Mai
10

Les 4 grands facteurs de motivation, et comment les utiliser pour atteindre vos objectifs


En 2008, je me suis lancé dans le Marketing Internet avec la ferme intention d’en vivre. Et j’ai réussi !

Qu’est-ce qui m’a motivé à le faire?

Réponse : Les yeux bleus d’un petit bébé qui venait de s’inviter dans ma vie.

« La famille » est l’un des 4 grands facteurs de motivation – avec le « sentiment de réussite », la « reconnaissance » et la « générosité ».

Ces 4 facteurs peuvent pousser n’importe quel être humain à dépasser ses limites et à atteindre ses rêves les plus fous.

Voici comment découvrir lequel de ses facteurs vous motive vraiment, et comment l’utiliser pour atteindre tous vos objectifs.

facteur de motivation, dépasser limite, famille, générosité, reconnaissance, sentiment de réussite
Qu’est ce qui vous pousse à agir?

Qu’est-ce qui vous motive vraiment?

Sans motivation, on baisse les bras. Sans motivation, on n’accomplit rien. Sans motivation, on ne peut pas atteindre ses rêves.

D’où la raison pour laquelle il est primordial de savoir ce qui vous motive vraiment.

Chaque individu est unique et ce qui en motive un ne motivera peut-être pas forcément l’autre.

Jim Rohn, dans son livre Stratégies et Prospérité, dont je m’inspire pour cet article, explique qu’il y a 4 grands facteurs de motivations.

Voyez lequel vous correspond :

Facteur de motivation 1 : La générosité

Certaines personnes sont des philanthropes et le plus grand plaisir qu’ils peuvent ressentir, c’est celui de donner aux autres et de les aider.

C’était par exemple le cas de Andrew Carnegie, l’homme le plus riche du monde au début du XXe siècle, très connu pour les sommes d’argent colossales qu’il donnait aux oeuvres caritatives.

Après sa mort en 1919, on a retrouvé un morceau de papier sur lequel il avait écrit ses objectifs de vie alors qu’il n’avait encore que la vingtaine et était sans argent.

Son objectif était :

« Je veux passer la première moitié de ma vie à accumuler les richesses et la fortune, et la seconde moitié de ma vie à les redistribuer à ceux qui sont dans le besoin. »

C’est la générosité qui l’a poussé à devenir l’homme le plus riche du monde afin d’aider les autres.

Facteur de motivation 2 : La Reconnaissance

La reconnaissance, c’est être reconnu pour ses talents et ses compétences.

Un de mes amis gravit tout doucement les échelons de son entreprise. Il travaille très fort, non pas pour obtenir plus d’argent, mais pour mériter une certaine forme de reconnaissance de la part des ses clients, ses collègues, son employeurs, son épouse, etc.

Il est tourné vers l’extérieur et considère avec grande importance ce que pensent les autres de lui.

C’est ça qui le motive vraiment. Bien plus que l’argent ou les possessions matérielles.

Facteur de motivation 3 : Le Sentiment de réussite

À l’inverse de la reconnaissance, le sentiment de réussite est tourné vers l’intérieur.

Ce facteur de motivation est d’ailleurs l’une des principales raisons d’agir chez l’être humain. Surtout chez les Occidentaux.

Lorsqu’on est motivé par le sentiment de réussite, on a souvent tendance à vouloir acquérir un maximum de possessions matérielles (une grosse voiture, une grande maison, la dernière télé 3D, le nouveau gadget technologique…etc.)

Facteur de motivation 4 : La Famille

Voilà ce qui me fait agir personnellement => le BONHEUR et la SÉCURITÉ de ma femme et de mon fils.

Je suis capable de faire pour eux des choses que je ne suis pas capable de faire pour moi-même.

J’ai été SDF pendant 2 ans. J’ai appris à vivre sans rien.

Aujourd’hui encore, je n’ai pas besoin de grand chose pour vivre.

Je n’ai presque pas de fringue dans mon armoire… Mais elle est remplie des vêtements de ma femme.

Je vis dans une petite maison… qui ressemble à une salle jeux pour enfants, tant il y a des jouets partout.

J’ai encore une vieille télé cathodique… qui passe des dessins animés à longueur de journée.

Je ne dépense presque pas d’argent pour moi… mais je n’hésite pas à mettre le prix pour que ma famille soit heureuse à chaque instant (sorties, boutiques, parcs d’attractions, parcs d’attractions, jouets, parcs d’attractions, resto, parcs d’attractions, etc.).

Lorsque je me donne un objectif, il est toujours plus où moins lié à ma famille. Et lorsqu’il n’y est pas? Et bien… je m’arrange pour qu’il le soit, car rien d’autre que ma famille me motive VRAIMENT à agir.

