Mai
30

Pourquoi vous perdez de l’argent (ou pourquoi vous devez ABSOLUMENT vendre vos produits)


Article invité rédigé par Sylvain Wealth, blogueur,  webentrepreneur et créateur de la formation La Nouvelle Opportunité.

Vous faites peut-être partie de ces webentrepreneurs qui n’ont pas envie de créer et de vendre leur propre produit.

Vous vous dites que l’ouvrage pour la création d’un produit est énorme, que vous n’avez pas d’idée de produit ou aucun expertise.

Bref, vous vous dites que ce n’est pas pour vous…

Si c’est le cas, vous devez changer cette situation, et au plus vite, car elle vous appauvrira au cours des années à venir ou plutôt elle pourrait vous permettre d’encaisser des revenus 10 à 100 fois plus élevés.

On a tous entendu parler de ces deux méthodes populaires pour gagner de l’argent sur Internet, soi l’affiliation qui consiste à vendre les produits des autres et la vente d’espace publicitaire (Google Adsense, par exemple) qui consiste une fois de plus à promouvoir les produits des autres.

Ce sont certainement les deux techniques de monétisation les plus utilisés pour générer des revenus sur Internet.

Certes, quand on débute, c’est une bonne façon rapide de gagner quelques euros par ci et par là.

Toutefois, lorsqu’on veut vraiment bâtir une activité lucrative sur Internet, on doit absolument inverser les rôles. On doit devenir celui qui vend ses produits et qui publicise sur les autres sites.

créer un produit, sylvain wealth, article invité

Mais, pourquoi donc? Voyons voir…

Votre trafic est limité.

Vous auriez beau vouloir accepter 36 annonceurs différents sur votre blog ou votre site, vous ne pourriez pas, car vous avez seulement un site, voire 2 ou 3 et vous êtes limité par le nombre.

Celui qui annonce et vends ces propres produits a l’opportunité du choix.

Il a accès à un levier de vitesse incroyablement puissant. Il peut annoncer sur autant site Internet qu’il le veut. Il n’est pas limité comme celui qui vit uniquement de la publicité. Il décide où il annoncera ses produits et ça ne se limite pas seulement au Web.

Il y a aussi la radio, la télévision, les panneaux publicitaires, les magazines, les quotidiens, etc. Son produit, il peut le vendre partout. Celui qui n’a pas de produit ne peut pas profiter de ce levier de diffusion.

Il en est de même pour l’affiliation.

Vous auriez beau vouloir truffer votre site Internet de bannières d’affiliation. Vous êtes limités au trafic que vous recevez.

Bien que vous puissiez choisir d’autres techniques pour promouvoir les produits des autres tels que le PPC, le marketing par article ou l’emailing; au bout du compte, celui qui en profitera vraiment, c’est celui qui vend le produit et qui n’a pas fourni le moindre effort pour toutes les démarches que vous avez fait pour lui.

Si vous n’avez pas de produit à vendre, vous êtes tout simplement dépendant des autres.

Vos revenus dépendent de la vente de produits des autres. Ce sont eux qui décident s’ils continueront à annoncer avec vous, ce sont eux qui décident du montant de votre commission d’affiliation, ce sont eux qui capitalisent la notoriété.

Essayez de trouver des webentrepreneurs francophones qui ont réussi engendrés des centaines de milliers d’euros grâce à la publicité et l’affiliation. Vous en trouverez peu.

Toutefois, remarquez comme il est plus facile d’identifier des webentrepreneurs à succès qui ont vendu leurs propres produits. Vous en trouverez beaucoup plus.

Vendre ses propres produits est indispensable…

Vos produits et vos services devraient être le centre, le cœur et l’essence même de votre activité.

Ce sont eux qui vous permettront d’engendrer un vrai chiffre d’affaires intéressant.

Toutes entreprises profitables offres au minimum un produit/service ou une gamme de produits et services. Observez les multinationales telles qu’Apple, Microsoft, Toyota ou McDonald. Ils vendent tous leurs produits et non ceux des autres.

Pensez-y un instant… McDonald ne serait pas l’entreprise qu’elle est aujourd’hui si elle se concentrait à faire la promotion des hamburgers et des frites de chez Burger King. Ça n’a tout simplement aucun sens.

