Juin
13

Comment travailler efficacement sans être interrompu

Author Cédric Vimeux    Category Efficacité     Tags

Savez-vous quel est le pire obstacle à l’efficacité ?

Ce sont les interruptions.

Mon mentor, Christian Godefroy, dit d’ailleurs que chaque interruption fait perdre environ 15 minutes de travail.

Voici les 4 principales sources d’interruption, et comment les combattre.

interruption travail, répondre aux emails

La famille

C’est parfois difficile à avouer, mais quand on travaille chez soi, le plus grande source d’interruptions est sans conteste la famille.

Vous êtes en train d’écrire un article. Vous êtes hyper concentré. Tout à coup, votre épouse entre dans votre bureau, et se met à vous raconter pendant 10 minutes que sa mère est inquiète… car son chien a maigri et semble fatigué…

Vous êtes en train de travailler. Mais votre fils frappe à la porte de votre bureau toutes les 5 minutes pour vous demander si vous avez bientôt terminé votre travail. Afin de jouer au foot avec lui.

Ces situations vous disent quelque chose ?

Je les ai vécues pendant longtemps, parce que je laissais faire. Et cela me faisait perdre énormément de temps.

Aujourd’hui, j’ai mis les choses au clair : quand la porte du bureau est fermée, c’est que je suis en train de bosser et que je ne veux pas être dérangé. Sous aucun prétexte. Même si des extraterrestres atterrissent dans la cour.

Cela me permet de travailler plus vite. Et d’être alors disponible plus rapidement pour ma famille.

Le téléphone

Il y a deux types d’appels téléphoniques :

  • Les appels professionnels
  • Les appels personnels

Et chacun est une source d’interruption.

Comment régler le problème ? En éliminant les appels téléphoniques. Tout simplement.

Je vous explique :

1. Les appels professionnels

Le téléphone n’a pas vraiment d’utilité pour les webmarketeurs. Il est même plutôt dangereux, car chronophages.

Quand le téléphone sonne, on se sent obligé de répondre immédiatement. Mais on ne sait jamais combien de temps la conversation va durer…

Quoi faire ? Remplacez simplement le téléphone par des emails.

Pour tout contact professionnel (prospects, clients, partenaires, etc), donnez uniquement votre email. C’est suffisant dans 99,99 % des cas !

2. Les appels personnels

Quand vous travaillez, vous travaillez.

Donc deux solutions :

  • soit vous laissez votre conjoint répondre : « Cédric est en train de travailler là. Tu veux qu’il te rappelle quand il aura fini ? »
  • soit vous activez votre message d’absence : « Je suis actuellement en train de bosser (oui, ça m’arrive !). Laissez votre message, je vous rappelle dès que j’ai terminé. Si c’est vraiment urgent, appelez Alexandrine. Elle saura gérer. »

Bref, aucun appel téléphonique lorsque vous êtes en train de travailler, et concentré sur votre tâche.

Les visites imprévues

Les visites imprévues peuvent littéralement pourrir une journée de travail. Ou tout au moins vous faire perdre énormément de temps.

Exemple :

Il est 14 h 30. Il vous reste quelques tâches à accomplir. Vous devez impérativement avoir terminé avant 16 h 30, car vous avez promis à votre fils d’aller le chercher à l’école. Puis de jouer au foot avec lui.

De même, vous êtes invité à dîner chez votre soeur à 19 heures.

Bref, vous devez vous montrer efficace pour terminer votre travail… et c’est là qu’on frappe à la porte. Vous ouvrez. C’est votre cousin Marcel qui vous rend visite. Il reste jusqu’à 16 h 10…

Cela vous est-il déjà arrivé ?

Le problème quand vous travaillez chez vous, c’est que certaines personnes s’imaginent qu’elles peuvent venir à tout moment. Sans prévenir. Car vous est là.

J’ai réglé ce problème d’une façon stricte, mais terriblement efficace. Lorsque je travaille, je n’ouvre pas. Point !

Vous pouvez venir chez moi et sonner pendant une heure, la porte s’ouvrira seulement quand j’aurai terminé mon travail. Pas avant.

