Avr
26

Pourquoi vous ne devez jamais mélanger travail et amitié


Il est naturel de vouloir employer d’autres personnes lorsqu’on a besoin de développer son business Internet.

Et souvent, on fait appel à des amis.

Après tout, pourquoi ferait-on appel à des inconnus dont on ignore tout, alors qu’on peut demander à des gens que l’on connait et en qui on a confiance.

Pourtant il peut s’avérer très dangereux de mélanger travail et amitié.

Voici pourquoi :

amitié travail

Connaissez-vous vraiment vos amis?

Dans son best seller, POWER les 48 lois du pouvoir, Robert Greene écrit :

« Gardez-vous de vos amis. Beaucoup vous trahiront par envie. D’autres se montreront gâtés, tyranniques. Un ancien ennemi que vous engagez sera plus loyal qu’un ami car il devra faire ses preuves. En fait, vous avez plus à craindre de vos amis que de vos ennemis. Si vous n’avez pas d’ennemi, trouvez le moyen de vous en faire. »

Le problème avec nos amis, c’est qu’on ne les connait pas aussi bien qu’on le pense.

Souvent, ils sont d’accord avec nos opinions pour ne pas nous froisser. Ils nous disent « OUI » même s’ils ne sont pas d’accord avec nous, simplement pour éviter la discussion… Puis retourne leur veste quelque temps plus tard.

Les amis estiment qu’ils peuvent faire des erreurs, qu’ils peuvent nous parler plus sèchement, car nous leur pardonnerons. Après tout, ce sont nos amis.

Nos amis surestiment leur place au sein de l’entreprise, à cause la proximité qu’ils ont avec nous. Pire encore, ils peuvent mal estimer cette condescendance et développer peu à peu des sentiments d’infériorité, voire de jalousie. Sentiments qui auront bien évidemment de graves répercussions sur la qualité de leur travail.

Mon ami était une vipère déguisée en cochon-dinde

Les amis sont bien plus dangereux que les ennemis, car on ne s’en méfie pas. On leur fait confiance.

Vous vous méfiez de vos amis, vous?

Un ancien proverbe chinois compare les amis aux mâchoires sanglantes d’une bête féroce : si vous ne faites pas attention, elles vous mordront sans hésitation.

En 2008, j’avais fortement sympathisé avec un marketeur internet. Je le considérais comme un ami. Un véritable ami.

Je lui ai rendu plus de services qu’à mon frère et ma soeur réunis.

Pourtant, étranglé par les mains sales et rocailleuses de la jalousie, il n’a pas hésité à me planter un couteau dans le dos, alors que je m’accroupissais pour lui cueillir des fleurs. Des belles en plus.

Il a volé mes marchandises et les a offertes pour ne pas qu’on me les achète, me faisant perdre ainsi l’argent dont j’avais besoin pour nourrir mon enfant. Il a écrit des courriers avec du venin en guise d’encre. Il a comploté et a attendu le moment propice pour frapper, telle une vipère tapie dans l’ombre, prête à mordre sans qu’on ne s’y attende.

L’amitié et le travail : des faux frères

Aujourd’hui, je ne mélange plus amitié et travail. Quand on se brule en touchant la porte du four, on ne le touche plus ensuite.

Je m’amuse avec mes amis. Je travaille avec mes collègues, partenaires, etc. Mais je ne mélange plus. Chacun sa place!

J’ai construit des murs autour de moi, et j’ai fermé chacune des portes à double tour. Parfois, j’en ouvre une ou deux. Jamais plus.

Certains pourront me trouver dur ou froid. Certes…

Un leader doit se comporter comme un leader. Il doit savoir prendre des décisions. Et parfois, se montrer froid et rigide.

Cela implique que vous devez éviter à tout prix de mélanger travail et amitié. C’est, en tout cas, ma façon de voir les choses. Vous pouvez ne pas partager mon point de vue.

Je sais que cet article paraitra un peu dur pour certains. Mais je reste convaincu qu’on ne peut pas réussir sans savoir se montrer dur… parfois.

Je vous invite réellement à lire POWER les 48 lois du pouvoir de Robert Greene. C’est un livre très dur, qui ne plaira certainement pas à tout le monde, mais les 48 principes qu’il enseigne vous apporteront beaucoup de pouvoir si vous réussissez à les appliquer.

Et vous?
Mélangez-vous travail et amitié?

