Mar
21
98

ATTENTION: Ne publiez JAMAIS un article s’il échoue à ce test, sinon vous le regretterez tôt ou tard

Author Cédric Vimeux    Category Blog     Tags ,


Depuis peu, je fais passer un petit test à chacun de mes articles avant de les publier.

Ce test consiste à les passer au travers de trois filtres.

S’ils échouent à ce test, je ne les publie pas et les retravaille. Jusqu’à ce qu’ils le réussissent.

Quel est ce test ? Vous allez le comprendre en lisant cette petite histoire inspiranteElle devrait vous plaire…

La voici :

test des trois passoires de socrate, avant de publier un article
Les passoires pour vos articles

Les trois passoires de Socrate

Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute opinion de la sagesse.

Quelqu’un vient un jour trouver le grand philosophe et lui dit :

« Sais-tu ce que je viens d’apprendre ?

– Un instant, répondit Socrate. Avant de me le raconter, j’aimerais te faire passer un test. Celui des trois passoires :

– Les trois passoires ?

– Mais oui, reprit Socrate. Avant de me raconter toutes sortes de choses, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l’on aimerait dire. C’est ce que j’appelle le test des 3 passoires.

La première passoire est celle de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ?

– Non. J’en ai simplement entendu parler…

– Très bien. Tu ne sais donc pas si c’est la vérité. Essayons de filtrer autrement en utilisant une deuxième passoire. Celle de la bonté.

Ce que tu veux m’apprendre, est-ce quelque chose de bon ?

– Ah non. Au contraire !

– Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sans savoir si elles sont vraies. Tu peux peut-être encore passer le test, car il reste une passoire. Celle de l’utilité.

Ce que tu t’apprêtes à me dire est-il utile ?

– Non, pas vraiment…

– Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n’est ni vrai, ni bien, ni utile, pourquoi vouloir me le dire ?”

(Histoire tirée de la sagesse populaire.)

Faites passer ce test à vos articles avant de les publier

Avant de publier un article, faites-lui passer le test des trois passoires de Socrate.

Pour cela, c’est simple. Posez-vous ces trois questions :

1. Est-ce vrai ?

Les informations que vous donnez dans votre article sont-elles vraies ? Les avez-vous vérifiées par vous-même ? Ont-elles été prouvées par une autorité compétente dans ce domaine ?

Vous poser ces questions vous évitera à la fois de véhiculer de mauvaises informations. Et aussi à ne pas colporter de fausses rumeurs.

2. Est-ce bienveillant ?

Ce que vous dites dans votre article est-il bon ? Est-ce bienveillant ? Positif ? Ou au contraire, vous apprêtez-vous à publier quelque chose de méchant ? Quelque chose qui pourrait blesser autrui ?

Ma grand-mère me disait toujours « Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’ils te fassent ». Votre grand-mère vous le disait peut-être, à vous aussi.

Bref, ne publiez que des articles positifs ou neutres. Mais jamais rien de blessant.

Gardez en tête la devise de Google « Don’t be evil » (ne soyez pas malveillant). Cette devise lui a bien réussi. Elle pourrait vous réussir à vous aussi ;)

3. Est-ce utile ?

Votre article apporte-t-il des informations utiles pour vos lecteurs ? Ou avez-vous simplement rédigé votre article pour flatter votre ego ?

Si vous voulez vraiment gagner de l’argent avec votre blog, alors soyez utile à vos lecteurs.

Plus vous leur serez utile, plus ils vous aimeront. Plus ils vous aimeront, plus ils vous seront fidèles. Et il n’y a que dans la fidélisation que l’on peut construire une entreprise pérenne.

Conclusion

Avant de publier un article, posez-vous ces trois questions :

1. Est-ce vrai ?
2. Est-ce bienveillant ?
3. Est-ce utile ?

Si vous répondez « non » à au moins une de ces questions, retravaillez votre article avant de le publier. Jusqu’à ce qu’il réussisse le test des trois passoires de Socrate.

Pourquoi ? Simplement pour être certain de ne publier aucun mensonge inutile qui pourrait blesser les autres.

De toute façon, il n’y a qu’en étant vraibienveillant, et utile que l’on devient remarquable.

Qu’en pensez-vous ?

Photo © britta60 – Fotolia.com

98 Comments to “ATTENTION: Ne publiez JAMAIS un article s’il échoue à ce test, sinon vous le regretterez tôt ou tard”

  • Olivier Monteux@Méthode Riche 21 mars 2013 à 14 h 30 min

    Totalement en accord avec toi sur ce point, un article qui n’a pas comme but d’aider ses lecteurs n’a que peu d’intérêt !

    Et même si être méchant peut servir à augmenter sa visibilité pour un temps très court, c’est une stratégie inutile sur le long terme.

    Par exemple, je pense au gus qui a hacké (ou pas) Aurelien Amacker, je suis allé voir son site une fois parcequ’on parlait de lui et je n’y suis plus jamais retourné, aucun intérêt.

    • Cédric Vimeux 21 mars 2013 à 18 h 24 min

      Salut Olivier,

      Oui, bien d’accord.

      La méchanceté peut provoquer des buzz, mais c’est toujours une stratégie perdante sur le long terme.

      Sans compter que la méchanceté peut vite s’apparenter à de la diffamation ou à de la concurrence déloyale. Et là, ça devient une toute autre histoire ;)

      Au moins, en étant cool et gentil, on garde les mains propres. Et je pense que c’est le plus important.

      Cédric

      • Xavier@ club du succès Internet 22 mars 2013 à 3 h 34 min

        Salut Cédric,

        Effectivement si une information n’est:

        Ni vrai;
        ni bienveillant;
        Ni utile;

        et bien elle ne peut que être négatif et NOCIVE.

        Nocive nom seulement pour ceux qui l’écoutent ou le lisent, mais beaucoup plus pour celui qui la diffuse.
        Car, « qui sème le vent récolte la tempête ».

