Jan
27

La surprenante science de la motivation (par Dan Pink)


Voici un conférence TED sur le thème de la motivation.

Elle est menée par Daniel Pink, l’auteur de l’excellent La Vérité sur ce qui nous motive.

Et comme vous allez le constater, il pulvérise certaines idées reçues concernant la motivation (et la créativité).

Si vous avez 20 minutes devant vous, regardez-la :

motivation, la surprenante science de la motivation, ted, daniel pink

Cliquez pour lire…

Pour aller plus loin, lisez :

20 Comments to “La surprenante science de la motivation (par Dan Pink)”

  • Geoffroy@Devenir entrepreneur à succes 27 janvier à 18 h 18 min

    Salut Cédric,

    Vidéo super géniale qui bouleverse encore nos pensées communes et non fondées sur la façon de gérer une entreprise.

    Mais il faut une grande ouverture d’esprit pour oser appliquer cela dans les entreprises actuelles.

    Pour moi, la crise actuelle persiste parce que nous ne savons pas nous remettre en question et que nous manquons de créativité.

    Cette vidéo en est la preuve.

    Nous agissons machinalement pour reproduire un modèle qui nous a été inculqué dès le très jeune âge, parfois sans fondement réel. Modèle qui a évolué depuis.

    Je pense qu’aujourd’hui, pour lancer un produit ou un service, il ne faut pas se fier à ce qu’on pense personnellement mais à des constatations basées sur des cas soit scientifiques ou parce qu’on a testé et qu’on en a tiré des conclusions.

    J’essaie depuis peu, quand je crée quelque chose de ne pas diriger la création selon ce que je pense mais plutôt sur base d’informations vérifiables ou des retours d’expérience.

    • Michel@Changer-Gagner 27 janvier à 19 h 02 min

      Bonjour Geoffroy, je rebondis sur ce que tu écris…

      Les entreprises actuelles sont surtout dirigées par des contrôleurs de gestion (qu’ils aient un MBA ou pas, c’est la même chose).
      Tout est gouverné par les coûts.

      Alors, ce genre de bonnes paroles ne vaut rien dans le cas des grandes entreprises. C’est un vernis qui sert de prétexte à essayer de réduire les coûts.

      Par contre on peut essayer de l’appliquer à des start-up ou à de petites structures.

      • Geoffroy 27 janvier à 20 h 12 min

        Bonjour Michel,

        Les grosses entreprises dans un pays ne représentent pas la majorité des entreprises. Cette majorité est détenue par des petites et moyennes entreprises qui ont une capacité au changement bien plus grande.

        L’exemple ne doit donc pas venir des grosses boîtes mais des autres même si ce seront les grandes entreprises qui en auront peut être plus les moyens à la base.

        Moi je pense que cela dépend plus de l’ouverture d’esprit du dirigeant que de la taille de l’entreprise.

        • Benjamin Challoy@Comment-Faire-Blog 30 janvier à 1 h 25 min

          Bonsoir Geoffroy,
          je suis d’accord avec toi sur l’ensemble. Mais le problème que nous rencontrons aujourd’hui, c’est que les entreprises de grandes tailles n’osent pas faire ces changements comme tu le dis, alors qu’elles ont les moyens !
          Et au contraire les PME eux aimeraient tenter des trucs, mais ne peuvent pas malheureusement pour la plus part d’entre elles. Un monde injuste?

          Donc : « Moi je pense que cela dépend plus de l’ouverture d’esprit du dirigeant que de la taille de l’entreprise. » Je penses que les deux jouent ;) .

          • Julien@Vivre Paléo 6 février à 13 h 53 min

            En France, c’est vraiment un problème de culture

            Prenez une grosse structure (grande boite du CAC 40, l’éducation nationale..) personne ne veut dégraisser le mammouth car ça fait trop de remise en question.

            De plus, dans les grosses entreprises, toute activité doit entrer dans un « process », pour maitriser toutes les étapes (et les couts comme le signal Michel), mais les couts ne drivent pas tout, il faut voir la montagne hiérarchique qui existe et qui n’est pas utile (et les « chefs » intermédiaires coûtent de l’argent)

            Certes les pme sont plus souples pour changer, mais là encore tout est question de mentalité.
            Combien de copains en petites structures me racontent que même s’ils font des heures sup pour boucler le projet, les horaires doivent être respectés quand il n’y a rien à faire (contrairement à ce que décrit D. Pink dans la video)

            D’ailleurs des grosses boites comme google, et plus petites comme atlassian produisent de merveilleux outils, issus de méthodes de travail plus libre et moins encadrées

  • olivier@entreprendre 27 janvier à 19 h 07 min

    Ah ben si Cédric se met à proposer des conférences Ted le dimanche, je vais faire quoi moi ?
    Heureusement qu’il y en a énormément … dont celle ci que je connaissais bien entendu.
    Pour info, Dan Pink était un des proches collaborateurs d’Al Gore, entre 1995 et 1997, lorsque celui-ci fut le vice-président de Bill Clinton.

