Mar
1

Une petite histoire d’habitudes…


90 % de ce que nous faisons, nous le faisons par habitude.

Voici une petite histoire qui va dans ce sens, tirée du livre Laisse moi te raconter les chemins de la vie, et qui fait réfléchir…

mauvaise habitude

Le chat de l’ashram

Il était une fois un gourou, en Inde, qui vivait avec ses disciples dans un ashram.

À chaque coucher de soleil, il rejoignait ses disciples pour prêcher.

Un jour, un magnifique chat blanc arriva dans l’ashram, et se mit à suivre le maître partout.

Le problème, c’est qu’à chaque fois que le maître prêchait, le chat se promenait parmi les disciples. Les distrayant. Et les empêchant ainsi d’écouter le maître.

C’est alors que le maitre prit cette décision : chaque jour, avant de prêcher, un disciple devait attacher le chat blanc, afin qu’il ne vienne pas les déranger.

C’est ainsi que le calme revint.

Le temps passa, et un jour, le maitre mourut. Le disciple le plus âgé devint le nouveau maitre de l’ashram. Chaque jour, ils continuèrent à attacher le chat.

Mais un jour, le chat mourut.

Le nouveau maître ordonna alors qu’on trouve un autre chat blanc, pour pouvoir l’attacher…

La force de l’habitude

J’aime beaucoup cette petite histoire, car elle montre la force de l’habitude. Le nouveau maitre ordonne de trouver un autre chat blanc, simplement parce qu’il était habitué à en attacher un avant de prêcher.

Pourquoi je vous raconte cette histoire ? Simplement parce que nous sommes tous un peu comme ce maître.

Nous avons un tas de petites habitudes, qui nous viennent de nulle part. Elles sont apparues sans raison, ou presque. Et certaines freinent notre réussite ou nous font perdre du temps. Inutilement.

Voici un plan d’action pour identifier vos mauvaises habitudes, ou habitudes stériles, et les modifier en bonnes habitudes :

La formule des habitudes gagnantes

J’empreinte cette formule à Jack Canfield, dans son livre La Force du Focus.

Cette méthode fonctionne parce qu’elle est simple.

Elle se déroule en 3 étapes, que voici :

1. Faites la liste de vos mauvaises habitudes ou habitudes stériles.

Prenez le temps de faire une liste de tous vos comportements improductifs.

Parlez-en avec votre conjoint, vos enfants, vos amis. Demandez-leur d’être franc avec vous, et de vous aider à identifier tous vos mauvais comportements. Même les plus infimes.

Surtout les plus infimes, car ce eux qui ont le plus d’impacts à terme.

2. Définissez vos nouvelles habitudes gagnantes

Définissez les bonnes habitudes par lesquelles vous aimeriez remplacer vos mauvaises.

Vous avez la mauvaise habitude : « Je me lève à n’importe quelle heure » ?

Notez alors : « Tous les jours, je me lève à 7 heures. »

Faites cela pour chaque mauvaise habitude de votre liste.

3. Préparez un plan d’action simple

Prenez la première mauvaise habitude que vous désirez changer. Et concentrez-vous uniquement sur elle.

Préparez un plan d’action simple. Un plan qui vous demandera le moins d’effort possible.

Exemple :

Votre mauvaise habitude est « Je ne publie pas assez sur mon blog ».

Votre nouvelle habitude gagnante pourrait être « Je publie 3 articles de 500 mots par semaine. Lundi, mercredi, et vendredi. »

Trois articles de 500 mots, c’est 1500 mots par semaine. Soit 215 mots par jour. Vous pouvez donc prendre l’habitude d’écrire 215 mots par jour.

Bref, vous saisissez le principe.

Une fois que vous avez transformé une mauvaise habitude en habitude gagnante, passez à la suivante. Et ainsi de suite.

L’astuce, c’est de vous concentrer sur une seule habitude à la fois. UNE seule.

49 Comments to “Une petite histoire d’habitudes…”

  • Thierry@blog marketing 1 mars à 12 h 58 min

    Salut Cédric

    Et oui, les mauvaises habitudes nous mènent la vie dure. :)

    Mais ceci dit, « Je me lève à n’importe quelle heure », n »est pas une mauvaise habitude pour moi. C’est moi qui la définie comme bonne. Cela me permet de vivre ma vie comme je veux, comme de me coucher à 6 heures du matin quand je suis de sortie. Le seul truc que je m’impose est de passer au minimum 5 heures par jour sur mon activité en ligne quelle que soit l’heure. Et ça, je m’y tiens. :)

    • Cédric Vimeux 5 mars à 16 h 10 min

      Salut Thierry,

      Oui, je suis d’accord avec toi.