        Amicalement,
        Xavier

  • Yann@comment maigrir vite 21 mars 2013 à 14 h 43 min

    Salut,
    Je connaissais cette histoire, par le biais de Xtian. Et depuis elle m’est restée.
    Je le fais systématiquement pour mes articles, mais aussi dans ma vie de tous les jours

    Merci néanmoins pour cette piqure de rappel :)

  • Frédy@la loi d'attraction 21 mars 2013 à 15 h 01 min

    Salut Cédric,

    Que de bons conseils, j’avais lu y a longtemps la parabolle des 3 passoires mais j’avais pas pensé à l’appliquer au blogging!

    PS : excellent choix d’image!

    • Cédric Vimeux 21 mars 2013 à 18 h 25 min

      Salut Frédy,

      En fait, je pense qu’on peut l’appliquer à tous les domaines de sa vie.

      Cédric

  • martine 21 mars 2013 à 15 h 01 min

    merci pour cette info très importante!

  • [email protected] 21 mars 2013 à 15 h 01 min

    Hé hé, les 3 filtres…

    Qui pourrait contredire Socrate ?

    J’approuve et j’applaudis des 2 mains !

  • Philippe Gras 21 mars 2013 à 15 h 02 min

    C’est un bon test, et finalement très ancien… mais qui ne suffit pas !
    Car il faudrait en plus que l’article soit écrit dans le sens de la promotion de ces trois vertus cardinales.

    • Cédric Vimeux 21 mars 2013 à 18 h 26 min

      Salut Philippe,

      Je n’ai pas compris ton commentaire… : /

      Cédric

  • Rudy@options binaires 21 mars 2013 à 15 h 04 min

    Un peu déçu par cet article, ça me parait élémentaire, tu ne le fais pas d’habitude?
    (j’espère que tu publieras quand même mon commentaire même s’il est négatif)

  • Christelle@J'écris pour vous 21 mars 2013 à 15 h 05 min

    Bravo pour ces conseils. En effet, le test de la passoire me paraît être un bon test pour ne pas publier n’importe quoi sur internet. Il est très facile d’être méchant, de publier des mensonges, de faire mal. Pour ma part, je préfère vérifier mes informations, dans le but est d’aider des personnes dans différents domaines. Un peu comme toi, à ma manière, je donne des conseils. Même s’il m’arrive de critiquer, notamment certaines lois ou la connerie humaine, j’essaie de rester à ma place. Une simple bloggueuse, c’est tout.

    A bientôt

  • Maxime 21 mars 2013 à 15 h 09 min

    Vrai ! aussi bien dans nos conversations que dans les publications

  • Eméelis 21 mars 2013 à 15 h 10 min

    Si simple et si vrai. Ceci dit l’appliquer aux articles c’est bien, dans la vie en général c’est encore mieux. Mais je suis sure , Cédric, que, quand on commence à réfléchir de cette façon, cela se fera naturellement dans la vie… au grand bénéfice de tous (y compris soi-même)

    • Cédric Vimeux 21 mars 2013 à 18 h 27 min

      Bonjour Emilie,

      Oui, on peut l’appliquer dans sa vie de tous les jours. C’est un peu plus compliqué, mais c’est possible.

      J’y travaille ;)

      Cédric

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 21 mars 2013 à 15 h 11 min

    J’avais déjà lu cette histoire des 3 passoires.

    Ah si seulement certaines fois on pouvait l’appliquer dans la vie. Je connais des personnes (et vous aussi certainement) qui véhiculent des trucs complètement farfelus et inutiles.

    Si seulement ils pouvaient appliquer ce test et la fermer… ;)
    Sam

    • Cédric Vimeux 21 mars 2013 à 18 h 29 min

      Oui, je connais une personne comme ça. Elle passe son temps à téléphoner à tout le monde pour raconter tout et n’importe quoi sur n’importe qui.

      Le fameux « Tu devineras jamais ce que X m’a dit sur Y… Je te le dis, mais tu le gardes pour toi, ok ? »

      Cédric

  • Jean 21 mars 2013 à 15 h 18 min

    Bonjour Cédric,
    Cet article répond lui-même au test des 3 passoires, et je l’appliquerai dorénavant à chaque fois avant de publier.
    Merci Cédric.

  • Didier 21 mars 2013 à 15 h 25 min

    Je trouve que la passoire de Socrate, entend plus la sociabilité que l’expression fine et sensible de la vie elle même.

    « Plus vous leur serez utile, plus ils vous aimeront. Plus ils vous aimeront, plus ils vous seront fidèles. Et il n’y a que dans la fidélisation que l’on peut construire une entreprise pérenne. »

    N’y aurait-il pas une forme de « manipulation inconsciente » qui pourrait trahir l’authenticité fort utile à la vérité ?
    Il est dit que toute vérité n’est pas bonne à dire. Ok, pourtant si elle est source de changement et d’ouverture, quand elle pourra être dite ?
    Quand « je », c’est-à-dire une personne, s’attache à des valeurs où son évolution demande, l’ouverture, ne va t-elle pas être blessé si la vie, d’une quelconque manière, lui renvoi l’image de sa frilosité ou de sa peur ?

    Aussi :
    1/ J’adhère à la vérité tout en sachant que ce que je considère vrai n’est ni forcément validé (constellations systémiques, biologie totale ou encore kinésiologie) ni forcément connu.
    2/ Que la bienveillance, ne s’accommode pas toujours à la vérité ou au fondement propre de la vie.
    3/ Bon nombre d’explorateurs, goûtèrent les fruits de la terre pour vérifier leur comestibilité. L’utilité est différente à chacun, et de plus, quelque chose peut être utile à l’un et pas à l’autre et ce qui peut aussi être vraiment utile, peu ne pas être reconnu comme tel.
    La vie nous offre une multitude d’expressions d’existence, notre ignorance nous en fait détruire pas mal, et quelques uns parlent du déséquilibre apporté.
    Nous voyons tous la vie à travers notre fenêtre sans forcément nous rendre compte que, si nous désirons voir plus large, il nous suffit de passer notre tête au travers afin d’y admirer les choses au-delà de notre zone de protection que nous appelons confort.

