Fév
24

Une histoire d’âne, une histoire de vin, une morale, et un COUP DE GUEULE :(

Author Cédric Vimeux    Category Infoproduit     Tags ,

Lisez ces 2 histoires…

Parlons de leur morale…

Et voyez pourquoi j’ai décidé d’arrêter les événements sur VM. Tout au moins tels qu’ils étaient jusqu’à présent…

coup de gueule

Le concours de chant

Un jour, un hibou qui avait vécu en captivité arriva dans la forêt.

Il expliqua alors à tous les animaux quelles étaient les coutumes des hommes.

Il leur raconta par exemple qu’il y avait des « émissions » dans lesquelles les hommes votaient pour élire le meilleur chanteur. Et ils décidèrent d’en faire autant.

Tous les animaux de la forêt se réunirent, et chantèrent sur une petite scène improvisée. L’un après l’autre.

Les votes se feraient au suffrage universel. Chaque animal aurait le droit de voter.

Après que chacun d’eux ait chanté et voté, le hibou se mit à décompter les votes…

« Le premier vote est pour… l’âne ! »

Quelques applaudissements timides.

« Le second vote va pour… l’âne ! »

Les animaux commencèrent à se regarder les uns les autres. Surpris.

« Troisième vote pour… l’âne ! »

« Quatrième vote pour… l’âne ! »

Et le décompte continua ainsi. Toujours pour l’âne.

Chacun savait qu’il n’y avait pas de chant plus pénible que l’insupportable braiment de l’âne. Mais tous comprenaient ce qui se passait.

À la fin du décompte, le cri strident de l’âne fut élu « Plus Belle Voix de la Forêt ».

Comprenez-vous la morale de cette histoire ?

Je vous en parle dans un instant, mais avant cela, lisez également celle-ci :

La suppression des impôts

Il était une fois un Roi, bon et généreux, qui cherchait un moyen de supprimer les impôts. Il détestait prendre l’argent de son peuple.

Un jour, il eut une éblouissante idée…

Son royaume était couvert de vignobles et comptait 15.000 habitants. Ces derniers vivaient bien, grâce à l’exportation du vin.

Son éblouissante idée, la voici :

Chaque année, à l’époque où le vin était mis en bouteille, chaque habitant devra venir dans les jardins du Palais et verser un litre de leur meilleur vin dans un grand tonneau construit pour l’occasion.

La vente de ces 15.000 litres de vin permettra alors d’obtenir l’argent nécessaire au budget de la Couronne. Le Roi pourrait ainsi supprimer les impôts.

La nouvelle se répandit dans tout le Royaume. Les habitants étaient heureux comme jamais, et célébraient la grande bonté de leur Roi.

Puis le jour de la contribution arriva…

Un par un, chaque habitant du Royaume versa un litre de son meilleur vin dans le tonneau gigantesque.

Cela prit des heures, mais tout le monde y participa.

Après que le dernier habitant ait versé le dernier pichet de vin dans l’énorme tonneau, le Roi apparu, une coupe en or à la main. Sous un tonnerre d’applaudissements.

« Mon cher peuple. Je suis heureux de voir que chacun de vous s’est présenté et a versé un pichet de son meilleur vin dans ce tonneau. Je vous en félicite. Et la meilleure façon de vous rendre hommage, c’est de boire à votre santé la première coupe de ce divin nectar. »

Un serviteur remplit la coupe d’or et la donna au Roi.

Il la leva au ciel et souhaita longue vie à son peuple. Puis il approcha la coupe de ses lèvres…

C’est là qu’il vit quelque chose d’étrange : le vin était transparent.

Il le sentit. Le vin n’avait pas d’odeur.

Il le goûta. Le vin n’avait aucun goût.

Il demanda une seconde coupe. C’était pareil. Une troisième. Toujours pareil. Puis, il vérifia le tonneau…

Il était rempli de 15.000 litres d’eau !

La morale de ces deux histoires

Parfois, une personne ne fait pas les choses comme elle le devrait, parce qu’elle pense que son action est si insignifiante qu’elle sera sans conséquence.

Le problème, c’est que des actions insignifiantes peuvent couler un système, si elles sont répétées en masse.

Chaque animal de la forêt pensait qu’il était le seul à voter pour l’âne. Que son vote serait anodin. Mais l’âne fût élu « Plus Belle Voix de la Forêt. »

Chaque habitant du Royaume croyait que verser un litre d’eau à la place du vin serait sans conséquence. Que personne ne noterait la différence. Mais le tonneau fut rempli d’eau.

Pour mes événements, c’est pareil…

Ils sont construits sur le principe de l’effet de levier. Le fameux « L’union fait la force ». Parce qu’il est plus facile de déplacer un rocher si on est nombreux à la pousser, même si on est gaulé comme des coton-tiges.

Malheureusement, certains participants ne jouent pas le jeu.

Ils votent pour l’âne. Ils mettent de l’eau à la place du vin. Ils ne poussent pas le rocher… Et ne distribuent pas les livres, tirés des événements auxquels ils ont pourtant participé.

L’événement ne se termine pas au résultat des votes. Au contraire. Il DÉBUTE quand commence la distribution du livre.

Parce que c’est de la distribution en masse du livre que découlera l’effet viral. Celui qui permettra VRAIMENT à chaque participant d’obtenir du trafic, sur la durée.

