Mar
23

Comment créer son business sur Internet quand on est au chômage et qu’on n’a pas d’argent


Si vous êtes actuellement au chômage et que vous désirez créer un business sur internet, alors cet article vous est personnellement destiné.

Comme vous le savez, j’étais moi-même au chômage lorsque j’ai décidé de me lancer sur Internet.

Voici, selon moi, la meilleure façon de vous y prendre pour créer votre propre petite affaire en ligne.

Comment investir quand on est au chomage

Les avantages et les inconvénients d’être au chômage

Être au chômage est, à mon avis, la meilleure situation de départ pour devenir indépendant financièrement grâce à Internet.

Tout d’abord, vous êtes au chômage. Vous avez donc beaucoup de temps disponible pour apprendre tout ce dont vous avez besoin pour réussir sur Internet. C’est un atout considérable.

L’inconvénient, c’est que vous n’avez probablement pas beaucoup d’argent à investir. Peut-être même pas du tout…

Faire du Marketing Internet, c’est investir

Si vous voulez devenir indépendant financièrement grâce à Internet, vous devez commencer par investir de l’argent. Investir pour votre formation personnelle, et investir pour vous munir des outils dont vous aurez besoin.

Si vous faites partie de ceux qui disent « Je veux gagner de l’argent sur Internet sans dépenser le moindre centime », je vous le dis tout de suite : laissez tomber et retournez aux joies du salariat…

Comment investir quand on a à peine de quoi vivre?

J’ai connu cette situation. À l’époque, je touchais moins de 600 euros par mois d’allocation chômage et je venais juste d’avoir un petit garçon. Pire : un peu avant de me lancer, je me suis fait virer des Assédics… et je ne touchais donc plus rien du tout !

Investir quand on est dans cette situation est très difficile – surtout dans la tête – car on a peur de se retrouver dans une situation pire que celle dans laquelle on est déjà. C’est humain.

À l’époque, je me suis privé et j’ai vendu tout ce que j’ai pu : mes livres, mes jeux vidéo, mes fringues, des objets personnels auxquels j’étais très attaché, etc. C’était très difficile émotionnellement.

Mais je ne savais pas qu’il y avait des solutions plus faciles… Les voici :

On vous aide quand vous êtes au chômage

Si vous vivez en France, sachez qu’il existe de nombreuses aides financières lorsque vous vous mettez à votre compte.

Tout d’abord, si vous touchez le chômage, voici une belle astuce très peu connue et qui devrait vous plaire : vous pouvez toucher la moitié de l’allocation chômage que vous n’avez pas encore perçue, en deux versements :)

Je cite :

« L’Assédic peut vous verser une aide dès que vous démarrez votre entreprise.
Cette aide correspond à la moitié des allocations qui vous restent à la date où vous débutez votre activité. Cette aide est versée en deux fois ; le premier versement à la date de début d’activité, le second, six mois après. »
Source: Actuchomage.org

C’est à dire que vous pouvez recevoir une somme d’argent très confortable en un coup, à partir du moment où vous créez votre entreprise. C’est aussi valable si vous adoptez le statut d’Autoentrepreneur :)

Ce capital peut donc vous permettre non seulement de « survivre » le temps que votre business devienne rentable, mais aussi d’investir pour vous former et vous munir des outils dont vous aurez besoin.

Renseignez-vous après de Pôle Emploi.

Voici aussi une autre astuce :

Utilisez l’ADA (l’Argent Des Autres)

Et oui, votre banque peut aussi vous aider.

Lorsque vous vous mettez à votre compte, vous avez l’obligation légale d’ouvrir un compte bancaire professionnel.

Il vous est ensuite très facile d’obtenir un petit financement auprès de votre banque afin de vous aider à vous lancer.

Alors, se mettre à son compte représente une part de risque, bien évidemment. Mais si vous voulez devenir votre propre patron, alors vous DEVEZ impérativement prendre quelques risques. C’est inévitable.

La bonne nouvelle, c’est que je peux vous aider à prendre des raccourcis.

Je vous en dis plus ci-dessous :

droit de revente

Photo © Wolfgang Kraus – Fotolia.com

11 Comments to “Comment créer son business sur Internet quand on est au chômage et qu’on n’a pas d’argent”

  • Daouda de Travail-independant.biz 23 mars à 12 h 25 min

    Merci pour cet article Cédric.

    Justement, ça fait presque 1 an que je suis au chômage et que je profite du statut d-auto-entrepreneur. Au début c’était dur mais maintenant ça va, je gagne quelques centaines d’euros sur internet en plus de mes allocations chômage.

    Peut-être que j’aurais moins galéré au début si j’aurais lu un article comme le tiens à cette époque et suivi ces conseils.

    Daouda

  • Med N 23 mars à 13 h 22 min

    Bonjour,

    Je pense que être chômeur peut vous donner un avantage pour démarrer votre affaire en ligne, car si vous êtes salarié ou étudiant vous allez sacrifier beaucoup plus que se que vous pensez pouvoir gagner sur internet

    C’est surtout une question de confiance et de chance si on peut dire, tomber sur un article comme celui la peut aider les chômeurs a commencer leur petite entreprise.

    Merci pour l’article.

