Août
5

Parce que, vous aussi, votre histoire mérite d’être racontée

Author Cédric Vimeux    Category Créativité     Tags ,


Il y a quelques jours, je parlais avec l’un de mes lecteurs.

Il me disait que j’avais une histoire hors du commun (le fait d’avoir été sdf, etc.) et que j’avais raison de la raconter, car peu de gens ont une histoire comme la mienne.

En réalité, c’est FAUX !

Tout le monde a une histoire captivante, touchante et trépidante à raconter. Vous aussi.

Vous en doutez ? Alors, lisez ce qui suit.

raconter histoire, storytelling

Vous aussi, vous avez une belle histoire à raconter

Toutes les histoires sont les mêmes

Toutes les histoires ont le même schéma.

Ce schéma, c’est :

1. Le héros (vous !) a une vie normale. Tout va bien.

2. Le héros se retrouve face à un problème, un ennemi, ou une épreuve.

3. Le héros résout son problème, bat son ennemi, ou surmonte son épreuve. Seul ou grâce à une aide extérieure.

4. Le héros retrouve une vie normale, mais s’en sort transformé. Plus fort. Plus grand. Il en a tiré une leçon qui lui a permis d’évoluer. Voire d’améliorer sa vie.

On retrouve ce schéma dans toutes les histoires. Les films, les romans, les pièces de théâtre…

Les personnages changent, les lieux changent, les situations changent, mais le schéma reste le même.

On retrouve ce schéma dans votre histoire aussi

Certaines périodes de votre passé sont elles aussi construites sur ce schéma.

Il y a eu un AVANT, un APRES, et entre les deux, un problème que vous avez surmonté. Et qui vous a rendu plus fort.

Voyez-vous l’une de ces périodes ? J’en suis convaincu.

Vous avez certainement surmonté des problèmes et des difficultés. Ce sont eux qui vous menés où vous êtes aujourd’hui. Ce sont eux qui forment « votre histoire ». Et ce sont eux que vous pouvez raconter.

Le tout, c’est d’avoir l’art et la manière de raconter vos histoires.

Parce qu’en fin de compte, nos histoires de vie sont rarement inintéressantes. Ce qui inintéressant, le plus souvent, c’est notre façon de les raconter.

Alors, comment raconter votre histoire pour la rendre intéressante, captivante, envoutante ?

La bonne nouvelle, la voici :

Votre histoire est DÉJÀ intéressante

Ben oui…

Même si votre histoire n’est pas « exceptionnelle », elle n’en reste pas moins UNIQUE. Et c’est pour ça qu’elle peut être intéressante.

La seule chose que vous avez à faire, c’est de magnifier votre façon de la raconter.

C’est de l’écrire comme si vous rédigiez le scénario d’un film. Un film d’action. Un drame. Une comédie. Ou même, pour certains passages, un film d’horreur. Voire d’épouvante.

N’hésitez pas à romancer. Même largement.

Le tout, c’est d’être le plus visuel possible. Vos lecteurs doivent « voir » votre vie comme s’ils la regardaient à la télévision. Qu’elles défilaient devant eux. Ou mieux, comme s’ils la revivaient à travers vos yeux. Et votre coeur.

Toutefois, j’aimerais vous donner une amicale mise en garde…

N’inventez jamais !

Je sais que certains pourraient avoir envie d’en rajouter, voire même de s’inventer une histoire. Je leur déconseille vivement. Et ce, pour deux raisons :

La première, c’est que tout finit toujours par se savoir. Et là, c’est votre crédibilité qui pourrait en prendre un sacré coup. Votre notoriété aussi.

La seconde, c’est pourquoi inventer une histoire alors que vous en avez DÉJÀ une formidable à raconter ? Ce serait ridicule.

Votre parcours de vie, c’est ce qui fait non seulement votre crédibilité, mais aussi – et SURTOUT – votre légitimité à faire ce que vous faites aujourd’hui. C’est votre point fort. Votre carte de visite.

C’est justement en racontant votre histoire « vraie » que vos lecteurs apprendront à mieux vous connaître, à croire en vous, et à vous faire confiance.

Et c’est aussi parce que c’est VOTRE histoire que vous allez avoir des facilités à la raconter. À la mettre en scène. Et à faire chialer dans les chaumières ;)

Comment ?

Je vous en reparle demain.

Soyez là ;)

Photo © Anelina – Fotolia.com

28 Comments to “Parce que, vous aussi, votre histoire mérite d’être racontée”

  • Geoffroy@Devenir entrepreneur à succes 5 août 2013 à 17 h 07 min

    Tout à fait vrai en ce qui me concerne.