Photo © CREATTIVA – Fotolia.com

44 Comments to “Pourquoi vous ne devez jamais mélanger travail et amitié”

  • Yvon@copywriting 26 avril à 11 h 44 min

    Un article un peu dur, c’est sûr. Mais qui sent quand même le vécu.

    Ton dernier paragraphe me fait penser à une citation :

    « Il vaut mieux se passer de pouvoir que de ne plus pouvoir s’en passer. »

    J’adhère :)

  • nabil 26 avril à 12 h 17 min

    « Pourtant, étranglé par les mains sales et rocailleuses de la jalousie, il n’a pas hésité à me planter un couteau dans le dos, alors que je m’accroupissais pour lui cueillir des fleursgraphe par exemple: »

    C’est vrai que c’est très dure et violent mais dans l’ensemble c’est un bon article!

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 26 avril à 12 h 51 min

    Tout ce qui est dit dans cet article est vrai.
    C’est également ma philosophie. On ne doit pas ouvrir plus d’une porte ou deux comme le dit Cédric. J’ai très peu d’amis issus de mon milieu professionnel. Je pense que je n’en ai pas plus de 3. Alors que mon lieu de travail emploie près de 130 personnes…
    Il y en a un qui a essayé (et essaie encore) d’être ami au forcing, mais je ne le sens pas du tout. Je pense qu’il veut m’utiliser. A vrai dire, j’en suis certain…
    Ma plus grosse entorse à ce principe de cloisonner travail et amitié, c’est… ma compagne ;-)
    On travaille sur le même endroit. Mais avouez que c’est… Un peu différent car il s’agit… d’AMOUR !
    Amicalement,
    Sam

    • Marion La Dukanette ... ne fumera plus 30 avril à 20 h 26 min

      Ah c’que mon homme aimerai bosser avec moi !!

      C’est vrai.
      Il est tellement jamoux qu’il y trouverait une excuse pour m’espionner … et se rassurer !

      Dommage pour lui, on ne bosse pas du tout dans le même domaine.

    • Melanie 25 août à 23 h 19 min

      Tant qu’elle reste votre compagne….

      Fait vecu, pour ma part, j’ai tout balance et je me suis rebatie une vie personnelle ET professionnelle.

      Selon moi l’amour est pire que l’amitie au travail.

  • Didier 26 avril à 13 h 27 min

    Dans notre profession, le Marketing Relationnel, on nous enseigne souvent qu’il nous faut commencer par établir une ‘ liste de 100 noms, amis , famille et connaissances .. » , qu’il est fortement conseillé de contacter, pour commencer à créer son réseau .

    Les retours sont souvent catastrophiques, car vous pensez partager un  » bon plan  » produit ou business avec eux, mais en fait eux ne retiennent qu’une seule chose :  » …et combien tu vas gagner sur mon dos quand tu m’auras inscrit ?  »

    Plutôt ne rien dire de votre Business à vos amis et connaissances et rechercher des prospects ciblés, demandeurs de vos services ou produits.
    C’est beaucoup moins destructeur .

    Tout comme Sam, je travaille avec ma compagne et dans ce cas, le lien est beaucoup plus fort que de l’amitié et l’intérêt et commun donc pas de problème .

    Excellente journée,

    Didier

    • Des Trucs Pour Changer De Vie 28 avril à 6 h 44 min

      Travailler avec sa compagne est en effet différent.
      Je pense que c’est à mettre à part. Déjà, si on vit ensemble, c’est qu’on a la même philosophie de vie. On rame dans le même sens (sinon, il y a un grave soucis). En ce qui nous concerne, pas d’égoïsme entre nous. On est toujours prêt(e) à aider l’autre.
      Par contre, quand on mélange travail et amitié, on a souvent à faire à une forme ou une autre d’égoïsme. Chacun rame dans son sens, et ce n’est pas toujours le même.
      Rajoutons les problèmes d’honnêteté (morale) et ça explique parfois les catastrophes…
      Sam

  • Daouda de Travail-independant.biz 26 avril à 13 h 30 min

    Bonjour Cédric.

    Je partage ton opinion car j’ai déjà travaillé dans une entreprise où on se connaissait pratiquement tous. Je ne te dis pas que des fois c’était le bordel ! :D

    Beaucoup d’entre nous étions amis depuis l’enfance et on connaissait très bien un des grands chefs de cette entreprise qui nous connaissait également depuis bien longtemps.

    Au final, il y a eu de gros problèmes entre ce chef et quelques-uns d’entre nous et la boite a fini par couler.