Bref, trouvez ce qui vous motive et liez cette motivation à vos objectifs.

Et vous? Qu’est ce qui vous motive?

Photo © GIS – Fotolia.com

17 Comments to “Les 4 grands facteurs de motivation, et comment les utiliser pour atteindre vos objectifs”

  • Ludovic 10 mai à 14 h 29 min

    Intéressant…

    Personnellement, mon moteur premier, c’est l’enrichissement personnel au travers de la maîtrise de l’inconnu (dénué de tout intérêt financier).

    Lorsque la routine se fait trop pesante, je passe à un autre projet… je ne vois pas bien dans quelle catégorie on pourrait caser ça dans ces 4 facteurs.

    Peut être dans ‘sentiment de réussite’ mais, perso, les biens matériels ne m’intéresse pas en tant que fin en soi et je fais cela uniquement pour moi (peu importe le regard d’autrui).

    • Cédric Vimeux 10 mai à 14 h 30 min

      Salut Ludo,

      Oui, c’est le Sentiment de Réussite.

      Cédric

  • Olivier 10 mai à 15 h 20 min

    et l’argent tu le situes où ?
    on va me dire dans la réussite ….
    mouais, tu peux gagner de l’argent sans « réussir » …
    juste sur un coup de chance !

    Pour répondre à ta question, ce qui me motive c’est un peu tout ce que
    tu as décrit et ce qui décrit chacun de nous à des proportions divers certainement…

    • Cédric Vimeux 10 mai à 15 h 26 min

      L’argent n’est jamais une fin en soi. L’argent, c’est juste un moyen d’obtenir quelque chose d’autre.

      Par exemple : la sécurité, les possessions matérielles, le sentiment de puissance, la liberté, etc.

      Je cherche à avoir de l’argent pour que ma famille soit en sécurité, et qu’elle puisse avoir tout ce qu’elle veut.

      Cédric

  • Emilie 10 mai à 15 h 41 min

    Pour moi, il n’y a pas un facteur qui prédomine mais ces 3 facteurs « générosité, reconnaissance et famille » qui me motivent. Même si je suis une femme mais je ne suis pas du tout dépensière ni dans les vêtements, ni dans les bijoux, ni dans le maquillage. Par contre, je suis prête à m’investir dans les formations pour me former.

    Je suis heureuse pour ta femme et ton fils d’avoir un bon mari et un bon père comme toi.

    Bien amicalement,
    Emilie.

  • Bernard 10 mai à 16 h 31 min

    Bonjour et bravo,

    Très bonne question, ça m’interroge… mais j’aurais apprécié une liste type beaucoup plus longue que celle de ces 4 grandes motivations dans lesquelles je ne me retrouve pas vraiment.

    La générosité est chez moi un réflexe. On me demande : je fais presque toujours. On me demande rien : je ne fais rien. Ce n’est donc pas une motivation.

    Le sentiment de réussite et la reconnaissance sont présents à l’état de traces ou, si l’on veut, de ruines carbonisées, témoins visibles que quelque chose a existé mais n’est plus présentement opératif.

    Quant à la famille, cela fait bien longtemps que mon mode de vie est plus proche de celui du moine ermite que de celui du patriarche.

    Alors, où est ma motivation ? Il faut bien que j’en ai au moins une, sinon je n’aurais pu survivre ! Mais il est vrai que j’ai du mal à la définir et c’est pourquoi votre question m’a intéressé.

    Sans doute est-ce le sentiment diffus que je suis une minuscule pièce participant à une immense réalité dans laquelle cette pièce dispose, malgré son insignifiance, d’un pouvoir d’impact pouvant osciller entre zéro et l’infini, comme le mouvement d’aile du papillon qui déclenche un ouragan à l’autre bout de la planète, ou le virus qui terrasse une baleine, un grain de sable qui enraye une gigantesque machine infernale, etc.

    Comme le papillon, le virus ou le grain de sable, je dispose du pouvoir de passer pratiquement inaperçu… ou de changer le monde.

    Il est possible que le spectacle que m’offre la prise de conscience de ce pouvoir soit ce qui me pousse à agir.

    Mais franchement, je n’en suis pas non plus persuadé à 100%.

    Merci, en tout cas, pour l’opportunité de ce questionnement.

  • Numéribook 10 mai à 17 h 27 min

    Encore un excellent article Cédric.

    Je suis un ancien timide (extrême). J’ai longtemps souffert d’un complexe d’infériorité. Cela m’a pourri la vie pendant toute mon enfance et mon adolescence. Tu peux pas savoir à quel point tu souffres quand tu te sens inférieur.