Merci aux participants qui ont joué le jeu et qui ont distribué le livre. Et merci aux autres d’y penser ;)

Je n’ai pas envie de jouer au gendarme. Je suis bien trop paresseux pour cela.

Mes prochains événements seront différents.

Certains en seront ravis. D’autres moins…

Photo © Manuela Krause – Fotolia.com

62 Comments to “Une histoire d’âne, une histoire de vin, une morale, et un COUP DE GUEULE :(”

  • Thierry@blog marketing 24 février à 12 h 11 min

    Salut Cédric

    Dommage que tout le monde ne suive pas le mouvement.

    C’est pourtant bénéfique à tous. Je suis curieux de voir quelle technique tu as choisi pour remédier à ce problème.

    Te connaissant un peu, je ne doute pas de l’efficacité de cette technique.

  • MARIE ANNE 24 février à 12 h 24 min

    merci de cet article qui permet de mettre les pendules à l’heure;j’ai pris note de ce message
    et à tres bientot
    amicalement
    MARIE ANNE

  • Docteur Greg@Virtuose 24 février à 12 h 24 min

    Coucou Cédric,

    Grand merci pour ce recadrage.

    Je me sens un peu visé par ton article : pour l’instant, je n’ai pas encore distribué le livre de l’évènement « Ecrire un article efficace ».

    Or, j’y ai d’autant plus intérêt que j’ai gagné le concours. Ce n’est donc pas de la « mauvaise » volonté » ou une histoire de mauvaise éthique. Surtout pas !

    Pourquoi je ne l’ai donc pas encore fait ?

    Tout simplement pour des problèmes de technique ! Je te renvoie aux commentaires de BK sur ton article d’hier.

    Je débute dans le bidouillage, Ca parait peut-être tout con, mais pour les gens comme moi, savoir comment distribuer un cadeau, ça n’est pas évident.

    Comment créer un lien pour proposer l’ebook en téléchargement sur une page ? Où « héberger l’ebook sur la page » de façon permanente, pour que le livre soit toujours visible et téléchargeable dans la sidebar ?

    C’est sans doute Easy pour les gens qui gèrent.

    Mais pas pour moi.

    Je n’ai pas encore bien pris le temps de chercher, et de le faire.

    Mais je le ferai. Et ça, je te l’assure, c’est certain :-)

    Vivez tous une belle journée.

    Grégory

    • Thierry@blog marketing 24 février à 12 h 37 min

      Bonjour Greg

      Il suffit d’uploader l’e-book sur ton hébergement et pour proposer le téléchargement de faire un lien vers l’endroit ou tu l’as placé.
      Si tu as placé ton e-book dans un dossier appelé produit par exemple, le lien de téléchargement sera http://www.tonSite.com/produit/TitreDelEbook

      • Docteur Greg@Virtuose 24 février à 12 h 59 min

        OK Thierry !
        Merci beaucoup pour l’info ! Précieux gain de temps.
        Je vais tester tout ça et mettre le lien de l’Ebook dans l’article que j’avais écrit pour remercier les votants.

        Heu… j’ai besoin d’une précision par contre : dans quel endroit de mon serveur il est plus indiqué de le mettre ?
        Mon dossier Ebook, je le dépose où exactement quand j’arrive sur Filezilla… ?

        • Thierry@blog marketing 24 février à 13 h 10 min

          Ma réponse va être un peu longue pour que tu comprennes bien. Je fais un article et je le poste d’ici 1 heure et je passerai mettre le lien. :)

          • Cédric Vimeux 24 février à 18 h 10 min

            Merci pour ton initiative, Thierry ;)

            Cédric

        • Bolivar 24 février à 14 h 21 min

          Thierry,

          J’attends religieusement ton article en réponse à Greg qui pourra certainement m’aider.
          En réponse à cedric, je dirais que j’ai pas encore fait ce qu’il attendait de nous tout simplement parce que mon blog est entrain d’être finalisé.

          Je profite aussi signaler que j’ai pas pu personnaliser le dernier livre sur « Comment écrire des articles ». Depuis sa parution, j’ai essayé et ayant échoué à cinq tentatives de le personnaliser, j’ai par la suite oublier de signaler le problème à Cédric, car trop bousculé par la finalisation de mon blog.

          J’attends donc l’article de Thierry et je m’y mets.

          • Thierry@blog marketing 24 février à 14 h 33 min

            Voilà, j’ai terminé l’article pour vous aider à mettre votre e-book en ligne. J’espère qu’il vous aidera. :)

    • Cédric Vimeux 24 février à 18 h 10 min

      Salut Grégory,

      Non, ne te sens pas visé.

      Je vise surtout ceux qui ont participé à plusieurs événements, mais n’ont distribué aucun livre.

      Ensuite, pour la « technique », il suffit de demander ;)

      Cédric

  • Johann 24 février à 12 h 25 min

    Les histoires illustrent bien la morale. Ca me rappelle le livre: the power of small.
    Même au niveau individuel, la somme de nos actes les plus anodins peuvent nous rapporter bien plus par la suite, sans même qu’on y attende.
    Ca m’inspire un article d’ailleurs :)

    J’ai hâte de voir quelle tournure va prendre les concours. Personnellement j’ai pas participé aux derniers car je savait pertinemment que je n’aurai pas le temps de « jouer le jeu » comme il le faut car je préfère faire les choses bien, dans les règles.

  • Yvon@copywriting 24 février à 12 h 31 min

    Salut Cédric

    J’ai adoré tes deux histoires. Et leur morale est on ne peut plus vraie.