    Pourtant au début, personne pensait que ça pourrait se finir comme ça vu qu’on se connaissait pratiquement tous et que nous étions de bons amis.

    Daouda

  • ana 26 avril à 15 h 01 min

    Bonjour Cédric .

    Dans la vie ils n’y a pas que de faux amis et heureusement d’ailleurs .
    Le monde est plein de bons et de mauvais gens.
    Je pense la proportion des bons est supérieur au mauvais.
    Essayez d’oublier « ce coups bas » et de penser aux amis aux vrais,
    et au bonheur qu’ils peuvent vous procurer.
    En donnant toujours plus et en attendant rien des autres en atteint
    le summum du bonheur.

    • Cédric Vimeux 26 avril à 15 h 19 min

      Bonjour Ana,

      Mais je ne dis pas que je n’ai pas d’amis… Je dis tout simplement que je ne mélange plus Amitié et Travail.

      Cédric

      • Des Trucs Pour Changer De Vie 28 avril à 6 h 48 min

        Excellente réponse. Eviter de travailler avec des amis ne signifie pas que l’on n’en ait pas.
        Et même si nos « collègues » ne sont pas des amis, ce n’est pas pour ça que l’ambiance est systématiquement pourrie et/ou froide.
        Cela signifie principalement de ne pas entrer trop dans les vies privées respectives.
        On peut dire que finalement, c’est une forme de cloisonnement.
        Sam

      • Marion La Dukanette ... ne fumera plus 30 avril à 21 h 00 min

        Cédric,
        Dans cet article, tu nous expose ce souci par rapport à des relations de travail (businessman/businessman), mais que pense-tu de l’amitié qui peut parfois se lier avec (à la nase) de simples prospects/inscrits ?

        Perso, je connais de très près certaiens Dukanettes, certaiens ont mon n° de portable perso …

  • Digital Nomad 26 avril à 15 h 34 min

    Je suis d’accord avec ton approche. Lorsqu’on sous-traite des tâches, il faut le faire avec des personnes avec qui on peut se permettre de « s’engueuler » si besoin, et une amitié vient contre-carrer cette possibilité…

  • Ludovic 26 avril à 18 h 55 min

    Salut Cédric,

    En lisant ton article du jour, je me suis posé cette question (sujet passionnant soit dit en passant)…

    Toi qui lit pas mal (moi pas des masses j’avoue), je voulais savoir si tu avais des exemples de leaders qui sont, disons, moins froids et rigides dans leur approche et qui, malgré tout, réussissent ?

    Je suis persuadé qu’il en existe coumême ! :)

    Et s’ils en existent, ne serait ce pas un idéal vers lequel il pourrait être intéressant de tendre ? Quelle vie de vivre toujours sur ses gardes, ça doit être exténuant, non ?

    Ludo

    • Numéribook 27 avril à 11 h 17 min

      « si tu avais des exemples de leaders qui sont, disons, moins froids et rigides dans leur approche et qui, malgré tout, réussissent ? »

      Gandhi :)

    • Des Trucs Pour Changer De Vie 28 avril à 6 h 52 min

      Des leaders paraissant plus cool, ça existe. Mais est-ce une apparence ou le sont-ils réellement ? L’histoire de la main de fer dans un gant de velours…
      Un leader a quand même intérêt à suivre une ligne directrice. Donc, à un moment donné, si l’un de ses collaborateurs dévie trop, il faudra bien qu’il le recadre. Après, c’est vrai qu’il y a plusieurs manières de le faire. Cela dépend également de l’interlocuteur qui est en face…
      Sam

      • Davy - TonWebMarketing.fr 29 avril à 7 h 21 min

        Ta problématique me fait pensé à un cours que j’ai eu en RH à l’école il y a de ça plusieurs années :). Un des facteurs motivant, à très longtemps été la peur. Un leader n’a en général rien à faire, si ses employés l’aime ou pas. Et la majeur partie du temps, c’est le cas contraire… C’est d’ailleurs tout le problème, si ces employés, sont des proches. Mais il y a bien d’autres facteurs motivants, et un leader n’as pas besoin d’être un tyran. Par contre, il est dangereux d’être trop laxatif…

    • Marion La Dukanette ... ne fumera plus 30 avril à 21 h 24 min

      Tiens, au fait, Ludo .. on ne peut pas s’inscrire sur ton blog (except Facebook, Twitter et Rss), tu n’a pas mis de Blog Broadcast ?
      Bizarre …

      Ou peut-être que ca te prends trop la tête, comme pour moi sur http://www.jenefumeraiplus.fr (ca ne marche pas … à cause des accents d’après Aweber)

      • Davy - TonWebMarketing.fr 30 avril à 21 h 39 min

        Marion si tu veux réussir à le faire marcher, contacte moi, j’ai fini par venir à bout du service client d’Aweber.