  • Chantal 27 janvier à 20 h 30 min

    Personnellement, j’avais mis en place au sein de mon équipe de développeurs cette façon de travailler en 2002…. c’était bien vu du management américain (l’entreprise était le siège européen d’un N°1 mondial US) et très mal vu de mon manager direct français (et vieux barbon qui avait été ré-intégré d’une entreprise française provinciale absorbée), cet homme considérait que le travail efficace ne pouvait se faire que sur place et sous l’oeil permanent du manager !!! Sachant que la région sur laquelle nous intervenions était l’EMEA !

    Ceci dit j’en avais obtenu de très bon résultats, et une grande satisfaction de travail de mon équipe composée de français, italiens, anglais, new-zealandais, marocains, portugais, espagnols, etc … !!!

  • france 27 janvier à 21 h 42 min

    et oui..plus facile d’exploiter le cerveau gauche que le cerveau droit….Cependant les americains ont commence a mettre en place des systemes de  » controle » du cerveau droit…devinez lesquels?…;-))
    merci Cedric pour cette info from USA!

  • Mickaël@hypnosecret 28 janvier à 0 h 19 min

    j’ai du mal à croire que cela est applicable à un modèle français qui comme dit plus haut dans les commentaires n’est pas valable pour notre marché des pme.

  • Elisabeth 28 janvier à 3 h 37 min

    Bonjour,
    J’ai reçu avec cette conférence un bol d’air ! Fonder enfin les relations, que cela soit en entreprise ou ailleurs, sur la confiance en l’autre et en son infinie créativité, quel projet exhaltant ! Cela rejoint le livre « 3rd Alternative » et les différentes étapes qu’il décrit pour faire naître des relations un formidable jeyser d’idées nouvelles et de solutions au delà des espérances de chacune des parties, au delà des sentiers battus, au delà des relations dominants/dominés.
    Merci d’avoir partagé cette vidéo

  • Floran 28 janvier à 4 h 04 min

    Très intéressant, mais en poussant le raisonnement, il ne faut donc plus payer les gens ? (ou du moins il n’est plus nécessaire de le faire)

    • Benoit 4 février à 15 h 46 min

      Bonjour,
      Je ne pense pas que ce soit le sujet.
      D’abord il faut déjà bien faire la distinction entre les tâches créatives et les autres.
      L’argent a et aura toujours un rôle à joué, et il restera nécessaire, mais ce n’est pas suffisant en terme de motivation.
      La principale implication de cette vidéo, c’est la recherche de la responsabilité, de la maîtrise et du sens dans le travail que l’on fait.
      Benoît

      • Floran 4 février à 16 h 53 min

        Merci pour ta réponse, je commençais à désespérer. Donc on peut toujours proposer un intéressement en plus du salaire ? Ca ne nuit pas à l’efficacité de la méthode ?

  • Yann@comment mincir en une semaine 28 janvier à 10 h 48 min

    Je ne connaissais pas du tout, merci pour cette découverte.
    C’est en effet, vraiment interessant. Je vais voir, s’ils ont fait d’autres videos du meme genre.

    Merci :)

  • Saif@ location voiture Tunisie 28 janvier à 16 h 37 min

    Trop intéressante leur conférences de formations. Les ted’x réunissent les meilleurs conférencier du monde pour apporter des solutions et lancer les débats publiques.

  • Comparatif poker 28 janvier à 19 h 56 min

    En plus des raisons d’efficacité évoquées dans la vidéo, travailler avec ce système doit réduire considérablement le stress et la concurrence entre employés. Il faudrait voir si cette théorie s’applique aussi aux tâches répétitives, pour lesquelles il n’y a pas besoin de réfléchir, bien au contraire. Sur papier ça semble parfait en effet, reste à vérifier en pratique, mais vu l’ouverture d’esprit de certains, ça ne va pas être évident pour tout le monde =)

  • Jérôme@changer de vie par l'action 28 janvier à 20 h 36 min

    Très bon conférencier ce Dan Pink.
    Généralement, j’aime ces conférences TED où les orateurs arrivent à faire passer un message tout en insérant de l’humour, ce qui les rend très vivantes et intéressantes à suivre.

  • Caroline 29 janvier à 16 h 05 min

    Très intéressante cette vidéo! Merci :)

  • Grégory@Développement personnel 30 janvier à 12 h 18 min

    Bon, je vais regarder cette vidéo, les conférences TED étant généralement intéressantes.

    Cela étant, même si la vidéo est intéressante, je conseille vivement de lire le bouquin de Daniel Pink « La Vérité sur ce qui nous motive ». Il sera utile à tout le monde et dans bien des domaines : un must !

  • chems 3 février à 20 h 39 min

    excellente analyse,

    et comme vous pourriez le remarquer facilement avec les enfants,

    les bonnes actions adoptees pour des motivations psychiques:

    sentir du bien etre, reussir , etre respecte…etc

    tiennent mieux dans le caractere des enants en grandissant ;

    que les actions « payées »..

    sauf comme d’ailleurs le precise Dan Pink;

    dans des situations bien limitees avec des objectis mecaniques precis
    et limites dans le temps…

    sinon l’eduication se fait avec des incitations psychologiques pour une meilleur continuité.

Post comment

real money casinos new zealand