Mai
27

Pourquoi je me suis fâché avec mon associé? (Et que je ne lui fais plus confiance)


Je me suis brutalement fâché avec mon associé du Club Affiliation Pro, Ludovic Gautier. Hier soir. Je ne lui fais plus confiance. C’est fini !

Il parait que c’est dans la nature humaine de se fâcher. Tout au moins de temps en temps. À ce qu’on dit…

En réalité, cette dispute est une bonne nouvelle pour VOUS. Pourquoi? Je vous le dévoile dans les moindres détails, ICI et MAINTENANT :

Club Affiliation Pro
VENGEANCE !!!!!!!!

Les gens aiment les conflits

De quoi parlent les films?
De quoi parlent les informations télévisées?
De quoi parlent les romans?

Réponses : Ils ne parlent que de conflits. De disputes. De drames. Quand on regarde bien, on voit que le fond de l’histoire est toujours le même. Regardez :

Voici la trame de fond de toute histoire : un personnage (un groupe, un animal, ou autre) veut quelque chose (aimer, vivre, gagner, …). Mais il est confronté à toute une armée d’obstacles. Infranchissables. Et comme ces obstacles l’empêchent d’obtenir ce qu’il recherche, il y a conflit !

Tous les films. Tous les romans. Toutes les histoires. Ils sont tous bâtis sur ce schéma. Sans exception. Vous voulez savoir pourquoi?

Vous le savez déjà ! Les gens AIMENT lire, regarder et parler de conflits. Et c’est d’ailleurs pour cela que les conflits font d’aussi bonnes histoires. Mais ce n’est pas tout…

C’est partout pareil

N’est-ce pas vrai? Les histoires d’amour à l’eau de rose sont toujours construites sur la base d’un conflit. Exemple :

Roméo et Juliette s’aiment. Mais leur amour est impossible, car leurs 2 familles – les Montaigu et les Capulet – sont rivales et se détestent.

Mêmes les films marrants utilisent cette construction dans leur trame narrative. Vous pensez que ce n’est que dans les films et les romans? Absolument pas ! Regardez :

Dès qu’il y a un conflit ou un drame, n’importe où dans le monde, les média s’en emparent et les resservent à toutes les sauces. Et vous savez quoi? L’être humain en redemande !

Il en redemande. Encore et encore. Il s’en gave jusqu’à l’explosion… et continue encore à en redemander. Sans fin…

Maintenant, voilà où ça devient intéressant pour VOUS :

Vous pouvez profiter de tout cela

Oui, vous avez bien lu ! Vous pouvez tirer avantage de tout cela. Comment? Vous allez vous en taper le front, tellement c’est facile. Lisez :

La prochaine fois que vous écrivez un texte et que vous voulez qu’il soit lu jusqu’au bout, commencez-le en racontant une histoire de conflit :)

Ce conflit peut être entre vous et une autre personne. Entre 2 autres personnes. Entre 2 groupes partageant des idées différentes. Peu importe. Du moment qu’il y a conflit. Mais attention…

Il y a UNE Règle ! Vous ne pouvez dévoiler le dénouement du conflit qu’à la toute fin de votre texte. Ou tout au moins, APRES que votre lecteur ait lu le message que vous vouliez qu’il lise :)

Ne dévoilez votre dénouement qu’après votre message !

Vous voyez où je veux en venir?
Vous voulez un exemple concret?

Cet article EST un exemple concret ! Regardez :

Qu’ai-je fait exactement?

J’ai commencé cet article par vous dire que je m’étais « brutalement fâché » avec Ludovic Gautier. Que je ne lui « faisais plus confiance ».

Pourquoi vous avoir dit cela tout de suite?
Parce que je sais que l’intérêt que porte l’être humain pour ce genre d’histoire (de conflit) allait attirer toute votre attention. Et la garder.

D’ailleurs, ça a parfaitement marché. (Vous ne seriez pas en train de lire ceci sinon!).

De là, je vous ai expliqué que les meilleures histoires – celles qui sont lues ou regardées jusqu’au bout – sont bâties sur la base d’un conflit. Puis je vous ai expliqué comment vous pouviez en profiter. Et vous savez quoi? Je voulais que vous lisiez tout cela. C’était le message que je voulais faire passer. La technique d’aujourd’hui.