Alors, bien sûr, il arrive que certaines personnes le prennent mal : « Je suis passé chez toi. Y avait de la lumière. J’ai sonné pendant 20 minutes, mais tu n’as pas ouvert… »

Ma réponse : « J’étais en train de travailler. Préviens quand tu veux passer. Au moins, je peux gérer mon travail pour être dispo. Mais si je suis en train de bosser, je n’ouvrirai pas. Désolé. C’est un peu comme si je venais te voir à l’usine, quand t’es en train de bosser. Que ferais-tu ? »

Bref, vous avez compris.

Quand vous bossez, vous n’ouvrez pas. Point !

Les gens s’habitueront. Et ils vous préviendront avant de venir chez vous.

Les emails

Les emails peuvent être une source d’interruption énorme, si vous les gérez mal.

Exemple :

Vous êtes en train de mettre en place votre nouveau site. Vous entendez une notification de nouveau message. Vous le lisez. C’est un client qui n’arrive pas à télécharger sa commande.

Vous lui répondez et lui expliquez en détail comment faire.

Cinq minutes plus tard, vous entendez une nouvelle notification. C’est le même client. Il n’arrive toujours pas à télécharger son achat. Vous lui répondez de nouveau. Et il vous recontacte encore…

Cela vous parle ?

Alors comment résoudre le problème des emails envahissants ? C’est simple :

1. Désactivez toutes les notifications de nouveaux messages. Ainsi, vous ne serez plus prévenu lors d’un nouvel email. Car avouons-le : il est parfois difficile de résister lorsqu’on sait qu’un nouveau message vient d’arriver.

2. Répondez à vos emails à heures fixes. Par exemple, tous les jours à 11 heures, ou à 16 heures. Et videz complètement votre boite email.

Pour aller plus loin, lisez l’article : Comment écrire une longue réponse détaillée et pertinente à un prospect… en seulement 3 secondes.

43 Comments to “Comment travailler efficacement sans être interrompu”

  • Judicaël@top affiliation 13 juin à 20 h 27 min

    Salut cédric,

    C’est tout à fait un post pour moi. Possédant plusieurs sites, je fais également du marketing de réseau, un peu de bourse et l’intérieur de ma nouvelle maison.

    Du coup je me disperse et perd beaucoup de temps.

    Le pire c’est effectivement la boite email, que je ferme dès que j’essaie de travailler sur mon blog.

    J’ai envie de dire une chose à la fois ;)

    Salutations

    • Cédric Vimeux 15 juin à 8 h 38 min

      Salut Judicael,

      Oui, les mails peuvent s’avérer être une perte de temps considérable.

      Quand j’ai démarré, je lisais mes emails tous les 10 minutes. J’ai dû me faire violence pour abattre cette mauvaise habitude.

      Cédric

  • karry22 13 juin à 20 h 45 min

    C’est tout à fait vrai, le plus dur à gérer c’est avec les clients aux téléphone.
    Pour ma part j’ai une boutique en plus aussi chez moi
    Le matin mon site l’après midi la boutique.
    Il manque toujours une explication.

    C’est vrai que la porte du bureau cela fonctionne très bien
    Je l’ai mis en place des le début.

    Bon courage à vous tous.
    Les amis comprennent très bien
    Les connaissances beaucoup moins.

  • Olivier 13 juin à 20 h 52 min

    Aie Cédric, tu appuies où ça fait mal! En ce qui me concerne je suis persuadé être un multi-tâche efficace…Archi-faux!!!
    Il faut bien voir qu’il n’y a rien de tel qu’une concentration sans faille pour obtenir un travail abouti et de qualité.
    Je suis père au foyer, et j’ai la chance de travailler à la maison…Mais je fais assez mal la différence entre les affaires familiales et le boulot. Je pense pouvoir tout gérer sereinement. Mais en fait je ne fais que les choses à moitié. Pas trop dérangeant pour ce qui est du travail car je dors peu et peut rattraper le retard la nuit. Le problème est que je ne suis jamais à 100% attentif à mon fils. C’est là que ton article m’a ouvert les yeux.
    Alors, à chaque chose son temps imparti et tout se passera bien non?!