    J’ai une histoire à raconter. J’ai d’ailleurs commencé à l’écrire mais je me suis arrêté me demandant si cela allait intéresser des gens.

    J’attends donc demain pour savoir si je vais continuer à l’écrire.

    PS: Parfois, il faut se faire mettre un coup de pied au cul pour relancer certaines choses ;-)

    • Victor@Technique de Vente 5 août 2013 à 19 h 47 min

      Entièrement d’accord pour ce qui est du coup de pied !

      Henry ford disait:
      « Que vous vous pensiez capable de faire quelque chose ou que vous vous
      en pensiez incapable, vous avez absolument raison. »

      Bonne journée

    • Xavier@ club du succès Internet 6 août 2013 à 1 h 29 min

      Salut Geoffroy,

      chaque personne est unique. La vie de chacun de nous participe à sa manière à la formation de l’histoire Universel. Sans quoi, le monde ne serait pas totalement ce qu’il est.

      Tout le monde a une histoire captivante, touchante et trépidante à raconter. Vous aussi.

      Amicalement,
      Xavier

    • Geoffroy | Devenir entrepreneur à succès 6 août 2013 à 21 h 16 min

      Raconter son histoire, c’est aussi du storystelling.

      Et il y en a un qui était passé maître dans ce domaine.

      C’est le très regretté Christian Godefroy.

      Cédric avait d’ailleurs fait un article avec une de ses vidéos sur le storystelling.

      Je vous invite à aller la voir ou la revoir.

      C’est un réel moment de bonheur que d’entendre christian Godefroy sur cette thématique.

      Regardez la vidéo ici :

      http://www.virtuose-marketing.com/storytelling-christian-godefroy/

  • Séduction par CCA 5 août 2013 à 17 h 47 min

    Un article vraiment, vraiment FORMIDABLE !

    C’est bien vrai que tout le monde a une histoire à raconter. D’ailleurs, je l’ai récemment fait sur mon site, mais de manière certainement à ne pas captiver toutes les foules, effectivement.

    J’attends tes conseils avec impatience ! Cela me permettra de retoucher mon article et de le rendre vraiment plus captivant.

    A demain,
    Hugo.

  • Biba de Networking et Reseaux Sociaux 5 août 2013 à 18 h 00 min

    Oui j’ai eu le meme probleme il y a des annees lorsque je suis arrivee aux Etats-Unis afin de me positioner, car je ne pensais pas que cela interesserait qui que ce soit.

    Mais l’un de mes coachs, m’a pousse a le faire, comme Cedric nous indique aujourd’hui, et il est vrai que cela fait vraiment la difference, car ensuite les gens s’identifient plus a nous et a ce que l’on fait.

    Biba

  • Therese@narratrice 5 août 2013 à 18 h 03 min

    c’est rassurant de se dire que notre histoire peut intéresser le public , cela nous booste , car devenir un écrivain semble irréaliste .On pense toujours étre incapable de le faire et là , gràce à vous , on se prend au jeu merci

  • Florence 5 août 2013 à 18 h 10 min

    Je suis évidemment tout à fait d’accord avec le sujet de cet article : toutes les vies méritent d’être racontées. C’est ce que je dis toujours aux personnes avec lesquelles je travaille à la demande de leurs enfants ou petits-enfants et dont la première phrase est en général : « vous savez, j’ai eu une vie tout à fait ordinaire ».
    Sauf que quand on creuse, il y a toujours de l’extraordinaire, au sens premier du mot :-)

    Là où je suis moins d’accord, c’est sur la nécessité de romancer. Surtout largement. En ce qui me concerne, cela me hérisse un peu le poil :-)

    Quant à « faire chialer dans les chaumières », même avec un smiley, j’ai du mal à apprécier l’idée. Pour intéresser les gens et leur transmettre des émotions, on n’a pas forcément besoin de faire dans le mélodrame. Je préfère miser sur l’authenticité.
    Mais j’attends la suite avec curiosité (et un peu d’impatience, je l’avoue ^^)

    Florence

  • Nadège 5 août 2013 à 18 h 21 min

    Toute histoire mérite d’être racontée pour une bonne raison : la façon dont vous vous êtes sorti d’un problème, dont vous avez surmonté un obstacle, peut aider quelqu’un d’autre dans la même situation.
    L’authenticité et la sincérité se ressentent dans un récit et permettent aux lecteurs de s’identifier.
    Et puis, il n’y a pas de petites histoires. Il n’y a que des histoires plus ou moins bien racontées.

  • Thibault 5 août 2013 à 18 h 22 min

    Merci Cédric pour cet article.