Et vous l’avez lu ! Et vous êtes toujours en train de lire d’ailleurs… Pourquoi?

Parce que vous attendez le dénouement de l’histoire. Vous voulez savoir ce qu’il s’est passé entre Ludovic Gautier et moi. Vous voulez savoir pourquoi je ne lui fais plus confiance. Et c’est pour cela que vous avez continué à lire. Et que vous lisez encore…

D’ailleurs… Que s’est-il passé exactement entre Ludovic et moi? Et bien, je vais vous le dire, moi, ce qui s’est passé entre nous. Je vais même prendre un malin plaisir à TOUT vous dévoiler jusque dans les moindres détails. Vous n’allez pas en rater la moindre goutte. Voilà ce qui s’est passé :

… Rien du tout !

Je NE me suis PAS fâché avec Ludovic ! Cette histoire de dispute n’était qu’un gentil mensonge, afin de mettre en pratique la technique je voulais vous montrer aujourd’hui, à l’intérieur même de cet article.

En commençant cet article par une histoire de conflit, j’ai attiré suffisamment votre attention pour que vous continuiez à lire jusqu’à la fin. Et je m’en suis donc servi pour vous faire lire ce que je voulais, avant de vous dévoiler le dénouement du conflit :)

Vous saisissez le principe?

Lorsque vous parlez d’un conflit, les gens lisent. Car ils veulent connaitre le dénouement. La fin. L’astuce consiste donc à insérer dans le récit du conflit tout ce que vous voulez que votre lecteur lise (les bénéfices de votre produit, les idées que vous voulez lui faire passer, etc.)

C’est ce genre de technique – et bien d’autres -que j’utilise dans les emails de relance que je fourni aux membres du Club Affiliation Pro.

D’ailleurs, Ludovic et moi sommes plus unis, plus motivés et plus en forme que jamais. Pour fournir le meilleur à nos membres. Pour les aider du mieux possible à réussir. Pour leur offrir le meilleur de nous-même.

Il y reste encore quelques places dans le club. Plus beaucoup. Vous pouvez nous rejoindre maintenant. Si ça vous intéresse : Club Affiliation Pro.

PS: Merci à Ludo d’avoir accepté que j’utilise son nom dans cet article :)

PPS: Le but de la technique vue dans cet article n’est pas se baser sur un mensonge. Mais de commencer son argumentaire par l’histoire d’un conflit. Puis de livrer le message que vous voulez que votre lecteur lise (cela peut être parler de votre bénéfice produit, de livrer une idées, etc.) Puis, une fois le message terminé, donner la conclusion de l’histoire :)

Photo © igor – Fotolia.com

59 Comments to “Pourquoi je me suis fâché avec mon associé? (Et que je ne lui fais plus confiance)”

  • Num 27 mai à 7 h 50 min

    Salut Cédric.

    Alors là, je te tire mon chapeau !

    Franchement : TON MEILLEUR ARTICLE.

    Tu m’impressionneras toujours.

    Num

    • Marion La Dukanette@Régime Dukan 28 mai à 23 h 30 min

      Les articles du Blog de Cédric sont tous meilleurs les uns que les autres.

      Tiens, ca me fait penser à une « règle d’or » pour réussir sur le net :
      – « Prouver son autorité et ses compétenses dans son domaine ».

      Et bien, là, on peut dire que c’est chose faite :
      Cédric à un parreterre de fans à ses pieds (moi la 1ère), qui boit ses paroles, savoure chaque mot qu’il dresse sur un page web … si ca c’est pas du succès, je ne m’appelle pas Marion !

  • Olivier 27 mai à 7 h 56 min

    oh là, c’est donc de la diffamation selon la loi française !
    et de la tromperie envers le visiteur… qui n’a pas ce qu’il désire ( la raison de la facherie )
    Me voilà donc faché avec toi ! LOL

    En « vieux » du marketing, je n’y ai pas cru une demi d’un tiers de seconde bien sur mais je voulais voir ta démarche pour arriver à dire que c’était faux !
    Maintenant, une question:  » tu peux tromper une fois mille personne, mais tu peux pas tromper mille fois une personne » donc tactique à utiliser avec parcimonie et vraiment quand çà vaut le coup !