  • agnès 21 mars 2013 à 15 h 25 min

    je connaissais cette histoire que l’on peut bien sûr adapter à tout un tas de situations….
    vérifier la véracité de chaque article et diffuser la bonne parole…utile!
    un véritable challenge en lui même!
    je ne suis pas sûre que beaucoup de bloggeur la mettent systématiquement en application
    et pourtant voilà la seule solution pour être crédible et relayée!
    merci Cédric pour ces nouveaux conseils
    Agnès

  • michel 21 mars 2013 à 15 h 28 min

    Bonjour Cédric,

    Ancien et pertinent à la fois, Socrate et plus jeune que jamais. J’applique ce principe au quotidien, ce n’est pas toujours facile d’ailleurs et parfois je passe à côté. A chaque fois que j’oublie de filtrer le boomerang revient et fait assez mal.

    Merci pour cette piqûre de rappel. très bonne journée à toi

    Michel

  • Koussiama 21 mars 2013 à 15 h 32 min

    Très très pertinent le rapport entre cette belle leçon et la publication d’article.

    J’ai lu cette histoire depuis, et y pense souvent pour la parole.
    Mais j’avoue n’y avoir pas pensé en ces termes pour l’écriture.

    Merci Cédric.

    • Cédric Vimeux 21 mars 2013 à 18 h 30 min

      En fait, je pense qu’on peut appliquer le Test des trois passoires de Socrate à tous les domaines de la vie.

  • [email protected]/Medias 21 mars 2013 à 15 h 35 min

    Bonjour Cédric,
    J’avais envie au début de dire que c’est du réchauffé, mais tout le monde n’a pas forcément pris plaisir à faire de la philo.
    Mais c’est tellement en contradiction avec la culture actuelle du « moi, moi d’abord, moi tout seul » que je ne peux qu’approuver ce rappel !

    Et comme Philippe Gras, j’ajoute que ce n’est pas suffisant que de le respecter, il faut également le prôner. Ce que tu fais par cet article!

    Une catégorie d’article semble s’exclure d’elle-même à ce triple crible. Celle de la critique négative. ex: vous trouvez un site qui sous des apparences trompeuses, vend un mauvais produit. vous écrivez un texte vindicatif contre ledit produit. c’est vrai, c’est utile pour prévenir (cf le nouvel obs en ce moment sur l’appli arnaque Facebook « qui visite mon profil »), mais est-ce bienveillant?
    Pas vraiment.
    Sauf…
    sauf si vous proposez une solution, un palliatif, une correction aux acheteurs voire au vendeur ou fabriquant.

    La critique n’est utile que si elle est constructive.

    +1 pour ton article, même si le fond a plusieurs milliers d’années : l’être humain ne change pas vraiment !

    PS publier un mensonge inutile, dis-tu… Quel(s) type(s) de mensonge utile connais-tu ?

    M.

    • Cédric Vimeux 21 mars 2013 à 18 h 36 min

      Salut Mark Le Net,

      > vous trouvez un site qui sous des apparences trompeuses, vend un mauvais produit. vous écrivez un texte vindicatif contre ledit produit.

      Quel intérêt d’écrire un article sur ce produit ? Pour dire qu’il est mauvais ?

      1. Dans ce cas, il faut bien peser ses mots parce qu’on peut très vite passer la limite de la diffamation, ou de la concurrence déloyale.

      2; Pourquoi parler d’un produit s’il est mauvais ? Andy Warhol disait « Toute publicité est une bonne publicité ». Si je parle d’un produit, je lui fait de la pub…

      3. On peut parfaitement présenter un bon produit (vrai, bon et utile) sans parler du mauvais ;)

      Cédric

  • [email protected] 21 mars 2013 à 15 h 37 min

    Le test des 3 passoires, je le connais depuis bien longtemps.
    J’essaye de l’appliquer dans ma vie de tous les jours.
    A fortiori dans mon blog et, en général là où il reste une trace écrite.
    Cela m’évite effectivement de colporter des rumeurs plus ou moins malveillantes qui peuvent empoisonner la vie des gens et/ou se retourner contre moi.
    Merci Cédric de nous avoir rappelé ces règles de bienséance et d’honnêteté intellectuelle.
    A bientôt
    Jacques (Bruxelles)

    • Cédric Vimeux 21 mars 2013 à 18 h 38 min

      Salut Jacques,

      Tu fais bien de mentionner « où il reste une trace écrite ».

      Effectivement, les écrits restent. D’où la raison pour laquelle il faut faire attention à ce qu’on écrit. Et éviter de parler en mal des autres ou de leurs produits. Parce que les écrits restent, et ce que l’on a écrit peut les gêner durant des années.

      Cédric

  • Ben 21 mars 2013 à 15 h 43 min

    Merci pour ces conseils, j’avoue qu’en répondant a ces 3 questions avant de publié un article nous aidera grandement à améliorer ça qualité…..je vais faire ce teste pour tout mes articles et améliorer ceux qui ne répondes pas favorablement a ces questions !

  • Damien 21 mars 2013 à 15 h 43 min

    Bonjour Cédric,

    Effectivement c’est un excellent moyen de savoir si notre article est « bon ».

    Comme dans la vie, il est bon aussi de s’appliquer cette « Théorie de la Passoir Socratienne ».

    C’est la philosophie que j’adopte sur mon Blog quand la qualité de l’eau dur Robinet nuit à notre santé, celle de nos enfants, de nos jardins, de la nature et de nos animaux de compagnie.

    Merveilleuse journée à tous,
    Damien de qualitedeleau.weboblog.com

  • Michele 21 mars 2013 à 15 h 54 min

    Bonjour Cédric,

    Si je connaissais l’histoire, je n’avais jamais pensé à l’utiliser comme source d’article.

    Merci de nous rappeler l’utilité des « paroles de sagesse » si populaires, bienveillantes et utiles par définition, pour étayer nos articles.