    Par contre je n’ai pas trop compris le pourquoi de ton coup de gueule. Est-ce parce que tu n’as pas eu assez de participants à ton dernier évènement ? Pas assez de votes ? Ou parce que certains qui avaient dit qu’ils distribueraient le livre formé ne l’ont pas fait ?

    Ce serait sympa de faire un petit débat pour essayer d’améliorer un peu ces expériences d’évènements. Ou de trouver des idées pour rendre le truc un peu moins ennuyeux pour toi.

    Je pense – mais ça ne reste que mon avis – que lorsque l’on en fait trop (d’évènements) à terme, les gens doivent s’essouffler.

    Et je pense également que le temps est une composante importante de tout ça. Le choix du sujet aussi.

    Par exemple, ton dernier sujet était à mon avis pas adapté à tes membres ou à ton lectorat. Le référencement reste assez technique, et peu peuvent vraiment se targuer de bien connaître ce sujet. Moi-même je suis assez nul, car cette partie du business ne m’intéresse pas du tout, même si on en a besoin. Mais il aurait été totalement malvenu pour moi de participer à cet évènement.

    J’ai lu néanmoins tous les articles proposés, et ai voté (pour le « papy », je crois). Mais il faut bien reconnaitre que je n’ai rien appris de vraiment révolutionnaire dans tous ces articles. Ce qui me semble normal du fait qu’il est toujours plus sûr de s’adresser à un médecin pour avoir un diagnostic d’une grave maladie, plutôt qu’à un aide soignant, qui fait de la médecine occasionnellement et parce qu’il y est obligé.

    Le référencement se traite par des SEO, et non par des gens qui en font accessoirement parce qu’ils y sont obligés par leur métier.

    Ceci étant dit, voici quelques suggestions pour tes futurs évènements si tu en refais (ce que j’espère) :

    > Je pense que plutôt que de chercher d’autres sujets, tu devrais peut-être faire tourner tes évènements toujours autour des mêmes thèmes. Ca permettrait à ceux qui n’avaient pas eu le temps de participer de s’y coller la fois d’après.

    > Je pense qu’un évènement par mois, c’est bcp trop. Un tous les deux mois voire un tous les 3 mois serait bien suffisant et permettrait de faire une meilleure sélection et de laisser plus de temps à leur organisation. Par exemple, pour je ne sais plus lequel, tu as fait une sorte de teasing très sympa à la fin pour les votes, qui avait été très apprécié.

    J’imagine qu’il ne t’est pas possible de faire ça à chaque fois car il y a en a trop. Donc n’en mettre qu’un tous les 3 mois permettrait de faire les choses de manière plus efficaces à mon avis.

    > Peut-être devrais-tu revoir le système de proposition des articles. Dans la sphère « blog de cuisine », ils ne font pas comme toi. Les évènements sont fixés un jour précis à une heure précise. Genre : Le lundi 15 mars à 8:00, chacun publiera son article en même temps et les votes démarreront. Ils se termineront le 30 mars à 14:00.

    Ainsi, chaque article a la même chance.

    Voici quelques idées qui peuvent t’ouvrir quelques perspectives. N’hésite pas à me dire ce que tu en penses, ce ne sont que des idées.

    Ce serait bien si d’autres pouvaient aussi donner leur avis, histoire que cela serve à rendre tes évènements (et d’autres à venir pour d’autres personnes) plus intéressants pour tout le monde et à commencer par toi. Je sais que ça doit te demander pas mal de travail. Et connaissant ton pêché capital préféré… :D

    Bonne journée

    Yvon

    • Olivier@entreprendre 24 février à 15 h 50 min

      Que dire ? j’avais déjà exposé mon ressenti sur ces évènements…
      mais j’avais l’air d’être le schtroumpf grognon …
      Je suis Ok sur toute la ligne avc Yvon !

      L’idée est bonne, maintenant c’est l’utilisation qui en est faire qui ne dépend pas de celui qui décide l’idée qui est mauvaise ! une remise en cause s’impose … sinon ce type d’organisation risque de ne pas perdurer !

    • Cédric Vimeux 24 février à 18 h 15 min

      Est-ce parce que tu n’as pas eu assez de participants à ton dernier évènement ? Pas assez de votes ? Ou parce que certains qui avaient dit qu’ils distribueraient le livre formé ne l’ont pas fait ?

      La réponse est dans l’article…

      Je pense – mais ça ne reste que mon avis – que lorsque l’on en fait trop (d’évènements) à terme, les gens doivent s’essouffler.

      C’est l’effet recherché…

      Si je laisse trop de temps entre les événements, alors ce seront toujours les mêmes qui participeront, et on se retrouvera avec toujours les mêmes auteurs, dans les livres.

      En allant vite, je court-circuite cela. Ceux qui participent à un événement ne participe que rarement au suivant. Et encore moins 3 fois de suite.

      Cela permet d’obtenir des livres avec des auteurs différents, quasiment à chaque fois. Laissant ainsi une chance à tout le monde ;)

      Cédric

  • Anne 24 février à 12 h 40 min

    Je reconnais que je ne fais pas grand chose sur internet, je suis inscrite sur votre site afin de profiter de vos articles et de vos conseils que je trouve toujours réellement très performants, mais, n’ayant ni site, ni blog et pas non plus une confiance suffisante pour écrire et en vivre, bien que j’adore écrire, mais ça viendra j’en suis convaincue, je ne participe à rien de ce que vous faites, hormis vous lire!