    • Cédric Vimeux 27 mai à 8 h 22 min

      Bonjour Olivier,

      J’ai utilisé un exemple extrême (et faux). Mais il faut normalement utiliser des histoires vraies.

      Le but est vraiment de « caler » le message qu’on veut faire passer à l’intérieur même de l’histoire.

      Cédric

    • Christian 27 mai à 8 h 23 min

      Je pense qu’il ne faut pas tromper son public en lui annoncant un conflit inexistant, mais bien aborder un conflit réel, pas entre 2 personnes (mal venu et risqué) mais entre des idées divergeantes, des pratiques différentes ou voir même des groupes de personnes qui vont dans un sens opposé.

  • Christian 27 mai à 8 h 17 min

    Bravo ! très réussi. Technique très efficace.

    Ca serait très intéressant de savoir le taux de lecture de cet article par rapport à la moyenne des autres.

    • Cédric Vimeux 27 mai à 8 h 19 min

      Oui, je suivrais cela et je vous tiendrais au courant.

      Cédric

  • Emilie 27 mai à 8 h 18 min

    Bonjour Cédric,

    Excellent ! Ca marche, cette technique. La preuve : je suis allée lire tout de suite cet article quand j’ai vu le titre dans ma messagerie. Tu m’as eue complètement au début et j’ai eu vraiment peur pour vous mais après avoir lu les 2 premiers paragraphes de l’article, j’ai commencé à douter que tu utilisais l’histoire de dispute avec Ludovic pour expliquer la technique. Cependant, ça ne m’a pas empêchée à lire jusqu’à la fin pour confirmer mon doute et saisir mieux la technique. Trop fort, Cédric!

    Bonne journée,
    Emilie.

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 27 mai à 8 h 23 min

    Bon, et bien on ne saura pas pourquoi ils sont fachés ;-)
    Comme Olivier, je pensais dès le début qu’il y avait « anguille sous roche ». Ceci dit, cela m’a quand même poussé à lire jusqu’au bout !
    Cette technique, C.G. l’utilise dans ses mails. Un titre qui intrigue. Un problème (du moins en apparence), une histoire, un message à faire passer, et une conclusion (une solution).
    Bravo pour l’exemple.
    Sam

  • Cédric Vimeux 27 mai à 8 h 25 min

    « Bon, et bien on ne saura pas pourquoi ils sont fachés ;-) »

    Réponse dans l’article : « Je ne me suis pas fâché avec Ludovic. Il a toujours ma confiance, mon amitié et ma gratitude. Il ne s’est rien passé du tout. Cette histoire de dispute n’était qu’un gentil mensonge, afin de mettre en pratique la technique je voulais vous montrer aujourd’hui, à l’intérieur même de cet article. »

    Mais je vais quand même éditer un peu pour mettre le « pas fâché » en évidence.

    Cédric

    • Des Trucs Pour Changer De Vie 27 mai à 17 h 02 min

      T’inquiètes, j’avais capté que c’était juste un exemple. Pas de soucis.
      Sam

    • Karim 27 mai à 17 h 29 min

      Perso, j’aavais bien compris que c’était simplement un exemple pour démontrer un fait. Mais la PNL nous enseigne que le monde que l’on perçoit n’est pas le « vrai » monde. Chacun voit les choses différemment. Et là, on voit bien que c’est tout à fait juste :)

      Bien amicalement,
      Karim

  • gugulemaguikien 27 mai à 8 h 38 min

    ha ben ca alors je me me suis fait avoir comme un bleu.

    effectivement la technique à marché , j’ai lu l’article jusqu’au bout.

    mais je suis d’ accord avec olivier.
    technique à utiliser avec parcimonie.

    • Karim 28 mai à 13 h 12 min

      Vous n’êtes pas le seul, j’ai eu un petit doute aussi et pourtant je connais cette technique de copywriting :)

      Après tout, on peut se fâcher avec n’importe qui (même un très bon ami). Cela arrive et c’est humain. C’est pour ça que beaucoup ont eu un doute malgré le fait qu’il serait vraiment très étonnant que Cédric et Ludovic soit en froid.

