Mai
14

Vos visiteurs sont-ils des Mongols?


7 millions de visiteurs sur votre site, ça vous tente?

Je vous vois déjà sauter de joie. Hourra, hourra… Détaillons un peu plus :

Ces 7 millions de visiteurs sont 7 millions de Mongols. Ils ne parlent que le russe et le chinois. Ils ne comprennent pas un seul mot de ce que vous pouvez bien raconter sur votre site… Et de toute façon, ils s’en fichent comme de leur première Khantaaz (veste). Alors?

Ça vous tente toujours?

Je vous sens moins chaud d’un coup :)

Pourtant, c’est peut-être ce type de visiteurs que vous attirez sur votre site. Voici pourquoi :

Ce que vous coute un visiteur…

On parle souvent de « visiteur gratuit ». C’est faux ! Un visiteur n’est JAMAIS gratuit. Il a toujours un coût…

Ne serait-ce que le temps que vous avez passé pour l’obtenir.

Ce temps, vous l’avez peut-être passé à :

  • participer à des forums
  • écrire des commentaires sur des blogs
  • optimiser le référencement de votre site
  • distribuer des tracts dans la rue,
  • etc, etc…

Bref, acquérir un visiteur coute toujours quelque chose. Un visiteur n’est JAMAIS gratuit.

Ou je veux en venir? Je vous le dis dans un instant, mais avant cela, je répond à cette question :

Qui sont les Mongols dont je vous parle?

Les Mongols dont je vous parle, ce sont ces visiteurs qui se fichent de ce que vous dites. Ils ne s’inscrivent pas à votre newletter. Ils ne cliquent pas sur vos publicités. Ils ne vous achètent rien. Ils ne vous rapportent RIEN.

Ces visiteurs ne vous servent à rien du tout. Du coup, je vous pose la question :

Que préférez-vous?

  • 7 millions de Mongols qui ne vous servent à rien?
  • ou 250 visiteurs qualifiés qui cliquent, qui s’inscrivent, qui achètent, et qui vous rapportent de l’argent?

Si la seconde vous intéresse, continuez à lire :

Le nombre de visiteurs n’est pas important

Le plus important, ce n’est pas votre nombre de visiteurs, mais ce qu’ils font sur votre site. D’où la nécessité de faire un suivi minutieux de leur comportement.

La façon la plus simple est d’installer Google Analytics et de créer des objectifs de conversion (via le menu « Objectif » dans Google Analytics).

Créez des objectifs sur chaque action que vous attendez de vos visiteurs.

Par exemple :

  • Objectif : inscription à la newletter
  • Objectif : visite de la page de vente
  • Objectif : achat du produit
  • Objectif : achat du produit en upsell

Mettez en place des objectifs pour CHACUNE des actions possibles sur votre site.

L’intérêt de créer des objectifs est multiple

Tout d’abord, créez des objectifs va vous permettre d’identifier les sources de trafic qui vous rapportent des visiteurs qui « agissent » et celles qui vous rapportent des visiteurs inutiles.

Imaginez la scène :

Vous participez à 2 forums. En regardant vos statistiques, vous constatez que le forum A vous a rapporté 5.000 visiteurs, et le forum B seulement 200.

À ce stade, la majorité d’entre vous privilégiera le forum A. Toutefois…

En analysant vos objectifs de conversion, vous constatez que :

  • Sur les 5000 visiteurs du forum A, seuls 2 se sont inscrits à votre newsletter et personne a acheté :(
  • Sur les 200 visiteurs du forum B, 120 se sont inscrits à votre newsletter, et 9 ont acheté votre produit :)

Dans ce cas de figure, il apparait clairement que ce n’est pas le forum A qu’il faut privilégier, mais le forum B. En abandonnant le forum A, vous libérez du temps pour faire davantage de publicité sur le forum B, et vous augmentez ainsi vos résultats.

D’où la nécessité de mettre en place des objectifs de conversion via Google Analytics afin de connaitre ce type d’information. Mais ce n’est pas tout…

Analysez vos pages

Analyser vos objectifs vous permet également d’identifier les pages qui « aident » à la conversion.

Par exemple, si vous constatez qu’une page de votre site vous apporte plus de conversions que les autres, vous pouvez alors analyser cette page afin de trouver le « pourquoi cette page fonctionne mieux » et ainsi reproduire le même schéma sur vos autres pages.

Les sites qui rapportent le plus ne sont pas ceux qui ont le plus de trafic, mais ceux qui convertissent le mieux.

Mais là, je sais que certains vont me dire…

« Oui, mais Cédric, afin de faire des tests… il faut DEJÀ avoir un minimum de trafic ! »

Je vous l’accorde. Sans trafic, aucun test possible.

Mais si vous peinez à obtenir du trafic, alors cliquez ci-dessous et jetez-y un coup d’oeil rapide.

Vous y découvrirez les bases à ABSOLUMENT connaître pour attirer des visiteurs en nombre (et commencer ainsi vos tests).

28 Comments to “Vos visiteurs sont-ils des Mongols?”

  • Sylvain 14 mai à 10 h 19 min

    L’analogie est très parlante, bravo.

