juil
21
2

Comment vivre et travailler en couple, cultiver l’art d’être à deux

AuthorCédric Vimeux    CategoryEfficacité     Tags, ,

Dimanche dernier, je vous montrais l’interview de Biba PEDRON par Michèle MONTAGNON.

Je ne sais pas si vous le saviez, mais elles ont également fait l’interview retour.

C’est-à-dire que cette fois-ci, c’est Biba qui a interviewé Michèle. Et cette interview est tout aussi intéressante et inspirante que la précédente.

La preuve :

interview michèle montagnon, biba pedron

Michèle MONTAGNON

Interview de Michèle MONTAGNON par Biba PEDRON

Cette  vidéo dure 45 minutes environ.

Image de prévisualisation YouTube

Ne quittez pas cette page sans laisser un petit mot pour Biba et Michèle.

Et si vous voulez vraiment quitter cette page, faites-le par l’une de ces portes :

Vous pourriez y découvrir pas mal de bonnes choses…

juil
20
14

La TOURNANTE Webmarketing commence lundi… Voici les sept participants :

AuthorCédric Vimeux    CategoryBlog     Tags,

La Tournante Webmarketing commence Lundi.

Vous avez été quelques-uns à me demander qui étaient les participants, afin de pouvoir suivre les articles sur chaque blog. Tout au long de la semaine.

Je vous présente donc les sept blogueurs de la tournante, tout en vous invitant à aller lire l’un de leurs meilleurs articles.

Les voici :

tournante webmarketing, événement interblogueurs

Générer des revenus passifs : rêve ou réalité ?

Recevoir un revenu sans travailler, gagner de l’argent sans rien faire, attendre tranquillement sur son canapé de voir son compte en banque gonfler jour après jour…

Mais alors, quel est le secret des personnes qui gagnent leur vie ainsi ?

Je vais vous donner la réponse d’un gourou des temps modernes: « Ces personnes génèrent des revenus passifs afin de gagner de l’argent sans rien faire. »

Mensonge, c’est impossible (ou si… dans un rêve justement ;) )… vous allez devoir vous mettre au boulot si vous comptez recevoir des revenus passifs un jour !

> Lisez la suite sur Business Fougueux

Santé et style de vie de l’entrepreneur (en ligne)…

Rester en bonne santé est aussi un des objectif de votre activité, qui tiendra la boutique si jamais vous tombez malade ou encore pire si vous vous blessez ?

On dit souvent que les entrepreneurs même malades travaillent, bien souvent parce qu’il y sont obligé. Ils ont des obligations qu’un travailleur salarié n’a pas et des droits différents au niveau de la maladie…

Le chef d’entreprise qui tombe malade n’est pas payé alors qu’un salarié l’est mais bon là n’est pas le sujet de cet article…

Bien sur les choses sont différentes si vous avez déjà créé votre business depuis quelques années, vous avez surement des personnes à qui vous pouvez déléguer en cas de problème mais au début ce n’est pas le cas !

> Lisez la suite sur Loup Futé

Réussir sur Internet ? Vous SUICIDEZ votre business si vous ne misez pas sur CECI :

Vous souhaitez enfin vraiment réussir sur Internet ?

Ou même dans la vie ?

Que vous vouliez gagner de l’argent sur le web avec votre blog ou site (et les produits ou services que vous y proposez), que vous soyez freelance et ayez la volonté de faire passer votre activité entrepreneuriale au niveau supérieur ou bien plus largement que vous cherchiez à accomplir ce qui compte vraiment pour vous dans la vie, vous devez prendre en compte une considération hyper importante.

Au risque de vous condamner à ne jamais exceller dans votre domaine, à ne jamais sortir du lot, à ne jamais dépasser vos concurrents.

> Lisez la suite sur Life Stylers

Comment choisir un nom de domaine qui va PÉTER LA BARAQUE !!!

Comment choisir votre nom de domaine : La première question que vous pouvez vous poser quand vous devez choisir votre nom de domaine c’est, pour qui je le choisi… est-ce que c’est pour les utilisateurs ou pour google afin d’optimiser mon référencement ?

En effet, cette première question est très importante car si vous lancez, par exemple, un blog de niche dans le seul but d’obtenir du trafic de google et que la fidélisation des lecteurs n’est pas du tout votre préoccupation, votre choix sera alors totalement différent.

> Lisez la suite sur Crazy Marketing

Comment l’effet Zeigarnik vous aide à atteindre vos objectifs

Aujourd’hui, un article pas comme les autres, mais les recherches effectuées par Bluma Zeigarnik, une psychologue russe, m’ont beaucoup aidé d’être là ou je suis aujourd’hui et elle a eu même une influence sur la marque de mon blog (You just do it).

C’est pour cela que je voudrais vous en parler. Restez attentif et ne manquez pas une séquence.

Le Psy Blog (en anglais) a très bien résumé les recherches de Zeigarnik et les a mieux résumé que j’aurais pu. Alors je me suis permis de m’inspirer de leur article.

Que peuvent les serveurs dans un restaurant, la série télé ‘Lost’ (Les disparus) et le romancier Charles Dickens nous enseigner pour éviter la procrastination?

> Lisez la suite sur U Just Do It

Réussir sur internet : 3 raisons qui vous mèneront à l’échec

Réussir sur internet n’est pas si simple

Vous croyez que réussir sur internet est simple.

Vous pensez qu’avec les bons outils, les bonnes méthodes et un produit génial vous allez réussir sur internet.

Et si je vous demandais si vous avez atteint les objectifs fixés lorsque vous avez débuté sur internet. Que me répondrez-vous ?

Si vous les avez atteint, je ne peux que vous féliciter.

> Sinon lisez la suite sur Les Entrepreneurs du Web

Travail à domicile : comment remédier à la solitude

Ne jamais avoir à prendre le bus ou la voiture pour aller travailler. Planifier sa journée de travail selon son bon vouloir. Ne plus être contraint par les horaires de travail pour aller chez le coiffeur, le docteur ou bien faire ses courses. Qui n’en a jamais rêvé ?

Il est clair que tout cela donne vraiment envie.

Pourtant pour certains c’est une réalité et ce, grâce au travail à domicile.

En effet de nombreuses personnes en télé-travail ou entrepreneurs vivent ce quotidien tous les jours. Pourtant, malgré ce coté idyllique de bosser en pantoufle (ou en espadrilles pour certains), travailler de chez soi n’a pas que des avantages et, par expérience, je peux en témoigner.

> Lisez la suite sur le blog de Nicolas Pène

Ils arrivent à partir de lundi

Vous l’avez compris.

Les sept participants à la Tournante Webmarketing sont :

Vous allez voir. Ils vous ont préparé du lourd, et ça va vous plaire.

juil
19
0

Gagner de l’argent grâce aux enfants qui tapent des crises ? La méthode :

On a beau aimer les enfants, certains ont quand même des colères terribles.

