Déc
28

Peur et soulagement : une technique d’influence redoutable pour forcer vos prospects à lire vos emails


Vous le savez :

Vos prospects reçoivent des dizaines et des dizaines d’emails. À tel point que les vôtres se perdent dans la masse, et passent souvent inaperçus.

Il existe une technique pour résoudre ce problème, et faire en sorte que vos emails soient remarqués, ouverts, et lus.

Je vous donne deux exemples d’emails dans un instant, mais avant cela, je dois vous expliquer le principe psychologique sur lequel cette technique s’appuie…

peur et soulagement, technique d'influence, email de relance
Le principe de peur et soulagement en emailing

Le principe de Peur et Soulagement

Cette expérience a été réalisée sur des automobilistes qui avaient garé leurs véhicules à des endroits où le stationnement est interdit.

Lorsque ces derniers revenaient, ils trouvaient sur leur pare-brise une petite feuille de la taille et de la couleur d’une contravention.

Dans un premier cas, il s’agissait d’une (fausse) convocation au poste de police.

Dans un autre, le papier était vierge. Il n’y avait rien d’écrit dessus.

Et dans le troisième cas, il s’agissait d’une publicité pour une solution miracle promettant la repousse des cheveux.

Une fois que l’automobiliste avait pris connaissance du papier, une complice de l’expérience arrivait et lui demandait s’il voulait bien répondre à un sondage d’une durée de 15 minutes.

Voici les résultats

Seul 8 p. cent de ceux qui étaient convoqués par la police acceptèrent de répondre au sondage.

32 p. cent de ceux qui avaient reçu un papier vierge acceptèrent.

Et 62 p. cent de ceux qui avaient reçu la publicité sur la perte de cheveux acceptèrent.

Cette dernière situation repose sur le principe de peur et soulagement.

On provoque une certaine crainte chez quelqu’un, puis on le rassure. Une fois soulagée, cette personne accepte plus facilement nos demandes.

Vous pouvez détourner ce principe pour littéralement forcer vos prospects à ouvrir vos emails, à les lire, et à cliquer sur vos liens.

Je vous explique :

Comment utiliser le principe de peur et soulagement dans vos emails

Le principe est on-ne-peut-plus simple.

Il consiste à provoquer une peur dans le titre de l’email, puis un soulagement dans le contenu.

L’effet de peur pousse votre prospect à ouvrir le mail et à lire.

L’effet de soulagement, quant à lui, augmente les chances qu’il accepte votre demande (ou fasse l’action que vous lui proposez).

Voici deux exemples :

1. Arnaqueur !

L’email qui suit a été rédigé pour l’un des packs du Club Affiliation Pro.

Le titre de l’email fait peur (et pousse à l’ouvrir). Le contenu soulage immédiatement… et passe un message.

Regardez :

TITRE : « ARNAQUEUR ! C’est gratuit sur Internet »

Bonjour PRÉNOM,

Je viens de me prendre un savon par l’un de
mes correspondants qui -tout comme vous-
veut gagner de l’argent avec l’affiliation.

Je vous passe les détails, mais en gros, il
me dit que je suis un arnaqueur…

Pourquoi ? Parce qu’on peut, je cite, « apprendre
gratuitement comment gagner de l’argent avec
l’affiliation en cherchant sur Google. »

Vous savez quoi PRÉNOM ?

IL A RAISON !

J’ai moi-même appris SEUL en cherchant de
l’information gratuite sur Internet.

J’y ai appris comment créer un site web.

J’y ai appris comment tester la validité
d’un marché.

J’y ai appris à comparer efficacement les
produits d’affiliation afin de connaitre les
plus rentables.

J’y ai appris les erreurs à éviter (celles
que font 90% des affiliés, et qui les empêchent
de réussir).

Et bien d’autres…

Tout cela, je l’ai appris gratuitement en
cherchant sur Google.

Et vous savez quoi ?

Cela m’a pris TROIS ANS !!!

Alors, vous avez le choix PRÉNOM.

Vous pouvez faire comme je l’ai moi-même fait,
c’est-à-dire que vous cherchez sur Internet
de l’information gratuite et que vous apprenez
par vous-même.

Il vous faudra alors trier ces informations
afin d’écarter celles qui ne sont plus
valides aujourd’hui (Internet change
tellement vite !)