  • Gagner de l'argent sur internet 26 avril à 19 h 16 min

    Bien d’accord avec toi Cédric, car j’ai déjà mélangé travail et amitié ainsi que travail et famille, mais l’important c’est d’apprendre de ses erreurs, comme l’expression le dit si bien : en business il n’y a pas de famille…. ce qui inclut aussi les amis.

    Il est toujours plus facile de réprimander une personne face à son travail ou rendement, lorsque c’est un pure étranger et ceci que ce sois sur internet ou dans une entreprise qui a pignon sur rue.

    Cependant, si vous souhaitez travailler avec des amis, cela ne veux pas dire qu’il est impossible de mélanger travail et amitié mais il faut toujours rester clair envers vos amis que c’est vous le patron peu importe les obstacles.

    Amicalement,

    Martin Turcotte

  • guillaume de komment devenir riche 26 avril à 21 h 49 min

    Article très sympa!!

    Mon but n’est pas de dire que tu as faux mais j’ai un contre exemple:

    J’ai 2 salariés (mes assistants) qui sont respectivement, une amie et un ami :).
    Les règles sont établies dès le départ de ce que j’attends d’eux, de ce que j’exige d’eux, de ce que je peux leur dire…

    Et c’est top, beaucoup plus qui si c’était « des inconnus » au départ :)

    • Des Trucs Pour Changer De Vie 28 avril à 7 h 04 min

      Il y aura toujours des contre-exemples. Et heureusement ! Super si cela se passe bien en ce qui te concerne. Je pense que l’article de Cédric visait une généralité. Tu dois certainement vivre une exception. Mais une heureuse exception.
      Ceci dit, nombreux sont les cas de « plantages de couteaux dans le dos » faits par de soi-disant amis. Et cela fait généralement très mal. Car comme on le dit, les pires attaques proviennent de son propre camp, car la plupart du temps, elles sont imprévisibles…
      Sam

  • Maryse - L'Araignée tricote le Web 27 avril à 3 h 26 min

    Tout cela me fait un peu penser à l’histoire de celui qui a fait Facebook.

    D’après moi c’est une question de priorité, pour pouvoir travailler avec nos amis, il faut toujours se rappeler que c’était avant tout nos amis. S’ils se sentent traités en amis ils ont beaucoup moins de chances de se transformer en traîtres.

    Pour moi l’amitié est une valeur bien plus importante que le pouvoir.

  • David | Marketing-Underground.com 27 avril à 9 h 56 min

    Bonjour,

    Pour ma part j’ai « expérimenté » le travail avec mon beau père (donc la famille). Tout s’est passé merveilleusement bien pendant 4 ans, jusqu’au jour où j’ai eu une incapacité physique, et là il m’a carrément dit qu’il n’avait plus besoin de moi. Je doute qu’il aurait fait la même chose avec un employé quelconque… Quelque part, j’ai été tellement surpris et sur le cul, que je ne m’en suis toujours pas entièrement remis.

    J’ai aussi « expérimenté » le travail avec ma femme, et là jamais aucuns problèmes… passionné tout les deux par ce que nous faisions. Le hic, c’est qu’on parlait tout le temps boulot, pendant les repas, le soir en rentrant, les week end, etc… Mais jamais aucuns soucis…

    Avec ma femme, nous travaillions également avec des personnes qui au fil du temps sont devenus des amies… Et là jamais aucuns problèmes, bien au contraire cela à développé une solidarité encore plus forte entre nous tous comme si nous étions frères et sœur, et j’irai même plus loin en disant que nous avions même l’impression de ne pas travailler tellement ça se passait bien. (travail physique de commerce en magasin 39 à 43 h / semaine, en jardinerie, pépinière, mobilier de jardin).

