Sep
20

3 limites à s’imposer quand on travaille chez soi


Quand on travaille chez soi, on a l’impression de pouvoir faire ce qu’on veut, comme on veut, quand on veut. On jouit d’une liberté totale.

Le problème, c’est que cette liberté peut littéralement assassiner notre travail. Ou pire, notre vie de famille.

Voici trois limites à s’imposer lorsqu’on travaille chez soi

travailler chez soi

Limitez le temps

On parle souvent du problème de la procrastination, quand on travaille chez soi. On traîne, on s’éparpille, puis on remet à demain ce qu’on devait faire aujourd’hui…

C’est vrai, mais il y a aussi le problème inverse : celui de devenir un bourreau de travail, et de ne plus savoir arrêter, et travailler non stop !

Il est donc nécessaire de s’imposer des limites de temps. De vous faire un emploi du temps, comme celui que vous aviez à l’école. Avec des heures de travail, et des récréations.

Par exemple, prendre 30 minutes de récréation toutes les 1h30 de travail. Et s’imposer une heure à laquelle vous arrêtez obligatoirement de travailler. Afin de faire ce qui vous plait. Et de passer du temps avec votre famille.

L’idée, c’est que pendant vos phases de travail, vous travaillez. Sans vous laisser distraire. Et pendant vos pauses, vous vous reposez. Vous vous changez les idées. Vous passez du bon moment. Et vous ne travaillez pas !

Limitez l’espace

Quand on travaille à la maison, on fait souvent l’erreur de travailler un peu n’importe où.

On s’installe sur la table de la cuisine pour écrire un article. On répond à ses emails installé dans le sofa, face à la télé. On prépare sa journée du lendemain installé dans son lit.

Je l’ai fait pendant longtemps, mais je me suis aperçu que c’était une erreur.

Pourquoi une erreur ? Pour deux raisons :

1. Vous envahissez votre espace mental
2. Vous envahissez l’espace familiale (ou inversement)

Je vous explique :

Quand on prend l’habitude de travailler n’importe où, on finit par penser à son travail n’importe où.

Au lieu de passer un bon moment à table à rire avec ses enfants et son conjoint, on ne dit pas un mot… parce qu’on est déjà en train d’écrire son prochain article, dans sa tête…

Au lieu de rire en famille devant un film comique, on a la tête ailleurs… parce qu’on pense au prochain produit qu’on va lancer…

Bref, vous comprenez le problème.

Quoi faire ? C’est simple :

Délimitez des zones de travail et des zones de loisir.

Dans une zone de travail, vous travaillez. Aucune distraction possible. Votre famille ne doit pas venir vous déranger non plus.

Et dans une zone de loisir, vous passez du bon temps. Sans travail.

Limitez vos tâches

Il est important de limiter votre nombre de tâches journalières.

Par exemple, effectuer 3 tâches importantes chaque jour, et les avoir terminées avant d’aller chercher les enfants à l’école.

Cela aura deux avantages pour vous :

1. Vous vous obligez à effectuer vos 3 tâches importantes tous les jours. Vous n’avez pas le droit d’en faire moins.

2. Vous vous obligez à n’effectuer QUE 3 tâches importantes chaque jour. Vous n’avez pas le droit d’en faire plus (sauf rares exceptions, et à la condition de respecter vos limites de temps)

Je prends l’exemple de 3 tâches, mais tout dépend de leur durée.

S’imposer ces 3 limites permet de ne pas laisser le travail envahir la vie de famille, et inversement.

Et vous ?
Quelles sont les limites que vous vous imposez ?

Photo © WONG SZE FEI – Fotolia.com

43 Comments to “3 limites à s’imposer quand on travaille chez soi”

  • Marie-Noel@écrire un eBook 20 septembre à 17 h 13 min

    Ah! voilà enfin des conseils pour les bourreaux de travail que nous sommes!
    Mes limites sont je dois aller à mon boulot n°1, je dois recevoir mes clients boulot n°2 et je dois dormir et manger.

    C’est pas une vie j’en conviens et je vais changer tout ça sur tes bons conseils Cédric!

    Merci de te faire l’écho de mon mari! Ca va lui faire plaisir!