Vous devrez aussi faire de nombreux tests
et de multiples essais afin de bien
comprendre le comment et le pourquoi.

Vous ferez de nombreuses erreurs, bien
évidemment. Elles font partie de
l’apprentissage.

Et au bout de quelques années – 3 ans
peut-être -, vous saurez comment devenir
vous-même un « Super Affilié ».

Ou alors…

Vous choisissez la solution de facilité.
Vous prenez un raccourci, et vous apprenez
TOUT, tout de suite.

Que préférez-vous ?

Si vous préférez la facilité, alors cliquez
si le lien ci-dessous, avant que l’occasion
ne disparaisse à jamais.

[VOTRE LIEN AFFILIÉ]

Ce que je vous propose, c’est de bruler les
étapes et de mettre TOUT DE SUITE les pieds
dans la Cour des Super Affiliés.

Pensez-y PRÉNOM

Bien Amicalement,
[VOTRE PRÉNOM]

Cet email a non seulement un taux d’ouverture bien supérieur aux autres, mais c’est également un de ceux qui provoque le plus de ventes sur ce produit.

Un autre exemple :

2. J’envoie quelqu’un chez vous…

Cet email a été rédigé pour un autre pack du Club Affiliation Pro.

Le but de cet email est de pousser un maximum de prospects à regarder une vidéo dans laquelle Ludovic explique qu’il va bientôt distribuer une nouvelle formation gratuite.

Regardez :

TITRE : Dans 2 jours, j’envoie quelqu’un chez vous…

Bonjour PRÉNOM,

Dans 2 jours, j’envoie quelqu’un chez vous.

C’est un de mes amis, grand et musclé.

Il s’appelle Ludovic.

Je vous rassure, il ne va pas venir frapper
à votre porte, ni s’installer dans votre
salon.

En fait, il ne vient pas chez vous
physiquement, mais virtuellement… sur
l’écran de votre ordinateur ;)

Je vous explique :

Ludovic vient de réaliser une nouvelle série
de vidéos utiles à tout le monde, et il
m’autorise à vous les offrir gratuitement.

Des vidéos à quel sujet ?

Cliquez ci-dessous, Ludovic vous explique
tout :

[LIEN VERS LA VIDEO]

À bientôt,
Cédric

Vous comprenez le principe ?

Pensez à utiliser la peur et le soulagement dans vos emails. Vous serez surpris du résultat.

Photo © NinaMalyna – Fotolia.com

43 Comments to “Peur et soulagement : une technique d’influence redoutable pour forcer vos prospects à lire vos emails”

  • Laurent 28 décembre à 18 h 35 min

    Excellent article Cédric.

    Merci pour les deux exemples d’emails.

    Laurent

    • Cédric Vimeux 31 décembre à 3 h 35 min

      Tout le plaisir est pour moi, Laurent ;)

  • Eric 28 décembre à 18 h 37 min

    Bonjour Cédric,

    Christian Godefroy utilisait souvent ce procédé dans ses emails.

    Tu es son digne successeur.

    Eric

    • Cédric Vimeux 31 décembre à 3 h 35 min

      Oh, je suis encore à des années lumières de Christian.

      Mais, j’y travaille ;)

      Cédric

  • Xavier@ club du succès Internet 28 décembre à 19 h 33 min

    Salut cédric,

    C’est effectivement une technique qui fonctionne.
    Nul d’entre nous ne peut affirmer n’être jamais tombé dans ce genre de panneaux

    Merci, cela me sera très utile dans mes prochains mails

    Amicalement,
    Xavier

  • Jacky@vendeur de rêves 28 décembre à 19 h 45 min

    Excellent principe psychologique

    C’est un peu ce que je te proposais dans l’article d’avant hier.
    « Dernière sommation avant saisie demain matin » ;-)

    Y faire suivre que la saisie en question ne sera que de la saisie de texte ou la saisie d’une occasion à ne surtout pas manquer qui adviendra le lendemain.
    Qu’en penses tu ?

    • Didier 29 décembre à 6 h 02 min

      Bonjour,

      Commentaire pour Jacky vendeur de rêve.

      « Dernière sommation avant saisie demain matin » Avec ce genre de titre vous devez avoir un taux d’ouverture impressionnant mais qu’en est-il de la suite ? Que font les lecteurs après que vous leur ayez fait une peur bleue ? Sont-ils si soulagés qu’ils achètent votre produit ?