      Pendant longtemps, je me levai à n’importe quelle heure. Mais dès que tu as un enfant qui te demande de prendre le petit dej avec lui, et de l’amener à l’école, tu essaies de devenir un lève tôt ;)

      Cédric

  • CedricZenShopping@robot aspirateur irobot roomba 1 mars à 13 h 01 min

    Salut Cédric,

    J’aime bien l’idée du plan d’action simple, avec un éventuel découpage. Je vais prendre quelques minutes pour m’en faire un…

    • Cédric Vimeux 5 mars à 16 h 11 min

      Oui, il faut toujours viser la simplicité.

      Même un objectif compliqué peut être découpé en actions facilement réalisables.

  • Frédéric@Apprendre l'auto-hypnose 1 mars à 13 h 07 min

    Bonjour Cédric

    Je suis d’accord avec toi.

    Perso, j’ai essayé de modifier trop de mauvaises habitudes en même temps. Résultats peu de résultats.

    Je vais essayer ta méthode et me concentrer à 1 bonne habitude à acquérir par mois.

    Petit à petit, on devient plus fort.

    • Cédric Vimeux 5 mars à 16 h 12 min

      On dit qu’il faut 21 jours pour adopter une nouvelle habitude.

      Donc, en changer une par mois est un très bon objectif.

      Jack Canfield est encore plus soft. Il parle d’une habitude tous les 3 mois.

  • Des Trucs Pour Changer De Vie 1 mars à 13 h 18 min

    Certaines de nos habitudes sont profondément ancrées car elles viennent de notre enfance, de notre éducation, de notre milieu.

    Et l’histoire ci-dessus est une excellente parabole. Parfois on ne sait plus pourquoi on fait telle choses de telle manière. On le fait, c’est tout. Ce n’est pas évident de tordre le cou à toutes ces mauvaises habitudes. Mais il faut le faire. Avec la technique des petits pas si chère à Cédric et qui fonctionne.

    Il faut leur tordre le cou une à une car toutes en même temps, c’est surhumain.

    Sam

    • Cédric Vimeux 5 mars à 16 h 14 min

      Oui, il faut faire les choses une à une.

      Sinon, on ne tient pas. L’effort devient trop gros, insoutenable, et on lâche.

  • Rsphael Ricardo@duel-marketing.com 1 mars à 14 h 40 min

    Là,une fois que vous vous concentrez à changer les mauvaises habitudes en de bonnes habitudes,vous devenez beaucoup plus efficace dans votre manière de travailler,Merci pour cet article combien utile,mais Cédric quand vousaspirez à changer vos mauvaises habitudes c’est de la discipline pure et simple mais vous mentez quand vous avez dit dans ínterview sur virtuose2lavie avec Gregory que vous n’áimez pas LA DISCIPLINE.hein !!! (rires)

    • Cédric Vimeux 5 mars à 16 h 15 min

      Non, ce n’est pas de la discipline.

      La discipline, c’est faire des efforts. Changer ses habitudes tout doucement, sans faire d’effort, ce n’est pas de la discipline.

      En tout cas, je ne le vois pas comme cela.

  • Francis 1 mars à 14 h 41 min

    Salut Cedric

    Vraiment génial cette articles. Ceux-là qui veulent approfondire peuvent lire cet ebook http://t.co/VEVpnTXP il vous aideras, j’en suis sur.
    Pleine vie à vous Cedric.

  • Patrick 1 mars à 15 h 06 min

    Excellente histoire, pour moi. Ce sont des choses que l’on sait sur lesquelles on a déjà travai lier. MAIS! Les mauvaises habitudes reviennent vite, si vite. Merci Cédric, je me remets au travail ;-)

  • Amin @ Developpement personnel 1 mars à 15 h 08 min

    Les habitudes définissent notre comportement, et donc notre vie …

    C’est ce que Darren Hardy appelle « l’effet cumulé » dans le livre du même nom. The compound effect en anglais.

    J’ai eu l’occasion d’assister à deux de ses formations, on se rend compte à quel point les habitudes, bonnes ou mauvaises, sont primordiales dans nos décisions.

    • Cédric Vimeux 5 mars à 16 h 16 min

      Merci pour la référence littéraire.

      Je ne la connaissais pas.

  • Marie-Noel@des e-ditionsLABELVIE 1 mars à 15 h 32 min

    Et ça va beaucoup plus loin que des habitudes fonctionnelles :
    Quand nous étions petit, nous vivions dans un milieu particulier qui a façonné nos habitudes de penser, comme un arbre planté le long de la côte incliné dans le sens du vent.