C’est par exemple le cas du petit Jimmy, 4 ans, qui se roule par terre dans les grandes surfaces, parce qu’il veut une énième voiture.

Ou celui de la petite Clara, 6 ans, qui tirent constamment les cheveux de sa petite soeur, et la frappe, parce qu’elle ne veut pas partager ses poupées.

Le pire dans tout cela, c’est que nombreux parents ne savent pas comment réagir. Et culpabilisent.

Pourquoi je vous en parle ? C’est simple :

Lundi soir, les membres du Club Affiliation Pro vont recevoir toute l’armada commerciale pour faire la promotion d’une méthode pour en finir avec les crises.

Regardez :

gagner de l'argent avec l'affiliation, club affiliation pro

Le nouveau pack « Les colères, les caprices… C’est fini ! »

Ce nouveau pack va vous permettre de faire la promotion d’une méthode qui est souvent dans le top des produits les plus vendus sur 1tpe.

Il s’agit de la méthode L’enfant qui fait des crises. Cette méthode contient un guide pratique et son enregistrement audio intégral.

C’est un très bon produit. Vraiment utile, et créé par un psychologue.

Vous encaissez 17.50 euros de commissions par vente.

Voici ce que vous obtenez pour en faire la promotion :

1. Le Superlancement

Idéal si vous possédez déjà des listes.  Même des petites.

Son but ? Préparer vos listes à l’arriver de la squeeze page, afin de maximiser les inscriptions.

Les parents qui ont déjà été confrontés aux crises ou caprices de leur enfant, sans savoir quoi faire, seront intéressés.

2. La squeeze page

Vous recevez la squeeze page en 3 formats :

C’est un modèle de squeeze page épurée, permettant d’aller à l’essentiel, et surtout : d’obtenir un maximum d’inscriptions.

Une fois inscrits sur votre nouvelle liste, vos prospects reçoivent…

3. La formation vidéo

Cette formation est composée de 4 vidéos professionnelles, qui sont :

  • Vidéo 1 : Pourquoi les colères et les caprices ?
  • Vidéo 2 : Comment réagir aux caprices et aux colères de vos enfants ?
  • Vidéo 3 : 10 conseils pour bien gérer un caprice
  • Vidéo 4 : Comment gérer les caprices et les colères dans les lieux publics ?

Au total, 40 minutes de vidéo environ. Et des tonnes de bons conseils qui seront utiles à vos prospects.

4. La vidéo configurable

C’est une vidéo dans laquelle vous pouvez afficher l’url de votre squeeze page (on vous montre exactement comment).

Vous pouvez ainsi faire votre pub sur des sites de vidéos tels que youtube, dailymotion, etc., et augmenter ainsi vos sources de trafic.

5. Les emails

Vous recevez également TOUS les emails dont vous avez besoin pour exploiter ce pack efficacement.

Au total :

  • Les emails du superlancement
  • Les emails pour livrer les vidéos
  • Les emails pour proposer la méthode
  • Les emails de relance
  • L’email de confirmation d’inscription
  • L’email pour inviter des amis

Vous n’avez plus qu’à mettre votre prénom, votre lien affilié, et à copier/coller ces emails dans votre autorépondeur. C’est tout ;)

6. Les graphismes

Vous recevez tous les graphismes dont vous avez besoin.

C’est-à-dire :

  • Les 18 bannières graphiques (9 formats de bannières animées et 9 formats de bannières statiques).
  • La « boite » : c’est une représentation virtuelle de la boite qui contient les 4 vidéos
  • L’encart à mettre entre le titre et le contenu de vos articles, pour rediriger vos lecteurs vers la squeeze page.

Bref, tous les graphismes dont vous avez besoin.

7. Les droits de label privé

Vous recevez un bon nombre de documents en droit de label privé. Vous pouvez les utiliser pour vos blogs, vos publicités, créer des livres, ou tout simplement trouver de nouvelles idées d’articles.

Et ce n’est pas tout…

Une aide efficace et personnelle

Pour maximiser vos chances de réussite, nous vous aidons personnellement.

Pour cela, vous avez :

  • L’accès illimité aux vidéos formations du club : on vous montre étape par étape comment monter votre business grâce aux packs que nous fournissons.
  • Les enregistrements des conférences en ligne.
  • L’accès à un forum d’entraide privé : vous avez la moindre question ou vous êtes confronté au moindre problème, vous demandez sur le forum et on vous aide.
  • Une aide par email personnelle : si besoin, Ludovic et moi pouvons vous aider personnellement par email.

Alors bien évidemment, même si nous avons fait pour vous 80% du travail, les 20% qui restent, c’est à vous de les faire.

Cela signifie que vous devrez tout mettre en ligne, et faire la promotion de votre squeeze page (en créant un blog, par exemple).

Mais je peux vous promettre que si vous êtes consistant, cohérent, et persévérant dans votre travail, alors vous ferez obligatoirement des bénéfices. Il ne peut en être autrement.

Si vous êtes déjà membre, soyez patient, je vous envoie TOUT Lundi…

Si vous voulez nous rejoindrecliquez ICI pour ouvrir la porte du Club…

club affiliation pro

 

Photo © Vesna Cvorovic – Fotolia.com

juil
18
25

Le LEADERSHIP appliqué au blogging, ou comment réussir grâce au développement personnel

AuthorCédric Vimeux    CategoryBlog, Persuasion     Tags,

Article Invité rédigé par Hugo du blog Séduction par CCA.

Vous tenez un blog et vous vous demandez comment certains webmasters font pour se développer ?

Je ne suis pas expert en référencement, ni en web-marketing, je laisse cet aspect à Cédric, qui en connaît vraiment un rayon sur ces sujets. Cependant, il existe d’autres points importants pour réussir sur internet. Le développement personnel est un de ces points.

En effet, vous y avez peut-être déjà réfléchi, certainement parce que développer son blog, c’est comme si celui-ci s’intéressait au développement personnel, en vue de s’améliorer, grâce à vous. Toutefois, n’étant pas libre de faire les bons choix par lui-même (L’automatisation a ses limites ;) ), c’est vous qui devez le mettre sur la bonne voie.

Et c’est pour cette raison que vous devez vous intéresser au développement personnel si vous souhaitez que votre blog se développe également. Certainement parce que votre site internet, c’est un peu le reflet d’une partie de votre personnalité. De ce fait, en travaillant sur vous-même et donc en vous enrichissant, vous allez également enrichir votre page web.

Nous allons donc voir dans cet article 3 applications directes que votre leadership a sur votre blog.

Je ne vais pas faire durer le suspens plus longtemps. Je vous propose donc de passer au concret sans attendre une seconde de plus.