    Je suis d’accord, nous avons tous notre histoire mais nous sous-estimons trop souvent son importance et l’impact qu’elle peut avoir sur les autres.
    Si vous vous êtes sorti d’une galère passée vous avez forcément appris quelque chose, tiré une leçon. Et c’est bien cela le plus important. C’est ce qui rend vraiment votre histoire très intéressante.

  • Patrx de BloguerUtile 5 août 2013 à 18 h 25 min

    Bonjour Cédric,

    Les histoires, chacun en a vécu. Mais est-ce-qu’on a toujours envie de les raconter?
    Quelques fois, les douleurs tirées sont tellement grandes qu’on préfère oublier ou ne plus en parler.
    RÉALITÉ DE LA VIE.
    Sinon je suis d’accord avec toi, toutes les histoires sont intéressantes, surtout quand elle finissent victorieusement.
    Le tout, c’est de savoir la raconter, c’est pourquoi, je reste en attente de la suite pour savoir le comment la raconter, cette histoire?

    A+

  • france@vouloiretreussir 5 août 2013 à 18 h 26 min

    enfin a nouveau nous pouvons communiquer1 je vais raconter sur mon blog la triste histoire de mes péripéties avec internet….oui, c’est chouette les histoires, ca fait rêver…..et puis les marketeurs amercains apprennent a les dire, ..et ca devient alors tres fantastique…;-))
    ca c’est le cote super du marketing et de la pub..les gens veulent du reve….de l’imaginaire….
    merci pour l’article..de mon cote je vais ecrire ma triste histoire..mis heureusement qui se termine bien…;-))

  • france@vouloiretreussir 5 août 2013 à 18 h 27 min

    mais pourquoi mon avatar n’est il plus reconnu ; image de ma chihuahua?? une autre frustration / un autre mystère..?

  • Pierre@business-vie-developpement 5 août 2013 à 18 h 30 min

    Bien sûr que tout le monde peut avoir son histoire à raconter.

    Il faut peut-être aussi savoir mettre des limites car on ne peut que constater la tendance générale qui est à l’exhibitionnisme, au narcissisme (voir le succès de la télé dite « réalité »).
    Donc important d’être sincère et véridique comme le rappelle très justement Cédric.

    Mais la dérive à craindre est de verser dans le pathos, et là je suis bien d’accord avec Florence.

    L’important est donc de savoir en tirer quelque chose qui puisse servir à d’autres : si c’est vraiment intéressant, il n’y aura pas besoin d’en rajouter sur la corde sensible.

  • Jacky@Dream Maroc Creator 5 août 2013 à 18 h 47 min

    Je ne suis pas persuadé que la propre histoire de chacun puisse un tant soit peu intéresser quiconque. Les gens ne s’intéressent malheureusement qu’à eux mêmes.
    Mais bon parfois lorsque c’est bien écrit ou que l’histoire a un rapport avec soi , cela peut fonctionner.
    Y aurait il de l’ebook dans l’air ?

    • Karim 5 août 2013 à 20 h 42 min

      Bonjour Jacky,

      Pourquoi « malheureusement » ? Si « les gens » (vous et moi y compris) ne pensez pas à eux avant tout, croyez-vous que l’on pourrait chacun gagner sa vie en vendant des produits ?

      A méditer.

      Amicalement,
      Karim

  • Marie-Noel@ecrire-un-ebook 5 août 2013 à 20 h 50 min

    Tout le monde a une histoire et cette histoire est faite de plein d’histoires. Et si notre grande histoire est banale, nous avons certainement vécu des événements passionnants qui font des histoires passionnantes à raconter.

    Et au final, toutes ces petites histoires passionnantes font notre grande histoire que nous croyons banale.

    Belle soirée tout le monde!

  • Maurel Archange 5 août 2013 à 21 h 10 min

    Salut Cédric,

    Super ton article, c’est vrai que la plupart des gens pensent qu’il faut s’inventer des histoires, mais ce n’est pas le cas.

    Comme tu le dis on a tous une histoire qui peut inspirer les autres, on a tous eu des difficultés dans la vie et pour ma part, je pense qu’une histoire inspire mieux les autres lorsqu’ils peuvent s’identifier à ce qui se dit.

    Donc le plus réaliste, le mieux votre histoire aura d’impact.

    Maurel Archange

  • vanessa@bloggingpassion 5 août 2013 à 21 h 49 min

    Salut,
    comme le disent les autres, il faut être authentique …,
    A demain, j’attends la suite …

  • Suzel 6 août 2013 à 5 h 59 min

    Merci Cedric pour ce bel article. Tu m’as fait decouvrir que j’ai, moi aussi, une histoire de vie.

    J’attends la suite avec impatience.

    Amicalement,

    Suzel.

