Avr
27

Si vous utilisez ces deux mots de 3 lettres, alors vous perdez un bon nombre de lecteurs…

Author Cédric Vimeux    Category Copywriting     Tags

Je le dis sans cesse.

Lorsque vous écrivez :

1. Vous devez écrire comme vous parlez
2. Vous devez faire des phrases courtes (16 mots maximum)

Le problème, c’est qu’il est difficile d’allier ces deux conseils. Parce que deux petits mots de 3 lettres essaient souvent de nous en empêcher.

Je vais vous dire lesquels, vous expliquer pourquoi, et vous montrer comment les chasser.

Allons-y…

raccourcir phrases

Faites-vous fuir vos lecteurs ?

Les deux mots qui alourdissent vos textes

Quels sont ces deux mots ?

Lisez la phrase ci-dessous. Je suis certain que vous allez les trouver :

Nous avons bien rencontré le commercial que vous nous avez envoyé au début du mois et qui nous a garanti que nous allions bénéficier d’une réduction lors de notre prochaine commande.

Cette phrase fait 32 mots. Elle est trop longue.

Avez-vous trouvé les deux mots qui la rallongent ? Ce sont les mot QUI et QUE.

Lorsqu’on les utilise, on rallonge inutilement la phrase au lieu de poser un point. Elle devient alors de plus en plus complexe. Et difficile à lire.

La solution ? Éliminez tous les « qui » et les « que » inutiles. Posez des points. Et réorganisez vos phrases.

Voici comment réécrire le texte précédent pour l’alléger et le simplifier.

Nous avons bien rencontré votre commercial au début du mois. Il nous a garanti de bénéficier d’une réduction lors de notre prochaine commande.

Vous voyez ? Nous avons remplacé une phrase complexe de 32 mots par deux phrases simples de 10 et 14 mots. Soit 24 mots.

Simplement en éliminant les « qui », les « que », et en réorganisant le texte.

Quelques exemples :

Les « que » peuvent facilement être remplacés par des adjectifs possessifs. Regardez :

  • Remplacez « Je fais référence à l’email que vous m’avez envoyé hier » par « Je fais référence à votre email d’hier »
  • Remplacez « L’article que Gregory a écrit est exceptionnel » par « L’article de Gregory est exceptionnel ».
  • Remplacez « Le T-Shirt que tu portes sent mauvais » par « Ton T-Shirt sent mauvais ».

Partez également à la chasse aux « qui est » et « qui sont ». Supprimez-les, tout simplement.

Exemples :

  • Remplacez « J’aime les femmes qui sont intelligentes » par « J’aime les femmes intelligentes »
  • Remplacez « Les phrases qui sont courtes sont plus faciles à lire » par « Les phrases courtes sont plus faciles à lire »
  • Remplacez « Ce blogueur, qui est fort apprécié, va devenir riche » par « Ce blogueur fort apprécié va devenir riche ».
  • Remplacez « Cet homme qui est derrière toi est un tueur en série » par « Cet homme derrière toi est un tueur en série ».

Vous voyez. On peut supprimer les « qui est » et « qui sont ». Purement et simplement (sauf dans le cas d’une question, bien évidemment).

Le plan d’action

Lorsque vous relisez votre article, faites la chasse aux « qui » et au « que ».

Utilisez la fonction de recherche de votre navigateur (CTRL + F) pour les trouver en quelques secondes.

Supprimez tous ceux qui :

  • alourdissent le texte
  • rallongent une phrase
  • sont inutiles
  • enrayent le rythme de la phrase

Gardez toujours un oeil sur les « qui » et les « que ». Vous pourrez ainsi simplifier vos phrases, éliminer l’inutile et améliorer la lisibilité de vos textes.

À vous de jouer…

Photo © Susanne Güttler – Fotolia.com

65 Comments to “Si vous utilisez ces deux mots de 3 lettres, alors vous perdez un bon nombre de lecteurs…”

  • Armelle 27 avril à 17 h 16 min

    Bonjour Cédric et merci pour ce sujet QUI m’a beaucoup plu, QUE j’ignorais et QUE je vais mettre en application immédiatement… enfin… après ce commentaire :) Beau long week-end à vous tous.
    Bien cordialement.
    Armelle

    • Des Trucs Pour Changer De Vie 28 avril à 9 h 14 min

      Excellent ! :)

      C’est parti pour la chasse ! Et ça tombe bien car j’ai un article à publier dans quelques minutes…
      J’ai déjà tendance à les éliminer naturellement ces qui et ces que.

