Juin
2

Le type de phrase qu’un enfant de 7 ans sait écrire et qui peut TRIPLER votre taux de lecture


Aimeriez-vous connaitre une technique facile – et imparable – qui peut tripler le taux de lecture de vos articles? Et de vos pages de vente?

Une technique si simple que même un enfant de 7 ans pourrait l’utiliser?

Cela vous intéresse? Oui? Alors la voici :

Posez des questions !

Quelle sorte de questions? Peu importe. Du moment que ce soit des questions. Et dans quel intérêt, me demanderez-vous?

Je vous explique tout en détail, ci dessous :

taux de lecture, augmenter taux de lecture, poser des questions, article, page de vente
Un enfant de 7 ans SAIT le faire

Le fabuleux pouvoir des questions

Avez-vous remarqué que je pose beaucoup de questions dans mes articles? À votre avis, pour quelles raisons?

Tout simplement parce que quand on est face à une question, on veut obtenir la réponse. Et que fait-on alors? On continue à lire pour la connaitre. Comment expliquer ce phénomène?

Cela s’explique par un fait tout simple : l’esprit humain est incapable de laisser les choses en suspens. Arriveriez-vous à vous retenir de vouloir la réponse lorsque vous avez une question dans la tête? C’est quasiment impossible, pas vrai?

L’esprit humain a besoin de « clôturer » les choses. D’ailleurs, savez-vous comment ça s’appelle? En PNL, on appelle cela une open loop (une boucle ouverte).

Je vous explique?

Par quoi ai-je commencé cet article? Par une série de 5 questions qui grosso modo vous demandaient si vous vouliez connaitre une technique facile – qu’un enfant de 7 ans peut utiliser – pour tripler votre taux de lecture. Et c’est votre cas, n’est-ce pas? (Vous ne seriez pas en train de lire cet article sinon).

Vous avez donc certainement répondu OUI à cette série de questions (dans votre tête). Et que s’est-il passé alors?

Cela a créé une open loop dans votre esprit. C’est-à-dire que par le simple fait que vous vous êtes dit « Oui » à l’intérieur de vous-même, vous avez continué à lire pour obtenir le comment et le pourquoi. Pas vrai?

C’est presque imparable!

Comment mettre cette technique en pratique?

Vous pouvez placer des questions partout. Dans vos titres. Vos accroches. Dans le corps du texte. Mettez-en un maximum. Chaque question est une relance d’intérêt. Mais ce n’est pas tout…

On peut même aller beaucoup plus loin et rendre cette technique bien plus redoutable encore… Ça vous tente de savoir comment FORCER vos visiteurs à lire votre article jusqu’au bout? Oui? Alors Ok, je vous explique:

Lorsqu’un lecteur commence à lire un paragraphe, il le lit généralement jusqu’au bout. Surtout s’il est court. Vous le savez : l’esprit n’aime pas laisser les choses en suspens. Mais qu’est-ce qui vous dit qu’il lira le paragraphe suivant?

En réalité : rien du tout. Que faire alors?

Relisez les 3 paragraphes au dessus… Voyez-vous la réponse?

Avez-vous vu que j’ai terminé chaque paragraphe par une question? C’est à dire, une relance d’intérêt? Et que la réponse se trouve au paragraphe suivant? J’ai même « abusé » un peu, pour l’exemple, en le faisant presque à tous les paragraphes de cet article. Quel intérêt, me demandez-vous?

L’intérêt? Le Voici : le lecteur lit le paragraphe. Mais à la fin de celui-ci, il y a une question à laquelle il veut la réponse. Et que fait-il? Il lit la paragraphe suivant pour l’obtenir. Et que ce passe-t-il? Il tombe sur une nouvelle question et continue à lire…

C’est une technique que j’adore. Et que j’essaie de perfectionner souvent. D’ailleurs, n’êtes-vous pas surpris, du coup, que le titre de cet article ne soit pas une question?

C’est volontaire. Pourquoi? Parce que je veux vous faire participer… À votre avis, comment modifier ce titre pour en faire une bonne question?