    • Cédric Vimeux 15 juin à 8 h 40 min

      Salut Olivier,

      > En ce qui me concerne je suis persuadé être un multi-tâche efficace…

      Ah ça, je pense qu’on le croit tous… jusqu’au jour où on se rend compte que non :(

      Cédric

  • Michel@Editomac 13 juin à 21 h 02 min

    Bonsoir Cédric,

    Je crois que nous sommes très nombreux à nous reconnaitre dans de telles situations, et Christian a tout à fait raison de parler de 15 minutes de perdues.

    Et c’est comme cela qu’on sort crevé de sa journée en ayant l’impression d’avoir rien fait..

    Michel

  • Karine@burn-out 13 juin à 21 h 09 min

    au combien vrai tout ce que tu décris.
    Je commence demain par 1. fermer ma porte de bureau – une révolution :)
    2. me fixer des plages horaires sans téléphone et les respecter – perspective quelque peu angoissante ;(

  • Geoffroy 13 juin à 21 h 25 min

    Bonjour Cédric,

    Perso, pour le téléphone, je fais un petit différemment.

    Je coupe la sonnerie et je laisse mon téléphone dans une autre pièce.

    Mes clients peuvent laisser un message et je les rappelle soit à midi, soit vers 18h

    Quant aux amis ou la famille, je rappelle fin de journée ou plus tard.

    Je me dis que celui qui veut vraiment m’avoir, il laissera bien un message.

    Sinon c’est que cela ne valait pas la peine de décrocher.

    Cela m’a sûrement fait perdre quelques clients mais j’ai gagné beaucoup d’heures de travail

    Geoffroy

  • Docteur Greg@Virtuose de la Vie 13 juin à 21 h 33 min

    Ouh ça sent bien le vécu dans tout ça !

    Le coup des emails est très important je trouve. Le fait de se dire : je n’ouvre la boite qu’à 14H permet d’avoir l’esprit libre toute la matinée.

    Par contre, une fois qu’elle est ouverte (et même si je la referme), le fait de l’avoir ouverte me donne encore du mal à ne pas la ré-ouvrir 2H après.

    Je suis en train d’apprendre à ne l’ouvrir qu’une fois par jour. Puis après, ça sera par semaine.

    Ca me fait penser au temps où je fumais des clopes : si j’arrivais à retarder le plus tard possible la 1ère que j’allumais, c’était bon, je diminuais ma consommation.

    Puis peu à peu, j’ai retardé jusqu’au lendemain… puis au jour d’après, et après…

    Je vais donc retarder l’ouverture des mails le plus possible :-)

    • Jérémy 14 juin à 1 h 04 min

      Moi non plus je ne suis pas fan du téléphone et plus généralement de tous les modes de communication synchrones.

      Je suis en train d’apprendre à ne l’ouvrir qu’une fois par jour. Puis après, ça sera par semaine.

      Le mieux pour être tranquille, c’est de l’ouvrir un fois par mois seulement. 8)

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 13 juin à 21 h 39 min

    Effectivement, comme quasi-tout le monde je me reconnais.

    Sauf que j’ai à affronter tout ça deux fois. Pourquoi deux ?

    Tout simplement parce que je suis salarié ET blogueur. Et alors me direz-vous ?
    Et bien JE PRATIQUE LES DEUX A LA MAISON !

    Franchement, c’est parfois super compliqué.

    Quand on travaille à la maison, les autres ont tendance à considérer que vous ne foutez rien. C’est complètement dingue ! Combien de réflexions débiles du genre « tu t’en fous toi, c’est cool pour toi », sous entendu tu ne fais rien…

    Autre complication: les collègues du boulot salarié qui appellent parce qu’ils s’emmerdent. Grrr.
    Je ne peux pas toujours zappé car je suis quand même sensé être là.

    Mais les principes énoncés sont géniaux à mettre en place. :)

    N’empêche, j’ai l’impression d’avoir perdu des années…

    Sam

    • Creer un site vitrine 13 juin à 23 h 36 min

      Totalement d’accord sur le « tu travail chez toi alors c’est cool » combien de fois on me l’a sortie celle là, c’est vrai que l’on a un lieu de travail un peu marginal, car très personnel, mais il n’empêche qu’on est quand même devant le même écran que d’autre, qui sont eux très concentré dans leur 9m2 de placo.