A moins que vous ayez un petit creux et que vous souhaitiez vous chercher un bon morceau de gâteau avant de commencer ? Dans ce cas, je vous attends. Mais dépêchez vous quand même ! ;)

leadership, développement personnel

Laissez moi vous raconter une petite histoire pour bien comprendre …

Vous êtes commerçant et ce mois-ci, vous avez réussi à vendre trois fois plus de produits que d’habitude.

Votre compte en banque affiche maintenant un nombre à 6 chiffres.

Vous aviez prévu de vous acheter la toute dernière Nissan GTR, mais lorsqu’un de vos amis proches est venu vous parler des investissements qu’il avait dernièrement fait, en ne manquant pas de vous dire qu’il avait quadruplé son investissement initial, sans rien faire, car c’était un trader qui s’en était chargé pour lui ; vous avez commencé à réfléchir.

Si j’investissais ne serais que ce que j’ai gagné de plus que d’habitude ce mois-ci, je gagnerais plus que la somme total de mes revenus de cette année.

Intéressant comme idée, n’est ce pas ?

Vous commencez donc à faire des recherches pour trouver un bon trader. Vous décidez d’en rencontrer deux, et de choisir ensuite lequel gèrera votre argent.

Le premier vous parle d’une voie monotone, les mains restant immobiles, les yeux rivés sur le sol et sans vraiment montrer qu’il est passionné par ce qu’il fait. Il a d’ailleurs l’air de royalement s’ennuyer dans son boulot..

On dirait même qu’il récite un questionnaire qu’il aurait appris par coeur !

Il ne vous porte aucun intérêt particulier. Ni à vous, ni au sort de vos économies. Il vous dit simplement ce qu’il va faire de votre argent, mais en passant sur tous les avantages que vous gagnerez à lui confier votre argent.

D’ailleurs, vous en venez même à vous demander s’il y a des avantages ?

De plus, malgré ses tentatives pour le cacher, vous remarquez des tremblements dans sa voix.

Et lorsque vous lui posez une question sur la manière dont il s’y prend pour investir de l’argent et faire en sorte que ça rapporte, il vous répond simplement que c’est trop compliqué pour vous, et que vous ne pouvez donc pas comprendre.

C’est un métier d’être trader ! Et si on ne l’est pas, pas besoin de s’intéresser à la manière de procéder pour investir. Vous n’y comprendrez rien …

Le second s’adresse à vous très amicalement, et commence par vous demander si tout va bien pour vous en ce moment. Vous commencez donc à lui parler comme si c’était un ami.

Il vous demande dans quoi vous travaillez et lorsque vous lui répondez que vous êtes commerçant, il s’exclame et vous dit que vous avez dû travailler dur pour gagner cet argent. Et que le choix de la personne à qui vous allez le confier est important.

Il vous propose donc de le laisser vous expliquer de quelle manière il va gérer votre argent, et comment il va s’y prendre pour faire fructifier votre investissement.

Il vous fait comprendre qu’il préfère faire en sorte que l’argent qu’on lui confie rapporte un peu moins que d’habitude, plutôt que de prendre de trop gros risques et faire perdre leur investissement à certains clients, pour gagner beaucoup sur d’autres personnes.

Et lorsque vous lui demandez comment le trading fonctionne et comment il fait pour être certain de rapporter de l’argent à ses clients, il vous propose de vous montrer un exemple. Il prend bien soin de vous expliquer, tout en sous-entendant légèrement qu’il faut tout de même être un expert et s’y consacrer entièrement pour que cette méthode soit rentable.

Et avant que vous ne partiez pour réfléchir à ce que vous allez faire, il vous donne son numéro de téléphone et vous propose de rediscuter de tout ça autour d’un bon café dès que vous aurez fait votre choix, ou si vous avez simplement encore d’autres questions.

Et il ajoute également que ses clients peuvent le contacter à tout moment pour suivre l’évolution de leur investissement.

Lequel des deux allez-vous choisir pour gérer votre argent ? Le choix n’est pas difficile, n’est ce pas ?

Eh bien, le même principe qui vous a amené à prendre votre décision s’applique sur votre blog ! Chaque jour, vis à vis de vos lecteurs.

Voyons donc ensemble comment utiliser cet exemple pour l’appliquer à votre blog et avoir davantage de succès.

Avoir confiance en ce qu’on dit pour inspirer confiance aux lecteurs

Dans notre exemple, le premier trader n’avait aucune confiance en lui. En tout cas, c’est l’impression que vous avez ressenti lorsqu’il vous a parlé. Et donc, même si vous vous trompez dans votre jugement, c’est vous qui avez raison.

Le client a toujours raison !

Tout simplement parce que c’est lui qui prendra la décision finale. C’est donc au vendeur de montrer ses qualités, sans se vanter. Car l’humilité est également un point très important dont nous reparlerons un peu plus loin dans l’article.

D’ailleurs permettez-moi de vous donner une petite citation à méditer (Et dîtes moi les leçons que vous y comprenez grâce aux commentaire :) ) :

« La qualité de notre communication est déterminée non par la manière dont nous disons les choses, mais par la manière dont elles sont comprises » – Andrew Grove

Bon, mais alors comment le deuxième trader a-t-il fait pour montrer qu’il avait confiance en lui ? Et donc vous inspirer davantage confiance ?

Celui-ci a réussi à vous montrer qu’il avait vraiment confiance en lui, sans que vous le remarquiez vraiment, tout simplement parce qu’il vous a montré qu’il était à l’aise socialement.

Lorsqu’il vous parlait, il s’intéressait vraiment à vous ! Et sa locution était claire, précise, bien intonnée et accompagnée des bons gestes.

D’ailleurs, je ne l’ai pas précisé dans l’exemple, mais vous avez certainement supposé de vous-même que c’était le cas, n’est ce pas ?

Ce qui n’a d’ailleurs pas manqué de vous rendre plus confiant vis à vis de lui, n’est-il pas ?

Eh bien, c’est une méthode vraiment redoutable que vous pouvez également appliquer avec vos lecteurs !

Intéressez vous réellement aux problèmes de vos lecteurs. Ecoutez les vraiment. Ne cherchez pas à simplement parler de ce que vous faîtes, cela ne marche pas. Il faut que votre lecteur se sente écouter pour avoir confiance en vous.

Et exprimez vous clairement. Ne montrez aucun doute vis à vis de ce que vous dîtes. Ne cherchez pas l’approbation de votre auditoire lorsque vous exposez votre méthode, quelle qu’elle soit.

Si une personne lit votre article, c’est parce qu’elle cherche une réponse dans celui-ci. Alors comment voulez vous qu’elle la trouve si vous lui demandez de confirmer que c’est la bonne lorsque vous la proposez ?

« Le leadership, c’est avoir confiance en soi et donner confiance autour de soi »

L’humilité pour donner envie au lecteur de vous écouter

Il n’y pas de qualité plus importante que l’humilité. Pour convaincre quelqu’un, il ne faut pas lui donner l’impression que vous êtes totalement supérieur à lui, et qu’il ne peut donc pas comprendre le fond de votre idée …

C’est malheureusement ce qu’a fait le premier trader que vous êtes allé rencontré lorsque vous lui avez demandé comment il faisait pour faire en sorte que votre argent rapporte.