    Ceci dit, je comprends votre coup de gueule!
    Quand vous vous cassez la tête pour aider les gens à progresser, vous vous attendez à ce que, lorsque vous leur demandez quelque chose, ils fassent un effort pour répondre à votre demande!
    Et votre travail profite à tous! Dommage d’agir de la sorte et en perdant votre confiance, de perdre tout ce que vous avez à offrir!

    • MARIE ANNE 24 février à 12 h 51 min

      oui il faudrait que tout le monde prenne conscience du travail accompli par Cedric et y participe!

      je pense qu’il serait judicieux d’espacer les évenements et laisser un peu plus de temps pour que les personnes puissent y particper

      a bientot
      marie anne kucera

  • Sié Issa 24 février à 12 h 44 min

    Bonjour Cédric,

    Ces histoire nous apprennent beaucoup de la vie. Je peux résumé en disant : « Avant de faire quelque chose, il faut se poser la question à savoir et si tout le monde en fasait autant ».

    Comme Thierry, j’attends de voir quelles nouvelles mesures ont été prises pour recadrer ces tics.

    Bonne journée

  • Dominique@Affiliation Ebook Marketing 24 février à 12 h 45 min

    Bonjour Cédric

    C’est la même chose dans beaucoup de domaine, nous vivons malheureusement dans un monde individualiste.

    En fait beaucoup de gens ne pensent qu’à tirer la couverture sur eux, c’est comme ça. Lorsque tu travailles en entreprise c’est encore pire tes collègues sont près à te tuer pour prendre ta place. Il y a eu une époque maintenant révolu, ou il y avait des vrais camarades et de la solidarité tu dois connaître dans ta région qui est aussi la mienne, c’est les mineurs dans les mines de charbon comme mon grand-père le fût je sais donc de quoi je parle.

    Pour en revenir au sujet de tes événements tu as raison lorsque tu dis que ça peut tuer un système, surtout lorsque c’est répété il a un phénomène d’essoufflement je pense que c’est normal et puis si tout le monde ne joue pas le jeu c’est certain que ce n’est pas bénéfique sur le long terme, sinon c’était une bonne idée.

    A bientôt

    Dominique

  • Zenie@developpement personnel 24 février à 12 h 55 min

    Bonjour Cédric, j’ai été heureuse de participer à l’évènement  » comment écrire un article efficace » car il m’a permis d’écrire quelque chose qui m’a beaucoup plu personnellement et je te remercie d’avoir lancer cette idée..

    Pour le reste, je n’ai pas mis l’ebook sur mon blog pour deux raisons, la première c’est qu’en technique, je ne vaut rien et la deuxième c’est que je n’aime pas être obligée de faire quelque chose dont je n’ai pas envie. Je pense que tu me comprendras car après avoir lu quelques interview de toi, je pense que toi non plus, tu n’aimes pas être obligé de …quoi que ce soit…

    il faut laisser les gens libres et ne rien imposer.

     » Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas que l’on te fasse  »

    Pour les futurs évènements, n’impose pas des conditions trop strictes sinon je ne serai pas la seule à ne pas participer je pense…

    Be cool…

    zenie

    • Olivier 24 février à 13 h 28 min

      J’ai adoré ton art oratoire et attends la suite de la morale et je me range complètement de l’avis de Zenie pour ce qui est des obligations de…
      Maintenant je suis aussi un admirateur du travail que tu fais sur ce blog. :)

    • Cédric Vimeux 24 février à 21 h 37 min

      Bonjour Zénie,

      je n’ai pas mis l’ebook sur mon blog pour deux raisons, la première c’est qu’en technique, je ne vaut rien

      Il suffit de demander :)

      et la deuxième c’est que je n’aime pas être obligée de faire quelque chose dont je n’ai pas envie. Je pense que tu me comprendras car après avoir lu quelques interview de toi, je pense que toi non plus, tu n’aimes pas être obligé de …quoi que ce soit…

      Bien sûr que je te comprends. Je n’aime pas non plus qu’on m’impose des choses… Tu fais bien de le rappeler.

      Mais le cas des événements est différent :

      Dès le départ, et chaque événement, j’ai toujours dit que chaque participants s’engager à distribuer le livre. C’est la seule condition pour participer, et je l’ai toujours annoncer.

      Pourquoi participer si on n’est pas d’accord ?

      Cédric

  • Amin @ citations inspirantes 24 février à 13 h 24 min

    Salut Cédric,

    Deux histoires avec une très belle morale.

    J’ai moi-même était confronté à ce genre de situation (dans la vrai vie) où chacun ne jouait pas le jeu et pensait que c’était insignifiant … c’est l’effet cumulé, l’effet de masse qui produit des conséquences négatives.

    J’espère que la nouvelle formule pour tes évènements saura remédier à ce genre de soucis, j’y participerais peut-être si le sujet s’y prête.

    Continue à partager avec nous !

    Amin

  • MARIE ANNE 24 février à 13 h 28 min

    moi j’ai un petit souci ;je voudrais savoir comment distribuer cet e-book et comment retrouver le lien de cet e-book afin que je puisse le mettre sur mon blog
    http://marieannekucera.com/
    a très bientot

  • Amin 24 février à 13 h 39 min

    à Zénie et Olivier :

    Je ne suis ni participant, ni avocat lol
    Mais je pense que les règles sont claires (si j’ai bien compris) :

    Tu participe au concourc,
    donc tu as un lien vers TON blog dans l’ebook
    les autres partagent cet ebook et te font de la PUB.
    Tu dois en faire de même ..