      Un reste des journaux et flashs radio. Ils doivent être directs et percutants. Pour 2 raisons principales: le temps de parole est limité et l’auditeur doit être « maintenu en éveil »…

      Alors les qui et les que, on les oublie à la radio. Ils sont inutiles et même parasites ! ;)

      Excellent « truc » pour bloguer en tout cas.

      Sam

  • Michel 27 avril à 17 h 35 min

    Bonjour Cédric, des choses toutes simples auxquelles on ne pense pas assez. Merci..
    Cordialement,
    Michel

  • Carole 27 avril à 17 h 41 min

    Intéressant! Cela allège vraiment un texte! Merci du conseil.

    • chems@Bien Etre-Décoration-et Immobilier 20 mai à 16 h 09 min

      un super complément pour le sujet;

      cela fait penser à des phrases du genre:

      le couple, le mari et sa femme, tous les deux marchaient vers le jardin…!

      au lieu de:

      le couple marchait vers le jardin!

  • Marie-Adrienne 27 avril à 17 h 44 min

    Salut Cédric

    Ah enfin un sujet sur lequel je peux intervenir un peu ! Car je suis écrivain biographe et je pratique l’écriture toute la journée. Le blogging, le webmarketing… j’apprends encore et encore sur des sites comme le tien.

    Tu as raison d’insister sur ces fameux « que » et « qui ». Nous avons la spécialité de compliquer toutes nos phrases. Moi j’appelle cela des phrases Poupées Russes… tu ne finis jamais une phrase sans la prolonger par une autre et encore une autre… Du coup, on ne sait plus de quoi on parle.

    Jules Renard disait dans son Journal : Renoncez absolument aux phrases longues, qu’on devine plutôt qu’on ne les lit.

    Puisqu’on parle d’écriture, il est une autre grande spécialité française, ce sont pléonasmes et redondances. Voilà ce que l’on relève parfois :

    Achever complètement
    Actuellement en cours
    Ainsi par exemple
    Applaudir des deux mains
    Car en effet
    Collaborer ensemble
    S’entraider mutuellement
    Un hasard imprévu

    Lourd ! Bien sûr, mais que celui qui n’a jamais péché lance le premier dictionnaire !
    Ils sont pourtant faciles à éviter, si l’on prend l’habitude de les chercher !

    Bien à toi. Bien à tous

    • Cédric Vimeux 27 avril à 19 h 14 min

      J’adore l’expression « des phrases Poupées Russes » !

      Super imagé et très parlant. Merci :)

      Cédric

    • Marie-Noel@des e-ditionsLABELVIE 28 avril à 12 h 10 min

      S’il avait été web marketeur, Jules Renard aurait écrit :
      Renoncez absolument aux phrases longues. On les devine plutôt qu’on ne les lit!

      C’est vraiment un boulot à faire sérieusement. L’écriture pour internet s’apparente effectivement plus au journalisme. Attention blogueur, le lecteur s’habitue très vite à une écriture efficace. Et à zapper les textes et phrases à rallonge.

      Bon week-end à tous.

  • Olivier 27 avril à 17 h 44 min

    Bonjour Cédric et bonjour à tous les lecteurs!
    Ton article est excellent. Il nous rappelle combien il est important de s’exprimer clairement. C’est LA clé de voûte d’un Blog efficace. Une fois que le contenu proposé est de qualité, bien sûr;)
    PS: Le lien vers mon site est différent! C’est un nouveau blog sur l’Alcool et ses ravages! Inédit.
    Désolé pour la pub, mais ce site n’a pas vocation à être monétisé. Merci.

  • rick44 de formations-sur-internet.com 27 avril à 17 h 52 min

    Bonjour Cédric,

    Merci pour ce petit truc tout simple pour faire des phrases légères. C’est tout bête mais tellement efficace.

    Je vais faire attention la prochaine fois que j’écrirai un texte.

    Rick44

    • Cédric Vimeux 27 avril à 19 h 15 min

      Bonjour Richard,

      Les astuces efficaces sont souvent les plus bêtes ;)

      Cédric

  • FlorianL@Minceur Efficace 27 avril à 17 h 53 min

    Tiens, je vais faire attention à mes articles.
    Il se peut que je trouve beaucoup de ses fameux mots …

    Marie-Adrienne: intéressante cette liste de pléonasmes et redondances… je dois en faire réguliérement

  • Daouda@travailleur indépendant 27 avril à 17 h 55 min

    Bonjour Cédric.

