Sep
23

Neuromarketing : Citoyens sous influence (le documentaire)

Author Cédric Vimeux    Category Persuasion     Tags ,

La semaine dernière, je vous montrais le documentaire Neuromarketing: Votre cerveau les intéresse.

Aujourd’hui, je vous montre un autre documentaire sur le neuromarketing.

Il se nomme Neuromarketing : Citoyens sous influence.

neuromarketing, citoyen sous influence

J’achète !

Il vous dévoile :

  • Comment des professionnels du marketing peuvent savoir ce que vous aimez ou détestez sans vous poser la moindre question… mais en disséquant votre cerveau, pour regarder directement à l’intérieur
  • Pourquoi la crise de 1929 a changé à jamais le visage du marketing, et pourquoi le neuromarketing est indispensable aujourd’hui
  • Pourquoi nous nous sentons tous pauvres aujourd’hui… Même Bill Gates !
  • L’étrange raison qui fait que 80 à 90 % des produits lancés sur le marché échouent lors de la première année… Et comment le neuromarketing peut changer la donne…
  • Pourquoi les consommateurs ne disent pas la vérité, et font le contraire de ce qu’ils disent… C’est la raison principale pour laquelle les entreprises font appelle au neuromarketing…
  • L’incroyable découverte récente – elle explique pourquoi la raison n’est rien sans les émotions…
  • Pourquoi vous êtes TOUJOURS irrationnels – L’une des 100 personnes les plus influentes au monde vous le prouve avec des morceaux de bois, de plastique, et des petits cailloux…
  • Comment des entreprises peuvent mesurer l’efficacité d’une publicité grâce à l’électroencéphalogramme…
  • Et bien d’autres…

Voici le documentaire :

Partie 1 :

http://www.dailymotion.com/video/xhu938

Partie 2 :

http://www.dailymotion.com/video/xhukob

Partie 3 :

http://www.dailymotion.com/video/xhuoky

Partie 4 :

http://www.dailymotion.com/video/xif2yp

Pour en savoir plus sur le neuromarketing, lisez Neuromarketing, le nerf de la vente de Patrick Renvoisé.

15 Comments to “Neuromarketing : Citoyens sous influence (le documentaire)”

  • olivier@Réseauter 23 septembre à 17 h 06 min

    Le neuromarketing est un sujets du moment …
    et bcp le voient d’un côté négatif, manipulatoire, alors qu’il peut être très utile …
    Le copywriting, cher à Yvon, n’est-il pas une sorte de neuromarketing ?

  • Thierry@blog marketing 23 septembre à 19 h 40 min

    Les américains (certains) ont encore trouvé un moyen (un de plus) pour faire du fric.

    Toutes ces études sont biaisées et ne servent pas à grand chose. Du moins pour la généralité.

    Tous le monde ne réagit pas de la même façon devant une situation.

    Je choisi ce que j’achète en fonction de mes besoins. Et pas en fonction des publicitaires.

    Mon ordinateur à 6 ans, et tant qu’il tourne, ça me convient.
    Mon téléphone portable à 5 ans. Il ne fait pas de photos ni de vidéo, mais me sert à téléphoner. Et c’est bien le but de mon achat.
    J’ai acheté mon fourgon 1500 euros et c’est un vieux mercedes de 1987. Et c’est très bien.

    S’ils arrivent à ferrer le pigeon comme ça, visiblement je suis encore à l’abri. Même si je reconnais que j’achète des produits selon la marque, cela représente moins de 10% de mes achats.

    J’envoie régulièrement promener SFR et compagnie quand ils m’appellent pour me proposer ci et ça. Et je leur répond que je suis assez grand pour les contacter si j’ai besoin de leur services. Et visiblement ils comprennent. Je suis beaucoup moins dérangé.

    Je ne pense être un bon client pour personne. Excepté pour les casseurs et les vendeurs d’occasion.

    Y a jamais eu mieux que les anciens produits pour leur qualité et leur durée de vie. Alors je souhaite bon courage aux neuro-scientifiques pour qu’ils essayent de me refiler une nouvelle technologie.

  • p'tite tête 23 septembre à 21 h 36 min

    Bonjour,

    C’est marrant mais ce genre de « pratique » ne marche pas sur moi. J’aime bien utiliser mon argent uniquement pour créer des souvenirs ou des émotions. Pour ce qui est du reste j’ai du mal a le sortir donc ça ne m’atteins pas toutes ces méthodes. Mais oui je pense que ça atteint plus d’un.

  • Olivier@No regime 23 septembre à 21 h 54 min

    @thierry
    je te rejoins je ne sais pas si on peut se fier réellement à ces études…je pense que l’on peut trouver des grandes lignes mais ça n’ira pas plus loin. Au contraire j’ai plus l’impression que le marketing va vers un marketing de plus en plus ciblé et personnalisé

  • Mo de meseconomie 24 septembre à 1 h 09 min

    Bonjour Cédric;

    Thierry a très bien schématisé les choses, pour répondre à cette société de consommation de masse , engluée dans son « interminable crise socio-économique », dans laquelle on essaye de nous vendre de multiples gadgets pour ne pas dire du vent , au nom des nouvelles technologies !

    il est évident que les marketeurs continueront toujours à inventer des techniques pour pousser le consommateur à acheter même en l’absence de tout besoin.