    C’est le principe du gagnant/gagnant et c’est logique. Si tu n’es pas d’accord pour partager le livre, ne participes pas…

    Enfin c’est que mon avis, je n’ai pas suivi tous les concours mais je crois que c’est comme ça que ça marche …

    Amin

    • Marie-Noël@editionslabelvie 24 février à 14 h 49 min

      Effectivement, les règles étaient très claires.

      Et finalement c’est notre intérêt à tous de mettre cet eBook en partage. (Et en plus on a un cadeau pour nos lecteurs)

      J’ai envie d’excuser les débutants et leurs problèmes techniques: voilà une bonne petite idée de formation ou un petit eBook à mettre en place!

      Si il y a quelqu’un qui le fait pour WordPress, je veux bien faire la partie Joomla. Des fois qu’il y en auraient quelques-uns qui auraient Joomla (lol)

      Marie-Noêl

      • Cédric Vimeux 24 février à 21 h 38 min

        Merci Amin et Marie-Noel :)

  • Thierry@Travailler-a-la-Maison 24 février à 13 h 46 min

    Bonjour Cédric,

    Tu as bien raison de pousser ton coup de gueule.
    Coup de gueule sympa puisque agrémenté de 2 belles histoires.
    Et quand il y en a besoin, et bien il faut le faire ! Ça soulage, parait-il ?

    Je pense donc, qu’il serait bon que celui qui s’engage à un évènement soit informé des règles de bases que tu cites et qu’il les respectes.
    Il doit donc en avoir connaissance auparavant et si elles ne lui conviennent pas, ne pas s’engager dans l’évènement en question.

    Bonne après-midi Cédric,
    Thierry

  • hannah@methode Tipi 24 février à 13 h 48 min

    Bonjour Cédric,
    Je ne me sens pas trop concernée parce que je ne connais rien à Google et j’ai tout à apprendre de la construction des blogs.
    Je crois par contre qu’il y a plus de personnes qu’on ne croit qui sont comme moi rebutés par la technique.
    Si j’avais eu à distribuer l’ebook, j’en aurais été incapable!
    Tes histoires par contre sont très instructives et j’espère que tout le monde en tiendra compte quand ce sera l’heure d’un vote important cette année en mai…

  • kays dakkris 24 février à 14 h 24 min

    Bonjour a tous
    Merci pour cet article assez juste, faire un blog est un travail important
    Les lecteur y trouvent souvent des contenus qui les aident a avancer mais parfois certains ne jouent pas le jeu peut etre oublient ils
    Cela dit pourquoi user de techniques plus nouvelles et autant virales.

    Kays dakkris

  • CedricZenShopping@robot multifonction kenwood 24 février à 14 h 46 min

    Dommage, le principe de distribution des livres est pourtant génial ! Je me demande comment se passera leurs distributions suite à cette évolution !

  • Marc 24 février à 15 h 04 min

    Bonjour,

    donc si je comprends bien, tout le monde nous dit que faire un blog c’est d’abord pour partager des informations avec ses visiteurs avant de penser à soi, mais personne ne le fait ! ou très peu de gens…

    Je trouve étrange de participer à un livre et de ne pas le distribuer… surtout que c’est une bonne occasion pour écrire un petit article :-)
    Après si c’est une question technique, il suffit de demander de l’aide, les blogs sont des espaces de partage !

    En tout cas, moi je suis friand de ces évènements, on apprend beaucoup de tous ces experts !

    Bonne continuation

  • Gaelle - akuit @portage-salarial 24 février à 15 h 42 min

    bonjour à tous

    Je pense que je fais partie des « coupables » mais ce n’est pas du tout pour les raisons des fables.
    D’abord j’ai découvert par hasard en lisant le résultat du dernier concours qu’il « fallait » distribuer le livre sur son site. je l’ignorais simplement avant. – j’ai peut être zappé une ligne lorsque j’ai participé- mais un rappel de ta part m’aurait probablement alerté

    En fait je suis entrain de faire faire des clefs USB, cadeau à mes clients, sur lesquelles je distribuai le livre (et aussi d’autres ou j’ n’ai pas participé d’ailleurs) mais effectivement ça n’est pas visible sur le site.

    EnNsuite Il n’est pas forcement facile de distribuer des ebook variés sur un site quelconque. je ne parle pas de technique, bien entendu. je veux dire que l’on participe aux concours où on a quelque chose à dire ou un minimum de compétences pour rédiger un article, mais ce n’est pas forcement le thème principal du blog. A moins d’avoir un blog ou un site dont le thème est le marketing ou la distribution de livrets electroniques, on doit forcément faire des choix « éditoriaux » en quelque sorte.

    je vais néanmoins essayer de faire quelque chose coté site.

    je suis assez de l’avis d’Yvon, les evenements s’enchainent à un rythme soutenu et on ne peut pas participer à tous, ni réagir aussi rapidement que tu l’aimerais. Pour moi le blogging et le marketing est une des mes (trop) nombreuses activités.