Et qu’est ce que ça lui a coûté ?

Un client.

En effet, inconsciemment, lorsque vous ne comprenez pas comment quelque chose fonctionne, même vaguement, vous n’avez pas confiance. Et lorsque vous n’avez pas confiance dans quelque chose, soit on ne l’utilise pas du tout, soit on l’utilise avec beaucoup de précaution et de méfiance.

Or, lorsque vous investissez votre argent, vous voulez avoir confiance en celui qui va le gérer. Et c’est normal !

Mais ce principe s’applique également pour votre blog ! Sachez le.

Si vous prenez vos lecteurs de haut, ils n’auront tout simplement pas confiance en vous. Tout simplement parce que, comme dit à l’instant, ils seront méfiant, car ils ne comprennent pas réellement comment fonctionne ce que vous faîtes.

De plus, je ne sais pas vous, mais moi, personnellement, lorsqu’une personne essaie de me prendre de haut, cela m’énerve intérieurement (parfois même extérieurement), et de ce fait, je n’écoutes même plus ce qu’il dit.

Il pourrait me proposer ensuite le meilleur produit du monde, il n’aurait aucune chance de me convaincre.

Je suppose que pour la plupart d’entre vous c’est également le cas, n’est ce pas ? Parce que c’est tout à fait naturel de réagir de cette manière.

En conséquent, pensez-y à l’avenir. Ne prenez plus vos lecteurs de haut (parfois on le fait sans s’en rendre compte). Quelques relectures et interrogations sur certaines phrases que l’on a écrit peuvent arranger le problème.

Si vous ne faîtes pas comme moi, vous êtes bon à rien ! (Vous voyez le principe ? ;) )

Etablir un lien de proximité pour donner envie au lecteur de rester sur votre site

L’humilité nous amène à un autre point important : il faut établir un lien de proximité avec vos lecteurs.

Dans notre exemple, le premier trader ne l’a pas fait. Il s’est contenté de vous parler de ce qu’il faisait, sans plus.

Dans le second cas, le trader a cette fois-ci pris la peine de d’abord s’intéresser à vous, avant tout autre chose. Il vous a mis en confort en vous demandant comment ça va, ce que vous faîtes dans la vie, et en s’y intéressant vraiment.

Il n’a exposé son offre que par la suite, tout en vous gardant dans un confort et une proximité maximale.

Le résultat ?

Vous aviez encore plus confiance en lui, tout simplement parce que vous aviez l’impression de vous adressez à un ami.

Il faut également que vous appliquiez ce principe à votre blog !

N’écrivez pas d’article impersonnel. Si un lecteur se rend sur un blog, c’est justement parce que c’est plus convivial qu’un simple site vitrine.

En conséquent, lorsque vous écrivez, adressez vous directement à votre auditoire. L’utilisation du « vous » est très importante. Tous les web-marketeurs le disent.

Maintenant, vous savez pourquoi. C’est pour établir un lien de proximité avec ses interlocuteurs.

N’hésitez pas à partager vos impressions à ce sujet en laissant un commentaire.

Article Invité rédigé par Hugo du blog Séduction par CCA.

juil
17
21

Blogueurs : votre personnalité dans les mots que vous utilisez (résultats d’étude)

AuthorCédric Vimeux    CategoryBlog     Tags,

694 !

C’est le nombre de blogueurs qu’a étudiés Tal Yarkoni de l’Institut des Sciences Cognitives du Colorado.

Le but de son étude ? Comprendre les secrets de leur psychologie.

Je vous explique :

personnalité, blogueurs

694 blogs passés au peigne fin

Ce n’est un secret pour personne :

Notre personnalité se reflète dans notre façon de penser, nos sentiments, nos actions. Et donc, dans notre façon d’écrire.

Les mots que nous utilisons dans nos articles reflètent notre caractère.

C’est ce qu’à mis en avant Tal YARKONI dans cette étude datant de 2010.

Il a passé les blogs de 694 blogueurs dans un logiciel d’analyse lexicale. C’est-à-dire un programme informatique qui repère les mots les plus souvent utilisés sur chacun de ses blogs.

Puis, après avoir analysé les profils psychologiques de chaque blogueur, il s’est aperçu qu’il existait une relation étroite entre le type de mots qu’ils utilisaient fréquemment, et leurs grands traits de caractère.

En d’autres mots, votre personnalité transpire dans chacun de vos écrits. Que vous le vouliez ou pas. Que vous essayez de la cacher ou pas.

Voici quelques exemples :

Votre caractère dans vos écrits

Je vous donne ici quelques exemples tirés de l’étude de Tal YARKONI, « Personality in 100 000 words ».

Utiliser de phrases sans fin avec peu de ponctuation, et de mots comme déchire, potes, cool, bar, etc. refléterait un tempérament extraverti.

Utiliser fréquemment de mots tels que stress, pénible, insupportable, lourd, déprimant, etc. caractériserait des personnes émotionnellement instables.

Utiliser en grande proportion des mots tels que culture, histoire, art, univers ou nature refléterait une personne ouverte d’esprit.

De même, les mots amour, tendresse et affection, seraient fortement utilisés par les individus sociables et faciles à vivre.

Alors que les blogueurs asociaux auraient surtout tendance à utiliser un vocabulaire lié au sexe et la pornographie (hum… hum…)

Sympa, cette étude, pas vrai ?

Et nos blogs, à nous ?

Je me dis que ce serait sympa de faire ce genre d’étude sur nos blogs. Cela pourrait être marrant.

On passerait nos blogs dans un logiciel d’analyse lexicale, et on analyserait nos personnalités.

Non seulement, ce serait amusant, mais surtout : nous pourrions savoir si nous utilisons des mots trop négatifs dans nos écrits, sans nous en rendre compte.

Je vais y réfléchir. Faites de même de votre côté.

Peut-être certains d’entre vous connaissent ou possèdent déjà un bon logiciel d’analyse lexicale. Ou peut-être qu’un bon programmeur lira cet article…

Qu’en pensez-vous ?

Photo © bevangoldswain – Fotolia.com

juil
16
36

Cet article pourrait bien vous SAUVER LA VIE (et vous aider à obtenir plus de témoignages clients)

Cela pourrait vous arriver, vous savez ?

Vous regagnez tranquillement votre domicile après une dure journée de labeur.

Comme il n’y a plus de place sur le parking, vous garez votre voiture à une trentaine de mètres de chez vous. Vous sortez. Il fait un peu froid. Vous remontez le col de votre veste.

Vous avancez de quelques mètres quand soudain vous entendez des bruits de pas rapides derrière vous. Vous vous retournez… et vous êtes pris de panique.