      En vente, et je parle de vente en face à face, la peur n’est pas le meilleur moteur. La peur fige la majorité des gens, surtout si elle est violente. Le rêve par contre fait avancer.

      Souvenez-vous des dernières présidentielles, Sarko a vendu de la peur, Holland a vendu « du rêve »…

      L’accroche « Demain je viens chez vous » n’est pas effrayante, on ne sait pas pourquoi il vient. On pourrait essayer « Demain, je viens chez vous déposer votre … » Le lecteur ouvrira pour savoir ce que vous allez déposer, d’autant plus que vous lui avez dit que vous viendrez… il voudra être certai d’avoir envie de vous voir..

      Jacky, avez-vous des stats de vente sur ce type d’approche, j’en suis vraiment curieux et je ne demande qu’à voir, voire changer d’avis…

      Excellente année pleine d’ouverture.

      Didier

      • jacky@vendeur de rêves 29 décembre à 13 h 11 min

        C’était de l’humour Didier.
        Mais bon si on embraye ensuite sur le mode « sympa » et « humoristique » pourquoi pas, çà peut créer son petit effet.

  • Jean-Luc (de Moralotop) 28 décembre à 19 h 59 min

    C’est une technique classique.

    Qui présente parfois des effets contre-productifs.

    Pourquoi ?

    Simplement parce que le soulagement des uns – décrit dans l’article- fait place chez les autres à un mécontentement lorsqu’ils s’aperçoivent que leur peur a été instrumentalisée.

    Du coup, ils gardent « une dent » contre l’utilisateur de la technique.

    On peut le comprendre.

    Sur le même modèle, il y a aussi l’enveloppe bleue (type huissier) qui arrive dans votre boite aux lettres, revêtue d’un cachet « Urgent » ou « Confidentiel » destiné à impressionner les gens les moins avertis.

    Donc, intéressant à connaitre, mais à utiliser – si le cœur vous en dit – avec parcimonie.
    Et après une réflexion suffisante :)

    Joyeuses fêtes à tous.

  • Judicaël@Faire des économies 28 décembre à 20 h 56 min

    Bonjour Cédric,

    C’est en effet une très bonne méthode que l’on oublie d’utiliser.

    Une fois « soulagé », le prospect est un peu prêt à tout. C’est un peu le même principe pour une personne qui frôle la mort et qui va ensuite vouloir profiter de la vie.

    J’essayerais d’y penser lorsque je modifierais ma séquence d’autorépondeur.

    Salutations

  • Dominique 28 décembre à 20 h 57 min

    salut

    je comprends le principe, mais, je ne sais pourquoi, je garde une certaine réserve avec ce genre de procédé. Je comprends qu’il faut aller chercher un bon taux de conversion. Mais à n’importe quel prix?… je ne suis pas certain.
    Un des éléments qui m’a le plus marqué depuis que je découvre le travail sur internet, c’est un très haut taux d’honnêteté générale. C’est la première fois que je trouve du commerce qui repose sur une éthique.
    Tout est question de limite personnelle, sans doute.

    bonnes fêtes à toutes et tous.
    Dominique

  • Thierry@blog marketing 28 décembre à 21 h 06 min

    Salut Cédric

    Jouer sur les émotions a toujours été une bonne méthode. Tes exemples illustrent bien ça. Ces mêmes exemples fonctionnent aussi très bien sur les pages de vente.

  • Yves 28 décembre à 21 h 41 min

    Bonjour Cédric,

    tes articles sont toujours très intéressant, mais au sujet de celui-ci, je mettrais un petit bémol. J’ai lu il y a quelques semaines une étude sur les campagnes d’emailings et leur efficacité en fonction des sujets de message. C’est dommage que je n’ai plus les réf de cette étude mais en gros elle disait que les sujets des messages avaient un impact négatif si ils étaient trop éloignés du message lui-même. Donc il faut quand même prendre certaines précautions même si un titre choc peut faire ouvrir le message mais avec une réaction finale négative.

  • Mo 28 décembre à 21 h 47 min

    Bonjour Cédric ,

    Il est évident que jouer sur les émotions est une arme redoutable.
    Le plus souvent ce genre d’accroche incite le destinataire d’abord à ouvrir
    Ce genre de courriel pour satisfaire sa curiosité .
    Merci pour ces deux exo
    Bien cordialemegnt

  • Geoffroy 28 décembre à 21 h 55 min

    Bonjour Cédric,

    J’adore ce genre d’article.