Alors, créez vos propres produits et services et donnez du sens à votre business! Qu’en pensez-vous?

Article invité rédigé par Sylvain wealth, blogueur, webentrepreneur et créateur de la formation La Nouvelle Opportunité dans laquelle Sylvain vous dévoile la méthode exacte pour démarrer une activité lucrative sur Internet grâce à la création et la vente de vos propres produits d’information. CLIQUEZ ICI pour découvrir…

36 Comments to “Pourquoi vous perdez de l’argent (ou pourquoi vous devez ABSOLUMENT vendre vos produits)”

  • Pascal@Blog-Meditation 30 mai à 13 h 33 min

    Sylvain a raison et pour ma part, j’en ai toujours été persuadé.

    Vendre les produits des autres, notamment par le biais de programmes d’affiliations, c’est bien dans un premier temps. Cela permet de faire ses premières armes.

    Mais il faut savoir que cela demande autant de temps et d’énergie que de vendre ses propres produits.

    Alors, pourquoi ne pas inverser la tendance et proposer VOS produits en affiliation ?

  • Frédy@comment vite se muscler 30 mai à 13 h 36 min

    Salut Sylvain et Cédric,

    C’est vrai que créer ses propres produits est une bonne méthode, mais j’ai du mal à m’y mettre honnêtement, est ce qu’acheter des droits de revente n’est pas une bonne alternative ?

    Amicalement,
    Frédy

    • Xavier@ club du succès Internet 31 mai à 15 h 00 min

      Salut Frédy,

      Je suis tout à fait d’accord avec Sylvain que j’observe avec une certaine passion depuis un moment sur le web.

      Pour répondre plus précisément à ta question, Les droits de reventes sont une bonne alternative si on sait comment s’y prendre.

      Pour réussir avec les droits de reventes, il faut mettre votre produit avec un taux de commission vraiment élevé sur une plate forme d’affiliation comme 1tpe , clicbank ou autre.

      Si on essaye de vendre le produit tout seul, c’est perdu d’avance.

      Il faut aussi savoir que ceux qui génère plus de commissions en affiliation sont ceux qui ont déjà mis en votre leur propre produit notamment via un super lancement.
      Cette technique, en dehors du fait qu’elle leur permet de générer un gros chiffre d’affaire en quelques jours, leur permet également de constituer GRATUITEMENT une liste ultra-ciblé de prospects.

      L’avantage avec le lancement d’un produit est donc double.

      Amicalement,
      Xavier

    • Sylvain Wealth 31 mai à 15 h 38 min

      Allo Frédy! Les produits avec droit de revente ne sont pas une mauvaise alternative en soi. Toutefois, au bout du compte ça devient certainement moins profitable que de détenir et vendre ses propres créations puisque le produit avec droit de revente: tu n’es pas le seul à l’offrir, tu n’as pas l’exclusivité et tu ne détiens pas les pleins droits.

      Ton offre se dilue donc parmi celles de toute la « concurrence » qui offrent également le même produit. Et puis, est-ce vraiment possible de capitalisé sur la notoriété d’un produit qu’on a même pas créé soi-même?!

  • Noé@astucesargent 30 mai à 13 h 42 min

    Bonjour,
    très juste!
    De plus, on sait que c’est ceux qui vendent le mieux leur propre produit qui sont aussi les meilleurs affiliés par ailleurs, car ils ont la possibilité en bonus complémentaires d’autres produits qu’il recommandent.
    La combinaison vente de ses produits+affiliation semble être la meilleure.

    Merci Sylvain et Cédric

    Noé Facq

  • Nicolas Sterlest@lesentrepreneursduweb.com/ 30 mai à 14 h 04 min

    Bonjour,

    Effectivement l’affiliation est un bon début mais qui demande beaucoup de travail pour espérer réussir. C’est idéal pour se faire la main et envisager de passer à autre chose de plus concret.

    Avoir s’être fait la main avec l’affiliation, pourquoi ne pas exploiter le temps de travail qu’on lui consacre à la création de son propre produit et laissez les autres vendre notre produit en affiliation ?

    Même temps de travail pour plus de gains

    Article est perspicace et très juste. Merci Sylvain.