    J’ai « expérimenté » aussi le travail avec la famille ou les amis dans le milieu du marketing relationnel… Cela s’est bien passé aussi, mais uniquement à partir du moment où vous ne faites pas le travail à la place de ceux-ci pour leur faire plaisir, et à condition que ces derniers soit aussi passionné que vous par cette activité… En sommes il faut les considérer comme n’importe quel prospect je pense, dans ce milieu bien particulier du MLM…

    Et quant au travail / partenariat sur internet (affiliation, marketing internet, etc), je n’ai jamais vraiment testé avec des amis ou la famille, et je ne sais pas pourquoi mais je n’en ai pas du tout envie, car ça à l’air tellement différents… Je n’ai pas d’explication à ça… peut être que je changerais d’avis un de ces quatres :)

  • Numéribook 27 avril à 11 h 07 min

    Bonjour,

    Je rejoins parfaitement ce que dit Cédric, même si je crains que la plupart de ses paroles ont été mal interprétées…

    Travailler avec des amis peut parfaitement fonctionner, le temps que le boulot se passe bien.

    Mais dès que des problèmes arrivent, le sentiment d’amitié apporte une dose d’émotion supplémentaire, qui fait que : soit l’amitié en prend un coup, soit le travail en prend un coup, ou soit les 2 en prennent un coup.

    Lorsqu’on est passionné et que l’on se donne des objectifs élevés (comme le fait Cédric), il faut parfois se montrer dur et froid – avec les autres mais aussi avec soi-même – pour pouvoir les atteindre.

    Dur et froid, c’est exactement l’inverse de l’amitié, d’où la raison pour laquelle je suis d’accord lorsque Cédric dit que mélanger travail et amitié n’est pas une bonne idée.

    Je l’ai également appris à mes dépends. J’ai embauché un ami dans ma société. Lorsque la société tournait bien, tout allait super entre nous. Ensuite les problèmes sont arrivés suite à de mauvais calculs prévisionnels.

    Et là, ça a fusé !

    La part émotionnelle de l’amitié, couplée avec les sentiments de peur et de frustrations dus aux problèmes dans la société, a provoqué des disputes, des remarques, des paroles et des actes entre mon ami et moi, qui n’auraient jamais eues si nous avions juste été patron et employé.

    J’ai été obligé de licencier économiquement cet ami – bien que cela n’a pas permis de sauver la société.

    Aujourd’hui, il ne me parle plus. Et je vous avoues que moi non plus, je n’ai plus trop envie de le voir…

    Num

    • Des Trucs Pour Changer De Vie 30 avril à 19 h 27 min

      Je pense que ce genre d’exemple est malheureusement très fréquent.
      La dimension émotionnelle est en effet « multiplicatrice » en ca

      • Des Trucs Pour Changer De Vie 30 avril à 19 h 29 min

        Oups, mon doigt a glissé… je disais en cas de problèmes. C’est parfois l’employeur lui même par exemple qui se fait psychologiquement du mal car il doit faire quelque chose contre son employé qui le répugne…

  • Davy - TonWebMarketing.fr 29 avril à 5 h 28 min

    Je ne suis qu’en partie d’accord avec ton article. De nombreuses entreprises, ont surgit de l’association de deux amis, ou de personnes de la même famille (Google est un exemple). Les amis ou la famille, peuvent être des partenaires ou des associés de confiance, et de qualité.
    Là où je suis plutôt d’accord, c’est lorsque l’on parle de déléguer et d’employer. Donner des instructions à un ami, ça devient quelque chose de difficile à supporter pour l’ami, et à assumer pour le boss. Pire, ça peut fortement dégrader la relation personnelle…

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 29 avril à 7 h 46 min

    Moi aussi j’ai bien rigolé… Excellent Davy !

  • Eric@Hebergement Web 29 mai à 16 h 21 min

    Il faut savoir faire la différence entre l’amitier et le travail, ont ne peux pas employer un ami, mais ont peux devenir partenaire avec lui.

    Vous voyez vous congédier un ami proche?

  • tony@pandaranol 31 mai à 8 h 56 min

    Merci pour l’article, je vais me procurer ce bouquin de Greene juste pour savoir ce que tu entends par « ne plaira pas à tout le monde », mais ça ne changera probablement pas ma façon d’entreprendre le travail, c’est à dire « ne jamais mélanger le boulot et les potes ».
    Je rejoins tout à fait ton point de vue, parce que premièrement tu te bouffes la cabane, ensuite tu perds lesdits amis (dans 90% des cas).
    Il faut être réaliste, l’argent dans un couple peut foutre le bordel, alors avec tes amis… surtout quand tu pars du principe que tu peux pas coucher avec ton pote pour faire passer la pilule (en tout cas j’espère pas !).

    Bref merci encore pour l’article.