    Au fait, tu me fais penser à quelque chose que tu avais dit il y a quelques mois :

    Tu parlais de lancer un cours sur comment écrire des articles etc..

    Cela en est où ? (si c’est toujours d’actualité)

    Geoffroy

  • Geoffrey@perdre du ventre 28 décembre à 22 h 15 min

    Cette expérience est vraiment géniale, et ta transposition en copywriting encore plus :-)

    D’autres sujets qui reposent sur ce principe :

    – « Votre paiement a été accepté »

    – Je vous présente mes excuses {firstname_fix}

    Je les utilise quelques fois avec succès !

  • henri @creation d'entreprise 28 décembre à 22 h 44 min

    Bonjour,

    Effectivement ce style de technique peut fonctionner à condition de ne pas trop en abuser. L’intérêt devient moindre s’il l’on utilise toujours le même style d’e-mail.

    En tout cas merci pour ce partage!

    Henri.

  • Thibault@soigner-mon-budget 28 décembre à 23 h 11 min

    Merci Cédric pour cet article, plein de bon sens.

    A mettre en pratique…

    Sinon pour les débutants, comme moi, un petit tour au Club Affiliation Pro ne fait pas de mal ;-)

    Thibault

  • edwige@bonheur 28 décembre à 23 h 35 min

    Bonsoir Cédric,

    Je connais bien cette technique . Elle est utilisée depuis longtemps dans les pays

    anglosaxons . Je rejoins le commentaire d’ Yves quant à leur réelle efficacité. Si elle

    surprend au départ et peut susciter la curiosité de vos prospects, à force d’ être banalisée,

    je crains qu’elle n’ ait pas l’ effet escompté . Il faut donc l’ utiliser avec parcimonie et comme

    d’ habitude tester , tester, tester… Merci pour tes exemples de courriel qui sont très bien

    écrits .

  • fouzia 28 décembre à 23 h 56 min

    il n’ya pas que la peur, mais il y’ a aussi
    l’indignation :
    ce n’est pas fait pour vous
    c’est trop cher pour vous
    l’interdiction:
    ne me croyez pas
    ne soyez pas comme…..
    bonne fêtes à tous

  • Dominique 29 décembre à 10 h 38 min

    Merci Cédric pour ces conseils
    Comme certains je crois aussi qu’il ne faut pas en abuser car la plupart des offres se font maintenant sous cette forme très reconnaissable, ce qui dilue largement l’impact.

    Il s’agit donc de garder l’esprit et d’y ajouter un petit plus personnel.

    Dominique

  • olivier@entreprendre 29 décembre à 11 h 41 min

    Je vais finir par croire que tu vois tout ce que je fais…
    puisque j’ai parlé dernièrement des 6 éléments à utiliser pour
    persuader une audience: la peur en fait partie mais tu dois aussi
    connaitre les autres …

  • Robert POLO 29 décembre à 12 h 19 min

    D’apres certains forums, cette technique, totalement connu du public car trop usitée n’impressionne plus et commence même à en agacer beaucoup.

    Il est même question de réglementer les newsletters et certains mots nous serons même totalement interdit d’utilisation par la faute de networkers peu scrupuleux qui sont pret à utiliser n’importe quelle méthode.

  • Patrick@Cultivateur de listes de prospects 29 décembre à 12 h 32 min

    Bonjour,

    On en reçoit tellement de ces messages avec des titres « qui font peur » que maintenant une grande partie des gens (comme moi) savent que c’est une pub et ne lise même pas le courrier. Cela fonctionnera encore quelques temps et quand tout le monde les utilisera sur le principe du mouton de panurge, plus personne ne les ouvrira.