    • Cédric Vimeux 15 juin à 8 h 47 min

      Salut Sam,

      > Quand on travaille à la maison, les autres ont tendance à considérer que vous ne foutez rien. C’est complètement dingue ! Combien de réflexions débiles du genre « tu t’en fous toi, c’est cool pour toi », sous entendu tu ne fais rien…

      Un gros +1

      Cela est surtout le cas de ceux qui ne travaillent pas chez eux.

      Par exemple, ils travaillent à l’usine. Donc, s’ils sont à l’usine, c’est qu’ils travaillent. S’ils sont à la maison, c’est qu’ils ne travaillent pas.

      Le problème, c’est qu’ils font l’amalgame entre notre vie et la leur. Eux, quand ils sont à la maison, ils sont disponibles. Et pensent donc que nous, si on est chez nous, c’est qu’on est également disponibles.

      Cédric

      • Karim 15 juin à 12 h 16 min

        Et un autre +1 :-)

        Le truc c’est que les gens pensent que si on a pas besoin de se déplacer pour aller travailler, c’est qu’on ne fout rien.

        Il sont tellement habitués à se lever, manger, se laver, prendre la voiture ou le métro et arriver au bureau… qu’à côté, nous qui travaillons à la maison, passons pour des « glandeurs ».

        Sauf que finalement, la seul différence c’est bien le déplacement.

        A bien y réfléchir, il y a des millions de gens sur Terre qui prennent tous les matins le métro ou la voiture pour aller travailler dans une entreprise…. sur un ordinateur !

        Bien amicalement,
        Karim

  • Christian 13 juin à 21 h 58 min

    Salut Cédric,

    Il y a malheureusement d’autres sources d’interruptions dramatique.

    Roland Garros, la Coupe d’Europe de foot, Wimbeldon,
    les Jeux Olympiques…

    Moi, c’est à ce moment la que je dois couper mon téléphone, que je ferme mon ordinateur en même temps que la porte..;pour regarder T.V..

    Le problème, c’est que ce n’est pas très rentable.

    @+
    Christian.

    • Cédric Vimeux 15 juin à 8 h 48 min

      Ah ah, bien vu !

  • FlorianL@Business Xperience 13 juin à 22 h 06 min

    Salut Cédric,

    on sent le vécu derrière tout tes exemples.
    Le plus dur pour moi… est ne pas avoir mon bureau dans une pièce séparé. Dur dur de rester concentré…

    Mais bon, le principal problème pour moi vient des emails. il faut que j’arrive à ne regarder ma boite que 4 fois par jour max.

    • Creer un site vitrine 13 juin à 23 h 47 min

      En effet pas évident, moi c’était réveil, petit a l’ecole, café, clope dehors en checkant mes positions sur Google, séances Jacob delafond toujours en checkant mes positions, puis mes stats… Ma femme ne se donnait même plus la peine de me déranger, mais je viens de lui faire son salon de toilettage dans un de nos hangards. Elle comprend maintenant que quand on est à son compte c’est assez difficile de gérer travail à domicile et domicile. Ça peu courir à la perte d’un couple :(

  • hannah@techniqueTipi 13 juin à 23 h 08 min

    Bonsoir Cédric,
    Moi je suis comme Sam, je travaille à la maison et je blogue.
    Pour le téléphone, c’est clair, je ne réponds jamais directement.
    Pour les amis, ils savent que même si il y a de la lumière, ils
    ne peuvent pas rentrer sans prévenir comme quand j’avais 20 ans.
    Les enfants sont remplacés par un chat et une chienne mais il faut
    quand me^me lancer la balle de temps en temps.
    Je pêche au niveau des emails…j’y vais sans cesse!

    • Cédric Vimeux 15 juin à 8 h 53 min

      Bonjour Hannah,

      > Pour les amis, ils savent que même si il y a de la lumière, ils ne peuvent pas rentrer sans prévenir comme quand j’avais 20 ans.

      Le problème, c’est justement quand ils ont été habitués à le faire depuis qu’on a 20 ans.

      Certains ont du mal à comprendre qu’il faut maintenant prévenir avant de passer, car on ne peut pas mettre son boulot de côté comme on veut.