    C’est la même chose quand on parle de listes emails.
    La taille ne fait pas tout. Je fais bien plus de ventes avec une toute petite liste très ciblée qu’avec une grosse liste « fourre tout »; la petite liste me demande bien moins de travail, de gestion et m’apporte moins de raleurs !

    • Cédric Vimeux 14 mai à 17 h 12 min

      Oui, je confirme.

      Il y a 2 ans, durant la même semaine, j’ai envoyé une offre à :

      1/ Une liste très ciblée d’un peu plus de 300 inscrits
      2/ Une liste de 20.000 inscrits pas ciblée du tout

      La première liste m’a rapporté plus de 1600 euros.
      La seconde, moins de 300 euros… et beaucoup de plaintes pour spam, et des réponses agressives…

      Cédric

      • Xavier@ club du succès Internet 26 janvier à 23 h 14 min

        Salut Cédric,

        je vais mettre sur pied immédiatement mes tests dans google analytique. j’ai toujours négligé ce et suite à cet article je me rend compte de son importance .

        Amicalement,
        Xavier

  • Yvon de Copywriting Pratique 14 mai à 10 h 23 min

    Salut Cédric. Bravo pour ton article plein de vérités.

    Concernant le sujet de celui-ci et tes tests, cela ne m’étonne pas une seconde. Perso je n’aurais même pas testé. Si on prend en compte la bonne vieille maxime du copywriter : « Tout ce qui peut être compris de travers le sera », alors il est évident que ce sujet ouvrira plus que les autres.

    Il n’y a aucune autre manière possible d’interprêter le mot « chinois » ou « russes ». Alors que celui que tu as choisi a bien deux interprétations possibles, et une polémique possible.
    Forcément, ça ouvre plus…

    • Cédric Vimeux 14 mai à 12 h 45 min

      Exactement Yvon !

      D’ailleurs, lorsque j’ai réalisé ce test, l’un des mes objectifs étaient aussi de voir la réaction de mes lecteurs face à ce mot.

      Cédric

      • Yvon de Copywriting Pratique 14 mai à 16 h 02 min

        C’est comme ces deux charcutiers célèbres qui avaient mis sur leur enseigne :

        « Ici, de père en fils, on fait l’andouille »

        Les gens rentraient plus qu’ailleurs, forcément…

  • Johann 14 mai à 12 h 32 min

    Très bon article, j’ai souri en voyant le titre en me demandant de quoi ça pouvait bien parler. Donc en effet le terme « mongol » incite davantage au clic et suscite la curiosité.
    Il est important de rappeler que ça sert à rien de passer son temps à observer ses courbes de traffics mais de se concentrer plutot sur les objectifs, les pages visitées, les sources de traffic, le taux de rebond, les visiteurs qui reviennent vs les nouveaux et le nombre de pages par visite (s’il s’agit d’un blog).

  • Olivier 14 mai à 14 h 32 min

    Te connaissant un peu, j’étais curieux de savoir ce qui était derrière ce mot de « mongol », je n’ai pas été déçu !
    çà me rappelle un peu mon article « le gratuit est toujours payant »..

  • Numéribook 14 mai à 14 h 54 min

    Ah ah, je te reconnais bien là mon cher Cédric !

    Trop fort ton titre. Et pas seulement le titre. Tu mets le doigts sur un point très important : le suivi des conversions et l’optimisation de nos sites.

    Encore une fois, tu me montres mes erreurs : je n’ai AUCUN objectifs dans mon GA… Je m’y mets !

    Un grand merci à toi.

    Continue ce super blog.

    Num

    • Bebert 14 mai à 15 h 09 min

      Salut Cédric,

      J’ai bien ri en lisant ton titre. Très bien trouvé ! On sent le copyrighter derrière…

      @Numi : moi non plus je n’ai aucun « objectif » dans google Analytics. Je vais m’y mettre aussi…

      Merci Cédric du conseil.

      Bébert de Chateauroux

  • Emilie 14 mai à 15 h 38 min

    Bonjour Cédric,

    Effectivement, le titre de cet article m’a beaucoup intriguée et je me suis dépêchée de le lire pour voir de quoi il s’agit.

    T’as bien fait de rappeler que c’est le trafic ciblé qui compte mais pas le trafic tout court et c’est pareil pour la liste des abonnés.

    Google Analytics est un outil fabuleux mais ce n’est pas évident de bien comprendre et analyser les données fournies. Si tu peux écrire une série d’article sur Google Analytics, ce sera chouette :-).

    Bon weekend,
    Emilie.

    • Cédric Vimeux 14 mai à 15 h 43 min

      Bonjour Emilie,

      Oui, une série d’articles sur l’utilisation détaillée de Google Analytics est déjà prévue :)

      Mais avant cela, on va continuer un peu sur le YES SET et les techniques de copywriting. La semaine prochaine, on va analyser plus en détail les psyché de l’homme et la femme (selon leur âge, leur situation maritale, etc.) afin de pouvoir écrire des argumentaires qui « collent » parfaitement à notre cible.

      Cédric

      • Emilie 14 mai à 16 h 06 min

        C’est super, alors!