    Bravo, c’est du génie créatif ça Monsieur ! ;-)

    A bientôt le plaisir de te lire,
    Amicalement
    Michèle

  • Bernard 21 mars 2013 à 15 h 56 min

    Bonjour,

    Les 3 filtres de Socrate c’est bien pour s’auto-satisfaire , encore mieux le test:

    Faire lire vos textes à 3 personnes différentes….Alors vous verrez le résultat………………………….
    chacune va émettre un jugement !

    De cette façon, vous pourrez arriver à un autre résultat, bien supérieur.

    Réalisé sur plusieurs textes rédigés.

    Bernard

  • Danielle@leadership-et-management 21 mars 2013 à 15 h 58 min

    Merci Cédric,
    j’adore votre article, auquel j’ai envie d’associer les 4 accords Toltèques,
    1- Que ta parole soit impeccable
    2- Quoi qu’il arrive n’en fait pas une affaire personnelle
    3- Ne fait pas de suppositions
    4- Fait toujours de ton mieux
    A bientôt
    Danielle

    • Cédric Vimeux 21 mars 2013 à 18 h 45 min

      Bien vu les 4 accords Toltèques :)

      Ils mériteraient un article à eux-seuls.

      Cédric

  • Elie 21 mars 2013 à 16 h 13 min

    Je fais bien sûr chorus avec les commentaires précédents.
    Je n’ajouterai donc qu’un point de vue très ciblé : celui des journalistes.

    Nous connaissons tous les trois piliers : vrai, bienveillant, utile.

    Exprimés autrement, on les retrouve d’ailleurs dans la charte des journalistes.

    Mais nous savons tous aussi que les appliquer c’est opter pour une carrière… disons moyenne.

    En effet, les promotions couronnent d’abord les consoeurs et confrères qui : 1) font parler du journal; 2) sont lus.

    Or, faire parler du journal, c’est plus facile avec des infos non vérifiées et peu importe que ce soit en bien ou en mal… du moment qu’on en parle.

    Quand au fait d’être lus, on attire beaucoup plus de lecteurs avec du sensationnel non vérifié, malveillant et finalement inutile, qu’avec le contraire.

    J’arrête là car c’est un thème qui me passionne :-)

    Amitiés virtuelles à toutes et à tous.

    Elie.

    • Cédric Vimeux 21 mars 2013 à 18 h 47 min

      Salut Elie,

      Je suis d’accord !

      Mais on peut aussi bloguer sans jouer les journalistes (à scandales).

      Cédric

    • Michel@Changer-Gagner 21 mars 2013 à 22 h 43 min

      Tout à fait @Elie. D’autant plus que les journalistes écrivent surtout à partir de communiqués de presse. Comme vérité, on fait mieux.

  • Thierry (Maîtriser Skype) 21 mars 2013 à 16 h 32 min

    Simple, mais efficace
    Comme toujours tes articles sont clairs, simples et pertinents
    et pleins de bon sens

    Merci

  • Christian de Destresse Marketing 21 mars 2013 à 16 h 43 min

    Salut Cédric,

    Bien, bien,…un seul bémol.

    La subjectivité (ou l’objectivité, c’est selon).

    Moi par exemple, pour mes articles, c’est toujours vrai mais c’est surtout immensément bienveillant et formidablement utile et même plus avec palliatif si nécessaire et tout et tout.

    Et ceci en toute objectivité.

    Cherchez l’erreur.

    Objectivement, je n’en vois pas.

    @+
    Christian.

  • Johann@B2Zen 21 mars 2013 à 16 h 51 min

    Je suis d’accord sauf sur un filtre difficile à contrôler: « est-ce bienveillant? »

    La raison est que parfois on peut faire des articles coup de gueule et polémique (le but est quand même de s’exprimer) et il peut arriver que certaines personnes se sentent visées ou le prennent mal (vive l’interprétation de chacun).

    Donc on peut soigner la forme, mais on ne peut garantir que tout le monde l’acceptera entièrement ou le prendra bien car chacun interprète à sa sauce.

    Il m’est déjà arrivé de me faire insulter même pour des articles bienveillants, donc il y aura toujours des gens (heureusement une minorité) qui prendra mal quelque chose. Mais là c’est aussi un problème de leur côté…

    Sinon +1 pour les accords toltèques cités par Danielle: « que ta parole soit bienveillante » du côté du blogueur, « n’en fait pas une affaire personnelle » du côté du lecteur, ça devrait déjà aider les échanges !

    • Danielle@leadership-et-management 21 mars 2013 à 16 h 55 min

      Bien vu Johann pour les relations Blogueur, Lecteur. :)

    • Cédric Vimeux 21 mars 2013 à 18 h 51 min

      Salut Johann,

      Oui, tu fais bien de parler de « l’interprétation du lecteur ».

      À moi aussi, il m’est arrivé de m’en prendre plein la tronche, parce que certains lecteurs avaient mal interprété mes écrits. Cela arrive.

      Et donc, raison de plus pour bien faire attention à respecter ces 3 filtres.

      Même avec eux, on n’est pas à l’abri de prendre des coups. Alors, imagine sans…

      Cédric

  • Cédric@méditation 21 mars 2013 à 16 h 59 min

    Bonjour Cédric,

    Merci pour ces excellents conseils !

  • Christine@votre efficacite personnelle 21 mars 2013 à 17 h 02 min

    Bonjour Cédric,

    Toujours utile de rappeler ces 3 conseils que les médias et une certaine presse malheureusement relayée par beaucoup trop de monde, feraient bien d’appliquer un peu plus souvent.

    Je pense en effet qu’il est inutile de rejoindre les groupes organisés de lynchages collectifs qui fleurissent un peu partout et notamment sur le web.

    Ce qui n’empêche pas les débats d’idées, mais sans négativité et agressivité et plutôt avec humour.

    Merci pour ce sujet d’article et ce rappel de sagesse.

    Bien amicalement,
    Christine

    • Cédric Vimeux 21 mars 2013 à 18 h 52 min

      Exact !