PS:
Cet article est composé de 73 phrases, dont 35  sont des questions ;)

technique de rédaction, technique d'écriture, blogueur redacteur, copywriting

Photo © Destonian – Fotolia.com

57 Comments to “Le type de phrase qu’un enfant de 7 ans sait écrire et qui peut TRIPLER votre taux de lecture”

  • MaxR de Maxadi 2 juin à 8 h 01 min

    Excellent article … comme à l’habitude, d’ailleurs. :-)

    Pour ma part, voici le titre que je proposerais pour cet artcle :

    « Comment un enfant de 7 ans peut tripler le taux de lecture de vos articles ??? »

    J’aime bien mettre plusieurs points d’interrogation. Cela rend la question encore plus forte je trouve. Ca renforce le côté ‘visuel’ de la question. L’oeil scannant souvent le texte, insister sur certains caractères permet de s’assurer que le lecteur ne sautera pas la question. :-)

    D’ailleurs, que penses-tu de cette technique ???

    • Des Trucs Pour Changer De Vie 2 juin à 9 h 47 min

      Je ne suis pas convaincu du tout que plusieurs points d’interrogation renforcent la question. C’est vraiment quelque chose qu’il faut utiliser avec parcimonie…
      J’ai un collègue qui a également tendance à tout souligner. Si bien qu’à force, l’effet « d’importance » recherché est complètement annulé. Et en plus, je trouve que c’est particulièrement pénible à lire.
      Dans un autre registre, l’utilisation de couleurs pour certains mots ou certaines phrases doit également être bien choisi. Le même collègue que précédemment a tendance à « barbouiller » ses textes à outrance.
      Je vous laisse imaginer la combinaison de la surdose de soulignage et de coloriage. C’est Horrible :(
      En tout cas, la technique exposée par Cédric est très efficace.
      Sam

    • Xavier@ loi de lattraction 4 juin à 11 h 58 min

      Salut Cédric,

      A mon avis, le titre suivant ferait une bonne question. Comment TRIPLER votre taux de lecture grâce à un Truc d’enfant de 7 ans?

      Les gens seront naturellement curieux de savoir ce fameux truc d’enfant pour tripler leur taux de lecture.

      Amicalement,
      Xavier
      du blog: Le club du succès Internet: http://club-a-succes.blogspot.com

  • Stéphane@Sophrologie-exercice 2 juin à 8 h 30 min

    Bonjour Cédric,

    Fascinant cet article. C’est vrai que les questions nous donnent envie de connaitre la réponse et donc de lire encore un peu plus puis encore un peu plus… jusquà arriver à la fin de ton article.

    Pour le titre sous forme de question, je propose :

     » Découvrir le type de phrase qu’un enfant de 7 ans sait écrire et qui peut tripler votre taux de lecture, ça vous tente ?  »

    Excellente journée.
    Stéphane

  • Marion La Dukanette 2 juin à 8 h 33 min

    J’allai prèsque m’arrêter de lire pour reprendre du début en comptant les points d’interrogation … quand j’ai vu que tu donnai la réponse dans ton « PS ».
    Zut !!!

    Pour le titre, à part un « banal » :
    « Qu’est-ce qu’un enfant de 7 ans sait faire et qui peut tripler le taux de lecture de vos article ? »
    … je ne vois pas trop.
    D’autres fidèles commentateurs te donneront surement des idées plus originales que la mienne.

    Je suis encore une fois sous le choc ! Quel talent tu as pour illustrer l’article par l’article lui même !
    Je suppose que tu as encore beaucoup d’idées qui utiliseront ce concept…

    Allez, pour rire, à mon tour de poser des questions :
    L’open loop, une technique de plus …. mais comment fais tu ?
    Quand tu écris un article, tu pense d’abord à la technique de copywriting/PNL que tu va employer ?
    Ou bien tu en maitrise tellement beaucoup tout naturellement, que la technique se fond dans l’article « après » que tu ai ordonné les grandes lignes du message que tu veut faire passer?