  • Anne-Marie 5 décembre à 19 h 47 min

    J’ai moi aussi voulu travailler avec mes amis et cela m’a coûté du harcèlement au travail, une dépression très lourde et l’obligation de négocier mon départ et bien sûr la perte des soit-disant amis ! J’ai tout laissé tombé, déménagé et repartie à zéro pour essayer de m’en sortir. Après 3 ans j’e commence tout juste à sortir la tête de l’eau et j’ai décidé de créer mon entreprise pour regagner la confiance en moi.

  • Urban Linker @ cabinet de recrutement web 17 février à 12 h 10 min

    Cet article est clairement tiré d’une situation bien précise. Mais il peut etre tres delicat de generaliser cette situation.
    Particulierement dans le web, nous avons vu un grand nombre de success stories orchestrées par des amis de longue date. Cette proximité ayant peut etre meme joué un role primordiale dans leur succès…
    Mais bon, le point de vu est interressant ;)

  • jean-luc 4 mars à 4 h 51 min

    C’est une façon de voir les choses. C’est surement vrai quand il y a des liens hiérarchiques.
    Et le travail en famille que vaut-il ?

  • chems@polyval 10 avril à 17 h 55 min

    Un sage disait :  » Mon Dieu protège-moi de mes amis…Mes ennemis je m’en occupe ! « 

  • MarieEve@creer-site-web-pro 10 avril à 18 h 23 min

    Salut Cédric,
    Sans hésiter, je partage ton opinion! Une opinion parfois dure à assumer quand les collègues veulent faire ami-ami et qu’on doit leur expliquer qu’on préfère séparer le privé du professionnel. Je conseille de prendre cette habitude dès le premier emploi, afin de ne pas se comporter avec ses collègues comme dans une cour de récré. C’est encore plus vrai quand on occupe une fonction « avec un public » (enseignant, thérapeute, commercial…) afin d’assurer une certaine crédibilité (en particulier quand on débute).

  • MARIE ANNE 10 avril à 18 h 55 min

    oui cet article est un peu dur.Je pense qu’il faut se méfier des amis .rare sont ceux qui sont vraiment honnetes et sincères.Beaucoup de personnes deviennent vos amis tant qu’ils peuvent profiter de vous.Nous voyons les vrais amis dans les moments durs et s’ils restent toujours à nos côtés;
    voila mon humble avis.Il ne faut pas généraliser car ce sont les exceptions qui confirment la règle.

    Il y a souvent des remarques que nous pouvons faire à des amis mais pas à des collegues de travail ou des partenaires.

  • Jean@laxatif pour maigrir 27 décembre à 1 h 42 min

    C’est un raisonnement que j’entends souvent, je le comprends mais je peux pas m’empêcher de trouver ça dommage surtout quand on sait qu’on passe plus de temps au travail qu’avec ses amis.

  • assurancepro@RC professionnelle 10 février à 10 h 59 min

    Je ne suis pas vraiment d’accord, je rejoint le commentaire de Davy, beaucoup d’entreprise ont ouvertes comme ça. Et je pense que aujourd’hui on peut essayé d’ouvrir notre boite avec un ami mais il faut réussir à prévoir le pire et s’assurer face à ce possible problème.

    Car nous sommes humains et l’erreur est humaine.

  • Taimi@rencontre 1 juillet à 11 h 59 min

    Bonjour à tous,

    Concernant les amis au travail, c’est malheureusement la vérité.

    Moi aussi j’étais un petit peu candide et naîf et je pensais avoir des amis à mon ancien travail. Lorsqu’il est arrivé un nouveau manager, qui ne m’a de suite pas aimé, tout le monde à dit vouloir me soutenir. Et puis, lorsque ça a commencé à chauffer pour moi, là il n’y avait plus personne bien au contraire. J’avais rendu service à certains personnes etc.

    J’ai même échopper d’un faux témoignage d’un « ancien ami » contre moi… Ce qui ne m’a pas empecher de mettre une branlée au prud’hom à mon ancien employeur.

    Aujourd’hui et depuis plus de 4 ans, je travaille en couple! C’est top! Ca renforce encore plus les liens. Mais c’est vrai que si un jour ça part en vrille, ça doit être très compliqué de gèrer le pro et le perso qui dérape en même temps.

    Amitié / Amour au travail, c’est risqué ! L’amitié au travail je n’y crois par contre, c’est de la poudre aux yeux.

Post comment

real money casinos new zealand