      Respecter ses trois filtres n’empêche pas les débats, mais au moins, on évite l’agressivité et les batailles inutiles.

      Cédric

  • Assamla Germaine 21 mars 2013 à 17 h 05 min

    Bonjour Cédric,

    J’ai beaucoup de plaisir à venir sur ton Blog parce que chaque article que tu publies donne un conseil ,une astuce dont le but est d’aider les bloggers Débutants ou Confirmés à pouvoir tirer profit de leur de leur travail et à éviter les pièges.

    Cet article est une véritable leçon de vie.Il traduit ton génie créateur et ton sens élevé de l’amitié.Parce que devine quoi?

    Le véritable ami est celui qui m’encourage à atteindre mon but, celui qui m’ouvre un peu plus les portes de l’opportunité et fait en sorte qu’une vie plus épanouie me soit possible.
    alors Cédric,soit toujours un véritable ami pour les bloggers que nous sommes car le meilleur ami, est une source intarissable d’inspiration.
    ASSAMLA

    • Cédric Vimeux 21 mars 2013 à 18 h 54 min

      Bonjour,

      > Le véritable ami est celui qui m’encourage à atteindre mon but, celui qui m’ouvre un peu plus les portes de l’opportunité et fait en sorte qu’une vie plus épanouie me soit possible.

      MAGNIFIQUE !!!

  • Greta 21 mars 2013 à 17 h 43 min

    Mais justement, je m’apprête à publier un article pour mes lecteurs et je me casse la tête à la façon de le présenter.

    Les trois passoires de Socrate m’éclaire au bon moment;
    Merci Cédric,

    Greta

  • Semara@Boutique de lingerie 21 mars 2013 à 17 h 59 min

    Très honnêtement juste avec le « 1. Est-ce vrai ? », bon nombre de papier ne devrait pas être écrit et devrait être supprimés de la toile !

  • Fort Trafic 21 mars 2013 à 18 h 03 min

    Aucun rapport avec Socrate, je dirais que l’histoire des passoires de Socrate est un OU alors que tes filtres-questions est un ET.
    Tu dis si l’article échoue à un seul des tests alors il faut tout revoir.
    Alors que Socrate a essayé de faire passer ce que l’autre voulait dire dans les deux autres passoires alors qu’il avait déjà échoué dans la première.

    Tu vois, il n’y a pas beaucoup de rapport, en effet Socrate aurait accepté un « article » qui soit vrai mais malveillant et inutile alors que toi non. Tu es trop strict Cédric, relax :-)

    • Christine Geranio@Vivre ton corps 21 mars 2013 à 18 h 18 min

      Ben faut pas répondre, là……

      • Fort Trafic 21 mars 2013 à 18 h 44 min

        J’ai pas compris.. pas répondre à quoi? pourquoi?

        • Cédric Vimeux 23 mars 2013 à 14 h 37 min

          Salut Fort-Trafic,

          Non, dans l’esprit de Socrate, c’est bien un ET.

          C’est d’ailleurs aussi comme cela que cette histoire est enseignée depuis des millénaires ;)

          Cédric

          • Fort Trafic 5 avril 2013 à 19 h 51 min

            Salut Cédric, je pense que tu n’a pas passé meêm un minute à réfléchir à ce que je dis, ni à relire l’histoire que tu as publiée.

            Parce que l’histoire est très claire pour quelqu’un avec un minimum d’intelligence et à mon avis tu as bien plus que le minimum requis pour comprendre ce qu’il se passe dans cette histoire très simple..

            Donc la seule explication à mon avis est que tu es distrait avec 36 000 choses à gérer et que donc tu ne prend pas le temps de revenir en arrière et vérifier que ta compréhension initiale du texte correspond à la réalité de ce qui y est écrit..

            Je te rassure il n’y a rien de grave mais sur le coup c’est moi qui ait raison depuis le début, c’est clair comme de l’eau de source bien pure et transparente, hmm de la bonne eau fraiche qui vient directe de la source dans la montagne, un régal.. :-)

            Donc ce qu’il se passe c’est simplement que tu es trop overbooké pour avoir le temps de réaliser ton erreur majeure entre l’histoire de socrate et ses 3 passoires et ta conclusion..

            D’ailleurs ta conclusion est bien dans le sens cul-cul la praline, dans le monde des bisounours, mais en y réfléchissant un peu plus, on s’ennuyrait à mourir dans un monde aseptisé comme celui qu’impliquent ces trois règles si elels doivent être appliquées en même temps à toute information.. :-)

  • olivier@entreprendre 21 mars 2013 à 18 h 12 min

    c’est aussi une méthode pour filtrer les commentaires… ;-)

  • Benjamin Challoy@Comment-Faire-Blog 21 mars 2013 à 18 h 16 min

    Un très bon filtre, qui semble imparable à première vue. Mais je doute que tous les articles arrivent à passer correctement ce test, et ne nous apporter aucun regret ensuite. Je pense que cette technique s’améliore de façon personnelle au fil du temps.

    Car pour ce qui est du « Est-ce bienveillant ? », les caractéristiques prisent en compte pour cette rubrique varient d’un blog à l’autre, et je ne pense pas que ça soit vraiment efficace, car tout dépend du thème du blog par exemple entre un conseiller dans le domaine du numérique, et un blog sur la critique de livres. Bah le : »Est-ce bienveillant ? » est plus facile à réaliser pour le numérique, et quasiment impossible pour la critique des livres.

    Qu’en pensez-vous?

    • Cédric Vimeux 21 mars 2013 à 18 h 58 min

      Salut Benjamin,

      > quasiment impossible pour la critique des livres.

      Tu sais, il y a tellement de bons livres qu’on peut faire le choix de ne publier que des critiques positives ;)

      Cédric

      • Benjamin Challoy@Comment-Faire-Blog 21 mars 2013 à 19 h 56 min

        Mais voilà, là est la question. La critique sera positive par rapport au rédacteur du livre, mais le sera-t-elle pour nos lecteurs? C’est pour cela que je dis que c’est compliqué.