  • Christian 20 septembre à 17 h 19 min

    Salut Cédric,

    Ooooh là, j’ai l’impression de lire un scénario que je connais bien.
    Je me disais aussi qu’il y avait une erreur.

    Mais c’est un peu tard en ce qui concerne les limites dans l’espace.

    Le seul endroit où je n’ai pas encore amené mon ordi c’est aux W.C.

    Donc maintenant,je travaille une heure et demi puis je vais une demi-heure aux W.C.

    Toute une journée de travail comme ça!

    Enfin, ça m’a donné une idée, je vais créer un blog sur les hémorroïdes.

    Merde (c’est le caca de le dire) j’ai pensé boulot aux W.C. C’est foutu,je vais devoir déménager.

    Dans le prochaine appart je commencerai par aller aux chiottes avec mon ordi.

    Ca me laissera plus de place pour mes loisirs.

    @+
    Christian.

    • Samy 20 septembre à 17 h 27 min

      Christian, j’ai beaucoup ri :)

      Merci

    • Christiane 21 septembre à 4 h 32 min

      Lolllll, tellement drôle

      Christian tu es trop tordant :-)

      Christiane

    • Alexandra @ L'univers de l'attraction 23 septembre à 0 h 44 min

      J’adore ta façon d’écrire Christian, j’ai été faire un tour sur ton blog ;)
      Ne change surtout pas, ton style sort de l’ordinaire et c’est tout à ton honneur!
      Du coup je fais un peu de pub pour toi, j’ai rajouté un lien vers ton site dans ma liste de blogs favoris ;)

    • Maxime@MerciDuConseil.Fr ! 12 novembre à 23 h 31 min

      +100 Christian
      J’aime !

  • Malika 20 septembre à 17 h 19 min

    Je suis très irrégulière dans mes résolutions. Je me bloque souvent à cause des difficultés techniques

  • Thierry@blog marketing 20 septembre à 17 h 28 min

    Salut Cédric

    Si on a pas d’obligations familiales, on est avantagé. Je ne m’impose aucune limite. Je vais faire des journées de 12 heurs voir plus, ce qui me permet de préparer et de prendre de l’avance sur certaines tâches.

    Et en contre-partie, je me retrouve quelquefois à ne pas mettre les pieds chez moi pendant 5 jours ou une semaine. Dans ce cas là, la seule obligation que je m’impose est de répondre aux commentaires de mon blog.

    Le problème, si on peut dire, c’est que je n’ai jamais réussi à planifier plus d’une semaine. Du coup, certaines fois quand je rentre, je dois directement repréparer une nouvelle semaine d’avance.

    Thierry

  • Cédric (le vrai) 20 septembre à 17 h 31 min

    Merci pour cet article, ça va me faire du bien.

    Il est 23h34, j’ai bossé toute la journée, et je suis sur le lit devant la télé avec mon fils de 2 ans à mes côtés.

    Il est temps que ça cesse !
    –Cédric

    • Charlotte forme jeunesse 21 septembre à 8 h 07 min

      Bonjour Cédric le vrai,

      j’espère que ton fils dort à cette heure, mais la pollution sonore, vaut mieux éviter pour un bébé.

      Amicalement, d’une mamie.

      Charlotte

  • Jacques@secret-beaute-interieure 20 septembre à 17 h 42 min

    Bonjour,
    J’ai été indépendant et j’ai travaillé chez moi dès la fin des années 80, comme expert judiciaire et expert d’assurances.
    C’est vrai que j’avais beaucoup de difficultés à ne pas remonter dans mon bureau après le souper, surtout que les émissions TV sont souvent insipides et inintéressantes.
    C’est à cette époque que, quand je n’étais pas en mission à l’extérieur, j’interrompais systématiquement mon travail vers 11h30 et vers 18h30 pour aller … préparer le repas !!
    Une véritable détente pour l’esprit que de concocter un bon petit plat. Là, mon imagination de chimiste prenait le dessus.
    Depuis ma retraite, en 2003, j’ai toujours tout autant d’occupations, et je conserve au minimum ces deux interruptions « cuisine », sans oublier mes promenades méditatives en forêt. Pour moi, la vie de famille est importante.
    Merci pour ce rappel
    Jacques (Bruxelles)

  • Armelle@le blog du mlm 20 septembre à 17 h 54 min

    Bonjour,
    C’est rigolo, je viens d’écrire un post : « Avez-vous l’état d’esprit nécessaire pour travailler à domicile ? » mais qui met en garde contre l’effet inverse.
    Je vais donc de ce pas rajouter un lien vers votre article pour les acharnés du travail :)
    Merci et belle soirée à tous.
    Armelle

  • Eric Hebting 20 septembre à 18 h 00 min

    Merci Cédric :) J’aime beaucoup cette idée de 30 minutes de « récréation » pour une heure et demie de travail. J’aime également l’idée de mener à bien 3 (ou plus ou moins) tâches importantes par jour.