    En grandissant, nous avons changé de milieu. Mais nous avons gardé l’habitude de vivre penché, même si le vent s’est calmé.

    Un exemple? Un de vos parents est assez colérique: vous prenez l’habitude de guetter ses humeurs et de vous faire tout petit par peur de ses débordements.

    Vraisemblablement, même si vous êtes un adulte aujourd’hui, vous avez pris l’habitude d’observer les autres instinctivement et vous faites beaucoup pour ne pas leur déplaire. Le petit enfant en vous est encore en sur-adaptation pour éviter les colères de son parent.

    Belle après-midi à tous!

    • BK 2 mars à 0 h 29 min

      Toujours le petit clin d’oeil de Marie-Noël pour dire qu’il y a habitude et habitude.

      Et qu’une petite habitude peut en cacher une grosse (remontant très loin) dont les racines s’enchevêtrent dans l’inextricable.

      Bernard

    • Cédric Vimeux 5 mars à 16 h 18 min

      Quelle magnifique image que celle de l’arbre penché ;)

      C’est le genre de comparaison que j’adore.

      Merci Marie-Noel :)

  • Olivier 1 mars à 15 h 36 min

    La Force du Focus, l’un de mes bouquins favoris. J’ai des notes de ce livre qui doivent traîner un peu partout.
    Ces habitudes qui viennent d’un peu partout me font penser aux travers de la tradition orale où l’on se retrouve par habitude avec pleins de tabous et de règles absurdes sans vraiment vraiment savoir pourquoi.

    • Cédric Vimeux 5 mars à 16 h 19 min

      Ah, La Force du Focus.

      Un de mes livres préférés. Je le considère vraiment comme faisant parti des INDISPENSABLES.

  • samuel 1 mars à 15 h 52 min

    Salut Cédric,

    cette histoire nous rappelle une fois de plus le pouvoir qu’ont nos habitudes sur notre mode de vie et par là notre réussite.

    Je me suis livré à l’exercice et j’ai repéré trois habitudes qu’il me faudrait changer, et je suis entrain de mettre en place mon plan d’action pour y arriver.

  • Marc@ pduc intersport 1 mars à 16 h 23 min

    Pas l’histoire pour illustrer tes propos, je ne connaissais pas.

    Je suis entièrement d’accord avec toi Cédric sur le changements des mauvaises habitudes, il faut savoir se faire violence parfois mais j’avoue que dans mon cas c’est vraiment un combat quotidien car des que je fait plus attention à certains aspects… les bonnes vieilles habitudes reviennent.

    C’est un travail de tous les jours.

    • Cédric Vimeux 5 mars à 16 h 22 min

      Non, au contraire. Le but n’est pas de se faire violence.

      Il faut changer les choses tout doucement, sans effort. C’est de la facilité que viennent les résultats.

      On ne fait pas d’effort pour acquérir une mauvaise habitude. C’est pareil pour les bonnes.

      Une habitude ne s’acquiert pas dans l’effort ou la discipline. Une bonne habitude doit s’acquérir comme les mauvaises, c’est à dire : dans la facilité.

  • etienne 1 mars à 17 h 17 min

    Elle est jolie, l’histoire. Bien compris sa morale…

  • Michele@developpementpersonel 1 mars à 18 h 22 min

    Bonsoir Cédric,

    Ah ! nos chers conditionnements, nos habitudes, sortir de notre zone de confort (qui n’est pas si confortable que ça ;-)) Bien ancrés ils nous limitent et nous rendent parfois idiots…

    Allez, le ridicule ne tue pas alors j’ose donner un exemple personnel : dans mon organisation de soins matinaux, j’avais depuis longtemps l’habitude de me laver les dents en tout dernier lieu, après m’être habillée…résultat, je me tachais régulièrement par une goutte de dentifrice qui tombait sur mon vêtement, tâche que tout le monde sait comme étant indélébile avec obligation donc de changer de vêtement !
    Après une bonne remise en question j’ai dorénavant pris une nouvelle habitude : je me lave les dents avant de passer sous la douche…plus de soucis de tâche ;-) C’est idiot et pourtant si vrai…

    Merci de me le rappeler, ça permet d’en rire ;-) et bon week-end !

    • Cédric Vimeux 5 mars à 16 h 23 min

      Merci Michèle, pour cette anecdote très parlante ;)

  • Stéphane I Sophrologie-exercice et compagnie 1 mars à 18 h 36 min

    Bonjour,

    Oui, c’est vrai que lorsque l’on veut changer, il faut prendre les choses les unes après les autres.