      Bien amicalement,
      Kari

  • Christian 27 mai à 9 h 09 min

    Perso, je l’ai vu arriver gros comme un bus dans le couloir d’une maison.

    On veut vendre.

    Je ne sais pas si c’est le meilleur moyen pour le faire.
    Je ne pense pas.

    Il y a une différence entre captiver son « lecteur » et le convaincre de quelque chose.

    • Num 27 mai à 9 h 17 min

      Qu’avez-vous vu arrivé?

      Que c’était un « gentil mensonge » comme dit Cédric. Ou qu’il vous avez obligé à lire exactement la partie du message qu’il voulait?

      Num

  • Laure 27 mai à 9 h 17 min

    Bonjour,
    CQFD = Ce qu’il fallait démontrer !!!… Comme toujours Cédric met dans ses articles la leçon en application ! C’est un vrai enseignement par l’exemple et la preuve qu’il nous délivre !…
    Je me suis doutais aussi, au milieu de l’article, que tu étais entrain d’utiliser la technique que tu étais entrain de nous enseigner et je trouve ça génial !!! … Si tous les profs avaient un sens plus pratique et moins théorique, je pense que l’on serait tous beaucoup plus intellignets !.. lol!
    Sincérement, je n’ai pas beaucoup lu de blog avant celui-ci mais c’est le seul qui me retienne et m’intéresse vraiment ! C’est vrai que Cédric a vraiment du talent pour écrire et ils font un super tandem avec Ludovic ! Pour vu que ça dure ;-) !!!… :-)
    Merci et encore Congratulations !!!… (tu as lu cette technique dans un livre écrit par un américain non???!!)

    Cdlt,
    Laure,

    • Cédric Vimeux 27 mai à 9 h 20 min

      Merci Laure,

      > (tu as lu cette technique dans un livre écrit par un américain non???!!)
      C’est une technique de copywriting hypnotique. Je l’ai apprise de Joe Vitale.

      Cédric

      • Karim 28 mai à 13 h 15 min

        Joe Vitale… Encore un grand homme que j’ai découvert il y a quelques mois. De l’autre côté de l’atlantique, s’il y a une personne qu’il faut suivre pour apprendre le copywriting hypnotique, c’est bien lui…

  • Stéphane - Sophrologie-exercice.com 27 mai à 9 h 22 min

    Bonjour Cédric,

    Oui, moi aussi je n’y ai pas cru. Mais c’est parce que nous commencons (un peu) à connaitre certaines façons de faire du Marketing.

    Mais cela ne retire rien à la puissance de ce genre de technique comme tu l’expliques bien dans ton article.

    Il est très intéressant de s’observer soi même lorsque l’on lit un titre comme celui de cet article et de voir que cela produit en nous une certaine réaction émotionnelle qui nous pousse à en savoir plus ( et oui, l’être humain est curieux par nature).

    Ce qui n’empêche pas que même en me doutant ici du subterfuge que tu utilisais, j’ai eu envie de lire ton article jusqu’au bout.

    Bravo, bel exemple d’utilisation du mode de fonctionnement psychologique de l’être humain au service du message que tu voulais faire passer.

    Amicalement,
    Stéphane

  • David 27 mai à 9 h 23 min

    Salut,

    Voilà une belle démonstration que le monde tourne autour du mensonge ;)

    Maintenant, est-ce que c’est la meilleure façon de procéder, je ne suis pas convaincu.

    Dans la vie, nous avons toujours deux choix à prendre ;) à nous d’être assez intelligent pour contourner ce genre de conflit.

    Et puis, il y a un autre problème avec cette approche : « Vendre de la poudre aux yeux ».
    C’est ce qui discrédite un produit où un service.

    Pour ma part, je fuis totalement cette approche car en général à 90% le produit ou service n’est pas intéressant.

    Bonne continuation.

    David

    • Cédric Vimeux 27 mai à 9 h 39 min

      Bonjour David,

      Je me rend compte que je n’ai probablement pas tourné l’article de la bonne façon car vous n’avez pas compris le but, ni mes motivations.