    Ton article est vraiment utile. Je vais tout de suite faire la chasse au QUI et QUE dans les derniers articles.

    Le commentaire ci-dessus de Marie-Adrienne et aussi intéressant ! :)

    Daouda

  • lionel@ chef de projet web 27 avril à 17 h 55 min

    Bonjour Cédric,

    Pour éviter les « qui » où les « que », j’utilise la méthode de cet exemple :

    « une équipe qui dispose » je remplace cette phrase par celle-ci « une équipe disposant ». Cela m’aide beaucoup et allège mes phrases.

    amicalement

    • elenapoint 7 avril à 22 h 43 min

      Bonjour Lionel,

      Autant je suis absolument d’accord avec Cédric, autant je ne le suis pas avec toi.

      « Une équipe disposant » est, de mon point de vue que je partage, une expression plus lourde que « une équipe qui dispose ».

      Pour supprimer le « qui », il vaut mieux reformuler différemment la phrase, quand c’est possible, ce qui n’est pas toujours le cas.

      Bien amicalement,

      Elena.

  • Johann 27 avril à 17 h 57 min

    Ecrire pour le web a été très difficile pour moi au début, surtout après l’enseignement très académique où on nous demandait bien au contraire à alourdir au maximum nos textes alors que là il a fallu désapprendre.

    Merci pour tes précieux conseils très utiles (et non « tes précieux conseils qui sont très utiles » oui j’apprends vite ^^)

    • Cédric Vimeux 27 avril à 19 h 16 min

      Effectivement. A l’école, on apprend plus à compliquer notre écriture qu’à alléger.

      Cédric

  • Biba de NetworkingetReseauxSociaux.com 27 avril à 18 h 26 min

    Merci pour ce rappel effectivement simple mais que l’on oublie souvent.

    Biba

  • hacene 27 avril à 18 h 35 min

    Bonsoir Cédric,

    Simple et efficace,

    Merci Cédric

    Hacène

  • jacky 27 avril à 18 h 54 min

    « Ce blogueur fort apprécié va devenir riche »
    A que c’est sûr !

    • Cédric Vimeux 27 avril à 19 h 17 min

      :)

  • jaime de latitude-positive 27 avril à 19 h 16 min

    Salut Cédric :

    Comme je te dis l’autre jour, tu as vraiment un esprit pédagogue.

    Quand tu parle de rythme de la phrase, ça me chante à l’oreille car je suis musicien.

    Par contre quand tu utilise le mot éliminé, ça peut être moins drôle pour ce qui on tendance à tout garder. Comme moi par exemple ?

    Remplacer! Voila le mot qui résout le dilemme.

    Pas tout garder.
    Pas tout non plus éliminé. Mais remplacer intelligemment.

    Merci pour cette petit cour de rédaction et bonne soirée.

    Amicalement,

    Jaime.

  • Jean-Luc de Moralotop 27 avril à 19 h 19 min

    Et comment va faire Jonhnny alors.,. Ah QUE Johnny !

  • Severine@restaurant 27 avril à 19 h 36 min

    Très très bonne idée… Je l’avais déjà remarqué sur mes articles..
    Le mot « ET » aussi alourdit beaucoup mes phrases !

    A+

  • Raphael@duel-marketing 27 avril à 19 h 45 min

    Bonjour et merci Cédric
    évidemment cet article est utile,en fait en éliminant les  »qui et les que » vous utilisez de moins en moins les pléonasmes dans vos articles.Le contenu est agréable à lire.
    Merci pour ce rappel

  • Manuel @affiliation emarketing 27 avril à 19 h 46 min

    Bonjour Cédric,
    Cet article est très utile.
    Effectivement le « que » rallonge toujours la phrase et le rend plus complexe. D’ailleurs on me fait souvent la remarque. A partir de maintenant je vais faire plus attention à ces 2 mots.

    Manuel

  • Sylvie 27 avril à 19 h 56 min

    WOUAOUWWWW J’adore ce message !

    Les phrases trop longues… j’en fait presqu’un métier ! J’ai connu une auteure, dont le nom m’échappe hélas, qui avait pris le pari d’écrire tout un livre sans mettre aucun point.

    Difficile à lire !!!