    Amicalement,
    Nicolas

    • Jérémy@relations presse 30 mai à 15 h 04 min

      Hello,

      Pas vraiment d’accord. Déjà, créer son propre produit demande aussi beaucoup de travail pour espérer réussir. Ensuite « on gagne + avec ses propres produits » : c’est faux. Si tu le vends en affiliation, tu offres 40, 50 ou 60% de commission à ton affilié, donc tu touches autant que si tu fais la promotion du produit d’un autre. La pénibilité de la création en moins. A voir donc, si tu es dans une niche où il existe déjà d’excellents produits avec un bon marketing, autant se contenter de l’affiliation, moins pénible et le seul boulot que tu as à faire c’est ramener du trafic (et des clics) vers tes liens d’affiliation.

      A+

      • Nicolas Sterlest@lesentrepreneursduweb.com/ 30 mai à 15 h 56 min

        Salut

        Ton raisonnement est correct mais en affiliation tu es seul à vendre le produit d’un autre.

        Avec ton produit, d’autres gens le vendent avec toi.

        « Si tu le vends en affiliation, tu offres 40, 50 ou 60% de commission à ton affilié, donc tu touches autant que si tu fais la promotion du produit d’un autre. »

        Faux :
        – tu fais 10 ventes d’un produit affilié à 10€ à 50 % de commission, tu touches 50€.
        – Avec ton produit tu touches 100€ + une partie des ventes de tes affiliés. Si 10 affiliés font 10 ventes chacun, tu gagnes 500€ en plus.

        Tu as donc gagné 600€ avec ton produit contre 50€ avec le produit d’un autre.

        Donc si créer son propre produit demande aussi beaucoup de travail pour espérer réussir, je pense que le jeux en vaut la chandelle.

        Tu parles aussi dans un autres commentaires des grandes enseignes comme Carrefour et Leclerc qui font de l’affiliation grandeur nature. Ils ont aussi leurs propres produits…

        Sur internet, rien n’empêche de combiner les deux car certains produits d’autres personnes permettent aussi de toucher de belles commissions (fonction du prix de vente).

        Amicalement

        • Sylvain Wealth 31 mai à 15 h 53 min

          Allo Jérémy, j’ajouterais également un autre élément au commentaire très pertinent de Nicolas.

          Tu affirmes que si « tu offres 40, 50 ou 60% de commission à ton affilié, donc tu touches autant que si tu fais la promotion du produit d’un autre ».

          Donc oui techniquement l’affilié peut toucher plus d’argent en commission sur la vente d’un produit, mais c’est le créateur du produit ou « l’affilieur » qui profite de l’effet de levier. C’est lui qui bénéficie d’un réseau de personne qui promouvoit son produit.

          Et n’oublions pas qu’en échange de cette commission, l’affilieur n’a fait aucun travail de promotion pour toucher les gains sur la vente de ses affiliés, outre la création du produit bien sûr…

      • Patrx de BloguerUtile 31 mai à 13 h 26 min

        Très bon complément à l’article. Cela révèle la technicité dans le choix du produit à promouvoir

        • Patrx de BloguerUtile 31 mai à 13 h 30 min

          Toujours est-il qu’il est plus avantageux de créer son propre produit; Avantageux sur le plan financier, bien sûr, mais aussi sur le plan de ton expertise.

  • Anthony@crazy-marketing 30 mai à 14 h 14 min

    En effet l’affiliation est très bien pour débuter, mais la création d’un produit vous permettra vraiment de décoller et de vous créer un revenus solide. N’oubliez pas que le travail que vous allez effectuer à créer votre produit même s’il vous parait très important peut vous être bénéfique 2,5,10,20 ans après sa création…

  • Marjorie@Histoire à Vivre 30 mai à 14 h 34 min

    Tout à fait vrai.
    L’affiliation est cependant très bien pour débuter et commencer à gagner un peu, voire de plus en plus. Et en général, il n’y a pas besoin non plus de créer la squeeze page, la page de vente, qui demandent un minimum de compétences.
    Mais en effet, vendre son propre produit et se faire un nom en ce domaine est le plus profitable à mon sens. Après, rien n’empêche de continuer à faire de l’affiliation. Voire de combiner les deux pour augmenter son propre catalogue de produits. C’est d’ailleurs ce que je vais faire. Très bonne journée à tous
    Marjorie

  • Fort Trafic 30 mai à 14 h 54 min

     »
    Essayez de trouver des webentrepreneurs francophones qui ont réussi engendrés des centaines de milliers d’euros grâce à la publicité et l’affiliation. Vous en trouverez peu.