      Ici, je ne cherche pas à tromper (ou quoi que ce soit) mais à utiliser une technique qui consiste à commencer un argumentaire par le récit d’un conflit, et introduire le message que vous voulez que votre lecteur lise, avant le dénouement. Je n’aurais probablement pas du utiliser un gentil mensonge pour expliquer cette technique, car cela porte apparemment confusion.

      J’apprends chaque jour un peu plus de mes erreurs . Et tant mieux. C’est cela qui me permet de progresser.

      Cédric

      • Numeribook 27 mai à 9 h 47 min

        Oui, effectivement. Certains se focalise sur le « faux mensonge » plutôt que sur la technique.

        Ensuite, la faute vient-elle vraiment de toi? …

        En tout cas, moi, j’apprécie la performance et le style.

        Num

        • julien 27 mai à 15 h 49 min

          Mon avis c’est que la faute n’appartient à personne. C’est juste une question d’interprétation. Je pense que Cédric aurait pur tourner son article de 100 façons différentes, il aurait forcément été mal interprété par une personne ou plusieurs.

          C’en est ainsi des blogs, des livres, des films ou chaque auteur essaie de faire passer un message. Certains verront le message, d’autres le verront différemment, d’autres verront un message inexistant et encore d’autres n’y verront pas de massage du tout.

        • Marion La Dukanette@Régime Dukan 28 mai à 23 h 39 min

          Pourtant la partie la plus longue de l’article est bien celle qui explique la technique, et non celle qui traite du faux-conflit.

          Serions nous en train de devenir comme des Google-bots, en ne se facalisant que sur le début d’un article (le titre), comme eux sur le début du code HTML d’une page ???

          :D

  • Karim 27 mai à 10 h 05 min

    Hello Cédric,

    Vous connaissant Ludo et toi, le titre de ton article m’a beaucoup étonné :) Tellement, que même moi j’ai lu jusqu’à la fin. Du grand art :)

    Bien amicalement,
    Karim

  • David 27 mai à 10 h 40 min

    Merci pour cette gentille et efficace leçon de copyrighting hypnotique, je regrette pas de m’être abonné :D !

  • David | Marketing-Underground.com 27 mai à 11 h 00 min

    Ah ah :) Je n’ai pas pu m’empêcher de lire ton article, mais à aucuns moment je n’y ai cru une seule seconde ! :)
    Et puis qui voudrait se fâcher avec Ludovic hein ? Il a l’air si détendu, cool et tout sympa dans ses vidéos ! ;)

    • Cédric Vimeux 27 mai à 11 h 19 min

      Bonjour David,

      Le but n’était pas de « faire croire » mais de « faire lire » ;)

      Cédric

  • Bernard 27 mai à 11 h 08 min

    Il faudra prévenir Ludovic…

    • Cédric Vimeux 27 mai à 11 h 19 min

      Le prévenir de?

      • Bernard 27 mai à 11 h 27 min

        Désolé,
        j’ai été trop vite pour écrire….je voulais dire le prévenir que tu n’es plus fâché :)
        tu vois?, une simple phrase aussi suffit à intriguer.
        Ceci dit, excellente ta démonstration.

        Amicalement;

  • Alexandra 27 mai à 11 h 44 min

    Bonjour Cédric,

    excellente technique en effet, avec un titre comme celui-là, tu est certain d’augmenter le taux d’ouverture de tes mails de façon très significative.

    C’est très bien connu (et enseigné par les marketers anglo-saxons) : le levier psychologique qui fait qu’on va forcément réagir à un message qui annonce une « mauvaise nouvelle », quelque chose de négatif…

    Exactement comme quand on ralentit sur la route lorsqu’il y a un accident, pas par prudence mais par voyeurisme. Encore que là on peut décider de ne pas chercher à voir quelque chose de choquant, c’est une question de volonté de ne pas céder à cette tentation malsaine.

    Mais pour un email, c’est assez irrésistible d’autant que dans ton exemple, tu nommes quelqu’un directement et même si c’est vraiment (trop) gros, ça marche !

    Ce serait d’ailleurs bien la première fois qu’un conflit entre marketers serait dévoilé au grand jour, en général les joutes ont lieu sur les forums ou bien se règlent en privé.