    Mais elle a gagné son pari et s’est fait un nom à cause de ça. ;-)

    Un merci tout spécial à Marie-Adrienne pour son commentaire qui m’interpelle énormément. J’aimerais beaucoup entrer en contact avec toi Marie-Adrienne si tu le veux. Cédric a mes coordonnées, il pourrait te les faire suivre si tu lui demandes. D’accord?

    Sylvie

    • Sylvie 27 avril à 19 h 59 min

      :-( merdeuuuuhhhh encore une fois désolée pour les fôtes! ;-(

      • elenapoint 7 avril à 23 h 30 min

        Bonjour Sylvie,

        On ne dit pas merdeuuuuhhhh, mais zuteuuuuhhhh !

        :-)

        Bien amicalement,

        Elena.

        • Des Trucs Pour Changer De Vie 8 avril à 7 h 24 min

          C’est ce que j’ai dit pour CC21 :-(

          Tu te rappelle Elena, toi qui m’avait fait l’article sur ce concept ?

          Et Paul, il est en taule ?

          Perso, j’ai perdu 1 000 euros. Pour un plan foireux, on peut dire que c’était méga foireux.

          Côté positif: ça apprend à être plus que prudent.

          Sam

    • Cédric Vimeux 3 mai à 10 h 00 min

      Sympa de cette histoire d’un livre d’une seule phrase. Mais effectivement, cela doit être très difficile à lire (surtout qu’on ne peut pas refermer le lire pour le continuer le lendemain…)

      J’ai transmis tes coordonnées ;)

      Cédric

  • Dominique@les relations humaines positives 27 avril à 19 h 57 min

    J’interviens parce que j’ai apprécié l’article. Seulement les phrases que tu as transformées sont certes courtes mais deviennent du mauvais français (à mon avis…) :
    « Nous avons bien rencontré votre commercial au début du mois. Il nous (a garanti de bénéficier) d’une réduction lors de notre prochaine commande.
    C’est ce que j’ai mis entre parenthèse qui est mal écrit. Il aurait fallut écrire :
    « Il nous a garanti que nous bénéficierions… » ou pour faire plus simple :
    « Il nous a garanti une réduction sur… »
    Mais bon.. ne croyez pas que je veuille donner des leçons je fais aussi des fautes… je les remarque quand je relis mes articles plusieurs jours après les avoir écrits…

  • lionel 27 avril à 20 h 36 min

    Bonjour Cédric,

    C’est vrai, c’est une méthode d’écriture simple supprimant des fautes de français.

    Avec l’évolution technique des logiciels ou des programmateurs informatiques, notre français se perd. Mais,mais….
    le français est tenace, n’est-ce pas, on aime bien écrire, raconter des histoires.

    Un professeur me disait toujours :  » Pourquoi faire compliqué, alors qu’on peut faire simple ! « , un autre me disait  » Faites des phrases courtes au présent !  »

    Lionel

    • Cédric Vimeux 3 mai à 10 h 03 min

      Exact !

      Privilégier le présent est important. Cela fera certainement l’objet d’un prochain article ;)

      Cédric

  • Hélène HUG 27 avril à 20 h 55 min

    Merci pour ce conseil judicieux et très important. Ah les mots parasites… JE…QUI…QUE….bien JE prend en compte et j’assimile la leçon. Merci et à bientôt.

  • hannah@methode Tipi 27 avril à 21 h 12 min

    Eliminer les longues phrases et publier le lendemain. C’est incroyable ce qu’on peut raccourcir les textes qu’on a écrits la veille. Suis un peu d’accord avec Dominique, c’est nous qui bénéficions, pas le commercial. Mais bon, je suis certaine que tu ne fais pas ce genre d’erreur dans tes textes.

  • Mathieu Lajoie @battre le CAC 40 27 avril à 21 h 13 min

    J’ai tendance à faire des textes longs pour mon blog. On veut toujours en dire plus pour donner des bénéfices à nos lecteurs.

    Je prends en note ton truc et je vais tenter de l’appliquer :-)

  • O'gus 27 avril à 21 h 18 min

    Merci pour l’article! Je ferai la chasse au QUE et QUI qui court-circuitent mes articles!

  • Sylvie@aubonheurdelapierreblanche 27 avril à 21 h 32 min

    Bonsoir Cédric,

    Merci de ce rappel bien utile. J’ai une astuce (toute personnelle) pour éviter ce genre d’écueil :

    Je relis mes textes à voix haute. Si la « musique » des phrases accroche l’oreille, je le reprends et pratique des « coupes franches ». La lecture d’un texte doit être fluide et rythmée pour en faciliter sa compréhension et son efficacité.