    Toutefois, remarquez comme il est plus facile d’identifier des webentrepreneurs à succès qui ont vendu leurs propres produits. Vous en trouverez beaucoup plus.
     »

    Normal puisqu’un vendeur de produit est facile à identifier alors qu’un super-affilié n’a pas besoin de se faire connaitre, si par exemple il utilise uniquement le trafic payant. Argument bancal donc.

    Sinon bien entendu on ne peut qu’être d’accord avec le sujet de l’article, bien sûr qu’il vaut mieux avoir un produit à vendre et pas qu’un!

  • Jérémy@relations presse 30 mai à 15 h 01 min

    Oui et non. Ca dépend du modèle économique. Je suis en train de lancer un nouveau projet basé sur le web et le modèle éco n’est pas du tout basé sur la vente de produit (ni numérique ni physique). Le modèle du business de produit d’information ça marche, c’est bien ficelé et ça permet de plutôt bien gagner sa vie si on a une bonne stratégie marketing, mais y’a pas que ça qui fonctionne, même sans avoir énormément de trafic.

    Et vendre les produits des autres, ça marche aussi. Regarde Leclerc, Carrefour, etc : ils ne vendent pas leurs produits, c’est de l’affiliation grandeur nature. Bref, rester uniquement sur le business model de la création de produit, why not, mais attention à ne pas se mettre des oeillères et à se fermer à des opportunités intéressantes.

  • Mo 30 mai à 15 h 19 min

    Bonjour,

    Ce n´est pas aussi simple que cela. Il faut avoir d’abord la motivation et le temps .
    Sans oublier les moyens logistiques et financiers pour le faire.

    Il ne faut pas laisser croire que tout le monde pourrait le faire. On se déclare pas web entrepreneur sur un coup de tête ou sur le pif….comme pour tout projet d’entreprise
    Il y a un tas d’impératifs à respecter..

    Cordialement

    • Sylvain Wealth 31 mai à 16 h 02 min

      En effet Mo! Et je conseillerais même à tous ceux qui songe à créer un produit d’y penser 2 x avant de le faire puisque je crois qu’il est mieux de faire de l’affiliation d’un excellent produit plutôt que de vendre son propre produit s’il est de piètre qualité et qu’il ne convertit pas.

  • Sylvain@référencement strasbourg 30 mai à 15 h 22 min

    C’est sûr que c’est toujours mieux de vendre ses propres produits, lorsque l’on a un site bien positionné.

    Mais derrière il faut trouver des fournisseurs, gérer les envois, faire un SAV ect. Donc le choix c’est plus de gagner moins avec l’affiliation et en faisant pas grand chose (une fois que le site est bien en place toujours) ou vendre ses propres produits en se démenant pour gagner plus.

    Dans le cas d’une activité secondaire l’affiliation est quand même plus flexible et moins chronophage. Au final tout dépends des objectifs que l’on se met et des moyens qu’on déploie pour les réaliser.

  • Changer de site 30 mai à 16 h 25 min

    Vendre ses produits est totalement différents si l’on compare des biens matériels, des bien immatériels (du dématérialisé, pour utiliser un mot à la mode), ou encore des services. Dans le cas des biens matériels, il y a tout de même une importante logistique à mettre en oeuvre.

    Commencer par de l’affiliation permet de mieux réaliser certains investissements qui sont nécessaires, parce qu’on se rend compte concrètement des volumes de ventes par types de produits.

    Donc si cela peut aider à pousser la réflexion avant de se lancer dans sa propre aventure, tant mieux !