    Cela n’a rien à voir avec l’appréciation de ton travail, qui est excellent. D’ailleurs mes contacts venus voter ont été nombreux à s’abonner à ton blog et en apprécient le contenu.
    Ne te décourages pas parce que nous n’arrivons pas à suivre le rythme !

    et bon week end :)

  • Ludivine 24 février à 17 h 09 min

    Bonjour Cédric,

    Je trouve dommage que certains ne jouent pas le jeu alors que tout le monde est gagnants, et puis tu le dis à chaque fois que pour participer il faut distribuer le livre après, donc c’est pas comme si ils étaient pas au courant.

    Si il ne veulent pas le distribuer, il particpe pas. Par contre quand je vois que certains participent (et obtiennent du trafic grace à toi) et qu’ils disent après « je ne distribue pas le livre car j’en ai pas envie », je trouve que c’est du foutage de gueule. C’est profiter des autres.

    J’espère que tu continueras tes evenemnets car ils sont biens.

    Lulu

  • Eric 24 février à 17 h 21 min

    Superbe ces deux histoires !

    De même, je ne comprends pas comment on peut participer à un livre et ne pas le distribuer ensuite, surtout que la distribution de ce livre était LA condition pour participer à l’évênement. Cela a été dit et redis à chaque fois.

    Par contre, c’est vrai que – comme Marie-Noel – j’ai envie d’excuser les débutants qui ne savent pas comment faire. Mais bon… te l’ont-ils demandé ?

    De même, il suffit de faire une recherche sur Google pour trouver la réponse, donc…

    Je suis impatient de voir ce que tu nous réserves…

    Eric

  • Raphael Ricardo @duel-marketing.com 24 février à 18 h 07 min

    Mon cher Cédric,vous avez tout à fait raison,Les evenements sont organisés pour avoir un effet viral pendant un certain temps,sinon à quoi bon de sacrifier sontemps à faire tous ces efforts.
    JE SUIS D’AVIS POUR QUE LES LIVRES SOIENT PUBLIES PARTOUT SUR LE WEB.

  • Manuel @affiliation emarketing 24 février à 18 h 32 min

    Bonjour Cédric,
    Ayant découvert ton blog récemment, j’ai pu voir le travail énorme que tu as accomplis. J’apprécie les événements que tu as lancé car cela m’a permis d’approfondir mes connaissances sur certains sujets mais malheureusement je n’ai pas encore eu l’occasion de participer. Ton événement est un bon moyen de se faire connaître, dommage que certains ne jouent pas le jeu.

    Manuel

  • samuel 24 février à 19 h 00 min

    Salut Cédric,

    deux histoires apparemment opposées mais dont la morale est la même.
    Je pensais que les évènements allaient disparaitre; mais bon ce n’est qu’une question d’harmoniser tout cela.

    J’ai hâte de voir ta solution à ce problème.

  • Florence [À mots déliés] 24 février à 19 h 59 min

    Bonjour Cédric,

    Certains commentateurs ont manifestement du mal à le croire possible, mais tout comme Gaëlle, je n’avais pas vu, avant de participer à l’événement consacré aux articles de blog efficaces, qu’il fallait impérativement distribuer l’e-book.

    C’est lorsque tu as mis cet e-book en ligne que j’ai vu la phrase « Chaque participant devra distribuer ce livre sur son blog ».

    Je l’aurais fait, de toute façon, mais c’est vrai que le mot « devra » m’a fait tiquer :-)

    En tout cas, si les prochains sujets s’y prêtent et si je peux respecter les conditions que tu poseras, je participerai avec plaisir à d’autres événements.

    Florence

  • Gino de Vers la Réussite 24 février à 20 h 37 min

    Bonjour Cédric

    J’ai personnellement apporter mon humble contribution en parlant de tes évènements depuis que j’y ai participé. J’ai fais un article sur le dernier livre même si je ne suis pas participant, je le ferai pour le prochain aussi.

    Je crois que ça fait un très beau cadeau à donner aux gens qui passe sur mon blogue et le mélange d’articles qui est contenu dans le livre me plait bien.

    La fin de ta dernière histoire est assez pathétique, tout le monde qui met de l’eau dans le réservoir au lieu du vin, c’est triste comme réalité.

    Je réserverais sûrement mon meilleur litre de vin de vin en échange de ne plus payer d’impot et j’amènerais sûrement quelques litres supplémentaires pour être certain de ne pas en payer dans les prochaines années :-)

    Merci pour cet article encore une fois des plus colorés et qui fait réfléchir.

    Gino

  • Charlotte@-jeunesseforme 24 février à 21 h 00 min

    bonjour Cédric,

    belle leçon de moral! je me souviens, il y a longtemps, tous les matins la classe commençait par une fable, qui illustrait un vilain défaut ou une belle qualité, tes 2 fables mettent l’accent sur l’égocentrisme; Un mégot jeté dans le sable ce n’est rien, mais des milliers de mégots…..
    pauvre plage sans défense…pour en revenir à la diffusion de l’e-book, je n’ai pas su le faire.
    Thierry a écrit un article. merci Thierry.nulle en technique, je passe un temps fou…

    merci à toi Cédric pour ce recadrage
    Amicalement
    Charlotte

  • Cédric Vimeux 24 février à 21 h 44 min

    Bonjour à tous,

    Merci pour vos commentaires qui m’éclairent pas mal.

    J’aimerais juste poser une question :

    Après avoir dit aux lecteurs de votre blog « cet article participe à l’événement machin », et leur avoir demandé de voter pour vous, ne pensez-vous pas que ces derniers aimeraient bien connaitre le résultat des votes et avoir un exemplaire du livre ?