    En fait on peut résumer que l’objectif recherché est évidemment d’augmenter la consommation du citoyen, en ne considérant toutefois plus sa capacité de jugement mais sa réceptivité à un stimulus, lui retirant ainsi la rationalité de ses besoins.

    on ne peut que conclure en disant que : utiliser la recherche neuronale dans le but d’influencer les choix des consommateurs serait tout simplement comparable à une forme de manipulation mentale plus poussée que les publicités traditionnelles!
    .

  • Amadeus@referencement yvelines 24 septembre à 12 h 23 min

    Évidemment que les marketeurs vont toujours inventer de nouvelles techniques pour pousser à un acte d’achat, plus les techniques sont utilisées et moins elles sont efficaces. Une nouvelle technique plus personnalisée, plus en accord avec sa cible va forcément plus convertir ! C’est vrai que le neuromarketing est vraiment l’un des sujets tendances ces temps ci :)

  • Maryam@comment s'habiller pour un homme 24 septembre à 15 h 06 min

    Dans la société de consommation qu’est la notre, le neuromarketing n’est qu’un système de plus pour pousser les citoyens à une plus grosse consommation. Actuellement, tout les moyens sont bon pour vendre, et tout peut également se vendre. Après c’est à tout un chacun de voir avec sa morale si influencé le libre arbitre est correct ou pas.

  • Al@prendre du poids 25 septembre à 0 h 22 min

    Salut Cédric,

    J’ai regardé en entier ton documentaire de la semaine passée, très intéressant et technique très très puissante. Celui-ci je me le réserve pour demain soir.

    à bientôt,

    Al

  • Fred du blog "Ecrire... et s'enrichir !" 25 septembre à 20 h 29 min

    Jusqu’où iront les professionnels du marketing pour manipuler les consommateurs ?! Ce reportage donne l’impression qu’il n’y a plus de limite dans le conditionnement et la manipulation de l’individu.
    Quant à la révolution du marketing annoncée, je ne sais quoi en penser.
    Les techniques de vente enseignées à HEC sont-elles pour autant obsolètes ?
    En tout cas, merci pour ce reportage très intéressant.
    A bientôt, Fred

  • Mathieu@HYPE Blogging School 26 septembre à 11 h 27 min

    Bonjour Cédric,

    Très intéressant ton article.

    Je pense que le neuromarketing sera de plus en plus utilisé à l’avenir. Comme le cerveau des consommateurs est de plus en plus sollicité voir parfois agressé par la publicité. Trouver un message publicitaire « cerveau compatible » fera la différence.

    On pourrait même dire que pour qu’un message publicitaire arrive au centre du cerveau, il doit passer 3 péages:
    – Péage des sens
    – Péage de la mémoire
    – Péage de la décision

    J’ai rédigé un article qui montre comment adapter les techniques de neuromarketing au blogging. Il sera publié le Samedi 29 Septembre, jour du lancement de mon blog.

    N’hésites pas à me dire ce que tu en penses.

    Mathieu
    http://www.hype-blogging-school.fr

  • Marie 4 octobre à 3 h 12 min

    Bonjour,

    Je vais être à contre courant de vous tous,

    Pour ma part, je ne suis pas choquée par ce que j’ai vue. Effectivement c’est de la manipulation mais toutes les techniques marketing le sont. Quand on choisi nos mots pour en faire des déclencheurs et générer des actes d’achats ou d’inscription à notre newsletter on est dans la même logique.

    Mon activité repose sur cette logique. J’ai écrit un article là dessus. Sauf que je n’ai pas fait d’étude scientifique. J »utilise juste ma sensibilité et mon ressenti par rapport à la matière. Après que ce soit validée par une étude ou pas ! Est ce important ?

    Nous proposer des produits qui plaisent après avoir fait une étude n’ est pas plus illogique que de nous proposer des produits qui ne se vendent pas et qui disparaissent faute de client !

    Par exemple si je devais vendre des vêtements pour femmes rondes je les prendrais noirs avec quelques variantes. Mais pour ces variantes, si une étude me dirait quelles couleurs est la plus appréciée cela m’éviterait d’avoir un stock d’invendue et je ferais vraiment plaisir à ma clientèle.

    Moi mon concept repose entièrement sur l’idée que mon produit séduit parce qu’il est le gout de l’enfance, des plaisirs simples, de la fête, du partage … il est associé à toutes les notions du plaisir, mais si j’avais une vraie preuve, je n’aurais pas à prévoir d’argumentaire !

    Marie

  • jppb@manip 5 octobre à 16 h 43 min

    Quelle belle manip, la video a été enlevé par son auteur,

    mais un lien pointe sur un livre à acheter.

    STOP a la manip

    • Cédric Vimeux 7 octobre à 14 h 16 min

      Bonjour,

      Oui, c’est une façon de voir les choses et de réagir… « Ahah, la vidéo est retirée mais le lien vers le livre est toujours là… C’est de la manipulation ! »

      Ou alors, une autre façon de réagir aurait pu être de m’envoyer un email pour me prévenir qu’il y avait un problème avec la vidéo, afin que je puisse le régler… Chose faite ;)

      Cédric

  • Marie 5 octobre à 20 h 42 min

    Sur mon blog, j’ai mis aussi ce lien sur un des articles, et moi le lien fonctionne encore !

  • sylvie 1 juillet à 20 h 31 min

    Salut,
    Les vidéos n’apparaissent plus :(

Post comment

real money casinos new zealand