        • Cédric Vimeux 23 mars 2013 à 14 h 31 min

          Salut Benjamin,

          Si ta critique est honnête, elle sera positive autant pour toi que pour tes lecteurs.

          Je te donne un exemple :

          Chaque semaine je présente un livre sur VM. Penses-tu que je présente TOUS les livres que je lis ? Non ! Uniquement les bons ;)

          Cédric

  • Christine Geranio@Vivre ton corps 21 mars 2013 à 18 h 20 min

    J’utilise ça depuis des années dans ma vie, et je m’en réjpuis.

  • dominique 21 mars 2013 à 18 h 44 min

    bonjour
    oui tu a raison il faut toujours dire la vérité et ne jamais mentir et merci pour t’es conseil
    bonne soirée
    salutation
    Dominique

  • Charles@référencement site internet 21 mars 2013 à 19 h 27 min

    Je me rappelle avoir lu ce passage il est très juste. J’irai même plus loins il faut appliquer ce test à tous les actes de sa vie.

    • Cédric Vimeux 23 mars 2013 à 14 h 38 min

      Exact !

      C’est d’ailleurs ce que j’essai de faire, même si l’appliquer à tous les domaines de sa vie est quand même plus compliqué…

      Cédric

  • Jérôme@changer de vie par l'action 21 mars 2013 à 19 h 49 min

    Bonjour
    Ah la différence entre information et information utile… Au temps d’Internet, c’est important de rappeler qu’elle existe.

  • Danielle 21 mars 2013 à 20 h 22 min

    J’adore ce test des 3 passoires. Mais il faut dire qu’a l’heure actuelle , le  » sensationnel » attire les gens. On peut le regretter mais c’est ainsi.
    Si on ecrit un article, je pense que le test des 3 passoires doit etre a la base de cet article mais si on veut attirer l’attention des lecteurs, peut-etre faut-il etre moins sectaire dans le choix du titre ?
    En tout cas, sur le fond, je suis completement d’accord pour les passoires!

    • Cédric Vimeux 23 mars 2013 à 14 h 40 min

      Bonjour Danielle,

      Je pense qu’on peut faire du sensationnel tout en se montrant vrai, bienveillant et utile, non ?

      Cédric

  • Hervé Patrice 21 mars 2013 à 20 h 48 min

    Je suis nouveau blogueur et je trouve cet article important pour moi.
    Merci Cédric

  • Jacky@Dream Creator 21 mars 2013 à 21 h 06 min

    J’adore ce dicton de sagesse populaire qui serait d’ailleurs abusivement prêté à Socrate mais on s’en fout, c’est l’esprit qui compte.

    Je l’ai d’ailleurs inclus dans les contes ornant mon livre « Enquêtes sur le sens de la vie » * que j’espère tu as lu sinon remédies-y car ainsi tu en trouveras plein d’autres ;-)

    Mais difficile pour les hommes de s’empêcher de jacasser à tort et à travers , leur jeu préféré étant de dire du mal de leur voisin. Allez savoir pourquoi ?

    Je devrais d’ailleurs répondre à cette question puisque c’est moi le philosophe. J’ai bien ma petite idée mais ce serait trop long à exposer ici ;-)

    Petit bémol néanmoins en ce qui concerne la vérité : VERITAS ODIUM PARIT, OBSEQUIUM AMICOS (La vérité fait des ennemis, la flatterie des amis.) .
    Sinon on a aussi celui ci que je préfère: IN VINO VERITAS (au choix ;-)

    PS Qu’en penserait ton mentor Jim ?

    Bien amicalement
    Jacky
    * Enquetes sur le sens de la vie : http://jadidalocations.com/blog-maroc/enquetes-sur-le-sens-de-la-vie

  • Vivi@voyages decouvertes 21 mars 2013 à 21 h 42 min

    merci pour cet article , c’est non seulement instructif , mais tout ce qui y est dit reflète la pure vérité ! je vais l’appliquer aussi de mon côté !

  • Benoit 22 mars 2013 à 0 h 10 min

    Un bel article que beaucoup de journaux devraient suivre …
    Les scandales sans avoir vérifier les sources détruise des vies pour vendre quelques exemplaire de plus …

    Merci pour ce partage.

    • Cédric Vimeux 23 mars 2013 à 14 h 44 min

      Exact !

      De nombreux journaux préfèrent faire du scandale, car ça augmente les ventes. Ils sont toujours gagnants, même s’ils doivent payer une amende derrière.

      Cédric

  • Abdellatif de Eco-Ecolo 22 mars 2013 à 2 h 56 min

    Bonjour,

    Très bonne méthode pour choisir de bon articles de qualité. Merci Cédric

  • Elisabeth 22 mars 2013 à 4 h 10 min

    Bonjour,
    La difficulté qui me saute aux yeux concerne le premier test, celui de la vérité. Tu écris « Ont-elles été prouvées par une autorité compétente dans ce domaine ? ». Là cela me gène : qui décide qu’elle est compétente ? ceux qui le décident détiennent-ils la vérité ? sont-ils libres d’influences ? La vérité est-elle si facile d’accès dans tous les cas ?
    Il y a beaucoup de domaine où nous détenons tous notre parcelle de vérité et nous gagnerons à examiner chacune avec bienveillance et humilité mais malheureusement, nous vivons dans une société où quelqu’un doit nécessairement avoir raison contre tous les autres.
    Cela me ramène à une citation de Marshall Rosenberg (père de la Communication Non Violente) : « Dans la vie, nous avons un choix fondamental : être heureux ou avoir raison. »
    Merci pour cet article.

  • Stef 22 mars 2013 à 11 h 27 min

    Bonjour Cédric.
    C’est clair que c’est élémentaire, mais il faut y penser. Surtout pour l’utilité. Merci pour l’article.
    Sinon, rien à voir avec le sujet, mais j’ai du mal à trouver un formulaire de contact: je réalise actuellement un sondage et ça te concerne. A plus.