  • vanessa@bloggingpassion 30 mai à 17 h 16 min

    Bonjour,
    je pense que l’affiliation est un bon moyen de commencer comme il est dit dans les autres commentaires. Mais vendre son propre produit crée une offre unique et si elle est demandée, oui c’est une meilleur façon. Cependant, l’affiliation peut être un complément aussi à ses produits. C’est vrai que c’est une opportunité.
    Je n’ai pas encore commencé à monétiser mon blog, mais par pure bon sens/logique, vendre son propre produit, est quand même forcément mieux. De plus vous amener des clients et des prospects au vendeur pour lequel vous travaillez. Si celui-ci vous promet une affiliation à vie, c’est à dire, dès que quelqu’un s’inscrit par votre lien d’affilié et tant de fois que cette personne achète vous avez votre commission, c’est super intéressant, mais dans le cas contraire, l’affilié est un peu perdant, vous ne pensez pas ?
    Et puis rien n’empêche à quelqu’un de créer son propre produit, quitte à même sous-traiter une partie après avoir vendu un peu en affiliation et de se créer son propre programme d’affiliation. Alors là, je pense que ça explose, si on fait le travail de prospection qu’il faut pour trouver des affiliés.
    Franchement, je ne pensais pas écrire autant, mais les idées sont venues, le sujet de l’article m’a inspiré. Ca pourrais même faire l’objet d’un article sur l’affiliation sur mon blog.
    Merci à vous deux en tous cas pour cet article, ça m’a ouvert l’esprit à beaucoup d’idées.
    A bientôt !

    • Sylvain Wealth 31 mai à 16 h 40 min

      Allo Vanessa!

      Pour répondra à ta question: « Si celui-ci vous promet une affiliation à vie, c’est à dire, dès que quelqu’un s’inscrit par votre lien d’affilié et tant de fois que cette personne achète vous avez votre commission, c’est super intéressant, mais dans le cas contraire, l’affilié est un peu perdant, vous ne pensez pas ? »

      Je crois en effet que l’affilié est perdant…

      Autres éléments importants à considérer: Les cookies!

      Les cookies ne sont pas d’une durée illimité dans le temps, il ne se transfère pas d’un navigateur à l’autre ou d’un ordinateur à l’autre.

      Aujourd’hui, l’internaute peut facilement naviguer via plusieurs plateformes informatiques différentes au cours d’une même journée.

      Rien n’est donc jamais garantie que vos commissions « réellement » dû vous seront versées…

  • olivier@entreprendre 30 mai à 18 h 58 min

    Ah l’abonnement ! grande question de nombreux sites…
    Pour garder ses abonnés, il faut leur proposer du contenu novateur …
    et la majorité des sites que je vois ne partent pas ce ce principe !
    il propose du contenu obsolète quand l’abonné le reçoit ..

    « Essayez de trouver des webentrepreneurs francophones qui ont réussi engendrés des centaines de milliers d’euros grâce à la publicité et l’affiliation. Vous en trouverez peu. »
    peux-tu me citer 10 webentrepreneurs francophones qui sont devenus millionnaires ? Alors que beaucoup présentent leur travail comme le rêve pour gagner sa vie …

    En outre, je ne suis pas d’accord avec toi quand tu dis « Observez les multinationales telles qu’Apple, Microsoft, Toyota ou McDonald. Ils vendent tous leurs produits et non ceux des autres. »… sauf que tu cites là des « intégrateurs » et non plus des fabricants. Par exemple, l’entreprise qui a fait énormément de bénéfice grâce à l’iPhone est Samsung qui en fournissait le principal composant. Ce succès lui a permis ensuite de mieux développer son propre smartphone et de concurrencer la firme à la Pomme …
    Par ailleurs, promouvoir le même produit sur un site ne veut pas dire automatiquement gain, car les visiteurs ne voient même plus la com’ alors que si on propose ( via l’affiliation ) différents produits, on arrive à cerner les besoins des clients, et c’est ce qui est le plus important.

    Dernier exemple qui démontre que l’on peut réussir en faisant la promotion de produits qui ne sont pas les nôtres: Google avec google Adsense/Adwords, dont le principe est justement d’envoyer l’internaute vers des sites qui ne lui appartiennent pas … mais qui lui rapportent !

    • Sylvain Wealth 31 mai à 16 h 56 min

      Allo Olivier. En effet, je ne pourrais te nommer 10 webentrepreneurs francophones qui sont devenus millionnaires. Par contre, si on reformule la question pour le marché anglophone ça serait beaucoup plus facile d’y répondre…

      Très intéressant ta réflexion concernant le iPhone: détail important soi-dit en passant dont j’ignorais. Mais même si Samsung a créer le processeur du iPhone pendant plusieurs années, ça n’a pas empêcher Apple de devenir une des plus grandes capitalisations boursières au monde.