Un homme court dans votre direction. Il est à cinq ou six mètres de vous. Il a les yeux injectés de sang et semble avoir le visage déformé par la colère. Ou la folie.

Pire : il brandit un énorme couteau de cuisine dans votre direction.

Vous préférez ne pas savoir ce qu’il vous veut…

… et vous prenez la fuite…

syndrome genovese, obtenir des témoignages

L’homme au couteau vous poursuit…

Visiblement, il a une dent contre vous. Et pas une petite…

Il vous poursuit en hurlant qu’il va vous tuer. Il est plus rapide que vous, et se rapproche. Dangereusement.

Il essaie de vous poignarder. Vous sentez le fil de la lame passer à quelques centimètres de votre nuque.

Vous vous mettez à hurler. Et à appeler de l’aide.

Des portes et des fenêtres s’ouvrent. Des gens regardent. Certains sont vos voisins.

Tout à coup, l’homme vous rattrape, vous claque par terre, et lève son horrible couteau dans votre direction. Puis vous frappe.

Vous sentez la lame s’enfoncer dans vos entrailles. Une fois. Deux fois. La douleur est insupportable. Vous appelez à l’aide.

Des dizaines de personnes regardent la scène, mais personne ne bouge.

Votre agresseur se relève, semble se calmer, et part.

Vous êtes allongé sur le sol froid, au milieu d’une énorme flaque de sang. VOTRE sang.

Vous n’arrivez plus à bouger. Vous n’en avez plus la force. Votre regard se trouble. Dans un dernier effort, vous appelez de nouveau à l’aide…

Des gens sur le trottoir d’en face vous regardent, puis se regardent entre eux. Il y a des gens à leur fenêtre. Des gens à leur porte.

Vous puisez dans le peu d’énergie qu’il vous reste, et vous hurlez AU SECOURS !

Tout à coup, vous voyez l’agresseur revenir vers vous. Rouge de colère. Il brandit de nouveau son couteau. Et vous refrappe de toutes ses forces.

La vie vous quitte :’(

Dans quelques minutes seulement, vous serez déjà en train de vous décomposer. Ce n’était vraiment pas une bonne journée pour vous…

Vous pensez que ce genre de scène ne peut pas arriver ? Vous pensez que c’est impossible de se faire massacrer en pleine rue devant une trentaine de témoins, sans que personne ne vienne vous aider ou appelle la police ?

Détrompez-vous, parce que c’est ÉXACTEMENT ce qui est arrivé à Kitty Genovese le 13 mars 1964.

La UNE du New York Time et une série d’expériences…

Le New York Times consacra sa Une à ce triste fait divers, et mit l’accent sur le fait que 38 « honnêtes citoyens » avaient assisté à la scène sans intervenir. Et sans appeler les secours.

Le magazine conclut que la société américaine partait en couille. Et que les gens étaient de plus en plus indifférents à ce qui pouvait bien arriver aux autres.

Vous êtes d’accord ?

Deux psychologues, Bibb Latanée et John Darley, ne l’étaient pas.

Pour eux, la seule raison pour laquelle les témoins n’étaient pas intervenus, c’est qu’ils étaient tout simplement… trop nombreux.

Et c’est ce qu’ils ont prouvé via une série d’expériences que voici :

Dans la première, il ont demandé à un volontaire de simuler une crise d’épilepsie dans la rue. Comme ils s’y attendaient, plus les témoins étaient nombreux, et moins ils intervenaient.

En effet, lorsqu’il n’y avait qu’un seul témoin, celui-ci portait secours à l’épileptique dans 85 p. cent des cas. Ce chiffre tombait à 30 p. cent lorsqu’il y avait cinq témoins.

Dans la seconde, ils ont fait croire qu’un incendie venait de se déclarer dans un immeuble. Lorsqu’il n’y avait qu’un seul témoin, il tirait la sonnette d’alarme dans 75 p. cent des cas. Ce chiffre tombait à 38 p. cent lorsqu’ils étaient trois.

Dans la troisième, ils ont demandé à un volontaire de laisser tomber une pièce dans un ascenseur. Lorsqu’il n’y avait qu’un seul témoin dans la cabine, la pièce était ramassée et rendue dans 40 p. cent des cas. Ce chiffre tombait à 20 p. cent lorsqu’il y avait au moins six témoins.

De nombreuses autres études ont confirmé ce phénomène : plus les gens sont nombreux et moins ils interviennent. Pourquoi ? Parce que la responsabilité s’éparpille.

Lorsqu’une personne assiste seule à une agression ou à un accident, la responsabilité d’intervenir pèse uniquement sur ses épaules. À l’inverse, s’il y a d’autres témoins, cette personne aura tendance à attendre que quelqu’un d’autre prenne la responsabilité d’intervenir. A sa place.

Quel rapport avec votre business sur Internet et le fait d’obtenir des témoignages ?

Je vais vous le dire dans un instant, mais avant cela, je vais vous expliquer quoi faire si un psychopathe essaie de vous poignarder en pleine rue. Ou si vous êtes victime d’un accident. Quel qu’il soit.

Au lieu de crier au secours et de vous adresser « à la foule », adressez-vous plutôt à UNE SEULE personne. Montrez-la du doigt, citez-la, et dites-lui EXACTEMENT ce que vous voulez qu’elle fasse.

« Vous, le Monsieur avec l’attaché-caisse et la cravate bleue, appelez tout de suite la police s’il vous plait ! »

Vous voyez la différence ?

Ici, vous ne demandez pas à ce que « quelqu’un » vous vienne en aide. Vous demandez à l’homme à l’attaché-caisse et à la cravate bleue de vous aider. La responsabilité est maintenant sur SES épaules. Il le sait. Et vous augmentez ainsi CONSIDÉRABLEMENT les chances pour qu’il vous aide.

C’est valable dans toutes les situations.

Et aussi dans votre business sur Internet…

Prenons le cas des témoignages clients, puisque c’est le sujet de cet article.

Vous pensez qu’il suffit de vendre un produit de qualité pour que les gens en parlent autour d’eux et vous envoient des témoignages de clients satisfaits ?

Rien n’est plus FAUX !

Et ce, pour les mêmes raisons que peu de gens interviendraient si un psychopathe vous agresse en pleine rue avec un couteau de cuisine : à cause de l’éparpillement de la responsabilité.

Je vous explique :

La plupart d’entre nous programmons une demande de témoignage dans notre autorépondeur. Ainsi, quelques jours ou semaines après son achat, le client reçoit l’email « automatique » lui demandant s’il est satisfait, et s’il peut faire un petit témoignage.

Il faut programmer ce genre d’email, c’est vrai !

Mais cela pose quand même un problème : tout le monde connait maintenant le principe de la newsletter et tout le monde sait différencier un email « envoyé en masse » d’un « email personnel ».