    Sinon, il y a risque de confusion et de dispersion de nos forces ce qui aboutit la plupart du temps à n’arriver à rien.

    C’est un peu comme de courir après 2 lièvres à la fois, on finit par n’en n’attrapper aucun des 2 !

    Bien amicalement,
    Stéphane

  • Romaric@BlogMaigrirMincir 1 mars à 18 h 57 min

    Bonjour Cédric,

    Merci pour cet article, c’est vrai que les mauvaises habitudes nous
    envahissent tous, et moi elles me font perdre un temps fou en tout
    cas !

    Aller nouveau combat, lutter contre ces mauvaises habitudes, une à
    une ! :-)

    Amicalement,

    Romaric

  • Manuel @affiliation emarketing 1 mars à 20 h 53 min

    Bonsoir Cédric,
    On se rend compte qu’à force de faire les choses par habitude, on ne fait plus attention à ce qui est important. Comme tu le dis si bien, on ne peut pas tout changer du jour au lendemain.

    Pour ma part j’avais déjà noté quelque habitudes que je dois absolument changer et je suis mon plan à la lettre.

    Manuel

  • Noé@astuces 1 mars à 21 h 14 min

    Bonsoir,
    j’ai ouie dire que Benjamin Franklin pratiquait la même activité. Je crois qu’en plus il établissait un tableau à double entrée avec en abscisse les jours du mois de 1 à 31 et en ordonnée les habitudes qu’il cochait chaque jour. Il pouvait ainsi vérifier d’un coup d’oeil s’il avait appliqué sa bonne résolution.
    Noé

    • Cédric Vimeux 5 mars à 16 h 24 min

      Oui, cette histoire me parle…

  • Laurent@blog-gagnant.com 1 mars à 21 h 18 min

    Une petite histoire pour la route:

    Un homme est au fond d’un gouffre. Il rampe à terre, agonisant : cela fait une semaine qu’il se trouve là, qu’il essaie en vain de trouver une issue, et une semaine qu’il n’a ni bu ni mangé. Il tente une toute dernière fois d’avancer le bras, échoue, et s’affale contre terre. Alors qu’il va mourir, il demande, avec toutes les forces qui lui restent :

    “Mon Dieu, pourquoi ne m’as-tu pas donné la force de remonter ce gouffre ?”

    Et Dieu lui répond :

    “Je t’ai donné la force de ne pas y tomber”.

    • Cédric Vimeux 5 mars à 16 h 26 min

      Excellent !

      Merci pour cette histoire, Laurent. Tu sais à quel point j’en suis friand.

  • Sonia@LesClesPourReussir.com 1 mars à 21 h 59 min

    Merci Cédric pour ce très bon article. Il est plein de conseils concrets.

    Les recherches en neurosciences montrent qu’il faut répéter la nouvelle (bonne !) habitude pendant 21 jours, afin qu’elle soit intégrée.
    En effet, c’est le laps de temps nécessaire pour que les nouvelles connexions neuronales soient stabilisées.

    Alors, si vous êtes du genre à abandonner rapidement, accrochez-vous ! Cochez les cases de votre calendrier et au bout de 3 semaines cela ne vous demandera plus autant d’effort :)

    Je vous souhaite le meilleur !

    • Cédric Vimeux 5 mars à 16 h 27 min

      Exact !

      Tu fais bien de le rappeler.

  • Nassim 1 mars à 22 h 09 min

    Sympa l’histoire ;)

    Certains managers donnent souvent comme message à leurs équipes de »Remettre en cause les acquis ». C’est en ayant cet état d’esprit qu’au final on fini par réellement progresser et à définir de nouveaux standards.

    Bonne soirée,

    Nassim

  • Alexandre@Développement Personnel 2 mars à 5 h 46 min

    Bon article Cédric,

    Pour parler d’habitude de réussite : Je dirais que certaines personnes ne comprennent pas pourquoi leurs projets n’avance pas…

    C’est tout simplement parce que il n’ont pas pris l’habitude de travailler +.

    Ils ont été habitués par leurs passé à fournir une certaine quantité de travail, et ils reproduisent la même chose : Ce ne sont pas les habitudes de quelqu’un qui réussit.

    Moi j’ai analysé une habitude dernièrement que je suis entrain d’effacer : Me connecter trop souvent sur les réseaux sociaux et « perdre du temps ». Du coup je me suis fixé 2 connections quotidienne, ainsi que pour consulter mes mails.

    Al

    • Rsphael Ricardo@duel-marketing.com 2 mars à 13 h 30 min

      «  » »C’est tout simplement parce que il n’ont pas pris l’habitude de travailler +.