    • Cédric Vimeux 23 mars 2013 à 14 h 45 min

      Salut Steph,

      Il suffit de répondre à un des emails de notification de nouvel article ;)

      Cédric

  • Céline@location voiture nancy 22 mars 2013 à 11 h 43 min

    Les philosophes avaient déjà tout compris. Un article qui n’est publié que pour créer le buzz peut être néfaste pour la réputation de son auteur. Qui aurait envie de retourner lire des articles dont on sait déjà que la qualité n’est pas au rendez-vous et surtout que les propos évoqués ne sont pas véridiques ? Pas moi en tout cas…

  • Fort Trafic 22 mars 2013 à 12 h 36 min

    Bon, apparement l’ironie de cet article vous a échappé à tous, ou alors il n’y a que moi qui ait mal compris l’histoire des trois passoires..

    Comme mon commentaire est noyé dans la masse j’ai mêem écris un article en reprenant celui de Cédric en copyleft:
    http://www.forttrafic.com/cedric-vimeux-et-les-trois-passoires-de-socrate

    Oui l’article de Cédric est ironique car il ne passe pas son propre filtre à trois niveaux :-)

    • Cédric Vimeux 23 mars 2013 à 14 h 46 min

      Non, non, rien d’ironique dans mon article…

      Cédric

      • Fort Trafic 23 mars 2013 à 17 h 30 min

        Tu veux dire que tu n’es pas d’accord avec moi sur le fait que l’histoire de socrate n’est pas la même chose que ta conclusion?

        Que les passoires sont utilisées tour à tour alors que tes filtres sont utilisés à la suite?

        C’est à dire que selon Socrate une information vaut le coup d’être communiquée si elle passe dans l’une des passoires alors que selon toi un article ne vaut pas le coup d’être publié s’il ne passe pas l’un des trois filtres?

        L’ironie je la vois dans le fait que tu dis qu’un article ne devrait pas être publié s’il n’est pas vrai et que tu publies dans cette article une information fausse, en gros que tu déformes la conclusion de l’histoire des trois passoires de Socrates.

        Voilà c’est tout, mais apparemment cela passe par dessus la tête de tous les commentateurs en plus de l’auteur lui même.. :-)

        • Christian 23 mars 2013 à 19 h 09 min

          Bonsoir Fort Trafic,

          Le test des trois passoires de Socrate est exactement comme Cédric le décrit.

          Et j’ajouterai même FORT HEUREUSEMENT.

          Sinon cela signifierait qu’on peut divulguer des choses malveillantes et inutiles si celles-ci sont vraies… Et pensez-vous vraiment que cela serait « sage » ? N’oublions qu’il s’agit d’une histoire de sagesse…

          Vous auriez pu le comprendre par vous-même en réfléchissant juste un peu, à moins que votre but était simplement de vous faire remarquer et d’attirer du trafic sur votre site. Mais là, c’est une toute autre histoire.

          Bon week-end,
          Christian

          • Fort Trafic 23 mars 2013 à 20 h 50 min

            Salut Christian,

            Tu me dis que j’aurai pu le comprendre par moi même en réfléchissant jsute un peu. C’est sympa car j’ai réfléchi un peu et je ne suis pas arrivé à la même conclusion, c’est que je dois être bête non? C’est la seule conclusion possible..

            Mon raisonnement était pourtant simple, lorsque Socrate a posé la première question « est-ce vrai? » et que le gars lui a dit non, il n’aurait pas eu besoin de tester les autres passoires puisque l’information n’était pas digne d’être communiquée.
            S’il a testé les deux autres passoires c’est bien qu’il restait encore une possibilité à l’information de lui être communiquée si elle était bienveillante ou utile..

            Bref, voilà mon raisonnement stupide. Ou alors je suis un troll, je ne sais pas, vu que j’ai que deux options je choisirai stupide :-)

            • Cédric Vimeux 25 mars 2013 à 16 h 56 min

              Salut Fort Trafic,

              > Mon raisonnement était pourtant simple, lorsque Socrate a posé la première question « est-ce vrai? » et que le gars lui a dit non, il n’aurait pas eu besoin de tester les autres passoires puisque l’information n’était pas digne d’être communiquée.

              Il n’y aurait plus eu d’histoire dans ce cas. Et donc, aucune morale à en tirer.

              Je te confirme que dans l’esprit de Socrate, il s’agit bien d’un ET et non d’un OU. Peut-être l’ai-je mal exprimé dans mon texte…

              Toujours est-il que Christian a répondu juste. Il n’y a rien de « sage » à divulguer des informations malveillantes et inutiles (même si elles sont vraies).

              Cédric

              • Fort Trafic 5 avril 2013 à 10 h 57 min

                Oui bien entendu j’espère que cela ne fait aucun doute, je peux très bien comprendre ce que tu veux dire, et donc je ne fais que chercher la petite bête.
                Donc je te confirme que tu as sans doute mal exprimé l’histoire de Socrate et ce qu’il pense car dans ce passage:
                « La première passoire est celle de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ?

                – Non. J’en ai simplement entendu parler…

                – Très bien. Tu ne sais donc pas si c’est la vérité. Essayons de filtrer autrement en utilisant une deuxième passoire. Celle de la bonté.
                 »
                Tu vois bien, il dit : « Essayons de filtrer autrement en utilisant une deuxième passoire »..
                Il n’y a absolument aucun intérêt à essayer de filtrer autrement puisque cela ne passe pas dans la première qui exige qu’on sache absolument que l’information soit vraie (et non peut être bien qu’oui, peut être bien qu’non)

                Voilà, si Socrate est un sage il n’aurait pas dit « essayons de filtrer autrement » vu que cela ne change rien, que la conclusion s’impose d’elle même dès l’échec de la première passoire. :-)

                Si on pense que Socrate est un sage, alors si il veut essayer els autres passoires c’est qu’il y a encore une chance pour l’information d’être communiquée.