  • Andy 6 août 2013 à 9 h 50 min

    Bonjour Cédric,

    Tu as raison sur toute la ligne. Les histoires de vie, nous en avons tous à raconter.

    Il faut les raconter parce qu’elles sont vraies. Ne pas inventer, ce qui reviendrait à aller chercher ce que nous avons déjà.

    Mon histoire à moi je l’ai racontée dès le 2ème article sur mon blog (19 Mars 2013). Elle suivait juste la présentation du blog (1er article).

    Elle me plait à moi-même et j’avais envie de la raconter aux autres (mes lecteurs) avec mes mots. Parce que je suis convaincu que plus d’un se retrouve là dedans.

    Seule chose que j’ai faite: trouver un expression clé de la longue traîne qui exprime bien mon histoire. Et j’ai eu raison sur toute la ligne moi aussi.

    Parce que je l’ai racontée mon histoire vraie comme j’en avais envie et parce que l’article se retrouve en première page de Google sur la recherche de l’expression-clé (turfiste gagnant).

    Merci à toi de réveiller en nous ce que nous n’osons pas parfois.

    Andy

  • marketing de réseau solution 6 août 2013 à 12 h 56 min

    Sympa et motivante l’histoire de l’histoire. J ai repete 2 fois le meme mot, non?
    Oui en effet l’histoire de l’histoire.
    Et tout le monde a bien une histoire a raconter, a pimenter, bien vrai?
    Les gens adorent scruter la vie des autres.
    Ma femme passent d’innombrables minutes a regarder Facebook, comme un aimant.
    Les gens sont curieux des mésaventures ou du bonheur des autres.
    Alors profitons-en.
    Partageons avec eux nos plus belles aventures, bien romancée, parfois triste, mais avec une jolie fin…

    J’attends avec impatience la suite de ton article, pour passer en mode « emouvance ».

    Bonne journée

    Bertrand

  • samuel@entrepreneur d'internet 6 août 2013 à 13 h 11 min

    Salut Cédric,

    c’est notre histoire qui nous pousse à être ce qu’on est.

    j’ai par le passé essayé de vouloir vivre une situation ou d’avoir une histoire pareille à certains grands blogueurs avant de proposer un produit à mes clients.

    mais j’ai compris plus tard que je faisais une erreur.

    J’espère pouvoir en apprendre davantage demain.

    Amicalement,
    Samuel

  • Marie Adrienne 6 août 2013 à 14 h 19 min

    Bonjour Cédric, bonjour à toi

    Cet article m’intéresse de près. Je suis écrivain biographe comme Florence qui est intervenue plus tôt. Et je confirme chaque personne est unique et donc à UNE histoire, Son histoire !

    Je rédige le récit de vie de celles et ceux qui ont souhaité me confier leurs vies. Ensemble, nous écrivons le récit de leur vie, des livres qui sont destinés à un usage familial et privé.

    Comme Florence, je dirai qu’il n’est pas nécessaire de faire chialer les lecteurs pour les émouvoir.

    J’attends donc avec impatience la suite de cet article.

    Marie-Adrienne

  • Mathieu@businessfougueux 6 août 2013 à 17 h 01 min

    Salut Cédric,

    On a tous une histoire c’est vrai. Après le plus dur est peut être de bien la raconter… et d’oser la raconter à d’autres personnes.

    J’ai un grand respect pour toi car ça n’a pas dû être facile de raconter ton parcours.

    À bientôt,

    Mathieu

  • Lucie@etui iphone 6 août 2013 à 23 h 13 min

    c’est excellent cet article merci

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 7 août 2013 à 7 h 21 min

    L’histoire de Cédric est vraiment hors du commun.
    Elle est motivante car il était si bas et a rebondi si haut…

    Si il faut avoir l’art et la manière du story telling, je suis entièrement d’accord sur le fait de ne surtout pas inventer. Au contraire, soyez sincère.

    J’ai souvent du mal à raconter la mienne car… j’ai tout simplement peur qu’on pense que j’invente. J’ai tendance à zapper des passages.

    Parfois il me traverse dans l’esprit: « si ils savaient ».

    Sam

  • Jean-luc (de Moralotop) 30 mai 2014 à 9 h 19 min

    Bien d’accord !

    Une histoire est riche d’enseignements, il est même des histoires personnelles qui deviennent universelles.
    Le secret ?
    Authenticité et contenu.

    J’ai la chance d’avoir vu  » Craquer ou pas ? L’incroyable histoire vraie qui améliore la vôtre » répondre à ces conditions.

    Il a été retenu et dédicacé au Printemps de l’Optimisme de Thierry Saussez.
    Oui, écrivez votre histoire !

Post comment


Nouvelle Formation Virtuose Marketing
real money casinos new zealand