    Belle soirée.

    • Cédric Vimeux 3 mai à 10 h 05 min

      Bonjour Sylvie,

      Oui, le rythme est très important.

      Parfois, laisser un qui ou un que peut être judicieux pour donner plus d’harmonie à la phrase.

      Cédric

  • Xavier@dalle composite 27 avril à 21 h 46 min

    Un conseil efficace ! Je viens de relire un article que j’ai publié aujourd’hui et il y a bien des points à améliorer du coup … je vais tâcher de reprendre ce qui est possible … les journées ne sont pas assez longue !

  • christian 27 avril à 22 h 24 min

    mercii pour le conseil !

  • Aurore 27 avril à 23 h 20 min

    Merci pour ce conseil efficace ! Je suis plutôt du genre à mettre un peu trop de « que » et de « qui ». Cela me gênait… mais je ne savais pas vraiment quoi en faire. Maintenant j’ai la solution !
    Un grand grand MERCI !!

    • Cédric Vimeux 3 mai à 10 h 05 min

      De rien Aurore ;)

  • MO 27 avril à 23 h 46 min

    bonjour Cédric

    Merci d’avoir tenté de déloger les « quI que  » de notre quotidien.
    on constate que que certains de sportifs de haut niveau; ( comme d’autres célébrités)
    quand ils répondent à ,une interview c’est du genre:
    c’est vrai que nous avons joué pour gagner..
    c’est à dire que le coach nous a dit que jouer ainsi c’était …
    Notre coach kiki estime que le score que nous avons réalisé qu’il est extra quoi,..
    Si on enlève les qui que, les phrases vont devenir orphelines.

    cdlt

    • elenapoint 7 avril à 23 h 21 min

      Bonjour MO,

      Orphelines de quoi ?

      Des fautes ? :-)

      En réalité, le langage parlé n’est pas du même ordre que l’écrit.

      Je pardonne très facilement à un non-professionnel de la parole de ne pas s’exprimer parfaitement, surtout verbalement.

      Il faut compter avec l’émotion de parler en public, la non-préparation aux questions donc l’improvisation, le manque d’habitude, et autres facteurs de stress.

      Remarque, Marie-Adrienne, que je n’ai pas écrit : la non-préparation préalable … :-)

      Ce que je ne pardonne pas, ce sont les mauvaises tournures de phrases ou carrément les fautes de français récurrentes des professionnels de la parole en public et, en particulier de certains présentateurs et journalistes de télévision.

      Ce qui est fréquent et me fait bondir à chaque fois.

      Leur texte est déjà écrit, ils ont un prompteur et ils font, parfois, des fautes de français énormes.

      Alors que le français est leur langue maternelle et qu’ils sont censés avoir un niveau d’études convenable.

      Bien amicalement,

      Elena.

  • Rodrigue@Theme Wordpress Gratuit 28 avril à 1 h 10 min

    Encore une astuce efficace, laisser le temps aux lecteurs de respirer.

    Ca me rappel ma prof de français.

    Merci

  • Marie-Micheline 28 avril à 5 h 16 min

    Bonjour

    En effet, enlever le plus possible les « que » et les « qui » d’une phrase, fait toute la différence…et en plus, ça donne un texte vraiment plus allégé. Merci pour info.

  • Suzel 28 avril à 6 h 16 min

    Bonsoir Cédric,

    Comme d’habitude ton texte m’a beaucoup plu.
    J’ai plutôt tendance à utiliser la langue écrite à la langue parlée.
    La langue française n’est pas ma langue maternelle mais je l’ai
    étudiée pendant toute ma vie scolaire et au-déla.

    Je suis brésilienne et ma langue maternelle est le portugais.Ce sont des langues soeurs
    puisqu’ elles sont originaires du latin. Je parlais français avec mes professeurs,aprés avec les étudiants mais c’est très peu. Je suis très attentive, Cédric, aux différences que tu nous apprends entre les 2 structures pour que je puisse rendre mes textes plus simples.
    Merci bien encore une fois.

    Suzel.

  • Pierre@Horizon du Vietnam 28 avril à 8 h 24 min

    Bonjour, merci pour ce billet. Personnellement, j’ai tendance a alourdir mes phrases pour être sûr d’être bien compris. Ton article est vraiment motivant et de ce pas je vais contrôler la « légèreté » des derniers articles que (pas pu faire autrement) je prépare.