    Dans le cas d’un véritable conflit ou d’une tromperie (y compris de la part de marketers professionnels ayant une bonne notoriété), c’est quand même la loi du silence qui prime : en dénonçant quelqu’un publiquement, non seulement on risque une attaque pour diffamation mais on fait malgré soi de la publicité à celui qui a pu mal se conduire… donc en gros on est bloqué.

    Frank Kern a utilisé cette technique récemment en faisant référence à quelqu’un directement mais c’était fait de manière tellement subtile qu’il n’y avait ni diffamation ni tromperie dans le message final. Et il a fait pas mal d’argent avec cette campagne alors que ce message ne vendait rien du tout. ;-)

    Bonne technique donc mais à utiliser avec parcimonie et beaucoup, beaucoup d’intelligence et de finesse. :-)

    Amicalement,
    Alexandra

  • Yvon@copywriting 27 mai à 11 h 47 min

    Bravissimo Cédric !
    Moi, j’ai couru… ;)

    La technique du conflit, c’est vraiment génial comme moteur. L’argument massue utilisée par les journaux pour accroître le pouvoir des titres de leurs premières pages.

    A l’occasion, je ne sais pas si certains ici lisent de temps à autres des torchons du genre « france dimanche » ou « ici paris », mais un de ces 4, repérez les titres de la première page qui indiquent un conflit, et allez lire les articles correspondants !

    A côté de ça, le « gentil mensonge » de Cédric c’est une contine pour enfant.

    Yvon

    • Karim 28 mai à 13 h 18 min

      Merci pour le tuyau Yvon :)

    • Marion La Dukanette@Régime Dukan 28 mai à 23 h 45 min

      Que veux tu dire par là Yvon ?
      (Désolée, je ne lis pas de « torchons », avec 3 loulous à la maison, j’ai deja pas le temps pour lire de bons bouquins de marketing, alors les journaux …)

      Tu veux dire que les titres sont impressionnants, et les articles sont bidons ?
      Ou tu parles de la façon de tenir le lecteur jusqu’à la fin de l’article ?

  • Nivu Niconnu 27 mai à 12 h 32 min

    Bonjour,

    C’est une excellente technique que je ne connaissais pas! Je ne suis en effet pas du tout connaisseur de marketing et mon domaine et financier. Je suis arrivé sur cet article par curiosité, parce que je me demandais quel type de conflit pouvait pousser qqn à le rendre public, en bref parce que je me suis bêtement fait avoir par le titre lol

    Une fois l’article commencé, j’ai tout de suite compris qu’il s’agissait d’une accroche et si le sujet de fond (utilisation de cette technique) ne m’avait pas réellement intéressé ou qu’il avait eu pour but de me vendre un produit, je ne serais pas allé jusqu’au bout de l’article. Je ne serais pas allé au bout de l’article parce que j’ai immédiatement compris que le conflit en question était mensongeur mais s’il avait été réel, comme il doit d’ailleurs l’être lorsqu’on souhaite utiliser cette technique à des fins marketing, j’aurais sans acun doute pris connaissance de tout le message afin d’en connaître la conclusion (peut-être en lisant un peu entre les lignes mais l’essentiel du message me serait parvenu, c’est certain).

    J’en conclu donc que cette méthode est excellente lorsqu’elle est utilisée avec subtilité, ce qui n’était évidemment pas l’objet de cet article dont le but était de nous faire prendre connaissance de cette méthode, objectif d’ailleurs à mon sens parfaitement atteint.

    Merci pour cette approche fort inétressante qui à défaut de l’utiliser, puisque ce n’est pas mon métier, me permettra de la repérer et de l’analyser par la suite lorsque j’y serai confronté.

    Excellent article!

    Bien à vous.

    • Marion La Dukanette@Régime Dukan 28 mai à 23 h 49 min

      C’est exactement l’impression que j’ai eu aussi.

      Dans CET article, Ok … mais pour adapter le concept à une VRAI situation, ca doit être une autre paire de manches.