    Ton article tombe à point nommé pour mon emploi du temps à revoir :).

    Mes limites ? Dormir, Manger, Faire du sport, Passer un peu de temps avec ma famille, mon travail salarié, et bien entendu mon activité indépendante.

  • Julien 20 septembre à 18 h 37 min

    C’est vrai qu’au départ on peut être dans un cas, c’est à dire la désorganisation, l’éparpillement et qu’au bout d’un certains temps on y passe trop de temps par jour surtout quand on cumul avec une journée d’emploi principal !

    On est à fond mais un peu trop …
    Allez-y mollo avec vous même.

    Merci beaucoup pour cet article
    Julien

  • Jérémy@SEA 20 septembre à 19 h 03 min

    En effet, travailler chez soi n’est pas toujours une chose facile. De plus en plus de travailleurs indépendants choisissent le Coworking pour rompre avec la solitude et le manque de synergies ! A méditer ;)

  • Benoît@coaching de vie 20 septembre à 19 h 13 min

    Excellents rappels Cédric,
    Ce sont des choses que je préconise également.

    D’ailleurs parfois, on prend des libertés avec ces « règles »
    et on sent tout de suite la différence : manque de concentration,
    étalement des tâches dans le temps…

    Tout cela requiert donc une certaine auto-discipline le temps
    de mettre les bonnes habitudes en place. :)

    Benoît

  • Hafid de Bon plan internet 20 septembre à 19 h 31 min

    Merci pour les conseils.
    C’est vrai qu’il faut se fixer des limites, moi je suis du genre à travailler toute la journée sans arrêt. Mais bon c’est parce que c’est le début dès que je vais commencer à être plus indépendant financièrement je vais me fixer des horaires fixes.

    Merci

  • Christian 20 septembre à 19 h 32 min

    Bonjour Cédric,

    Effectivement on a du mal à couper, et je te remercie de nous le rappeler. En ce qui me concerne, j’ai une pièce bureau donc cela simplifie un peu la séparation domicile /bureau. Par exemple, le matin je prends mon café, puis je me rends à mon bureau. Il suffit de monter l’escalier, mon bureau est à l’étage.
    Mais attention, nous les indépendants nous sommes parfois accroc à notre business.
    N’oublions pas qu’il faut travailler pour vivre et non pas vivre pour travailler, même si si souvent, notre travail est une passion.

    Amicalement
    Christian

  • Nabil 20 septembre à 20 h 06 min

    Bonjour,

    Un article de qualité pour tous ceux qui travaillent depuis leur domicile et qui reflètent bien l’activité du travailleur qui veut vivre de son business. L’idéal est certes de se conformer aux règles prescrites dans cet article, mais la réalité est différente sur le terrain. Qui s’accordent 30mn de repos tous les 1h30? Pas beaucoup je pense? Et pourtant c’est un bon conseil, alors essayons de le suivre pour préserver notre vie de famille.

    Nabil

  • hannah@techniqueTipi 20 septembre à 20 h 34 min

    Bonsoir Cédric,
    Avant, j’étais fonctionnaire et je croyais que je travaillais!
    Maintenant je suis libérale et je travaille chez moi et je
    suis devenue un monstre de travail.
    Il n’est rare que je réponde à un commentaire à minuit!
    Il faut impérativement réinstaller la récré avec les B.N
    Maintenant que je travaille pour moi je peux chanter
    avec les autres que les fonctionnaires sont des grands
    fainéants qui s’ignorent ;-)

    • Des Trucs Pour Changer De Vie 21 septembre à 7 h 56 min

      Je confirme ce que tu dis. Je suis (encore) fonctionnaire.

