité de mots, on arrive facilement à copier tout ou partie d’un autre article, ou, au moins, à exprimer les mêmes idées avec plus ou moins de mots communs.
    A partir de quel pourcentage de mots communs, et situés à la même place, un article est-il un plagiat ?
    Il n’y a pas 36 façons de décrire un Rouge-gorge, une rose ou un lever de soleil (ce sont des sujets que je connais bien)
    J’ai appris beaucoup de choses en 73 ans de vie : ce qui reste dans ma mémoire a forcément été dit ou écrit par quelqu’un d’autre, même si je ne me souviens pas des sources.

    Pour résumer, la limite entre un texte « original », « moins original » ou « plagié » n’est pas toujours très nette !!

    Ceci dit, je crois en effet qu’il faut être très attentif aux mots utilisés, à la manière dont on s’exprime et aussi de citer ses ources si nécesaire.

    Juste quelques réflexions !!
    Jacques (Bruxelles)

    • Yvon@copywriting 20 janvier 2012 à 0 h 03 min

      Bonsoir

      Au tribunal, on considère qu’un texte a été plagié si plus de 70% des mots sont retrouvés dans le texte 2.

      Il n’y a pas 36 manière de dire rouge-gorge, rose et coucher de soleil.

      Mais si tu écris ce texte :

      Un rouge gorge, perché sur une rose vers 19:00 en train de contempler un coucher de soleil en chantant la traviata,

      et celui-ci :

      Un rouge gorge, perché sur une rose vers 19:30 en train de contempler un coucher de soleil en chantant la truite de Schubert,

      il y a plagiat.

      Yvon

      • Mik@Business internet 20 janvier 2012 à 22 h 19 min

        Bonsoir Yvon,

        Merci pour ce rappel car personnellement je pensais que c’était beaucoup
        moins que cela.

        Amicialement,
        Mik

  • Stéphanie@coach 19 janvier 2012 à 20 h 43 min

    C’est vrai que le plagiat ou le « copillage  » est une plaie. Il est vrai aussi que s’inspirer de ce que nous lisons sur internet, dans des livres, dans des magazines, ou entendons est bien normal et tout à l’honneur de celui/celle à l’origine de ce qui circule alors sous une autre forme. Le dilemme quand on écrit est parfois aussi de retrouver la source voire les sources. Tellement de blogs reprennent les « mêmes » idées… qui a écrit le premier ?

    Je suis d’accord sur le fait que si c’est du mot à mot, il faut dire la source. SI c’est de la reformulation d’idées avec ses propres mots et sa propre analyse, je pense sincèrement que cela peut bénéficier à d’autres personnes qui le verront peut-être plus clairement qu’avec les mots d’origine.

    Qu’en pensez-vous ?

  • Davy@WebMarketing 21 janvier 2012 à 3 h 31 min

    Très intéressant ce débat, j’ajouterai qu’aujourd’hui nous avons de plus en plus de créations au format texte, musical, et vidéo, et la pure création devient de plus en plus difficile, 99% de ce que nous produisons, s’inspire de quelque chose d’autre. (Le chiffre est inventé, mais ça ne doit pas être faux) Et la limite du plagiat, est de plus en plus frôlée …

  • Jean-Philippe@Révolution personnelle 21 janvier 2012 à 20 h 48 min

    Merci beaucoup Cédric pour cet article dont un élément m’a surpris. Je suis un grand fan de L’Alchimiste de Paulo Coelho mais je ne savais pas qu’il s’était inspiré de Candide. Sur l’idée du voyage peut-être ?

    Par contre, puisqu’on parle de plagiat, pour L’Alchimiste, Coelho a tout simplement « copié » la trame d’une des fameuses histoires des Contes des mille et une nuits. Mais pas directement. C’est d’abord l’écrivain argentin Jose Luis Borges qui avait fait une adaptation de ce conte et ensuite Paulo Coelho qui a repris l’exacte trame de Borges. Copie ? Plagiat ? En tout cas, Borges avait cité ses sources, pas Coelho. ;)

  • Franck | Papa Blogueur 23 janvier 2012 à 10 h 26 min

    Merci pour ton article qui n’est que plus vrai !
    Avec l’arrivée de tous ce snouveaux blogs qui ne recherchent que de gagner de l’argent (tant mieux pour eux), les sujets sont les mêmes trop souvent : la monétisation, le référencement, le webmarketing, les conseils pour blogueurs, etc. Et malheureusement, on retrouve tout le temps les mêmes conseils et pas assez souvent personnels ou réécrits.
    De se fait, j’ai arrêté d’en lire beaucoup, ce qui est dommage.

    Question plagiat, j’y ai gouté aussi, je me suis même plein à certains, et c’est réellement nvrant de voir son travail recopié mot pout mot ailleurs…

    Je me permers de glisser plusieurs liens d’arciles sur le sujet :
    http://www.papa-blogueur.fr/15-excuses-voleur-contenu-blog
    http://www.papa-blogueur.fr/bloguer-est-ce-la-guerre-de-lecriture
    http://www.papa-blogueur.fr/plagiat-droit-d-auteur-propriete-intellectuel
    Pour ce dernier, cliquez sur les liens en bas de l’article, c’est un dossier en 5 étapes !

  • Léa 23 janvier 2012 à 17 h 40 min

    C’est navrant de voir que le plagiat est devenu monnaie courante et la solution de facilité pour un grand nombre de blogueurs, d’écrivains mais bon, ils finiront bien à un moment par se mordre la queue tous seuls…

    Ce n’est pas pour donner de nouvelles idées aux ptits malins, mais pour éviter de faire du plagiat, il existe aussi le content spinning.

    Reste aussi ce qu’il y a de mieux aux yeux de tous : se creuser les méninges!!

  • Laurent@blog-gagnant.com 24 janvier 2012 à 15 h 39 min

    J’aime particulièrement ta conclusion ;)

  • Zenie@developpement personnel 25 janvier 2012 à 14 h 33 min

    On est tous inspiré par ce qu’on lit chez les autres et ce que l’on voit ailleurs.
    J’ai écris un article car en écoutant une interview, j’ai trouvé que la réponse avait été légère et légèrement évitée !
    Le tout c’est d’apporter son plus pour le bien de tous.

    zenie

  • ham's@sun-location.fr 30 janvier 2012 à 18 h 24 min

    Tous ces plagieurs ? Ils ne sont pas embettés à cause du duplicate content ?

  • greg@rst conseil 13 février 2012 à 18 h 12 min

    Il est bon de rappeler la distinction fondamentale entre le plagiat et l’inspiration. L’inspiration est une source de création, le plagiat n’est qu’un simple vol, une appropriation indue

Postez un commentaire

Ce site utilise KeywordLuv. Écrivez "VotrePrénom@Votre Mot-Clé" dans la case Prénom.

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.