      Tu pourrait faire une suite à cet article, Cédric ?
      Disons pour explorer un vrai exemple cette fois-ci, pas besoin de rentrer dans les détails de cette technique, mais explorer un cas concret

  • Biba de NetworkingetReseauxSociaux.com 27 mai à 14 h 45 min

    Bien que je fus surprise par le début, je trouvais cela un peu gros – car en général on ne lave pas son linge sale en public, comme je me doutais qu’il y aurait un truc, donc je suis allée directement a la fin de l’article pour voir la conclusion . (C’est la technique qu’utilise la presse gossip, pour nous faire acheter leurs journaux) et on tombe toujours dans le panneau – Donc une fois que j’ai eu la fin de l’histoire, et ma curiosité assouvie j’ai donc repris l’article pour le lire dans son intégralité.

    Merci d’avoir expliquer en détail cette technique, cela nous montre qu’il faut en permanence faire preuve d’originalité, s’avoir se renouveler et surtout faire la différence avec la concurrence afin de toujours attirer de plus en plus de lecteurs.

    Biba

  • julien 27 mai à 15 h 42 min

    Hello Cédric,

    Je ne sais pas pourquoi, mais en lisant le titre de ton article dans ma boite email, je n’y ai pas cru une seconde. Puis en lisant le début de l’article, tu as réussi à me mettre le doute un peu, jusqu’à ce que tu parles de ton malin plaisir à tout nous révéler.

    Je suis loin d’être intime avec toi, mais t’ayant suivi assez longtemps sur AF, ça ne te ressemble pas du tout.

    J’ai tout de même lu l’article jusqu’au bout, comme si j’y avais cru pour voir où tu voulais en venir.

  • Bébert 27 mai à 16 h 43 min

    Salut Cédric,

    J’ai lu l’article plusieurs fois et les commentaires. Et j’ai compris, en fait, on croit que tu essaies de nous faire croire un truc mais ton intention n’est pas la. Ton intention, c’est qu’on lise !!!

    Ca a marché pour moi.

    Bébert

  • Christian 27 mai à 17 h 27 min

    Bonjour Cédric,

    Oui, superbe technique. Mais il faudrait mieux expliquer car certains n’ont manifestement
    pas compris :)

    En tout cas moi aussi j’ai lu jusqu’au bout car je ne savais pas si c’était « du lard ou du cochon » comme on dit vers chez moi. C’est donc que ça fonctionne.

    Christian

  • Nicolas Sterlest 27 mai à 21 h 00 min

    Salut Cédric

    Un excellent article, une belle démonstration de copywriting.
    Quoi de mieux que d’expliquer une tactique en appliquant.
    Je me suis quand dit vers le milieu de l’article que ça devait être une plaisanterie pour illustrer un fait mais en même temps j’avais quand même une part de doute.

    Félicitation pour cet article de qualité et une très bonne astuce que je vais tester.

    Nicolas Sterlest
    http://www.revenu-internet.fr

  • soufiane 28 mai à 1 h 14 min

    Meilleur article !
    mes salutations !!

  • fabien@codes reduction 28 mai à 9 h 54 min

    Super article j’aime beaucoup ce blog j’apprends plein de chose

  • Marion La Dukanette@Régime Dukan 28 mai à 23 h 27 min

    Rhoo la la , CAdric tu m’épates !!

    En efffet, tu a réussi ton coup, je suis restée en haleine tout au long de ton article, comme tu l’avais prévu.

    C’est vrai que ca a quelque chose de magique, cette histoire de « commencer par un conflit, et ne révéler le fin mot de l’histoire à la fin ! Wahoo !!!

    Mais là, je me dis que cet article est tellment spectaculaire, qu’il sera difficile de faire « mieux ».
    Ou plutôt, non pas « mieux », mais : tout aussi efficace, avec un article traitant d’un sujet X ou Y.

    Je me dis que tu a réussi ici ce coup de maitre parceque :
    1) Tu est un PRO !
    2) Cet article était là pour s’auto-expliquer.

    Maintenant, si je m’imagine en train d’utiliser cette technique, non pas pour en venir à l’expliquer, comme toi, mais pour je ne sais quoi traitant du régime Dukan par exemple … je ne vois pas commen je pourrait être aussi efficace.

    Enfin, je vais m’y essayer quand même.
    C’est en forgeant qu’on devient forgeron, n’est-ce pas ?