      Je sais qu’on va me dire que ce n’est pas partout et bla bla bla. N’empêche que en général, le fonctionnaire ne vit pas sur la même planète quand il parle de travail.

      Souvent, ça consiste pour lui à venir dans un lieu à des horaires à la minute près et à occuper l’espace temps.

      Mais ce n’est pas le sujet de l’article… Comme beaucoup, quand je « bosse » à la maison, je me reconnais dans tout ce qui est dit. On a souvent du mal à se situer entre boulot et loisir.

      Et je rajouterai qu’en plus il y a ceux qui disent:  » tu as de la chance, tu es à la maison », sous-entendant « tu ne fous rien, tu es en vacances tout le temps ».

      Grrr. Et tout en disant ça, ils n’hésitent pas à venir te déranger n’importe quand. Ben oui, puisque tu ne bosses pas….

      Sam

  • emmanuelle 20 septembre à 21 h 07 min

    Bonjour,
    personnellement, depuis que je suis écrivain public à mon compte, je travaille à domicile. Alors, pour tenter d’éviter la procrastination, je suis un emploi du temps assez précis et je note la veille, sur mon agenda, quelques tâches impératives. C’est sûrement un peu idiot, mais le fait de le noter ainsi me rend, en quelque sorte, « obligée » de le faire :-)
    Je ne peux par contre pas appliquer le conseil de m’isoler, car je manque de place chez moi….
    S’organiser me paraît une condition sine qua non pour avancer dans son travail, sinon, c’est trop facile de s’occuper à autre chose, quand on est chez soi!

  • Jean-Marie 20 septembre à 21 h 46 min

    Bonjour Cédric

    A mon humble avis il est important d’abord comme tu le soulignes dans l’article de s’établir un calendrier avec des plages de travail et de détente. Privilégié l’un et réduire n’est pas trop la solution.. Je pense qu’il est important de trouver un équilibre et de le maintenir. Mais j’avoue qu’il n’est pas toujours évident surtout lorsque l’on travaille chez soi. Cela demande également de se forger un état d’esprit .

    Jean-Marie

  • Michel@Changer-Gagner 20 septembre à 21 h 59 min

    On limitera d’autant plus l’espace à une pièce (pas forcément petite) qu’on peut déduire de ses impôts (en fait, les passer en charges) une quote part de ses intérêts d’emprunt sur sa résidence principale quand on exerce à la maison.

    Donc, délimiter à un bureau pour être clair avec l’administration fiscale.

  • laurent 20 septembre à 22 h 09 min

    Bonjour Cédric
    Ton article décrit bien les soucis du travail à domicile car si on a pas d’endroit tranquille c’est la distraction assurée ;le trafic, les enfants etc…. Pas facile de travaille en étant concentré dans ces conditions. Quand aux plages horaires ce n’est pas facile de s’imposer des heures de travail fixe alors que le but est d’avoir une souplesse de travail. Pour moi cela a été dur et j’avais perdu beaucoup de temps avant de trouver mes marques. Je pense que tout le monde ne peux pas fonctionner de la même manière, tout dépend de la vie de famille.
    A bientôt

  • Jacky@vendeyrs de rêves 21 septembre à 7 h 24 min

    Fort bien vu !
    Moi perso mon boulot à mon compte me donne des insomnies. Du coup je me lève souvent à 4 h du mat pour me jeter sur le Pc.
    Mais heureusement çà réveille le chien qui insiste pour que l’on commence la journée par s’aérer .;-)
    Bref je bosse à n’importe qu’elle heure mais me suis fixé de ne pas dépasser 20h.. Histoire de me détendre et me reposer ou aller festoyer…

    Mon cas s’est agravé depuis que je suis devenu blogueur. Serait ce une nouvelle drogue ? En tout cas çà me détend et me permet d’écrire, des commentaires, des articles sans m’obliger à me lancer dans des romans. Car cette activité nécessite une quiétude et indépendance de temps et d’esprit assez terrible pour soi et son entourage.