Du coup, que va-t-il se passer ? La plupart de vos clients ne répondront pas à votre demande de témoignage, parce qu’ils se diront que « d’autres le feront ». Et ce, même s’ils sont enchantés de leur achat.

Bref, vous avez compris où je veux en venir : si vous voulez vraiment obtenir des témoignages de clients satisfaits, alors demandez-les PERSONNELLEMENT !

Et la meilleure façon de le faire, la voici :

Battre le fer pendant qu’il est encore chaud

Qu’est-ce que j’entends par là ? C’est simple :

Il vous arrive certainement de prendre le temps d’aider un client à bien utiliser vos produits. Ou de rédiger un long email personnel pour répondre en détail aux questions qu’il vous a posées.

La réaction de votre client ? Il est aux anges. Il vous remercie de tout coeur, et vous dit à quel point vous êtes génial…

Vous voyez où je veux en venir ? Vous pouvez saisir cette occasion et lui demander un témoignage. Personnellement.

Vous obtenez ainsi 1000 fois plus de chances qu’il réponde favorablement et rédige un témoignage de client satisfait. Car c’est à LUI que vous l’avez demandé. Personnellement. Et vous évitez ainsi le phénomène d’éparpillement de la responsabilité que l’on retrouve souvent lors des demandes « en masse ».

Pour aller plus loin…

C’est valable pour TOUS les aspects de votre business.

Vous voulez qu’on fasse des liens vers l’exceptionnel article que vous venez de publier ? Faites la liste des 10 blogs sur lesquels vous aimeriez obtenir un lien, et envoyez un email PERSONNEL à chacun des blogueurs pour le leur demander.

Vous voulez que ceux qui ont beaucoup de followers sur Twitter retweet votre article ? Encore une fois, faites la liste des 10 blogueurs qui vous intéressent, et envoyez un email PERSONNEL pour le leur demander.

Vous êtes face à un problème que vous n’arrivez pas à résoudre ? Au lieu d’envoyer un email « de masse » à tous vos contacts, sélectionnez les cinq les plus à même de pouvoir vous aider, et envoyez leur un email personnel pour le leur demander.

Bref, vous avez compris le principe.

En faisait des demandes personnelles, vous évitez l’effet d’éparpillement de la responsabilité. Et vous augmentez CONSIDÉRABLEMENT vos chances d’obtenir ce que vous demandez.

Le savoir peut vous aider à améliorer votre business (en recevant plus de témoignages, de commentaires, de retweet, etc.). Et aussi vous savez la vie ;)

Pensez-y…

Photo © exopixel – Fotolia.com

juil
15
27

La stratégie d’affiliation facile en 4 étapes (de Maurel Archange)

Ceci est un article invité rédigé par Maurel Archange. Visitez son blog sur le marketing relationnel et le marketing viral.

J’ai suivi une formation avec MyLeadSystemPRO et j’ai décidé de partager ce que j’ai appris avec vous. La formation était payante, mais comme je suis gentil, je vous offre gratuitement ce que j’ai retenu.

Après avoir lu cet article, vous devriez être en mesure de multiplier vos revenus en affiliation par 2 à la fin de ce mois.

Une chose est sûre, vous ne deviendrez pas millionnaire en faisant la promotion d’un produit juste pour faire des ventes. Toutes les personnes qui gagnent vraiment beaucoup d’argent grâce à l’affiliation font la promotion d’un produit qui règle le problème de leur marché cible.

Ils offrent des produits et des services qui sont là pour résoudre les problèmes des autres. Je sais que vous l’avez déjà entendu, mais il paraît que la répétition est bonne pour bien retenir les choses.

Quand j’achète un programme de marketing, je l’achète parce que je veux apprendre le marketing.

Vous n’allez pas acheter une perceuse parce que vous avez besoin d’une perceuse. Vous achetez la perceuse parce que vous avez besoin d’un trou. Vous voyez, la perceuse est la solution.

maurel archange, marketing relationnel, marketing viral

Étape 1

Ce que je vais dire ici ne va pas beaucoup vous plaire, mais je m’en fous. Vous devez acheter le produit que vous voulez promouvoir. Apprenez à l’utiliser pour atteindre les résultats désirés. Vous ne pouvez pas vendre un produit avant de prouver aux autres que vous l’utilisez et que ça fonctionne.

Donc ce que vous devez faire, c’est de choisir un produit qui résout un problème que vous avez et après avoir eu les résultats, vous aurez confiance en votre produit et vous pourrez le vendre plus efficacement.

De plus vous pourrez bien parler de votre produit étant donné que vous aussi avez déjà vécu le problème. Dans mon cas, je voulais avoir plus de trafic et je me suis inscrit à MLSP. Donc quand je fais la promotion de leur produit, je serai prêt à mettre ma tête à couper parce qu’ils fonctionnent.

Étape 2

Vous devez documenter vos résultats avant de commencer à faire la promotion de vos produits. Vous allez fournir des preuves que votre méthode marche. Je peux me lever et vous dire que j’ai gagné 10 millions de dollars le mois passé grâce à mon blogue. Je dois vous fournir des preuves pour que vous puissiez me croire.

Quand vous serez prêt à gagner de l’argent avec le produit, vous allez fournir des preuves aux autres. Plus vos résultats sont bons face à un gros problème et plus vous ferez de ventes. Vous pouvez faire des captures d’écran de votre trafic mensuel par exemple.

Vous pouvez aussi faire des captures d’écran de vos résultats sur les moteurs de recherche pour certains mots-clés. Trouvez des preuves que votre méthode marche. Et si vos résultats ne sont pas exceptionnels, soyez honnête et montrez les résultats de quelqu’un qui utilise aussi le même produit que vous.

Étape 3

Vous savez la plupart des gens qui font de l’affiliation prennent un produit et disent « mon produit est la solution à ton problème, achète-le et deviens plus heureux. » Ça marche, moi aussi je le faisais, mais ce n’est pas la bonne méthode.

La bonne méthode consiste à monter aux gens comment utiliser le produit pour avoir le maximum de résultat. Donc si vous voulez que les gens achètent le produit, montrer comment vous l’avez utilisé, ne leur montrez pas juste les résultats, faites un petit guide étape par étape.

Parlez-leur du problème que vous aviez et dites-leur comment vous avez utilisé le produit pour le résoudre. Après, vous pouvez simplement leur offrir le produit pour qu’ils puissent résoudre eux aussi leur problème.

Par exemple, avec MLSP, moi j’ai tout appris sur le marketing internet, le SEO, les médias sociaux, comment avoir du trafic, le marketing payant, Ezine, et plein d’autres choses encore. Vous voyez, je peux offrir mon produit à beaucoup de personnes.

Étape 4

Voici la meilleure partie. C’est ici que vous mettez votre guide en face de votre marché cible. C’est l’étape à laquelle les gens qui « souffrent » auront enfin la solution à leurs problèmes. Oh, j’ai presque oublié : LE GUIDE DOIT ÊTRE GRATUIT.