      «  »
      Il ne s’agit pas de travailler plus mon ami mais il s’agit de travailler efficacement et obtenir des résultats satisfaisants selon la loi de PAreto.

    • Cédric Vimeux 5 mars à 16 h 29 min

      Ah oui, les réseaux sociaux. C’est pareil avec les emails.

      Autrefois, je regardais mes emails et facebook toutes les 10 minutes.;. Une perte de temps horrible.

  • Christian 2 mars à 8 h 23 min

    Aïe, bien vu, mais quand on fait la liste des mauvaises habitudes on se rend compte du travail titanesque qu’il y a lieu de faire pour corriger tout ça!

    Au travail.

    Christian.

    • Cédric Vimeux 5 mars à 16 h 30 min

      Acquérir une bonne habitude ne réclame pas plus de travail que d’en acquérir une mauvaise ;)

  • Jacques (secret-beaute-interieure) 2 mars à 11 h 18 min

    Bonjour,
    Bravo et merci pour cet article !!

    Certaines habitudes, certains conditionnements, nous les avons pris il y a très longtemps, parfois avant l’âge de 5 ans. A cette époque, ces conditionnements étaient vitaux pour nous, indispensables à notre survie.
    Avec le temps, certains de ces conditionnements sont devenus obsolètes, voire même dangereux.
    Mon expérience personnelle (j’ai suivi pas mal de thérapies) m’a montré que c’était parfois difficile de modifier ses conditionnements. C’est parfois difficile de devenir et rester son propre maître, de décider ce qui est bon pour soi, ou ce qui ne l’est pas.

    Pour ce qui est des habitudes, je ne pense pas qu’on puisse généraliser la manière de les gérer. Une bonne habitude pour les uns peut être une mauvaise habitude pour les autres.
    Juste un petit avis.
    Jacques

  • Guillaume 2 mars à 13 h 14 min

    Bonjour,

    Merci pour cet article. La prise de conscience de nos mauvaises habitudes est en effet la première étape car on ne s’en rends pas forcément compte. Comme très bien dit dans l’article, il faut juste « changer » la mauvaise habitude en attitude gagnante.

    Merci pour cette méthode et à bientot

    Guillaume Régnier

  • Jacques@Regrouper ses crédits 2 mars à 22 h 13 min

    Le gros problème est de « casser » ses habitudes pour les faire correspondre à nos besoins.

    Car une fois qu’un pli est pris…

  • Dorian 3 mars à 18 h 16 min

    Bonjour,

    C’est bien vrai, on pourrait gagner beaucoup de temps en éliminant toutes nos mauvaises habitudes.
    Le premier pas est encore de les repérer ! Une habitude n’est mauvaise dans notre esprit que si on lui donne cette étiquette et que l’on se rend compte qu’on vivrait mieux sans.

    Dorian

  • faouzane@moutonbreak - Entrepreneur nomade 5 mars à 3 h 41 min

    Les mauvaises habitudes ont la vie dure. Moi la procastination est mon meilleur ami.

    Rien qu’en lisant cet article, j’ai eu envie de le bookmarker pour y revenir « plus tard ».

    Je faire la liste de mes habitudes gagnantes, et je verrai si ça fonctionne !

  • Vanessa@TrustInProcess 6 mars à 9 h 13 min

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour cet article très inspirant,

    En agissant sur nos mauvaises habitudes on gagne en efficacité et donc du temps ! Si une mauvaise habitude est parfois difficile à modifier l’effort en vaut la peine.

    Je vais mettre en application tes conseils en prenant de bonnes habitudes avec le démarrage de mon blog !

  • FlorianL@Minceur Efficace 7 mars à 3 h 17 min

    très bonne méthode

    Personnellement, j’avais appliqué la méthode des 30 jours (changer une habitude pendant 30 jours) pour réussir à me lever plus tôt (également à 7 heures)
    et ça avait bien fonctionné

    En semaine, mon réveil est toujours à 7heures mais j’ai un peu plus de mal à me lever (hiver oblige…) mais globalement, c’est beaucoup mieux qu’avant
    Le week-end, je fais en sorte de me lever avant 10h GRAND maximum.

    Il faut que j’applique la méthode décrite pour le businnes… l’idée de se donner pour objectif d’écrire trois articles est trés bonne

  • Raphael@duel-marketing.com 7 mars à 19 h 23 min

    Depuis 2 Mars j’ai pris la décision de me lever à 3h AM,je peux dire franchement depuis lors,je travaille avec plus éngouement,et ma journée est de plus en plus rayonnante.

Post comment

real money casinos new zealand