    Mais bon dans l’ensemble je suis très satisfait de ne plus dépendre que de moi même et de ne plus avoir de patrons depuis que j’ai changé de vie. *

    Bon courage aux bourreaux de travail

    * Ce qui a rendu ma mutation professionelles possible est conté à la fin de mon livre Maroc le découvrir l’aimer s’y installer : http://jadidalocations.com/blog-maroc/jacky-maroc

  • Fred du blog "Ecrire... et s'enrichir !" 21 septembre à 9 h 28 min

    Me concernant, le problème se situe au niveau de la limitation en temps, qui est corrélée à la limitation des tâches que je me fixe.
    Donc en cette phase de lancement de mon nouveau blog, c’est travail, travail !!!
    Mais une fois ce lancement passé, il faudra en effet que je veille à reprendre un rythme « normal » dans un premier temps, et que je profite ensuite.
    En attendant, qu’il est dur de se concentrer sur autre chose que son blog, tellement il y a à faire et que c’est passionnant. Tout est dans l’organisation.
    Aussi, il est plus facile de s’obliger à s’organiser et se fixer des limites si on vit en famille que si on est seul. Dans le premier cas, la famille est là pour nous tirer les oreilles et nous remettre dans le droit chemin si on se relâche. Dans le second cas, cela demande beaucoup plus d’investissement pour se prendre en main.
    Merci beaucoup pour cet article.
    A bientôt,
    Fred

  • Fabien Henon 21 septembre à 12 h 00 min

    Article très intéressant, c’est vrai qu’on se laisse vite envahir par le travail à domicile et qu’on fini par ne penser qu’à ça.
    Je m’efforce de rectifier le tire en m’organisant d’avantage.

    Merci pour cet article !

  • Stéphane@elecinfo 21 septembre à 12 h 04 min

    Bonjour Cédric

    Pour le point numéro 1 je l’avoue je suis un bourreau de travail,pas de limite, pas d’horaires, pas de jour précis.

    Très loin de la semaine des 4h.

    Quand on aime on ne compte pas, ça peut faire sourire mais j’aime mon travail.

    Pour le point numéro deux, dès le début j’ai imposé mon secteur, jamais devant la télé, jamais en famille, mon espace de travail est exclusivement réservé à celui-ci.

    Concernant le point numéro trois, sauf une urgence effectivement je me tiens au planning, il faut priorisée ses tâches.

    Trop de dispersion tue la concentration.

    Avec le temps vous serez capable de déterminer le temps à accomplir pour une tâche.

    Amicalement
    Stéphane

  • M-C@abdos homme 21 septembre à 13 h 03 min

    Le problème de vouloir tout faire à n’importe quel moment se pose en travaillant à domicile. La discipline reste le mâitre mot dans cette histoire. Car c’est seulement avec la discipline que l’on peut garder le focus sur ses objéctifs. Sinon, tout sera remis au lendemain, et finalement, rien ne sera fait.

  • Edouard 22 septembre à 13 h 57 min

    hm… très juste. facile à comprendre ! :d. Difficile à faire :(.

    j’ajouterai – « on a l’impression d’être libre de faire et d’organiser la journée comme on veut » mais aussi « on a l’impression d’être tout le temps au travail », de 8h à 24h.

    Ma solution pour bien travailler à la maison.
    c’est sortir de la maison. :d

    4 h de travail organisé à la maison, le matin.
    le reste – pendre des rdv avec des partenaires + du travail entre des rdv – ça bosse mieux dans un McDo 2h entre des rdv, qu’à la maison, ou il y a tout sorte de distractions.

  • Thibault de Comment Rentabiliser son Site Web 22 septembre à 19 h 07 min

    Ah… le problème de la procrastination et de l’efficacité dans le travail quand on bosse depuis chez soi !

    Je pense que tous les gens qui ont, un jour, eu dû faire face à cette situation ont certainement connu ce problème.

    Moi, personnellement, après une période de « mise en jambe », c’est assez vite venu. Je me rappelle simplement de mon objectif, de pourquoi je suis là et puis j’essaye de limiter au maximum tout ce qui est distraction inutile (Facebook, twitter, Google Actu, etc.).

  • Benoit Savard 23 septembre à 1 h 42 min

    Qu’est-ce que tu donneras comme conseils, lorsque nous n’avons pas la tête a travailler. Quand notre créativitée manque a l’appelle et quand nous sommes aux ralentie, est-ce que tu conseils de s’arreter et d’aller faire du sport ou bien tu conseils de continuer à travailler? Bref, qu’est-ce que tu fais lorsque ca t’arrive?