                Alors Socrate, sage ou pas sage, va savoir.. :-)

                • Fort Trafic 5 avril 2013 à 19 h 39 min

                  Pour finir de te convaincre qu’il y a un peu plus qu’un problème de mal-expression entre ton histoire de Socrate et ta conclusion, regarde au moment de l’échec de la deuxième passoire ce que dis Socrate en toutes lettres:

                  « Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sans savoir si elles sont vraies. Tu peux peut-être encore passer le test, car il reste une passoire. Celle de l’utilité. »

                  Il dit bien TU PEUX PEUT-ETRE ENCORE PASSER LE TEST… Alors je ne vois pas comment tu comptes encore me dire que c’est soit les trois soit rien, alors qu’il dit TU PEUX ENCORE PASSER LE TEST.. en ayant raté les deux premieres passoires..

                  Bon je te laisse méditer à tout ça :-)

                  A+

  • EricHebting@marketing-relationnel 22 mars 2013 à 13 h 10 min

    Salut Cédric :)

    Je salue cette analogie que tu as brillamment faite avec les 3 passoires de Socrate :).

    Cela soulève également un point crucial : toujours se faire sa propre opinion en toute indépendance, et faire fit des « ont dit » ;).

    • Cédric Vimeux 25 mars 2013 à 16 h 57 min

      Merci Eric ;)

  • Gregory@vivez bloguez 23 mars 2013 à 11 h 32 min

    Salut Cédric !

    Je pense que tous ici seront d’accord avec moi : tu es le Mickael Jackson du webmarketing et du blogging sur le net

    Sur l’Internet, l’anonymat n’existe pas et encore moins quand on tient un blog. Il est donc d’autant plus important de faire des articles vrais et irréprochables.

    Encore merci pour la positivité que tu instaure dans la blogosphère francophone.

    ++ Greg

    • Cédric Vimeux 25 mars 2013 à 16 h 57 min

      Oh non, pas Mickael Jackson…

  • simulationpret@simulation pret 23 mars 2013 à 11 h 59 min

    Salut Olivier,

    Oui, bien d’accord.

    La méchanceté peut provoquer des buzz, mais c’est toujours une stratégie perdante sur le long terme.

    Sans compter que la méchanceté peut vite s’apparenter à de la diffamation ou à de la concurrence déloyale. Et là, ça devient une toute autre histoire ;)

    Au moins, en étant cool et gentil, on garde les mains propres. Et je pense que c’est le plus important.

    À moi aussi, il m’est arrivé de m’en prendre plein la tronche, parce que certains lecteurs avaient mal interprété mes écrits. Cela arrive.

    Arnaud

  • Greg@Confiance en soi 26 mars 2013 à 14 h 33 min

    Je connaissais cette histoire. Mais plutôt avec 2 moines bouddhistes. Mais ça ne change pas grand chose au fond et à la portée de cette histoire …

    Son application au blogging est plutôt bien vu. Honnêtement, je n’y avais pas forcément pensé. Je vais maintenant taché de m’en souvenir.

    Cela étant, cette histoire a une portée bien plus vaste que ça car elle peut s’appliquer autant à nos échanges avec notre entourage qu’avec nous-même.

    Ce dernier point n’est clairement pas le plus simple à mettre en pratique. Pour autant, c’est une méthode simple pour couper court aux dialogues internes qui peuvent nous pourrir la vie et nous faire perdre confiance en nous.

  • chems 26 mars 2013 à 19 h 11 min

    Qu’en pensez-vous ?

    VRAI, BIENVEILANT, ET UTILE…!

  • Paloma 30 mars 2013 à 1 h 04 min

    VRAI , BIENVEILLANT,UTILE……….Eh bien , sans être à priori dans une volonté de transmettre quoi que ce soit ,je dirais tout simplement que sans mettre ces mots là, ce sont des valeurs que mes parents m’ont eux mêmes transmis et qui sont devenues des principes tout naturellement …..depuis que je sais que je peux raisonner …et que je communique ……..et je suis convaincue que, sans intellectualiser , beaucoup de personnes saines, appliquent dans leur quotidien , avec une marge d’erreurs bien humaines ( et enrichissantes dans la mesure ou elles sont perçues …) ……….

  • MarieEve@se passer de webmaster 5 avril 2013 à 20 h 25 min

    Bonsoir cédric,

    En voyant le titre de l’article, je me suis demandé si tes 3 conseils allaient être applicables à mon domaine de prédilection: les tutoriels.

    Et oui, je suis ravie de voir que les (mes) tutos passent le test : ils sont vrais (je vérifie toujours ce que je dis), ils sont bienveillants (pour autant qu’un tutoriel puisse l’être!), et ils sont utiles. Je continue l’esprit tranquille alors.. :)

  • Stephanie@terre-de-liberté 10 avril 2013 à 11 h 28 min

    Quelle génie d’avoir eu l’idée d’appliquer cette célèbre histoire aux posts d’un blog !
    Et cela peut vraiment s’appliquer à n’importe quel sujet, bravo !

  • Pierre@business-vie-developpement 29 juin 2013 à 11 h 02 min

    Bonjour
    Jolie petite histoire !
    Se pose peut-être la question de la relativité de ces trois concepts : vérité, bienveillance, utilité, variables d’une personne à l’autre et difficiles à concilier en permanence selon celui que vous avez en face de vous.
    Mais ce qu’il doit rester, c’est la sincérité qui peut expliquer bien des choses.

  • Séduction by Hugo 22 avril 2014 à 13 h 33 min

    Merci pour cette méthode ! Je ferai passer ce test à chacun de mes prochains articles, et peut-être même aux articles déjà écrits pour voir s’il y a possibilité de les améliorer.

    A bientôt,
    Hugo.

  • Armelle@mlm-strategie 5 septembre 2014 à 17 h 30 min

    Salut Cedric,
    est-ce vrai? est ce bon? est ce utile…hummm!!
    essayons ça pour nos prochains article.
    Merci pour cet article.

Post comment on Maxime


Nouvelle Formation Virtuose Marketing