Vous pouvez créer des vidéos, publier des articles de blogue, soumettre des articles aux multiples répertoires d’articles, utiliser toutes les méthodes de marketing que vous connaissez pour faire la promotion de votre guide.

Offrez-le en téléchargement gratuit sur votre blogue par exemple. C’est un peu comme ce que je fais présentement. Vous pouvez tout simplement le faire sous forme d’un article comme celui-ci ou bien sous forme d’une vidéo.

Ensuite vous les dirigez vers le site où ils doivent remplir leur information et acheter le produit. C’est aussi simple que ça. Je vous avais averti au début.

Tout ce qui vous reste à faire maintenant, c’est de regarder les commissions augmenter dans votre back-office. Ne vous asseyez pas là, tous les jours devant votre ordinateur en attendant de voir les commissions augmenter, vous pouvez vérifier chaque deux ou trois jours.

Pour réussir, vous devez vous lever et appliquer ce que vous venez de lire maintenant. La théorie c’est cool, mais la pratique c’est encore mieux n’est-ce pas?

Quand j’étais jeune, j’aimais les cours de biologie où on parlait d’éducation sexuelle. Mais en grandissant, je me suis rendu compte que la pratique, c’est encore mieux. Donc si vous voulez réussir avec l’affiliation, agissez, appliquez ce que vous venez d’apprendre.

Je vous souhaite beaucoup de succès!!

Ceci est un article invité rédigé par Maurel Archange. Visitez son blog sur le marketing relationnel et le marketing viral.

juil
14
29

Comment une petite française est devenue la REINE des Réseaux Sociaux aux USA

AuthorCédric Vimeux    CategoryWebmarketing     Tags, ,

Vous l’avez certainement remarqué :

Depuis quelques mois, Biba PEDRON du blog Networking et Réseaux Sociaux publie un article chaque mois sur Virtuose Marketing.

La raison en est simple. Je le lui ai demandé :)

Pourquoi elle ? Parce qu’elle est connue et reconnue au niveau international. Et parce qu’elle est sans conteste LA plus grande experte en réseaux sociaux.

La preuve : les Américains la surnomme de « The Connection Queen ».

Aujourd’hui, je vous propose d’en connaître un peu plus sur Biba, via une inspirante interview réalisée par Michèle MONTAGNON.

Vous y découvrirez qui est Biba, mais surtout, comment elle a réalisé son rêve d’enfant…

La voici :

biba pedron, interview
Biba Pedron

Interview de Biba PEDRON par Michèle MONTAGNON

Cette interview dure environ 1 heure 17.

Image de prévisualisation YouTube

Alors qu’en avez-vous pensé ?

Pour aller plus loin…

Je vous invite VIVEMENT à vous inscrire sur le blog Networking et Réseaux Sociaux de Biba.

Vous y découvrirez d’ailleurs l’interview retour de Michèle MONTAGNON par Biba PEDRON : Comment vivre et travailler en couple, cultiver l’art d’être à deux.

juil
13
14

Vos trois articles pour le week-end :

J’ai vraiment aimé !

Le premier parle d’une technique d’écriture diablement efficace pour anéantir le syndrome de la page blanche.

Le second vous explique comment tester votre blog à partir d’un autre.

Et le dernier vous parle d’un métier étrange… Celui de botteur de fesses.

Allons-y !

Cinq articles à lire d'urgence
J’adore ces trois articles !

Le freewriting en 8 étapes

La façon la plus efficace que je connaisse pour combattre la page blanche et améliorer son écriture est de faire régulièrement –  au moins trois fois par semaine – des exercices freewriting. Découvrez la technique…

J’ai découvert cette technique du freewriting qui se traduit par « écriture libre », il y a plusieurs années de cela.

Un jour, au hasard d’une librairie, un étalage complet de livres d’occasion et un titre qui accroche immédiatement mon regard : « Writing without teachers » de Peter Elbow.

J’ai hésité, le livre était en anglais et mon  anglais scolaire n’était certainement insuffisant dévorer un livre entier. Et puis cet auteur, Peter Elbow, je ne connaissais pas du tout.

Cliquez et apprenez le freewriting (sur le blog À propos d’écriture…)

Coaching blogueur : Comment tester un blog à partir d’un autre

Aujourd’hui je vais vous présenter une technique que très peu de blogueurs et webmarketeurs utilisent…et dont la plupart des « gourous » du webmarketing ne vous parleront jamais.

Elle permet de tester un blog…à partir d’un autre.

Le principe est très proche de celui du split testing, mais permet de se rendre compte et de mesurer énormément de choses que l’on peut mettre en place sur son blog principal, via un blog test que l’on a spécialement créé à cet usage.

Cliquez et testez (sur le blog Life Stylers…)

Découvrez le métier de botteur de fesses

Croyez-vous qu’un champion olympique arrive à se qualifier sans entraîneur ? Qu’une équipe de foot atteigne le sommet du championnat sans coach ? Qu’un grand chef ait appris tout seul dans sa cuisine ou uniquement avec sa maman ?

Jack Canfield dans son livre « Le succès selon Jack » met en lumière les raisons pour lesquelles nous avons tous besoin d’un accompagnateur personnel (aujourd’hui on dit un coach) pour atteindre vos objectifs.

La première des raisons est que…

Cliquez et lisez la suite (sur le blog des e-ditions Label Vie…)

juil
12
26

Les 17 différences entre les blogueurs qui réussissent et ceux qui ne réussissent pas (partie 3/3)

Cet article est le dernier de la série Les 17 différences entre les blogueurs qui réussissent et ceux qui ne réussissent pas.

Vous pouvez lire les deux premières parties ci-dessous :

Voici  les six dernières différences entre les blogueurs qui réussissent et ceux qui ne réussissent pas.

Elles sont tirées du livre Les Secrets d’un esprit millionnaire, de T. Harv Eker (et adaptées au blogging).

blog à succès, blogueur à succès, t harv eker, les secrets d'un esprit millionnaire

12. Les blogueurs qui réussissent pensent selon « LES DEUX ». Ceux qui ne réussissent pas pensent selon « L’UN OU L’AUTRE ».

Vous connaissez le dicton : « On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre. »

C’est le fameux « l’un ou l’autre ». On peut le décliner à l’infini.

Voici quelques exemples :

  • On ne peut pas être riche financièrement ET être riche spirituellement.
  • On ne peut pas travailler beaucoup ET être très présent pour sa famille.
  • On ne peut pas manger ce qu’on veut ET être mince.

Vous en voulez d’autres ?

  • On ne peut pas être copywriter ET être honnête.
  • On ne peut pas rédiger plus d’articles ET avoir plus de temps libre.