    • Des Trucs Pour Changer De Vie 2 juin à 9 h 49 min

      Heureux de te lire Marion. A mon avis, pour Cédric, il maîtrise… Donc l’article est naturellement intéressant et « technique »…
      Sam

  • Christian 2 juin à 8 h 34 min

    Bonjour,
    Pour commenter le commentaire précédent.
    Selon moi le « ??? » signifie plus une indignation ou une question sans réponse (incompréhension).
    Et ce n’est pas vraiment français.
    Cordialement

    • Claude, de "J'aime l'EFT" 24 juillet à 16 h 34 min

      Bonjour à tous

      Sam et Christian : Pourquoi vous n’aimez pas les questions avec beaucoup de points d’interrogations ??? Pour moi, ils n’évoquent pas l’indignation, ni une fausse question : simplement une vraie interrogation, avec un vrai désir d’avoir une réponse. Là, OK, vous aviez déjà donné la vôtre.

      Je ne partage pas vraiment l’idée que « ce n’est pas très français » : les signes de ponctuation existent, pourquoi ne pas jouer avec pour colorer les textes, en les imprégnant d’émotions ?

      J’aime bien combiner les signes de ponctuation (les smileys aussi), parce qu’ils permettent d’exprimer des émotions variées : un point d’interrogation suivi d’un point d’exclamation signifie interrogation + surprise, un point d’interrogation suivi de points de suspension permet de mettre un peu de suspense, et d’encourager la réflexion personnelle avant que je ne propose ma réponse.

      Le fait d’écrire ce commentaire me fait réfléchir plus loin : dans le langage oral, une même phrase peut être dite avec des dizaines d’intonations différentes, et prendre ainsi autant de significations un peu différentes. Je pense qu’en combinant les signes de ponctuation, j’essaie simplement de transposer cela au plus près.

  • jean michel@ascension 2 juin à 9 h 09 min

    bonjour Cédric, très bien en se jour d’ascension,par contre ,ont ma indiquer une autre méthode qui est le mot secret,car la encore l’homme adore connaitre les secret,normale nous sommes curieux de nature voila Cédric a chacun sa méthode ,mais j’avoue que la votre n’est pas mal merci et bonne journée a vous,au faite vous voulez connaitre le mien de secret???

  • Daouda@Travail indépendant 2 juin à 9 h 13 min

    Salut Cédric.

    Quelle grosse performance tu nous fais avec cet article, bravo !

    Voici mon titre sous la forme d’une question :

    « Aimeriez-vous savoir comment un gamin de 7 ans peux tripler votre taux de lecture ? »

    A part ça, j’ai une petite question : cette technique fonctionne également sur les pages de ventes ?

    Daouda

  • Karim 2 juin à 9 h 40 min

    Hyper intéressant. Je suis justement en train d’étudier la PNL. Je commence à me documenter dessus. Cédric, as-tu des livres sur ce moyen de communication que tu recommandes en particulier ? Ça m’intéresse beaucoup.

    Quelque propositions :

    « Que pouvez-vous apprendre d’un enfant de 7 ans et qui peut tripler votre taux de lecture ? »

    « Quel est cette technique préférée des enfants de 7 ans qui peut tripler votre taux de lecture ? »

    « Qu’est-ce qu’un enfant de 7 ans peut vous apprendre pour tripler votre taux de lecture ? »

    « Quel est cette technique qu’un enfant de 7 ans maitrise à la perfection et qui triplera votre taux de lecture ? »

    Bien amicalement,
    Karim

    P.S : @Daouda Oui cette technique fonctionne pour tout type de support. Surtout pour une lettre de vente ou il y a beaucoup de paragraphes et donc beaucoup de place pour développer la technique de la question.

    • Daouda@Travail indépendant 2 juin à 9 h 55 min

      Salut Karim.

      Merci beaucoup pour ta réponse. Je m’en doutais que cette technique fonctionnait aussi pour les pages de ventes mais je voulais en être sûr ! ;)

      Daouda

      • Karim 2 juin à 10 h 05 min

        De rien Daouda.

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 2 juin à 9 h 52 min

    Je propose quelque chose d’un peu différent, vu que j’aurai également choisi « Comment un enfant de 7 ans peut tripler le taux de lecture de vos articles ? »

    « Comment un enfant de 7 ans est capable de tripler un taux de lecture… Et comment vous pouvez en faire autant !

    Sam

  • Didier 2 juin à 9 h 52 min

    Mes articles les plus rentables sont compris par des enfants de 7 ans,… et les vôtres ?