      Finalement, je suis d’accord avec ton dernier point. Oui pour vendre ses produits, mais encore faut-il qu’il soit ciblé pour ses visiteurs et prospects. Cela va de soi…

  • Christian de Destresse Marketing 31 mai à 10 h 17 min

    Salut Sylvain et Cédric,

    Sujet qui m’intéresse au plus haut point pour l’instant, hein Cédric ;)

    Je trouve le principe plus ou moins incontournable, en grand marketo-économico-blogueur que je suis.

    Mais il y a juste un truc qui me démange voire même qui me gratte au point que je viens d’aller chercher une fourchette.

    « Il a accès à un levier de vitesse incroyablement puissant. Il peut annoncer sur autant site Internet qu’il le veut. Il n’est pas limité comme celui qui vit uniquement de la publicité. Il décide où il annoncera ses produits et ça ne se limite pas seulement au Web »

    Heuuu je me trompe ou il faut quand même y arriver de trouver les « autant de sites internets qu’on veut »…
    C’est là que je voudrais l’astuce.

    Si les autres vendent leurs produits ou bien travaillent en affiliation, faut arriver à se trouver une petite place chez eux, parce que même si on propose une bonne commission, il faut encore que le produit leur plaise ou qu’ils ne soient pas déjà avec une site ou blog comme un sapin de noël.

    Bref, créer c’est bien mais trouver les revendeurs, c’est pas mal aussi.

    Sauf à y aller petit à petit avec un puis deux, puis 4 etc. De toute façon si on ne procède pas comme ça, on ne fera jamais rien ;) .

    Reste qu’il faut un petit peu savoir quel temps on a devant nous pour devenir riche (un mois, trois mois, 6 grand max.).

    @+
    Christian.

    • Sylvain Wealth 31 mai à 16 h 31 min

      Allo Christian et merci pour ton commentaire!

      Pour ce qui est de mon levier de vitesse incroyablement puissant et bien, je pourrais te suggérer les annonces Adwords. En un rien de temps, tu pourras retrouver ton produit sur des centaines de sites différents en un rien de temps. Chose maintenant quasi impossible à faire avec l’affiliation d’un produit puisque Google n’est plus trop friand des liens affiliés se retrouvant dans ses annonces.

      Évidemment, comme tu t’en doutes le défi c’est de faire de cette campagne publicitaire un retour sur investissement positif.

      Pour ce qui de trouver des revendeurs, c’est vrai que c’est un autre défi. Tout est dans la valeur ajoutée! Il s’agit d’être innovateur.

  • Julie@labosmascareignes 31 mai à 10 h 25 min

    C’est beaucoup plus motivant de vendre nos propres produits que ceux des autres. Mais comment en réussir?

  • Patrx de BloguerUtile 31 mai à 13 h 38 min

    Une étape à franchir avant la création de son produit, (ou la vente de son produits) est d’asseoir sa notorieté. Apporter un contenu de valeurs pour que ses prospects puissent être interessés à acheter le produit en question.
    C’est cela le travail préliminaire à faire.
    Et là, les ventes vont pleuvoir.
    Moi, j’y pense de plus en plus, et je sais que j’y arriverai.
    Encourez-moi!!! (lool)

    Bonne journée à tous

  • Pascal 31 mai à 17 h 59 min

    Bonjour Sylvain,

    merci pour ton bel article qui correspond à ma réflexion du moment: affiliation ou création de mon propre produit? Pour ma part, je suis très intéressé par l’affiliation en raison de la multitude des produits disponibles en fonction des affinités de l’affilié. Je me dis que c’est une bonne entrée en matière car on développe progressivement son business: blog, trafic, relation.
    Ensuite, quand la machine est lancée je m’imagine bien créer mon propre produit.
    Mais bon, ça c’est mon idée.
    Bonne continuation!