  • Johann 23 mars à 14 h 33 min

    Bon article et bon exemple qu’il n’est pas impossible de démarrer en partant de rien, il y a certe des risques mais la sensation de sécurité quand on est salarié est illusoire.
    Bonne continuation !

  • Belal 23 mars à 15 h 35 min

    Bonjour,

    merci pour cet article,
    je pense qu’il est plus facile de démarrer sur internet sans argent que dans d’autre business.
    Même si cela reste assez dur.

    Belal

    • Karim 19 mai à 9 h 51 min

      Ça dépend comment on voit notre réussite sur internet. Il faut savoir se réveiller et se libérer du « lavage de cerveau » orchestré.

      On dit souvent qu’il est difficile de réussir en vendant sur internet mais ce n’est pas si vrai que ça :

      Voici le plan que j’utilise depuis quelques années.

      1/ Formez-vous, lisez, faites l’observateur pendant 2 ou 3 mois, quotidiennement.

      2/ Faites la liste de tous les outils dont vous avez appris l’existence durant ces 3 mois et qui sont (A) indispensables pour réussir (exemple : L’auto-répondeur) et (B) ceux qui pourraient vous être utiles même s’il ne sont pas indispensables (Exemple : Un plugin wordpress, plus d’espace pour votre hébergement…)

      3/ Écrivez un plan d’Action étape par étape.

      4/ Commentez sur les blogs, les forums. Non pas pour avoir des backlinks mais pour créer une relation avec ceux qui sont déjà bien établis sur internet. Il est fort possible que vous deveniez amis et que cette personne contribue en grande partie à votre réussite. Car réussir sur Internet, et on ne le dit pas souvent voire jamais, c’est aussi une affaire de relation (« L’important n’est pas ce que tu connais mais qui tu connais… »).

      5/ Continuez à vous former, encore et encore. Demandez à ce qu’on vous conseille des livres. Prévoyez un budget formation. Visitez des blogs influents dans votre domaine. (C’est hyper important pour réussir sur le long terme. N’importe qui peut réussir pendant 1 an puis s’écrouler parce qu’il n’aura pas mis à jour ces connaissances et compétences…)

      C’est le plan que je suis et il me réussit assez bien. Il faut certainement l’adapter selon les personnes mais globalement, c’est une bonne façon d’assurer sa réussite.

      Donc, tout dépend comment on voit le succès sur internet : Est-ce quelque chose d’inatteignable, d’utopique ? Ou au contraire un challenge passionnant ?

      Vos résultats ressembleront à ce que vous pensez.

      Bien amicalement,
      Karim

  • Davy - TonWebMarketing.fr 23 mars à 21 h 34 min

    Tiens, c’est exactement la stratégie que j’ai mise en place pour acquérir des fonds à la création de mon entreprise. A la fin de mon CDD, au lieu de créer l’entreprise de suite, je me suis inscrit à ce cher pôle emploi, pour faire ma demande de financement et m’en désinscrire deux semaines après :)

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 25 avril à 9 h 59 min

    L’Argent des Autres (ADA) est un sacré multiplicateur qui permet de transformer et démultiplier un « effort » d’une manière fantastique.
    Quelqu’un en parle très bien, c’est Olivier Seban. Que ce soit dans l’immobilier ou dans la bourse, il est bien plus « pratique » d’utiliser l’ADA.
    Pour l’immobilier par exemple, c’est l’argent de la banque et/ou du locataire. Rares sont en effet les personnes ayant la somme nécessaire pour investir dans la pierre…
    En bourse, même topo. L’intermédiaire financier est là par exemple pour le Service à Règlement Différé (SRD). Mais attention, cette option est à risques et ces risques sont non-négligeables… Sinon, en utilisant le capital de quelqu’un d’autre (parent, ami), vous pouvez également retirer de sympathiques revenus. Une chose importante: ne pas considérer la Bourse comme un jeu, du casino, ou quelque chose du genre. Il faut agir de manière structurée, raisonnée, voir scientifique. C’est de cette façon qu’on élimine le plus possible l’aléatoire. Cela demande également de la pratique. Et j’en sais quelque chose…
    Vive l’Argent des Autres !
    Amicalement,
    Sam

    • Davy - TonWebMarketing.fr 1 mai à 4 h 14 min

      Exactement! Les investisseurs, utilisent la plupart du temps, l’argent des autres! Toi je sens que les livres de Kyosaki, vont bien te plaire!

  • Pub Gratuite 23 mai à 11 h 04 min

    Merci pour cet article tres utile. J’ai eu la chance de trouver votre site via google et j’en suis tres heureux.

  • Émilie 10 juillet à 14 h 25 min

    Oui mais voila malheureusement, je suis une lycéenne fraichement bachelière et je rentre donc a la fac l’année prochaine. Et je comptais me lancer sur internet pour arrondir mes fins de mois. Mais je ne dispose que de 120€ en tout et pour tout. Sans compter la nourriture ni le loyer. C’est 120€ doivent etre utilises pour etre mis de cote (se payer en premier), réaliser des projets et quelques sorties (très rares vu la petite somme). Comment se former correctement et se lancer avec aussi peu de moyens ?

  • glody 15 juin à 10 h 26 min

    pas mal

Post comment

real money casinos new zealand