    Cédric

    • Gino de Vers la Réussite 24 février à 22 h 03 min

      Poser la question est y répondre!

      À mon avis, penser à ses lecteurs devraient être la priorité, vous leur demandez de voter pour votre article et vous ne leur donnez rien en retour.

      Si j’étais votre lecteur, je ne serais pas vraiment fier de voir que vous n’avez pas penser à m’offrir le livre ou à tout le moins m’offrir un lien qui mène à un endroit ou le faire comme sur le blog qui vous a tant donné. Soit Virtuose-Marketing!

      Pour la technique, si vous avez un blog ou un site, l’excuse de la technique est une peu faible, il y a plein de vidéos explicatives sur ce sujet essayez cela dans google « mettre un document téléchargeable dans un blog wordpress » vous m’en direz des nouvelles.

      Gino

    • Laurent@blog-gagnant 25 février à 23 h 41 min

      Réponse: Si completement.
      Personnellement, même quand je participe pas j’offre quand même le livre à mes lecteurs; c’est un cadeau de plus pour eux.

  • faouzane@moutonbreak 24 février à 23 h 09 min

    Bonjour Cédric,

    J’ai eu eu peu du mal à comprendre le message derrière l’histoire au début. Mais bon j’ai fini par comprendre.

    J’allais te répondre, mais je pense que la réponse de Yvon est totalement dans l’idée de ce que voulais dire.

  • Noé@astuces 25 février à 0 h 21 min

    Méa culpa aussi, désolé Cédric, je ne l’avais pas fait non plus.
    L’erreur est réparée maintenant. J’ai diffusé le livre à ma liste.

  • BK 25 février à 6 h 54 min

    Bonjour,

    Comme beaucoup, je n’avais pas exactement compris le « truc ». Je pensais, pour ma part, que seuls ceux dont l’article figurait dans l’ebook étaient censés le diffuser.

    Cela dit, il me semble par ailleurs que la diffusion de cet ebook sur des blogs dédiés à tout autre chose que le marketing-copywriting-blogging est un peu délicate et, de toute manière, peu rentable. Est-ce que des techniques pour écrire un article, vont vraiment intéresser des mamies qui viennent chercher une recette de confiture ou des ménages qui veulent savoir quelle machine à laver acheter ?

    Bernard

    • Numeribook 25 février à 12 h 46 min

      Comme l’a dit Cédric, c’est surtout une question de cohérence.

      Les participants affichent sur leur blog qu’un article participe à un événement et ils demandent à leurs lecteurs de voter pour eux.

      La moindre des choses, c’est quand même de tenir son lectorat informé du résultats des votes et de leur distribuer le livre. Sinon, certains pourraient mal le prendre…

      Num

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 25 février à 9 h 41 min

    Pour distribuer les e-books, j’ai donné une technique complètement gratuite et hyper facile dans mon premier commentaire.

    Allez voir, vous constaterez que même un enfant peut le faire. Et pas besoin d’être calé en technique. :)

    Pour ma part, ça m’a bien dépanné et si je peux en faire profiter les lecteurs de ce blog, c’est avec plaisir. Je dois bien ça à Cédric qui m’a sérieusement boosté dans le « passage à l’action ».

    Encore une fois, c’est GRATUIT ! ça ressemble à l’espace de stockage Amazon, qui lui est payant… ;-)

    Sam

  • Olivier@entreprendre 25 février à 10 h 53 min

    Sans vouloir entrer ds une quelconque polémique:
    il faut reconnaitre le travail réalisé par Cédric, le temps passé à l’organisation
    pour le peu d’investissements des participants ( et je ne parle même pas de certains qui
    « trichent » sur les votes ! ) .
    Cédric a mis des règles très simples, elles ne sont pas respectées, c’est l’ensemble
    de la communauté qui va être « sanctionné »…

    Sinon pour en revenir à une des histoires de Cédric, cette année, en France, ce sont les
    élections présidentielles, rappelez vous en bien pour ne pas tomber votre vote « insignifiant »
    à « un(e) âne » ce qui pourrait avoir de fâcheuses conséquences ! Merci !

    • Cédric Vimeux 25 février à 13 h 22 min

      Exact, ça me rappelle les présidentielles de 2002.

      Une ancienne collègue de travail avait voté pour Lepen au premier tour. Comme ça. Pour rire. Pour faire « peur aux gens ».

      Elle a changé de couleur et ne savait plus où se cacher quand elle a apprit que Lepen passait au second tour…

      Cédric

  • Eric Hebting 25 février à 14 h 40 min

    Ayant vécu le même genre d’épisode récemment, je te comprends Cédric. Aussi, pardonne mes propos s’il te paraissent un peu brutaux.

    Ah la cohérence et le fait de toujours bien lire et comprendre les conditions de ce à quoi on s’engage quand on s’engage. Cela devrait déjà être enseigné à l’école :).

    Oui je sais il y a déjà un (trop) peu d’éducation civique mais apparemment le message n’est pas compris de la même manière par tous.

    Et tes 2 histoires imagées de très belle façon illustre aussi bien les responsabilités à prendre pour chacun, que le fait que, comme le dit Jeff Olson, chaque petite action/décision s’accumule et est amenée à avoir de grandes conséquences.

    Or ne pas agir et « laisser la responsabilité » à d’autres c’est justement une décision qui peut être lourde de conséquences.