      Le pire, c’est ceux qui te disent : « Ouais, arrête. T’as pas de compte à rendre à un patron. Ton boulot, tu peux le faire plus tard. Dis plutôt que t’as pas envie de me voir… »

      Cédric

  • Creer un site vitrine 13 juin à 23 h 31 min

    Ça fait 6 ans que je vis ça, mon fils viens d’avoir 3ans et va à l’école depuis ses 2 ans et demi, désormais je fais les mêmes horaires que lui ^^

    J’ai pris un bureau pendant 2 ans (durant une association pour une de mes sociétés), mais je repartai bosser après 20h alors je dépensais + en gasoil ^^ et voyais moins ma femme. Oui car tous mes ordi étaient la bas.

    Aujourd’hui j’ai un Hangard dans le jardin, de 150m2 rien qu’à moi et au trampoline de mon fils, et a partir de 8h45, je ferme les portes et met un bon rock.

    J’ai trouvé mon équilibre…

    • Cédric Vimeux 15 juin à 8 h 54 min

      Salut,

      Le hangar rien qu’à soi. Excellent !

      Cédric

  • Thierry@blog marketing 14 juin à 0 h 06 min

    Salut Cédric

    Une autre alternative. Faire l’ours.

    Pas de femme, pas de copains, pas d’enfants. :)

    • Cédric Vimeux 15 juin à 8 h 55 min

      Salut Thierry,

      > Pas de femme, pas de copains, pas d’enfants. :)

      Sans moi ;)

      Cédric

  • Francis 14 juin à 7 h 42 min

    C’est vraiment vrai. J’ajouterai le manque d’électricité pour l’afrique et surtout les tapages. Et encore les habitudes africaines: une personne peut venir chez toi et y rester toute la journée sans s’inquieté et si tu te met à travailler alors qu’elle est encore là ou si tu l’explique que tu doit travailler, elle te prend pour un orgueilleux; tu la meprise, et surtout tu la chasse de chez toi. TRAVAILLER A LA MAISON EN AFRIQUE, C’EST VRAIMENT DIFFICILE. TU PEUX SEULEMENT LE FAIRE LE SOIR OU LA NUIT.

    • Cédric Vimeux 15 juin à 8 h 59 min

      Salut Francis,

      > Et encore les habitudes africaines: une personne peut venir chez toi et y rester toute la journée sans s’inquieté et si tu te met à travailler alors qu’elle est encore là ou si tu l’explique que tu doit travailler, elle te prend pour un orgueilleux; tu la meprise, et surtout tu la chasse de chez toi.

      Alors là, un GROS GROS GROS +1 !

      Ma femme est originaire de la RDC (anciennement Zaïre).

      C’est-à-dire que les 3/4 de ma belle-famille sont des Congolais ou des Burundais. Des gens d’une gentillesse extrême. Toujours souriants, même s’ils ont des problèmes jusqu’au cou. Et toujours prêts à rendre service.

      Par contre, très dur de leur faire comprendre que je bosse à la maison et que je ne peux pas m’arrêter de bosser pour passer la journée avec eux, dès qu’ils le décident.

      Bref, je te comprends ;)

      Cédric

  • Arnaud 14 juin à 8 h 49 min

    Seule solution à mes yeux : la TOMATE !!!
    Cela fait quelques mois que j’utilise cette méthode, et je l’ai même implantée dans mon logiciel de gestion http://www.logicielsollo.com
    L’idée est toute simple : s’attacher à UNE SEULE TACHE pendant 25 minutes, et ne se laisser distraire par RIEN !
    Toutes les 25 minutes, on fait une pose de 5 minutes : pour souffler, bouger, boire un café, fumer un clope, ou gérer une de ses urgences !
    Tous les 4 pomodori, on fait une pose plus longue, de 20 à 30 minutes, pour cette fois ci se consacrer à d’autres tâches en attentes : mails, coups de fils….
    Cette technique est expliquée dans de nombreux blog comme :http://www.etre-meilleur.com/gestion-du-temps/la-technique-pomodoro-ou-lart-de-gerer-son-temps-grace-a-une-tomate.html

    ou sur woki : http://fr.wikipedia.org/wiki/Technique_Pomodoro

  • David Jasienski@Marketing Underground 14 juin à 10 h 03 min

    Bonjour Cédric,

    Cela me rappelle une fois où j’avais essayé de t’appeler il y a 3 ou 4 ans (je ne sais même plus pourquoi :) ) et effectivement j’avais eu Alexandrine au bout du fil, qui m’avait expliqué qu’il était impossible de te joindre car tu étais en train de travailler.