    Je sais écrire des articles performants, compris par des enfants de 7 ans,… et Vous ?

    Vite fait sur le gaz, mais je ne doute pas qu’il y a mieux.

    En tous les cas, bravo Cédric pour cet article pertinent et très utile, comme à l’accoutumée d’ailleurs.

    Excellentes affaires à toutes et tous

    Didier

  • Christian 2 juin à 10 h 01 min

    re Bonjour,

    Juste une question.
    Qui a des enfants?
    Et qui a fait le rapport entre le sujet et l’âge de 7 ans avant d’avoir lu l’article?

    A mon avis, axer l’accroche sur l’âge de l’enfant est une mauvaise idée…
    Et de plus, ce n’est pas la réalité.

    Regardez par exemple les phrases qu’écrivent les gamins par eux-mêmes à 7 âge. ok, facile ;-)

    Un enfant pose des questions bien avant 7 ans…
    Ou les miens sont très précoces.

    • Karim 2 juin à 10 h 06 min

      @Christian 7ans, c’est l’âge de l’entrée au CP. C’est un bon âge à utiliser dans ce type de contexte. Trop jeune, cela devient moins crédible. Et puis, il est bien connu qu’un enfant commence à prendre des décisions par lui-même et à vraiment réfléchir à partir de 7 ans (pas besoin d’avoir un enfant de cet âge pour savoir ça).

      De plus, utiliser l’âge de l’enfant dans la question, permet d’être spécifique. Une règle d’or en copywriting :)

      Bien amicalement,
      Karim

      • Karim 2 juin à 10 h 07 min

        Correction : 7 ans, c’est l’âge d’entrée au CE1 lol

  • gugu@artdeseduire 2 juin à 10 h 04 min

    bon je participe,

    comment une enfant de 7 ans peut gagner de l’argent en restant lui même?

  • Yvon@copywriting 2 juin à 10 h 27 min

    Bonjour Cédric,

    Bonne technique que manifestement tu maîtrises à merveille. Bravo :)

    Par contre, 35 questions sur 72 phrases, c’est beaucoup trop à mon goût. En tout cas pour moi. Ca donne un effet un peu Sarko – si je puis me permettre – « Pourquoi ? Je vais vous le dire ».

    Utiliser la question pour faire passer la personne d’une page à l’autre. OK.
    Mais d’un paragraphe à l’autre, et pour tous les paragraphes, ça entrecoupe le discours d’une manière assez fréquente.

    En outre, les lecteurs rapides comme toi et moi sont très décontenancés par cette technique, puisque comme tu le dis toi même, le fait de poser une question fait « ouvrir » ton cerveau qui fait des micros recherches pour tenter d’y répondre. Résultat : Quand il a passé 6 de tes questions, il n’a toujours pas répondu à la première.

    Pour résumer, je dirais que la question est une très bonne technique, et en cela ton article est excellent pour nous l’avoir appris, martelé, imprimé dans le crâne ;). Pour autant, comme dans toute discipline, il faut l’utiliser avec parcimonie pour ne pas lasser le lecteur et ainsi annihiler les effets soporifiques et hypnotiques que la question induit.

    Quant au changement du titre de ton article, permets moi de te dire que je n’en vois pas l’intérêt. Cette accroche que tu as choisie comporte tout ce qu’une accroche doit comporter, à savoir sa part de mystère et de spécificité qui en fait une accroche puissante

    La transformer en question rajouterais une attente de plus, inutile, puisqu’en parlant de LA phrase et pas d’UNE phrase, tu induits une question en la formulant ainsi. La phrase ? Mais QUELLE phrase ?

    En fait ton titre est déjà une question tronquée.

    il suffit de rajouter « Quel est » devant, pour le transfomer en question.

    Donc quitte à le remplacer, remplace « Le type de » par « LA », et le tour est joué :)

    Bien bonne journée à toi !

    Yvon

    • Cédric Vimeux 2 juin à 15 h 09 min

      Salut Yvon,

      J’ai écrit : « J’ai même « abusé » un peu, pour l’exemple, en le faisant presque à tous les paragraphes de cet article ». ;-)

      Quand j’explique une technique d’écriture, j’aime bien l’utiliser directement dans mon article (comme exemple), et surtout, la pousser à l’extrême.