    Patrick

  • Maxime 29 décembre à 13 h 40 min

    Slt Cedirc !
    Et merci pour ce bel article.
    Bon wend

  • Vincent 29 décembre à 13 h 56 min

    Personnellement, tellement inondé de pubs sur ma boîte professionnelle, je considère dorénavant comme pourriel tout mail dont le sujet me promet monts et merveilles, m’invite à l’urgence catastrophiste, ou sous-tend une menace potentielle.
    Ces techniques fonctionnent sans doute encore, mais deviennent de plus en plus souvent contre-productives, tant je pense que beaucoup d’internautes désirent se tourner vers des rapports sains et donc honnêtes.
    Je ne dis pas que ceux qui s’adonnent à ce genre de technique sont malhonnêtes, mais la manipulation psychologique est évidente et lassante.
    C’est en tout cas mon avis, et c’est un rapport franc que je cherche à instaurer avec mes prospects.
    Tout est effectivement affaire de sensibilité…

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 29 décembre à 14 h 08 min

    Il y a également des petits malins qui essaient cette technique en mettant un cheval de troie dans votre ordi. Cela m’est arrivé à moi et à ma fille.

    C’est encore beaucoup plus agressif que le titre d’un mail. Ils bloquent votre ordi avec un écran estampillé gendarmerie nationale ou police nationale. Et ils vous disent que vous avez visité un truc illégal. Et qui peut être sûr de ne pas l’avoir fait ?

    Je peux vous garantir que la première fois, ça vous met les boules. Ils ajoutent que vous devez payer 100 euros pour pouvoir débloquer votre ordi.

    Evidemment c’est une arnaque. Mais l’effet « peur » est réussi. Et quand ils vous donnent la (fausse) solution, vous êtes beaucoup plus enclin à la prendre…

    Surtout ne le faites pas, ne payez pas.

    Je vous donne la solution: redémarrez votre ordi (à l’arrache si nécessaire).

    Tapotez sur la touche F8 et choisissez l’option redémarrage sans échec lorsqu’elle apparait.

    Ensuite, allez dans « restaurer le système » à une date antérieure à l’incident.

    Cela peut prendre plusieurs minutes. Nous avons déjà eu ce « fais moi peur » 2 fois dans la famille alors si ça peut vous éviter des frayeurs et vous rendre service, c’est avec plaisir.

    Quand à ceux qui font ce genre de truc, il ne faudrait pas qu’ils me tombent sous la main.

    Cela sort un peu du sujet de l’article, mais le principe « peur-soulagement » utilisé est le même.

    Amicalement,
    Sam

    • Marjorie @Histoire à Vivre 29 décembre à 16 h 54 min

      Bonjour Sam,
      Je rebondis sur ton commentaire. En mars dernier, j’ai eu un tel virus, sauf que moi c’était 300 euros à payer. J’ai tout de suite vu que c’était un acte de piraterie, surtout avec toutes les fautes dans le texte, en revanche l’ordi était vraiment bloqué ! Même en le redémarrant, l’écran était toujours avec cette affiche débile ! Je l’ai fait réparer gratuitement par le technicien info de mon ex patron, mais quelques jours + tard, l’écran était tout jaune. Je l’ai réemmené et là, il a dû tout formater ! Heureusement que j’avais toutes mes données importantes sur ma sauvegarde externe ! Une grosse galère de quelques jours, et puis j’ai dû retélécharger mes programmes. Bref. C’est pas drôle leur truc lol

      • Des Trucs Pour Changer De Vie 29 décembre à 18 h 56 min

        Pas drôle en effet Marjorie. :(

        J’ai oublié de vous dire que ce foutu virus rentre par un adobe ou flash player pas à jour. Enfin c’est ce que j’ai cru comprendre en scrutant le net.

        Donc si ces logiciels vous proposent de mettre à jour, faites-le. Souvent des failles sont « colmatées ».

        Sam

        • Marjorie @Histoire à Vivre 29 décembre à 19 h 11 min

          Merci Sam,
          Je me suis toujours demandé comment j’avais choppé ça ;( Je veille donc aux MAJ, en général désormais, d’ailleurs ;)

  • Sylvie Laflamme 29 décembre à 20 h 21 min

    Cette fois-ci, Cédric, je m’inscris en faux à ton article. Ce que tu expliques c’est un peu comme enseigner aux gens comment ruminer comme les dinosaures afin de chier une crotte aussi grosse que celle que faisaient les dinosaures. Il faut progresser! S’adapter au changement de cultures et de comportements mon ami !

    Avec tout ce qui se passe sur la planète, les gens se parlent, ils se fient de plus en plus à ceux qui ont obtenu leur confiance et ne font plus de cas de ceux qu’on nommera des « manipulateurs » (aussi connu en marketing sous le nom de Copywriters et sous d’autres noms dans d’autres domaines).