        C’est la 1ère fois que je suis de près des blogs comme le tien et celui de Yvon. Ils sont vraiment intéressants et passionnants, vos articles. Merci beaucoup, Cédric!
        Emilie.

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 15 mai à 10 h 20 min

    Je pense qu’on doit être un paquet à avoir rigolé. :-)
    Forcément, ça a intrigué de voir ce titre. Et puis, on fait partie des visiteurs ! Alors on peut légitimement se demander, dans le sens que chacun devine, si Cédric a pété les plombs…
    Ouf, nous volilà rassurés…
    Une pensée pour ces pauvres mongols qui ne sont pour rien de l’amalgame fait ici entre leur nationalité et le second sens que nous lui avons donné.
    Ha ha ha… Continue Cédric à nous faire rigoler.
    Sam

  • L'Homo Economicus 15 mai à 10 h 38 min

    Je suis entièrement d’avis avec ce qui est dit dans cet article. On est souvent obnubilés par le nombre de visiteurs plutôt que de se demander combien sont qualifiés et sont susceptibles d’être intéressés par nos produits et services.

  • nabil 16 mai à 13 h 55 min

    bravo pour ce fameux et riche article!

  • Soufiane 17 mai à 22 h 54 min

    Vraiment un éxélent article !
    J’aime le terme « mongos » ^^

  • Charles@efficience site web 14 juillet à 11 h 42 min

    Bonjour,

    Les mongols « aussi » comptent, avec les 20/80

  • chems 28 novembre à 16 h 05 min

    l’exotisme attire l’attention, et en webmarketing, le mot mongol a fait son effet pour ton titre;

    En fait tu as touché le centre du sujet…il faut connaitre et bien apprendre sa cible et les visiteurs ; car il faut que la cible et les visiteurs concordent…

  • samuel 4 janvier à 11 h 22 min

    très belle façon que de pousser le lecteur à l’action avec ce terme MONGOL.

    perso’ je me suis dis que cela traitera d’une étude de personne pour nous montrer si nous sommes des mongols ou pas.

    mais le sujet sur les objectifs dans analytic est très pertinent et je suis très fier d’avoir lu cet article

  • Hilion@Culture Bretagne 19 avril à 3 h 13 min

    Le web nous fait parfois perdre de vue des principes de bon sens. Si nous devions envoyer des lettres papier au lieu de mail, écririons nous 20000 lettres à des inconnus, ou seulement 100 lettres à des passionnés qui sont intéressés par le sujet.

    La réponse est dans la question comme bien souvent… :)

  • france 26 janvier à 23 h 49 min

    bonjour Cedric et merci pour ce bel article super interessant. Oui, je fais partie de ceux qui attendent tes articles sur google analytics! Mais ceux que tu as annonces avant sont egalement tres ineteressants.. c’est bien la premiere fois que des articles du web me rendent tranquille et pacifiee….J’attends la suite et vais appliquer tes conseils…..Je t’ai deja dit que j’etais monumentalement paresseuse..donc avec toi je n;ai qu’a suivre sans me casser la tete.De plus tout cela me semble tres realiste, simple et rassurant.parce que de bon sens ;encore merci.

    • Alice 27 janvier à 4 h 41 min

      Bonjour Cédric,

      Je fais partie de celles qui attendent tes articles sur Google Analytics.. Je vais mettre mes objectifs tout de suite.

      Merci

  • dominique@travailadomicile 27 janvier à 21 h 18 min

    bonjour,

    Comment une idée bien énoncée peut-elle devenir aussi claire?
    La réponse est dans la question :-)
    Ben oui, je regarde mes courbes mais pas avec la bonne lorgnette. Je vais de ce pas réouvrir Google et me remettre au travail.
    Merci pour le bon message.
    Dominique

  • Jean Eric 28 janvier à 19 h 27 min

    Salut Cédric,

    Comme toujours tes articles sont très utiles et pratiques. Mais pour le petit bleu sur le bogging que je suis, comment utiliser google analytics? Je l’ai installer sur mon blog mais je ne sais pas comment l’utiliser. Merci de m’éclairer un peu. La question s’adresse à toute la communauté.

    A vous lire,

    Jeanaris

  • Gregory 5 février à 13 h 26 min

    Salut Cédric ! Merci encore pour cet article passionnant. Effectivement, mettre des objectifs dans son Google Analytics est très important pour en savoir un max sur ses conversions.

    Eric, pour en savoir plus sur Google Analytics, je te conseille de lire son article : Google-analytics-analysez-le-trafic-de-votre-site-pour-ameliorer-ses-performances/

    A bientôt :)

    Grégory

  • Icelanded@ cadeau original 4 octobre à 2 h 35 min

    Cet article tape dans le vrai!

    Mais pour ceux qui débutent, comment fait on pour mettre des objectifs dans google analytics?

    Déjà beaucoup moins facile, si quelqu »un peut expliquer comment on fait?

    Je voudrais arriver à savoir cb de fois mes pages de ventes sont ouvertes, et lesquelles? Et ça je ne sais pas faire!

Post comment

real money casinos new zealand