  • Thierry@blog marketing 28 avril à 9 h 27 min

    Salut Cédric

    Ah que Johnny va pas être content si tu lui supprimes son que dans chaque phrase.

    Je devrais m’inspirer de cet article souvent. J’ai toujours tendance à faire des phrases trop longues. Mais je m’améliorer doucement. ;)

    • elenapoint 7 avril à 23 h 27 min

      Bonjour Thierry,

      Pour Johnny, en étant très généreux et pas trop regardants, nous pourrions dire qu’il s’agit de licence poétique ….

      Bien amicalement,

      Elena.

  • claire 28 avril à 10 h 26 min

    Bonjour Cédric,

    Bravo pour ce conseil. Ce que je retiens surtout c’est ta façon d’amener cette astuce.
    Moi j’aurai intitulé cela, naïvement j’en conviens : évitez les subordonnées. (ou moins maladroitement  » une astuce pour améliorer la clarté de vos propos » )
    Mais toi, que (oups) ce soit par ton titre ou ton plan, tu rends tout cela mystérieux, simple et intéressant.
    C’est brillant !!!!
    Bravo

    • Cédric Vimeux 3 mai à 10 h 07 min

      Merci Claire ;)

  • David @ le blog qui aide les commerces locaux 28 avril à 13 h 47 min

    Effectivement, il est intéressant de voir comme une si petite chose peut faire une grande différence !

    Je vais y faire très attention, merci pour cette astuce de Copy Writing à laquelle je n’ai jamais pensé !

    Moi qui essaye de cibler les commerçants locaux, qui n’ont pas forcément 2 heures pour me lire, simplifier mes textes est une bonne chose, et ils le seront encore plus grâce à cette astuce !

  • Myki 28 avril à 14 h 51 min

    Hi
    Je remplace « Cet article que j’ai lu et qui a été rédigé par Cdrik est magnifique » par
    « Cet article de Cdrik est magnifique »

  • Dorian@Plateforme Bien-être 28 avril à 14 h 54 min

    Un petit cours de copyrighting ne fait jamais de mal ! Et tu nous donnes un conseil judicieux. Certaines fois, on peut être très content d’une phrase que l’on a écrite alors qu’on est le seul à la comprendre…

    Dorian

    • Cédric Vimeux 3 mai à 10 h 10 min

      Bonjour Dorian,

      Ton exemple est tout à fait vrai.

      Le problème, c’est que plus une phrase est longue, plus il existe d’intonations pour la lire. Or, l’intonation peut changer littéralement le sens d’une phrase. Et sa compréhension.

      C’est aussi une des raisons pour lesquelles il faut éviter les phrases longues.

      Cédric

  • Frédéric@Créer 1 Blog 29 avril à 17 h 22 min

    Parfois, il ne faut pas faire grande chose pour simplifier sa communication. Pas besoin d’effort surhumain, juste des basiques … Merci pour cette astuce, je note & appliquerai !

  • Cédric@techniques de méditation 30 avril à 10 h 28 min

    Génial cet article ! J’essayais déjà de rédiger des phrases courtes, je vais désormais redoubler d’attention quant aux « QUI » et « QUE » !

  • Vincent@Cadeaux geek originaux 30 avril à 17 h 10 min

    Très bonne remarque, j’y ferai plus attention à partir de maintenant !

  • chems@Bien Etre-Décoration-et Immobilier 20 mai à 16 h 13 min

    C’est le ca de penser à la phrase de Victor Hugo : « le beau est plus utile que l’utile »

  • Ludovic @planning en ligne 4 juin à 18 h 44 min

    Merci pour cette astuce d écriture que je vais utiliser des aujourd hui oupsss un que :D disons merci pour cette astuce. Je vais l utiliser des maintenant.

  • elenapoint 7 avril à 22 h 51 min

    Bonjour Cédric et toutes tous,

    Cela me fait penser aux personne QUI disent :

    – Je suis quelqu’un de discret,

    Pourquoi ne pas dire, tout simplement : je suis discret ?

    ou bien :

    – C’est quelqu’un en qui j’ai confiance.

    M’enfin !

    Disons simplement : j’ai confiance en lui !

    On l’entend très communément, cette façon de s’exprimer.

    Bien amicalement,

    Elena.

  • Patrx 9 juillet à 15 h 02 min

    Ah oui Cédric, fallait y penser. Je ferai plus attention maintenant.
    Merci pour cette ènième astuce.

    A bientôt

Post comment

real money casinos new zealand