    Merci d’avance

    Benoit

  • jacques@navette aeroport 24 septembre à 14 h 33 min

    Tout à fait d’accord avec toi. J’insisterai sur la limite de temps. Vu que l’on est pas au bureau on a tendance à se surcharger de travail. Et bien je pense qu’il faut se fixer des horaires, comme au bureau. Je travail de 8 à 18h avec une heure de pause, si on a pas fini le boulot, ce sera pour demain.

  • nesk@graphiste freelance Lyon 25 septembre à 15 h 18 min

    Difficile d’arrêter de travailler en fin de journée quand il reste des taches.
    Le coup de la pause sportive est super bénéfique, encore faut-il avoir une heure devant soi.

  • Romain@artisan du bois 26 septembre à 11 h 53 min

    C’est tout de même difficile de se fixer des limites, pour ma part je fais des sites pour des clients après mon boulot, et c’est pas toujours évident, défois trop calme défois trop chargé !

  • Fabrice@Blog voyage 29 septembre à 1 h 35 min

    Un petit rappel qui fait pas de mal:-)

  • Benjamin Challoy@Comment-Faire-Blog 2 octobre à 23 h 50 min

    Pour ma part, je dois faire un emploi du temps pour mon blog à côté de mon emploi du temps d’étude ;)

    Sinon, il est vrai que je m’impose aussi un temps maximum par jour pour venir sur mon domaine. Car pour moi, sinon cela prendrait sur mes études, et donc mes études prendrait sur le peu de temps que j’ai de liberté par semaine, et ca serait la fin de ma vie sociale avec amis, famille , les sorties, moments de calme etc etc.

    De toute façon, ceci reviens au principe même de la création d’un blog. En effet, pour créer un blog, il faut se fixer l’objectif de celui-ci. Ici on parle de fixer des objectifs pour une journée. Le principe est exactement le même, mais à ampleur moindre. ;)

    Mais sinon, il faudrait demander à rajouter des heures dans une journée ;) Ca pourrait en aider plus d’un, moi le premier !

    • Ed 3 octobre à 9 h 25 min

       » rajouter des heures dans une journée ; »
      Ça pourrait aider, effectivement.

  • Johan@ebookjardinage 3 octobre à 22 h 57 min

    Merci pour ces sages conseils qui vont préserver ma santé et ma famille, surtout quand on a des ados….sic !! Un grand Merci. Super votre blog !!

  • Nathalie - Passion Huiles Essentielles 25 octobre à 11 h 46 min

    Bonjour Cédric,

    Je lis ton article un peu tard mais je le comprends d’autant plus !

    Pour avoir passé 15 jours devant le PC à retrapper un retard accumulé dans mes emails et mes articles, je peux dire que je l’ai payé cher ! 3 jours de migraines (moi qui n’en avais plus !).

    Tu as parfaitement raison, il faut se ménager de « vraies pauses » et choisir l’endroit approprié pour pouvoir faire du bon boulot.

    Et puis, même quand on est passionné, trop de boulot tue le boulot ! J’ai fait une overdose d’ordinateur et je m’y remets plus doucement pour que cela n’arrive plus…

    Bonne journée les blogueurs :)

  • "Nicolas@Coworking Montpellier" 3 juillet à 20 h 29 min

    Ton article décrit bien les soucis du travail à domicile car si on a pas d’endroit tranquille c’est la distraction assurée ;le trafic, les enfants etc…. Pas facile de travaille en étant concentré dans ces conditions. Quand aux plages horaires ce n’est pas facile de s’imposer des heures de travail fixe alors que le but est d’avoir une souplesse de travail. C’est dans ce sens que les espace de coworking qui éclos un peu partout est une bonne chose…

  • Matthieu@Coach Nantes Tenzing 5 août à 15 h 12 min

    Merci pour cet article. Je le mets en écho au phénomène de procrastination. Les 3 piliers Espace/Temps/Tâches me semblent adéquats aux enjeux de procrastinateurs. Toutefois, comme j’ai pu le signaler dans une interview auprès de Radio France dans le cadre de la journée mondiale de la procrastination, le mécanismes qui sont à l’œuvre sont tout aussi puissants qu’ils sont invisibles. Merci beaucoup en tous cas.

Post comment

real money casinos new zealand