  • christian@reussite 31 mai à 20 h 48 min

    Bonjour Cédric.
    Toujours intéressant comme dab, en effet il préférable de vendre son propre produit encore faut-il qu’il soit de qualité très bonne,; et d’une niche très demandée. Au sujet de l’affiliation c’est pas mal non plus- n’as tu pas démarrer avec ce système par un besoin urgent de gagner-tout le monde n’est pas doué pour créer un bon produit. Pourrais tu nous dire si l’affiliation t’as bien aidé ou pas. A bientôt et bonne vacances à ceux qui peuvent en profiter, aux autres bon courage.
    Christian

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 2 juin à 11 h 49 min

    Je n’en suis pas encore à la création de produit, mais ça me démange. ;)

    Je pense qu’il vaut mieux une multitudes de « petites rivières » qu’un seul « fleuve » car si ce dernier se tarit, c’est mort…

    En ce qui concerne l’affiliation, au début j’envoyais directement le lecteur sur le site de vente. Maintenant, j’ai rajouté une étape puisque je fais en sorte de capturer son adresse avant de l’envoyer.

    Evidemment, tout le monde comprend pourquoi: quand on a son adresse, on peut soit le relancer, soit lui proposer un produit dans la même thématique. Vous le savez, la liste est super importante.

    Quant à Adsense ou assimilés, il ne faut pas négliger cette source. Vous ne seriez pas content d’empocher 3 ou 400 euros par mois de plus vous ?

    Sam

  • MarieEve@formation html css 2 juin à 20 h 28 min

    Bonjour Sylvain,

    En plus de tes arguments, j’ajouterai qu’il est bien plus facile de vendre ses propres produits que ceux des autres. Il y a une légitimité naturelle qui fait que les lecteurs ont plus envie d’acheter le produit fait par le blogueur qu’ils suivent, qu’un produit fait par un tiers.

    Bref, créez vos produits, vous ne le regretterez pas ! (même si la promotion qui entoure sa vente prend 2x plus de temps que vraiment créer le produit !)

  • Echelle Alsace 6 juin à 10 h 52 min

    Ne perdons pas de vue qu’il est souvent moins risqué pour débuter une activité que de distribuer un produit crée par un tiers. On y perd en termes de marge mais on évite de trop investir en production et de se planter. Je pense qu’il est important de concilier les deux approches : créer ses produits et en distribuer d’autres pour avoir une marge de sécurité.

  • Sylvain @ formation secretaire medicale 6 juin à 22 h 43 min

    Salut,

    Je me lance justement dans la création de mes propres produits après quelques mois dans l’affiliation. L’affiliation c’est pas mal, mais j’ai l’impression de perdre de l’argent.. d’autant plus que 95% des pages de vente sont merdiques. Sans parler des produits eux-mêmes ;)

    • Marjorie@Histoire à Vivre 7 juin à 11 h 22 min

      Bonjour Sylvain,
      Ta remarque m’interpelle…
      Parles-tu de Clickbank ? Ou d’un autre ?
      Qu’entends-tu par « pages de vente merdiques » ainsi que des produits ? Est-ce que tes clients demandent trop de remboursements ? Sont-ils mécontents ?
      A bientôt
      Marjorie

  • Séduction par CCA 8 juillet à 23 h 33 min

    Je suis justement en train de préparer mon premier produit, qui sera intitulé la Bible de la réussite, qui regroupera une centaine de commandements sur toutes les notions qu’il faut adopter pour réussir sa vie. De plus, j’ai également dors et déjà écrit un autre E-book que j’offrirais gratuitement à ceux qui achèteront mon gros E-book, durant une période limitée. Ce sera en quelques sortes ma campagne de lancement.

    Enfin bref, j’espère que j’arriverais assez rapidement à concrétiser tout ça. Avec en premier point, la rédaction des 200 pages minimum que j’ai prévu. Un plaisir certes, mais assez long.

    Au plaisir de te lire,
    Hugo.

  • samuel@entrepreneur d'internet 7 septembre à 12 h 34 min

    Salut Sylvain,

    pourquoi le marché français n’est pas aussi développé que le marché anglophone?

    Lorsqu’on prend des exemple de blogueurs anglophones, on constate qu’il y a beaucoup qui ont d’énormes revenus uniquement de l’affiliation.

    Est-ce que la méthode qu’on utilise n’est pas à remettre en question?

    Toutefois, je pense que l’on fait plus de bénéfices avec ces produits que lorsqu’on vends les produits des autres.

Post comment

real money casinos new zealand