      Cédric

  • Olivier@coaching d'entreprise 2 juin à 10 h 34 min

    « Cet article est composé de 73 phrases, dont 35 sont des questions »
    la preuve par l’exemple ?

    est-ce à dire qu’il ne faut écrire qu »avec des questions ?
    il faut susciter l’intérêt du lecteur, sa curiosité … celà passe par des questions d’un gamin de 7 ans, qui ne connait pas beaucoup de mot mais aussi par des mots simples qui font réfléchir … il faut que le cerveau du lecteur soit en ébullition à la lecture …
    on peut ainsi dire « je vais maintenant vous expliquer comment j’ai réussi à …. » …

    A le lecture de ton article, je me dis que je vais faire travailler mon fils et mon neveu pour moi vu qu’ils sont « pile poil » dans l’âge en question, cela m’évitera de perdre du temps ? cela m’en fera-t-il gagner ?

  • Patrick@création site internet 2 juin à 10 h 39 min

    Bonjour,

    Je pense que le cas de l’enfant de 7 ans a été choisi car à cet âge, le gosse il demande à tout bout de champs « pourquoi ? » et quand on prolonge la réponse pensant que cette fois il va laisser tomber, il demande « Pourquoi ? », c’est d’ailleurs une technique d’écriture pour aller au fond d’un sujet.

    Pour le titre, je proposerais :
    L’arme ultime pour tripler votre taux de lecture, un enfant de 7 ans !

    Bonne journée
    Patrick

  • mUGEN 2 juin à 12 h 24 min

    Excellent post ! Je laisse un commentaire donc j’ai tout lu :D
    Super !!!

  • David@affiliation-systeme.com 2 juin à 12 h 54 min

    Merci pour cette technique Cédric, et surtout à tous les commentateurs qui apportent vraiment beaucoup de réponse au débat !
    Pour le titre, j’aurais mis du coup :
    Comment s’inspirer des enfants de 7 ans pour tripler votre taux de lecture ?

  • Olivier@coaching d'entreprise 2 juin à 13 h 45 min

    En fait , les titres qui commencent avec « comment » ne sont pas réellement des questions .. que le point d’interrogation soit là ou pas, çà ne change rien …
    Effectivement , enlever le mot « comment » et vous verrez que le sens dui titre n’est pas modifié …

  • Yvon@copywriting 2 juin à 14 h 31 min

    Re bonjour,

    Une petite remarque à propos des propositions d’accroches faites en commentaires en attendant que le maître des lieux revienne.

    Beaucoup d’accroches proposées centrent l’accroche sur l’enfant de 7 ans. Alors que ce qui est important, ici c’est la PHRASE.

    L’enfant est juste là comme métaphore pour signifier que c’est facile à comprendre et à trouver. Toute autre métaphore qui induit le fait que ce n’est pas compliqué convient.

    Yvon

    • Cédric Vimeux 2 juin à 15 h 12 min

      Oui, je confirme ce qu’a écrit Yvon ;-)

      Cédric

  • Numéribook 2 juin à 15 h 44 min

    Superbe article Cédric !

    Moi aussi, j’ai failli repartir du début pour compter le nombre de question, mais tu donnes la réponse dans ton ps :)

    Bref, ça fait vraiment réfléchir et je pense déjà réécrire quelques uns de mes textes en ayant ta technique en tête.

    Encore BRAVO, et continue à nous pondre ce genre d’article. Moi j’adore :))

    Num

  • Davy@Blog Webmarketing 2 juin à 17 h 21 min

    « Comment tripler votre taux de lecture, en utilisant la même technique qu’un enfant de 7 ans? »

    Je trouve que le « comment » est extrêmement puissant lors d’une question, d’ailleurs des sites how to, il y en a à tout va.
    Excellent article! Et je pense même que ça peut être adapté facilement dans la vidéo. D’autre part, en vidéo, le processus est totalement inconscient.

  • elenapoint 2 juin à 21 h 24 min

    Bonjour à vous,

    Mon accroche : « Et si vous imitiez un enfant de 7 ans pour tripler le taux de lecture de vos textes ? ».