    Avec le temps c’est vrai qu’on a tous tendance à se couper de tout si on veut être réellement efficace. Je ne suis pas aussi radical que toi, je décroche le téléphone ou ouvre la porte si c’est ma femme ou ma meilleure amie :) Parce que si en rentrant le soir du boulot ma femme a oublié la clé du portail et qu’elle sonne pendant une demi-heure pour que j’aille lui ouvrir, ça le fait pas ! :) lol

    Par contre, je fais également du Marketing de réseau depuis 11 ans et dans ce cas particuliers de business, je pense que tu es un peu plus obligé de téléphoner et de décrocher le téléphone pour aider tes partenaires en « détresse » (certains se débrouillent tout seul mais pas tous). Skype est un vrai bouffeur de temps pour une activité de MLM. Mais c’est aussi bien de voir et de parler avec nos partenaires pour apprendre à les connaître et les aider à réussir.

    • Cédric Vimeux 15 juin à 9 h 01 min

      Salut David,

      > Skype est un vrai bouffeur de temps

      Tout à fait d’accord.

      Je ne l’utilise quasiment plus.

      Cédric

  • Marie@allocations familiales 14 juin à 10 h 37 min

    Salut Cédric,

    Tout à fait d’accord sur l’ensemble de l’article. Travailler à la maison oui, mais sous conditions !

    Il est clair que la famille a des influences néfastes sur la qualité du travail fourni, la concentration doit être maximale, c’est pour cela que je préfère travailler au bureau quand toute ma famille est à la maison…

    C’est la triste réalité de la famille :p

    Merci pour les conseils !

    Marie

    • Cédric Vimeux 19 juin à 19 h 37 min

      Bonjour Marie,

      Moi, j’ai du mal à travailler « dans un bureau » (c’est à dire hors de chez moi), car j’ai besoin de sentir ma famille proche de moi.

      La sentir proche de moi, oui. Être dérangé, non ;)

      Cédric

  • Madeleine@richesse-et-joie 14 juin à 12 h 07 min

    Oui, ça sent le vécu.
    Débutante séniore je commence à partager vos énervements :
    Les méfaits des contacts qui n’arrivent pas à télécharger ceci ou cela. Comme si moi je pouvais les aider.
    Mon gendre qui veut absolument me raconter sa journée au téléphone, je le fais attendre jusqu’au soir; l’ennui c’est qu’il avait la dernière trouvaille des petits-enfants à me raconter , que les petits voulaient la raconter à Mamie sur le champ, et que je les ai ratés car à 21h00 quand je reprends les appels, ils dorment. Je n’aurais donc jamais eu le bonheur de les entendre me raconter leur nouvelle.
    Quand je travaille vraiment, c’est – à- dire quand j’écris, rien ne me dérange pourtant, serait-ce un effet de la fameuse loi de … etc ?
    Allez, c’est tellement super de travailler chez soi, être dérangé non, mais les petits-enfants tout de même….

  • Eric Hebting 14 juin à 12 h 34 min

    Salut Cédric,

    Pour moi c’est la famille ! Je n’arrive pas à leur faire comprendre que quand je suis là, je travaille ! Ou encore, lorsque je suis en conférence ou encore quand je produit du contenu (vidéo, article, etc.), ce n’est pas le moment de faire du bruit ou des choses non urgentes simplement parce que c’est amusant de me voire énervé et sautant dans tous les coins :) !!

    Bon j’exagère un peu, mais tu vois le tableau ;). Alors je m’isole un peu comme un gros Ours des bois :) !

    Là où ton article va certainement m’aider c’est dans le fait de préciser que, plus vite ils me laisseront travailler, plus « aimable » et plus disponible je serai pour eux ensuite. En gros éveiller leur intérêt personnel de me fichez la paix pendant que je travaille.