    Le respect est de plus en plus la règle dans les échanges. Bien sûr à court terme les revenus ne sont pas aussi explosifs, mais dans la durée, il y a de fortes probabilités qu’ils soient beaucoup plus imposants.

    Je fais partie de ceux qui se désabonnent dès qu’un courriel porte un titre manipulateur ou dont le contenu est truffé d’arguments pour m’inciter à agir sans réfléchir sur mes réels besoins. Je ne te dis pas combien ma boîte courriel s’en porte mieux !

    Ce que tu expliques ici provient de ce qu’enseignait feu Christian Godefroy qui l’avait lui-même appris d’autres personnes disparues depuis fort longtemps. Il faut dépoussiérer et adapter au goût du jour. Le goût du jour est présentement le respect et la confiance. Comment penses-tu que tu pourrais augmenter la confiance des gens si tu passes ton temps à tenter de les manipuler? C’est l’antithèse de la confiance…. et aussi de la bonne réputation!

    Cette fois-ci Cédric, non, je ne suis pas du tout d’accord avec toi sauf si ton seul et unique but en affaires et de faire du fric à tout prix. Si tu es mercantile au point de ne rien ressentir sur le fait d’indisposer les gens qui, pourtant, te permettent de payer ton hypothèque et lisent tes articles et achètent tes produits.

    Le plus important est-il de faire du fric à tout prix ou de fidéliser les clients au point qu’ils se sentent en confiance avec nous et qu’ils nous gardent bien au chaud sur leur liste de favoris parce qu’ils savent que JAMAIS nous ne tenterons de les exploiter?

    Perso… je choisis le deuxième point.

    Sylvie Laflamme

  • Robert 30 décembre à 1 h 18 min

    Entièrement d’accrod avec toi Sylvie. Tu confirmes mes propos dont j ‘ai été le premier a exprimer un avis négatif sur le connseil «  » archaique «  » de Cédric et cette méthode désuète et peu virtuose, cependant de manière moins virulente.

    Mais connaissant Cédric, soit iil a repris un ancien article, plus au gôut du jour, à la va vite, car il est actuellement très occupé sur un autre projet, soit il a voulu testé jusqu ‘ou certain networker approuveraient et seraient prêts à aller, pour récolter quelques centimes supplémentaires sur une accroche irrespectueuse envers leurs listes, qui est ne l’oublions pas leur gagne-pains.

    Attendons la réponse de Cédric avant de le critiquer, car je suis sur qu’il a eu une idée très positive derrière tout celà..; et qu’il s’arrendait à nos réactions

    Avoir un point de vue diffèrent, un avis divergent n’a rien d’agressif mais permet justement de se repositionner, se réévaluer et d’ouvrir un débar interessant pour de nouvelles approches plus pertinentes et plus attractives pour le prospect sans qu’il se sente agressé mais bien au contraire drivé et conseillé au mieux, de manière limpide et dans une confiance mutuelle

  • Sébastien 30 décembre à 3 h 36 min

    N’oubliez pas d’être vous même dans vos messages. Faire comme tout le monde, avec la même stratégie rend le message sans valeur. Cette pratique marche sûrement bien encore actuellement. Les Internautes au prit de la maturité sur le web et ne sont pas dupe. je le vois chaque jour dans ma messagerie !!!

  • Alain 30 décembre à 12 h 38 min

    Tout à fait d’accord avec ce dernier commentaire de Sylvie Laflamme…!
    Personnellement, ce genre de mail part illico dans la corbeille sans même lire jusqu’au bout de la première ligne (quand il n’est pas automatiquement flingué par l’antispam).
    Ras le bol de ce genre de sollicitations qui font partie d’un océan de spam quotidien.

  • Dominique 31 décembre à 15 h 40 min

    Il y a quelques temps j’ai placé un commentaire qui s’inscrivait en faux sur cette proposition de Cédric. Les commentaires suivants ne semblaient pas faire cas de mes remarques.
    Mais, heureusement, les suivants des suivants ont rectifié le tir.
    Je suis très heureux de constater que mon point de vue est repris par d’autres. Je suis très sensible à l’éthique, même et surtout dans le commerce.

    Merci Sylvie d’avoir si bien décrit ce qui me trottait dans la tête.
    Bonne année à toutes et tous
    Dominique

  • Martine (de reMarkaBl') 2 janvier à 15 h 02 min

    Bonjour tout le monde.