    Comme le dit Patrick, c’est l’avalanche de questions posées par un très jeune enfant qui est, ici, mise en valeur, et non la simplicité de compréhension comme l’affirme Yvon.

    Je constate qu’un enfant de 7 ans se débrouille bien mieux sur un ordinateur que beaucoup d’adultes !

    Un enfant de 7 ans comprend et apprend très vite, surtout à notre époque où ils est né avec toute la technologie actuelle qui, pour lui, est presque basique.

    Ton article, Cédric, est précieux, car on pense pas, spontanément, à poser des questions.

    En ce qui me concerne, du moins !

    Merci.

    Amitiés,

    Elena.

  • Jérôme@blog marketing 3 juin à 11 h 26 min

    Intéressant, la question permet de susciter suffisamment la curiosité du lecteur sans lui donner toutes les indications ce qui lui donne envie d’aller plus loin.

  • nabil@abidi.les-pusiness-books 3 juin à 13 h 36 min

    tres bon article,encore merci!

  • David@affiliation-systeme.com 3 juin à 15 h 30 min

    C’est quand même pas si facile à mettre en place dis donc, ça fait deux articles que j’écris qui ne s’y prêtaient pas du tout !!

  • Alexandra 4 juin à 3 h 06 min

    Un lecteur qui recherche une information ne risque t’il pas de se lasser par tant de question?

    • Cédric Vimeux 4 juin à 4 h 32 min

      Bonjour Alexandra,

      Cet exemple est poussé à l’extrême ;-)

      Cédric

  • julien@poker-pour-débutants 12 juin à 16 h 41 min

    Si l’âge de l’enfant pose problème à certains, et je le conçois, on peut tourner la question dans lui donner d’âge.

    Par exemple:

    Que faisiez-vous étant enfant qui peut aujourd’hui tripler votre taux de conversion?

    Au moins, pas de soucis de ciblage dans la question, nous avons tous été enfant, et nous avons tous posé des questions à nos parents. Attention toutefois à l’effet pervers: nous les avons tous agacés avec une multiplication de nos questions^^

  • larry 12 juin à 17 h 25 min

    Excellent article!
    EST-CE LA LE POUVOIR DE LA QUESTION?…

  • Thomas@Blog marketing 16 juin à 10 h 57 min

    Et pour les commentaires c’est pareil ?
    Si on pose des questions, on augmente les chances d’être lu ?

    Très bon article Cédric ! On a tant de choses à garder de notre enfance (poser des questions, faire des phrases simples, ….), dommage qu’on ne garde pas ces bonnes habitudes.

  • Serge 20 mai à 0 h 27 min

    Bonsoir :-)

    Astuce excellente, en effet, je confirme.
    L’esprit humain fonctionne selon certains schémas directeurs qu’il vaut mieux connaître si on souhaite intéresser sont auditoire (ce qui était mon propos jusqu’à présent) ou ses lecteur (domaine dans lequel je débute depuis deux mois.)

    Il existe des tonnes d’astuces de ce genre mais il faut savoir deux choses à ce propos:

    La première, c’est que certaines astuces ne sont pas combinables car elles ont le pouvoir de s’annuler mutuellement.

    La seconde, au-delà d’un certain nombre d’astuces « glissées » dans un laps de temps de 20mn pour un discours (ou dans un même texte), l’intellect déconnecte et devient incapable de se concentrer plus avant.

    Bref, là n’est pas le propos, en tous les cas, félicitation pour ces astuces.
    En parcourant ce blog, je vois qu’il en est littéralement truffé.
    Une vraie mine d’or pour un débutant en blogging tel que moi.
    Et un sacré boulot de synthèse, en fin de compte.

    Cordialement
    Serge

  • Découvrir et vivre Berlin 12 juin à 20 h 13 min

    Astuce excellente, je l’utilise, bien qu’avec modération, sur mon propre blog.
    Si trop utilisé, si les lecteurs ont tendance à lire, ils ont aussi tendance à trouver que l’article ne leur a rien apporté. Les questions donnent une impression de vide.
    A prendre avec des pincettes, donc !
    La technique de la fin de paragraphe en question fonctionne par contre super bien !