    C’est vraiment bien amené ! Merci :)

    • Creer un site vitrine 14 juin à 23 h 13 min

      Il suffira simplement pour cela, d’arriver à structurer son temps, se dire qu’on stop tout à telle heure, et qu’on éteins le PC, et interdiction d’utiliser le téléphone au toilette ^^

  • Cédric@techniques de méditation 14 juin à 16 h 37 min

    Bonjour Cédric

    Ton article sent vraiment le vécu ! Merci pour ces précieux conseils que je saurai retrouver en temps voulu !

    Merci !

  • Sié Issa@Comment créer un site internet 14 juin à 23 h 27 min

    Hello Cédric,

    Comme les autres, je me sens totalement dans ton article.
    A mon niveau, c’est surtout la famille. Je viens de trouver le remède. Faire comme toi.

    En ce qui concerne les visites, il y a bien longtemps que je les ai interdites pendant mes heures de travail.

  • Damien 15 juin à 11 h 57 min

    Bonjour Cédric et merci pour ton article.

    Il y a un côté rassurant à voir que nous sommes tous confrontés à la même problématique lorsqu’on travail depuis son domicile.

    Et c’est vrai qu’il y a un côté réellement agaçant, où le sentiment d’être incompris, voir qu’on ne respecte pas son travail peut facilement ressortir.

    Les solutions que tu proposes sont bonnes, mais contrairement à toi, je trouve que de temps à autre, c’est bien d’être coupé de ce cycle, car ça peut t’ouvrir à d’autres perspectives et parfois on te demande de raconter ton action, et en expliquant tu mets les choses à plat dans ton esprit et tu rebondis mieux derrière. Mais bon si c’est tous les jours, là c’est évident que ce n’est pas possible.

  • Brigitte - Astropsychologie de Nostradamus 15 juin à 17 h 35 min

    Oui, vous avez raison Cedric, je fais tout cela deja, d’autant plus que personne ne vient chez moi sans un rendez vous, car je donne des consultations. Il est evident qu’a New York, il y a un atout considerable c’est d’avoir un « doorman » ! qui trie les arrivants, recoit les paquets, met la blanchisserie de cote, bref fait un travail de triage !!!
    Quand je suis arrivee aux USA mon doorman allait meme chercher des cigarettes, de la glace pour les occupants d’un building de 21 etages !!!
    Maintenant cela ne se fait plus.

  • Nassim@E-Methodologie 16 juin à 14 h 13 min

    Voila pourquoi le week end je suis au bureau. Personne ne me dérange :)

    • Cédric Vimeux 19 juin à 19 h 41 min

      Rohhh…

      Le week-end, c’est fait pour se reposer. Comme le mercredi, les jours fériés et les jours où il fait beau ;)

      Cédric

  • jacques@paris shuttle 16 juin à 16 h 00 min

    Bonjour. C’est vrai qu’il existe toutes ces sources d’interruption, mais quand on est professionnel, on doit savoir jongler entre toute ces interruptions. Je suis d’accord quand quelqu’un vient nous rendre visite, on ne peut rien faire. Mais par exemple, tu fais bien de le mentionner, remplacer les emails par le téléphone c’est beaucoup mieux, car les emails on peut répondre lorsque l’on a fini son travail et pas le téléphone.

  • Vince@Cadeaux insolites 19 juin à 11 h 16 min

    Tellement vrai ! Beaucoup trop d’interruptions et de perte de concentration. Il faut bosser la nuit pour être tranquille !

  • Grégory@Deviendra grand 20 juin à 14 h 34 min

    Je n’ai pas vraiment d’horaires spécifiques pour consulter mes mails, mes flux RSS, …

    Je fais cela en fin de journée ou après avoir fait mes tâches réellement importantes.

    Quant au téléphone … Pour faire simple, je déteste le téléphone ! Donc mon portable est toujours. Sauf 1/ quand je vérifie si on m’a appelé ou 2/ si je sais que je dois vraiment être joignable.

    En gros, je décide quand on peut me joindre. Car je déteste être interrompu dans ce que je fais.

Post comment

real money casinos new zealand