  • Marion La Dukanette@Régime Dukan 28 mai à 23 h 40 min

    Oops pour les fautes … en commencant par ton prénom … ca m’apprendra à écrire trop vite pour être sure de ne pas oublier ce que je veux dire …

  • Alexandra 30 mai à 22 h 23 min

    Bravo, belle technique, le thème du conflit intéresse les gens.Bel exercice de style mais néanmoins on voit arriver de très loin avec ces gros sabots.

  • sylvie 30 mai à 23 h 27 min

    Bonjour Cédric,
    Au début bien-sûr je l’ai crue cela me rassure il n’y a pas que moi.
    J’étais étonnée vu votre notoriété, c’est certainement du bluff mais je vais lire jusqu’au bout me dis-je, et ça a marché votre truc, enfin à la fin j’étais contente de voir que ce n’était pas ça du tout, ouf !
    C’est vrai que l’on peut se fâcher sur quelqu’un c’est humain, et en plus cela peut faire un article, la preuve.
    Je continue de lire vos articles même si je n’écris pas forcément,
    En tout cas, chapeau !
    Bonne journée Cédric
    Sylvie T.

  • Albin 7 juin à 17 h 24 min

    Alors là je suis bluffé! Excellent article.

    Tu as Cédric une ligne éditoriale qui doit vraiment faire des envieux.
    Aurais-tu un passé dans le journalisme que cela ne m’étonnerait pas.
    Les deux premiers articles que j’ai lu sur ton blog sont d’une qualité rare, la grande classe.

    Alors merci Cédric pour la qaulité de tes articles.

    • Marion La Dukanette 14 juin à 4 h 23 min

      Cédric s’est formé comme documentaliste, mais pas de passé de journaliste à c’que je sache.

      Pour moi, il tire son art des cartes mentales.

  • Charles@efficience site web 3 juillet à 12 h 25 min

    Belle démonstration…par l’exemple!

    Même si une grande majorité des intervenants n’est pas
    assez intègre pour l’avouer, mais l’effet Zeigarnik a joué
    à fond: cette question laissée en suspens…

    J’ai longtemps hésité, à commenter, puis j’ai apprécié, de
    plus en plus.

    Merci Cédric

  • thierry@guideswordpressgratuit 1 août à 0 h 00 min

    Sans etre vraiment dupe , j’ai parcouru en diagonale l’article jusqu’au bout , preuve que la technique est bonne .
    tous les jours dans les journaux ou a la télé , les titres chocs sont employés , le sensationnel les catastrophes , deraillement de trains , avions qui s’ecrasent , carnage routier ,conflits
    quoi que l’on s’en défende on veut voir ce qui se passe et lire les articles de presse .

  • marc 7 novembre à 1 h 21 min

    Ludovic Gautier, c’est un escroc qui cherche simplement a soutirer de l’argent au gens en leur retournant le cerveau avec du blablabla, type gourou de secte!!!!!!!!

  • marc 7 novembre à 1 h 29 min

    Dommage qu’il y ai autant de personnes credules pour plonger dans leur piege, trop marrant ce ludovic gautier avec sa loi d’attraction et sa musique zen en fond avec comme seul but vois prendre votre argent sans rien produire a part le montage de cette escroquerie!!!!

    • Cédric Vimeux 7 novembre à 8 h 45 min

      Oh, Ludovic a un hater !!!! C’est dingue !

      Comment peut-on parler ainsi d’une personne aussi gentille et affective que Ludovic ???

      Ah, et pour info : les textes des videos de la loi de l’attraction (http://www.les7secrets.com), c’est MOI qui les ai écrits. Je fais la recherche, les textes, etc. et Ludo monte le tout en vidéo.

      D’ailleurs, ces vidéos sont gratuites et très UTILES. Tous les jours je reçois des remerciements pour ces vidéos. Franchement, je vois pas ce que vous reprochez.

      De même, je vous invite à les regarder de nouveau (en priorité celle qui parle de la pensée positive… il suffit de voir vos messages pour comprendre que vous en avez très besoin).

      Vous savez Marc, en tant qu’être humain, vous êtes doté de la faculté de penser. Sachez qu’il n’est pas douloureux de s’en servir.

      Cédric

Post comment

real money casinos new zealand