  • Ilyasse 30 avril à 19 h 00 min

    Salut Cédric,

    j’adore cette technique. Rien de tel que de poser des questions pour susciter ou garder l’intérêt de ses lecteurs. Aves cette technique, sûr que je vais rédiger des articles de première qualité! Encore Merci!

  • cecile 4 juin à 8 h 06 min

    salut cedric,
    merci pour toutes tes techniques c’est simple à appliquer et d’une aide vraiment précieuse
    je vais m’y mettre tout de suite

  • Kévin@mlmensemble 4 juin à 8 h 33 min

    Bonjour Cédric,

    Encore un bon article que tu nous sors de tes archives.

    Il est vrai que c’est une méthode très efficace et qui fait ces preuves dans tous les domaines.

    Lorsque l’on voit des affiches publicitaires et il fréquent d’en trouver des questions ou alors des points de suspension (qui peut avoir un effet psychologique également démentiel).

    C’est un petit Cliffhanger à chaque question. J’ai écris y a quelques temps un article sur un effet similaire, L’Effet Zeigarnik qui explique bien l’open loop. ;)

    Amicalement,
    Kévin.

  • pascalperrat 4 juin à 8 h 52 min

    Abus de ??? et de !!!!
    montre une faiblesse de style

    • Numeribook 4 juin à 10 h 47 min

      C’est vrai que Cédric est connu pour manquer de style… :D

  • Jérémie 4 juin à 9 h 17 min

    Salut Cédric,
    Héhé, excellent cet article avec tes questions, ça marche et on n’y voit que du feu…

    « Comment TRIPLER votre taux de lecture en employant les compétences d’un enfant de 7 ans ? »

  • Numeribook 4 juin à 10 h 46 min

    Salut Cédric,

    Un article indémodable que j’ai pris plaisir à relire. L’appliquer doit demander quand même une certaine pratique (et un don pou’ l’écriture?)

    Num

  • Scapla 4 juin à 13 h 42 min

    WOW !

    Si je regarde le nombre de commentaire jusqu’à maintenant, le truc fonctionne vraiment,

    Mais j’aimerais faire remarquer un point. Il est vrai que ton texte contient beaucoup de question mais toute les questions doivent avoir un lien entre eux et surtout une suite logique. Je crois qu’il ne serait pas approprié d’écrire des questions un peux partout, juste pour avoir des questions dans notre texte.

    Pour répondre à ta question que dirais-tu de : Une technique enfantine, peut-elle vous faire gagner des lecteurs ?

    Est-ce que je gagne quelque chose avec mon choix ?

    PS Comme tu voies, juste une question ouverte à la fin peux amener les personnes à réagir également.

    • Cédric Vimeux 5 juin à 9 h 26 min

      Bonjour Scapla,

      Oui, toutes les phrases d’un article doivent avoir un lien entre elles. Donc les questions aussi.

      Cédric

  • Victor (@TechniquedeVente) 4 juin à 14 h 31 min

    Excellente technique de copywriting !
    En plus la démonstration par l’exemple montre l’efficacité de cette technique.
    Pour finir, l’appel à l’action est lui aussi assez puissant quand on voit le nombre de commentaire…

    • Cédric Vimeux 5 juin à 9 h 24 min

      Merci Victor,

      C’est d’ailleurs quelque chose que je recommande : toujours essayer de mettre en pratique dans le sujet de l’article à l’intérieur même de l’article.

      Cédric

  • Roland 4 juin à 15 h 25 min

    Bonjour Cédric!
    Décidément, vous démontrez qu’en matière d’écriture, vous êtes le meilleur sur la toile de la francophonie. Intéressante, cette technique que je me rappelle avoir déjà découverte dans l’un de vos articles, m’intéressé énormément. Merci beaucoup

    • Cédric Vimeux 5 juin à 9 h 23 min

      Merci Roland,

      Le meilleur, je ne sais pas, mais j’y travaille.

      Cédric

  • lorrenzo 4 juin à 21 h 37 min

    Trop fort Cedric!
    Une super technique que je ne connaissais pas; Je m’y mets direct!
    A plus

    • Cédric Vimeux 5 juin à 9 h 23 min

      C’est une technique facile, dont on peut abuser, et qui amène vraiment des résultats.

      Cédric

Post comment

real money casinos new zealand