    Et puisque nous voici aux premiers jours de la nouvelle année, je vous souhaite mes meilleurs vœux.

    A première lecture j’ai d’abords été enthousiasmé par cet article qui nous remémore une technique de vente.

    Puis à la lecture des commentaires précédents j’en conclu qu’il ne fait pas l’unanimité. Comme dirait l’autre… les goûts et les couleurs…

    Toutefois la lecture de vos commentaires m’éclairent sur un point important… nous sommes tous ici entre pairs, je veux dire par là que nous ne sommes pas ou plus des débutants et parce que nous connaissons tous les coulisses d’un business en ligne il est plus difficile de nous laisser prendre par « ces ruses ».

    Cependant, Cédric a le mérite de nous rappeler qu’en vente il ne sert à rien de vouloir réinventer la roue. Alors oui nous avons appris de Christian des méthodes qu’il avait lui même appris de personnes qui ne sont plus… il n’en demeure pas moins que ces techniques sont toujours d’actualité n’en déplaisent à certain… oui la peur fait vendre… oui une certaine éthique est indispensable pour préserver le sacro saint « climat de confiance » avec nos clients…

    Et puisque la notion de moutons de Panurge a été évoqué, je voudrais simplement dire qu’il n’appartient qu’a nous d’être un mouton noir si cela nous permet de nous démarquer… car ne l’oublions pas nos clients achètent aussi ce que nous sommes en tant qu’individu… et c’est bien parce que nous avons tous notre singularité que le jeu de la concurrence fonctionne si bien.

    Alors ouvrons le débat comme le suggérait à juste titre Robert :-)

  • edwige@bonheur 3 janvier à 19 h 35 min

    Bonsoir Cédric,

    Je viens de lire à nouveau cet article et les commentaires. Tout d’ abord je tiens à te

    souhaiter ainsi qu’ à tes lecteurs une bonne année 2013 .

    Pour en revenir à notre sujet et à la polémique qu’ il suscite, je pense que chacun agit selon

    sa sensibilité et la façon dont il perçoit ses relations avec ses prospects.

    Chaque technique a ses avantages et ses inconvénients. Voilà pourquoi, je pense qu’il est

    nécessaire de tester chacune d’ entre elles pour voir celle qui fonctionne le mieux et de les

    adapter à son marché et à ses prospects. On ne s’ adresse pas à des marketeurs

    professionnels comme à des débutants et chacun est libre de choisir sa technique

    à condition d’ être intègre et d’ établir un véritable lien de confiance en privilégiant la qualité

    du contenu .

    Amitiés
    Edwige

  • Robert POLO 4 janvier à 0 h 55 min

    Puisque le débat est ouvert,

    Perso, je le répète, je ne ferai jamais faire une vente forcée par la peur a qui que ce soit, ca ne m’interesse pas.

    Pour moi le débat est fermé et sans discussion lol

    Après à chacun avec sa conscience mais moi je dors très bien la nuit , même si je fais moins de profits

  • Mickaël@hypnosecret 18 janvier à 23 h 47 min

    je reste pour ma part assez distant sur ce genre de lettres.
    Mon esprit critique se met en permanence en marche !

  • Jérémy@relations presse 27 janvier à 3 h 36 min

    Hello,

    Je me posais la question : y’a pas un risque d’écrire un objet de mail comme « arnaqueur » ? je veux dire, même si derrière le mail n’a aucune connotation négative, le fait d’avoir implanté l’idée d’arnaque dans l’esprit du lecteur n’est pas un peu contre productif ?

    Je me forme sur la persuasion et la communication « subliminale » en ce moment et c’est une question que je me suis posé en lisant ton article. Ok ça fait ouvrir, mais est ce que derrière, ça fait vendre ?

  • pascal 11 avril à 9 h 40 min

    Bonjour Cédric je viens de lire cet article très astucieux je crois même en avoir reçus, je vais y penser et essayer cette technique qui est quand pas mal a voir la suite je te tiendrais au courant des resultats

  • Pierre 2 mai à 9 h 28 min

    Oui merci, c’est très bien…!

  • Ilyasse 28 août à 16 h 06 min

    Très puissante technique pour faire des inscrits; mais à utiliser avec modération car en abuser peut créer l’effet contraire!

Post comment

real money casinos new zealand