    Après l’individualisme ce n’est pas une fatalité ! Comme le fait de ne « pas avoir le temps » ou « les compétences » : les deux se trouvent … Il y en a qui m’ont dit « mais tu sais c’est parce qu’on est en France. On a pas le choix c’est comme ça » Euh pardon ?!? Faut arrêter les c***** et se réveiller là parce que ça devient grave …

    On a TOUS le choix car on est tous en MESURE de savoir à quoi on s’engage avant de le faire, et donc de dire « ok je le fais mais jusqu’au BOUT » ou au contraire « NON désolé ce n’est pas pour moi ».

    Certes l’erreur est humaine mais se complaire dans l’erreur sans en tirer des leçons ne l’est pas.

    Pour terminer et finir de passer pour un imbuvable donneur de leçon (ce que j’assume totalement), oserai-je rappeler ce magnifique proverbe arabe : « Qui veut faire quelque chose trouve un moyen. Qui ne veut rien faire trouve une excuse. »

  • Jacques (secret-beaute-interieure) 25 février à 15 h 29 min

    Bonjour
    Merci, Cédric, pour ton article

    En lisant cet article, je pense spécialement à la lutte contre le réchauffement climatique et contre l’accumulation des déchets (qui sont parfois dangereux).
    Isoler sa maison, se chauffer par l’énergie solaire, trier ses déchets, etc., ce sont des petites gestes qui semblent dérisoires, voire inutiles face aux 7 milliards d’individus sur notre terre.
    C’est vrai qu’on hésite parfois à faire la « part du colibri », ce petit geste tout simple qui, additionné à d’autres, peut faire des miracles.
    Et pourtant … à la longue, cela peut devenir efficace.
    On peut toujours faire quelque chose
    A bientôt
    Jacques (Bruxelles)

  • Distributeur en Markéting de Réseau 25 février à 17 h 26 min

    Merci beaucoup pour ces fabuleux textes, car nous pouvons les transposer
    a de nombreux événements dans nos propres vie.

    Merci encore génial !

  • chems 25 février à 17 h 28 min

    Tout compte fait les articles élus étaient instructifs; donc bonne continuation;

    Et LE PLUS IMPORTANT encore, c’est que ton choix du sujet est avant tout une MISE SOUS LUMIERE DU SUJET, en d autres termes, on se rappelle qu’il ne faut pas oublier l’importance du referencement, du contenu, de la sqeezepage…etc;

  • Jacques@Rachat de crédit 25 février à 21 h 55 min

    J’ai beaucoup aimé tes deux histoires, qui en général apportent beaucoup plus de moral qu’un simple speech.

    Ca me rappelle toujours une histoire qui dans un film de Clint Eastwood :
    Un petit oiseau se retrouve tout seul dans la forêt, il a froid et est épuisé.
    Il croise une vache, et lui explique son histoire. La vache lui lâche une grosse bouse sur le corps, et lui dit « comme ça tu as chaud maintenant », et part.

    Le petit oiseau a chaud, mais n’est pas content. Arrive un renard, à qui il explique son problème et lui demande de le sortir de la bouse. Il le prend alors dans sa bouche, et le mange.

    Moralité : Ce n’est pas parce qu’on vous met dans la merde qu’on vous veut du mal, et ce n’est pas parce qu’on vous en sort qu’on vous veut du bien.

  • Léa 26 février à 11 h 00 min

    C’est vraiment dommage d’en arriver là après tout ce que Cédric a fait et fait encore depuis le départ :(

    Se démener pour donner à chacun les clés sur de nombreuses opportunités à saisir et voir qu’en retour aucun ou que peu d’efforts soient réalisés pour véhiculer son concept doit être en quelque sorte frustrant pour lui.

    L’engagement virtuel a la même valeur qu’en réel.

    « oserai-je rappeler ce magnifique proverbe arabe : « Qui veut faire quelque chose trouve un moyen. Qui ne veut rien faire trouve une excuse. »

    Je crois qu’Eric a parfaitement su qualifier les choses avec ce proverbe sélectionné et j’espère qu’il permettra de faire réfléchir certains…

  • Claude@reussir sur internet 27 février à 1 h 32 min

    Bonjour Cédric

    Ayant participé aux trois derniers évènements et par surcroît mes trois articles ayant parus dans les trois livres, je me sens un peu en retard d’en avoir parlé que dans le dernier article de mon blog.

    Cependant ils seront tous affichés dans les widgets de mon blog cette semaine et bien sûr j’en parlerai par email et dans les prochains articles.

    Ce n’est pas de mauvaise volonté, c’est que je travaille aussi à l’extérieur et de plus je suis à l’écriture d’un ouvrage qui sera bientôt sur Amazon.

    Bien amicalement
    Claude

  • Hervé 15 avril à 13 h 22 min

    Je viens de lire les commentaires de ton article Cédric et ce qui me frappe le plus,
    ce n’est pas ceux qui n’ont pas joué le jeux mais plutôt la partie ou  » le système n’a pas été compris » pour des spécialistes qui conseillent leurs abonnés cela fait peur!

    Après le manque de technique …

    Et ceux qui n’ont pas lu entièrement l’article…

    Je pense que tes évènements ont un règlement alors ou il n’a pas été consulté ou il y a un manque de professionnalisme.

    Oups … Je juge presque alors que je ne suis même pas un pro…

    Cordialement

    <<< File s'occuper de son blog ;)))

Post comment

real money casinos new zealand