    Aujourd’hui, je fais tout pour obtenir la reconnaissance des autres. Car cela me permet de me sentir « au même niveau ».

    Ton article m’a vraiment ouvert les yeux sur ce qui me motive. Merci.

    Je viens aussi de commander le livre que tu cites. Ce n’est pas la première fois que j’en entend parler.

    Num

  • guillaume de komment devenir riche 10 mai à 22 h 06 min

    Perso, c’est de clouer le bec à tous ceux qui n’ont pas cru en moi!!

    Et de montrer qu’on peut réaliser des choses énormes en se formant soi même, égal quel est le niveau d’études :)

  • Marion La Dukanette 12 mai à 4 h 41 min

    Je cite :

    « Voici comment découvrir LEQUEL de ses facteurs vous motive vraiment, et comment l’utiliser pour atteindre tous vos objectifs »

    Cédric, quznd tu dis qu’il faut découvrir lequel des 4 nous motive, celà veut-il dire qu’on en a forcéement 1 qui prédomine, ou on peut très bien être motivé par 2 de ces 4 facteurs à parts égales ?

    Si tu confirme pour le 50/50, je dirai que je me sens tirée vers le haut par ma famille et le sentiment de reconnaissance.

    Pour le second, je ne sais pas, d’ailleurs, s’il n’est pas apparenté avec la générosité, en quelque sorte.
    En ce qui me concerne, en tout cas.
    J’explique ca par le fait que plus je recois de retours positifs par rapport à l’aide que j’apporte, plus j’ai envie d’aider.
    C’ets une sorte de cercle vertueux sans fin.
    Pourtant, à la base, je n’étai pas poussée par cette générosité, mon envie première n’était pas d’aider à tout prix mais d’informer.

  • Catherine 15 mai à 14 h 39 min

    Bonjour,

    Très bien votre article car il nous pousse à nous poser des questions que seul on ne fait pas forcément.
    Je regrette juste qu’il soit aussi court. Vous commencez à « chauffer » le lecteur et puis tout s’arrête….Si j’ai bien saisi le sens de votre article il faut se poser la question : qu’est-ce qui me pousse à faire telle chose ? et ainsi on a une idée claire de ce qui nous motive.

    Catherine de http://www.esprit-positif.com/blog

  • soufiane 15 mai à 23 h 34 min

    Un article de qualité :)
    c’est du mélange entre une poésie et un vrai article
    formidable !!
    J’aime être toujours motivé ^^

  • Jean-Hugues 23 mai à 18 h 13 min

    Ton est vraiment bien fait.

    Lorsque j’ai reçu ton e-mail pour lire cet
    article la première fois, en arrivant sur
    cet article, j’ai tout de suite refermé la
    page, car il y avait rien qui me motivait
    à le lire.

    Pourtant, aujourd’hui grâce à ton dernier
    article:
    « Exterminez les Chinois pour laisser pousser l’herbe »
    le lien qui s’y trouvait et la manière de présenter tes
    argument m’a donné la motivation à lire celui-ci.

    Voilà pourquoi il est important lorsqu’on écrit de
    faire usage de plusieurs facteurs de motivation.

  • Davy@Blog WebMarketing 10 juin à 20 h 03 min

    Très intéressante la citation de Carnegie. Je pense que la famille, et la générosité, sont les motivations les plus fortes. Les entreprises qui font succès, sont celles qui ont une mission, et qui la réussissent du mieux possible. Après, il y a bien évidemment la liberté :)

  • chems@polyval 9 août à 19 h 35 min

    En fait comme le précise Emilie, il y a complémentarité de ces facteurs proches en fait de la pyramide de Maslow ;
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_des_besoins_de_Maslow
    Mais aussi comme tu le précises, en fonction des personnalités il y a des facteurs plus motivants que d’autres; et l absence du FACTEUR motivant pour entraîner à l’apathie; et inversement, l’intérêt à trop de facteurs peut mener à la dispersion ou la névrose……..
    Donc UN FACTEUR principal clair c’est super…

  • Développement personnel 13 août à 19 h 09 min

    Salut Cédric,

    Effectivement, avoir quelque chose qui nous motive à avancer est quelque chose de vraiment important. Toutefois, je ne pense pas qu’un de ces 4 points puissent être complètement fixe pour chaque personne.

    Par exemple, on peut très bien être motivé au début par un sentiment de réussite, puis être motivé par sa famille (une fois qu’on en acquiert une).

    Au plaisir de te lire,
    Hugo.

Post comment

real money casinos new zealand