Bref, vous avez compris…

Les blogueurs qui ne réussissent pas pensent souvent en terme de « l’un ou l’autre ». Ils pensent qu’il faut choisir. Soit être copywriter, soit être honnête. Soit être riche financièrement, soit être riche spirituellement. Soit rédiger plus d’articles, soit avoir plus de temps libre.

À l’inverse, les blogueurs qui réussissent pensent en terme « LES DEUX ». Lorsqu’ils sont face à un choix, ils ne se demandent pas « Lequel choisir ». Ils se demandent « Comment avoir LES DEUX ? »

13. Les blogueurs qui réussissent se concentrent sur leur VALEUR NETTE. Ceux qui ne réussissent pas se concentrent sur leur REVENU GAGNÉ.

Connaissez-vous différence entre le revenu gagné et la valeur nette ?

La différence est énorme, puisque le revenue gagné n’est qu’un des quatre facteurs qui déterminent la valeur nette.

Ces quatre facteurs sont :

1. Le revenu
2. Les économies
3. Les investissements
4. La simplification

Les blogueurs qui réussissent sont ceux qui se concentrent sur ces quatre facteurs. Et pas seulement sur le premier.

C’est-à-dire qu’ils cherchent à :

1. Augmenter leurs revenus
2. Augmenter leurs économies
3. Augmenter leur capital investi
4. Réduire leurs dépenses en simplifiant leur style de vie (ce qui leur permet de faire davantage d’économies et d’investir encore plus).

Alors, pourquoi est-ce si important de se concentrer sur ces quatre facteurs (et pas seulement sur le premier) ? Je vous donne juste un exemple :

Les revenus d’un blogueur sont souvent en dent-de-scie. Certains mois, on encaisse beaucoup. D’autres moins. Voire beaucoup moins que prévu…

Et on a beau se concentrer à augmenter ses revenus, on n’est jamais à l’abri d’un accident, d’un imprévu, ou d’un coup de malchance. Je l’ai appris à mes dépens le 18 novembre 2009 quand mon compte adwords a été suspendu et que mes revenus sont tombés à zéro.

Ce qui m’a sauvé ? J’avais des économies et j’avais aussi investi dans de nombreux produits avec droits de revente. J’ai pu rapidement les lancer auprès de mes listes, et ainsi ne pas retrouver fauché.

Qu’aurais-je fait si je n’avais pas eu d’économies, ni investi dans des produits à revendre ? Retourner au salariat en urgence ? ;)

14. Les blogueurs qui réussissent gèrent bien leur temps. Ceux qui ne réussissent pas le gèrent mal.

Avez-vous déjà remarqué à quel point les blogueurs qui réussissent sont prolifiques ?

Certains semblent capables d’accomplir deux, trois, cinq, voire dix fois plus que les autres. Comme s’ils avaient utilisé un procédé magique pour se démultiplier. Pour se cloner.

Leur secret ? Ils ont appris à bien gérer leur temps.

Ils savent se montrer efficaces, et cherchent constamment à l’être plus.

Ils ne repoussent pas au lendemain ce qu’ils ont prévu de faire aujourd’hui. Ils ont une liste de tâches et d’objectifs qu’ils suivent scrupuleusement. Et n’en démordent pas. Quoi qu’il arrive.

Les blogueurs qui ne réussissent pas gèrent très mal leur temps. Voire ne le gèrent pas du tout.

Ils se disent « Quand j’aurai plus de temps, j’apprendrai à le gérer » au lieu de se dire « Quand je mettrai à gérer mon temps, j’en aurais beaucoup plus. »

15. Les blogueurs qui réussissent font travailler dur leur business pour eux. Ceux qui ne réussissent pas travaillent dur pour leur business.

Bizarre, ce conseil, pas vrai ?

D’ailleurs, n’ai-je pas dit moi-même qu’il fallait TRAVAILLER DUR pour monter un business rentable ? Oui, c’est vrai. Mais il faut aussi que cette situation soit TEMPORAIRE.

Qu’est-ce que j’entends par là ? C’est simple :

Les blogueurs qui réussissent mettent en place des systèmes qui travaillent pour eux. Ils automatisent tout ce qui peut être automatisé. Ils délèguent tout ce qui peut être délégué.

Ils peuvent se permettre de passer leur journée à faire ce qu’ils veulent, parce que leur business travaille pour eux. Et leur rapporte de l’argent. Même quand ils dorment. Ou qu’ils s’amusent en famille dans un parc d’attractions.

À l’inverse, ceux qui ne réussissent pas veulent tout faire par eux-mêmes. Ils ne cherchent pas à automatiser ce qui peut l’être. Et encore moins à déléguer.

Ils se mettent à travailler de plus en plus dur. A devenir des bourreaux de travail. Et parfois, ils s’essoufflent. Puis abandonnent.

16. Les blogueurs qui réussissent agissent EN DÉPIT DE LEUR PEUR. Ceux qui ne réussissent pas laissent la peur LES ARRÊTER.

La peur est une émotion naturelle. Elle est génétiquement programmée en nous. Et pour cause, c’est justement elle qui a maintenu notre espèce en vie jusqu’ici.

Nous la ressentons TOUS… mais chacun réagit différemment face à elle.

Quelques questions vous concernant :

  • Avez-vous déjà hésité à publier l’article « choc » que vous veniez d’écrire, parce que vous aviez peur de la réaction de vos lecteurs ? Et de leurs critiques ?
  • Avez-vous déjà hésité à proposer un article invité à un blogueur connu, parce que vous aviez peur qu’il vous envoie bouler ? Et de passer pour un con ?
  • Avez-vous déjà hésité à vous inscrire à une formation webmarketing, parce que vous aviez peur que ce soit de l’arnaque ? Ou qu’elle soit trop difficile à suivre ? Et qu’elle ne soit que de l’argent perdu ?
  • Avez-vous déjà hésité à faire un investissement, parce que vous aviez peur qu’il ne soit pas rentable ?

Allez, une dernière :

  • Avez-vous peur de réussir avec votre blog, car vous craignez les changements que cela apporterait dans votre vie ? ;)

La vérité, c’est que ces peurs (la peur de la critique, la peur du rejet, la peur du refus, la peur de l’échec, la peur de la réussite, etc.), nous les ressentons TOUS… Même les blogueurs qui réussissent.

La différence entre eux et les autres, c’est qu’ils ne laissent pas la peur les immobiliser. Ils tremblent, mais ils passent quand même à l’action.

17. Les blogueurs qui réussissent APPRENNENT et GRANDISSENT sans cesse. Ceux qui ne réussissent pas croient déjà TOUT SAVOIR.

À votre avis, pourquoi ?

Donnez votre point de vue dans les commentaires ci-dessous.

Ou mieux, donnez votre avis en rédigeant un nouvel article sur votre blog (et postez le lien dans les commentaires).

Photo © Letizia – Fotolia.com



rss
twitter

Articles populaires

Top Commentateurs du mois

Commentaires récents

Blogs webmarketing :

Des blogs pour destresser

Autres